Le virtuel et la relation "amoureuse".

Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Stauk le Jeu 16 Avr 2015 - 0:18

Hello. Il est tard, et je suis un peu en manque de sommeil, donc ne vous inquiétez pas si le propos semble imagé ou bien carrément incohérent ... (qui viens de dire que de toute façon on comprend jamais rien à ce que j'écris !! Qui ??? ).  Alors voilà quand j'étais un peu plus jeune, des fois j'allais sur internet pour rencontrer du monde, et alors par un hasard complètement hasardeux, il s'avérait que je rencontrais (virtuellement) des personnes du sexe opposé, et que souvent se créait rapidement une sorte de relation virtuelle, c'était bien satisfaisant. Mais ça durait pas très longtemps. Comme si internet c'était simple, comme si d'un coup les barrières habituelles n'avaient plus prise (elle venaient d'où ces barrière d'ailleurs ? Hein ? Tu sais toi ?).

Enfin de temps en temps, je tombais sur quelqu'un qui m'expliquait avoir l'habitude des forums / des tchats, ou tout autre média virtuel de rencontre, et que du coup elle disait prendre les choses avec beaucoup de recul. Et m'enjoignait d'en faire autant. Je ne comprenais pas cette attitude, ça me semblait tellement froid, tellement inhumain.  Mais d'un autre coté, je remarque que je ne passais jamais beaucoup de temps sur ces environnements virtuels. Dans le sens que quand je me sentais seul, j'y allais, et si je ne trouvais personne avec qui me lier, je retournais à ma vie (à m'abrutir de façons diverses et variées pour ne plus penser à rien).

Ca fait un moment que je viens sur ce forum, que je lis un peu, que j’interagis avec les gens. Et d'un seul coup ces propos qui me semblaient tellement inhumains à l'époque, deviennent des conseils que j'ai presque envie de donner moi aussi : gardez du recul, c'est juste un forum. C'est virtuel. Je me demande si je deviens juste un vieux con, ou si c'est un passage obligé. Peut être était ce un passage obligé aussi, cette première étape, où se lier d'amitiés virtuelles était si simple et si excitant. Des amitiés qui dérivaient prompto vers des substituts de câlins.

S'ouvrir, s'attacher, se protéger. Le virtuel, c'est la vie en plus rapide. Je-t-aime-adieu. De ce que je comprends, c'est là quelque chose de normal et d'ordinaire. Quoi qu'on m'ait relaté de nombreuses histoires d'amitiés ou de couples qui ont commencé de cette manière là aussi. Mais qui ont eu pleins de fruits. Il me semble que c'est bien d'avantage l'exception que la norme, ces histoires qui fonctionnent. Peut être que c'est le cas aussi en-vis-vis-de-chair. Peut être les même mouvements s'opèrent, mais cela va moins loin dans l'intimité, par un sombre miracle de la magie de nos réflexes de communication.

Bref ... la rencontre. Virtuelle.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par poupée BB le Jeu 16 Avr 2015 - 8:20

Non,je ne suis pas d'accord,d'une relation virtuelle,peut naître une véritable amitié.
J'en partage plusieurs sur un autre forum,et ici même,je partage une grande amitié avec un membre ZC du sexe opposé,et de 16 ans plus jeune que moi.
Nous sommes très heureux de nos échanges...
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par fleur_bleue le Jeu 16 Avr 2015 - 10:54

Le virtuel peut être le point de départ pour une vraie amitié ou une vraie relation amoureuse - mais seulement si on passe le pas de la rencontre irl, qu'on apprend à se connaître dans la vraie vie. C'est ce qui s'est passé pour moi, puisque j'ai rencontré pas mal de personnes sur ce forum avec lesquelles je me suis liée d'amitié voire des gens avec lesquels j'ai été en couple.
La personne qui en ce moment est la plus importante pour moi, mon interlocuteur privilégié, avec qui je n'ai pas besoin de faire semblant, de jouer un rôle, je l'ai connue sur ce forum aussi. Smile Pourtant aujourd'hui on se fréquente essentiellement irl.
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par poupée BB le Jeu 16 Avr 2015 - 10:59

Par contre je regarde de nouveau ton titre,et je voie relation amoureuse.
J'ai été amoureuse via le virtuel,voir intensément,même d'une façon qui ne me serait jamais arrivée dans l'IRL.Et ça,je n'ai pas su vraiment l'expliquer,parce-qu'en définitive,oui,le soufflet est retombé aussi vite sorti du four.
Mais je crois tout de même à la formation de couples qui passent par là...
poupée BB
poupée BB

Messages : 1088
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 53
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Jeu 16 Avr 2015 - 11:45



Dernière édition par 11Road le Dim 26 Avr 2015 - 3:11, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Jeu 16 Avr 2015 - 12:29

Je suis bien d'accord avec toi Vfa.
Le virtuel ou le réel, ce sont des liens qui se créent et des sentiments peuvent naitre et durer.
J'ai rencontré mon homme via internet il y a 14 ans.

Je trouve ton post très intéressant Stauk. Ça m'explique les difficultés que je rencontre. Certains sont sur le forum de façon très détachée, ne voit que des pseudos et les conversation sont impersonnelles. Certains voient le virtuel comme un terrain de jeu, un jeu de rôle, alors que d'autres s'y investissent et sont sincères dans leurs sentiments.

Je suis fidèle en amitié, si j'aime quelqu'un c'est sincère et pour toujours, virtuel ou pas.
Mais je crois que maintenant j'ai compris
gardez du recul, c'est juste un forum. C'est virtuel
Méfiance et distance ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par tree le Jeu 16 Avr 2015 - 12:34

Salut Stauk,
Il y aurait long à dire sur ce sujet... Je vais essayer de t'exposer mon avis le plus fidèlement possible,  malgré les limites de l'écrit.

Stauk a écrit:Comme si internet c'était simple, comme si d'un coup les barrières habituelles n'avaient plus prise (elle venaient d'où ces barrière d'ailleurs ? Hein ? Tu sais toi ?).

Sur internet (exception faite je dirais des échanges avec micro et webcam), la communication se limite exclusivement au langage verbal par écrit (donc sans même les informations portées par la voix, le ton, le débit, les hésitations, les silences, j'en passe et des meilleures).
Cela m'apparaît comme une évidence à mon sens, qu'étant limité au purement verbal dans la communication par ce mode, le verbal est surinvesti comparativement à une communication normale, c'est à dire, en présence, avec langage non-verbal.
Il ne s'agit pas de barrières je dirais. En présence, nombre d'informations n'ont pas besoin de passer par le langage verbal pour être communiquées, l'inconscient les reçoit et les traite, nourrit notre intuition, on va sentir si l'on peut être compris par l'autre et ainsi savoir si c'est approprié de se confier et/ou de se rapprocher. Virtuellement, on ne peut que le supposer, tester, l'espérer (s'illusionner) ou même on ne s'arrête plus à ce genre de considérations, on s'exprime sans se soucier qu'on sera effectivement compris. 
Ecrire sans se soucier d'être compris,
lire sans se soucier d'avoir bien compris,
cela ressemble à mon sens à des monologues parallèles. La communication n'y est pas vraiment, elle en a juste l'apparence.
Le but de la communication n'est-il pas de partager, de s'enrichir humainement les uns des autres ? Bien recevoir l'autre et être bien reçu, nourrir sa curiosité, élargir son point de vue...


Stauk a écrit:Ca fait un moment que je viens sur ce forum, que je lis un peu, que j’interagis avec les gens. Et d'un seul coup ces propos qui me semblaient tellement inhumains à l'époque, deviennent des conseils que j'ai presque envie de donner moi aussi : gardez du recul, c'est juste un forum. C'est virtuel. Je me demande si je deviens juste un vieux con, ou si c'est un passage obligé. Peut être était ce un passage obligé aussi, cette première étape, où se lier d'amitiés virtuelles était si simple et si excitant. Des amitiés qui dérivaient prompto vers des substituts de câlins.

Tu deviens juste plus sage, en apprenant de tes expériences, à mon avis.

Stauk a écrit:S'ouvrir, s'attacher, se protéger. Le virtuel, c'est la vie en plus rapide. Je-t-aime-adieu. De ce que je comprends, c'est là quelque chose de normal et d'ordinaire.

Je ne dirais pas que le virtuel équivaut à « la vie en plus rapide ». Le virtuel reste à mon sens artificiel, il ne ressemble pas à la vraie vie, il en prend les apparences mais seulement les apparences. La « vraie vie » n'est pas devant un écran, la « vraie vie » est immensément plus riche et plus stimulante. Se réfugier derrière son écran, c'est rassurant, c'est un peu comme avoir son propre véhicule plutôt que de prendre les transports en commun. On prend moins de risques, ils sont édulcorés, on vit des substituts d'émotions, des émotions provoquées artificiellement si je puis dire, on s'en contente, il y a un certain confort là dedans qui garde d'être obligé de prendre le risque de s'exposer physiquement, d'aller à la rencontre des gens réellement, en vrai, avec des présences qui se rencontrent et pas des avatars. Mais de mon expérience la vie c'est immensément plus, plus informatif, plus intense (la violence y est plus palpable aussi, tout y est plus palpable, les joies partagées également). Le virtuel est vite aliénant si l'on n'a pas de contacts sociaux présentiels réguliers. Et on peut vite y perdre le sens de la réalité, si on ne garde pas de recul. Internet a ses propres codes sociaux semble-t-il, différents des codes irl.

C'est un phénomène de société, l'importance du numérique... j'espère qu'il ne va pas concourir à limiter voire détruire le lien social préexistant se passant de cet outil. Alors qu'il serait souhaitable à mes yeux que le lien social se développe notamment en se passant au maximum de cet outil. J'espère mais je le constate bien. Les personnes actuellement âgées ont souvent été témoins dans leur vie de ce changement important en terme de lien social. Il semblerait qu'avant, les gens vivaient bien plus dans les rues, y dansaient, y festoyaient. Aujourd'hui le lien social se délite.

Conclusion:
 Arrow je sors.

tree

Messages : 40
Date d'inscription : 25/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Stauk le Jeu 16 Avr 2015 - 12:40

tree a écrit:Cela m'apparaît comme une évidence à mon sens, qu'étant limité au purement verbal dans la communication par ce mode, le verbal est surinvesti comparativement à une communication normale,

En lisant ça je me suis dit "tain tu m'arraches les mots de la bouche". Mais en fait je ne suis pas tellement d'accord avec la suite j'ai le sentiment. J'ai réfléchis un peu au truc, pendant que je marchais aujourd'hui, je prendrais peut être le temps partager ces fruits avec vous (si ça me revient à un moment où j'ai accès au bidule avec clavier / écran / souris / Connexion ). Là ça vient plus, je me souviens d'avoir eu un truc à dire, mais pas le moindre du monde de quoi il pouvait s'agir.

Parisette a écrit:
gardez du recul, c'est juste un forum. C'est virtuel
Méfiance et distance ...
J'avais anticipé que quelqu'un répondrait ça ! (peut être du fait que j'aurais pu le faire moi même y a pas si longtemps). A ça aussi j'aimerais réagir. Enfin j'ai réagi tout à l'heure, mais j'ai rien écrit, car la circonstance s'y prêtait assez peu. Et maintenant j'ai l'esprit à autre chose.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Jeu 16 Avr 2015 - 13:08

scratch Laughing dak

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Pythie le Jeu 16 Avr 2015 - 15:35

Si le forum est la vraie vie, que reste-t-il à espérer à celui qui y avait entrevu un chemin et qui s'y trouve en échec ?


Dernière édition par Nothing Else le Lun 4 Mai 2015 - 0:43, édité 1 fois (Raison : bla bla inutile)

Pythie

Messages : 125
Date d'inscription : 29/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Bibo le Jeu 16 Avr 2015 - 16:08

tree a écrit:
Sur internet (exception faite je dirais des échanges avec micro et webcam), la communication se limite exclusivement au langage verbal par écrit (donc sans même les informations portées par la voix, le ton, le débit, les hésitations, les silences, j'en passe et des meilleures). Cela m'apparaît comme une évidence à mon sens, qu'étant limité au purement verbal dans la communication par ce mode, le verbal est surinvesti comparativement à une communication normale, c'est à dire, en présence, avec langage non-verbal. Il ne s'agit pas de barrières je dirais. En présence, nombre d'informations n'ont pas besoin de passer par le langage verbal pour être communiquées, l'inconscient les reçoit et les traite, nourrit notre intuition, on va sentir si l'on peut être compris par l'autre et ainsi savoir si c'est approprié de se confier et/ou de se rapprocher. Virtuellement, on ne peut que le supposer, tester, l'espérer (s'illusionner) ou même on ne s'arrête plus à ce genre de considérations, on s'exprime sans se soucier qu'on sera effectivement compris. Ecrire sans se soucier d'être compris, lire sans se soucier d'avoir bien compris, cela ressemble à mon sens à des monologues parallèles. La communication n'y est pas vraiment, elle en a juste l'apparence. Le but de la communication n'est-il pas de partager, de s'enrichir humainement les uns des autres ? Bien recevoir l'autre et être bien reçu, nourrir sa curiosité, élargir son point de vue...
Avec le même constat j'arrive à la conclusion inverse.
Parce la communication est épurée, on peut venir s'attacher au sens strict et fin des mots et des concepts derrière les mots, nous ne sommes plus restreint par un contexte normatif insupportable qu'est ce lui de la conversation, dans lequel, parce que j'ai des personnes autour de moi qui m'observe, essayant d'assembler des informations discordantes (découlant de tout procédé communicationnel non parfaitement contrôlé) j'en viens à la restriction et au relativisme parce qu'on est là pour passer un bon moment. Si je les blesse, je vais en prendre plein la figure, donc je prend des pincettes et je ne dis pas ce que je veux dire.
Bibo
Bibo

Messages : 2563
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 28
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par tio_makina le Ven 1 Mai 2015 - 1:19

Le virtuel peut avoir un sacré inconvénient: la distance et l'absence de contact physique. L'impossibilité de rencontrer la personne dans l'IRL est un revers de ce mode de mise en relation. C'est triste mais l'amour ne peut pas se concrétiser sans possibilité de rapprochement à terme. Une amitié peu très bien se développer tant qu'on exige rien réciproquement de quelqu'un d'éloigné. On a pas encore inventé la téléportation pour pallier au manque affectif... Il faut vraiment faire attention au type de relation qu'on développe sur le net, même si évidemment c'est un formidable moyen de se découvrir
tio_makina
tio_makina

Messages : 12
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 28
Localisation : Landes du Sud

https://www.facebook.com/groups/455570137923675/

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Stripe le Ven 1 Mai 2015 - 10:43

Bibo a écrit:
tree a écrit:
Sur internet (exception faite je dirais des échanges avec micro et webcam), la communication se limite exclusivement au langage verbal par écrit (donc sans même les informations portées par la voix, le ton, le débit, les hésitations, les silences, j'en passe et des meilleures). Cela m'apparaît comme une évidence à mon sens, qu'étant limité au purement verbal dans la communication par ce mode, le verbal est surinvesti comparativement à une communication normale, c'est à dire, en présence, avec langage non-verbal. Il ne s'agit pas de barrières je dirais. En présence, nombre d'informations n'ont pas besoin de passer par le langage verbal pour être communiquées, l'inconscient les reçoit et les traite, nourrit notre intuition, on va sentir si l'on peut être compris par l'autre et ainsi savoir si c'est approprié de se confier et/ou de se rapprocher. Virtuellement, on ne peut que le supposer, tester, l'espérer (s'illusionner) ou même on ne s'arrête plus à ce genre de considérations, on s'exprime sans se soucier qu'on sera effectivement compris. Ecrire sans se soucier d'être compris, lire sans se soucier d'avoir bien compris, cela ressemble à mon sens à des monologues parallèles. La communication n'y est pas vraiment, elle en a juste l'apparence. Le but de la communication n'est-il pas de partager, de s'enrichir humainement les uns des autres ? Bien recevoir l'autre et être bien reçu, nourrir sa curiosité, élargir son point de vue...
Avec le même constat j'arrive à la conclusion inverse.
Parce la communication est épurée, on peut venir s'attacher au sens strict et fin des mots et des concepts derrière les mots, nous ne sommes plus restreint par un contexte normatif insupportable qu'est ce lui de la conversation, dans lequel, parce que j'ai des personnes autour de moi qui m'observe, essayant d'assembler des informations discordantes (découlant de tout procédé communicationnel non parfaitement contrôlé) j'en viens à la restriction et au relativisme parce qu'on est là pour passer un bon moment. Si je les blesse, je vais en prendre plein la figure, donc je prend des pincettes et je ne dis pas ce que je veux dire.

Je suis plutôt d'accord, les écrits sont plus réfléchis et ne sont pas pollués par l'interprétation de signes non verbaux et autres et par d'éventuelles sur réactions à chaud.

Pensez qu'il y a bien longtemps, internet n'existait pas et que nos anciens nous ont laissé de jolies correspondances Poète
Stripe
Stripe

Messages : 250
Date d'inscription : 22/12/2014
Localisation : Sur la route des tigres

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Stauk le Sam 2 Mai 2015 - 15:12

L'amour c'est chouette, mais ça fait un peu mal.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Drixme le Dim 3 Mai 2015 - 15:09

et si c'était justement la perception de la douleur qui nous rendait vivant ? .. Arrow
Drixme
Drixme

Messages : 70
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 37
Localisation : Chelles

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 17:57

Bibo a écrit:
tree a écrit:
Sur internet (exception faite je dirais des échanges avec micro et webcam), la communication se limite exclusivement au langage verbal par écrit (donc sans même les informations portées par la voix, le ton, le débit, les hésitations, les silences, j'en passe et des meilleures). Cela m'apparaît comme une évidence à mon sens, qu'étant limité au purement verbal dans la communication par ce mode, le verbal est surinvesti comparativement à une communication normale, c'est à dire, en présence, avec langage non-verbal. Il ne s'agit pas de barrières je dirais. En présence, nombre d'informations n'ont pas besoin de passer par le langage verbal pour être communiquées, l'inconscient les reçoit et les traite, nourrit notre intuition, on va sentir si l'on peut être compris par l'autre et ainsi savoir si c'est approprié de se confier et/ou de se rapprocher. Virtuellement, on ne peut que le supposer, tester, l'espérer (s'illusionner) ou même on ne s'arrête plus à ce genre de considérations, on s'exprime sans se soucier qu'on sera effectivement compris. Ecrire sans se soucier d'être compris, lire sans se soucier d'avoir bien compris, cela ressemble à mon sens à des monologues parallèles. La communication n'y est pas vraiment, elle en a juste l'apparence. Le but de la communication n'est-il pas de partager, de s'enrichir humainement les uns des autres ? Bien recevoir l'autre et être bien reçu, nourrir sa curiosité, élargir son point de vue...
Avec le même constat j'arrive à la conclusion inverse.
Parce la communication est épurée, on peut venir s'attacher au sens strict et fin des mots et des concepts derrière les mots, nous ne sommes plus restreint par un contexte normatif insupportable qu'est ce lui de la conversation, dans lequel, parce que j'ai des personnes autour de moi qui m'observe, essayant d'assembler des informations discordantes (découlant de tout procédé communicationnel non parfaitement contrôlé) j'en viens à la restriction et au relativisme parce qu'on est là pour passer un bon moment. Si je les blesse, je vais en prendre plein la figure, donc je prend des pincettes et je ne dis pas ce que je veux dire.


Qu'est-ce qui t'oblige à te restreindre à ce contexte?
c'est toi qui le vit comme insupportable.. ?
tu ne te sens pas capable de t'en extraire ? pourquoi?
"tout procédé communicationnel non parfaitement contrôlé" ..et le fait que tu ne contrôle pas tout ... ne fait-il pas justement parti de toi?

"Si je les blesse, je vais en prendre plein la figure, donc je prend des pincettes et je ne dis pas ce que je veux dire."
à l'écrit..tu te fiches de blesser les gens?
la violence ou la malveillance sont moins lourdes pour la conscience à distance?

je fut et suis encore adepte de l'écrit. beaucoup. C'est généralement moins frustrant, je peux "trans-poser" mes idées (enfin jamais vraiment non plus au final).
Je peux surtout cacher énormément de chose, comme un malaise sur un sujet, un doute, une intimidation, une tension, une inclinaison .... ou encore un indignation, une aversion.
Je cache aussi mon regard posé sur cet arbre que je trouve magnifique.
Je garde une trace à laqulel me raccrocher... (je mache le travail de ma mémoire, elle appréciera..pas certaine à long terme)

je peux cacher mes mains moites et mes pomettes rougissantes.
je peux cacher mon bafouillage.
oui je peux poser un peu plus de logique, je peux souffler un peu plus et donner à l'autre peut-être un peu plus du fond de ma pensée.
mais si cet autre n'est pas capable de patienter, d'attendre qu'on s'apprivoise (en amitié, comme en amour), de voir au delà des non dits, de percevoir mon regard qui s'illumine ou ma mine inquiète ... et si moi je ne sais pas accepter ça, accepter la part de subjectivité de l'autre, ni accepter mon imperfection de circonstance, ets-ce que je vais pouvoir m'entendre, in fine avec cet autre, que la vie m'amènera à expérimenter physiquement ?

tu parts du principe aussi qu'à l'écrit, l'autre est plus authentique, plus direct, plus à l'aise. ce qui n'est pas forcément le cas.
tu penses que ton langage non verbal est "faux" ? que seul ce qui sera passé par la mentalisation, par la moulinette du langage claviaire est authentique, lui seul donne le "sens strict et fin des mots et des concepts"?
l'autre partage t il le même langage que toi? vit il le même symbolisme que toi dans ses mots ou ses concepts?
Ce sens strict des mots, l'autre a t il le même? tu pourrais tout autant le définir à l'oral qu'à l'écrit.

Au final, est-ce qu'à l'écrit tu ne voudrais pas discuter avec toi même ?

comment décrirais tu finalement une couleur ? la pression précise que tu aimes dans une caresse ?
comment illustrerais tu ton étonnement? et un étonnement bcp plus grand?
la nuance

je passe beaucoup par l'écrit, je pense que c'est nécessaire. c'est nécessairement complémentaire plutôt.
Apporter un bonus, enrichir, amener une sorte d'engrais de concepts et de nuances à une graine plantée de ma main, de ma voix.
oui car il y a toujours tant de ramifications, tant d'associations d'idée, de développement, d'association. et non on ne peux pas tout laisser sortir dans une rencontre physique. Sauf si on part sur une "soirée débat".
je veux discuter d'un sujet. peut-être que seul écrit me suffirait.

si je veux te rencontrer toi. (même sans intention de séduction ou amoureuse) je veux te rencontrer toi. toi de chair et d'os.
que tu sois agacé mal à l'aise, empêtré, excité, incomplet, gauche ou précieux.. c'est toi.

ça s'apprend, c'est une compétence comme une autre peut-être qui s'acquiert.

Le risque du non verbal l'emporte selon toi sur ses bénéfices?

Est-ce que ça peut permettre d'élaguer, de faire un gros tri ? oui à coup sur. ça permet de le faire plus facilement.
Je dirai plutôt plus "confortablement". Couper court une conversation réelle, ça s'apprend aussi.
Tout dépend, si tu es en recherche d'information ... ou d'échange et de rencontre.

edit : et puis irl .. on y est qu'avec sa bite et son couteau ... on n'a pas de suport, de wikipedia, de 'étude, de je ne sais quoi. sa B***, et son cerveau. that's enough Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Bibo le Mar 19 Mai 2015 - 18:12

Nayru a écrit:
Qu'est-ce qui t'oblige à te restreindre à ce contexte?
J'y ai répondu :
Bibo a écrit:Si je les blesse, je vais en prendre plein la figure, donc je prend des pincettes et je ne dis pas ce que je veux dire.

Nayru a écrit:
c'est toi qui le vit comme insupportable.. ?
Si je l'écris à la première personne, normalement, c'est que, oui je le vis.
Nayru a écrit:
tu ne te sens pas capable de t'en extraire ? pourquoi?
Oui, Non, pourquoi s'en extraire ?

Nayru a écrit:
"tout procédé communicationnel non parfaitement contrôlé" ..et le fait que tu ne contrôle pas tout ... ne fait-il pas justement parti de toi?
Ce n'est pas une opinion, par définition, étant humain, personne ne maitrise totalement sa communication.

Nayru a écrit:
à l'écrit..tu te fiches de blesser les gens?
Non, à l'écrit, je ne peux qu'écrire.

Nayru a écrit:
mais si cet autre n'est pas capable de patienter, d'attendre qu'on s'apprivoise (en amitié, comme en amour), de voir au delà des non dits, de percevoir mon regard qui s'illumine ou ma mine inquiète ... et si moi je ne sais pas accepter ça, accepter la part de subjectivité de l'autre, ni accepter mon imperfection de circonstance, ets-ce que je vais pouvoir m'entendre, in fine avec cet autre, que la vie m'amènera à expérimenter physiquement ?
Ce n'est pas un problème pour moi.

Nayru a écrit:
tu parts du principe aussi qu'à l'écrit, l'autre est plus authentique, plus direct, plus à l'aise. ce qui n'est pas forcément le cas.
Non, je ne parts pas de ce principe. Je dis que l'écrit donne cette possibilité. Une conséquence n'est pas un postulat.
Nayru a écrit:
Au final, est-ce qu'à l'écrit tu ne voudrais pas discuter avec toi même ?
Tout comme à l'oral.

Nayru a écrit:
Le risque du non verbal l'emporte selon toi sur ses bénéfices?
Tu y réponds :
Nayru a écrit:
Tout dépend, si tu es en recherche d'information ... ou d'échange et de rencontre.
[/quote]
Bibo
Bibo

Messages : 2563
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 28
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 18:41

haha

pour faire court :

C'est toi même qui te restreints, pas le contexte?

pourquoi tu blesserais plus les gens à l'oral qu'à l'écrit ?
en quoi ces même mots, passés à l'écrit, ne seraient pas blessants, ou plutôt vécus /reçus comme blessants?


"c'est toi qui le vit comme insupportable.. ?
Si je l'écris à la première personne, normalement, c'est que, oui je le vis."
tu admets donc que tu n'es pas capable de gérer un cadre relationnel physique?

"tu parts du principe aussi qu'à l'écrit, l'autre est plus authentique, plus direct, plus à l'aise. ce qui n'est pas forcément le cas.
Non, je ne parts pas de ce principe. Je dis que l'écrit donne cette possibilité. Une conséquence n'est pas un postulat."
>L'oral aussi donne cette possibilité. mais tu trouves toi que c'est plus "confortable" à l'écrit?
qu'est-ce pour toi qu'être authentique?
sont-ce des failles qu'il faudrait éviter de dévoiler?

et tout découle de ce qui arrive à la fin "Tout dépend, si tu es en recherche d'information ... ou d'échange et de rencontre."

sauf qu'ici précisément, nous sommes dans un contexte relationnel "amoureux", voir amical, annoncé par Stauk, par dans un pur échange intellectuel. Tu aurais d'ailleurs pu préciser ta position dans ton post.^^ (ensuite est-ce que tu considère une relation amical ou amoureuse de cette façon là aussi est une autre question ... ets-ce que tu les considères tout court d'ailleurs)

et tout comme à l'oral, à l'écrit tu cherche a discuter avec toi même.
>conscient et choisit ou évitement ?

je me permet d'insister, le mot seul est suffisant pour porter l'idée ?
l'autre a-t-il les même référence sémantiques que toi?
est-ce que c'est juste une compétence que tu n'as pas (encore) ?
N'est-ce pas aussi selon toi un évitement ?


et voui l'écrit permet de sélectionner, trier, d'évincer. aussi.

c'est amusant, j'ai rencontré il y a peu quelqu'un qui, avec ces élément donnés transpirés par toi toi à l'écrit que je peux lire depuis qqs temps, te ressemble beaucoup. Ce fut une exploration humanitaire très intéressante!
"exploration en gens inconnus" Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 19:24

Rien ne vaut la "vraie vie" Smile

Trop de blancs qu'on peut remplir par soi-même et mal interpréter dans des relations virtuelles ou à distance : lien . On en arrive à aimer un fantasme.

A rapprocher de cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 22:31

Je trouve qu'on peut être plus soi sur internet, pour les raisons que Bibo a expliquées, le problème quand il s'agit de relation amoureuse, c'est que la personne a l'autre bout construit une image physique qui ne correspond absolument pas à la réalité en général ce qui peut engendre une frustration.
L'amour fait mal c'est un fait.
faut y aller avec son flacon d'arnica.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Bibo le Mar 19 Mai 2015 - 23:34

Je n'ai pas répondu aux questions qui ont pour réponses : en face à face il existe une communication non verbale et, je pense qu'à l'écrit c'est plus facile car : voir arguments du premier poste.

Nayru a écrit:
C'est toi même qui te restreints, pas le contexte?
Je me restreint parce que je considère le contexte.
Nayru a écrit:
"c'est toi qui le vit comme insupportable.. ?
Si je l'écris à la première personne, normalement, c'est que, oui je le vis."
tu admets donc que tu n'es pas capable de gérer un cadre relationnel physique?
Gérer ? C'est à dire ?
Je me débrouille plutôt bien en société si c'est ta question, j'ai plus d'amis que la moyenne et ai plus de facilité que la moyenne, suis même souvent mieux considéré que la moyenne, obtient plus de confiance de la part d'autrui que la moyenne. Tout cela n'est pas très compliqué à obtenir, il suffit d'utiliser les codes. Mais je ne comprend pas le but de cette conversation.

Nayru a écrit:
>L'oral aussi donne cette possibilité. mais tu trouves toi que c'est plus "confortable" à l'écrit?
qu'est-ce pour toi qu'être authentique?
sont-ce des failles qu'il faudrait éviter de dévoiler?
Je n'utilise pas la notion d'authenticité.
Des failles ? C'est à dire ?

Nayru a écrit:
sauf qu'ici précisément, nous sommes dans un contexte relationnel "amoureux", voir amical, annoncé par Stauk, par dans un pur échange intellectuel. Tu aurais d'ailleurs pu préciser ta position dans ton post.^^ (ensuite est-ce que tu considère une relation amical ou amoureuse de cette façon là aussi est une autre question ... ets-ce que tu les considères tout court d'ailleurs)
Je me permet de me détacher du contexte pour mieux y replonger.
C'est parait-il une manière particulièrement efficace de régler des problématiques.
Je conçois cependant que tout le monde n'en soit pas capable.

Nayru a écrit:et tout comme à l'oral, à l'écrit tu cherche a discuter avec toi même.
>conscient et choisit ou évitement ?
Évitement de quoi ?
Bibo
Bibo

Messages : 2563
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 28
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 23:39

C'est un des grands paradoxes de notre époque de penser qu'on est plus "soi-même" en laissant échapper tout ce qui nous passe par la tête que de choisir ses mots pour exprimer une signification bien plus subtile. Chose qu'on fait mieux à l'écrit.
Personnellement j'aimais justement les sites de rencontres car quand la personne est de bonne volonté elle se dévoile au travers de mots choisis et non au travers de mots échappés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Harusa le Mer 20 Mai 2015 - 21:29

fleur_bleue a écrit:Le virtuel peut être le point de départ pour une vraie amitié ou une vraie relation amoureuse - mais seulement si on passe le pas de la rencontre irl, qu'on apprend à se connaître dans la vraie vie.

En effet, j'ai eu deux relations virtuelles. La première l'est restée, du début à la fin. Durant la deuxième, nous avons pu nous rencontrer irl, il est resté 1 semaine dans le coin et nous avons pu nous voir et transformer cet "amour virtuel" en amour beaucoup plus fort et concret.
Une relation virtuelle n'est vraiment possible que si elle reste virtuelle AU DEBUT. (Et si on s'accroche, ce début peut durer de nombreux mois, voire 1 ou 2 ans pour les plus courageux.)
Harusa
Harusa

Messages : 28
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Ven 22 Mai 2015 - 10:11

Peut-êter que je comprends un peu mieux ta position Bibo.
Il s'agit de savoir si on s'intéresse aux idées et/ou aux gens...
et si on se résume à nos idées.

élargir et prendre de la hauteur, bien sur, je trouve ça indispensable, mais j'aime y joindre la profondeur, ça fait un beau duo de choc selon moi.

Le pb n'ets pas d'élargir, mais de spécifier si c'ets une ouverture ou une généralisation.
dans le cas de ce topic, ce que tu as dit s'applique aussi à tes relations amoureuses? ((parece que c'est quand même le topic)

Quand je veux rencontrer des humains, je ne veux pas seulement rencontrer leurs idées. C'est plus écologique que ça. Ils peuvent me nourrir de tant d'autres choses, je peux donner tant d'autres choses, que j'ai juste pas envie de m'en priver. de même qu'ils peuvent cacher des choses, tout comme moi, et que ces portes fermées sont autant d'informations pour cerner l'autres dans l'échange, dans le partage, dans la manière d'aborder l'autre.

Quand aux failles : êtres inconfortable, gêné, ne pas réussir à avoir les idées clair, ne pas parvenir à poser clairement ses idées à l'oral, la gêne du contexte, les maladresses, l'inconscient qui transpire ... tout ça fait partie de nous. qu'on le veuille ou non. SIj 'accorde ma confiance, je veux aussi accorder à l'autre l'accès à tout ça, au moins en partie (parceque euhh quand même quoi^^)

@eXi : "penser qu'on est plus "soi-même" en laissant échapper tout ce qui nous passe par la tête" où t'as vu qu'on disait ça !
On n'ets pas des bêtes non plus ..(comment ça si ?oO)
à bine y réfléchir peut-être qu'en ayant tropicol je pourrais sortir tout ce qui me passe..et euh non en fait.
un peu de nuance? ^^

et euh oui..dans mon malaise, je suis moi même ... tu pense qu'il y a qq'un qui prend possession de toi juste quand tu bafouilles ou quand tu laisse échopper ce qui te passes par la tête?

à l'oral aussi, certains peuvent poser leur mots, prendre le temps, respirer un coup, accepter de laisser l'autre voir ces mots échappés qui font parti d'eux.

n'est-ce pas illusoire, pour élargir, de transmettre parfaite sa pensées, le sens de nos idées, notre "authenticité" ?
on peut y travailler certes, je suis souvent frustrée et j'aimerai avoir parfois des mini décodeurs télépathes.
Le chouilla plus qu'on peut gagner en hyper contrôlant la communication me semble bien dérisoire.
Je ne le bazarde pas, je le met en complément, comme des spoiler, des notes de bas de pages, des arrêts sur image très détaillées de ma pensée, de ma source, de ce que j'ai au fond de moi, d'essentiel, au milieu de la vie et du lien qui eux gigotent respirent partent dans tous les sens pour le coup (mais ça je n'y peux rien, petite poussière humaine que je suis, que ça puisse être angoissant c'est autre chose..ou pas)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 17:45

Vous dramatisez pas un peu tous là ?

Le virtuel, ce n'est pas une si mauvaise chose.
C'est à mon sens bien plus simple que de se retrouver directement face à quelqu'un. Là, on peut prendre son temps, apprendre à connaître l'autre davantage. Et puis, il n'y a que les tordus pour mentir derrière un écran quand il s'agit d'une vraie relation.
ça permet de poser certaines bases, de savoir si finalement on fait le bon choix.

Des gens, il y en a plein dehors, mais il n'est pas aussi facile d'apprendre à les connaître que via l'ordinateur. C'est moins gênant, on se met parfois moins de barrières et de tabous et puis ça peut déboucher sur de très jolies histoires, sincères et durables.
J'ai rencontré bon nombre de mes copains via le web. Bon, ça n'a pas toujours été des plus concluant mais toujours plus que ceux que j'avais rencontré IRL de prime abord et que j'avais eu du mal à cerner correctement.

Je pense que la relation soit virtuelle ou irl, elle reste une relation. Il y a des bons et des mauvais points dans les deux cas, mais le principal, c'est que les deux personnes se conviennent l'une l'autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le virtuel et la relation "amoureuse". Empty Re: Le virtuel et la relation "amoureuse".

Message par Stauk le Dim 2 Aoû 2015 - 16:19

http://www.newyorker.com/tech/elements/can-humans-fall-in-love-with-bots
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum