neurosciences et haut potentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

neurosciences et haut potentiel

Message par poupée BB le Jeu 30 Avr 2015 - 7:49


http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/04/22/colloque-neurosciences-haut-potentiel-intellectuel-ou-en-sommes-nous/
Plus de détails ici sur les participants du colloque.

poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par LaVerte le Dim 7 Juin 2015 - 9:34

Quelqu'un a-t-il assisté à ce colloque ?
Intéressant ?
Y en a-t-il des traces quelque part (vidéo, articles, actes, ...) ?
Merci

LaVerte
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Traockl le Mar 9 Juin 2015 - 13:11

UP !

Traockl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par poupée BB le Dim 14 Juin 2015 - 17:30

Fondation potentiel & Talents
PAGE facebook Wink
des retours sont attendus

poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par poupée BB le Sam 20 Juin 2015 - 14:49

http://www.francetvinfo.fr/sante/surdoues-pourquoi-certains-s-adaptent-ils-moins-bien-a-la-societe_901653.html

poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Traockl le Sam 20 Juin 2015 - 14:59

c'est top ce reportage Smile

Traockl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Princeton le Sam 20 Juin 2015 - 15:14

poupée BB a écrit:http://www.francetvinfo.fr/sante/surdoues-pourquoi-certains-s-adaptent-ils-moins-bien-a-la-societe_901653.html

Super merci ! Je me retrouve bien dans le profil de Ryan, les commentaires dans ses bulletins scolaires et la tête qu'il fait quand il en a marre (à 2:07) haha. Tout de même un peu choqué par les deux expressions à la fin de la vidéo : "contrôler ses émotions" et "rééduquer son cerveau"...

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par poupée BB le Sam 20 Juin 2015 - 15:22

Oui,pareil!rééduquer le cerveau...Ca m'a fait faire la grimace aussi.
Il serait tellement plus simple d'adapter son comportement à la particularité de son fonctionnement,et non l'inverse.Dommage. Sad

poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Princeton le Sam 20 Juin 2015 - 15:29

poupée BB a écrit:Oui,pareil!rééduquer le cerveau...Ca m'a fait faire la grimace aussi.
Il serait tellement plus simple d'adapter son comportement à la particularité de son fonctionnement,et non l'inverse.Dommage. Sad

Cette terrible expression est cependant conforme avec l'idée de base de ces personnes de transformer un surdoué complexe comme Ryan en surdoué laminaire comme le premier garçon présenté, Thimeo. C'est triste...

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Traockl le Sam 20 Juin 2015 - 15:40

Oui mais lequel de ces garcon est le plus heureux ?
Est-ce que l'un vivrait mieux s'il était dans le cas de l'autre ?
Faut-il s'éduquer pour être heureux (aujourd'hui) ?

Traockl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Princeton le Sam 20 Juin 2015 - 15:47

Traockl a écrit:Oui mais lequel de ces garcon est le plus heureux ?
Est-ce que l'un vivrait mieux s'il était dans le cas de l'autre ?
Faut-il s'éduquer pour être heureux (aujourd'hui) ?

Chacun serait plus heureux s'il était accepté pour ce qu'il est au lieu de vouloir le faire absolument rentrer dans des cases, obtenir des performances, ou prendre un autre modèle. Et si Ryan était malheureux non pas d'être qui il est mais qu'on lui reproche sans cesse de l'être (bien incapable d'y rien changer d'ailleurs...) ? Et si ce n'était pas à Ryan de forcément se conformer, se "lisser", faire profil bas, courber l'échine, mais à la société de reconnaître son individualité et son fonctionnement ?
Et si le fait que ça saoule Ryan de faire un exercice à deux balles répétitif et inintéressant était non pas un problème devant être résolu par une "rééducation de son cerveau" mais plutôt un signe de santé ? Et si le fait qu'il s'ennuie à l'école était lui aussi un signe de santé ?

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par poupée BB le Sam 20 Juin 2015 - 15:55


poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par offset le Sam 20 Juin 2015 - 18:15

D’après les chercheurs (2'40) les surdoués complexes auraient un déficit dans la zone rouge ( la zone de planification et de contrôle). On comprend mieux leurs différences avec les surdoués laminaires

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Traockl le Sam 20 Juin 2015 - 21:28

Princeton a écrit:
Traockl a écrit:Oui mais lequel de ces garcon est le plus heureux ?
Est-ce que l'un vivrait mieux s'il était dans le cas de l'autre ?
Faut-il s'éduquer pour être heureux (aujourd'hui) ?

Chacun serait plus heureux s'il était accepté pour ce qu'il est au lieu de vouloir le faire absolument rentrer dans des cases, obtenir des performances, ou prendre un autre modèle. Et si Ryan était malheureux non pas d'être qui il est mais qu'on lui reproche sans cesse de l'être (bien incapable d'y rien changer d'ailleurs...) ? Et si ce n'était pas à Ryan de forcément se conformer, se "lisser", faire profil bas, courber l'échine, mais à la société de reconnaître son individualité et son fonctionnement ?
Et si le fait que ça saoule Ryan de faire un exercice à deux balles répétitif et inintéressant était non pas un problème devant être résolu par une "rééducation de son cerveau" mais plutôt un signe de santé ? Et si le fait qu'il s'ennuie à l'école était lui aussi un signe de santé ?

Perso je ne leur a jamais adressé la parole, donc je ne me permettrait jamais de leur prêter un état de fait ou une pensée... mais chacun son truc, tu peux aussi penser qu'il se sentiraient mieux s'il dormait en faisant le poirier pendant 3h entourés de poireau et d'endives chaque nuit.

Avoir un cerveau possédant un deficit quand on est habitué à être efficient voir sur-efficient peut aussi être perçu comme une faiblesse/faille ou être mal vécu.
Tu utilises beaucoup d'expression très dure je trouve (i.e. courber l'échine). Personnellement simplement être accepté (même s'il faut que je fasse quelques exercices de mémoire pour cela) m'irait bien. de plus ca m'offre des capacités supplémentaires plutôt utiles.
Un signe de santé que d'avoir une mémoire biaisé ? de ne pas savoir se situer vis à vis des autres en groupe ? c'est un déficit. est-ce qu'on doit s'en prendre aux déficitaires ? je ne crois pas. par contre si par la science on apprend comment corriger ce déficit pour ceux qui le veulent, moi je trouve ca très bien. personne n'oblige à le faire...
Gamin, les exercices de mémoire me gonflait. maintenant ce qui me gonfle c'est que ma mémoire puisse conserver des éléments parfois inutiles alors que à 30 sec près je pouvais me rappeler d'un truc super important.

Traockl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Princeton le Sam 20 Juin 2015 - 22:33

Traockl a écrit:Oui mais lequel de ces garcon est le plus heureux ?
Est-ce que l'un vivrait mieux s'il était dans le cas de l'autre ?
Faut-il s'éduquer pour être heureux (aujourd'hui) ?
Perso je ne leur a jamais adressé la parole, donc je ne me permettrait jamais de leur prêter un état de fait ou une pensée... mais chacun son truc, tu peux aussi penser qu'il se sentiraient mieux s'il dormait en faisant le poirier pendant 3h entourés de poireau et d'endives chaque nuit.

Quelle argumentation et quelle condescendance... Je répondais par des questions ouvertes à tes propos qui laissaient entendre que le premier était plus heureux que le second et que le second vivrait mieux s'il était dans le cas du premier. Je pense qu'indépendamment même du contexte, l'épanouissement d'un individu passe par la reconnaissance de sa subjectivité, de son individualité, de ses caractéristiques, et non par la pathologisation de ses moindres écarts avec la norme ou de ses éventuelles inadaptations.

Avoir un cerveau possédant un deficit quand on est habitué à être efficient voir sur-efficient peut aussi être perçu comme une faiblesse/faille ou être mal vécu.
Tu utilises beaucoup d'expression très dure je trouve (i.e. courber l'échine). Personnellement simplement être accepté (même s'il faut que je fasse quelques exercices de mémoire pour cela) m'irait bien. de plus ca m'offre des capacités supplémentaires plutôt utiles.

Je ne sais pas pourquoi tu parles de mémoire puisque ce n'est pas ce dont il s'agit dans la distinction complexe/laminaire, que ce soit dans le reportage ou dans l'étude en question. Quand bien même, je ne vois pas non plus le rapport entre avoir une bonne mémoire et être accepté. Je ne vois pas non plus où il est fait mention de se situer au sein d'un groupe.

Personne n'oblige à le faire

Parce que tu crois que c'est le gamin tout seul qui a décidé de voir un psy et de passer des IRM et des tests etc ?

Et oui, je pense qu'il peut être un signe de bonne santé de décrocher quand la tâche qu'on fait est inintéressante ou quand le cours est ennuyeux. Et aussi de laisser aller et exprimer ses émotions. Je trouve dérangeant et alarmant de faire passer pour moindre, déficitaire ou pathologique tout comportement, tout fonctionnement qui diffère de la norme ou qui n'est pas adapté au système dans lequel il s'inscrit.

Et si à la place on laissait un peu plus de liberté aux individus, et qu'on encourageait la diversité et les différences plutôt que vouloir les anéantir en demandant à chacun de suivre un unique modèle ? D'autant plus que l'article en question sur les profils complexe et laminaire est plus nuancé et ne parle pas de personnes "déficitaires" (!) pour les premiers, qui constituent d'ailleurs la majorité chez les HQI, mais fait état de deux fonctionnements différents.

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Traockl le Dim 21 Juin 2015 - 8:42

Au temps pour moi, il ne s'agit pas de mémoire mais de planification / contrôle de ses émotions. (zéro lien avec la mémoire Wink )
... message à moi-même : "comme quoi écouter jusqu'au bout les phrases c'est aussi pas mal ..." le test de mémoire effectué n'est finalement pas qu'un test de mémoire vu qu'on en tire d'autres conclusions.
et puis c'est vrai les apprentissages de poème à réciter ou l'orthographe à apprendre en primaire ne sont pas non plus des tests de mémoire demandés aux enfants. Qu'ils soient surdoués ou non, qu'ils soient bons ou non.

Faire passer pour déficitaire un déficit, ca c'est nouveau ? J'exagère le trait exprès mais une personne qui n'a pas ou peu de globule rouge risque d'avoir du mal a vivre normalement. il a un déficit. si la science peut corriger cela suite à des découverte suite à des tests, on ne pourra pas forcer les gens à prendre un traitement mais ca sera possible pour eux de mieux vivre.

en ce qui concerne le reportage, aucun de ces 2 petios n'a peut-être donné son accord (peut-être que si...) pour être filmés ou subir des tests. mais peut-être que si.
encore une fois tu leur prête des pensés et / ou des faits.

étant épileptique de naissance j'ai subit beaucoup de tests. Oui c'est chiant mais à ce jour je préfère les avoir subit.  Si ca n'avait pas été le cas(et surtout si tous les enfants épileptiques avait refusé), l’épilepsie n'aurait peut-être pas autant avancé en terme de connaissances et maîtrise et de nouvelles molécules utilisés comme médicament n'aurait peut-être pas vu le jour. de fait, suite a mes besoins de changement de médoc je n'aurais peut-être pas, aujourd'hui, de traitement stable pour éviter les crises. ca, je pourrai pas le vivre... ca ferait une personne de moins sur terre. remarque c'est pas si mal : un de moins vers une surpopulation moindre. xD


Princeton a écrit:Je répondais par des questions ouvertes à tes propos qui laissaient entendre que le premier était plus heureux que le second et que le second vivrait mieux s'il était dans le cas du premier
Là tu te, trompe, tu me prête des intentions. Si je laisse entendre c'est probablement car je ne peux couvrir toutes les facettes d'un sujet en quelques phrase, et que tu as bien voulu entendre exactement ce que tu me reproche de laisser entendre.
tu parles de questions ouvertes, les miennes l'étaient clairement.

D'ailleurs en voilà une question ouverte :
Princeton a écrit:Chacun serait plus heureux s'il était accepté pour ce qu'il est au lieu de vouloir le faire absolument rentrer dans des cases, obtenir des performances, ou prendre un autre modèle

Peut-être qu'ils seraient plus heureux gamins car moins de tests, plus de temps pour se concentrer sur ce qui les intéresse, etc.
Et une fois qu'ils auront grandi ? seraient il plus heureux si on leur proposaient des possibilités correctives de certains de leurs traits que eux-même trouve gênant (comme la mémoire moins performante ou bien la capacité a planifier difficile) ? ou le manque d'avancée de la science sur le domaine qui ne leur apporte que 0 possibilité ni à eux ni a leur semblable (sachant que ca aurait peut-être pu le faire s'ils avaient subit ces tests bénins) ... je me demande laquelle de ces 2 situations leur apporte la meilleure vie ? et que dire de la globalité de leur semblables sur ce même sujet ?
Pour précision : ce sont des questions ouvertes sans sous entendu de quel ordre que ce soit Wink

Et oui les longs postes à citation pour tenter de démonter l'argumentaire d'autres savent faire aussi.

Traockl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Princeton le Dim 21 Juin 2015 - 9:16

Je comprends et je ne vois rien à redire à l'idée que chacun puisse travailler sur ses difficultés spécifiques et trouver des solutions à ses problèmes. Là où je ne suis pas d'accord, c'est sur l'approche de ces personnes qui consiste à comparer deux profils, complexe et laminaire, au profit du second, et à vouloir faire "migrer", selon leurs propres termes, le premier vers le second.

Réduire ses difficultés de contrôle et de planification, pourquoi pas, mais je ne vois pas pourquoi il faut introduire une telle échelle de valeur et de jugement, qui transparaît d'ailleurs bien dans le reportage : pour le premier, on y passe cinq secondes en disant que tout va bien, qu'il a des 20/20 partout, sa mère est contente, et laisse penser qu'être laminaire est la panacée et qu'un laminaire n'a aucun problème; pour le second, on voit le gosse passer des IRM, des tests, sa mère qui l'accable et fait l'étalage de toutes ses difficultés, alors même qu'elles ne sont pas forcément toutes liées à son HQI ou à son profil complexe.

Je trouve donc l'approche biaisée, tendancieuse et blessante. Enfin, s'il y a un déficit chez les HP-C au niveau cérébral, je vois mal comment il serait possible de les faire migrer vers le profil HP-L. Aussi, je pense que s'il est souhaitable que chaque individu puisse trouver des solutions à ses difficultés, la solution proposée est inadaptée en plus de faire passer les différences du HP-C comme des tares alors qu'elles peuvent aussi être une richesse.

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par offset le Dim 21 Juin 2015 - 9:42

Princeton a écrit: Enfin, s'il y a un déficit chez les HP-C au niveau cérébral, je vois mal comment il serait possible de les faire migrer vers le profil HP-L. Aussi, je pense que s'il est souhaitable que chaque individu puisse trouver des solutions à ses difficultés, la solution proposée est inadaptée


C'est mon point de vue aussi, ils ont besoin d'une autre forme d’apprentissage qui soit en adéquation avec leurs besoins et leurs difficultés.

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Princeton le Dim 21 Juin 2015 - 9:57

poupée BB a écrit:

offset a écrit:
Princeton a écrit: Enfin, s'il y a un déficit chez les HP-C au niveau cérébral, je vois mal comment il serait possible de les faire migrer vers le profil HP-L. Aussi, je pense que s'il est souhaitable que chaque individu puisse trouver des solutions à ses difficultés, la solution proposée est inadaptée

C'est mon point de vue aussi, ils ont besoin d'une autre forme d’apprentissage qui soit en adéquation avec leurs besoins et leurs difficultés.

Oui et re-oui ! Merci ! Courbette Adapter l'école au fonctionnement particulier de ces enfants me semble une meilleure solution que vouloir absolument que ces enfants s'adaptent à l'école.

D'ailleurs il y a déjà des écoles spécialisées pour les HQI qui semblent rencontrer un certain succès, surtout auprès des enfants HQI. Ci-joint un reportage que j'aime bien à ce sujet, où les enfants sont interviewés, avec quelques mots de M. Revol, et une conclusion que je trouve assez pertinente :

"C'est parce qu'ils ne trouvent pas un enseignement adapté qu'un tiers des adolescents précoces est en échec scolaire, un peu comme si on voulait forcer un gaucher à écrire de la main droite."


Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Traockl le Dim 21 Juin 2015 - 12:00

Je ne pense pas qu'il faille en vouloir aux personnes majoritaires de trouver chez les autres (les non majoritaires) des tares dans les différences visible.
C'est peut-être stupide au final cette réaction mais elle est humaine, même plus que cela, elle est animale.
Un enseignement adapté est évidemment une très bonnes solution mais ce n'est pas possible dans tous les cas. (coût, désert d'établissement de ce type en fonction de la région, mentalité des enseignants et parents, filière, etc)
et comment trouver un enseignement adapté quand on ne sait pas ce qui "ne va pas" (avec l'enseignement standard pour ces jeunes) ?
je pense que la comparaison entre 2 spécimens et leurs caractéristiques respectives permettra d'améliorer les enseignements mais aussi les mentalités des majoritaires qui aujourd'hui ne comprennent pas (par méconnaissance) que l'on puisse être différents d'eux.
C'est valable à l'école dans un premier temps mais aussi au travail.
parler de ses capacités ou de ses réussites au travail est encore très mal perçu (et je parle pas des autres sujet taboo...), alors de la douence et de ce que cela permet ... ou pire d'autres "défauts" (autisme léger par exemple). Rien de tout ca ne devrait être une barrière à l'intégration d'une personne dans la société. pourtant aujourd'hui encore ca l'est.

Spoiler:
Délire mode ON :
Et si un jour on a tellement découvert sur notre fonctionnement que l'on arrive effectivement a développer notre potentiel comme il se doit.
comparés à la prochaine étape de l'évolution, tout le monde voudra être comme nous ! Very Happy
ou bien nous seront élus aux meilleurs positions xD artistes de renommé, gratin de la politique, ingénieurs stratèges tous domaines, conseillés. et nous dominerons le monde ^^

Les Xmen, nous seront. exprimé Yoda s'est. Les tigres au sommet de la chaîne alimentaire. Very Happy
Délire OFF.

Traockl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: neurosciences et haut potentiel

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum