L'obsolescence programmée

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Louna le Ven 1 Mai 2015 - 22:24

En tout cas, l'an dernier j'en ai eu marre d'acheter un aspirateur par an , même peu cher. Marre des pannes et de claquer des sous pour pas grand chose. J'ai acheté à crédit un super aspirateur nettoyeur allemand que j'espère garder toute ma vie.
Et en Belgique j'ai entendu dire que l'obsolescence programmée était interdite...?

Louna
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 77
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 54
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par noir le Sam 2 Mai 2015 - 0:09

Switch71 a écrit:Ceci dit, à part des impressions, j'aimerais bien qu'on me montre statistique à l'appuie que c'était mieux avant.

Pas de statistique mais je viens récemment de dire au revoir à un téléviseur (Grundig) sur lequel gamin j'avais déjà regardé un quart de final France - Brésil !
cause: plus d'image à l'allumage.

Et pour les non footeux ou qui ne connaissent ce grand match, c'était en 1986, et le téléviseur n'était pas neuf !

Soit + de 30 ans... Il a rejoint à la déchetterie des plasmas ou led presque comme neufs...

noir
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 922
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 39
Localisation : Asperland, sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Alex_42 le Sam 2 Mai 2015 - 8:04

noir a écrit:Pas de statistique mais je viens récemment de dire au revoir à un téléviseur (Grundig) sur lequel gamin j'avais déjà regardé un quart de final France - Brésil !
cause: plus d'image à l'allumage.

Et pour les non footeux ou qui ne connaissent ce grand match, c'était en 1986, et le téléviseur n'était pas neuf !

Soit + de 30 ans... Il a rejoint à la déchetterie des plasmas ou led presque comme neufs...

"Oui, mais je vais t'expliquer. D'abord tu souffres d'un biais cognitif qui s'appelle le : "écétémieuxavant" : en gros, tu vis dans ta bulle et tu n'as aucune idée de comment c'était avant. Quelle quiche tu fais !
Ensuite, l'électronique, c'est fragile. Et dans les produits d'avant, il n'y en avait pas. Tout était mécanique. Dans un téléviseur par exemple, l'image était produite par des petits mécanismes entièrement faits main en fonte et très résistants (ben oui, c'est pour ça qu'ils pesaient leur poids, les objets du passé !). La prise électrique ? Juste pour allumer l'ampoule dans la boite, parce que sinon c'était tout noir et on ne pouvait pas voir grand chose.
Enfin, les entreprises purement mercantiles n'existent plus depuis belle lurette. Regarde Bill Gates qui donnent des millions à des fondations. Regarde Apple qui n'a pour but que de faire des objets "beaux". Le pognon, ils s'en foutent ! Donc ils abaissent les coûts de vente pour que les consommateurs puissent acheter plus aisément, quitte bien sûr à rogner sur leurs propres marges. Mais leur philanthropie ne s'arrête pas là : pour donner du travail du travail à des pauvres gens qui n'en ont point à travers le monde et qui meurent de faim, ils font des articles peu robustes et non réparables exprès pour qu'on puisse les faire recycler par ces pauv'gens. Et toi tu es content parce que tu as un nouveau téléviseur tous les 2 ans...
Alors, il est pas bô le monde merveilleux de la société de consommation ?"

Quoi ? vous n'y croyez pas vous non plus ?
Laughing

Alex_42
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par nikoku74 le Sam 2 Mai 2015 - 10:55

bien vu l'exemple auto: ils pourraient mettre dans les moteurs des pièces mécaniques qui pourraient faire qu'ils tiennent 1 000 000 km mais ils te mettent la pièce cruciale en plastique qui petera avant 200 000. Sans parler des éléments de soit disant sécurité qui apportent de l'électronique, éléments qui sont comme chacun sait d'une fiabilité hors norme...puis le fait qu'on peut plus rien changer soi même, qu'on nous vende le mérite des phares xenon hors de prix quand ça ne fonctionne plus alors que les ampoules classiques éclairaient correctement, non?
Force est de constater que les voitures de l'an 2000 sont beaucoup moins fiables que celles des années 90 : voilà le progrès. comment vais-je faire quand ma voiture essence de la fin des années 90 rendra l'âme?

Le souci c'est que l'exemple voiture se transpose partout : télés, ordis, téléphones...

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par offset le Sam 13 Fév 2016 - 10:15

Une information récente sur ce sujet




Obsolescence programmée: Les fabricants veulent convaincre qu’elle n’existe pas

L’obsolescence programmée n’existe pas ». Alexander Lohnherr, nouveau président du Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager), était clair ce mardi lors de la présentation des résultats 2015 de sa filière à la presse. Que des industriels puissent penser leurs produits pour qu’ils aient une durée de vie limitée fait partie des « marronniers, de partis pris, des phrases entendues chez les septiques qui pensent qu’avant tout était mieux ». Pas facile cependant pour les industriels du gros et petit électroménager de changer les mentalités, de passer les certitudes de beaucoup à la machine pour faire revenir les couleurs d’origine…

Redonner le réflexe de la réparation

Pourtant, le Gifam, dont la cinquantaine de membres vient d’enregistrer une année 2015 radieuse (lire encadré) entend bien prendre son bâton de pèlerin pour évangéliser les foules. Alors qu’il existe 6,8 appareils de gros électroménager et 14 de petit électroménager dans les foyers français, l’idée-force en ce début 2016 est « de redonner le réflexe de la réparation », selon Alexander Lohnherr. Sérieux ? Selon les chiffres en circulation, 40 % des consommateurs renouvelleraient leur équipement électroménager avant sa fin de vie. A cela plusieurs facteurs, dont certains ne sont pas uniquement liés à une panne. Pas rare que l’on change de réfrigérateur lorsque l’on refait sa cuisine, par exemple. Ou que l’on troque son vieux lave-linge lors d’un déménagement. Mais pour beaucoup de Français, le fait de remplacer plutôt que de réparer peut avoir des causes très pragmatiques. Comme de juger inappropriée une réparation pour un bien ayant déjà quelques années, alors que le produit neuf équivalent n’est finalement pas si cher. « Un réparateur m’a demandé 50 euros pour évaluer si ma machine à laver était réparable ou pas. Et ce, avant même de me fournir un devis ! », peste Florence, rencontrée dans un grand magasin, qui finalement remplacera son ancien lave-linge sans savoir s’il était réparable ou pas. Un grand classique.


Eduquer ou rassurer ?


D’où la volonté toute neuve des industriels de se mobiliser pour sensibiliser les consommateurs sur la réparation. Selon le Gifam, cela « va devenir un élément de stratégie et de différenciation des marques ». Lesquelles marques vont également développer des appareils connectés pouvant nous aider à nous prémunir de certaines pannes en nous alertant en cas de dysfonctionnement.


Après deux opérations pilotes en 2015 à Marsac sur L’Isle (24) et Limoges (87) avec le réseau Envie qui invitaient les consommateurs le désirant à auto réparer un équipement avec les conseils d’un professionnel, la filière prépare pour le 4 juin sa première « Journée nationale de l’entretien et de la réparation des appareils électroménagers », avec des actions dans différentes villes, dont Paris. La réponse des professionnels aux Repair Cafés ?


Depuis 2009, ces lieux où des bénévoles réparent vos équipements devant vous se développent comme récemment à Saint-Prix (95). Il en existerait 900 dans le monde. Leur vocation est justement d’apporter la preuve qu’une panne sur un grille-pain ou un mixeur n’impose pas systématiquement de remplacer le produit mais se solde parfois par le simple remplacement d’un composant défectueux. Semblant vouloir aller dans ce sens dans son discours et ses futurs actes, le Gifam et ses membres se feront sans doute taxer de greenwashing. Car après tout, comment intégrer le fait que les fabricants aient envie de retrousser leurs manches pour que nous renouvelions moins rapidement nos équipements ? Une autre interprétation pourrait consister à reconnaître la prise de conscience d’une filière toute entière sur l’impérieux besoin de renouer pour de bon avec la confiance de ses clients. Et de les rassurer.


http://www.20minutes.fr/high-tech/1783255-20160209-obsolescence-programmee-fabricants-veulent-convaincre-existe



Une belle initiative ces ateliers de réparation solidaire :


http://www.20minutes.fr/nantes/1603739-20150507-nantes-boom-ateliers-apprendre-reparer-lieu-jeter-objets-usages

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par zebue le Dim 28 Fév 2016 - 10:18

Bonjour,
l'obsolescence programmée est réelle.
je le constate en informatique.
pannes de type "série" (çàd sur un grand %age d'ordi pour une marque+modèle donné.
Un exemple concret : une alimentation d'ordi, qui ne tient pas lgtps. Il s’avère qu'en ouvrant le boîtier du transfo (surtout NE PAS LE FAIRE DANGER) on constate qu'un fil est sous-dimensionné, ou toujours le même fil qui se déssoude. Des condensateurs qui lâchent, alors que tout le reste est en parfait état. Sur les écrans de portable, les inverters qui tombent en panne alors que tout le reste est ok. sur les cartes mères de pc portables, comme de par hasard, la prise femelle de l'alim lâche, alors que le constructeur devrait avoir prévu que l'on branche/débranche svt le câble!!! les connectiques sur les disque durs usb3, hyper fragiles. lorsque l'on conçoit un produit, on est censé faire une étude auparavant pour dimensionner les pièces selon l'usage. Cette étude est certainement faite puisque les pannes choisies en terme d'obsolescence programmée ne risquent pas la vie des gens, des enfants, de feu ... les constructeurs savent exactement ce qu'ils font. Quand on achète un produit, on peut déjà voir dans lespièces plastiques à quel endroit ça risque de lâcher: exemple : bascule d'un bac de déshumidificateur que l'on doit vider régulièrement, l'axe est en plastique fin et fragile , pile poil à l'endroit où il appuie sur la pate de détection de presence du bac, elle aussi en plastique fin : resultat des courses : dès que l'une des 2 parties en sera cassée c'est le déshumidificateur qui sera inutilisable. il suffit pour cela d'une inattention, on insère le bac un peu de travers, on force un peu , et hop ! garantie 1 an ou 2 max, la ditepièce en plastique tient juste le temps de la garantie...

zebue
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 19/01/2015
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Invité le Dim 28 Fév 2016 - 10:48

Chaque fois que j'ai lu un article prétendant détruire le mythe de l'obsolescence programmée en expliquant quels étaient les comportements "réels" des producteurs, il s'avérait que du coup, l'article offrait en réalité la... meilleure démonstration possible de la réalité de l'obsolescence programmée. Evidemment qu'elle ne prend pas la forme d'un vaste complot avec un Groupement international pour la fabrication de produits à péremption accélérée. Juste de choix parfaitement conscients et assumés d'accélérer follement le rythme de péremption des produits, que ce soit par une durée de vie faible sans aucune recherche d'y remédier, bien au contraire, ou une péremption d'usage en sortant sans cesse de nouvelles babioles qui nécessitent de tout changer pour un gain réel d'utilité minime, voire nul - un faux besoin de A à Z.

Cette fuite en avant, de toute façon, est la seule solution pour le système économique actuel (financiarisé, et basé sur le postulat de ressources infinies à la disponibilité gouvernée par les seuls flux financiers) de rester en vie encore quelque temps. Le choc contre le mur n'en sera que plus violent.

ça va faire drôle, le jour où on reprendra les téléphones en bakélite parce que de toute façon on n'aura plus les ressources pour produire autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Pieyre le Dim 28 Fév 2016 - 11:04

Cette notion est réelle mais elle est bien mal nommée ! Est obsolète ce qui n'est plus en usage, ce qui est tombé en désuétude. Que les produits que l'on achète soient obsolètes, c'est ce qu'on voudrait nous faire croire. Ah, ça marche plus ! Bon, eh bien il faut le remplacer. Au fond il est vrai que c'était obsolète... Mais, non, ce n'était pas obsolète ! Il y a juste eu une défaillance. D'ailleurs parfois on rachète le même !

Alors la pseudo obsolescence programmée, si elle est bien programmée, c'est le plus souvent une défaillance, que ce soit dû à une usure trop rapide ou à une casse évitable. Il s'agit donc d'une défaillance programmée.

Maintenant, puisqu'il ne me paraît pas possible d'empêcher les constructeurs de programmer des failles, puisqu'ils en trouveront toujours à mesure qu'on leur en interdira (c'est comme la lutte du glaive et du bouclier), je suis désolé d'avoir l'air de défendre l'individualisme, voire une forme de darwinisme culturel, mais la question c'est : comment être au fait des défaillances les plus probables, et comment les prévenir... mieux que son voisin ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15282
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Invité le Dim 28 Fév 2016 - 11:28

Maintenant, puisqu'il ne me paraît pas possible d'empêcher les constructeurs de programmer des failles, puisqu'ils en trouveront toujours à mesure qu'on leur en interdira (c'est comme la lutte du glaive et du bouclier), je suis désolé d'avoir l'air de défendre l'individualisme, voire une forme de darwinisme culturel, mais la question c'est : comment être au fait des défaillances les plus probables, et comment les prévenir... mieux que son voisin ?

C'est l'hypothèse séduisante du changement par la consommation. Oui, c'est un bras de levier, mais il ne suffit pas. Cent entreprises dans le monde contrôlent 90% de la consommation; il ne leur est pas difficile de s'entendre, même tacitement, pour réduire dramatiquement tes choix possibles, et même, souvent, ce n'est ni discret ni tacite: regarde les efforts de Monsanto et consorts pour contrôler la production de nourriture et entraver - faire interdire, tout simplement - les possibilités de produire et consommer sans passer par eux. Dans dix ans, vingt ans, tu ne pourras pas ne pas acheter autre chose qu'une voiture autonome et connectée, même si celles-ci sont éminemment piratables et ont causé un grand nombre de crimes et d'enlèvements (Google a déjà prévenu que la sécurité antipiratage n'était pas et ne serait jamais une priorité pour eux sur ce produit): seules ces voitures seront assurées et il est interdit de rouler sans assurance.

C'est la limite de la fable du colibri. Ce qu'elle ne dit pas, c'est que même si tous les animaux faisaient ce que fait le colibri, ils n'éteindraient pas l'incendie. Le colibri ne fait pas sa part: il fait la seule part qui lui est possible en tant qu'individu agissant seul. Bien sûr, elle a valeur d'exemple, mais en réalité, pour que ça marche, il faudrait qu'elle déclenche une vague de responsabilisation qui conduirait alors les animaux de la fable non pas à apporter leur quote-part d'eau, mais à s'organiser par exemple pour créer un coupe-feu en mettant une bande de terrain à nu. Nous sommes en présence d'organisations très structurées qui anticipent en un clin d'oeil, voire récupèrent avec une adresse démoniaque, toutes les initiatives accessibles à l'individu isolé. Celles-ci sont séduisantes parce que ça, au moins, ça ne dépend que de nous, mais souvent ça ne suffit pas. En outre, si vraiment ces comportements deviennent gênants, on peut se trouver face à des réactions bien plus dures, au mieux interdictions légales, au pire - mais pas trop encore dans les Etats théoriquement de droits - le meurtre: regarde le nombre de militants écologistes abattus dans le Tiers Monde sans même que le commanditaire se cache...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Pieyre le Dim 28 Fév 2016 - 12:10

Oui, je dois bien admettre. Ma solution, c'est d'essayer par son astuce propre de s'en sortir durant le reste de sa vie, au mieux de constituer un village gaulois qui résistera un certain temps. Mais je ne vois pas d'autre solution. Les gens ne se mobilisent pas tellement. Les lanceurs d'alerte font la une et puis tout continue dans le même sens. Nous nous dirigeons vers une nouvelle féodalité.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15282
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Revz le Dim 28 Fév 2016 - 14:42

J'ai acheté une imprimante l'autre jour. C'est con les imprimantes, c'est LE truc programmé par défaut.
Au cas ou l'usure ne suffirait pas, un logiciel compte tout les tours pour évaluer quand l'imprimante sera en panne et qu'elle devra tomber en panne.

Et, la, i, quelques jour avant la grande panne planifiée par le créateur, quelqu'un sonne a ma porte pour m'appprendre tout sur les imprimantes.
ça m'aggggaaaaaaaceeeeeee. Je sais construire, immaginer concevoir, des imprimantes et bien plus. Je sais pourquoi il sonne et j'avais juste oublié que le monde est con pour ne pas avoir immaginé qu'un pauvre bougre sonnerais a cette date, précisement.
Comme si on pouvait croire une seconde le vendeur.

Mode historique rigolo à l'intérieur( mode cout de folie!! ):
De toute façon, j'ai horreur des vendeurs. Je sais je que j'ai besoin, QUAND j'en ai besoin, quand j'en ai PAS BESOIN. Pourquoi bougre ne veut on pas croire cela? Et pourquoi quand j'en parle devant tous, tous me disent d'aller voir un vendeur? Je sais aller voir un vendeur quand j'en ai besoin. N'est-ce pas?

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Invité le Dim 28 Fév 2016 - 15:42

Pieyre a écrit: Les gens ne se mobilisent pas tellement.

Surtout si personne n'essaie de les mobiliser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Revz le Dim 28 Fév 2016 - 16:04

Fusain a écrit:
Pieyre a écrit: Les gens ne se mobilisent pas tellement.

Surtout si personne n'essaie de les mobiliser.

C'est beau les mobilisateurs Smile

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par ou-est-la-question le Dim 28 Fév 2016 - 16:08

Bonjour
j'ai acheté le mois dernier un écran plat pour mes futurs-nombreux-locataires-chéris (je me lance dans la location saisonnière)
magasin ? électro dépôts
le vendeur dit : n'y mettez pas des sommes folles (ce n'était pas mon but) car ils sont programmés pour durer 3 ans !
au moins c'est dit
c'est clair
mais c'est dur à avaler quand même


ou-est-la-question
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1494
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Pieyre le Dim 28 Fév 2016 - 16:18

Fusain :
Surtout si personne n'essaie de les mobiliser.
Il y a des engagements qui ont donné des fruits, notamment dans le domaine du droit du travail, ce qui est compréhensible. Mais mais d'autres, il y a un pari qui est loin d'être gagné. Si spontanément 10 % des gens se mobilisent et, qu'en stimulant au maximum du possible le reste de la population, on gagne encore 10 %, qu'obtiendra-t-on ? — Quelques élus qui ne feront pas le poids en face d'enjeux internationaux qui les dépassent. — Ou alors une résistance sur le terrain des personnes motivées, qui se réduiront bien vite à une poignée de militants...

Bon, j'exagère, parce que ce n'est pas forcément le cas de tous les combats. Il y en a pour lesquels la mobilisation peut tenir, quand les gens ont conscience d'enjeux qui les touchent de près. Mais, en dehors de l'emploi ou de l'accès aux services publics, qu'y a-t-il ? — La sécurité ou le contrôle de l'immigration. Pour le reste, on touche des bobos et des gauchistes.

Ce que je crois, c'est que certains combats ne peuvent pas être remportés par la mobilisation citoyenne. Que les colibris se mobilisent si aucune autre créature ne le fait... Mais, selon moi, il vaudrait mieux qu'un aigle en juge d'un peu plus haut et soit capable d'intervenir de façon plus radicale. Seulement, y a-t-il encore des aigles ? Et ne seraient-il pas eux aussi dépassés par un phénomène dont la puissance est plus forte que tout ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15282
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Revz le Dim 28 Fév 2016 - 18:28

Ouiiii la révolution zebre!! Sujet intéressante sur lequel j'ai de belles pistes et quelques bonnes théories

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Invité le Dim 28 Fév 2016 - 20:55

Je ne vois pas ce que tu entends par aigle ni surtout son mode d'action.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Pieyre le Lun 29 Fév 2016 - 12:36

Mon analogie est assez incertaine, dans la mesure où, dans le cas du feu de forêt, l'aigle ne peut pas faire grand-chose de plus que le colibri.
Mais, sur le plan humain, il en va autrement. Il y a des personnes qui sont aux manettes (au robinet pourrait-on dire, notamment celui de l'argent). Et puis il y a des personnes qui ont des idées et la capacité de les mettre en œuvre. Je ne récuse pas les responsables politiques ou de la société civile qui seraient capables de susciter une mobilisation générale de la population mais, comme je l'ai dit hier, je n'y crois guère s'il ne s'agit pas de sujets qui touchent les gens dans leur vie quotidienne ou leurs intérêts à court terme.

Maintenant, je ne crois pas qu'il soit souhaitable de s'en remettre aux experts ou aux politiciens. Un effort de sensibilisation doit être fait à tous les niveaux. Mais, sur certains sujets, l'engagement citoyen n'a de sens que pour faire pression sur les responsables, pas tellement pour agir soi-même.

Dans le cas qui nous occupe de la programmation des défaillances par les industriels, il s'agit de consommation; aussi tout acheteur est acteur. Je suis capable de faire un effort sur le prix si je suis informé de la robustesse des appareils que j'achète. Par ailleurs je me suis toujours plu à réparer les objets cassés ou ceux qui étaient en panne. Mais il y a des limites. Je peux réparer une pièce de plastique qui s'est cassée avec un bout de métal ou re-souder un composant électrique mais, s'il s'agit d'électronique, je suis dépassé. Alors, s'il n'y a plus sur le marché que des appareils non réparables, c'est peut-être parce que j'ai perdu l'occasion quand je le pouvais de m'engager en politique pour peser sur les décisions qui ont conduit à cela. Mais même là il y a des limites. S'il y a une solution, elle dépend sans doute d'un plus haut niveau encore, et peut-être à un terme plus long.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15282
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Invité le Lun 29 Fév 2016 - 13:30

je n'y crois guère s'il ne s'agit pas de sujets qui touchent les gens dans leur vie quotidienne ou leurs intérêts à court terme.

Précisément, ça les touche. Devoir racheter un appareil coûteux tous les 3 ans plutôt que 7, tous les 10 ans plutôt que 20, ça les concerne.
Je ne crois pas à l'intérêt d'une mobilisation en mode manif. Quant au rôle du consommateur, il marche au début. Puis les fabricants s'entendent pour ne te filer que du non-réparable, parce que ça règle le problème, et font interdire le concurrent qui fonctionnait autrement, ou le rachètent, et le marché est verrouillé d'une manière parfaitement "libérale".

Ce à quoi je crois c'est à l'invention du monde de demain - sobre, pauvre en énergie - aujourd'hui, ici-maintenant, en parallèle de l'autre, attirant un nombre croissant de gens, mais surtout prêt à prendre le relais quand l'autre s'effondrera faute d'énergie rentable à exploiter. ça relève de la mobilisation, mais sous une autre forme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Pieyre le Lun 29 Fév 2016 - 19:01

Si les gens deviennent plus pauvres, il est certain que les fabricants feront un effort pour construire des produits plus durables.

Mais je me demande si la mobilisation aura un rôle important à jouer dans ce processus.

Du côté de l'énergie, je ne crois pas qu'on en manquera. Avec l'innovation technique, on pourra en trouver partout. C'est plutôt du côté des matières premières que le problème viendra, à court ou à moyen terme. Et c'est peut-être un bien. Selon moi, le problème, c'est la consommation de masse.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15282
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Invité le Lun 29 Fév 2016 - 22:51

Pieyre a écrit:Du côté de l'énergie, je ne crois pas qu'on en manquera. Avec l'innovation technique, on pourra en trouver partout. C'est plutôt du côté des matières premières que le problème viendra, à court ou à moyen terme. Et c'est peut-être un bien. Selon moi, le problème, c'est la consommation de masse.

ça revient au même, car ce qui va manquer, ce sont les matières premières qui permettent d'obtenir de l'énergie efficace. Tout le monde incante "innovation, innovation" comme un mantra, comme une espèce de foi dans les solutions miracles qui surgiraient nécessairement du néant. C'est oublier que "l'innovation" s'accompagne d'une hausse exponentielle de la consommation d'énergie et de matières premières et qu'à un moment, la physique nous oppose des murs, par exemple le pétrole qui nécessite plus d'énergie pour être extrait qu'il n'en produit. L'innovation ne franchit pas les lois de la physique. En outre, le système se mordra vite la queue en ce sens que l'énergie peut ne plus nous servir à rien, si le reste ne fonctionne plus.

Si les gens deviennent plus pauvres, il est certain que les fabricants feront un effort pour construire des produits plus durables.

Non, parce qu'une entreprise ne fonctionne plus comme il y a 30, 50, 100 ans, avec l'objectif de durer. La financiarisation a pour conséquence qu'elle est tout entière dirigée vers le fait de rafler la mise à hyper-court terme sans se préoccuper de la suite (d'où par exemple la frénésie d'innovation à base de gadgets, mais pas que). Il sera bien plus intéressant, dans cette perspective, de continuer à diriger entièrement la production vers ceux qui auront capté les richesses disponibles en continuant à leur vendre des produits à l'obsolescence ultra-rapides, mais qu'ils continuent à acheter, que de s'emmerder à vendre aux pauvres des produits qui, en plus, seront robustes et réparables. On verra alors émerger une économie parallèle comme il en existe déjà en Afrique où tout se bricole et se répare, à condition, naturellement, que les détenteurs des manettes laissent faire. Monsanto qui consacre beaucoup d'énergie à faire interdire la production de nourriture "artisanale" montre que ce n'est pas gagné. Mais ils ne couvriront pas pour autant le marché des pauvres. Il suffit de les abandonner à eux-mêmes. L'Occident est très fort pour faire ça au reste du monde.

La fin des ressources surabondantes va de toute façon engendrer quelque chose qu'on peut difficilement prévoir. On peut essayer d'extrapoler à partir des phases de l'Histoire un peu similaires, comme la chute de l'Empire romain d'Occident: effondrement des grosses structures technocratiques au profit de systèmes beaucoup plus locaux, relocalisation des productions avec une technicité nettement plus faible mais aussi nettement plus robuste, accaparement des biens à haute technicité, désormais bien de prestige, par quelques élites... à condition qu'ils élaborent aussi une force de coercition et une idéologie à son service, etc. Ceux qui s'en tireront le mieux seront ceux dont l'activité est par excellence pérenne à travers les siècles, en raison de leur caractère indestructible et de la symbolique qui leur est associée: les paysans (pas les agriculteurs) et le clergé. Et les préhistoriens, seuls de notre monde à savoir encore tirer à l'arc et tailler des pierres.
Par contre, je ne donne pas cher de la vie des digital natives.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Sedj le Lun 7 Mar 2016 - 12:33

Salut offset , content de pas être le seul a qui l’obsolescence programmé pose un problème , sa se ressent de plus en plus dans la qualité de tout les objets manufacturer .Je suis née dans les année 90 et depuis la durée de vie a gravement baissée , je fais un peu de cuisine avec un robot qui a bien 25 ans , pas possibles de trouver ça maintenant et il y en a tellement des exemples ......
Pour moi sa va finir en théorie de complot tout ça tout ça Twisted Evil

Sedj
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 23
Localisation : la ou il pleut

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsolescence programmée

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum