Save the cheerleader,...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Save the cheerleader,...

Message par Admin le Lun 28 Sep 2009 - 22:05

L'histoire du cheerleading commence à la fin des années 1880. Le premier cri organisé enregistré sur un campus américain Basketball fut « Ray, Ray, Ray! cheers TIGER, TIGER, SIS, SIS, SIS! cheers BOOM, BOOM, BOOM! Aaaaah! cheers PRINCETON, PRINCETON, PRINCETON! cheers», répété sur un rythme de locomotive, à l'Université de Princeton en 1884.

Lol, je m'égare. Donc en fait je voulais parler d'un sujet tout autre mais non moins important : Sauver le monde.

En effet jusqu'ici je ne l'ai pas encore vu abordé sur le forum. Pourtant parmi tant d'autres, une caractéristique qu'on retrouve chez beaucoup de zèbres est leur volonté de "sauver le monde". Utopie, naïveté ? Plutôt une conscience accrue des problèmes qui nous entourent et du fonctionnement de la société qui nous laissent à penser que nous "saurions mieux" et nous poussent à vouloir faire quelque chose.

Au delà de ce constat, et si vous vous reconnaissez dans ces lignes, comment cela se traduit-il pour vous ? Quels sont vos envies, souhaits, fantasmes ? Est-ce que cela vous donne de la force ou au contraire vous déprime, êtes vous résigné ou au contraire n'arrêtez-vous pas de chercher une solution ? Envisagez-vous de passer à l'action un jour ?

Pensez-vous qu'un mouvement de zèbres pourrait réussir là où tant ont échoué ?

Si on recherche des infos sur MENSA on peut voir par exemple : Mensa fut fondée en Grande-Bretagne en 1946. Le but est de favoriser le développement de l'intelligence au bénéfice de l'humanité. On peut aussi entrevoir ce même genre de but dans la franc-maçonnerie "La Franc-maçonnerie recherche la Fraternité entre les hommes et le perfectionnement de l’humanité."

Le débat est lancé,...

Admin
Admin
Admin

Messages : 63
Date d'inscription : 20/05/2009
Age : 39
Localisation : Paris belle époque

http://www.zebrascrossing.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Morgane le Lun 28 Sep 2009 - 22:13

Et bien cher admin, tu n'as pas dû bien chercher, parce que oui! ce sujet a d'ores et déjà été, plus ou moins, abordé... Wink Enfin, moi c'que j'en dis Rolling Eyes

Ici: http://www.zebrascrossing.net/discussions-generales-relatives-a-la-zebritude-f1/etre-zebre-nous-donne-t-il-des-devoirs-t12.htm

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Admin le Lun 28 Sep 2009 - 23:31

Merci pour le lien, je ne l'avais pas vu en recherchant "sauver monde". Ce sujet recoupe un peu effectivement ce dont je parle (merci à Leï pour son très beau message) mais mon sujet est plus spécifiquement lié à une réflexion sur une réelle mise en oeuvre possible de nos capacités Z au service de ce monde, à grande échelle.

Effectivement il y a partage dans ceux qui veulent sauver le monde avec une grosse majorité (c.f. Mariel1978, Elsee,...) qui s'oriente vers la solution agir à petite échelle pour contaminer les autres et ceux moins nombreux qui sont plutôt partisans de faire ça en grand pour toucher le plus de monde possible avec des moyens comme la politique, l'engagement dans une cause,...

C'est cette deuxième approche dont je voudrais parler ici.
On peut aussi ouvrir un autre topic spécifique à la première approche cela dit car elle est tout aussi intéressante.

Solhaan, tu disais "Tous les jours je pense à des inventions, des systèmes, des décisions politique qui pourraient changer les choses" mais tu ne développes pas plus ce que tu fais / souhaites faire de tout ça ?

Night night I love you
Sly

Admin
Admin
Admin

Messages : 63
Date d'inscription : 20/05/2009
Age : 39
Localisation : Paris belle époque

http://www.zebrascrossing.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Lenski le Mar 29 Sep 2009 - 11:22

Bon alors les enfants pas de bol, aujourd'hui l'ordi est en panne au boulot donc j'ai eu le temps de lire le fil sur les devoirs moraux du zèbre et de réfléchir à un début de commencement de brainstorming sur le sauvetage du monde. Very Happy

Et là je dis oui! Il faut illico organiser le sauvage euh le sauvetage permanent et irrévocable du monde drunken non je n'ai rien bu à moins que ce soient les golden grahams qui me fassent cet effet geek

Non en fait je suis super préocuppé par cette question même si ça ne se voit pas au premier abord. J'appelle ça mon obsession politique même si on pourrait peut-être passer par d'autres biais comme la philosophie mais n'est-ce pas la même chose ou plutôt ne se rejoint-ce pas? (syntaxe approximative scratch )

Ce qui me frappe en tout cas, par mon expérience dans le sud et ce que j'ai pu lire de la rencontre récente à Paris, c'est que nous avons un besoin, une envie irrépressible de nous rencontrer en groupe, et que nous en retirons de la force, de la conscience supplémentaire, de l'amour pourrais-je dire, de l'amour dans son sens le plus universel.
Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven

Là je n'arrive pas bien à exprimer par des mots ce que je ressens mais je pense que vous me comprenez. Il me semble évident que nous avons des choses à faire ensemble, que nous ne pouvons pas seulement nous contenter de vivre notre vie chacun de notre côté (je dis peut-être ça parce que ma vie est si vide et que je n'ai ni conjoint ni enfants ni travail qui me passionne pour le moment).

Seulement il y a un hic: beaucoup d'entre nous se découvrent à peine, sont abîmes, écorchés, blessés, broyés, saignés, pressurés, et même lavage-de-cerveauïsés par l'incompréhension, la discrimination, l'erreur de diagnostic, et même les plus volontaires d'entre nous, je pense, ont des moments de profond abattement (en tout cas moi j'en ai).

Ce qui est donc certain, c'est qu'il faut reprendre des forces ensemble, nous ne pouvons compter sur personne d'autre. Et dans une deuxième temps, quand nous nous connaîtrons suffisamment, quand nous aurons fait une rencontre suffisamment longue et inclusive géographiquement (en gros quand tous les ZC auront eu l'opportunité de ne plus côtoyer seulement des pseudos mais de visualiser des personnes réelles) peut-être sera-t-il temps de lancer des projets communs...

Exemple auquel je pense: quelque chose d'artistico-politique comme un journal ou un hebdo ou un mensuel ou un trimestriel selon le temps et la volonté de chacun (voire un irrégulomadaire d'ailleurs), quelque chose qui présenterait aux autres et surtout à nous-mêmes (aux autres zèbres non découverts et aux sympathisants) notre vision du monde, où chacun mettrait son apport personnel en toute subjectivité. Je pense bien sûr à quelque chose d'artisanal , de bricolé, d'auto-géré, de surtout pas adossé en tout cas à une puissance financière ou médiatique ou politique existante... Ce ne serait peut-être qu'une goutte d'eau, mais qui sait cela pourrait avoir aussi un certain impact comme certaines choses souterraines...

De toute façon ça nous donnerait un but...Ca nous ferait nous rencontrer... Ca donnerait à certains qui auraient envie de prendre des responsabilités de faire de l'organisation... A d'autres qui voudraient juste participer ponctuellement de le faire aussi... Ca pourrait être sur papier ou sur internet... Je ne sais pas, c'est juste une idée Smile

Ca pourrait être aussi totalement autre chose. alien Je ne sais pas si ça fait avancer le schmilblick...

Lenski
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 332
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par lilipop le Mar 29 Sep 2009 - 11:55

A grande échelle. Whaoouh. Dans l'intention oui, mais dans la pratique ?
Enfant je rêvais d'être une fée qui guérirait les gens en les touchant. Quasi un rêve christique.
Cette envie d'aider l'humanité je la ressens très fortement. Il est possible que je fasse de la politique plus tard, dans ma troisième vie.

Mais collectivement je ne vois pas quelle forme ça peut prendre. J'aimerais bien aider à lutter contre quelques idées qui me dérangent avec des dessins humoristiques ou des oeuvres d'art diffusés largement. Mais il faudrait savoir dessiner, passer ces idées..

Quelques exemples :
- Mettre un voile sur les yeux d'un homme plutôt que sur la tête d'une femme.
- Réussir à faire comprendre que nos valeurs ont la tête à l'envers. La religion fait passer la sexualité consentante pour un pécher alors que tuer finalement est plus acceptable.
- Etre cynique "c'est cool", mais gentil "c'est nul", alors qu'il est bien plus courageux d'être gentil finalement (mais pas benêt non plus).
- faire bouger le conservatisme d'une manière général (parler de l'entreprise, de l'économie)....

je sens toute ma naïveté qui remonte à la surface...

lilipop
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par tether le Mar 29 Sep 2009 - 12:58

Le cynisme n'est que la conséquence d'une lucidité désabusée.
On devient cynique quand la force de changer les choses est partie et qu'on voit les autres se tapper la tête contre les mêmes murs.
Quelque part, au fond, quelque chose a fini par céder.
Être une fée qui guérirait les gens en les touchant. Combien de temps avant que quelqu'un ne t'exploite pour ses propres intérêts ?

Comment tu veux t'occuper des autres quand tu ne peux déjà pas t'occuper de toi-même.
Comment tu veux t'occuper des autres quand tu ne peux pas mesurer la conséquence de tes actes.
Comment tu veux t'occuper des autres quand le pouvoir sur l'autre est l'une des principales motivations humaines.
Arrêter de vendre des armes en Afrique ? Là où ils n'en ont pas ils se battent à coups de couteau ou de bouts de bois (autant de morts voire plus, et ça doit pas être beau à voir)

Bah, désolé... le topic partait avec de bonnes intentions.


Vous avez vu Watchmen ? (la bd ou le film ?)
Le scénario est énorme et le choix d'Adrian Veidt m'a profondément touché.

Il y a également une réplique qui résonne assez bien avec le sentiment que j'essayais de faire passer quelques lignes ci-dessus.

"Dog carcass in alley this morning, tire tread on burst stomach.
This city is afraid of me. I have seen its true face.
The streets are extended gutters and the gutters are full of blood and when the drains finally scab over, all the vermin will drown. The accumulated filth of all their sex and murder will foam up about their waists and all the whores and politicians will look up and shout "Save us!"... and I'll whisper "no."


Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, traduction (j'ai pas retrouvé la vraie vf) :

Une carcasse de chien dans une allée ce matin, un trace de pneu sur ses tripes éclatées.
Cette ville a peur de moi. J'ai vu son vrai visage.
Les rue ne sont que des caniveaux, et les caniveaux sont plein de sang, et quand les égouts finiront par déborder toute la vermine se noiera dedans. Et toute la crasse de la prostitution et de leurs meurtres leur moussera jusqu'à la taille, et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront "sauvez nous !"
...et dans un murmure, je dirai : "non".

tether
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 230
Date d'inscription : 08/09/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Invité le Mar 29 Sep 2009 - 13:17

Loin de toute considération thaumaturgique, je suggère l'anarcho-primitivisme avec l'abolition de la globalisation par l'extinction d'internet. Puis le démentèlement des sources électriques massives (nucléaire = pas cool), mais impossible de tout coordonner. Destruction massive, extinction de la folie et de l'aliénation humaine par sa créature atomique, sorte de Frankenstein millénariste, aussi, ou comme dans le Malevil de R. Merle, ou La peste Ecarlate, de J. London, ou chez Barjavel. Retour à une vie sans électricité : beaucoup plus proche des réalités. Ca me plait.

Voile sur les yeux des hommes? Chez les bédouins ce sont les hommes qui se voilent, enfin, qui s'enturbannent et laissent paraître leurs profonds yeux souvent bleu.

Vive Diogène de Sinope!

Ma psy considère mon cynisme comme le fruit de la dépression, mais quand mon humeur remonte, ma pensée ne varie pas. Bien que je la dispense sans une verve égale. Que de tragédies!

Voilà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Invité le Mar 29 Sep 2009 - 13:37

Et pour votre plus grand bonheur, conséquemment à notre propos, une petite illustration de Waterhouse représentant Diogène. Ou moi, la plupart du temps. Hou, hou. Il est aussi dans l'Ecole d'Athènes, de Raphaël, si vous avez l'oeil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Martel en tête le Mar 29 Sep 2009 - 13:45

Retour à une vie sans électricité

Je suis 100% d'accord avec toi !

Martel en tête
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 832
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Admin le Mar 29 Sep 2009 - 15:02

olivier a écrit:Et là je dis oui! Il faut illico organiser le sauvage euh le sauvetage permanent et irrévocable du monde drunken non je n'ai rien bu à moins que ce soient les golden grahams qui me fassent cet effet geek

Rien à voir mais j'adore Smile Me demandez pas pourquoi mais ça me fait mourir de rire les Golden Grahams Very Happy La source d'énergie dont on a besoin pour sauver le modne ! With Batman inside (http://www.thedieline.com/photos/uncategorized/2008/10/20/box_grahams.jpg). On devrait demander à Nestlé de nous sponsoriser Razz (tout en restant indépendant bien sur). Sinon y'a aussi les BN. Mais je m'égare.

olivier a écrit:Non en fait je suis super préocuppé par cette question même si ça ne se voit pas au premier abord. J'appelle ça mon obsession politique même si on pourrait peut-être passer par d'autres biais comme la philosophie mais n'est-ce pas la même chose ou plutôt ne se rejoint-ce pas? (syntaxe approximative scratch )

Je vois que nous nous faisons le même genre de réflexions. Je vais développer ça plus bas.

olivier a écrit:Là je n'arrive pas bien à exprimer par des mots ce que je ressens mais je pense que vous me comprenez. Il me semble évident que nous avons des choses à faire ensemble, que nous ne pouvons pas seulement nous contenter de vivre notre vie chacun de notre côté (je dis peut-être ça parce que ma vie est si vide et que je n'ai ni conjoint ni enfants ni travail qui me passionne pour le moment).

olivier a écrit:Seulement il y a un hic: beaucoup d'entre nous se découvrent à peine, sont abîmes, écorchés, blessés, broyés, saignés, pressurés, et même lavage-de-cerveauïsés par l'incompréhension, la discrimination, l'erreur de diagnostic

Totalement d'accord. Pour réussir une telle entreprise il faut déjà s'être libéré de nos frustrations, nos blessures,... qui pourraient être sources de mauvais jugements, nous pousser à agir pour de fausses raisons personnelles, par esprit de revanche,...

olivier a écrit:et même les plus volontaires d'entre nous, je pense, ont des moments de profond abattement (en tout cas moi j'en ai).

Oui enfin ça je pense qu'on en aura toujours de temps en temps, ça n'est pas parce qu'on a des moments d'abattement que nous ne sommes pas "prets". Tout est une question d'équilibre.

olivier a écrit:Ce qui est donc certain, c'est qu'il faut reprendre des forces ensemble [...] Et dans une deuxième temps, quand nous nous connaîtrons suffisamment, [...] peut-être sera-t-il temps de lancer des projets communs...

Il est certain que si on en arrivait là, il faudra qu'on soit tous sur la même longueur d'onde, qu'on se connaisse bien, dans nos objectifs,...

olivier a écrit:Exemple auquel je pense: quelque chose d'artistico-politique comme un [...] irrégulomadaire, quelque chose qui présenterait aux autres [...] notre vision du monde, où chacun mettrait son apport personnel en toute subjectivité. Je pense bien sûr à quelque chose d'artisanal , de bricolé, d'auto-géré, de surtout pas adossé en tout cas à une puissance financière ou médiatique ou politique existante... Ce ne serait peut-être qu'une goutte d'eau, mais qui sait cela pourrait avoir aussi un certain impact comme certaines choses souterraines...

Alors c'est marrant parce que ça rejoint vraiment des réflexions que je m'étais faites. Depuis longtemps je retourne le problème dans ma tête, est-ce que sauver le monde est naïf, une idée de petit enfant qui aurait oublié de grandir,... mais en fait peu importe, c'est ce que je ressens, je n'ai pas le choix. Et après tout n'est-ce pas ça qui distingue les personnes qui accomplissent de grandes choses ? Simplement le fait d'y croire.
Du coup j'essaye de trouver à cette utopie un ancrage dans le réel, une façon d'appliquer un rêve dans la réalité de notre monde. Sauver le monde c'est beau mais claquer des doigts ne suffit pas et on ne deviendra pas "président du monde" pour mettre en oeuvre nos idées. Cela demande des connaissanes pointues dans de multiples domaines, économie, politique, géopolitique, éducation, sciences sociales,... Mais même en ayant tout ça, par où commencer ?
Pour ça il faut du pouvoir. Le pouvoir on peut l'avoir avec la politique (le rôle de conseiller politique est sympa, mais d'une il faut y arriver ! et de deux la politique c'est souvent très figé et ça reste à l'appréciation du gouvernement en place), avec l'argent (comme moyen d'action, de pression), en le prennant (révolution) ou à plus petite échelle groupes de pression (Attac, Avaaz, Greenpeace...). Par rapport au pouvoir, JSP le dit il me semble, et c'est bon de le rappeler, les Z ne recherchent pas le pouvoir pour une quelconque gloire personnelle mais dans l'unique but d'aider les autres.
Autre moyen possible, créer notre monde, et devant sa beauté, les autres voudront l'adopter d'eux-même.

Pour en revenir à ce que tu disais, justement un magazine avec nos idées pourrait déjà permettre de les faire passer. Moi j'avais songé à créer notre propre groupe de réflexion, quelque chose d'assez poussé où nous pourrions par exemple écrire une nouvelle consitution, des propositions de lois, réfléchir à des réformes,... Après on gagne le Nobel et le tour est joué Very Happy (rire, mais un peu sérieux quand même). Pourquoi pas aussi créer notre propre pays ? A ce sujet allez voir le drapeau du Botswana Wink

olivier a écrit:Je ne sais pas, c'est juste une idée Smile

C'était le but du sujet, merci de cet apport enrichissant !


lilipop92 a écrit:A grande échelle. Whaoouh. Dans l'intention oui, mais dans la pratique ?
Enfant je rêvais d'être une fée qui guérirait les gens en les touchant. Quasi un rêve christique.
Cette envie d'aider l'humanité je la ressens très fortement. Il est possible que je fasse de la politique plus tard, dans ma troisième vie.

Oui la politique est une des voies qu'on retrouve souvent chez "nous",... reste à savoir sous quelle forme.

lilipop92 a écrit:Quelques exemples :
- Mettre un voile sur les yeux d'un homme plutôt que sur la tête d'une femme.
- Réussir à faire comprendre que nos valeurs ont la tête à l'envers. La religion fait passer la sexualité consentante pour un pécher alors que tuer finalement est plus acceptable.
- Etre cynique "c'est cool", mais gentil "c'est nul", alors qu'il est bien plus courageux d'être gentil finalement (mais pas benêt non plus).
- faire bouger le conservatisme d'une manière général (parler de l'entreprise, de l'économie)....

C'est bien déjà ce sont le même genre de sujets qui nous heurtent.

lilipop92 a écrit:je sens toute ma naïveté qui remonte à la surface...

Oui mais c'est beau Smile

Admin
Admin
Admin

Messages : 63
Date d'inscription : 20/05/2009
Age : 39
Localisation : Paris belle époque

http://www.zebrascrossing.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par lilipop le Mar 29 Sep 2009 - 18:56

Smile un groupe de réflexion pourquoi pas.

Si nous avions un peu d'ambition (ou de mégalomanie), nous pourrions commencer par réécrire les 10 commandements et les 7 péchés capitaux. Enfin, là nous risquons de glisser dans une secte. Au moins l'exercice serait amusant.

Sinon, le problème en ce moment ce serait d'inventer un autre modèle économique. Mais, le sujet peut paraître rébarbatif.

Je trouverai intéressant de parler du sens de la vie. Pourquoi vivons-nous en société ? Qu'est-ce qu'une vie accomplie ?...parce qu'aujourd"hui on vit dans notre société comme si c'était normal tout ce qu'on a construit autour, on oublie le collectif.

A part ça, je pense que le monde serait plus en paix s'il était plus féminin. La question serait alors : Comment faire accepter aux hommes de lâcher un peu de pouvoir autoritaire pour acquérir plus de féminin ? (sans qu'ils perdent toutefois leur potentiel attractif, leur virilité auprès des femmes (ok de certaines femmes). Existe t'il un autre moyen que le pouvoir pour se sentir être un homme dans notre monde ?

lilipop
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Admin le Mar 29 Sep 2009 - 19:57

lilipop92 a écrit:Si nous avions un peu d'ambition (ou de mégalomanie), nous pourrions commencer par réécrire les 10 commandements et les 7 péchés capitaux. Enfin, là nous risquons de glisser dans une secte. Au moins l'exercice serait amusant.

Ha oui et aussi les 7 merveilles du monde zèbresque Smile J'adore l'idée.

lilipop92 a écrit:Sinon, le problème en ce moment ce serait d'inventer un autre modèle économique. Mais, le sujet peut paraître rébarbatif.

Pourquoi rébarbatif, non c'est une bonne idée surtout qu'avec tous les débats qu'on entend en ce moment ça nous donne à réfléchir.

lilipop92 a écrit:Je trouverai intéressant de parler du sens de la vie. Pourquoi vivons-nous en société ? Qu'est-ce qu'une vie accomplie ?...parce qu'aujourd"hui on vit dans notre société comme si c'était normal tout ce qu'on a construit autour, on oublie le collectif.

On pourrait avoir une section philosophie dans notre groupe de réflexion oui ça me parait nécessaire pour pouvoir créer une constitution juste il faut savoir où l'on souhaite aller.

lilipop92 a écrit:A part ça, je pense que le monde serait plus réflexion en paix s'il était plus féminin. La question serait alors : Comment faire accepter aux hommes de lâcher un peu de pouvoir autoritaire pour acquérir plus de féminin ? (sans qu'ils perdent toutefois leur potentiel attractif, leur virilité auprès des femmes (ok de certaines femmes). Existe t'il un autre moyen que le pouvoir pour se sentir être un homme dans notre monde ?

Looool ha les femmes elles en veulent toujours plus !
Si tu veux créer un autre sujet là dessus y'a pas de pb Wink Mais pour te rassurer oui je pense qu'on peut se sentir homme sans "pouvoir", c'est plus une question d'accomplissement.

Admin
Admin
Admin

Messages : 63
Date d'inscription : 20/05/2009
Age : 39
Localisation : Paris belle époque

http://www.zebrascrossing.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par tether le Mer 30 Sep 2009 - 10:38

A part ça, je pense que le monde serait plus en paix s'il était plus féminin.
Je crois qu'il serait tout aussi violent, mais bien plus insidieux surtout. J'ai plusieurs sœurs, et on ne me fera pas croire que les filles vivent dans un monde bisounours. Entre autres joyeusetés que j'ai vu :
- vol de compte msn, puis insultes, blocage et suppression des contacts (certains qu'elle n'avait que par ce biais, elle ne les a jamais revus du coup)
- chantages
- harcèlement en groupe et encouragement au suicide

De ce point de vue, je préfère clairement la manière masculine. Un bon pain dans la gueule c'est clair, ça défoule, et on passe à autre chose. Les conflits entre filles utilisent la manipulation, l'isolement, l'attaque de l'image de soi pour faire d'énormes dégâts sur le moral, la personnalité et les relations sociales, je trouve ça beaucoup plus violent, même si c'est une violence moins visible pour un observateur extérieur.

tether
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 230
Date d'inscription : 08/09/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par bepo le Mer 30 Sep 2009 - 14:24

Tu m'a fait rire !LOL
Moi l'idée des 10 c et des 7 p c, le tout avec 7 m d m me botte.
Façon la vérité sort toujours de la bouche des enfants. Un essai naif quoi : et si l'on pouvait vraiment faire ce que l'on veut, ça serait quoi.

Finbalement le pouvoir est le problème. On se soucie de savoir si l'on peut faire ci ou ca. Ca n'a pas de limite.

Bizarrement ce que l'on veut vraiment ça a toujours une limite : celle d'en profiter quand on l'obtient.

Quand on regarde l'action politique, on est toujours frappé par la dépense d'énergie focalisée sur le pouvoir. Qui va réussir a faire le plus.

Ce que l'on veut passe au second plan. Si chacun avait ne serait ce que dans un coin de la tête une idée de ce qu'il veut, ca serait plus clair.

La solution est de faire confiance à chacun. Est ce que si chacun pouvait exister librement, il y aurait autant de nevroses destructrices ?

Bon je crois que je m'égare un peu. Je suis un peu crevé. Quand je pense que 2+2=4 ca me demande un peut de concentration et que je choisi ce moment pour refaire le monde, y'a un p'tit problème de gestion de l'énergie là. Va falloir que j'établisse un régime heures creuses et heures pleines avec 2 tarifs différents ! LOL

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Sylvain le Jeu 1 Oct 2009 - 10:23

...


Dernière édition par Zylvain le Jeu 7 Jan 2010 - 10:59, édité 1 fois

Sylvain
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 31/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Lenski le Ven 2 Oct 2009 - 11:47

Admin a écrit: Pourquoi pas aussi créer notre propre pays ? (...)

Je ne sais pas pourquoi, mais dès que je vois une île inhabitée au milieu d'un fleuve, si petite soit-elle, j'ai envie d'y planter mon drapeau et de créer un nouveau monde flower

A plus petite échelle qu'un pays, on pourrait déjà habiter le même village abandonné que nous revivifierions... Mais je me demande si avec notre manie d'intellectualiser, on trouverait parmi nous des zèbres qui aimeraient faire le ménage et trimer dans les champs pour se nourrir. pale

Il faudrait alors trouver de l'aide dans la population "normale" ce qui reviendrait à créer une nouvelle aristocratie What a Face (on aurait dû mettre cette discussion dans les sujets tabous Smile )

Habiter la même ville? Avoir des emplois alimentaires ou mieux comme le proposait je crois Zylvain créer notre propre entreprise (faudra pas compter sur moi pour la compta lol! affraid ) On peut commencer petit et voir très grand après tout! Wink

Lenski
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 332
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Phedre le Jeu 22 Oct 2009 - 14:33

Moi j'aime Peter Petrelli...parce qu'il a besoin des autres, parce qu'il est son propre catalyseur grâce aux autres, parce que au contraire de Sylar, il ne détruit pas l'autre, lorsqu'il "apprend de lui" et qu'il met ses capacités...au service de lui-même et des autres...

Sauver le monde, à toute petite échelle, c'est peut-être être un catalyseur, qui renvoie chacun à ce qu'il y a de plus beau en lui, qui le réveille, le nourrit, lui donne envie de le développer (ce qu'il y a de plus beau en lui)...

C'est pour ça que j'aime l'art...il a souvent cette capacité à réveiller des choses ou nous y renvoyer...comme la maïeutique fait émerger de l'autres ces choses qui sont déjà en lui...et que j'aime la confiance...

Que faire ? Je ne sais pas...Moi j'ai sur la pointe des pieds pris le chemin des images riches de sens, du cinéma...(souvent engagé d'ailleurs...) qui est une zone de regroupement puisque de multiples voix, de multiples formes d'art, de multiples personnalités conjuguent leurs efforts...pour atteindre "les autres"..."au-dedans"...

Mais dac pour le nouveau monde où on ne laisse personne crever et où on vit bien, pendant qu'on est en vie...;-) où ça, où ça l'île ??

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par soleil300 le Sam 7 Nov 2009 - 3:05

Les iles, j'en ai vu beaucoup, j'ai vécu sur une île, je pars en vacances dans des iles... peut-être y a-t-il un lien avec cette envie de sauver le monde (sauver une ile, c'est moins de boulôt que sauver toute la planète Smile ) ?

j'ai toujours divagué en pensée sur des thèmes comme l'exercice du pouvoir ou l'administration du collectif, en essayant de me projeter et d'imaginer des statégies pour éviter de tomber dans les écueils habituels (isolement, perversion, hiérarchie, exploitation, deshumanisation, deresponsabilisation, stérilisation, pourrissement, "pwofitasyon"...).

Mais ayant toujours abouti à une impasse ("non... décidément, je ne ferai sans doute jamais rien de bien, mieux vaut laisser ça à ceux qui se sentent mieux armés pour, même si je pense que ce sont malheureusement souvent les moins désintéressés..."), je n'ai jamais réellement agi "collectif". Je me suis contenté de "sauver le monde dans un rayon de 30 centimètres" (c) Eden, sauf erreur de ma part Smile

Sauf que l'hyper lucidité, ça génère chez moi lémission de profusions de messages d'alerte à destination des autres ("lanceur d'alerte" : vous connaissez ce terme ? Je crois que ça désigne tous ceux qui tentent de sensibiliser les pouvoirs publics sur les risques, sanitaires ou environnementaux notamment, inhérents à la mise en oeuvre de certains produits, services, équipements, installations, recherches, etc... bref, un vrai "métier" de Zèbre !).

Et tous ces messages résonnent au final comme autant de plaintes dans le désert (ou de prières dans un violon) (enfin, vous m'avez compris...).

Or, se plaindre sans agir, un peu ça va, beaucoup, c'est trop. Ca ne sert à rien. Ca ne fait que déprimer celui qui se plaint et agacer les autres.

Donc, fort de cette pensée super balèze, et en réaction à un mauvais coup que mon employeur s'apprétait à porter à une collègue, je me suis résolu à agir, ça fait un peu plus d'un an maintenant. Concrètement, je me suis impliqué dans la vie de mon syndicat, dont j'étais jusque là simple sympathisant pas impliqué du tout, un syndicat qui battait de l'aile (= en gros c'était la mort clinique) et qu'avec deux autres nous avons remis sur les rails, pas à pas. Je vous assure que c'est pas évident tous les jours, mais que le plus dur a été de me jeter à l'eau. Après, tout le reste coule de lui-même, de fil en aiguille, étape par étape, même si gérer la trésorerie n'est toujours pas ma tasse de thé. Mais la collègue qui était en CDD et que l'employeur ne voulait pas renouveler (alors qu'il n'y avait aucune raison valable pour ça) a été réembauchée, elle est maintenant en CDI. Et moi je me plains beaucoup moins.

Je vous encourage à essayer de concrétiser votre besoin de faire le bien au moyen d'actions collectives, même si les "gens" vous rebutent avec leur petitesse et leur mesquinerie. D'abord, tous les "gens" ne sont pas du même niveau, de nombreux facteurs entrent en jeu et dans des structures collectives de base, on rencontre a priori moins de "tueurs de vocation" et plus d'utopistes que dans les hautes sphères. D'autre part, une solution consiste à se regrouper à 3 ou 4 partageant la même vision des choses de la vie pour monter une structure formelle ou pas, en définir les règles, un cadre minimum, afin que ceux qui vous rejoindront adhèrent à l'idée de départ.

Pour ce qui nous concerne, nous affichons le plus possible le fait que nous ne voulons pas laisser le truc à une ou deux personnes (y compris nous), car c'est la meilleure manière de courir le risque d'un ralentissement de l'activité et la porte ouverte à toutes les dérives, dérapages et abus divres, ce qui revient à tuer le projet dans l'oeuf. Mais comme nous savons bien que le gens ont en majorité ou a priori plutôt une attitude consumériste/attentiste/passive/individualiste/égoïste, nous affirmons aussi clairement que nous savons trés bien que tout le monde ne peut pas s'impliquer à fond dans une activité sociale en plus de son boulôt, de sa vie de famille (de sa télé, de son internet et de son mobile Wink ), d'où le principe de l'auberge espagnole, du "chacun apporte ce qu'il peut", le peu étant déjà mieux que le rien, c'est-à-dire beaucoup par les temps qui courent...

Après, un réseau de Z impliqués irl dans des asso, partis, organisations, etc... ça pourrait trés bien finir par ressembler à quelque chose (genre les francs maçons il y a 100 ou 200 ans). Je sais, ne rêvons pas. Mais ce n'est pas avec la seule force de la volonté qu'on réussit à déplacer des montagnes. C'est grâce au rêve qu'on peut y arriver. Sans le rêve qui la précède et lui donne un sens, la volonté n'est rien.







soleil300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 305
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 49
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Hyone le Mer 11 Nov 2009 - 13:42

Bonjour !
je viens ajouter mon grain de sel à la discussion à laquelle j'adhère complètement !
D'ailleurs je voulais savoir si vous aviez lu "Utopie" de Thomas More ? C'est assez génial à lire, il y a aussi les idées de Platon, avec les hommes d'or, d'argent et d'airain. Tout n'est peut-être pas bon à prendre, mais il y a des choses fondamentales qu'on pourrait réutiliser pour un modèle de société plus sain !
Pour ce qui est de la question posée au début : j'aimerais bien m'engager dans un projet humanitaire, si ça intéresse certains, il y a une association au Burkina Fasso très sérieuse qui propose des missions de 3 semaines à un an ou 2, c'est nous qui finançons le séjour et on peut aider les enfants à avoir une éducation scolaire, aider au dev durable, reboiser la forêt, etc.

Hyone
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 10/11/2009
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Jeccia le Mer 11 Nov 2009 - 14:13

Moi je ne pense pas qu'on puisse accomplir la fameuse mission zèbrique de sauver le monde en faisant des trucs humanitaires.
C'est trop ponctuel, trop ciblé, trop exécutif...

Je vais faire une analogie avec INS/MV (le jeu) :
_ T'as les prêtres, ceux là c'est les gens qui font leur BA en donnant 1€ au Téléthon.
_ T'as les anges, ceux là c'est les gens qui partent en mission humanitaire ou s'investissent dans un programme.
_ Et t'as les archanges, c'est nous les zèbres. Les intellos de la philanthropie. Very Happy

Jeccia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 245
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Morgane le Mer 11 Nov 2009 - 15:14

Jeccia a écrit:Les intellos de la philanthropie. Very Happy

Razz lol!

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Invité le Mer 11 Nov 2009 - 15:20

faites gaffe, il se prend pour Dieu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Morgane le Mer 11 Nov 2009 - 15:28

éléa a écrit:faites gaffe, il se prend pour Dieu

Arf... la grosse tuile! pale En même temps, fallait bien que ça finisse par tomber sur quelqu'un Suspect Pas de bol, c'est tombé sur Jeccia affraid Rhalala chiiiiiienne de vie!!! lol!

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Invité le Mer 11 Nov 2009 - 15:37

et maintenant on va nous prendre pour un mouvement sectaire et l'Inquisition va fermer le forum

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Morgane le Mer 11 Nov 2009 - 15:46

affraid Bon, ben Jeccia... vas falloir que tu sois courageux, hein! pirat On va être obligés de te sacrifier et de te livrer aux autorités du Grand Tout ( scratch grand tout? ou grand n'importe quoi... je sais plus... bon bref! geek ) pour sauver le groupe... cheers

Bon, tu risques de te retrouver aux gnouf avec plein de p'tits curés avec des têtes de 1 euros et qui gesticulent du sol au plafond (et fais gaffe, ceux là, ils piquent et ça gratte après hein! drunken Oh que ça gratte!!! affraid), mais on a pas l'choix Jo! C'est nous... ou toi! Razz
Tu sais ce qu'on dit! Quand y'a gangrène! Ben on coupe! Et oui, c'est comme ça! Suspect geek

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Save the cheerleader,...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum