L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par DeltaDuRenard le Dim 5 Avr 2015 - 20:45

Salut, ça fait un bout que je n'étais pas revenue, Very Happy peu importe.

Depuis que j'ai récupéré mon dû légitime, soit ma propre vie, j'ai pu me réaliser à plusieurs niveaux et grignoter différents loisirs.
Le fait de grignoter ces loisirs est un problème majeur chez moi, je suis incapable de me repaître de l'entièreté d'une activité sans qu'elle ne se mue en tocade. Alors je réponds à cet enthousiasme dévorant, je me réalise, puis quelques jours après, bien que la flamme brûle encore, elle cesse de danser et s'entortille nonchalamment. Bon c'est une image amusante mais en réalité, ce fonctionnement me donne le sentiment d'être une incapable profonde, je suis incapable de poursuivre mes entreprises jusqu'au paroxysme de leur effervescence, je suis incapable de faire aboutir ce que je crée, écris, etc, en "truc super important", ce genre de truc qui donne l'impression d'avoir taillé une pierre jusqu’à sa pépite secrète.
Alors oui, c'est super d'avoir une autodidaxie diffuse, seulement j'aimerais épanouir réellement mes théories, ou écrire un vrai livre, composer un vrai morceau, etc.. Et ça je m'en sens incapable, ça m'est désormais vraiment difficile et s'avère en complexe.. J'ai pour lors collectionné le talent de l'écriture, de l'image en général, de l'épistémologie analytique, elle et d'autres sciences périphériques, le talent du modelage, le talent de "l'oreille", le talent culinaire.. Bref je ne sais pas vraiment ce qui se passe, c'est comme si je recelais un vide béant qui ne se repaît jamais de ce qu'il engouffre. J'ai l'impression d'enquêter inconsciemment l'éveil maximal de la conscience, pourtant, tout m'ennuie.
J'ai la capacité de faire un "truc de ouf", mais je me sens dans l'incapacité de faire aboutir un projet d'une telle envergure. C'est extrêmement frustrant, et ça a une tendance dévalorisante, c'est probablement la quête de ma vie, mais si la carotte me mène au précipice avant de l'avoir saisie....
Dès lors qu'une manipulation me semble acquise, je la valide comme "maîtrisée" et passe à une autre lubie.. Soit je ne suis pas assez ambitieuse, soit je suis une horrible insatisfaite. Je n'ai pas envie d'être une sorte de répertoire aux cases cochées, d'ailleurs je ne sais même pas ce que je désire vraiment, déjà je sais que l'existence matérielle est bien loin du dessein que j'envisage, je sais que mon accomplissement ne passera pas par une évolution aussi superficielle que celle que confère la vie organique. Mais là, il s'agit de convictions et d'une philosophie perso Wink


Bon, en fait j'aimerais avoir vos points de vue, ou surtout vos perches, parce que là je ne sais vraiment plus comment réagir à ma propre calamité, je me désespère, je me sens me dissoudre au fil de cette vie..

DeltaDuRenard
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 639
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 23
Localisation : <Inserez ici un truc super métaphilosophique>

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Bibo le Dim 5 Avr 2015 - 23:09

Tu n'as pas de projet à long terme qui te permettrait de voir au delà de la maitrise pur et simple d'une activité ?

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Levans le Lun 6 Avr 2015 - 9:40

Eii J. Fox a écrit:Dès lors qu'une manipulation me semble acquise, je la valide comme "maîtrisée" et passe à une autre lubie.. Soit je ne suis pas assez ambitieuse, soit je suis une horrible insatisfaite.

La même chez moi, sans les « e » à la fin des adjectifs.
J'ai commencé un tas de trucs, dans des tas de domaines, mais je n'ai jamais rien fini. Alors que j'ai très probablement la maîtrise technique pour aboutir à quelque chose dans certains de ces domaines.

Malheureusement, je n'ai pas trouvé la source à motivation qui pourrait me sortir de ça, moi non plus. Sad

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Hanta le Lun 6 Avr 2015 - 9:44

De même quand la difficulté est surmontée, le jeu n'a plus d'intérêt. Si bien que les choses manquent très vite l'intérêt en général et donc l'ennui survient.

Hanta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7018
Date d'inscription : 30/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Toshi le Lun 6 Avr 2015 - 10:10

En meme temps on peu difficilement se forcer à ne pas s'ennuyer quand ça vient. Essaie de faire des projets en groupe. Peut etre que l'attente d'autrui te stimulera et que l'effervescence sera conservee plus longtemps

Toshi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 16/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par DeltaDuRenard le Lun 6 Avr 2015 - 16:27

Merci de votre intérêt,

Je pense ne pas comprendre ta question Bibo ?
Projet à long terme, je ne vois pas à quoi cela se réfère, et au delà de la maîtrise, non plus..

J'en suis au même avancement que toi Levans, rien ne me motive, rien ne me porte, et dès lors que je m'adonne à l'écriture, je ne suis pas comprise. Lorsque je dis ne pas être comprise, je le suis réellement, sans parler des figures employées, mais plus de la teneur du raisonnement. Après, j'emploie l'écriture de différentes manières..
Les projets en groupe, cela ne m'intéresse pas, pas par sentiment d’exclusivité prétentieuse mais par réel atypisme. Je ne me suis jamais retrouvée dans ce genre d'activité, être en groupe me procure une sensation très étrange et rédhibitoire, comme si ma dimension se voyait confrontée à une autre dimension complètement étrangère


DeltaDuRenard
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 639
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 23
Localisation : <Inserez ici un truc super métaphilosophique>

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Bibo le Lun 6 Avr 2015 - 20:12

Par projet à long terme j'entend un projet complexe qui suppose la maitrise d'un spectre de compétences en perpétuel mouvement, ce qui suppose un apprentissage constant.

Concernant l'évocation du groupe, ce n'est pas parce que tu n'as pas réussi à te sentir bien dans un groupe qu'il n'existe aucun groupe dans lequel tu puisses te sentir bien.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Angède le Mar 7 Avr 2015 - 23:18

Tu as des diplômes ?
Réfléchir c'est bien, mais concrétiser c'est mieux.

Tu aimes philosopher, et tu es généraliste apparemment tout comme moi. Il faut donc que tu choisisses une passion permettant d'exprimer tout tes trucs. D'expérience, le philosophe a besoin de vivre. D'expérimenter pour aller par delà la théorie relative.

Tu as tout ces outils, des choses à dire, mais rien à exprimer. Ton style est littéraire mais il manque d'ancrage pour être agréable, je lis la passion, mais tu ne me la fais pas partager. Il n'est donc pas aboutie ton style. Tu es juste arrivée à un aboutissement intellectuel pour toi. Il te faut du professionalisme maintenant. Et pour ça, c'est école ou boulot.

Tu es jeune, donc tu ne fais pas encore de réelle différence entre le savoir théorique et pratique. Mais tu as besoin aujourd'hui d'aller dans le grand bain pour progresser. Smile

"Je suis super genius mais beaucoup de gens le sont également". Là est l'épreuve de la validation de tes théories, tu dois aller vérifier sur le terrain auprès des autres ce qu'ils en pensent réellement. Tu n'es pas seule sur cette terre. Et ils peuvent penser différemment d'où la quête de la vérité éternelle du philosophe pour avoir éternellement raison (pardon moment perso). Smile

Bref il faut passer dans le concret.


Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Bibo le Mar 7 Avr 2015 - 23:38

Angède a écrit:
D'expérimenter pour aller par delà la théorie relative.
La théorie relative, ça n'existe pas.
Angède a écrit:
Ton style est littéraire mais il manque d'ancrage pour être agréable, je lis la passion, mais tu ne me la fais pas partager.
Si il ne la fait pas partager sa passion, comment tu la lis ?  Suspect
Angède a écrit:
Il n'est donc pas aboutie ton style. Tu es juste arrivée à un aboutissement intellectuel pour toi.
Bin oui, aboutie mais pas aboutie quoi ... vert mais pas vert ... d'autant plus clair que ca débouche sur constat des plus évidents  :
Angède a écrit:Il te faut du professionalisme maintenant. Et pour ça, c'est école ou boulot.
Bin oui, si t'aboutie pas ton style, c'est parce que tu manques de professionalisme, c'est logique ...  elephant
Angède a écrit:
Tu es jeune, donc tu ne fais pas encore de réelle différence entre le savoir théorique et pratique.  
- Il existe des pommmes : savoir théorique sans pommes devant soit
- Je mange une pomme : savoir pratique
Et faut pas être bien vieux !

Angède a écrit:
Là est l'épreuve de la validation de tes théories, tu dois aller vérifier sur le terrain auprès des autres ce qu'ils en pensent réellement. [...]
Hm, non, on ne valide pas une théorie en allant regarder ce que les autres pensent "réellement".

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Angède le Mar 7 Avr 2015 - 23:55

C'est une question de compréhension bilbo pas d'appréhension. Tu sophises, essayes de Socratiser.

Ensuite, une théorie mentale à besoin d'être éprouver dans le débat ou face à un public pour réellement sentir si on ne s'est pas dévoyé dans ses théories. Smile

Je suis une vieille habituée de l'analyse des grandes théories mondiales de l'économie, de philo, ou de metaphysique.... je sais comment ça fonctionne. Smile

J'étais pareil à ton âge et ma soeur beaucoup plus jeune est comme moi HTQI. Et elle a ce défaut de penser que parce qu'on a une connaissance avec 20 ans d'expérience dans les dents pratiquement immédiatement, elle est meilleure que le vieux qui aura 20 ans d'expérience réelle sans HQI.
C'est l'expérience de l'âge qui te fera comprendre que le vieux a dans son acquisition, une gestion et une profondeur de sa mémoire que toute la théorie du monde et tout le QI du monde ne te donnera pas.

Car le vrai qi inclue le qi humain non réellement mesuré ici. Ce qi il fait de l'expérience de vie, de l'humanité en toi, de tes amours, de tes gains, de tes pertes, du temps qui passe.
Les HQI sont de merveilleux théoritiens, Hitler en était un, un HTQI, et voit où ses théories ont mené. Smile

Il y a par delà l'intelligence pure beaucoup à apprendre. Smile
La science n'est pas la science la plus complexe de l'humanité.  Elle est juste la plus logique.

C'est seulement dans la forge qu'on comprend ça. Smile

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Angède le Mer 8 Avr 2015 - 0:10

Bibo a écrit:
Angède a écrit:
D'expérimenter pour aller par delà la théorie relative.
La théorie relative, ça n'existe pas. SI tant qu'une théorie n'a pas passer le cap de la vérification scientifique de nos pères elle est relative à notre pensée.
Angède a écrit:
Ton style est littéraire mais il manque d'ancrage pour être agréable, je lis la passion, mais tu ne me la fais pas partager.
Si il ne la fait pas partager sa passion, comment tu la lis ?  Suspect
C'est une technique, c'est une question de rythme dans la phrase qui ne correspond pas aux émotions énoncées.
Angède a écrit:
Il n'est donc pas aboutie ton style. Tu es juste arrivée à un aboutissement intellectuel pour toi.
Bin oui, aboutie mais pas aboutie quoi ... vert mais pas vert ... d'autant plus clair que ca débouche sur constat des plus évidents  :
Cela veut que ses connaissances ne peuvent pas lui donner d'argument supplémentaire pour avancer dans sa théorie, cela ne veut pas dire que d'autre personne en face n'en ont pas, ou n'ont pas une autre façon d'interpréter les faits.

Angède a écrit:Il te faut du professionalisme maintenant. Et pour ça, c'est école ou boulot.
Bin oui, si t'aboutie pas ton style, c'est parce que tu manques de professionalisme, c'est logique ...  elephant
Pas du tout évident pour la personne à qui je m'adresse. Je lui dit juste que là, il faut arrêter de penser toute seule et de commencer à aller voir ses pères.
Si elle s'ennuie c'est qu'elle ne fait qu'exprimer sa pensée. Dans tout son texte on ne sent pas vraiment de remise en cause ou de maîtrise du doute. Elle a juste appris à se forger une opinion. Mais une opinion ne fait pas une théorie et encore moins une thèse. Smile


Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par DeltaDuRenard le Dim 12 Avr 2015 - 16:04

Angède, s'il y a bien un aspect de l'ignorance qui m'énerve, c'est sa quintessence.
Tu entends quoi par théorie relative ? Si j'en comprends le sens qu'elle propose, il s'agit d'une théorie, donc d'une idée hypothétique qui ne serait complète qu'une fois tous les fragments des différents types de pensées humaines à cet égard, assemblés - Relativisme humain/complémentarité intellectuelle.
Je ne partage pas cette conception. Je n'ai pas besoin de validation d'autrui pour avoir foi en ma logique, mais je ne conteste pas la dimension concrète de la réalisation de soi et de l'expansion "physique" des idées.
Rien à exprimer ?
Mon style est selon moi agréable et il me convient, je n'ai pas que cette facette, y compris littérairement parlant, mon style ne sera jamais véritablement abouti dans la mesure où, selon moi, je ne cesserais jamais réellement de m'instruire.
Pareil pour l'aboutissement intellectuel.
Quel rapport avec ma jeunesse ? Qui est un argument assez fallacieux ici, de plus je comprends cette nuance, je pense même nettement la comprendre. Le grand bain ? Je ne suis pas sûre de comprendre l'insinuation/recommandation, mais je ne suis pas une traîne-chaussettes, j'ai une vie à mener, activement. Je ne vis pas chez papa-maman, ni ne compte sur l'aide financière d'un tiers.
Je n'ai pas compris la phrase entre guillemets ?
Pour les théories, admettons, sauf que personne n'est capable de comprendre ce qu'elles communiquent, et je n'ai pas l'occasion de les faire évaluer, car je ne sais pas comment, ni où, ni rien, et que de ce côté, j'ai perdu foi.

DeltaDuRenard
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 639
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 23
Localisation : <Inserez ici un truc super métaphilosophique>

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Angède le Dim 12 Avr 2015 - 22:33

Bonjour,

Je pense qu'en parlant de quintessence tu parles de toi ici.

Je viens de relire mon commentaire qui est pour une fois assez clair.
Tu es jeune, l'intelligence auj c'est assez classique, c'est l'expérience qui fait ta différence. Je sais c'est chiant, mais c'est le monde réel et pas le théorique.

Ton texte est éthérique, il manque de vécu, de tenu, d’emphase, de rythme...
Il y a l'artiste qui est talentueux et peu se permettre d'envoyer les critiques chier, mais là on est pas encore là.
Pour progresser, il faut rencontrer des gens et avoir leur avis. Tu peux t'arrêter là, mais ne viens pas te plaindre de ne pas pouvoir faire du "vrai". Parce que faire du vrai, c'est aller vers des professionnels et supporter leur critique et en faire un atout et pas seulement dire "j'men fou j'm'autosuffit".

Crois l'expérience, les théories tu les fais évoluer en faisant des études ou en allant à la rencontre de gens qui ont étudier.

Le grand bain : le monde du travail où tu peux voir tes théories concrètement.
Théorie relative : théorie établit loin de tout processus scientifique, pas fiable, non applicable, non vérifiée

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par DeltaDuRenard le Lun 13 Avr 2015 - 7:57

Bon, visiblement j'ai à faire à quelqu'un de borné qui se complait dans son schéma.
Pense ce que bon te semble, je connais mes valeurs, je connais mes aspirations ainsi que mes projets.
Tu préfères extrapoler sur une personnalité dont tu ne connais rien, quitte à déterminer toi-même son niveau d'accomplissement rien que par une folie des grandeurs fantasmagorique, sacré défaut qui transparaît d'emblée.
Ce que je dis ne se veut pas acerbe cependant là, c'est m'y pousser.
Je trouve les critiques petites lorsqu'elles se posent sur une sujet qui n'en demandait rien. Autant perpétuer : Ton texte est pataud et se prend les pattes entre-elles au fil de sa propre marche. Donc niveau morale et "grand parchemin de la vie", je pense pouvoir continuer sereinement mon avancée.
Je n'ai pas à douter de mes compétences artistiques ni intellectuelles sous prétexte que "tout le monde il est pas forcément d'accord", pour lors beaucoup m'accordent leur précieuse estime et cela me suffit. Pour autant je ne suis pas imperméable ou hermétique face aux critiques, conseils, etc, ce qui prouve une nouvelle fois que tu fonces tête baissée dans une idée de la personne que tu as en face de toi.
Bref, je ne cherchais pas des conseils sur "le grand bain de la vie", et la catégorisation superficielle m'est vraiment quelque chose d'insupportable.

DeltaDuRenard
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 639
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 23
Localisation : <Inserez ici un truc super métaphilosophique>

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Invité le Mar 14 Avr 2015 - 12:07

Eii J. Fox a écrit:je suis incapable de me repaître de l'entièreté d'une activité sans qu'elle ne se mue en tocade. Alors je réponds à cet enthousiasme dévorant, je me réalise, puis quelques jours après, bien que la flamme brûle encore, elle cesse de danser et s'entortille nonchalamment. Bon c'est une image amusante mais en réalité, ce fonctionnement me donne le sentiment d'être une incapable profonde, je suis incapable de poursuivre mes entreprises jusqu'au paroxysme de leur effervescence, je suis incapable de faire aboutir ce que je crée, écris, etc, en "truc super important", ce genre de truc qui donne l'impression d'avoir taillé une pierre jusqu’à sa pépite secrète.

Mon fonctionnement vis-à-vis de mes passions (activités créatrices) présente des points communs au tien (si j'ai bien compris ton raisonnement, je suis un peu crevé donc désolé si j'interprète mal)
J'ai finalement trouvé une sorte d'équilibre vis-à-vis de cela. Comme toi, je vais m'investir à 200 % dans quelque chose, par exemple la creation d'un ensemble de morceaux de musique. Au bout d'un moment, j'ai effectivement une perte d'interet alors que le "projet" n'est pas vraiment terminé. Tout naturellement je "switch" alors sur un autre projet, dans un autre domaine d'interert (par ex. la sculpture) - le processus recommence, investisemment total puis lassitude une fois les "modes operatoires" du projet explorés presque, mais pas totalement, à fond.
Je reviens alors sur le projet/domaine anterieur, pour l'amener à conclusion cette fois, ou l'avancer avec un regard different. Je passe ainsi de l'un à l'autre de mes domaines créatifs (pour info, principalement sculpture, musique et graphisme) en avançant à chaque fois et quand je "laisse tomber", ce n'est que pour mieux y revenir après un "sevrage". Bon je sais pas si c'est clair et si ça fait avancer le schimlblick Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par DeltaDuRenard le Mer 15 Avr 2015 - 11:15

Si au contraire ton témoignage est intéressant !
Je vis le même processus, sauf que je me sens être une profonde incapable du fait de ne jamais aboutir mes entreprises.. Enfin, je termine ce que je commence dans la mesure du "modeste", comme une nouvelle, un article, un plat, une sculpture. Mais après, comme tu le dis, je switch et dramatise donc la chose d'un "Olala, je suis vraiment nulle". En fait c'est comme si je gachais ce que j'étais pourtant bien capable de réaliser (Ce "grand" truc), je ne compte même plus ce que j'ai commencé à écrire sans jamais le finir (Bien que j'y revienne 1 mois après), alors que l'idée est là mais..
Tu le vis bien ? Oui, c'est comme une affaire de sevrage, mais je culpabilise car à propos du modelage par exemple, je me suis acheté ce qu'il faut, cependant j'ai aussi acheté un bloc d'argile, et bien que je compte effectivement le travailler, je ne l'ai pas encore fait car comme toujours ; JE SUIS AILLEURS, AAAAH ! Râleur En fait j'ai le sentiment d'être une sale capricieuse doublée d'une feignante..

DeltaDuRenard
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 639
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 23
Localisation : <Inserez ici un truc super métaphilosophique>

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par xuagram le Mer 23 Déc 2015 - 12:40

Moi je m'ennuie beaucoup... Ma vie,mon corps sont une prison.

xuagram
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 26
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennui, qui s'ennuie tout le temps

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum