Génie et douance

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Génie et douance Empty Génie et douance

Message par Mitsu le Jeu 3 Fév 2011 - 21:50

Bonsoir,

Je m'interesse beaucoup à la psychologie. Les méandres de l'esprit humain, jusqu'à quel point pouvons nous pousser la compréhension de nous même etc... Grande fanATIQUE d'intrsopection devant l'éternel, ces temps ci une question me perturbe et j'aimerais vos avis éclairés.

J'aimerais connaitre vos avis sur le lien qu'il peut exister entre génie et douance. Est ce que le génie se caractérise par une intelligence hors du commun ou plutôt par sa spécificité? J'aime prendre l'exemple du génie artistique car je n'ai pas l'impression qu'un QI elevé soit très en lien avec la capcité à sentir les subtilités des variations de couleurs etc... (je peux me tromper bien sûr, comme toujours). J'ai déja émis comme hypothèse que le génie est l'adéqueation parfaite entre le developpement des capacités d'un individu et celles requises pour son domaine d'activité. Bref pas forcément une intelligence extraordinaire mais des capacités très développés dans certains domaines qui virent quasi à l'handicap dans d'autres. Toujours l'exemple de l'artiste de talent souvent connu pour sa vie en chantier, sans limite, flou et de ce fait dangereuse. Un handicap pour gérer le réel en contrepartie d'une capacité supérieure à gérer l'abstrait. Tous les surdoués sont sans doute très performant sur le plan intellectuel mais combien disposent d'un véritable génie. Une intelligence zebrée est-elle un terrain plus fertile au developpent de telles aptitudes, je n'en sais rien mais je pense qu'il existe bel et bien des explication que nous ne pouvons encore saisir, et cela me fascinera toujours.
Mitsu
Mitsu

Messages : 49
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 22:12

D'instinct, lorsque je vois la démarche d'un peintre comme Monet, ce qui fait son génie : son audace, sa virtuosité à retranscrire l'instant dans sa peinture, l'émotion qu'il sait capter et fixer, cela m'évoque des caractéristiques qui semblent associées au HQI. Maintenant, c'est tout à fait gratuit de ma part. Beaucoup d'hqi étant scanneurs, le peintre qui s'entête vingt ans sur des nymphéas est-il hqi ? Aucune idée !
Je pense que le génie tel que tu l'as défini, ne suffit pas à trancher, et que ce n'est pas forcément ce qui rend le mieux compte de la réalité : le génie est beaucoup plus divers que ça. Un génie n'est pas qu'un super-spécialiste.
Quand tu écris :
J'aime prendre l'exemple du génie artistique car je n'ai pas l'impression qu'un QI elevé soit très en lien avec la capcité à sentir les subtilités des variations de couleurs etc.

Ben je pense qu'un QI élevé aide pas mal à saisir les subtilités des lumières d'une scène, les enregistrer et savoir comment les retranscrire pour obtenir "le bon" ressenti - sachant que cela ne consiste pratiquement jamais à copier ce qu'on a sous les yeux.

Mais à moins de connaître le QI d'un échantillon de personnes considérées comme des génies, je ne me vois pas trancher la question.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Lanza le Jeu 3 Fév 2011 - 22:57

Le génie, pour moi, c'est avant tout un accident, une idée saugrenue, qui, contrairement à la majorité des idées saugrenues, va se révéler avoir une utilité ou une reconnaissance inattendue, et surtout un effet disruptif : une rupture dans la continuité de ce qui était fait ou admis jusqu'alors.

Alors y'a des gens qui ont cumulé les idées saugrenues géniales, d'autres qui ont eu UN coup de génie et qui l'ont utilisé, d'autres qui ne se sont pas aperçus de ce qu'ils avaient trouvé...

La probabilité pour un surdoué d'avoir une idée saugrenue étant plus haute que dans la population dans son ensemble fait qu'il est probable que beaucoup d'idées géniales soient le fait de surdoués. Ce qui ne signifie en rien que c'est systématique, juste fréquent.
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Zebra56 le Jeu 3 Fév 2011 - 23:04

C'est très simple : un HQI a une intelligence supérieure à la moyenne et différente du commun des mortels.

Le génie (qui n'est pas toujours HQI, mais souvent) a quant à lui des compétences exceptionnelles dans un ou plusieurs domaines (y compris artistique, musical, ex : Mozart, personne ne prétend qu'il était HQI, mais il était indéniablement génial) et révolutionne son époque par sa créativité hors normes. Einstein était HQI et génial.

Il y a donc encore moins de génies que de HQI... Wink
Zebra56
Zebra56

Messages : 334
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 45
Localisation : Surtout ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Lanza le Jeu 3 Fév 2011 - 23:12

Je ne suis pas tout à fait d'accord. Le génie n'a pas forcément des compétences exceptionnelles. Il a au moins une réalisation exceptionnelle et plus ou moins révolutionnaire. Ça veut pas dire qu'il n'a pas passé le reste de son temps à faire de la merde, ni même parfois, qu'il a fait exprès. What a Face

Je reprends l'exemple de Monet. Monet avait la cataracte. Il a commencé à peindre flou et brun, parce qu'il voyait flou et brun. Puis il s'est fait retirer le cristallin à un œil, ce qui lui a envoyé la lumière et les couleurs en pleine tronche. Il n'a donc pas tout à fait fait exprès, mais il a donné naissance au mouvement impressionniste. Wink (EDIT : en fait si, la naissance de l'impressionnisme est antérieure à la cataracte de Monet, j'ai pris un mauvais exemple, ça m'apprendra à vouloir titiller Plume Razz).


Dernière édition par Lanza le Jeu 3 Fév 2011 - 23:38, édité 2 fois (Raison : rectification...)
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Ven 4 Fév 2011 - 0:46

Merci...Lanza....sunny

Et donc certains génies avaient du génie dans un secteur mais pas du tout dans d'autres...(Kafka auteur génial mais vie privée désastreuse etc etc)

Heu pi j'adhère à l'idée de l'accident. Anzieu dans "le corps de l'oeuvre" tente à sa façon de comprendre les "éclairs de génie" et c'est très intéressant, il évoque un jaillissement créateur, spontané...

Pour moi l'idée géniale naît de la capacité de recoupement (faire des liens, les arborescences...) donc : plus on a de matière générale et détaillée et approfondie à la base dans des champs de connaissances différents et d'expériences (sensations) différentes, plus on a cette capacité de recoupements rapides, plus on a des chances de faire des liens avec une configuration nouvelle...et les liens sont comme un frottement qui pouf soudain, font jaillir l'idée la meilleure...ou bien novatrice...D'après moi tout ça se produit "par devers nous" (ça n'est pas une chose qu'on peut réellement provoquer exprès ou calculer au-contraire...)

"ça arrive et ça nous surprend"

(Non je ne suis pas un génie ni rien, mais disons qu'étant auteur et ayant pu progresser au fil des ans, ben j'ai observé comment me venaient les meilleurs idées ou images (il s'agissait de cinéma) et ça ressemble à ça...)

Donc les plus grands bien sûr, à mes yeux soient avaient une somme de matière considérable dans un domaine, soit dans des tas de domaines variés...et il est probable que les surdoués puissent acquérir plus de matière, avec plus de passion et d'approfondissement.....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Ven 4 Fév 2011 - 7:55

Lanza a écrit:Je reprends l'exemple de Monet. Monet avait la cataracte. Il a commencé à peindre flou et brun, parce qu'il voyait flou et brun. Puis il s'est fait retirer le cristallin à un œil, ce qui lui a envoyé la lumière et les couleurs en pleine tronche. Il n'a donc pas tout à fait fait exprès, mais il a donné naissance au mouvement impressionniste. Wink (EDIT : en fait si, la naissance de l'impressionnisme est antérieure à la cataracte de Monet, j'ai pris un mauvais exemple, ça m'apprendra à vouloir titiller Plume Razz).

Razz Razz Razz
Il l'a eue en effet sur le tard (normal) et utilisait des verres de couleur pour compenser les conséquences de l'opération. Sa cataracte a eu une influence sur ses oeuvres, mais sur les tardives, certains Nymphéas, et pas un rôle fondamental.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Rus In Urbe le Jeu 10 Nov 2011 - 11:05

Zebra56 a écrit:Mozart, personne ne prétend qu'il était HQI
Ah si ! Intelligencetest.com prétend que Mozart avait un QI de 165 Razz
Et d'autres prétendent même qu'écouter sa musique rend plus intelligent --> Effet Mozart

Concernant le génie, le problème c'est que je n'en connais pas la définition exacte et que je doute que ce mot ait réellement un sens précis...
Rus In Urbe
Rus In Urbe

Messages : 359
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 39
Localisation : 70ème quartier administratif de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Merlin le Ven 6 Avr 2012 - 5:40

Bonjour,

Un génie se distingue par des capacités extraordinaires dans un domaine précis qui amène à un changement d'époque d'une façon ou d'une autre.

Les génies sont rares, Léonard de Vinci, Einstein, Antonin Artaud... J'ai eu connaissance de deux textes d'Antonin Artaud dernièrement et il s'agit bien d'un génie !

Je pense que ce qui caractérise vraiment un génie, c'est au delà d'un talent extraordinaire de permettre un changement d'époque.

Les plus grandes oeuvres de la littératures ont été écrite dans des états seconds. Les auteurs savaient qu'être sous une dépendance, essence de leurs créativité produisait de plus belles oeuvres à l'évidence.

Le plus souvent sous l'emprise de l'alcool comme par exemple Edgar Alan Poe. Sa nouvelle " Eleonora " que l'on trouve facilement en audio gratuit sur internet est un chef d'oeuvre. Il la commence en évoquant sa folie et ce que le commun des mortels ne peut pas saisir pas plus que la science. Je me souviens très bien au lycée (il y a 20 ans de cela me concernant) du prof de français qui en parlait.

Il existe un très bon bouquin " Le génie et la folie" de Philippe Brenot dont voici la quatrième de couverture :

Les crises hallucinatoires de Rimbaud ; les phases maniaco-dépressives de Goethe, Nerval, Schumann ; l'angoisse de Munch ; la dépendance aux drogues de Coleridge, Baudelaire, Cocteau ; les frasques caractérielles de Michel-Ange ou les excentricités de Satie ; les tendances suicidaires de Gauguin, Van Gogh, Woolf ; l'effondrement de Nietzsche ou Camille Claudel ; la schizophrénie d'Artaud ; la dépression de Beethoven, Pessoa ou Wittgenstein : en littérature, en peinture, en musique, on pourrait allonger à l'infini la liste des personnalités d'exception chez qui génie et folie se sont côtoyés. L'exaltation créatrice se mêle alors à la mélancolie, à la manie, au délire. Philippe Brenot explore ces destinées hors du commun qui posent cette question centrale : la création puise-t-elle toujours sa source dans la souffrance intérieure ? Et le génie passe-t-il nécessairement par la démence ou l'accablement ? "Un livre passionnant qui se lit d'une traite" - Le Figaro littéraire. "Une lecture enrichissante autant que captivante" - Psychologies.
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Watou le Ven 6 Avr 2012 - 6:46

J'avais lu quelque phrase sur un site ( jesaispluslequel ) en rapport avec sa:

Un génie est un surdoué.
Mais tous les surdoués ne sont pas des génies.

Je pense qu'il faut quand même le remettre un peu en contexte. Car aujourd'hui, on commence à penser que le haut potentiel peut avoir des dispositions dans un domaine et pas dans d'autres. Wink

J'ai quand même envie de dire sa "Le génie a quelque chose de transcendant". Sa va dans le sens de ce que dit ceruse. Smile
Watou
Watou

Messages : 204
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 29
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par noir le Ven 6 Avr 2012 - 10:37

Un petit complément peut-être intéressant d'un article déjà parcouru sur le net (d'un livre ancien) et aussi peut-être en attendant de lire le bouquin proposé par ceruse avec sans doute des données et analyses plus actuelles. C'est ici :

http://www.psychanalyse-paris.com/1143-La-folie-le-talent-et-le.html

Je ne prends non plus toutes les infos au pied de la lettre mais il est intéressant de parcourir cet article.


noir

Messages : 2337
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 42
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par noir le Ven 6 Avr 2012 - 11:22

De ceruse : « Les plus grandes oeuvres de la littératures ont été écrite dans des états seconds. Les auteurs savaient qu'être sous une dépendance, essence de leurs créativité produisait de plus belles oeuvres à l'évidence.
Le plus souvent sous l'emprise de l'alcool comme par exemple Edgar Alan Poe. »


Il est assez communément répandu de lier « états seconds » dus à prise de psychotropes (alcool, drogues) et création.

Je ne crois pas que des génies comme Leonard de Vinci, Einstein, Mozart avaient besoin de substances pour exprimer leurs génies, pas plus que la plupart des auteurs de génie (Victor Hugo par exemple). Une simple raison en est que toute oeuvre ou réalisation de génie est bien souvent archi pensée, archi construite.

La pensée et la construction poussées à l'extrême me semblant incompatibles avec l'affaiblissement intellectuel, l'affaiblissement de la performance et de la capacité intellectuelles provoquées par des substances telles.

Cela permettant juste une désinhibition pour certains qui ont ou ont pu en avoir besoin pour s'exprimer ou exprimer qqchose.

L'alcool n'est pas l'essence des créateurs de génie. Cela ne veut dire qu'ils n'avaient (dans l'ensemble) forcément d'addictions (alcool ou drogues) mais que pour créer, et créer au niveau des génies il faut avoir l'entière disposition de ses facultés intellectuelles. En tout cas, c'est ce que je pense.

noir

Messages : 2337
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 42
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Ven 6 Avr 2012 - 11:59

j(avais écrit ça je pense que ça recroise un peu la question

http://www.macadam-forum.net/t5595-homo-toto?highlight=homo+toto

mais j'ai du mal avec ce terme de génie, très réducteur pour ceux qui n'en sont pas qualifiés, pour moi tout le monde a du génie, et qquns ont la chance de savoir/pouvoir l'exprimer, d'autres encore la chance de le voir reconnu à une échelle ou une autre (de mon point de vue reconnu par sa femme ou ses gosses c'est tout ce dont il y a besoin, le reste c'est se servir de son génie comme moyen de, moyen de faire évoluer la culture, moyen de gagner du fric, moyen de faire passer une idée, un reve etc)

voir le génie comme étant une rareté donnée à quelques uns amenne à ne pas le voir à ses pieds, et de nos jours, un génie exacerbé qui irait consulter finirait sous camisole chimique ^^

sinon pour exemple, j'avais un ami plus que surdoué, un slovaque de passage en france qui parlait plusieurs langues, savait absolument tout faire de ses mains et apprenait tout en deux temps trois mouvepments, avait une culture phénoménal et sculptait comme pas deux, hypercréatif bref une graine de génie, manque de bol trop bourré y s'est vraqué dans les escaliers c'est la tête qui a pris maintenant c'est un légume.. ce qu'il peut dessiner maintenant, qui peut se dire avoir la compétence pour y discerner le génie ? ce n'est plus ni un surdoué ni un hp ni quoi que ce soit, le terme génie n'a dailleurs rien a faire ici, c'est des dessins qui ont de la valeur pour ceux qui veulent bien l'y trouver, pour moi le génie c'est la même
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par lecazerty le Sam 7 Avr 2012 - 5:01

Peut être la sensibilité joue elle un grand rôle, l'intuition, le doute, et le gout pour la curiosité. Puis la capacité de re-combiner les bons ingrédients, grace à une alchimie mentale propre à créer ou inventer ?
Une façon atypique de stimuler le cerveau ... ?
lecazerty
lecazerty

Messages : 18
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 51
Localisation : Dans la lune...

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par noir le Sam 7 Avr 2012 - 7:45

lecazerty a écrit:Peut être la sensibilité joue elle un grand rôle, l'intuition, le doute, et le gout pour la curiosité. Puis la capacité de re-combiner les bons ingrédients, grace à une alchimie mentale propre à créer ou inventer ?
Une façon atypique de stimuler le cerveau ... ?


" Ne mépriser la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c'est son génie." de Charles Baudelaire

noir

Messages : 2337
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 42
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Machin le Sam 7 Avr 2012 - 10:36

Génie= capacités hors-normes à s'adapter à une ou plusieurs spécificités.
Zèbre= incapacité à ne pas s'adapter à une ou plusieurs spécificités.

?
Machin
Machin

Messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 24
Localisation : Dans mes chaussures

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Sam 7 Avr 2012 - 12:21

Je fais la différence entre hp et avoir un don. Le don se limite à une ou quelques catégories. Sauf erreur Mozart n'était doué que pour la musique. Il avait l'oreille et la mémoire absolue, donc une particularité rare, et a été élevé dans un contexte favorable à cette particularité et ensuite poussé à exploiter son don.

Pour le processus je dirais d'instinct qu'il mêle à la créativité l'intuition de traduire plusieurs idées/courants/ qui sont dans l'air du temps en une idée ou un concept neuf, cassant avec ce qui existe déjà. Toute idée neuve est la conséquente d'idées existantes, on ne crée pas à partir de rien. Ce qui est difficile n'est pas d'avoir une idée, mais de se poser pour prendre le temps d'absorber ce qui se passe autour de soi, et ensuite de la traduire en mots ou en actions. Probablement que ceci est facilité par la sensibilité et la lucidité (d'où le rôle que peut jouer la drogue par ex). Il me semble que la personne dotée d'un don le vit dans une urgence qui l'oblige à effacer tout le reste.


Pour revenir à l'art et à Monet, l'aquarelliste et peintre anglais Turner a effectué les mêmes recherches sur la lumière, une génération avant lui. (Je ne sais pas si Turner était surdoué mais il est avéré qu'il passait pour un original et vivait en décalage avec ses contemporains, et était animé d'une soif de connaissance et de partage). Si on prend l'invention (géniale) de l'imprimerie, on remarque que la technique, ou l'ébauche de la technique, voit le jour à plusieurs endroits, parce que il y avait un problème à résoudre. Dans les deux cas la nouveauté est née de ce qui existait déjà.

Ce qui m'interpelle dans le génie c'est l'inhumanité qui l'accompagne. J'ai lu pas mal de choses sur Picasso (que je trouve génial et qui l'est en terme d'innovation) et humainement il ressemble assez bien à ce qu'on appelle aujourd'hui un pervers narcissique. Je pense aussi à Claude François qui fut inventif dans son style, idem. Je trouve que la création artistique est favorisée par le narcissisme, mais je m'éloigne du sujet Smile. Je n'ai pas fait d'étude plus poussées que ça ..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par lecazerty le Dim 8 Avr 2012 - 14:41

"Ce qui m'interpelle dans le génie c'est l'inhumanité qui l'accompagne. J'ai lu pas mal de choses sur Picasso (que je trouve génial et qui l'est en terme d'innovation) et humainement il ressemble assez bien à ce qu'on appelle aujourd'hui un pervers narcissique. Je pense aussi à Claude François qui fut inventif dans son style, idem."

Ce que tu dit Cramique me rappelle le déficit relationnel, la carence affective notoire dont semble il était affubler certains grands hommes ( Einstein, Beethoven entre autres pour ne pas les nommer, qui était peut être concerner sans avoir eu de diagnostique, les neurosciences n'était pas encore aussi avancer..., je m'avance donc moi même en les citant à titre d'exemple...?).
Sorte d'autisme ou d'inhibition relationnelle, du a l'avance de la réflexion sur l'affect, peut être la cause et l'effet d'un processus ou sa conséquence...?!
A noter la relation possible entre ce point et le rapport aux arts et la créativité, le portrait de certains artiste bourrus ou asociaux, voire parfois rebelle pose parfois question, peut être un lien ?


Dernière édition par lecazerty le Dim 8 Avr 2012 - 15:10, édité 1 fois
lecazerty
lecazerty

Messages : 18
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 51
Localisation : Dans la lune...

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Dim 8 Avr 2012 - 14:53

ce serait plutôt surplus d'humanité ^^ même si il peut y avoir parfois carrence, hypo-émotivité, souci neuronal etc y'a plus a miser sur l'incompréhension dans la plupart des cas Wink
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par lecazerty le Dim 8 Avr 2012 - 15:53

De toute manière:
Décalage = incompréhension ou effort de décryptage.
Mais le comprendre est fort utile à qui veut le surmonter ou le contourner...
lecazerty
lecazerty

Messages : 18
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 51
Localisation : Dans la lune...

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Dim 8 Avr 2012 - 17:22

Pour Picasso je suis certaine de ce que j'avance pour avoir lu une quantité de livres sur lui. Il a humainement bousillé plusieurs de ses compagnes, enfants, petits enfants. C'est pour ça que je m'étais intéressée au lien entre génie et mépris de l'autre/narcissisme. Mais oui ça peut être le résultat d'un décalage. En revenant de voir le film cloclo (reconnu comme étant fidèle à la réalité de la personne), je me suis dit aussi que c'était une personnalité disons "difficile", inhumaine dans le sens pour moi qu'il y a mépris de ce qu'est l'autre, de ce qu'il ressent, de son intégrité. Enfin je pense qu'une personne cherchant à être regardé à ce point est de toute façon narcissique de façon pathologique. Je ne vois pas où est l'empathie dans ces deux cas, donc je ne fais pas spécialement le lien entre surdouance et génie. Dans ces deux exemples je vois juste un don et un besoin de reconnaissance.

Si je prends Léonard de Vinci, je le trouve beaucoup plus ouvert intellectuellement, faisant des recherches sur tout, avide de connaissance, etc, ce qui ne me semble pas le cas des deux premiers. Mais bon suis pas spécialiste non plus Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Dim 8 Avr 2012 - 20:11

Ah vi, on peut aussi prendre hendrix verlaine ou rimbaud qui n'étaient pas les derniers en matière de prises de tête. Je vois aussi tout simplement mon cas, aimant à emmerdes, embrouillesw et autres nauffrages sociaux alors que dans l'absolu j'en veux à pertsonne et essaie juste de vivre dignement
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Merlin le Jeu 12 Avr 2012 - 23:31

Je voudrais remercier "Noir" d'avoir partagé le lien suivant, j'ai lu cet article avec attention.

http://www.psychanalyse-paris.com/1143-La-folie-le-talent-et-le.html

Je précise que je n'ai pas soutenu d'idée comme quoi, un génie ne pouvait l'être que de par l'absorption d'alcool, de drogue, etc...

Il est vrai que ce que j'ai écrit faisait un peu l'amalgame, d'où la confusion et je m'en excuse.

Le terme de génie est, je pense aussi un terme qu'il est difficile de circonscrire. Au cours de l'Histoire, son sens a évolué.

Le Livre de Philippe Brenot "Le Génie et la Folie" raconte la proximité voire la co-existence de la folie et du génie.

Personnellement, je pense que c'est ce qui se rapproche le plus du sens du génie, c'est l'amour dans sa volonté la plus pure, pour ce à quoi il s'adonne, dans l'abandon de soi, le dépassement, un état où une personne est transcendée et va produire une peinture, un écrit, une sculpture qui dépasse l'imaginable, où l'oeuvre est reconnue comme extraordinaire, visionnaire et amenant un plus pour l'époque contemporaine.

Je voudrais citer un passage du livre de Philippe Brenot aux Editions Odile Jacob, page 43 de l'édition de poche, dont j'avais partagé la quatrième de couverture.

" De nombreux créateurs - De Quincey, Nietzche, Baudelaire, Sartre, Michaux... - tenteront ainsi de faciliter l'accès à cette conscience géniale par des drogues ou toxiques qui ne font en définitive qu'activer la pensée et accélérer les processus d'association, à l'image de certains mécanismes pathologiques d'activation des idées que l'on rencontre dans les états d'excitation et d'exaltation de l'humeur (états maniaques) ou encore pensées dissociée (états psychotiques). C'est parfois une simple association d'idée, d'un fulgurant coq-à-l'âne ou d'une coïncidence inouïe qu'ont pu naître des idées de génie qui ont ensuite transformé notre monde et bouleversé la vie de leur auteur."

Ce qui étaye mon propos d'il y a quelques jours. Pour certaines personnes, l'essence de leur créativité été liée à la prise d'une drogue ou d'un toxique. Cela revient un certain nombre de fois dans l'ouvrage. Ce qui ne veut pas dire que certains n'en n'ont pas eu besoin pour être des créateurs de génie.

Je voudrais aussi citer Mozart : " « Le vrai génie sans coeur est un non-sens. Car ni intelligence élevée, ni imagination, ni toutes deux ensemble ne font le génie. Amour ! Amour ! Amour ! Voilà l'âme du génie. » Wolfgang Amadeus Mozart, extrait d'une lettre, 11 avril 1787

Un grand génie est pour moi une personne comme John Forbes Nash Jr parce que ce qu'il a réussi à prouver grâce aux mathématiques est en mesure de changer la face du monde. Il a reçu le Prix Nobel d'Economie. Autant vous prévenir que si cela n'a quasiment pas été appliqué en économie, c'est que le capitalisme n'aurait plus de raison d'existence.

Extrait de Wikipédia : " Dans la théorie des jeux, l'équilibre de Nash, nommé d'après John Forbes Nash, est un concept de solution dans lequel l'équilibre entre plusieurs joueurs, connaissant leurs stratégies réciproques, est devenu stable du fait qu'aucun ne modifie sa stratégie sans affaiblir sa position personnelle. "


Dernière édition par PhilippeTours le Jeu 12 Avr 2012 - 23:35, édité 1 fois (Raison : correction mineure et syntaxe)
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Ven 13 Avr 2012 - 7:50

Co-éxistence folie/génie... faut voir que cette idée est pondue par np et hqui manquant d'informations sur le sujet.... des traits courrants peuvent passer pour folies, et les folies être déclanchées par le contexte, l'incompréhension générale, l'incapacité de la majorité à suivre un raisonnement etc

et l'amour ou les drogues oui, passé un certain cap il n'y a plus quasiment que ces deux là qui pêrmettent de retrouver la créativité infantile, l'amour et les drogues sous toutes leurs formes, la passion amoureuse comme l'empathie profonde, et s'injecter du speed comme gerrer ses clopes pour en apprecier chaque bouffée

tout en sachant que l'amour passionnel sur un plan biochimique est une drogue qui a tout pour booster la créativité
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Envol le Ven 13 Avr 2012 - 19:06

Voilà un topic qui me tend les bras... qui sont pris par le dîner à préparer pour les petits ! Je reviens ! Je reviens !
En attendant, merci pour la brèche et les apports, je pense vraiment que ce sujet est important.
afro

Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Ven 13 Avr 2012 - 20:04

_Flo_ a écrit:Co-éxistence folie/génie... faut voir que cette idée est pondue par np et hqui manquant d'informations sur le sujet.... des traits courrants peuvent passer pour folies, et les folies être déclanchées par le contexte, l'incompréhension générale, l'incapacité de la majorité à suivre un raisonnement etc

et l'amour ou les drogues oui, passé un certain cap il n'y a plus quasiment que ces deux là qui pêrmettent de retrouver la créativité infantile, l'amour et les drogues sous toutes leurs formes, la passion amoureuse comme l'empathie profonde, et s'injecter du speed comme gerrer ses clopes pour en apprecier chaque bouffée

tout en sachant que l'amour passionnel sur un plan biochimique est une drogue qui a tout pour booster la créativité

Pas d'expérience de drogues mais cependant je peux trouver la création, l'amour, l'empathie, etc, sans drogue. Je peux aussi m'amuser sans alcool Wink
Enfin tu veux dire que chaque génie l'est parce qu'il a pris des drogues ? C'est pas une idée un peu romantique cette valeur ajoutée de l'alcool ? (romantique au sens 19e s)

@ flo : Je lis mal où tu te cites dans les génies , Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Sam 14 Avr 2012 - 20:39

Je n'ai pas dit "seules les drogues", j'ai dit "l'affect et", et heureusement pas besoin de drogues pour faire parler l'affect ^^ (enfin dans la plupart des cas)

et effectivement niveller par le haut est dans ce cas plus à propos, fin niveau déductions/réthorique et tout le blabla, mathématiquement il me semble que c'est plus juste, tout comme mettre le temps de la déduction de côté les moeurs sociales

enfin je sais pas après c'est ptet moi qui déraille y'a des fois jme demande quand même, mais en théorie c'est la methode la plus juste pour cerner la problématique du fil, pour bavarder et être compris/écouté probablement moins ^^
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Génie et art

Message par Envol le Lun 16 Avr 2012 - 7:38

J'ai envie de réagir, par des questions et des remarques plus que par des réponses... ! Laughing

Je suis frappée de constater que lorsque l'on parle de génie, on en parle le plus souvent au passé. Cela peut venir effectivement de la définition qui dit que le génie change sont temps et son époque, et que ce n'est mesurable qu'après coup : sa mort ? Mais ça reste une question pour moi. Comment réagit-on face au génie vivant ? Nous connaissons déjà les dégâts de la haine de la différence, dans l'Histoire et dans nos histoires de zèbres. De la différence du plus, moins admise, comme du moins.
Le génie, comme tout ce qui est extraordinaire, souffre de tout un tas de préjugés, de constructions à travers l'histoire, avec lesquels je suis très prudente. En tant qu'artiste, j'ai été très souvent confrontée à des inepties, de ceux qui ne savent pas du tout de quoi il retourne, mais se sentent forts des poncifs et images romantiques véhiculées depuis des lustres : le fantasme. Autour de l'art, le consensus est acté : les musées ne désemplissent pas, malgré ce qu'on nous raconte, c'est même l'inverse. Pourtant, peu d'artistes plasticiens vivants sont reconnus et connus du grand public, et l'hostilité plus ou moins larvée se traduit souvent ainsi : c'est pas des génies ! ça ne me fait pas rire.
J'ai trouvé une voie dans l'art, mais pas un déguisement : mon pelage a fini par craquer l'habit qui ne fait pas le moine. Faire montre de trop d'intelligence est un handicape, comme partout. Là est le piège : la talent n'est pas forcément 'détaché' de l'intelligence. J'insiste sur ce point, la fulgurance d'un don est souvent présentée comme un mystère absolu. Lorsque l'on se rapproche de la vie réelle des artistes géniaux, on se rend souvent compte qu'ils travaillent beaucoup, et ce n'est pas une tare !!! On ne reproche pas à un scientifique de travailler, ne le reprochons aux artistes. Certains comme Bacon, on construit un mythe du fainéant parfait, pour avoir la paix et alimenter l'inconscient collectif, alors qu'il travaillait beaucoup.
Je crois effectivement que les NT ont écrit une histoire de la fascination pour le génie créatif, très loin de nous donner les clés réelles, elle continue de creuser l'écart entre les hommes. Aussi, cette façon d'aller chercher des 'failles' dans la vie des génies, je la trouve insupportable. Il ne s'agit en aucun cas à mon sens d'un besoin de vérité, mais encore d'une manipulation larvée : attention, ils sont extraordinaires, mais ça se paye ! L'idée de la rançon inhibe des tas de jeunes créateurs formidables, ça me révolte. Tout comme l'idée que ce n'est que dans leurs névroses que les artistes trouvent leur inspiration, ou encore que le génie serait un mode atypique de palier à certaines carences.... si réducteur, et destructeur pour les jeunes. Vais-je être bon si je suis heureux ? Je déteste ces constructions aveugles.
Enfin, je repense à une parole d'un ami écrivain : le génie serait la capacité de chacun de renaître à lui-même... enjoy ! Wink


Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Lun 16 Avr 2012 - 8:43

Bisous
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 11:34


@emilievole

Je pense qu'on voit actuellement du génie partout et surtout là où il n'y en a pas. Regarde The Voice, à les entendre il n'y a dans cette émission que des Mozart, et vas y qu'on leur frotte la manche et qu'ils sont tous déjà au sommet, etc. Alors que même un néophyte comme moi entend qu'ils ne sont pas au point.
Dans toute création il y a du bon et du moins bon, et même du très mauvais, même si la mode actuelle dit que dès qu'on essaie c'est une réussite. Je n'en suis pas convaincue du tout (ce qui ne veut pas dire que ça ne fait pas plaisir à celui qui s'essaie à créer)

Pourquoi limiter le génie au génie artistique ?

Pour le génie artistique, je fais une différence entre Leonard de Vinci (que j'appelle génie) et Monet (que j'appelle peintre doué qui a fait une belle carrière.) Pour le premier ses recherches foisonnaient dans toutes les directions, avec une urgence, de la créativité dans la recherche de solution, etc. Pour le second sa carrière est linéaire même s'il a eu des idées (la série des cathédrales ou des meules, la série des nymphéas, une vision personnelle de la couleur, etc). Monet est dans la continuité de l'Histoire de l'Art et de son époque. Leonard de Vinci suit un parcours personnel qu'il aurait suivi à n'importe quelle époque. Je n'affirme pas que l'un travaillait plus ou moins que l'autre.

Il y a des génies reconnus aujourd'hui : Michael Jackson, Steve Jobs, par ex. (On le disait déjà de leur vivant). Tiens Dali était reconnu génial de son vivant et on l'appelait maître.

Bon je trouve que tu mélanges génie et art, génie et créateur, que tu restes dans l'image romantique du 19e s du génie (qui se drogue, qui a des failles, qui ne crée que dans le malheur, etc), et ton image des musées me fait sourire : je ne suis pas persuadée que les gens y vont pour voir les oeuvres, pas tous en tout cas. Ils y vont pour un nom, pour être là, par habitude, parce qu'on leur a dit d'y aller, ou parce que l'artiste exposé se vend bien, et une fois sur place regardent plus "le nom et 'les dates'" que le tableau Wink

Pour revenir à la définition (c'est moi qui souligne):
génie
Aptitude naturelle de l'esprit de quelqu'un qui le rend capable de concevoir, de créer des choses, des concepts d'une qualité exceptionnelle : Le génie d'Einstein.

artiste
Personne qui exerce professionnellement un des beaux-arts ou, à un niveau supérieur à celui de l'artisanat, un des arts appliqués.

Je suis de ton avis du fait que les gens parlent souvent sans savoir, isolant un artiste qu'ils placent au dessus des autres en dehors de tout contexte artistique. (Je précise que ce n'est pas mon cas, j'ai un bagage sérieux en Histoire de l'art, muséologie et quelques expériences artistiques pratiques aussi.). Je pense que dans ce genre de discussion (intéressante tout plein Smile ) il faut s'efforcer de chercher la vision globale en se méfiant de ce qu'on connait parfois trop bien justement.

@_flo_ : J'ai beau relire, je ne comprends pas ce que tu écris Embarassed (En même temps je ne suis pas en super forme ce matin.) Où parles tu d'affect ? Tu mets : "l'amour ou les drogues "et en fin de paragrpahe : "l'amour passionnel sur un plan biochimique est une drogue qui a tout pour booster la créativité" Je ne te suis pas, pour moi ça se contredit. Bon après je ne dis pas qu'on ne peut pas créer sans drogue, juste que ce n'est pas ça qui fait qu'on est génial ou pas ( => je sais que les amateurs de drogue ont tendance à le penser)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Mégalopin le Lun 16 Avr 2012 - 12:23

cramique a écrit:
@_flo_ : J'ai beau relire, je ne comprends pas ce que tu écris [...]

Tu mets : "l'amour ou les drogues "et en fin de paragrpahe : "l'amour passionnel sur un plan biochimique est une drogue qui a tout pour booster la créativité" Je ne te suis pas, pour moi ça se contredit.

Moi ça me parle:
Ca me rappelle Alfred Tomatis (le grand spécialiste de l'oreille), qui enseignait que l'oreille parfaite à l'audiogramme (courbe auditive sans "montagnes russes") s'observait chez le drogué en flash et l'adolescent amoureux drunken
Et seulement là.


Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Lun 16 Avr 2012 - 12:49

voilà Smile amour et affect mettent en jeu +/- les mêmes mécanismes biochimiques à des degrés et intensités différents, que peuvent imiter, contrefaire ou activer certaines drogues

hop, une video sympa un peu sur le sujet
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par noir le Lun 16 Avr 2012 - 12:59

De Emilievole:

"Je suis frappée de constater que lorsque l'on parle de génie, on en parle le plus souvent au passé. Cela peut venir effectivement de la définition qui dit que le génie change sont temps et son époque, et que ce n'est mesurable qu'après coup : sa mort ?"


Je m'étais fait la même remarque initiale. Déjà, je crois que la plupart des grandes évolutions et changements majeurs, qu'ils soient sociétaux, matériels, immatériels, artistiques ou plus pragmatiques et techniques ont déjà été réalisés.

Dans le passé, ils étaient bien souvent l'oeuvre d'un homme (ou d'une femme) précurseur dans son domaine sur les autres et souvent assez isolé. Une avancée par sauts individuels en qqsorte. Aujourd'hui, nous sommes globalement dans des avancées collectives, d'où aussi la difficulté de ressortir des personnes isolées.


Si l'on suit une définition du génie et « le changement apporté à son époque », 2 personnes actuelles ou assez actuelles devraient en faire partie et s'inscrire dans cela. Mais après, sont-ce des génies ?? comme l'on pourrait le concevoir ?? Il s'agit de Steeve Jobs et Zuckerberg. Chacun doit avoir son avis là-dessus...


Et ils me semblent assez loin de la conception de Philippe et que je partage:

De Philippe : « Personnellement, je pense que c'est ce qui se rapproche le plus du sens du génie, c'est l'amour dans sa volonté la plus pure, pour ce à quoi il s'adonne, dans l'abandon de soi, le dépassement, un état où une personne est transcendée et va produire une peinture, un écrit, une sculpture qui dépasse l'imaginable, où l'oeuvre est reconnue comme extraordinaire, visionnaire et amenant un plus pour l'époque contemporaine. »



Depuis plusieurs décennies, les ordres de valeur et de réussite ont sans doute bien changé et plaçant la dimension financière et valorisation financière en 1er. Ainsi, généralement, le résultat financier qui est de l'ordre du court terme ne peut guère s'inscrire dans le cadre de l'orientation citée précédemment.


De Emilievole: « Je crois effectivement que les NT ont écrit une histoire de la fascination pour le génie créatif, très loin de nous donner les clés réelles, elle continue de creuser l'écart entre les hommes. Aussi, cette façon d'aller chercher des 'failles' dans la vie des génies, je la trouve insupportable. Il ne s'agit en aucun cas à mon sens d'un besoin de vérité, mais encore d'une manipulation larvée : attention, ils sont extraordinaires, mais ça se paye ! L'idée de la rançon inhibe des tas de jeunes créateurs formidables, ça me révolte. Tout comme l'idée que ce n'est que dans leurs névroses que les artistes trouvent leur inspiration, ou encore que le génie serait un mode atypique de palier à certaines carences.... si réducteur, et destructeur pour les jeunes. Vais-je être bon si je suis heureux ? Je déteste ces constructions aveugles. »


Pou reprendre :

« Tout comme l'idée que ce n'est que dans leurs névroses que les artistes trouvent leur inspiration, ou encore que le génie serait un mode atypique de palier à certaines carences.... si réducteur, et destructeur pour les jeunes. »


En fait, il me semble que tu y réponds en partie dans ta citation :

"Enfin, je repense à une parole d'un ami écrivain : le génie serait la capacité de chacun de renaître à lui-même..." 


Tu évoques « une renaissance » et qui dit « renaissance » dit aussi « mort » au préalable. Ainsi, tu intègres ici déjà globalement, une quelconque difficulté personnelle, et d'ordres psychologiques en préalable à l'action de créer...


« Aussi, cette façon d'aller chercher des 'failles' dans la vie des génies, je la trouve insupportable. Il ne s'agit en aucun cas à mon sens d'un besoin de vérité, mais encore d'une manipulation larvée : attention, ils sont extraordinaires, mais ça se paye ! »


Un créateur qui n'a pas de faille où s'engouffrer à peu de chance d'exprimer des choses marquantes. Ce qui n'empêche ceux qui sont + créatifs et purs inventifs de créer et d'inventer; il y a aussi différents profils.

Mais globalement, les personnalités lisses au parcours choyé s'exprimeront peu dans les arts, pour de multiples raisons, ce qui n'empêche pas de participer à des ateliers artistiques et de s'y amuser, bien au contraire, mais l'expression se cadre dans un vécu, et ce qui imprègne le plus le vécu, ce sont bien souvent les douleurs et difficultés, quelles qu'elles soient: personnelles, psychologiques, réelles ou ressenties.


Sur la caractérisation de leurs « failles »:

Nous sommes à peine en mesure à l'heure actuelle de percer tous les champs de compréhension de qq personnalités disons « complexes » comme des zèbres. Nous (les psys) (que je ne suis pas pour préciser quand même) n'y mettons encore à l'heure actuelle que de grandes étiquettes comportementales et symptomatiques, et encore les qq meilleurs psys les + avancés sur le sujet, alors que dire des étiquettes psychologiques portées dans le passé !! Il faut plus que tout les lire avec discernement, à la fois de la connaissance du moment, de la compétence de celui qui diagnostique auquel s'ajoute d'éventuels raccourcis et facilités d'expression. Néanmoins, l'on peut s'y retrouver sur des difficultés, psychologiques, réelles ou ressenties. Et si l'on ne se met un sparadrap sur les yeux, il n'est pas si étonnant que les grandes sensibilités (artistiques et/ou zébrées) marquent davantage et failles davantage. (Il est une image de JSF qui va dans ce sens, mais dont j'ai oublié la formulation exacte). Difficultés, failles, que nous retrouvons également assez fréquemment ici. Il n'y a qu'un pas pour en exprimer par d'autres voies, et notamment artistiques.

noir

Messages : 2337
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 42
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Lun 16 Avr 2012 - 13:15

Je m'étais fait la même remarque initiale. Déjà, je crois que la plupart des grandes évolutions et changements majeurs, qu'ils soient sociétaux, matériels, immatériels, artistiques ou plus pragmatiques et techniques ont déjà été réalisés.

Dans le passé, ils étaient bien souvent l'oeuvre d'un homme (ou d'une femme) précurseur dans son domaine sur les autres et souvent assez isolé. Une avancée par sauts individuels en qqsorte. Aujourd'hui, nous sommes globalement dans des avancées collectives, d'où aussi la difficulté de ressortir des personnes isolées.

A mon avis, c'est surtout un biais d'observation. Les hautes têtes se voient de loin. Quand un grand-oeuvre a été le produit d'une individualité flamboyante, on la remarque. Quand il est né collectivement, ou même quand il est né d'une personnalité qui était par ailleurs pas plus extraordinaire que ça, on y prête moins attention.
Doit-on à un génie les Lumières, la Révolution ? Non, même si les idées ont été théorisées et se sont cristallisées autour d'un nombre assez restreint de personnes, le bain d'idées, lui, était collectif. Idem la Révolution industrielle. On retient un inventeur de la machine à vapeur mais à une époque où de nombreux savants et bricoleurs fous cherchent partout. Idem pour l'avion. Les frères Wright ont eu beau être "les premiers à", et avoir compris certains concepts clés, ils n'étaient pas des génies ni même des précurseurs. Ils étaient, parmi les innombrables pionniers, ceux qui ont obtenu les premiers la combinaison qui a fait voler une machine sous contrôle.
De même les grands courants artistiques ont-ils des figures de proue mais rarement un homme seul qui entraîne tout dans son sillage. Ne désespérons pas du collectif, il a son génie aussi.

Depuis plusieurs décennies, les ordres de valeur et de réussite ont sans doute bien changé et plaçant la dimension financière et valorisation financière en 1er. Ainsi, généralement, le résultat financier qui est de l'ordre du court terme ne peut guère s'inscrire dans le cadre de l'orientation citée précédemment.

Bach composait pour vivre... De combien de Bach avons-nous été privés parce que cette époque ne subventionnait pas les jeunes talents ?

« Aussi, cette façon d'aller chercher des 'failles' dans la vie des génies, je la trouve insupportable. Il ne s'agit en aucun cas à mon sens d'un besoin de vérité, mais encore d'une manipulation larvée : attention, ils sont extraordinaires, mais ça se paye ! »
Un créateur qui n'a pas de faille où s'engouffrer à peu de chance d'exprimer des choses marquantes. Ce qui n'empêche ceux qui sont + créatifs et purs inventifs de créer et d'inventer; il y a aussi différents profils.

Pas sûr que "faille" s'entende dans ce sens-là... Je le comprends surtout comme : notre époque exècre les génies et l'extraordinaire de manière générale, cela heurte la volonté d'hypercontrôle qui découle de son ivresse de toute-puissance. Alors face à ce qu'elle ne comprend pas, elle a une parade : rabaisser, par exemple en salissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par noir le Lun 16 Avr 2012 - 13:33

Fusain a écrit:De même les grands courants artistiques ont-ils des figures de proue mais rarement un homme seul qui entraîne tout dans son sillage. Ne désespérons pas du collectif, il a son génie aussi.

Le sujet est vaste, j'ai pris qq raccourcis.

Cela pour évoquer et répondre au fait que globalement, nous avons moins de noms de référence. Il s'agit selon moi d'une tendance et non d'une exactitude, car comme tu le précises toutes les évolutions actuelles ou passées sont + ou - liées avec celles qui ont précédé et ceux qui ont travaillé à côté.

noir

Messages : 2337
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 42
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par florangeté le Lun 16 Avr 2012 - 15:07

On manque nécessairement de définitions concernant le génie et la folie...

Du génie, on n'a que les traces des conceptions subjectives de tout un chacun, qui définiront ce que serait le génie. Le terme génie est un terme normatif, c'est un concept.

Idem pour la folie, ses limites, sa conception est absolument floue. Est ce de la folie que de disserter dans sa tête avec trois personnes différentes pour penser plus vite ? est ce de la folie que compter les pavés pour savoir sur lequel porter son prochain pas ? est ce de la folie que d'entendre de la musique dans sa tête pendant les 2/3 de la journée ?

ou bien est ce du génie...

J'ai tendance à penser que la différence entre le génie et la folie, c'est à la fois la manière dont on se place face à cette matière qu'est la pensée (déviée, transversale, dérangeante, anormale) et ce qu'on en fait.
Avoir peur de sa pensée peut amener un génie à la folie. Le calme et la confiance, la réflexion peuvent amener un fou à s'entendre avec son génie.

Il faudrait voir aussi quelles seraient, dans cette optique, les différences entre pensée et réflexion, une pensée envahissante peut faire plus de dégats si elle n'est pas réfléchie. (ré-fléchie hein, re pensée, utilisée, pondérée, considérée dans l'ensemble de notre pensée)

de même, c'est le déficit d'inhibition latente qui touche un lien étonnant entre le génie et la folie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Inhibition_latente

Je prends un exemple tres simple et je l'espère parlant.

Je me promène dans la rue, et dans ma vision périphérique, un vélo me croise.

Je n'ai pas vu le visage de cette personne, pourtant je le caractérise, en fonction de sa position, de ses habits, de son allure, la cohérence du monde est saisie par tous les détails; la sonnette qui vibre sur les pavés humides, le type de vélo, le rhytme de son pédalement etc...

Il passe, donc.

Mais le vélo existe encore; et s'il continuait d'exister avec la même densité, avec la même intensité ? Si j'entendais son souffle, la musique qu'il écoute dans son walkman, la matière de ses gants? si je lui traçais une route? il tournera rue paul broca, il croisera un chat et un home avec une canne.

et je suis toujours en train de marcher.
L'imagination prend le pas sur la perception, et empiète sur le réel que je traverse. C'est intrusif. La folie n'est pas loin. Elle arrive des lors ou l'on SAIT que ce que l'on pense a lieu. Et si il s'arrêtait pour me poignarder? et si c'etait une personne dangereuse qui désirait se venger de quelqu'un ce soit même ?

Bref, Ma pensée a eu raison de ma perception, et ma réflexion a été entravée par cette même pensée qui s'est exemptée de perception à un moment donné.

L'inhibition latente permet de se défaire de ces stimulis pour une perception du temps plus douce, qui n'oscilerait pas entre perception de soi, maintenant, et sauts dans d'autres types de réalités, imaginaires et instantanées.

Le déficit d'inhibition latente est commun au génie et à la folie parce qu'il ouvre d'autres modes de pensée, plus profonds et plus complexes, qu'il est nécessaire de pouvoir maitriser par une certaine capacité réflexive, sous peine d'en être malade au lieu d'en être le maître.
florangeté
florangeté

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Envol le Mar 17 Avr 2012 - 13:56

Invité a écrit:

Pourquoi limiter le génie au génie artistique ?


Hello !

@invité
Ha ! Je pense qu'il y a méprise : je ne limite pas le génie au génie artistique ! Je mets, ou tente, de mettre en échos les fantasmes et difficultés. Une petite digression en forme d'ouverture... Je suis sûre, que nous pouvons très raisonnablement faire la différence entre génie et artiste , et trouver des génies vivants ! Je parlais d'une tendance générale, et de la haine de la différence qui n'est pas une invention à moi ( Wink ). Je voulais parler de l'impact des préjugés sur la création en général, de la difficile place de l'avant-garde, de la minorité, etc, parce que ça m'inspire. Et, je ne me sens pas du tout dans une vision romantique de l'art...

@noir
"Tu évoques « une renaissance » et qui dit « renaissance » dit aussi « mort » au préalable. Ainsi, tu intègres ici déjà globalement, une quelconque difficulté personnelle, et d'ordres psychologiques en préalable à l'action de créer..."
La mort n'est pas forcément une difficulté... Wink
Quant aux failles... je veux simplement laisser un porte ouverte, surtout sur ce forum, et les Aspies avérés en parleront mieux que moi : je ne nie pas la souffrance psychologique (!), ni les comportements destructeurs de certains, je propose de regarder les 'défauts' comme des limites, les 'anomalies' comme d'autres formes de normalité, etc. Pour continuer de dire - oui j'insiste, je savais bien que je serai minoritaire ! - que cela impacte notre relation à la créativité, et que ça aussi, c'est vraiment destructeur.
'Génie et douance' ne nous inspire pas tous au même titre, c'est la richesse du forum, non ?!

@fusain et orange
Merciiiiiiii !!!

@tous
La citation ouvrait, la différence entre le génie, et un génie... Very Happy
Oui, 'c'est génial' est passé dans le langage courant. Mais je n'entends pas les créateurs en général se présenter comme des génies, loi, très loin de là... L'idée du génie occulte trop souvent, à mon goût, le génie présent dans beaucoup de vie. Et là, ça me rappelle très distinctement les préjugés sur les surdoués : si ton gosse était surdoué, il lirait le grec et le latin dans le texte, non ?!



Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Mar 17 Avr 2012 - 14:03

ben c'est surtout que les "génies" que l'on connait sont ceux qui ont été retenus par l'histoire et le contexte, le nombre de gars tout aussi doués qu'einstein et qui sont restés peu cultivés où ont fini en taule ou n'ont révolutionné que leur propre univers ou celui de leur entourage doit être énorme.. en bref l'idée occidentale du génie me semble ethno-centrée sur ses propres valeurs, et par sa définition même entrave l'expression du génie chez certains
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Envol le Mar 17 Avr 2012 - 14:16

@flo
Bisous

Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Wam le Jeu 19 Avr 2012 - 11:02

Very Happy Bisous

sur le génie par une écrivaine c'est sympa
http://www.ted.com/talks/lang/fr/elizabeth_gilbert_on_genius.html?source=facebook#.T4-rjRj-O59.facebook
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par meï le Jeu 19 Avr 2012 - 14:46

c'est très chouette. Very Happy
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Envol le Mar 1 Mai 2012 - 1:27

@flo
Désolée, interrompue, je regarde la vidéo, merci !!!

Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par lauraneb le Mar 31 Juil 2012 - 15:53

Posons la problematique suivante : il est intéressant de remarquer que si Leonard de Vinci est considéré très officiellement pour un génie génial, les historiens ont pu constaté qu'il n'a jamais dépassé l'ébauche dans plus de 90% des cas....Les oeuvres terminées (22 tableaux officiellement terminés au total) le furent pas ses élèves pour la plupart, ce qui n'est pas anormal pour l'époque...
deux hypothèses s'affrontent d'ailleurs sur ce sujet : était il un "scientifique" dépressif dans sa quête de l'absolue perfection ou un juste un visionnaire clairvoyant doué pour le dessin ? Qu'est ce qui fait que LDV est un génie ?

On peut poser le probleme différemment : si Tesla est l'inventeur réel du courant alternatif qui alimente notre éclairage, Edison fut celui qui en fit le succès mondial (et sa fortune par la meme occasion) : alors qui est le génie ici ? quant à Tesla il est mort seul et sans le sou...

je repose encore le problème différemment : je crée des objets, j'invente des choses. La plupart d'entre-vous ne le savent pas et ne le sauront probablement jamais. Certains qui connaissent mon boulot disent que c'est génial (j'avoue qu'ils sont peu), la plupart disent que je suis fou (ce qui me rassure), le reste prétend que je suis un idiot (ce qui m'interroge)...où est la vérité ?
lauraneb
lauraneb

Messages : 336
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 50
Localisation : Ploubazlanec

http://www.macabann.com/

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty une étude des plus intéressantes de 2003...

Message par Merlin le Mar 7 Aoû 2012 - 2:15

"Société
Amériques / Recherche / Santé

2/10/2003 • 14h44

La parenté entre psychose et créativité serait démontrée

Comme celui des fous, le cerveau des artistes ouvre grand les portes de la perception
Des psychologues Nord-Américains pensent avoir détecté l’un des fondements biologiques de la créativité. Comme les psychotiques, les individus les plus créatifs ont tendance à accorder plus d’attention aux événements banals de la vie. Pour les chercheurs, cette parenté vient d’une particularité cognitive commune : un déficit "de l’inhibition latente", processus neurologique fondamental qui permet aux animaux de faire un tri parmi les stimuli traités par le cerveau.

L’inhibition latente est un peu l’inverse du conditionnement : chaque individu apprend à ne réagir qu’aux perceptions qui ont des conséquences pour lui. Elle nous permet normalement de nous concentrer sur nos besoins vitaux et d’ignorer le "bruit de fond" de notre environnement. L’intensité de cette inhibition peut être modulée par certaines drogues.
Plusieurs recherches ont démontré que certaines psychoses sont associées à un déficit de l’inhibition latente (DIL). L’incapacité à "trier" ses propres perceptions expliquerait la confusion et l’angoisse ressenties par les grands psychotiques. Jordan Peterson, de l’Université de Toronto, a voulu vérifier si ce déficit ne pouvait pas aussi expliquer la plus grande sensibilité des artistes.
Confusion ou omniscience
Avec Shelley Carson et Daniel Higgins, de l’Université d’Harvard, il a pu établir que l’intensité de l’inhibition latente chez les étudiants testés était inversement proportionnelle à leur implication dans des activités créatives. Dans leur échantillon de sujets âgés de moins de 21 ans, les chercheurs ont découvert que les personnes s’adonnant à une pratique artistique ont sept fois plus de chance d’avoir un degré d’inhibition latente significativement plus bas que la normale.

Pour les chercheurs, qui ont publié ces résultats dans la revue Journal of Personality and Social Psychology, un DIL peut avoir un effet positif chez les sujets possédant un fort Quotient intellectuel. A défaut de mesurer l’intelligence, le QI est un bon indicateur des capacités de mémoire et de concentration, et donc de la capacité de l’individu à intégrer des informations. Pour les psychologues, parmi les personnes ayant un DIL, celles qui ont un QI important ont plus de chance de tirer parti de leur "surplus" de sensation, ce qui leur permet d’avoir une conscience plus fine de leur environnement.

Toutefois, cette prédisposition neurologique à la créativité a un coût : une plus grande tendance à la confusion mentale et une prédisposition à la psychose. Peterson, lui, n’hésite pas à avancer avoir "non seulement identifié l’une des bases biologiques de la créativité, mais également contribué à percer l’un des grands mystères de l’humanité : la relation entre le génie, la folie et les portes de la perception"...
Yaroslav Pigenet
Présentation de l’article sur le site de la revue Journal of personnality and social psychology:
http://www.apa.org/journals/psp/903...

Source:
"Decreased Latent Inhibition Is Associated With Increased Creative Achievement in High-Functioning Individuals", Shelley H. Carson, Jordan B. Peterson, and Daniel M.Higgins
Journal of Personality and Social Psychology, volume 85, numéro 3"

Source : http://www.transfert.net/La-parente-entre-psychose-et

Ce qui supposerait que plus un artiste crée, plus son déficit d'inhibition latente baisse et plus sa perception et donc son intelligence perceptive s'affine et s'éloigne alors de ses contemporains et dés lors se réduit à devoir créer pour les rejoindre plutôt que d'exprimer la compréhension qu'il ou elle a de l'environnement si ce n'est à des artistes... EUREKA !!!


Dernière édition par MichaelScofield le Lun 6 Mai 2013 - 1:07, édité 2 fois (Raison : Le message est désormais si clair... m'enfin (dans la genre Gaston Lagaffe ^^))
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Introitus le Mer 8 Mai 2013 - 23:02

bon, je vais mettre mon grain....de sel!

je pense que le génie c'est semblable a "un jeu d'enfant", avec quelques nuances, tout de même, ce n'est pas sans risques!

Je pense aussi, que le génie appartient à ceux qui ose franchir ce putain de pas d'Être,
envers et contre tout et qu'importe le moyen d'expression.
C'est une sur-exposition, une transcendance de!
La normalité n'existe pas ou seulement pour les gens qui veulent bien penser qu'elle existe,
pour trouver un quelconque réconfort pour ne pas penser d'eux-mêmes qu'ils puissent être fous!
" Mieux vaut être un fou qui se sait, qu'un fou qui s'ignore'....elle me fait rire cette phrase!

Mais qu'est ce la folie, le génie, quelle différence y a t-il?
Je dirais que la folie serait justement ne pas assumer sa part de folie, et se dire, que l'on est pas un fou!
Et vouloir savoir, comprendre ce qu'est le génie et/ou la folie,
ou (allez soyons fous) les deux, est une pure folie, à mon sens!

Je dirais aussi, que le génie est dans tout, et à tous les étages.
Que le génie opère à tout moment et dans chaque être humain.
Le génie créateur....
Ainsi mettre au monde un enfant relève du génie.
Une cellule est doté de génie....
Mais alors le monde serait-il une folie constitué de fous!?....

Le génie naît de la simplicité, du dénuement même de toute chose.
Le génie résulte d'un renoncement de tout, d'un savoir, d'une connaissance, d'une quelconque intelligence,
car le génie est intelligence, savoir, connaissance.
Le génie sait tout, parce qu'il est ce Tout, en partie...et s'exprime ça et là,
dans différents domaines, il est une 'graine' parmi les graines...
C'est la raison pour laquelle la déraison prend alors parfois le pas, parce que le génie ne connait pas de limites.
Je pense aussi, que certaines personnes, aujourd'hui disparues,
ont connu des troubles plus ou moins graves, pour des raisons x , car
lorsque le génie veut s'exprimer, et/ou s'exprime, la raison n'a plus vraiment de place, de sens, enfin....je le dirai comme ça

Comme dit Oscar W. : 'la sagesse c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
je rajouterai juste ce qui me semble essentiel, dans ce genre de phrase, c'est que:
"... lorsque l'on poursuit ses rêves, même les plus grands, le but premier est de ne pas se perdre de vue."
Cela peut être une sagesse de plus, ou une plus grande sagesse.
Le génie, ou l'idée du génie et son oeuvre et ce qui le différencie de la folie pourrait se refléter dans cette phrase:
" Dieu est si grand et moi, si petit"
Voici, en quelque sorte 'le terrain, l'aire/ère de jeu' ou 'tous les possibles' se jouent....

La folie serait de croire, quand bien même le doigt du Génie nous touche et que l'Oeuvre se créée,
que l'on puisse être Dieu!

Introitus
Introitus

Messages : 164
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 47
Localisation : au coeur de l'univers

http://anoukandmary.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Merlin le Mar 14 Mai 2013 - 4:56

"Lorsqu'un seul homme rêve, ce n'est qu'un rêve. Mais si beaucoup d'hommes rêvent ensemble, c'est le début d'une nouvelle réalité." F. Hundertwasser

"Tout le monde croit que le fruit est l’essentiel de l’arbre quand, en réalité, c’est la graine." Nietzsche

"La chose importante à garder en tête est qu'il ne faut jamais attendre une minute pour commencer à changer le monde". Anne Frank

"Ceux qui rendent les révolutions pacifiques impossibles rendent les révolutions violentes inévitables." John Kennedy

"Ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien adapté à une société profondément malade." J. Krishnamurti

Edgar Allan Poe en préambule d'Eleonora posa une énigme, celle de l'origine du sublime de l'intelligence. L'aurais-tu résolu Introitus grâce à ta fine perception et ton vécu t'ayant mené à la compréhension de ta raison d'être et d'amour ? Cette raison d'amour et cette force divine dans la naissance d'un enfant venant au monde et naissant dans l'égalité du coeur et la bonté. La plus belle forme de l'être et le naturel originel du don de soi en l'énergie de l'existence.

N'y aurait-il aucune véritable différence lorsque l'amour originel de l'enfant né porte la coexistence commune de notre humanité ?

L'enfant né en la bonté originelle humaine semble ne pas la perdre bien que l'époque contemporaine pourrait nous faire croire cela lorsque tant d'égo, de délitement, de perte et de souffrance nous font oublier la richesse de notre commun d'humanité en l'amour et alors que les richesses des différences pouvant pourtant s'allier.

Lors des grandes catastrophes c'est la bonté humaine qui survient et les personnes s'entraident telles que des livres, des documentaires ou des procès ont pu le souligner.

L'être et l'amour dans sa permanence et son vécu physique intérieur survient lorsque le vide a fait tout tomber et cet état ou plus rien n'est vraiment alors quelque chose est, justement l'humain alors est d'avoir été au bout du vide et d'être dans ce nouvel état.

Celui qu'évoque Satprem (veut dire celui qui aime) dans le documentaire de 1981 "L'homme après l'homme - Restera ce qui est vraiment", l'être est ce qui est lorsqu'il n'y a plus rien ou lorsque le vide a fait place...

http://revolution-lente.coerrance.org/satprem-restera-seulement-ce-qui-est-vrai.php?PHPSESSID=c9b6f2b6dffbb9272355da91b4d2d59f

Je crois qu'il n'y a ni génie ni folie véritable mais des êtres d'amour épris de liberté et de soif de vie et de bonheur... Je crois les quêtes essentielles à la réalité de nos rêves pouvant exister d'y croire et de porter les efforts en l'amour et le sens de l'être raisonnable et mature de par les valeurs essentiels naissantes dans les équilibres des sentiments d'une existence et d'une destinée commune. Celle d'une personne, celle de notre humanité, celle d'autrui.

Et si nous abandonnons la valeur de l'existence possible, la nouvelle existence et continuons de croire en des différences nées de l'intelligence d'un modèle dépassé et archaïque au regard de la nécessité d'évoluer ensemble vers un demain meilleur alors nos différences portées par nos égos auront eu raison de notre bêtise de n'avoir pas su porter nos rêves du lendemain meilleur.

L'amour voilà l'essence de l'être et de notre humanité, notre source originelle et commune, celle se trouvant dans tant de possibilités et existant dans le respect de valeurs essentielles. L'amour dans la présence et le sens, celui des mots, celui des pas, celui des possibles, celui ouvrant un possible chemin en une liberté où nous pourrions avoir ce sentiment d'être humain et d'être plus que des enfants.

L'humanité a rendez-vous avec l'amour et l'amour ne serait être que ce qui vient rééquilibrer les peurs devenues tellement trop présentes et porteuses de perte et de misères. L'amour, la générosité, le partage et d'autres valeurs et tant de choix à faire lorsqu'un jour prochain l'amour donnera naissance à la renaissance de l'espoir et portera alors les personnes vers une nouvelle destinée, une nouvelle humanité.

Je suis tombé sur cette vidéo en en cherchant une autre et j'ai pleuré, j'ai laissé couler quelques larmes dans le vécu bouleversant du miracle de la vie et l'existence d'un merveilleux portant tout le sens de notre belle évolution, du miracle, de l'amour et du génie... Comment l'être naissant ne serait être porteur de merveilleux si ce n'est à cause de la faute d'une sorte de cycle infernal et de la folie du monde... Peut-être quelque personne ont pu un tant soi peu s'en échapper et se sentir un peu libre plein d'espoir qu'un jour prochain le monde soit pour tout le monde, pour tous les êtres et porte l'essence de l'être et de tant de possibles par lui et avec les autres.

Penser que c'est une utopie serait oublier que les utopies sont nées dans les actes politiques au sens de la vie dans la cité.


Nous ne vivrons pas dans un monde parfait mais meilleur où les équilibres seront en ascendances, les modes de vies, les comportements et les implications de chacun dans les sociétés plus dans le respect de son être et de nos écosystèmes, de son devenir, de ses aspirations et dans la réalisation de sa vie, de son accomplissement.

Un homme après l'homme. Parce que l'amour aura été à l'origine de cette évolution et le passage nécessaire dans l'ordre naturel lorsque grandir prends du temps nous aura fait passer par une époque déjà dépassée.

Cette année promet déjà de belles surprises lorsque le champ des possibles à porté de mains, ceux des personnes de bonnes volonté et agissant pour que de nouvelles portes s'ouvrent et fassent grandir la conscience nouvelle, celle d'un être plus en cohérence avec son originel et comprenant qu'auparavant son intellect avait trop pris le dessus et l'ayant mené aux déséquilibres dans une sorte d'équilibre où il avait perdu tant et cherchait à la fois le sens et la liberté d'un monde où il s'était emprisonné de plus en plus... tout le monde cherchant à survivre du mieux qu'il pouvait dans les peurs et les pertes, cherchant à vivre et l'amour... cherchant la liberté alors que l'issue semblait relative...

J'avais écrit une histoire en 2005 mais je crois qu'elle est presque périmée. Cependant je souhaitais la mettre ici parce que elle parle de sujets que tu as évoqué Introitus... alors qu'au départ ce fil avait pour sujet "Génie et douance"... L'amour essence de l'être, de la vie, de l'enfant et des êtres le cherchant et ne voyant pas qu'il est là dans toute la consistance originelle de leur coeur et le choix d'accepter de renoncer à ce monde qu'il faudra bien quitté pour aller vers le meilleur semble faire du génie un commun de naissance dés lors d'une telle considération consciente et reconnue peut-être dans ce demain meilleur...

Le génie celle de l'enfant né. La douance une façon en somme toute relative de se situer dans la société... Personnellement je me verrais difficilement autre qu'avoir l'intelligence intuitive du coeur. C'est elle qui me permet d'aimer les gens et de me relier à eux, de me remettre avec raison en question et de ne jamais considérer comme acquits ce que je pense savoir. Je préfère rendre meilleur et aimer. Je préfère avoir été fasciné à la lecture de mon profil de personnalité INFP du MBTI et d'avoir bientôt fini de comprendre mon histoire personnelle, de me connaître mieux.

Mais pas différent ni meilleur. Cet autre là en face a toujours cette richesse et ce génie, d'être né, d'avoir des rêves, de poursuivre des quêtes, des choses à partager et ce qui dépends de moi, c'est de rendre possible l'émergence d'une créativité dans les échanges et la virtuosité de l''enrichissement mutuel dont il ne voudra peut-être pas mais j'aurais fait exister parfois maladroitement cette possibilité. Créer du lien essentiel, créer, créer et encore créer.

Cette histoire s'appelle "L'enfant et l'amour"
Je l'ai écrite vers la fin de l'histoire d'amour qui a changé ma vie. Elle se prénommait Florence, née le jour du printemps un jour où il faisait très beau lui dit son père. Peut-être cet enfant serait être représenté par son fils portant le nom et le prénom du 14 février... C'était vraiment un petit prince. Florence ne compris pas à quel point apporter ma pierre et rendre meilleur demeurait mon fondement premier et que je ne pouvais concéder de remiser cela afin de favoriser un projet que je partageais cependant. C'est ainsi.

Je ne sais pourquoi ma vie jalonnée de ses signes... A moins de considérer comme le dit Paulo Coehlo "Tout est signe"
"La seule chose que je sais vraiment, c'est que je ne sais rien" disait Socrate.

"Et un jour, l’enfant lui demanda.....

Ce jour là, alors il sentit que le moment était privilégié.

Il faisait un temps magnifique, le soleil brillait. C’était une belle journée d’été où le soleil réchauffait les cœurs, le ciel était bleu, les oiseaux gazouillaient. Un vent léger caressait le tapis d’herbe folle où ils se promenaient le long de la rivière…

L’enfant demanda à son père : “ C'est quoi l’amour Papa ? ”

Une question d’enfant simple et vrai à laquelle tant de grands ne donnent q'un sens si pauvre, un sens qui leur est propre.

Tu vois mon fils, l’amour est là tout autour de toi, dans la chaleur du soleil, dans la beauté du ciel, le chant des oiseaux.
L’amour est dans le simple fait de croquer une pomme, de voir une chose qui plaît au regard, de ressentir les sons dans l’écho de son cœur comme s'il était une montagne.

C‘est chouette l’amour papa, alors je connais déjà l’amour papa ?!

Oh mon fils, l’amour c’est beaucoup d’autres choses.

Tu vois, j’ai beaucoup d’amour pour toi, chaque seconde qui passe, ce que je fais, je le fais aussi pour toi. Tu es celui qui prolonge ma vie, tu es ce que j’ai de plus précieux avec ta maman.

Et maman tu as de l’amour pour elle aussi alors ?

Oui je l’aime, c’est elle qui a donné un véritable sens à ma vie.

Lorsque j’ai rencontré ta maman, je croyais connaître l’amour, tout l’amour mais je n’en connaissais qu’une partie. J’ai découvert d’autres parties de l’amour.

Avec celle que tu rencontreras et avec laquelle tu choisiras de fonder une famille, tu auras une part de l’amour qui résonne en toi, qui réchauffe ton cœur comme le soleil nous réchauffe aujourd’hui.
Tu la trouveras belle, plus belle que le ciel bleu et tu aimeras toujours entendre sa voix comme les oiseaux chantent pour chanter la vie.

Alors tu auras envie de partager, de vivre, de profiter de la vie avec elle.
De partager les joies mais aussi les peines, d’être là pour elle. Tu penseras à elle plus qu’à toi, tu auras beaucoup d’espoir de vie avec elle, de croquer cette pomme, de la partager avec elle, de partager tous les plaisirs de la vie, de l’écouter, la chérir, la soutenir si elle en ressent le besoin.

Tu la respecteras aussi en la laissant respirer parce que dans l’amour, il y a aussi besoin de liberté.

C’est drôlement beau l’amour papa, j’ai envie d’être grand. Mais papa si l’amour c’est être libre alors et vouloir partager, c’est difficile, on ne peut pas forcément savoir si l’autre est libre.

Oh si, il est libre d’aimer, de partager, de vouloir.

Tu sais papa, c’est bizarre, mais tu parles d’amour de liberté de partage et moi au catéchisme, il parle de la même chose, pourtant Monsieur le curé, lui il vit seul, est-ce qu’il connaît l’amour ?

Il a choisi de vivre qu’une part de l’amour, de dire que l’amour est ailleurs et d’aimer les gens à travers des valeurs de liberté, de partage, d’égalité. Ce sont des choses de l’amour dont il parle à travers l’histoire d’un homme qui a vécu il y a longtemps. Il parle aussi de quelqu’un d’autre… tu te souviens de qui ?

Oui il parle tout le temps d’un grand homme qu’il appelle Dieu. C’est qui ? Il est où Dieu ? Il dit qu’il est partout, c’est bizarre!

Oui il a raison, Dieu est partout autours de nous dans tout ce qui nous entoure mais il est surtout en un endroit très particulier, tu sais où ?

Dans la pomme peut-être ?!

Oui il est là aussi, si tu veux mais il vit avant tout dans un endroit particulier, je te laisse chercher...

Dans le soleil, il est fort le soleil et Dieu il a l’air d’avoir de grand pouvoir.

Oui dans le soleil aussi, mais Dieu n’a pas de pouvoir, il n’y a de pouvoir que dans l’amour. Un pouvoir incontrôlable. Cette envie si belle de partager, de prendre soin, de se lier, de profiter de la vie.

Je vais éclaircir tout ce mystère mon fils…

L’amour est partout mais avant tout en chacun de nous. C’est pour cela que monsieur le curé dit que Dieu est partout et en chacun de nous, en nous à l’intérieur de notre cœur qui est chaud comme le soleil quand la beauté d’une femme croise la lumière de notre regard.
Tu as envie de partager, d’être là pour elle, alors tu lui dis tout simplement je t'aime parce que tu ressens beaucoup d’amour pour elle. Tu dois alors toujours avoir à l’esprit que c’est dans la liberté que vit l’amour, chacun a besoin de respirer, les oiseaux chantent, c’est comme la respiration d’une femme qui a besoin de vivre aussi pour elle.

C’est dans le partage de la vie de deux êtres libres que l’amour est le plus beau. Alors tu découvres le trésor que tu as toujours eu en toi, à l’intérieur de ton cœur. Tu désires alors lui offrir ta vie et partager tout l’amour qui nous entoure, ces pommes dans ce bel arbre, être sous le soleil avec elle, se balader le long de cette rivière.

Mais papa, pourquoi si l’amour est si beau et qu’il est partout, pourquoi les gens crient et se font tant de mal parfois ?

Beaucoup de gens ont du mal à comprendre cela, je vais te révéler la vérité des Dieux, celle qui dit que Dieu et l’amour est partout.
Je crois que l’amour est partout, même dans les cris, les pleurs, les peines, je crois même qu'il y a de l’amour dans la violence des mots, dans la souffrance que l’on a lorsque l’on pleure parfois.

Je crois que dans tous les mots que l’on dit, il y a de l’amour, le plus grand des amours est dans la beauté de ton cœur d’enfant, tu as une vie d’un enfant qui apprend la vie, qui a beaucoup de joie, qui profite de la vie parce que maman et moi, on veut te donner le meilleur de la vie et de notre amour pour toi.

Tous les enfants n’ont pas cette chance là. Leurs parents peut-être ne s’aiment pas vraiment. Est-ce qu’ils ont compris ce que je te livre aujourd’hui. Est-ce qu’ils ont compris que c’est dans la liberté que l’amour vit ? Si tu prives de liberté l’autre, alors il a moins d’amour pour soi, plus tu lui donnes de liberté, plus il t'offre de l’amour.

Les grands ont chacun vécu une histoire différente et ils ont tant besoin d’amour, de beaucoup d’amour, c’est le véritable sens de la vie, l’amour.

Ils devraient prendre d’avantage conscience que l’amour est partout, dans la nature, partager des bons moments avec ses amis, dans le travail aussi parfois.
Car pour aimer il faut vivre libre, plus tu es libre, plus l’amour est grand. Et plus l’amour est grand, plus tu seras heureux, heureux de compter pour elle, de partager ses joies, des peines, de l’écouter te parler de ce qu’elle veut.
Alors elle te le rendra mille fois et la vie que tu auras sera riche d’un amour libre. Alors naturellement, tu fonderas, une famille à travers des projets communs, tu apporteras ta pierre comme l’on construit sa vie pierre après pierre.

Tu vois, là on parle, on se promène au bord la rivière, tu construis déjà ta vie, d’enfant, jour après jour tu empiles des briques comme lorsque tu faisais une maison en légo. Lorsque tu vas à l’école tu empiles d’autres briques.

Si tu as des amis fidèles et vrais, tu empiles d’autres briques. Avec nous tu construis ta vie dans tout l’amour que l’on te donne en s’occupant bien de toi. On prend soin de toi, que tu ne manques de rien, que tu travailles bien à l’école, nous t’apprenons les choses de l’amour, le partage dans les repas que l’on prend tous les jours, la liberté dont tu as besoin lorsque tu veux regarder tranquillement un dessin animé. Les sentiments d’amour ne s’apprennent pas, ils sont naturels. Il faut connaître les valeurs de l’amour pour ressentir de vrais sentiments.

On peut vouloir aimer quel qu’un mais on ne peut pas choisir d’avoir de vrais sentiments, de vouloir partager avec lui parce que tout simplement, on a pas les mêmes valeurs ou les même envies.

On peut aussi aimer éperdument un être qui brille dans son cœur et que l’on voit plus beau que le ciel bleu azuréen. On a envie d’apporter tout son amour, tout son trésor à l’intérieur de son cœur, de lui vouer sa vie et de faire des projets ensemble.

Mais alors là, c’est drôlement beau l’amour.

Pas forcément, l’amour entre un homme et une femme doit être partagé et si tu ne prends pas garde de préserver la liberté de l’autre alors son amour petit à petit diminue pour toi.

Mais papa pourquoi tu dis que l’amour est dans tous les mots que l’on prononce ? je comprends pas papa…

C’est difficile à expliquer mais je vais essayer…. Si j’arrive à t’expliquer et que petit à petit, tu comprends cela alors tu auras la chance de comprendre ce que les autres disent tout le temps…. De les comprendre lors qu’eux ne se comprennent pas.

Les gens ont besoin d’amour et sans le savoir, ils en parlent tout le temps. Ils croient qu’il parle de banalité ou parfois de chose plus difficile, parfois, ils se disputent.

Les mots que l'on dit parlent de notre besoin d’amour, de partager, de vivre, de désirer et d'avoir du plaisir, dans le fait de posséder pour remplacer un manque, avoir le sentiment d’exister parfois aux yeux des autres à travers ce que les autres voient.
Ce que l’on possède comme objets n’est que le moyen d’avoir une vie plus agréable, de voir aussi le fruit des efforts de son travail. Il ne faut pas se flouer en croyant exister dans les objets que l’on possède.
Les objets peuvent être utiles, permettre d’avoir un certain plaisir aussi, mais on n’existe pas à travers les objets.
C’est dans l’amour de son cœur que l’on existe et ce que l’on est capable de partager.

Parfois deux personnes ne sont pas d’accord pour partager bien que parfois l'une d'elle le veuille alors elles se disputent pour tenter de prendre cet amour dont elle a besoin et alors prends aussi une part de la liberté de l’autre et l’amour diminue ou parfois n’est plus.

Le partage, l’amour, les sentiments, il faut être deux et pour être deux il faut être libre. C’est pareil entre un homme et une femme ou entre deux personnes qui ont moins de lien.
Celle qui crie, elle crie son amour, son manque, son vide d’amour, elle parle d’amour à travers des mots parfois violent.

La liberté voilà la chose la plus importante mon fils.
Tu es libre de me poser des questions et je suis libre d’y répondre.
Tu es libre de vouloir me serrer dans tes bras pour me montrer ton amour et là c’est aussi ma liberté de te serrer dans mes bras parce que peut-être que un jour, j’aurais besoin d’être libre, tu auras du mal à comprendre alors peut-être que tu te souviendras de notre discussion au bord de cette rivière par cette journée pleine d’amour sous ce ciel bleu sous ce soleil qui fait briller nos yeux lorsque l’on se regarde.

Tu te souviendras que les gens parlent d’amour sans cesse, chacun trouve de l’amour là où il peut, le plus grand des amours sera toujours entre un homme et une femme ou entre deux personnes qui partagent leurs vies dans la liberté et les sentiments sincères qu’ils ont l’un pour l’autre.

Si tu empiles jour après jour des briques, tu construiras ta vie mais sans cet amour là, ta vie ne sera pas pleine de tout ce qui fait vivre ce trésor que l’on a chacun en nous et que l’on pourrait nommer Dieu, car en chacun de nous vit un Dieu, le Dieu de l’amour.

Il y a autant de personnes que de Dieu mais les Hommes ne savent pas forcément aimer oubliant que plus il y a d’égalité entre l’amour et la liberté, plus l’amour est grand et plus l’amour est grand, plus la liberté est belle, plus les cœurs sont chauds, plus la vie est merveilleuse.
La liberté existe dans tout l’amour qui nous entoure et la liberté de laisser vivre chacun ce que de nous souhaite, une passion, une activité, son travail, la nature, le voyage, un livre, la musique, un fruit.

Tu auras alors envie de donner et de prendre soin des personnes qui font ta vie comme moi je prends soin de ta maman et de toi.

Voilà, mon fils, je t’ai dis beaucoup de chose sur l’amour. Une chose encore, l’amour a besoin de sincérité. C’est dans la sincérité qu’existe la liberté des sentiments d’amour. Alors sois vrai avec les autres, sois toi-même, ne leur ment pas ni sur toi, ni sur ce que tu leur dis, alors tu te sentiras bien avec toi-même et tu préserveras ce que l’on a de plus précieux, le trésor de l’amour à l’intérieur de ton cœur.

Ainsi tu pourras aimer librement.
"

-----------------------------------------------------------------------
Je crois l'attente et les espaces sources de liberté et de respect
Je crois les lendemains source de lumière et de meilleur
Je crois la simplicité déjà existante dans la beauté d'un regard
Je crois l'intention de la générosité source d'une libération
Je crois la beauté enfin perçue en son originel essentiel
Je crois la musique richesse de notre humanité en devenir


---------------------------------------------------------------
"La beauté qui sauvera le monde c'est la générosité, le partage, c'est la compassion, ce sont toutes ces valeurs qui amènent à une énergie fabuleuse, celle de l'amour!" Pierre Rabhi http://www.pierrerabhi.org/blog/?static/biographie
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Merlin le Sam 15 Juin 2013 - 9:11

Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Mar 25 Nov 2014 - 19:10

Question à six sous:

On écrit où ça, pour annoncer les prédictions de 10 ans d'avance, 13 ans, voire presque 20, parce que c'est évident ?
Mais qu'à ce moment, personne ne voit rien...

Que je mette par écrit, ce serait presque amusant...


Like a Star @ heaven Quand j'étudiais la physique quantique en fac, mes intuitions n'étaient pas crues, et maintenant on commence enfin à comprendre que cela peut jouer en photosynthèse et autres mécanismes... Là, ça remonte à presque 20 ans... J'avoue avoir bien ri... Mieux vaut prendre avec humour.

Like a Star @ heaven En débutante instit (j'ai opté pour une vie de famille et pas pour la Recherche qui restait ((trop)) mysogyne après les congés maternité), j'ai inventé un concept simple et optimisé, qu'une conseillère pédagogique m'a clairement demandé de stopper... Ok...
Aujourd'hui, c'est exactement, 13 ans après, ce que l'on demande de faire dans toutes les classes... Laughing

etc...


Parce qu'autrefois, j'ai bien voulu faire l'effort de croire que je pouvais me tromper de direction, et que les plus anciens que moi, les plus expérimentés, les professeurs pouvaient avoir plus raison que mon intuition et la vision que je tirais des conclusions / observations personnelles...


Alors aujourd'hui, je veux bien faire l'effort de tenir mon discours et de l'affirmer.
Où est-ce qu'on envoie ?

Génie et douance Sticker-citation-impossible-malesherbes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Merlin le Mar 25 Nov 2014 - 20:11

Kara Magic whale a écrit:Question à six sous:

On écrit où ça, pour annoncer les prédictions de 10 ans d'avance, 13 ans, voire presque 20, parce que c'est évident ?
Mais qu'à ce moment, personne ne voit rien...

de beaux exemples précurseurs:
Que je mette par écrit, ce serait presque amusant...


Like a Star @ heaven Quand j'étudiais la physique quantique en fac, mes intuitions n'étaient pas crues, et maintenant on commence enfin à comprendre que cela peut jouer en photosynthèse et autres mécanismes... Là, ça remonte à presque 20 ans... J'avoue avoir bien ri... Mieux vaut prendre avec humour.

Like a Star @ heaven En débutante instit (j'ai opté pour une vie de famille et pas pour la Recherche qui restait ((trop)) mysogyne après les congés maternité), j'ai inventé un concept simple et optimisé, qu'une conseillère pédagogique m'a clairement demandé de stopper... Ok...
Aujourd'hui, c'est exactement, 13 ans après, ce que l'on demande de faire dans toutes les classes... Laughing

etc...

Parce qu'autrefois, j'ai bien voulu faire l'effort de croire que je pouvais me tromper de direction, et que les plus anciens que moi, les plus expérimentés, les professeurs pouvaient avoir plus raison que mon intuition et la vision que je tirais des conclusions / observations personnelles...


Alors aujourd'hui, je veux bien faire l'effort de tenir mon discours et de l'affirmer.
Où est-ce qu'on envoie ?

Génie et douance Sticker-citation-impossible-malesherbes

Bonsoir Magic Kara Whale Courbette

Oui, c'est vrai et c'est sûr que cela commence à bien faire et qu'à un moment faire naître les utopies et qu'elles se mettent à exister prime Like a Star @ heaven

Alors, peut-être se promenant dans le champ du possible avec d'autres et confrontant, enrichissant des zidées tels des précurseurs avant-gardiste plein de bon sens et d'intuitions...

User d'une méthode pour l'éveil des utopies Idée et la prise en compte par d'autres serait être un chemin des plus souhaitables Smile

Comment les utopies sont-elles nées, où et pourquoi, c'est un sujet que je ne connais pas bien en fait. Je n'en ai qu'une vague idée  cyclops

Ce qui est sûr, c'est qu'il y a des personnes  Wink qui ont un grand temps d'avance sur les contemporains...

Peut-être, être plusieurs pour porter de nouvelles idées à la connaissance et dans la volonté de les faire examiner passe alors par les envoyer aux bonnes personnes... Vers des personnes qui ont suffisamment d'intérêt pour les utopies, les visions, les possibles nouveaux et qui même en sont friands.

Je pense régulièrement à la méthode du rêve éveillé. Une façon si agréable de faire quelque chose ensemble en partant d'une idée forte tenant en quelques mots. Cette méthode se trouve dans un livre paru en 2011.
Les nouveaux collectifs citoyens, pratiques et perspectives

Merlin de Touraine Trèfle
(actuellement dans la gaz presque atteint de surdité pfiouuu)
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Génie et douance Empty Re: Génie et douance

Message par Invité le Ven 28 Nov 2014 - 18:13

Tu es trop allé dans la direction récente, Merlin. ^^
Rien de grave.
Recentre-toi, réentends ce que "toi" et "seulement toi" émets.

Ta couleur, ton onde propre, "toi".
Dès que ça part sur d'autres, reviens à "toi". Toi en tant que ce que tu "es" au plus profond. Ecarte la couche de poussière tombée dessus. I love you



Ton pinceau a peint de multiples couleurs ces jours-ci, ces dernières semaines.
Rince-le à l'eau claire. Essuie-le.

Very Happy


Génie et douance Canstock7760117

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum