Le lâcher prise et les pourquoi

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le lâcher prise et les pourquoi

Message par Serendipity le Mar 8 Mar 2011 - 20:07

Phaedra a écrit:Smile

En psychologie il existe une notion : "l'identification adhésive".
Nous sommes tous sujets aux identifications (avec des héros, des loosers, ou bien entre nous, entre amis etc...) les identifications ne sont en général pas bien méchantes ou graves et nous réconfortent ou nous aident à réfléchir.

Pour autant, lorsque les icônes d'une société changent et que les valeurs véhiculées changent, nous nous mettons parfois inconsciemment (pour ceux qui ne prennent pas de recul) à nous identifier à des personnalités qui ne nous correspondent pas du tout...avec tout un langage et une forme de pensée liée.

Et parfois, même avec le recul, certains facteurs (famille, proches) nous obligent à adhérer, ne serait-ce qu'un temps, pour soulager les angoisses de ceux qui voudraient bien coller une étiquette...
Certes, la situation est faussée même s'il y a information sur la démarche, mais pouvoir détendre l'atmosphère avant de réapparaître tel quel permet une pause. Juste une petite pause. Je crois que ce processus correspond à une période de vie, où l'on craint de blesser ceux qui nous aiment... et de chercher à ce qu'ils nous acceptent, faute de nous comprendre, et en douceur.

Phaedra a écrit:

Parfois le langage et la pensée "pervertis" ou biaisés, peuvent provoquer des identifications adhésives (trop fortes) dont la cause cachée et profonde peut être un désespoir (ne pas trouver sa place, la perte du sens de "sa" vie, la non-reconnaissance de son identité propre par la société, les autres etc...)
"la non-reconnaissance de son identité propre par la société, les autres" : Une fois que l'on s'est accepté, reconnu, est-ce si important finalement ?... (sourire)

Phaedra a écrit:

Pour en revenir au lâcher prise, hé bien les raisons que j'énonce ci-dessus, sont celles qui m'ont donné à moi l'envie de me retrouver moi, de faire du tri dans ce qui ne venait pas de moi mais d'une société (d'une part de la société) à laquelle moi, je ne veux pas participer, pas adhérer, car elle véhicule des choses que je trouve horribles, et qui à mes yeux font du tort aux groupes, aux individus singuliers, et à la vie ensemble.
J'avais pondu ceci en 2008 : "Pléthore, pauvre petite fille riche, regarde-toi : besoins faussés, envies dénaturées, mensonges de soi et misère affective alentours... Pour s'évader de toi, pervers polymorphe, certains cultivent le lâcher-prise. Et plantent des ronces autour de l'île secrète."
Hypersensibilité ? Oui. Mais pas seulement.
Idéalistes sommes-nous ? Certainement, tu ne crois pas ?

Phaedra a écrit:

D'où ensuite, ma conviction qu'on trouve des gens chouettes et détendus pas mauvais pour notre système nerveux, qui ne provoquent pas de tensions entre nos valeurs personnelles internes, qui ne véhiculent pas de valeurs et de langage biaisé (ou pas trop) : DEHORS A L AIR LIBRE, HORS LES MURS Smile
A partir du moment où ils y sont par choix de vie, il y a toutes les chances pour qu'effectivement ce soit le cas. Je teste la campagne depuis septembre. Les "voisins" rencontrés, volontairement implantés plus ou moins récemment, ont tous des aspirations à oxygéner leur vie, à pouvoir être eux. Voisinage rassurant : il y a plus de non-dupes qu'on ne le pense !

Phaedra a écrit:

Le lâcher prise, ce serait peut-être même avoir réussi à s'extirper de la glu ambiante...et d'être sorti "du marécage de la mélancolie" (Histoire sans fin)
Pour s'extirper encore faut-il avoir un refuge. Trouver la tanière qui nous convient et l'habiter en voulant la faire belle : exit le "marécage de la mélancolie" via un joyeux massacre des œillères sur nous-même dans ce processus. Et à tenter d'être le plus possible
"ici et maintenant".
Le bonheur est en nous si on le veut.
Wink

Serendipity
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 07/03/2011
Age : 50
Localisation : Campagne Bourbonnaise

http://sepia.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise et les pourquoi

Message par Invité le Mar 8 Mar 2011 - 20:13

(sourire)

voui...

Je dois dire que j'utilise encore les mots pour parler à ceux qui ont envie de lire, réfléchir ou je ne sais pas....Ou ptêt pour essayer d'aider encore un peu...

Mais j'en ai plus trop besoin moi...enfin pour le moment...

Y'a tellement de choses qui se passent de mots...qui se trouvent en soi et avec les autres...et qui sont un peu à inventer tous les jours...(et c'est chouette)

Et pi pour nommer une chose on peut essayer de tellement de façons...

Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise et les pourquoi

Message par Serendipity le Mar 8 Mar 2011 - 20:28

Très vrai, très beau !...

Very Happy

(bon, ben... voilà ! ^^)

Serendipity
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 07/03/2011
Age : 50
Localisation : Campagne Bourbonnaise

http://sepia.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise et les pourquoi

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum