Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par stv82 le Mar 12 Mai 2015 - 19:14

Salut à tous,

C'est mon expérience mais cela semble se préciser au fur et à mesure de mes lectures.
Donc surtout restez critiques, ça vaut mieux, la réflexion est loin d'être finie Smile

Alors déjà génèse du problème :
- J'ai compris très tôt que j'étais un toxicomane au sens large. C'est ainsi, je suis et resterais probablement à vie un junkie, même si j'essaye de m'améliorer.
- Je n'ai aucun sentiment de satiété que ce soit physique ou intellectuel, jamais même si je fais attention. Au niveau alimentaire, j'ai toujours faim, et mon corps réclame toujours du sucre.
- Mais si j'ai pu bannir à temps (avant de commencer) tous les trucs de grands comme l'alcool, cigarette, café etc. c'était trop tard pour le sucre et j'ai été en surpoids toute mon enfance quasiment. J'ai souffert de ça très longtemps surtout car je ne pouvais pas faire les sports que je voulais.
- Comme mes parents ne voulaient pas voir ma souffrance et me laissaient m'enterrer seul sans intervenir, je me suis démerdé à trouver un nutritionniste seul vers 12 ans. Il m'a donné un régime hallucinant pour un ado en croissance à base de salade, grâce auquel j'ai perdu plusieurs dizaines de kg en 3 mois. C'est là que j'ai bousillé mon métabolisme et je le paye encore aujourd'hui. À la suite de ça, j'ai repris mon ancien poids et 5kg en plus (au cas où il y aurait une nouvelle pénurie, c'est le fameux effet yoyo comme ils disent). J'ai lu dans des articles dont je n'ai pas malheureusement pas gardé trace que c'était à cause des tissus graisseux (adipocytes) que l'on peut imaginer comme de petits sacs. Faire un régime vide ces sacs, mais ils restent là durablement (plusieurs années apparemment !). Pire si on arrête le régime, le corps crée encore plus d'adipocytes car, une fois au moins, une pénurie à pu vider tous les sacs, dont rien ne dit que ça n'arrivera pas de nouveau : il faut donc prévoir plus de sacs. Bon...

Beaucoup de gens sont d'accords pour dire que le corps à une mémoire. Franchement, je suis complètement d'accord. Mon métabolisme est lent, tellement lent...
J'ai pourtant la chance d'être mésomorphe et à force d'un travail régulier je prends beaucoup en muscles qui crament à leur tour beaucoup de graisse. Mais c'est parce que je bouge beaucoup, sinon je prends tout en gras.
La sanction est immédiate.

Quand j'avais 20 ans, j'ai pu faire un truc très simple pour moi :
- J'allais à l'école à pied (20 min deux fois par jour)
- Je mangeais à la cantine le midi en demandant toujours la même chose "un peu de tout s'il vous plaît"
- Je n'avais rien de sucré dans ma chambre d'étudiant
- Je mangeais très peu le soir, et surtout je faisais deux heures de sport tous les soirs.
- J'allais à la piscine 1h30 une fois par semaine

Sur trois ans, j'ai perdu environ 15kg. Ça a été très long, très très dur pour des résultats pas si exceptionnels.
Mais le faire sur la longueur avait vraiment changé mon métabolisme par contre (malheureusement reperdu depuis l'arrivée du mini zèbre qui m'a vidée de toute mon énergie pendant plusieurs années).

Là je commence seulement à retrouver de l'énergie et il est temps de reperdre durablement les 15 kg qui sont revenus en 5 ans pour pouvoir enfin faire de la gym qui est dans mon top 3 des 100 choses importantes à faire dans ma vie (ouais je tiens une liste pour ne rien oublier !)

Voilà en résumé ce que je sais marcher pour moi :
- il me faut trois repas par jour (ne pas sauter le repas du soir même si ça marche bien en terme de perte de poids, par contre pas de sucre ni de fromage le soir, mais j'ai y le droit le matin ou midi, donc pas de frustration sinon celle d'attendre le lendemain)
- il me faut marcher à allure rapide, tous les jours, pendant au moins 40 minutes dans ma zone d'endurance légère (zones endurance) c'est à dire en essayant de maintenir mon rythme cardiaque à 60 - 65% de ma fréquence cardiaque maximale soit environ 120 battements par minute = 0.65*(220 - 33ans). Pour ma part si je me fie à mon ressenti, je commence à cramer du gras à fond au bout de 40min tout rond, car c'est à ce moment là que j'ai fait baisser mes différents stocks d'énergie rapides, et moyens (sucres rapides, sucres lents) juste suffisamment pour que mon corps se dise qu'il y a bientôt plus rien à consommer et qu'il serait grand temps d'accélérer la métabolisation du gras en énergie (lipolyse). Si je fais différemment (par exemple courir), j'ai l'impression de cramer les deux stocks précédents complètement, et mon corps me force à l'arrêt avec trop de force pour lutter. En plus, il semblerait qu'il faille une part importante de d'oxygène pour la lipolyse, ce qui est moins compatible avec des hautes fréquences cardiaques.

En faisant ainsi, je perds environ 40g par jour, et je sais donc que je pars pour environ 1 an pour perdre les 15kg. Il faudra que je persiste environ 1 an de plus quand mon poids de forme sera atteint (et je ne perdrais plus rien de manière "magique" dès mon poids de forme atteint). Et avec un peu de bol, mon corps aura compris qu'il peut retirer les adipocytes qui servent plus à rien. Et il les retirera...

Voilà, en espérant vous lire et avoir vos retours si vous avez la chance de comprendre par vos lectures le fond biologique derrière tout ça, vos témoignages aussi bien sûr.
A quand aussi les IRL à marcher en nature en faisant nos péripatéticiens (euh au sens Aristote je veux dire), plutôt que rester assis dans un café ?

A plus tard,

Steve

stv82
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 34
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par °Calypso° le Mar 12 Mai 2015 - 19:48

Salut Steve,

Bon courage pour ton programme !

Les régimes ne marchent pour personne. Du moins pas à long terme. Et ils sont extrêmement nocifs, tant physiquement que psychiquement.

On t'a donné des conseils nutritionnels pour tes repas ?

Pour brûler des calories, le plus efficace en théorie c'est le fractionné !

°Calypso°
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 83
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par stv82 le Sam 16 Mai 2015 - 18:30

Salut Calypso,

Non, pas vraiment de conseils, j'essaye d'écouter mon corps, et surtout de me rappeler quelles quantités sont grosso modo raisonnables et d'autres non.
Mais de toute façon que je mange des fruits, des légumes ou de la viande, je résultat est le même je prends tout en gras et en muscles de la même manière.

Comme c'est trop dur de gérer cette partie, j'ai refilé ces considérations à ma femme et elle me fait manger beaucoup de légumes crus en salades, tout en me laissant manger un peu de gâteaux maison qu'elle fait. Il n'y a pas de frustrations du coup, c'est par ça que ça marche même si elle est un peu obligée de me fliquer pour m'éviter de faire des bêtises (bah oui toxicomane quoi...).

Sinon, pour le reste ça se régule tout seul avec la longue marche régulière. Avant je le coupais en plusieurs petites marches mais comme je disais c'est vraiment après 40min que cela a le plus d'efficacité pour ma part apparemment. Comme en plus, c'est facile pour moi (en plus d'être bon pour l'esprit), et que ça marche très efficacement, c'est pour ça que je voulais en parler à ceux qui pourraient être en galère et qui n'auraient pas de pistes.
A bientôt,

Steve

stv82
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 34
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par exozozio le Mar 30 Juin 2015 - 23:30

stv82 a écrit:


En faisant ainsi, je perds environ 40g par jour,

Steve
Juste une question dans ton calcul. Comment arrives tu à calculer que tu perds 40gr par jour? Et c'est 40gr de quoi au juste? lipide,eau, muscle?
C'est une observation que tu as faite sur toi ou c'est basé sur toutes tes lectures de biologie...?

exozozio
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par Elflo le Mer 1 Juil 2015 - 3:37

Mouais,
il y a plusieurs approches pour réguler son poids, et les régimes peuvent sembler délétères par moment, en faisant flamber les raisons qui ont favorisé le dit surpoids...faut juste savoir ce qui cloche.....Y'a bq de croyance de fausses idées et de fantasmes.
Les clés de la nutrition et de l'activité physique ont forcement les 2 bras de leviers indispensables...
Maigres tout quand je te lis...je vois..."addiction" "junkie" "sucre"...
Bingo...la clef est là.... la dependance... la "serotonine"
le neuromédiateur si souvent perturbé chez les zèbres
Le bras de levier indispensable pour calmer le jeu et réguler son alimentation....
On connait l'interdépendance de la serotonine et du fonctionnement intestinal..
alors la question essentiel...est...
y'a t'il des troubles intestinaux
soit troubles fonctionnels
soit problèmes inflammatoires diverses maladie chronique, fatigue chronique,migraine....(bref des signes extradigestifs d'une hyperpermeabilité intestinal)

dans ce cas une prise en charge spécifique de l'intestin est necessaire (régime d'épargne digestive.....amelioration de la flore intestinal....repermeabilsation de la muqueuse)

soit on peut se contenter de rebooster les neuromédiateurs notamment la serotonine.....
et dans tout les cas il faudra peut être un mode alimentaire qui respecte le fonctionnement des recpeteurs.... (omega 3 , protéines au petit dej, évitement de certains aliments encrassant les recepteurs...à voir)
y'a bq a dire c'est  juste un resumé, une piste pour donner envie
on est victime de rien, on a des bras de leviers parfois méconnu a actionner, on est pas tous égaux... la génétique notre vécu et developpement notre flore par notre environnement...sont d'autant de facteur important....
je lis battement cardiaque...40g par jour...lypolise...il me semble que l'essentiel n'y est pas..
C'est juste mon avis eclairé sur la question Wink

Elflo
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 12/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par exozozio le Mer 1 Juil 2015 - 9:08

Merci Elflo,
C'est à peu près où je voulais en venir, mais de façon détournée, après plusieurs questions successives. (Je crois bien que j'ai un peu trop tendance à ne pas aller directement à l'essentiel croyant que les personnes en face ne pourront pas accepter ce que j'ai à dire).
En effet ce qui me marque dans ton discours steve c'est cet aspect contrôlant. Même si ça semble marcher pour le moment je me demandais si il n'y avait pas un risque d'épuisement psychique au bout d'un moment? Surtout si tu es comme ça avec tous les sujets de la vie car ici on ne parle que de la maitrise du corps...
En fait tout tes calculs me rappel moi... et oui, ce n'est souvent pas par hasard si on répond à un poste.
(Mais je fais gaffe à l'excès de projection quand même)
Je crois que chercher à maitriser son corps est un prétexte et que ce qui motive la recherche de perte de poids est en fait la maitrise des pensées. Calculer chaque jour les calories, VMA, lipolise... est une activité bien chronophage et permet de canaliser une pensée envahissante, chaotique.
Enfin, c'est juste une hypothèse.

exozozio
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par Carla de Miltraize III le Mer 1 Juil 2015 - 9:23

J'ai rapidement survolé vos échanges et m'est revenu en tête ce doc que j'avais trouvé instructif.





Carla de Miltraize III
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4073
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 99
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par Fab. Fabrice le Mer 1 Juil 2015 - 18:15

Une piste;

- Sport : privilégie du fractionné ( cardio quoi) plus que de l'effort long/constant sur un rythme moyen
( vu que tu tu fait de l'endurance et que l'intensif tu dis ne pas pouvoir)

- Ne prend pas de collation dans les deux heures qui suivent ton effort sportif

- Remet et cause tes connaissance sur le régime alimentaire, je ne parle pas de "régime" hein, mais de tes notions sucres/sucres rapides/féculents matière grasses cuites/crues etc...

Bien évidement bani l'industriel et si tu en prend, li les ration conseillées ( en petit) tu sera étonné....

Tu trouvera plus d'info la dessus dans Mens's Healt ( revue de sport à visée "aspect physique") que dans femme actuelle ( revue généraliste à visée de fric ), fait moi grâce de me prendre au pied de la lettre hein  ;-)

- objectif 1,2Kg par mois, hum, vise plus haut, ca c'est que tes apport sont trops grands par rappport a ce que tu consomme, c'est clair , donc travaille les quantitées absorbées, divise par deux ( ou réduit de 30%) la ration de tout ce que tu sait être apport d'autre chose que de fibres.... temporairement, juste pour la durée d'une vie par exemple

- Comprend que dans tous les cas on dispose chacun d'un "stock" de cellule prédisposéee à stocker chacune la masse graisseuse, stock différent ( en nombre) pour chacun d'entre nous, injustice flagrante et déterminante...

- Accepte que nous ne serons jamais tous pareil, pour des raisons physiologique que nous ne pouvons combattre, c'est peine perdue.

Fab. Fabrice
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 47
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par stv82 le Jeu 2 Juil 2015 - 17:33

Merci pour vos retours,
Autant être franc et direct avec vous, j'ai arrêté la biologie en 3ème et je n'y connais absolument rien si ce n'est des trucs que j'ai lu par ci par là et qui m'ont paru censé. Donc tout ce que je dis, ça n'est que du ressenti personnel (comme d'hab).
Mais je voulais ouvrir le débat là dessus, et ça c'est cool Smile

Sinon, j'essaie de répondre à tout le monde !

exozozio a écrit:Juste une question dans ton calcul. Comment arrives tu à calculer que tu perds 40gr par jour? Et c'est 40gr de quoi au juste? lipide,eau, muscle?
C'est une observation que tu as faite sur toi ou c'est basé sur toutes tes lectures de biologie...?

Alors pour le 40g, ça peut donner l'impression que je surveille les calories et compagnie au jour le jour, mais non je ne fais pas ça, ça me gonflerait trop vite ! Puis, mon avis c'est que si on est obligé de faire ça, c'est qu'on a besoin d'un truc auquel se raccrocher. Et comme tu dis c'est chronophage, et puis il faudrait avoir des tendances obsessionnelles. Bref, impossible pour ma part mais je voulais avoir une ligne directrice globale juste pour avoir une idée de la tendance. C'est bien suffisant pour moi.
Non, du coup le nombre c'est juste la moyenne ramenée à un jour à partir des observations sur une ou deux semaines en général (car je ne me pèse pas souvent). Mais c'est ce que j'observe (et est observé dans le passé) quand j'arrive à manger "normalement" (c'est-à-dire en reproduisant ce que mange quelqu'un de plus sain à côté de moi par exemple) et que je fais du sport à côté.

Ce que je peux te dire sur les 3 mois que je fais ça depuis avril, c'est que je ne suis pas frustré car le matin et le week-end je me fais plaisir.
J'en suis à 5 kg en moins. Mais c'est le départ, et ça va plus vite en général. Si ma mémoire est bonne, cela aurait aurait tendance à se tasser au fur et à mesure que je vais retrouver le poids qui est plus adapté à ma morphologie.
Par contre, je n'ai pas le sentiment d'avoir perdu de l'eau (genre quand on perd 2 kg d'un coup) et je ne perds pas de muscles non plus. Comme je bricole dehors et que je fais de la gym masculine à côté (2h une fois par semaine), ce serait plutôt l'inverse et mes T-shirts me serrent encore plus. Mais, je te l'ai dit je prends énormément en muscles, et plus le temps passe plus ma musculature s'accentue. Si je ne bouge pas, je prends du gras mais je ne perds pas de muscles en général. Pour la majorité des hommes, ce serait peut-être cool mais moi ça me gonfle. Car muscle ou gras, punaise faut se le trimballer le sac à dos quand tu vas marcher, surtout en montagne. Et puis, c'est lourd sur mon ossature, je le sens quoi. Donc, à défaut de pouvoir enlever le muscle, je vais déjà enlever le gras !

exozozio a écrit:Même si ça semble marcher pour le moment je me demandais si il n'y avait pas un risque d'épuisement psychique au bout d'un moment? Surtout si tu es comme ça avec tous les sujets de la vie car ici on ne parle que de la maitrise du corps

Oui, carrément c'est pour ça que j'essaie de faire des trucs simples pour moi, que je peux tenir sur la longueur sans difficulté. La course, le cardio (excepté à la gym mais il faut qu'il y ait des agrès) ça me gonfle, donc je ne peux pas tenir sur la longueur. Enfin, si je pourrais mais dans la douleur et comme j'ai une tendance extrémiste (cf. ce que je faisais à 20 ans), je ne veux pas surtout pas ouvrir la porte.

Mais là, c'est vraiment cool. Ça n'a quasiment rien changé à mes habitudes au niveau sport. Juste je marche plus vite que d'habitude, et du coup des fois le soir j'ai un tout petit peu de mal à me motiver mais une fois dedans, et surtout à cette allure je peux continuer à réfléchir à tout et n'importe quoi sans problème (en courant je n'y arrive pas) donc finalement ça passe super vite, en plus de décharger toute les pensées qui se sont accumulées dans la journée.

Elflo a écrit:
une prise en charge spécifique de l'intestin est necessaire (régime d'épargne digestive.....amelioration de la flore intestinal....repermeabilsation de la muqueuse)
soit on peut se contenter de rebooster les neuromédiateurs notamment la serotonine.....
et dans tout les cas il faudra peut être un mode alimentaire qui respecte le fonctionnement des recpeteurs.... (omega 3 , protéines au petit dej, évitement de certains aliments encrassant les recepteurs...à voir)

Ça c'est bien intéressant, je te remercie. Je mange déjà des protéines le matin, et j'ai quasiment un vrai repas au petit-déj (sauf quand je suis à la bourre).
Mais, c'est vrai que cela pourrait donner des pistes sur la production musculaire et graisseuse excessive chez moi.
- Qui peut-on consulter pour ce genre de choses selon toi ?
- En est-on aux balbutiements (avec une risque fort de tomber sur un charlot autoproclamé guérisseur du coup) ?
- As-tu des lectures/articles/documentaire à recommander sur ce sujet ?

Elflo a écrit:je lis battement cardiaque...40g par jour...lypolise...il me semble que l'essentiel n'y est pas..
C'est juste mon avis eclairé sur la question Smile

Sans doute, mais il faut bien ouvrir le débat par un bout. Et puis, c'est le bras de levier personnel que j'utilise pour l'instant. C'est facile pour moi, et cela marche sans trop d'efforts (un événement de taille étant donné ma nature). Comme d'autres chantiers sont ouverts à côté, je fais à ma mesure ce que je peux faire. Je le disais surtout pour rendre service à ceux à qui cela pourrait correspondre et aussi discuter autour. Mais à la lecture de ton message, je ressens néanmoins un prosélytisme fort qui me dérange.
Et quand même, je te trouve injuste car la lipolyse c'est bien le mécanisme qui retransforme en énergie le gras stocké à cet usage. Si on ne sait pas comment et surtout dans quelles conditions elle a le plus de chances de se déclencher dans les meilleures conditions, ça fait oublier une partie de notre fonctionnement. Alors oui, si en amont il n'y avait pas de problèmes tels que tu les mentionnes, il n'y aurait peut-être pas autant de gras nativement. Mais franchement, dans mon cas cela ne saurait se résumer au tube digestif. Le stress de ma parentalité et de mon boulot, les problèmes psychiques etc. y sont aussi dans la balance.

PS à lire si tu acceptes une critique de rédaction::
Évite de mettre des... partout stp. Pour ma part, je trouve cela chiant à lire.

Carla de Miltraize II a écrit:m'est revenu en tête ce doc que j'avais trouvé instructif
Merci à toi, je vais regarder tout ça avec attention !

Fab. Fabrice a écrit:privilégie du fractionné ( cardio quoi) plus que de l'effort long/constant sur un rythme moyen

Non franchement, je préfère rester sur un effort moyen régulier et facilement tenable.
Je fais 10 minutes de gym diverse et variée le matin au réveil.
Et, je fais du cardio à la gym masculine (genre 30s à fond suivi de 15s de récup en course en petites foulées) 1 fois par semaine.
Pour l'instant, cela me semble raisonnable et surtout tenable, donc pas plus de fractionné merci !

Fab. Fabrice a écrit:objectif 1,2Kg par mois, hum, vise plus haut, ca c'est que tes apport sont trops grands par rappport a ce que tu consomme, c'est clair , donc travaille les quantitées absorbées, divise par deux ( ou réduit de 30%) la ration de tout ce que tu sait être apport d'autre chose que de fibres.... temporairement, juste pour la durée d'une vie par exemple

Non, pareil. Je connais mon corps. Je ne vais pas viser plus.
Je préfère le laissait se rééquilibrer tranquille.
Le but, c'est tenir sur la longueur, et d'être dans un truc plus basé sur la parcimonie, ce qui sera probablement le combat de toute une vie !

Fab. Fabrice a écrit:Comprend que dans tous les cas on dispose chacun d'un "stock" de cellule prédisposéee à stocker chacune la masse graisseuse, stock différent ( en nombre) pour chacun d'entre nous, injustice flagrante et déterminante...

C'est intéressant ce que tu dis, car cela semble contredire ce que j'ai pu lu par ailleurs, et ce que j'avais pu voir sur mon métabolisme avec mon expérience personnelle. J'avais compris que le corps en créait à la demande, et mettait par contre beaucoup de temps à enlever celles qui ne servent plus à rien. Quand je parlais de détraquer mon métabolisme je faisais plus ou moins allusion à cette notion, sans trop savoir quel mot mettre dessus, comme si le système s'était affolé et que maintenant il créait et stockait en masse. Selon toi, une fois les adipocytes nouvellement créées (si tant est que ce soit une réalité du coup), le corps les laisse à vie ? Je te dis cela car on entend plus souvent métabolisme lent/rapide que stock natif de cellule graisseuse différent à la base, mais aussi bien cela veut dire la même chose ? As-tu des lectures là dessus aussi ?

PS à lire si tu acceptes une critique de rédaction::
J'ai trouvé ton style très autoritaire, et la lecture de ton message m'a mis mal à l'aise le premier coup.

stv82
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 34
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par Fab. Fabrice le Jeu 2 Juil 2015 - 23:44

stv82 a écrit:Merci pour vos retours,

Fab. Fabrice a écrit:privilégie du fractionné ( cardio quoi) plus que de l'effort long/constant sur un rythme moyen

Non franchement, je préfère rester sur un effort moyen régulier et facilement tenable.
Je fais 10 minutes de gym diverse et variée le matin au réveil.
Et, je fais du cardio à la gym masculine (genre 30s à fond suivi de 15s de récup en course en petites foulées) 1 fois par semaine.
Pour l'instant, cela me semble raisonnable et surtout tenable, donc pas plus de fractionné merci !

Le probléme d'un effort "moyen régulier et facilement tenable" est qu'il ne sert à rien pour la perte de poid, c'est juiste bon pour la forme ( être en...)
Maigrir = effort à la limite haute de sa capacité ( 40 mn mini d'effort, en dessous , le processus démarre pas), comme pour prendre du muscle

stv82 a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:objectif 1,2Kg par mois, hum, vise plus haut, ca c'est que tes apport sont trops grands par rappport a ce que tu consomme, c'est clair , donc travaille les quantitées absorbées, divise par deux ( ou réduit de 30%) la ration de tout ce que tu sait être apport d'autre chose que de fibres.... temporairement, juste pour la durée d'une vie par exemple

Non, pareil. Je connais mon corps. Je ne vais pas viser plus.
Je préfère le laissait se rééquilibrer tranquille.
Le but, c'est tenir sur la longueur, et d'être dans un truc plus basé sur la parcimonie, ce qui sera probablement le combat de toute une vie !

Hum, tranquille, tu prend le risque que ca le fasse pas, because entre autre ton organisme veilli, fonctionne moins bien, ton attention se relache, parfois tu déconne ( alcool, bouffe , périodes d'extras, periode sans activité phy....), si tu compense juste ça, au final tu reste stable... C'est comme vouloir arréter de fumer en diminuant ...

Tenir sur la longeur, oui il faudra, une vie me semble une bonne quote , tu as raison

stv82 a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:Comprend que dans tous les cas on dispose chacun d'un "stock" de cellule prédisposéee à stocker chacune la masse graisseuse, stock différent ( en nombre) pour chacun d'entre nous, injustice flagrante et déterminante...

C'est intéressant ce que tu dis, car cela semble contredire ce que j'ai pu lu par ailleurs, .../... J'avais compris que le corps en créait à la demande,

La confirmation que l'on dispose d'un stock est très très récente ( en mois, 2 , 3 max de mémoire), je suis pas étonné que tout le monde en soit pas à la Version Eté 2015  confused Je pense que maintenant ca sera rapidement diffusé et pris en compte ( c'est pour ça que les site d'info sérieux médicale on le Honcode et datent les articles et les mettenet à jour...)

stv82 PS à lire si tu acceptes une critique de rédaction a écrit:]J'ai trouvé ton style très autoritaire, et la lecture de ton message m'a mis mal à l'aise le premier coup.
[/quote]

Oui t'a raison, critique, c mérité, mon style est "raide", je balance les trucs "brut de pomme", faut que je me méfie, je sais... c'est une de mes caratéristiques... non voulue...

Du coup j'en ai pris mon parti je me suis dis soit je passe mon temp à tenter d'enrober ce que je dis soit je passe mon temp à balancer des idées ( mon temp n'est pas plus élastique que celui de chacun, quoique...) du coup je dois accepter que seuls ceux qui peuvent attraper au passage ce que je lance, sans présumer de ma pensée à cause de la forme que je n'y met pas, m'interessent ( oui, je sais ...)

Mais saches que mes paroles ne sont jamais un jugement, par contre on peu s'y tromper, ca arrive qu'on parte en live en face, et c'est de ma faute, enfin faute à mon style ...

Fab. Fabrice
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 47
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les régimes ne marcheront jamais pour moi

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum