Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Jeu 9 Avr 2015 - 18:45

Tu prends le terme comme une insulte de ma part. Susceptibilité inutile, je ne considère pas les gens de ce forum comme des zèbres dans mon sens lexical du terme. Mais comme des supers.Tu ne m'a donc pas compris.

Zèbre c'est un concept, une image. "drole de zèbre" = individu douteux c'est dans le dictionnaire
Eléphant c'est au autre concept, une image. = "mémoire, sagesse etc". c'est aussi dans le dictionnaire.
Donc vérifie tes informations et tes définitions.

Cette image tu peux la conceptualiser en fonction de tes souvenirs propres ou de tes acquis.
C'est ce que tu fais. Tu me donnes tes interprétations de ces tableaux que tu ressens à ta façon.

J'ai les miennes également. Mais un peu plus. J'ai travaillé la communication publicitaire, la diffusion des messages, les concepts et donc j'ai appris leur fonctionnement. Pour me former une opinion sur un mot, je regarde et j'écoute l'opinion publique sur ce mot. De plus je regarde sa définition dans le dictionnaire, my bad, je bosse dur. C'est son sens commun, la façon dont il a le plus de chance d'être perçue.

Ensuite tu peux trouver d'autres significations pour réinterpréter, ce n'est pas difficile. J'appelle ça pinailler, et éventuellement critiquer pour avoir raison. Mais comprends que l'opinion publique, elle, ne va pas suivre.
Le mot zèbre dans son sens commun ne va pas parler aux autres de la manière dont il te parle. Vous avez créer un sous lexique spécialisé de groupe. une "inside joke". Comprends que cela choque le commun des mortels quand Zèbre est proche d'une insulte pour la personne qui n'est pas dans la blague.

Je comprends le sous lexique mais je n'adhère pas. Ai je le droit de penser différent ?
Les supers, c'est plus parlant pour les gens normaux qui ont tous vu des films de super depuis 15 ans. C'est un meilleur message d'approche que THQI qui donne directement sur une liste de psychoses diverses et variées sous google.

La mégalomanie est classée dans la famille des psychoses délirantes chroniques. On la nomme couramment « folie des grandeurs » ou « délire des grandeurs » aka wikipédia.
Est ce tu crois franchement que se classer intellectuellement dans les "génies" ou "super", parce que j'ai un vrai don intellectuel pas inventé qui m'éclate, me classe dans une catégorie de psychotique délirant ?
Et c'est moi qui ne fait pas attention à ce je dis qui pourrait blesser les autres ? Aberrante


Ce sont des concepts psychologique relativement explicatif de ce que je suis dans mes qualités et mes défauts. Tu n'as pas d'enfant à élever dans la douance à garder positif non plus je pense.

Je sais comment fonctionne ma communication. Je suis spécialiste à l'oral et un bille à l'écrit. Mémoire auditive principalement, et le trauma m'a bloqué la communication écrite à 5 ans sans compter que mes mains ne sont pas faites pour écrire plus de 5 minutes (handi). J'étais bien pire avant. Smile
Je m'améliore chaque jour. Je suis hyper fière de moi. Smile
C'est important dans la vie de valoriser ses acquis et celui de ses enfants.D'ailleurs si tu ne le fait pas pour toi tu ne le feras que rarement pour eux. Je valorise la compétence pas la douance.


Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Yul le Jeu 9 Avr 2015 - 20:31

Si, j'avais bien compris! Wink
Tu ne parles pas de nous, tu parles de l'assimilation populaire du mot "zèbre". Cliché d'ailleurs qui doit varier d'une catégorie sociale à une autre... et en fonction des origines (il y-a ici des personnes de nationalités française, suisse, belge, canadienne, norvégiennes et probablement d'autres pays). L'astuce ici, c'est d'éviter les généralisations et les amalgames. C'est gentil de nous prévenir que d'autres généralisent et amalgament. Mais on le sait déjà.
Par contre refuser d'utiliser un terme à cause de doctrines populaires finalement revient quelque-peu au même. Tu ne cautionne peut-être pas, mais tu agis en tant que tel.
(Note pour moi même : Je suis pas sur que l'idée que j'essaye de véhiculer sera transmise avec un vocabulaire aussi imparfait, mais bon, vu le niveau de mon interlocutrice, je tente ma chance.)


Pour moi, un éléphant, c'est "gauche", dans le sens maladroit, rustre, indélicat... et si j'osais tenir le même discours que toi, je dirais que je pense (ah non, finalement je pondère) que cette image est véhiculée par une grande majorité des français, bien plus en tous cas que la sagesse, la mémoire, ou l'assimilation au Parti Socialiste. (faut être honnête quand même  Suspect )


L'éléphant a un sens péjoratif dans l'esprit d'une majorité des gens... ça ne veut pas dire que je te prends au premier abord pour quelqu'un de maladroit, de rustre ou d'indélicat; ça ne veut pas dire non plus que je vais te suggérer de changer d'animal pour te représenter... ce serait con de ma part, pis ça me regarde pas.

T'façon j'm'en fous, moi j'ai pris le hibou; lui c'est un VRAI symbole de sagesse, et toc!  Dédain
C'est vrai quoi, j'vais pas lui réexpliquer qui est Athéna...

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 1:30

Les portes de l'inconscients sont plus grandes que celle du conscient, ainsi le sens imaginaire du mot est plus fort que le sens du réel du mot pour lui donner une définition.
Ce sens imaginaire est généralement le sens populaire sauf si tu étudies le mot. Et c'est du moins celui qui est retenu par les sages de france.
Un sens mélioratif aidera l'enfant à se voir inconsciemment positivement et vis versa.
Effectivement, je ne parle pas de vous dans ma présentation personnelle, je parle de moi, et de mon opinion qu'on est libre de partager ou pas, mais pas de critiquer pour les raison nommer ci dessous:
Yul a écrit:Si, j'avais bien compris! Wink
Tu ne parles pas de nous, tu parles de l'assimilation populaire du mot "zèbre". Cliché d'ailleurs qui doit varier d'une catégorie sociale à une autre...
tu n'as pas du lire la définition sur dictionnaire sur wikipédia, la sagesse ici c'est quand mm de vérifier un peu le sens populaire du mot. Navrée je parle prolo
et en fonction des origines (il y-a ici des personnes de nationalités française, suisse, belge, canadienne, norvégiennes et probablement d'autres pays).
Je suis française, je signale que  "pour les français ce n'est franchement pas un mot populaire à utiliser pour décrire vos enfants en public"
vraiment les spécialistes du langage français, ils yoyotent putain. Les pauvres étrangers qui voudraient le sens du mot en français, comment il vont faire maintenant, si mm le dictionnaire officiel dit que c'est des gens bizarre les zèbres ? [/b]
L'astuce ici, c'est d'éviter les généralisations et les amalgames.
Généralisation : faire une règle du particulier, je crois que la définition d'un psy pour une généralisation du sens rentre dans cette définition effectivement, tu devrais te regarder sérieusement le dictionnaire
 
C'est gentil de nous prévenir que d'autres généralisent et amalgament. Mais on le sait déjà.
Effectivement tu nous fais les tous pour avoir raison.
Amalgame:  association abusive des sens ou des personnes, c'est dans le dictionnaire LAROUSSE,
Concept : Idée générale et abstraite que se fait l'esprit humain d'un objet de pensée concret ou abstrait, et qui lui permet de rattacher à ce même objet les diverses perceptions qu'il en a, et d'en organiser les connaissances. En gros un résumé précis pour manipuler une donnée intellectuelle complexe plus rapidement par un mécanisme de vulgarisation.

C'est très différent comme mouvement intellectuel de la généralisation ou de l'amalgame. Soit précise.

Par contre refuser d'utiliser un terme à cause de doctrines populaires finalement revient quelque-peu au même. Tu ne cautionne peut-être pas, mais tu agis en tant que tel.
(Note pour moi même : Je suis pas sur que l'idée que j'essaye de véhiculer sera transmise avec un vocabulaire aussi imparfait, mais bon, vu le niveau de mon interlocutrice, je tente ma chance.)
Je trouve le terme absurde.
Je comprends très bien ton idée, tu es libre d'utiliser ce terme, mais je suis libre de ne pas être insulter parce que je veux pas avoir l'air d'une idiote devant des gens qui vont franchement se demander pourquoi je me traite de zèbre  bounce et ma pauvre fille je n'imagine pas les stigmates.
C'est du bon sens. De la pure logique intellectuelle. Je ne peux pas faire plus simple. Ton sens n'est pas commun. Je suis une communiquante excuse moi d'insister, le dico c'est important, j'ai un peu raison sur le sujet.
Je sais que tu ne comprends pas mon coté tatillon sur ce point, mais le mot programme beaucoup de chose chez l'être humain, tu devrais y faire attention.


Pour moi, un éléphant, c'est "gauche", dans le sens maladroit, rustre, indélicat... et si j'osais tenir le même discours que toi, je dirais que je pense (ah non, finalement je pondère) que cette image est véhiculée par une grande majorité des français, bien plus en tous cas que la sagesse, la mémoire, ou l'assimilation au Parti Socialiste. (faut être honnête quand même  Suspect )

oui mais là c'est ta définition personnelle, en général pour communiquer bien, il vaut bien s'en tenir au sens du dictionnaire sauf en cas de discours de spécialisé.
Ma précision est exaspérante. Je sais, mais rassure toi je serai moins sur le forum dès que j'aurai fini de faire le tour, j'ai un planning charg& quand je ne suis cloué au lit avec une migraine et des médicaments.



L'éléphant a un sens péjoratif dans l'esprit d'une majorité des gens... ça c'est une généralité sans fondement ça ne veut pas dire que je te prends au premier abord pour quelqu'un de maladroit, de rustre ou d'indélicat; ça ne veut pas dire non plus que je vais te suggérer de changer d'animal pour te représenter... ce serait con de ma part, pis ça me regarde pas.
j'insiste,le dictionnaire, tu inverses les sens mélioratif et péjoratif, c'est plutôt mélioratif d'être traité d'éléphant dans le sens commun, maintenant tu peux effectivement retourner le sens d'un mot, il y a des exceptions, mais les exceptions ne font pas la règle, c'est le dictionnaire la règle, pas toi.
Je sais qu'on aime être libre mais quand mm. As tu idée de l'impact d'un concept péjoratif sur la psychée d'un enfant ? Non tu ne sais mm pas la différence sémantique entre les mots concept, généralisation, globalisation, assimilation, amalgame.... pas étonnant que tu te sentes insulter par mon texte, si tu ne comprends pas le sens des mots, mon intention n'a rien d'insultant, mais si tu changes la sémantique des mots je ne peux pas inventer le sens que tu vas leur donner. Je ne sais pas quel genre de boulot tu fais, mais moi, je discutes avec des gens tous les jours, et je t'assure que le dictionnaire c'est bien pour communiquer, les gens comprennent tout sauf quand ils ont mal compris le mot, comme toi.

Je suis navrée d'avoir remarquer le problème de sémantique du mot zèbre que vous aimez tous, mais ne vous étonnez pas qu'on ne parle pas du zèbre en France, mais d'enfant précoce, et que tout le monde prennent des gants quand il s'agit d'employer "zèbre". Pour eux c'est une insulte cela se vois dans leur corps, leur yeux, leur mains, ils vous font plaisir mais cela reste péjoratif, les gens ont beaucoup de mal à garder des sémantiques de nature contraire sur les mots, c'est + ou c'est -,  il garde en général un des deux et ignore le deuxième. C'est ce qui favorise les effets contagions et les effets modes. Trouver des mots contagieux c'est aussi ça, si le mot plait hop, plein d'articles, plein d'article= plein de sou pour les recherches et les écoles. Donc désolée d'être énervée par un choix si peu judicieux qui a des conséquences très importante.

J'ai le droit de ne pas aimer pour des raisons très scientifique et de m'indigner du manque de compétence de la psy qui a utiliser un mot pareil. Ne le prends pas personnellement. Mais niveau communication, elle nous a foutu dans le mur.

La SAGESSE c'est aussi voir par delà les apparences.


T'façon j'm'en fous, moi j'ai pris le hibou; lui c'est un VRAI symbole de sagesse, et toc!  Dédain

C'est vrai quoi, j'vais pas lui réexpliquer qui est Athéna...

Athéna son symbole c'est la CHOUETTE pas le hibou, c'est le symbole de la sagesse philosophique qui regroupais à l'époque toutes les connaissances scientifiques et dont la base est la compréhension des concepts. C'est aussi le symbole de la recherche et des études.
Rolling Eyes

Tu devrais faire aussi attention au symbole que tu emplois. Vouloir symboliser la sagesse c'est bien , être sage c'est bien mieux.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Yul le Ven 10 Avr 2015 - 1:51

Mais pourquoi tu grondes?

Les gens ne pensent pas tous à prendre un Larousse ou un Petit Robert pour vérifier si le mythe de l'éléphant dans un magasin de porcelaine existe réellement! Pourtant, l'assimilation du mot "éléphant" avec "maladresse" existe, la preuve avec l'image publiée.

Donc je répète : soit je suis aussi bête que quelqu'un qui va s'arrêter sur le mot "zebre" à cause du concept de "drôle de zèbre" et t'identifier à quelqu'un de maladroite (puisque éléphante), soit je suis un peu plus malin et je passe outre cette image.

Je dis grosso modo la même chose que toi : c'est par ce qu'il y-a ces clichés à la noix de "drôle de zèbre" ou "d'éléphant maladroit dans un magasin de porcelaine"  que le mot "zèbre" passe mal, je suis d'accord.
C'est stupide et dommage que ce soit comme ça, mais c'est comme ça.

Si on s'arrête à ces clichés, le mot zèbre est mal choisi. Si on écoute les arguments de JSF (la psy qui l'a choisi), on va dire que le mot "zèbre" est un choix... personellement je le trouve discutable, les zèbres n'ont jamais été mon kif.

Néanmoins... Une psy a le droit de vouloir créer un néologisme. Elle l'a fait. Ce néologisme a été repris par plusieurs psys. Petit à petit, on ne peut qu'espérer qu'il entrera dans le moeurs. Ou que quelqu'un trouvera quelque-chose de mieux et qui fasse consensus. Par ce que là, y'a des gens qui disent que je suis un "adulte précoce". Et ça, pour ma virilité, c'est finalement assez vexant.

Est-ce que je suis plus clair maintenant? Smile

J'm'en fous moi d'illustrer la sagesse. J'suis un hurluberlu farfelu.... J'utilise des chouettes et des hiboux un peu partout. Owly Trip.

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 3:42

Je t'ai compris, il y a peu de chose en ce monde que je ne puisse comprendre, et les gens en comparaison sont assez simple. Smile

Néosémie ici, pas néologisme. C'est une polysémie sémantique. Et normalement, elle doivent avoir un minimum de caractère en commun pour bénéficier du double effet de compréhension qui permet de faire comprendre la nature du sujet simplement en entendant le mot.

La psy est sensée être une professionnelle et elle connait l'importance des mots dans la langue de l'inconscient, comment une étiquette contribue l'identité du moi. Essaye de mal un mot de psy devant eux et là tu vas voir si un mot n'est pas important. Les erreurs ont l'art de se propager rapidement. Smile

Je suis en colère contre ce mot mal choisi qui bloque la compréhension inconsciente d'un état de conscience et d'une intelligence particulière. Tout ce qu'elle a pu pondre c'est le "zèbre".
Si tu savais comment on peut aider des gens avec seulement un bon mot, ou une bonne définition en psychologie, tu peux en 30 minutes enlever dix ans de doute et d'incompréhension.
Mais zèbre ne parle à personne dans le langage commun sauf si tu as lu une trop longue définition.
Je peux lui trouver des connotations positives pour l'apprécier, mais cela ne changera pas le problème de sémantique et de propagation inconsciente.

Ici le problème c'est que tu ne me comprends pas. Et que j'ai du mal à être plus claire à l'écrit. Smile

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Yul le Ven 10 Avr 2015 - 14:10

Mais je ne comprend pas pourquoi tu dis "trop long" ou "dix ans"?
ça t'a pris autant de temps, à toi, pour saisir le concept de zèbre?



Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 15:28

Bienvenue à toi qui n'est ni champanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur Smile

Angède a écrit:La scientifique était dans son monde et elle a oublié en choisissant ce mot de vérifier ce qu'il signifiait pour les autres. Cela en fait un pauvre choix scientifique et surtout un faible choix psychologique, un comble pour une psy.

Je savais bien qu'un jour quelqu'un finirait par croire que JSF est une scientifique. Au niveau sémantique, c'est audacieux.

Angède a écrit:Je sais comment fonctionne ma communication. Je suis spécialiste à l'oral et un bille à l'écrit.

Pour une non-champanzé, c'est quand même dommage.

Angède a écrit:La mégalomanie est classée dans la famille des psychoses délirantes chroniques. On la nomme couramment « folie des grandeurs » ou « délire des grandeurs » aka wikipédia.

Tiens c'est amusant, pourquoi parles-tu de mégalomanie ? Une réminiscence mémorielle peut-être ?
Ah oui, sur le plan sémantique et conceptuel, je me rends à tes arguments. Pour le vocabulaire et la grammaire, on sent encore quelques séquelles, quelques confusions également, "aka" signifie "also known as", je suppose que tu voulais dire "confer" que tu aurais pu écrire "cf".

Tu aurais pu citer la première partie de la définition de la mégalomanie sur Wikipedia :
La mégalomanie consiste en la surestimation de ses capacités, elle se traduit par un désir immodéré de puissance et un amour exclusif de soi. Elle peut être le signe d'un manque affectif.

Tu le précises suffisamment, tout le monde ne prend pas la peine de lire les dictionnaires.

Angède a écrit:Je t'ai compris, il y a peu de chose en ce monde que je ne puisse comprendre, et les gens en comparaison sont assez simple.  Very Happy

Je comprends la phrase sur le plan sémantique et conceptuelle. C'est le smiley qui m'interroge.

Angède a écrit:Ici le problème c'est que tu ne me comprends pas. Et que j'ai du mal à être plus claire à l'écrit.  Very Happy

Super. Ce coup-ci je comprends.

Beh, pourquoi tu écris, alors ?

Donc le concept de zèbre te pose problème. C'est intéressant. Personne n'y avait pensé avant toi. Merci de cet apport essentiel à la réflexion sur Zebra Crossing.

Bienvenue à toi, donc.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 15:32

Yul a écrit:Mais je ne comprend pas pourquoi tu dis "trop long" ou "dix ans"?
ça t'a pris autant de temps, à toi, pour saisir le concept de zèbre?

Yul, encore un mot et je te signale à la modération !

C'est petit.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Yul le Ven 10 Avr 2015 - 15:50

Gêné

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Hanta le Ven 10 Avr 2015 - 15:56

Euh sinon, bienvenue. Je ne suis d'accord sur rien mais j'ai la flemme et comme je respecte les désaccords qui m'importent peu... Encore bienvenue.

Hanta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7018
Date d'inscription : 30/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 16:11

Les traumatismes graves peuvent bloquer la compréhension écrite. J'apprends littéralement l'expression écrite depuis 1 ans environs presque 2.
Je savais écrire mais pas m'exprimer intellectuellement à l'écrit. Cela ne change rien à la valeur de ma pensée qui s'exprimait à partiellement l'oral ou dans des logiques mathématiques comme l'informatique qui est mon domaine pro.

Ensuite ressortir des arguments de leur contexte de départ pour satisfaire ton indignation générale c'est bien mais tu ne donnes pas l'impression de respect et de compréhension pour des personnes comme toi.
On a tous nos faiblesses, tous nos idées, tous galères, qui tournent toute autour des mm problématiques.

Ce qui me gène sur ce forum, c'est la moquerie. Peu de compréhension humaine.
Et les gens les plus intelligents que j'ai rencontré était à la fois brilliant intellectuellement et mais aussi humainement.
Ils savent aussi se complimenter pour leur talent et leur compétence. quand on ne peut pas faire ça, ou qu'on n'ose pas c'est qu'il y a un problème quelque part.

Je précise qu'auj, je n'ai aucun problème avec moi mm, j'ai un boulot, une perspective de carrière, une fille géniale, des hobby d'intello où je commence à me sentir à l'aise. J'assume ma douance de manière décomplexée et je vie géniale. Et pourtant dieu sait que ça n'a pas été facile. Alors pourquoi vouloir vous enfoncer mutuellement ?

Je ne sens pas la solidarité des damnés ici juste le besoin de critiquer. C'est triste.

J'écris parce que j'aime apprendre, j'aime comprendre, j'aime progresser, et que c'est le seul moyen pour quelqu'un de progresser auj. Et je suis ici pour apprendre et comprendre d'autres personnes comme moi et éventuellement leur donner un coup de main, parce que j'ai trouvé mes solutions.
Alors peut être qu'elle ne conviennent pas à tout le monde. Mais rien que sur ce fils on a prouvé qu'on ne se ressemblait pas tous et qu'il est probable que les réponse soient multiples.

Et oui, la psychologie est une science humaine. Et donc oui, c'est une démarche scientifique et oui elle a fais une erreur scientifique dans sa matière.

Je suis philosophe, j'ai reconstruis dans mon garage l'histoire de l'évolution de la pensée humaine pour comprendre si j'étais vraiment ou non un "génie" potentiel. Et je peux t'assurer que la psychologie est bien une science.
Mais pour ça il faut comprendre la sémantique du mot science. Smile
 

Et oui, le concept du Zèbre est un vrai problème car il est mal conceptualisé. Cela limite la diffusion du dit concept aussi bien en compréhension qu'en propagation vulgaire. C'est mon problème avec ce concept.

Et merci, malgré cet accueil "chaleureux", je suis contente d'avoir trouvé qq personnes avec qui potentiellement je pourrais penser.

++
Nadège


Dernière édition par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 16:34, édité 3 fois

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 16:19

Yul a écrit:Mais je ne comprend pas pourquoi tu dis "trop long" ou "dix ans"?
ça t'a pris autant de temps, à toi, pour saisir le concept de zèbre?

Non il suffit de lire la définition pour moi. Tous n'est pas en fonction de moi ou pour moi. Il y a les autres aussi.
Comment veux tu que les autres te comprennes si ton concept ne les inclus pas ?
Le mot a une valeur de soin. Mettre un mot sur une maladie soigne, mettre un mot sur un état permet de l'exprimer.
Le mot c'est le point de départ d'une réflexion. C'est aussi une libération ou une prison.

C'est important un mot en psychologie, en communication, en compréhension.
La base de l'expression de la pensée c'est le mot. Smile

Je suis tatillon je sais.
Mais je suis de la douance, vous devriez comprendre car c'est une évidence dans la douance.

++
Nadège.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 16:36

il s'agit sans doute d'une démarche courageuse, et d'un long travail sur le sens des mots pour combattre l'aphasie amnésique. Gouter le privilège de les redécouvrir comme autant de trésors. L'ataraxie des stoïciens aurait pu t'attirer.

J'apprécie tes concepts et suis heureux que tu souhaites les partager. Il faudrait simplement que tu puisses reconsidérer ta base de conceptualisation : le seul et unique génie sur ce forum, c'est moi.

Désolé.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 16:40

Numero6 est aussi un anagramme.

Sauras-tu le découvrir ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Yul le Ven 10 Avr 2015 - 16:41

Angède a écrit:
Yul a écrit:Mais je ne comprend pas pourquoi tu dis "trop long" ou "dix ans"?
ça t'a pris autant de temps, à toi, pour saisir le concept de zèbre?

Non il suffit de lire la définition pour moi. Tous n'est pas en fonction de moi ou pour moi. Il y a les autres aussi.
Comment veux tu que les autres te comprennes si ton concept ne les inclus pas ?
Le mot a une valeur de soin. Mettre un mot sur une maladie soigne, mettre un mot sur un état permet de l'exprimer.
Le mot c'est le point de départ d'une réflexion.

C'est important un mot en psychologie, en communication, en compréhension.
La base de l'expression de la pensée c'est le mot. Smile

Je suis tatillon je sais.
Mais je suis de la douance, vous devriez comprendre car c'est une évidence dans la douance.

++
Nadège.

Absolument!
J'ai moi même de grandes difficultés à jauger le niveau des autres, c'est extrêmement compliqué, et horriblement frustrant.
C'est aussi pour ça que je te pose la question, ça me permet de te situer.

Que le mot zèbre soit gênant, je le comprend bien (ce n'est pas pour rien que je parle de glissement sémantique et que je fais une comparaison avec la symbolique de l'éléphant maladroit). Mais il est désormais là, bien présent. Aussi, souligner qu'il est problématique est une chose; mais ce que j'aimerais savoir, et qui me paraît du coup bien plus constructif, c'est comment nous pourrions en changer la symbolique? As-tu une idée?

@Numero6 : je ne crois pas qu'elle dise que "le seul et unique génie sur ce forum, c'est moi". Je crois qu'elle porte un regard (probablement discutable, mais je crois qu'il est inutile de débattre sur des auto-diagnostiques) sur son potentiel, et qu'elle cherche des personnes à sa mesure. A première vue, elle en trouvera ici, je ne me fais aucun souci Wink

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 16:54

Heu sinon, JSF n'a rien inventé. Le terme de zèbre est utilisé dans la série House M.D. a de nombreuses reprises, c'est un classique de l'argot médical anglo-saxon.

Zebra est l'argot médical américain pour parvenir à un diagnostic médical exotique quand une explication plus banale est plus probable. C'est un raccourci pour l'aphorisme inventé dans les années 1940 par le Dr Theodore Woodward, professeur à l'Université du Maryland School of médecine, qui a ordonné à ses internes en médecine:. «Quand vous entendez des bruits de sabots, pensez chevaux non zèbres". En 1960, l'aphorisme était largement connu dans les milieux médicaux.

Ça se saurait si JSF avait inventé quoi que ce soit. Elle s'est contenté d'un travail de synthèse allégorique pour flatter une certaine partie de la population, celle qui se sent exclue dans une société où tout est fait pour éviter que les gens ne réfléchissent. L'intelligence a de moins en moins d'utilité pratique. C'est dommage pour ceux qui ne savent pas se libérer de cette addiction. Des gens bizarres, des zèbres quoi, en quelque sorte et pour ainsi dire.

Tu as raison Yul, j'ai trop tendance à démarrer au quart de tour.

Juste Nadège, pourrais-tu corriger le champanzé dans le titre de ta présentation, je t'assure, ça pique les yeux.

Bienvenue donc.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 17:00

Numero6 a écrit:Numero6 est aussi un anagramme.

Sauras-tu le découvrir ?
Perso, je bloque sur battlestar galactica.
Donc non. Smile

lol, je ne vois pas les mots complètement "champanzé" merci, je ne l'aurai jamais vu. Lectrice ultra rapide a encore frappée.


Dernière édition par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 17:22, édité 2 fois

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 17:19

Numero6 a écrit:il s'agit sans doute d'une démarche courageuse, et d'un long travail sur le sens des mots pour combattre l'aphasie amnésique. Gouter le privilège de les redécouvrir comme autant de trésors. L'ataraxie des stoïciens aurait pu t'attirer.

L'ataraxie était partielle, heureusement. J'ai étudié le bouddhisme et le zen, c'est dans l’essentiel les mêmes concepts (du moins pour la partie concernée par l'ataraxie). Cela a débloqué qq point de mon Qi externe très tôt ce qui m'a permis d'avoir une vie normale. Ce Qi était déjà évalué à 141 ce qui n'était pas mon QI interne.

J'apprécie tes concepts et suis heureux que tu souhaites les partager. Il faudrait simplement que tu puisses reconsidérer ta base de conceptualisation : le seul et unique génie sur ce forum, c'est moi.

Là c'est ton interprétation. La mienne c'est : "Je suis un génie, je suis éduquée, je cherche à progresser, cherche génie pour discuter en adulte par delà le jugement".
En général, les gens intelligents n'ont pas de mal avec ce genre de mot. Cela me permet d'éliminer les intelligences émotionelles basses.
Mes sciences c'est plutôt les sciences humaines, mm si je connais intellectuellement les bases des mathématiques quantiques, je ne les ai pas particulièrement étudiées, mais je peux en discuter intelligemment. J'aime la politique, le débat, la reconstruction théorique, les profils, et presque tout en fait. Smile
L'avantage c'est que je travaille vite en compréhension et donc que je peux compiler beaucoup de données rapidement pour établir mes opinions, mes théories ou mes thèses.
Mon niveau écrit n'est pas forcément mon niveau intellectuel. je précise. C'est la dernière roue de mon carrosse. Smile


Désolé.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 17:37

Yul a écrit:
Absolument!
J'ai moi même de grandes difficultés à jauger le niveau des autres, c'est extrêmement compliqué, et horriblement frustrant.
C'est plus facile de visu. La lecture du corps et l'écoute des mots m'a montré que le Qi pouvait littéralement se voir en eux. cela prend parfois qq jours, mais en général on voit vite le véritable niveau des gens. Les capacités de calculs supplémentaires introduisent des expressions supplémentaires. A l'écrit, je commence aussi à repérer des structure intellectuelle précise également mais c'est plus laborieux.

C'est aussi pour ça que je te pose la question, ça me permet de te situer. je ne critique pas la question, ma la ligne de questionnement qui a tendance à montrer une intention à charge

Que le mot zèbre soit gênant, je le comprend bien (ce n'est pas pour rien que je parle de glissement sémantique et que je fais une comparaison avec la symbolique de l'éléphant maladroit). Mais il est désormais là, bien présent. Aussi, souligner qu'il est problématique est une chose; mais ce que j'aimerais savoir, et qui me paraît du coup bien plus constructif, c'est comment nous pourrions en changer la symbolique? As-tu une idée?
C'est très simple, il faut faire ajouter la définition par les sages au dictionnaire français (mais je ne suis pas sure qu'ils acceptent cette modernité du langage car zèbre est une expression du mot "bizarre" et il faut voir les impacts de ces changements de sémantique sur la totalité du lexique, ce n'est pas gagné), petit à petit l'effet contagion rendrait le concept viable. Mais l'idée du bizarre restera asociée aussi longtemps que la sémantique bizarre dans le mot zèbre existera. C'est pour cela que cela m'énerve, c'est quasiment impossible à corriger dans sa péjorativité initiale. (en général ce qui m'énerve c'est ce que je peux pas corriger simplement sans devoir tordre ou casser une notion)
Il va falloir d'une manière ou une autre supprimer une des deux sémantiques à terme.
Mais comprend un zébré, c'est un timbré dans le langage commun. Un fou. Et donc le corriger pour rendre cette notion universelle..... va prendre du temps.
Il faut au moins un film populaire qui reconstruise le notion psychologique du zèbre de manière méliorative et qu'il soit bien apprécier du public. Là tu auras un effet rapide.


Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 18:18

Numero6 a écrit:Heu sinon, JSF n'a rien inventé. Le terme de zèbre est utilisé dans la série House M.D. a de nombreuses reprises, c'est un classique de l'argot médical anglo-saxon.

Zebra est l'argot médical américain pour parvenir à un diagnostic médical exotique quand une explication plus banale est plus probable. C'est un raccourci pour l'aphorisme inventé dans les années 1940 par le Dr Theodore Woodward, professeur à l'Université du Maryland School of médecine, qui a ordonné à ses internes en médecine:. «Quand vous entendez des bruits de sabots, pensez chevaux non zèbres". En 1960, l'aphorisme était largement connu dans les milieux médicaux.

Ça se saurait si JSF avait inventé quoi que ce soit. Elle s'est contenté d'un travail de synthèse allégorique pour flatter une certaine partie de la population, celle qui se sent exclue dans une société où tout est fait pour éviter que les gens ne réfléchissent. L'intelligence a de moins en moins d'utilité pratique. C'est dommage pour ceux qui ne savent pas se libérer de cette addiction. Des gens bizarres, des zèbres quoi, en quelque sorte et pour ainsi dire.

Bienvenue donc.

Merci.
Enfin un argument savant. Donc la base de zèbre c'est "pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Ne chercher pas la rareté mais la plus grande probabilité."
Nous sommes effectivement les oubliés. Les exclus. Les laisser pour compte.
Elle a fait un mauvais travail de traduction qui ne se base pas sur une traduction littérale des mots mais sur une traduction des sémantiques.
Elle nous a mis un jugement de valeur et aussi un condamnation à mort, les zèbres ne sont utiles à rien. On est des exclus. Bah je ne sais pas, mais je n'aime pas davantage.
Parce que je connais deux trois cheval que tu ne pourrais pas appeler zèbre, mais qui n'en sont pas moins "zèbré".   Smile

(Comprends que je comprends, mais comprends aussi que je comprends autre chose. Les femmes normalement peuvent comprendre plusieurs choses à la fois Smile
Tu verras cela va faciliter nos échanges si tu considères que je suis capable de te comprendre et pas une idiote avec trop d'égo, je suis peut être trop dans ma logique intellectuelle de construction d'un égo grand pour faire tourner une mémoire grande, mais respecte moi, c'est le minimum à donner à tout individu de ton espèce ou d'une autre)

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 18:36

Je serais bien tenté de te répondre de te comporter comme une adulte pour commencer. A mon grand âge, il est pénible de se faire admonester comme un gamin.

Au travers des fils de ce forum, j'ai collecté quelques remarques qui concernent les THQI, et je n'ai gardé en mémoire que celles qui peuvent paraitre paradoxales.

- Tout ce qui suit est au premier degré. Les THQI qui manient le second degré en permanence sont de piètres profiler quand il s'agit de le détecter chez les autres. C'est une remarque qui revient régulièrement. Je vais donc me forcer à écrire au premier degré, ce qui n'est pas une mince affaire.

- Les THQI ont leur monde à eux, et il ne faut pas grand-chose pour qu'ils confondent leur monde avec LE monde. Et je trouve que vouloir imprimer au concept de zèbre ta propre problématique mnésique pourrait relever de cette tendance. Je ressens dans ton discours qui se veut rationnel une forte intrusion victimaire.

- Les THQI pensent avoir raison dans la grande majorité des cas, pour ne pas dire tous les cas. C'est bien sur au second degré que je te défiais en plaisantant sur le fait que j'étais le seul et l'unique génie de ce forum. Je te tendais une perche pour tu puisses rebondir avec. J'aurais du me montrer plus explicite.
Le doute, cette caractéristique si classique chez les HQI, finit par s'effacer chez certains THQI, peut-être pas dans leur tête mais assurément dans leur discours.
Le flot de pensées ne semblent pas pouvoir être canalisé si le doute en restreint le flux.

- Les THQI ont des difficultés de prise en charge par l'institution médicale, souvent les soignants considèrent comme symptôme suspect et significatif ce qui n'est qu'une caractéristique physiologique pour un THQI. Il suffit que la psychanalyse ou les neuroleptiques passent par là pour aboutir à des situations parfois dramatiques. Je crois possible que dans un certains nombres de cas, la douance engendre une telle incompréhension qu'elle finisse par devenir le point d'ancrage de toute une problématique personnelle infiniment plus complexe.

- Les THQI sont souvent d'une phénoménale naïveté. Outre qu'ils prennent tout au premier degré, voir au pied de la lettre, ils ont beaucoup de problèmes pour détecter la malice dans une phrase.

Jusqu'ici je me sens à l'aise parce que la cohérence est maintenue.


Voilà ce qui contribue à me faire réagir. Toujours au premier degré.


- Ta problématique personnelle est tellement flagrante qu'il serait passionnant d'en savoir plus. Plutôt que de remettre en cause le concept de zèbre, pour qui personne ne risquera sa vie ou son honneur sur ce forum, je peux te l'assurer, il est tentant d'espérer le moment où tu finisses par comprendre que les paravents et faux-semblants que tu peux utiliser tous les jours ne servent pas à grand-chose ici.

- Si ton entourage a du mal à tenir compte des particularités de ton THQI, tu es au bon endroit. Pourrais-tu nous accorder la grace de bien vouloir répondre directement à nos questionnements, comme si nous étions capable d'en saisir les réponses ? Echange de bons procédés.

- Ce forum est le lieu de nombreux épanchements de génies, dont les écrits s'avèrent finalement creux au niveau de leur contenu, il ne reste souvent plus que du vide gonflé à l'hélium d'une prétention hors norme. Cela s'est déjà produit, il faudrait que tu saches en tenir compte, la démonstration d'une sorte de maturité. Ton discours s'en rapproche par moment. Et que reste-t-il de captivant dans tes propos ? Les mots ont un sens.
Ce n'est pas faux, mais c'est un peu léger comme concept. Et puis, mais ce n'est qu'à titre personnel, j'ai l'impression que tu ne fais que reprendre des conseils répétés à l'infini, comme si tu venais enfin de réaliser le sens de ces mots.

- Le niveau sémantique est essentielle, et ce n'est pas Andromaque qui me contredira. Mais quid des concepts ? A part le niveau exceptionnel de ton intelligence et de celle de ta fille, je n'en ai pas détecté d'autres qui retiennent mon attention.

- Je ressens une certaine aggressivité gratuite dans tes propos. Quand tu écris En général, les gens intelligents n'ont pas de mal avec ce genre de mot. Cela me permet d'éliminer les intelligences émotionnelles basses, je suis censé le prendre comment ? Une main tendue ?

- Il manque par ailleurs la légèreté des THQI. Ta complaisance sans faille pour les fautes de clavier reste cohérente mais les tournures grammaticales approximatives qui perturbent la compréhension de tes écrits ne se retrouvent guère chez les THQI, avec eux tout semble simple. Je peux envisager qu'il s'agisse d'une réappropriation du langage, mais tu comprends, cela induit un doute pénible. Aide-nous à le lever.

- Dernier point et non des moindres, les THQI de ce forum ont en général une vision globale des choses. Ils peuvent se tromper, et ils ne s'en privent pas, mais ils semblent regarder les choses de plus loin. Alors que le concept des zèbres est un coup marketing qui a permis à une non-scientifique de surfer sur un problème sociétal pour vendre des livres et des tests de QI dans les centres Cogito'z, tu sembles le nez dans le guidon dans la perception négative par le grand public du terme de zèbre, parce que pour toi il est indissociable de "drôle de zèbre".
Pour une THQI ça surprend. On se demande où tu veux en venir. Je cherche ta vision, je ne la vois pas. Tu sembles rester figée sur ta problématique personnelle.

Ce qui n'est pas un problème en soi, mais ce n'est pas le même concept. Ta problématique personnelle est respectable. La présenter comme un concept est une autre paire de manches. La confusion entre ta démarche personnelle sur la mémoire et le sens des mots, et le concept de zèbre, déroute pour le moins. Je ne sens pas ta pensée, je ne vois pas ta pensée.

Je reste au premier degré : c'est frustrant. J'aimerais en savoir plus. Pas me faire corriger comme un gamin maladroit qui joue avec l'intelligence, ce qui est, toi qui connait bien le sujet, très pénible.

J'ai fait l'effort de m'exprimer au premier degré, je pense que tu sauras l'apprécier.


C'est une main tendue. Tu en fais ce que tu veux. Si tu ne réponds pas à mes attentes, je sais m'occuper avec plein d'autres choses et pas forcément quantiques.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Oni le Ven 10 Avr 2015 - 18:40

Kikoo,

Quelques remarques préliminaires: j'ai une ortho déplorable Nadège donc ne sursaute pas à chaque mot Very Happy  Je donne ici mon avis de normo-pensante. Je vis avec mon "mam" pas de sémantique particulière quoi que diminutif de mon amour, puis mamour. Mais, mam est plus facile à crier lorsque j'ai quelque chose d'urgent à transmettre.  Il est également THQI ou HQI peut importe, il est riche différemment parfois totalement incompréhensible sans simplification. Ce que j'ai appris à faire depuis longtemps, tout en conservant les nuances...  Si, j'ai bien compris (ne me frappez pas si ce n'est pas le cas).  Tu es venue ici pour toi, mais je suppose pour beaucoup pour ta fille.  Toi, tu le vis parfaitement bien... Ce qui te pousse à fouiller le forum? Ta fille pour qu'elle le vive bien aussi?  Si je pars sur ce prédicat là, le terme n'a aucune importance non? L'important en tout cas pour moi, c'est de ne donner à pousse aucun superlatif ou aucun adjectif, aucun nom mis à part celui qui est le sien.  Juste, lui apprendre à aimer ce qu'elle est et arriver à comprendre son système.  A cet âge la câliner, être une digue par rapport à ces angoisses.  La question qu'il me reste, c'est comment endiguer ces angoisses, quand les miennes sont présentes, comme lui donner les clefs alors que je n'en ai pas... Voili, maintenant vous pouvez me caillasser Laughing

Oni
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 232
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 39
Localisation : dans mon chêne écoutant le bruit du vent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Numero6 le Ven 10 Avr 2015 - 18:42

Vos désirs sont des ordres.


Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Oni le Ven 10 Avr 2015 - 18:46

Rofl

Oni
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 232
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 39
Localisation : dans mon chêne écoutant le bruit du vent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Angède le Ven 10 Avr 2015 - 19:07

Oni a écrit:Kikoo,

Quelques remarques préliminaires: j'ai une ortho déplorable Nadège donc ne sursaute pas à chaque mot Very Happy  Je donne ici mon avis de normo-pensante. Je vis avec mon "mam" pas de sémantique particulière quoi que diminutif de mon amour, puis mamour. Mais, mam est plus facile à crier lorsque j'ai quelque chose d'urgent à transmettre.  Il est également THQI ou HQI peut importe, il est riche différemment parfois totalement incompréhensible sans simplification. Ce que j'ai appris à faire depuis longtemps, tout en conservant les nuances...  Si, j'ai bien compris (ne me frappez pas si ce n'est pas le cas).  Tu es venue ici pour toi, mais je suppose pour beaucoup pour ta fille.  Toi, tu le vis parfaitement bien... Ce qui te pousse à fouiller le forum? Ta fille pour qu'elle le vive bien aussi?  Si je pars sur ce prédicat là, le terme n'a aucune importance non? L'important en tout cas pour moi, c'est de ne donner à pousse aucun superlatif ou aucun adjectif, aucun nom mis à part celui qui est le sien.  Juste, lui apprendre à aimer ce qu'elle est et arriver à comprendre son système.  A cet âge la câliner, être une digue par rapport à ces angoisses.  La question qu'il me reste, c'est comment endiguer ces angoisses, quand les miennes sont présentes, comme lui donner les clefs alors que je n'en ai pas... Voili, maintenant vous pouvez me caillasser Laughing

Tu as tout compris, je n'ai pas forcément les bons mots pour m'exprimer clairement, mais mon inquiétude est que mon qi est plus proche d'un TTHQI, je ne raisonne quasiment qu'en concept ce qui me protège peut être de problématique THQI. Ma fille selon moi à 10/15 points de moins et déjà je constate qu'elle est pessimiste et moi pas.
J'endigue depuis son enfance mais pourra t elle le faire complètement sans moi derrière avec cet écart ? Les mesures a prendre quand elle partira faire ses études pour vivre seule ne sont pas les mm. Je dois savoir comment orienter mon éducation au besoin pour inclure un psychologue, le sélectionner, et ensuite le vendre à pas mal de gens qui diront que je vois des problèmes où il n'y en a pas parce que j'envisage les conséquences psychologiques d'un manque de soin sur plus de deux mois.
C'est un découpage d'intelligence que je n'avais pas conçu de cette manière donc je viens étudier pour savoir si je dois m'inquiéter ou pas.

Et éventuellement, mieux me caler. C'est difficile d'expliquer qu'en conception le positionnement intellectuel fait la justesse de la théorie.

Merci Smile
Les mères comprennent toujours mieux.

++
Nadège

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis ni chimpanzé, ni zèbre, mais éléphant à la rigueur :)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum