C'est décousu...mais c'est déjà ça

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Sam 16 Mai 2015 - 8:29

Hey Aimant!
P'tite réponse matinale pour activer le ciboulon avant d'aller courir Very Happy
J'apprécie bien nos échanges introspectifs

Ayla:J'ai bien roulé today, mais j'ai fait plusieurs haltes et il me reste du carburant! Wink Je me permets la question.
Aimant: Tu me sembles avancer très vite. Pas trop fatiguant ?

Moins que de tourner/turbiner en sous-régime! Le moteur ronfle et s'épuise bien plus quand tu es à 150km/h sur un circuit fermé, en 2de !
Boîte à vitesse réparée, je teste la 7ème vitesse Wink. Mais rouler en 5ème m'irait mieux comme rythme de croisière.
Je suis attentive et continue de m'apprivoiser au mieux, histoire de pas refaire de sortie de route trop violente ou de re-péter le moteur Wink

Ayla: cette même image me revient, de la petite souris qui lutte (en silence et sans mouvement) en subissant les griffes. Et moins elle bouge, plus le chat s'excite pour la remettre en mouvement et jouer avec elle encore un peu..
Aimant: Je t'entends. Tu as rattaché le symbolisme de cette image ? C'est ton inconscient qui te parle là. Il m'arrive aussi parfois d'avoir des images qui m'apparaissent.
Oh que oui, bien rattachée à mon histoire perso Smile Pour mon inconscient qui me parle, voui. Il s'exprime différemment en fonction de l'inter-subjectivité permanente. Probablement qu'elle ne me revient pas en doublon pour rien au milieu de nos échanges. Le "tube", la connexion marche aussi d'inconscient à inconscient Smile

Aimant:"Avoir une armure" permet uniquement de filtrer les coups. Je vais poster un lien sur mon post qui explique comment elle s'est créée pour moi.
La vraie question est "pourquoi avoir à se protéger ?"
Pas d'armures=tu prends tous les coups (j'ai probablement été plus naïve, ou plus téméraire/audacieuse que toi enfant, ou tout simplement plus tordue "à vouloir jouer dans la cour des grands".)
A ta question...j'en arrive à vouloir et avoir le besoin de me protéger car me sentir sur un champ de bataille perpétuel maintenant, ça n'a plus de sens suffisant pour me donner goût à la Vie. Ça ne sonne pas juste. (bon, c'est une réponse sommaire..)

Après, je ressens peu la peur, sauf cas extrêmes. Ce qui fait que même si j'ai identifié la situation comme abusive, ben ... Ce n'est pas grave, il y a toujours une solution. [..]
Peu ressentir la peur ne veut pas dire occulter inconsciemment l'émotion. Si tu veux, je fais une différence là. Je ne me "force" pas face à un danger conscient, je fais un choix.
J'entends que tu fais le choix de l'affronter, quitte à le subir, jusqu'à trouver une solution? Si oui, sacré chevalier! En effet, heureusement que tu as cette bonne armure en effet pour te protéger des coups! (je pense à ce livre-conte: Le chevalier à l'armure rouillé, tu connais?)
Ça doit être tout aussi fatigant que mon image de voiture en sous-régime?! Smile

Ayla a écrit: Donc aujourd'hui, je fuis ces situations "abusives" si je sens que c'est ancré comme tel malgré ce que je dénote/dénonce.
Je ne souhaite plus donner le bâton pour me faire battre.
Et du coup, ça laisse de la place pour tendresse et douceur. Wink
Aimant a écrit: Je ne suis pas d'accord avec toi là. La fuite n'est jamais la meilleure solution en première action. Tes ressentis sont justes, puisque tu les ressens ainsi. Ceux de l'autre aussi. Je ne vois plus la solution comme l'affrontement uniquement, ou la fuite uniquement. Le compromis, c'est le meilleur choix Smile  
Oui, je suis d'accord avec toi dans le fond. Mais tout dépend de la situation. C'est du cas par cas me semble-t-il.
J'ai toujours cherché le compromis, même dans des situations qui ne le permettaient pas. Cette intention, juste et en accord avec mes valeurs au départ, me menait à me compromettre.
(nb: larousse: compromis= qui implique des concessions réciproques ; transaction;  qui implique des concessions réciproques ; transaction
// compromission:  fait d'exposer quelqu'un, de s'exposer à un préjudice moral ou d'engager sa réputation dans une affaire douteuse ; arrangement conclu par lâcheté ou intérêt)

D'avoir réalisé ça récemment me fait agir et réagir différemment aujourd'hui. Quand je sens ce glissement de terrain, cela m'alerte sur une situation de danger (que je ne discernais pas avant). Or face au danger, 3 réponses instinctives:
1) Fight (j'ai (trop) longtemps testé, c'est ma réaction primaire)
2) Freeze (j'ai expérimenté malgré moi de 2011 à 2013 cet état bloqué : ???fuir ou se battre??? => figée. autre image qui me vient. faire la morte pour pas se faire bouffer par le prédateur)
3) Flight/Fuite (ça m'a coûté, mais par survie, c'est l'élan qui m'est venu pour sortir de cet état de freeze en 2013).

Je garde en mémoire à ce jour de me mettre en repli/à l'abri avant de bloquer ou de devoir fuir.
nb2: pour la réaction primaire ou secondaire, c'est propre à chacun. Certains ont le réflexe inné de Fight, d'autres de Fuite. Le freeze/bloc, à mon sens, c'est quand cet élan spontané est contrarié ou empêché.
Un travail/maturation de Soi permet d'utiliser ces différents mode de réaction face au danger selon chaque situation et l'estimation qu'on s'en fait. Car toujours la même réponse, les années passant, ça peut poser problème, ou nous jouer des tours.

Quel serait pour toi le contraire de l'idéalisation ?
Le mépris, la castration automatique réflexe (Mr Larousse: Sentiment par lequel on juge quelqu'un ou sa conduite moralement condamnables, indignes d'estime, d'attention : N'avoir que du mépris pour quelqu'un.
Fait de ne tenir aucun compte de quelque chose . Attitude, sentiment par lesquels on s'élève au-dessus de ce que généralement redoutent les autres hommes, ou de ce qui les attire : Le mépris des richesses, du danger.)
J'ai expérimenté aussi .C'est vraiment inconfortable, de mépriser comme d'être méprisé. Une part de mon ombre avec laquelle il me faudra composer toute ma vie.
M'enfin. Un homme, enfin, une femme averti(e), en vaut deux! Wink

Ayla a écrit: comment un être peut se sentir aimé dans son être quand il sent des attentes si fortes de changement à son égard..?.
Aimant a écrit: Quid si les attentes étaient communes à l'origine ? ...
Si l'amour ressenti permet à chacun de grandir et de s'épanouir, oui. Mais attendre "un autre" pour commencer à grandir...non.
La relation est un catalyseur de ce qu'on nourrit en/de Soi.

Des imperfections ne sont jamais compatibles. C'est accepter que l'autre ne soit pas parfait qui rend cette compatibilité possible.
Oui. Merci pour la reformulation. C'est plus juste en effet.
Des imperfections compatibles, ça donne des RDD (Relations à Durée Déterminée) (plutôt pour les relations actuelles), des relations non épanouissantes (plutôt pour les relations du XXeme siècle).
Au début, ça se conjugue, et avec le temps, ça amplifie les imperfections de chacun.

Je comprends cela, pour l'avoir vécu "en face". Je n'ai jamais abusé, mais cela devenait problématique à terme.
J'avais trouvé ce texte (retrouver l'enfant en soi) parlant sur le sujet :
Ce sont des notions d'analyse transactionnelle abordée dans ce document : les [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_du_Moi.]Etats du Moi[/url]
Merci pour les liens. Je n'ai pas eu le temps de les lire, mais je n'y manquerai pas.
EDIT: c'est lu. Merci pour ces liens intéressants. Ça résume de manière Synthétique et Claire des notions que je brasse et fait évoluer depuis un moment. Ça m'aidera certainement à me clarifier davantage.

Ayla a écrit: ""Je" accepte l'autre par amour de "Je"".
Aimant: "Je t'aime" autrement formulé : je aime toi .
Je dirai plutôt "Je t'aime" reformulé = Je, aime-moi

EDIT
Je ressens ce que je pense : notion de simultanéité. Différent de je pense ce que je ressens : décalage a posteriori.
T'est-t-il possible, peux-tu expérimenter intentionnellement l'inverse?

Je ne le vois pas tout à fait ainsi. La notion que j'ai de la mort n'est pas "négative". Je n'ai pas peur de mourir, je sais déjà que j'y passerai. Après tout, si on naît, c'est pour mourir.
Une fois qu'on est dans la vie, le chaos est inutile, fatiguant.

Je ne vois pas la Mort, ni le Chaos comme des notions négatives. Mais essentielles, fondamentales à la Vie. Chaos => Fatigant, oui. Mais pas inutile.
(Mr Larousse again Wink : Chaos = Confusion générale des éléments de la matière, avant la formation du monde.
Ensemble de choses sens dessus dessous et donnant l'image de la destruction, de la ruine, du désordre.
État de confusion générale.

Par Vie-Mort-Vie, j'entends que l'un ne va pas sans l'autre. J'ai tendance à penser que si l'on n'accepte pas sa condition de mortel, alors on passe à côté de sa vie.

Et on naît par le Chaos. Je pense que le vécu de l'enfant qui naît doit se rapprocher de cette sensation. Son monde, celui dans lequel il s'est développé pendant 9 mois s'ébroue, se chamboule, avec plus ou moins d'explications/d'accompagnement selon l'attitude/le positionnement psychique parental(e).
Pour la femme en travail, c'est également un moment "chaotique". Sans péridurale, à l'approche de la phase d'expulsion de l'enfant (quand le bébé s'engage dans le bassin), les sensations et sécrétions hormonales sont telles qu'elle contacte un sentiment de peur ("je ne vais plus pouvoir tenir, je ne vais pas y arriver"), de mort. Cela amène une sécrétion d'adrénaline (comme tu le disais justement plus haut) qui accompagne et donne l'énergie suffisante en fin de travail pour accompagner la progression de son enfant avec le "réflexe expulsif".
J'ai pu le constater et vérifier cela durant mes 5 années en salle de naissance, dans un petit hôpital où l'on pouvait respecter la physiologie de la naissance, pour les couples qui le souhaitaient...(cela devient rare de nos jours!)

Je pense que cela est transposable à divers moments de notre Vie, pour peu qu'on soit dans une dynamique de maturation et donc d'évolution. Chaque étape s'achève par une phase plus ou moins chaotique qui permet un renouveau.

EDIT:
Je le vois ainsi. L'héritage transgénérationnel : la psychogénéalogie. On peut hériter des névroses ou psychoses de nos parents, ou pas. L'héritage génétique, je ne sais pas. C'est modifiable. Par l'alimentation par exemple.
Merci pour ce lien. Qui regroupe et résume sommairement les différentes approches transgénérationnelles. Tu t'en doutes, j'apprécie l'aspect "résumé" de tout ce que je vois, entrevois sans avoir encore mis le nez dedans, expérimente et brasse en vrac depuis quelques années.
L'approche ferenczienne et transgénérationnelle m'a grandement aidée pour m'extirper de là où j'étais et pour pouvoir penser ma vie, ma famille, mes origines.
Je n'ai pas encore lu l'écorce et le noyau, mais il est acheté et dans mes prochaines lectures.
Les notions de crypte et fantômes, j'ai expérimenté. Pour mon plus grand bien. Nommer l’innommable. Dire l'indicible pour ne pas le transmettre de manière inconsciente à mes potentiels futurs enfants. Chacun a une fonction propre dans la famille dans laquelle il grandit.
!!!! affraid Et mon clavier qui bugue à cet instant précis, comme il ne me l'avait jamais fait!!!  C'est fou!! heureusement me restait la souris pour envoyer la modif et ne pas perdre tous mes edit avant de rebooter l'ordi!!!!  Laughing  Shocked  What a Face  cyclops  drunken

Je poursuis donc. Je pense avoir cette fonction au sein de ma famille. Celle qui remue. Celle qui voit. Celle qui pense ce qui ne voulait/pouvait pas être pensé jusque là. C'est pas la plus heureuse, ni la plus confortable. Mais c'est ma place. Enfin, je me retrouve à cette place, et faut bien que j'en fasse quelque chose si je veux pas virer folle ou mélancolique abusée désabusée!!...Et à ce jour, j'ai la sensation d'avancer, de ne plus être assaillie de tous ces non-dits qui me bouffaient toute mon énergie. Ma vie (re) démarre. J'ai survécu jusque là, tant bien que mal.

Tiens, un lien qui je pense t'intéressera: A l'écoute des fantômes, de Claude Nachin. (et pour moi, en mémo, à relire)

NB: il parait qu'il faut 7 générations dysfonctionnelles pour faire un psychotique.
NB2: pour la génétique, un article récent mettait en avant le fait que certains gènes (jouant sur la production de protéines permettant la régulation du stress) gardaient la trace des abus/mauvais traitements dans l'enfance (il était retrouvé à l'age adulte chez cette même personne) => donc transmissible (ça donne une piste concrète pour le transgénérationnel). En contraste, je suis ok aussi avec l'épigénétique, et les influences de l'environnement bénéfique. C'est une trace scientifique visible, mais rien n'est immuable (c'est pour ça que je prends avec pincette toutes les connaissances génétiques actuelles qui tendent au déterminisme. J'aime pas ça.)
J'suis pas sure d'être bien claire. Je reformulerai en deuxième temps si besoin.


EDIT:
Pour le spoiler, je ne sais pas  Razz  Wink  . Je trouve un plaisir certain à découvrir de nouvelles choses, à "faire marcher mon cerveau". Mais ce n'est pas forcément une redirection de ma libido. Parce que j'aime le sexe en même temps.

ET JE ME SUIS ARRÊTÉE PILE À CE PARAGRAPHE Wink(JE NE CROIS PLUS AU HASARD... ):

Le profil du génie créateur: Le troisième type, le plus rare et le plus parfait, échappe, grâce à une disposition particulière, à l’inhibition de la pensée, tout comme à la compulsion névrotique à penser. Le refoulement sexuel intervient certes ici également, mais il ne réussit pas à renvoyer dans l’inconscient une pulsion partielle du désir sexuel; au contraire la libido se soustrait au destin du refoulement en se sublimant dès le début en avidité de savoir et en s’associant à la puissante pulsion d’investigation, en tant que renfort. Ici encore, l’investigation devient en quelque sorte compulsion et substitut de l’activité sexuelle, mais, par suite de la totale différence de nature des processus psychiques sous-jacents (sublimation au lieu d’irruption hors de l’inconscient), les caractéristiques de la névrose restent absentes, assujettissement aux complexes originels de l’investigation sexuelle infantile fait défaut, et la pulsion peut agir librement au service de l’intérêt intellectuel. Elle tient encore compte de ce refoulement sexuel qui l’a rendue si forte par l’apport de libido sublimée, en évitant de s’occuper de thèmes sexuels

L'un n'empêche pas l'autre pour ce profil (contrairement au névrotique?)

Je rajoute ce passage de la thèse:

"Première étape: les théories sexuelles infantiles et leur échec.

À trois ans, l’enfant mobilise activement ses pulsions d’investigation pour bâtir des théories sexuelles
infantiles (consécutivement à la confrontation de naissances autour de lui).
Les réponses des adultes autour de ces questions ne sont pas satisfaisantes et l’immaturité sexuelle de
l’enfant ne permet pas d’étayer ces théories.
L’enfant refoule fortement ces pensées, leur investigation ayant abouti à un échec (ce qui le déprime).

Seconde étape: les trois destins possibles de la pulsion d’investigation; pulsion prise en lien avec le
développement psycho-sexuel de l’enfant.


- Refoulement global des pulsions intellectuelles et sexuelles, dont le destin est intriqué (inhibition de la
pensée).

- Refoulement des pulsions sexuelles mais pas des pulsions intellectuelles. Cependant, intriquées à l’origine,
les pulsions sexuelles refoulées dans l’inconscient viennent s’exprimer à travers l’usage de la pensée: plaisir
et angoisse de penser rappellent l’activité sexuelle (compulsion névrotique à penser).

- Le refoulement échoue. La pulsion sexuelle s’exprime directement sous forme de sublimation. Cette
libido transformée dès le départ rencontre ainsi les intérêts de la pulsion d’investigation. Freud inclue
Léonard de Vinci dans ce troisième profil (le plus rare et le plus parfait), nous serions tentée d’y associer
certains enfants surdoués également."


=> le génie créateur, alias le haut potentiel, peut soit se réfugier dans la sublimation/l'investigation (le plaisir par le savoir), soit accéder sans refoulement à ses pulsions sexuelles. Selon sa maturité et son orientation personnelle. Qu'en penses-tu?  

EDIT:
Ayla a écrit: Là encore, je suis heureuse de constater ce soir que j'en parle avec plus de calme qu'auparavant. Ma violence s'apaise à mesure que je trouve comment prendre soin de moi et me satisfaire. C'est tout nouveau de le ressentir et le constater!
De poser mon cadre, mes limites, ne plus me laisser envahir par des ambiances et personnes qui me sont toxiques, serait-ce la solution? (je n'en n'avais pas avant, et repoussais tous les cadres et limites qu'on voulait me donner, car pas juste pour moi)
Aimant : Oui, c'est la solution. Ne plus se laisser s'envahir. Ce qui ne veut pas forcément dire fuir. Après, tout dépend ce que tu mets derrière "toxique", et leurs intentions et/ou leurs capacités.
De pouvoir poser ce mot sur certains comportements de ma famille et de mes proches me permet de poser mes limites. Toxique dans le sens : freine l'élan de vie, freine l'identification, projections confusionnantes et aliénantes, avec déni de la réalité et de mes sentiments (donc impossibilité de réajustement). Comment ne pouvais-pas ne pas douter de moi ou ne pas être une enfant rebelle dans ce climat? J'ai pris sur moi les torts de tous ceux qui ne voulaient pas des leurs. Et je réfléchissais pour moi et pour eux, mais seule car j'avais des murs en face. Voilà un résumé "grosso merdo"....

Se retrouver face à une angoisse fondamentale est le signe d'un nœud psychique. Le dénouer ne peut théoriquement faire que du bien Smile. J'aurais bien un lien à te soumettre, mais je crains ta réponse émotionnelle. Certains nœuds sont plus résistants que d'autres... Et aller trop vite n'est pas forcément une bonne chose. Il faut le temps d'intégrer.
Je t'en prie, soumets-moi ton lien, je ne prendrai que ce que je sis en mesure de prendre. Et je suis curieuse. Wink


Je me régale. Merci pour tout Aimant. Et bonne journée!
L'heure du footing a sonné pour moi!
Au plaisir de te (vous aussi si vous le souhaitez Wink) lire!


Dernière édition par Ayla le Dim 23 Aoû 2015 - 17:11, édité 3 fois (Raison : compléments de réponse)

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Sam 16 Mai 2015 - 14:09



« … Je me suis mis à déconner complètement...
Y a quelque chose qui a sauté là-dedans, je sais pas…
Je pense que c'est parce qu'inconsciemment… j'ai eu l'impression de perdre le contrôle…
De perdre le contrôle sur toutes les choses dans lesquelles j'étais impliqué… sur tous les éléments de ma vie…
Ça m'a plongé dans un état de colère… absolument indescriptible… c'était… insoutenable…
C'est comme être enfermé dans une boîte sans lumière… dans laquelle le temps s'arrête… C'est comme être dans les limbes en fait…
Tu peux plus aller en avant, plus aller en arrière… tu peux plus aller dans aucune direction… t'es complètement bloqué… à l'arrêt, en panne… t'as les pieds dans le ciment…
Je me suis senti comme un requin-tigre…
Vous savez que les requins quand ils avancent plus, ils crèvent ?…
Et le requin-tigre, c'est le plus agressif…
Quand il est immobilisé, il défonce tout ce qui passe…

C'est la même chose avec les loups quand tu les coinces…
Moi je me servais de la musique, des mots, de l'écriture, pour avancer… pour progresser à travers l'existence…
Alors quand j'ai perdu ça… j'ai perdu ma capacité à progresser…
C'est comme ça que je me suis mis à gueuler…
Tu peux plus interagir avec le monde…
Tu te renfermes petit à petit…
Tu deviens totalement hermétique aux autres et au quotidien…
Parce que le matin, quand tu te réveilles et le soir quand tu te couches… quand tu marches, quand tu bosses, quand tu parles, quand tu conduis… tu te répètes en permanence, en permanence :
"Je suis nulle part, je vais nulle part… Je suis pétrifié. Et je serai jamais rien d'autre que ça"…
Il faut choisir de pas y penser… choisir que ça existe pas… choisir de pas avoir de problème avec ça
Il faut sortir… faut voir ses amis… et attendre que ça revienne… »
=> Nop, faut conscientiser, accepter, apprendre à faire avec, et supporter... (enfin, j'parle pour moi)

Very Happy  Mais ça...c'était avant... Very Happy Maintenant, c'est...



Quel plaisir
Le monde est grand, le monde est beau
Sans faillir, entrons dans ce siècle nouveau
Nous unir, dans un vaste charivari
Vive la vie, vive la vie

Notre temps
Nous promets des joies par milliers
C'est grisant
De tout connaitre et tout tenter
Si les gens nous critiquent du sans soucis
Vive la vie, la vie

Du berceau jusqu'à la tombe
Le temps nous est compté
Avant que nos corps succombent
A la fatalité, il faut en profiter
Les discours qui sont, regrettant le passé
Qui sont sourds à l'appel des joies annoncées
Font un four face à notre philosophie
Vive la vie, la vie

Profitons des libertés de notre temps
Et perdons la tête au rythme du cancan
Assumons nos folies sans hypocrisie
Vive la vie, vive la vie

On se lie, avec des groupes de fêtards
Dans leurs nuits
Et ces rencontres de hasard
N'ont qu'un cri qui résonne comme un défit
Vive la vie, la vie

Et lorsque passe l'aventure
Une fraîche beauté
Bien dotée par la nature
La naissance, il faut en profiter

Alors c'est vrai
Nous voyons filer nos printemps
Tant qu'on est
Tant qu'il vous reste encore des dents
Car qui sait, ce que demain nous est promis
Et entre nous si la vie n'est qu'une comédie
Jouons là sans à priori
Et Vive la vie, vive la vie, la vie

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Invité le Sam 16 Mai 2015 - 14:43

Petit coucou en passant ! Smile ... ok ... gros coucou ... Wink


Je te réponds plus tard Smile

Bon weekend ! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Dim 17 Mai 2015 - 8:32







First they ignore you, then laugh at you and hate you
Then they fight you, then you win
When the truth dies, very bad things happen
They're being heartless again

I know it's coming
There's gonna be violence
I've taken as much
As I'm willing to take

Why do you think
We should suffer in silence?
When a heart is broken
There's nothing to break

You've been mixing with some very heavy faces
The boys have done a bit of bird
They don't kill their own when they all love their mothers
But you're out of your depth son, have a word

I know it's coming
There's gonna be violence
I've taken as much
As I'm willing to take

Why do you think
We should suffer in silence?
The heart is broken
There's nothing to break

All is wonderful in this life
Dreaming of the sun she warms
You should see me in the afterlife
Picking up the sons of dust

When you think we're lost, we're exploring
What you think is worthless, I'm adoring
You don't want the truth, truth is boring
I got this fever

Need to leave the house, leave the car
Leave the bad men where they are
Leave a few shells in my gun
And stop me staring at the sun

I know it's coming
There's gonna be violence
I've taken as much
As I'm willing to take

Why do you say
We should suffer in silence?
My heart is broken
There's nothing to break

I know it's coming
There's gonna be violence
I've taken as much
As I'm willing to take

Why do you think
We should suffer in silence?
The heart is broken
There's nothing to break


flower Bon dimanche à vous flower

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Mag le Dim 17 Mai 2015 - 10:31

C'est un plaisir pour moi "Renée-Ayla" de plonger dans tes "décousages" à toi,
je vais y aller lentement histoire de ne pas perturber mes "recoutures" perso actuelles,
comme un "patche work", une invisible couverture pour sortir à poil tout en restant acceptables au non-voyants Wink

Belle journée Very Happy

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Dim 17 Mai 2015 - 14:03

Merci pour ce retour Mag, et cette belle image!
Et bienvenue zici. Prends tout le temps que tu souhaites pour picorer et/ou poinçonner à ton rythme.




Avec l'envie follette de bousculer la terre
Défiant les voix qui elles-même exposent leur peurs
Je trace les yeux baissés pour éviter ma mère
Avec l'envie follette de bousculer la terre
Défiant les voix qui elles-même exposent leur peurs
Je trace les yeux baissés pour éviter ma mère
Je tremble je suis petit et puis grand et je pleure

Alors je fais mon ch'min en sautant dans les flaques
Je me salis les robes en rêvant de demain
Je rigole de tout je suis une tête a claque
Je veux je veux je veux toujours me porter bien

Ceux qui me freinerons
Sous prétexte qu'ils sont tristes
Pourrons bien s'épuiser je ne les entends plus
Je compte m'éclater suivi de mes artistes
Afin de mettre au monde un bouquet d'ingénus

Alors la tête haute et le sang agité
Le corps dans mon armure et le coeur bien fragile
Je danse en avancant avec mes yeux mouillés
Telle une funambule je traverse mon fil

Et si je tombe tombe tombe tombe tombe tombe tombe
Les gens que j'ai conquis seront une centaine a tendre un drap de soie
Et si je tombe tombe tombe tombe tombe tombe tombe
Ou bien je serais seule et mon ange véritable s'occupera de moi

Avec l'envie follette de bousculer mon linge
Sa tête sur mon épaule
Ses petites fesse bien fragiles
J'avance déboussolé me creusant les méninges
Prenant soin d'un décor aux allures de famille


Alors je fais mon chemin en sautant dans les flaques
Je cultive l'innocence érudie de demain
En dessinant la cible, perfectionnant mon arc
Je veux je veux je veux toujours me porter bien

Ceux qui me freinerons
Sous prétexte qu'ils ont peur
Peuvent bien me juger
Mais ne me touchent plus
Je compte tout déchirer
Sans trop croire au bonheur
Pour donner goût de vivre
A ma belle ingénue

Alors la tête saine et le sang agité
Le corps sans mon armure et le coeur bien lucide
Je danse en avançant avec yeux comblés
Telle une funambule je traverse mon fil

Et si je tombe tombe tombe tombe tombe tombe tombe
Les gens que j'ai conquis seront une centaine a tendre un drap de soie
Et si je tombe tombe tombe tombe tombe tombe tombe
Ou bien je serais seule et mon ange véritable s'occupera de moi.


Ne me dites pas que ce garçon était fou
Il ne vivait pas comme les autres, c'est tout
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui n'sont pas comme nous,
Ça nous dérange

Ne me dites pas que ce garçon n'valait rien
Il avait choisi un autre chemin
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui pensent autrement
Ça nous dérange
Ça nous dérange

Il jouait du piano debout
C'est peut-être un détail pour vous
Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
Ça veut dire qu'il était libre
Heureux d'être là malgré tout
Il jouait du piano debout
Quand les trouillards sont à genoux
Et les soldats au garde à vous
Simplement sur ses deux pieds,

Il voulait être lui, vous comprenez

Il n'y a que pour la musique, qu'il était patriote
Il s'rait mort au champ d'honneur pour quelques notes
Et pour quelles raisons étranges,
Les gens qui tiennent à leurs rêves,
Ça nous dérange

Lui et son piano, ils pleuraient quelques fois
Mais quand les autres n'étaient pas là
Et pour quelles raisons bizarres,
Son image a marqué ma mémoire,
Ma mémoire..

{Refrain}

Il jouait du piano debout
Il chantait sur des rythmes fous
Et pour moi ça veut dire beaucoup
Ça veut dire essaie de vivre
Essaie d'être heureux,
Ça vaut le coup.

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Dim 17 Mai 2015 - 15:33

Mémo: pensée pendant footing

Après avoir vainement essayé de faire tout ce que les gens me disaient/conseillaient pour vivre/goûter/sentir la Vie,

Aujourd'hui je dis ce que je sens, j'entends ce que je dis, je pense ce que je ressens, et je jouis enfin de la Vie.

Vivre, c'est (re)sentir et pouvoir nommer ce que l'on vit.
Vivre heureux, c'est accepter ce que l'on (res)sent.

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Invité le Dim 17 Mai 2015 - 22:10

Salut Ayla Smile

Ayla a écrit:Je suis attentive et continue de m'apprivoiser au mieux, histoire de pas refaire de sortie de route trop violente ou de re-péter le moteur Wink
D'ak Smile . C'est super important de faire gaffe et s'écouter Smile

Ayla a écrit:souris/chat
Oh que oui, bien rattachée à mon histoire perso Smile Pour mon inconscient qui me parle, voui. Il s'exprime différement en fonction de l'inter-subjectivité permanente. Probablement qu'elle ne me revient pas en doublon pour rien au milieu de nos échanges. Le "tube", la connection marche aussi d'inconscient à inconscient Smile
Effectivement. Il me semble que l'image est de plus en plus insistante ?

Ayla a écrit:Pas d'armures=tu prends tous les coups (j'ai probablement été plus naïve, ou plus téméraire/audacieuse que toi enfant, ou tout simplement plus tordue "à vouloir jouer dans la cour des grands".)
Ne te juge pas, et sois bienveillante avec toi Smile . Peu importe le pourquoi maintenant. Ce qui est fait est fait, on ne peut pas le changer.

Ayla a écrit:A ta question...j'en arrive à vouloir et avoir le besoin de me protéger car me sentir sur un champ de bataille perpétuel maintenant, ça n'a plus de sens suffisant pour me donner goût à la Vie. Ça ne sonne pas juste. (bon, c'est une réponse sommaire..)
Et bien c'est une belle réponse Smile . Ça ne sonne pas juste car trop d'habitude ?

Ayla a écrit:Peur face à un danger
J'entends que tu fais le choix de l'affronter, quitte à le subir, jusqu'à trouver une solution? Si oui, sacré chevalier! En effet, heureusement que tu as cette bonne armure en effet pour te protéger des coups! (je pense à ce livre-conte: Le chevalier à l'armure rouillé, tu connais?)
Ça doit être tout aussi fatigant que mon image de voiture en sous-régime?! Smile
Oui, c'est le choix que je suis tenté de faire. Ceci dit, la solution m'apparait rapidement, en général. Tu trouves, pour ce fonctionnement ? Je ne sais pas ... Le sport m'a appris à tenter de gagner. Et à refuser les combats aussi.
Non, le livre ne me dit rien.
Pour la fatigue, ça dépend le niveau de danger que tu estimes pouvoir affronter. Disons qu'au fur et à mesure tu t'habitues, ce qui te permet d'aller un peu plus loin chaque fois, en fonction de ce que tu veux. Comme la voiture quoi Wink

Ayla a écrit:Combattre ou fuire
Oui, je suis d'accord avec toi dans le fond. Mais tout dépend de la situation. C'est du cas par cas me semble-t-il.
J'ai toujours cherché le compromis, même dans des situations qui ne le permettaient pas. Cette intention, juste et en accord avec mes valeurs au départ, me menait à me compromettre.
Là encore je fais une nuance. Un compromis, ce n'est pas de la compromission. Le compromis amène à une situation juste, car les deux intervenants (ou plus) ne s'estiment pas lésés. La compromission amène à une soumission. Et là, il y en a forcément un qui va se sentir lésé.

Ayla a écrit:D'avoir réalisé ça récemment me fait agir et réagir différemment aujourd'hui. Quand je sens ce glissement de terrain, cela m'alerte sur une situation de danger (que je ne discernais pas avant). Or face au danger, 3 réponses instinctives:
1) Fight (j'ai (trop) longtemps testé, c'est ma réaction primaire)
2) Freeze (j'ai expérimenté malgré moi de 2011 à 2013 cet état bloqué : ???fuir ou se battre??? => figée. autre image qui me vient. faire la morte pour pas se faire bouffer par le prédateur)
3) Flight/Fuite (ça m'a coûté, mais par survie, c'est l'élan qui m'est venu pour sortir de cet état de freeze en 2013).
Tu oublies :
4) Pas de côté, pour éviter. Mais éviter n'est pas fuir.

Ayla a écrit:Je garde en mémoire à ce jour de me mettre en repli/à l'abri avant de bloquer ou de devoir fuir.
nb2: pour la réaction primaire ou secondaire, c'est propre à chacun. Certains ont le réflexe inné de Fight, d'autres de Fuite. Le freeze/bloc, à mon sens, c'est quand cet élan spontané est contrarié ou empêché.
Les réflexes, c'est comme tout, ça se change. Je ne pense pas que celui de combattre soit inné. A mon avis, c'est plus lié à l'expérience.

Ayla a écrit:Un travail/maturation de Soi permet d'utiliser ces différents mode de réaction face au danger selon chaque situation et l'estimation qu'on s'en fait. Car toujours la même réponse, les années passant, ça peut poser problème, ou nous jouer des tours.
Tout à fait Smile

Ayla a écrit:
Quel serait pour toi le contraire de l'idéalisation ?
Le mépris, la castration automatique réflexe (Mr Larousse: Sentiment par lequel on juge quelqu'un ou sa conduite moralement condamnables, indignes d'estime, d'attention : N'avoir que du mépris pour quelqu'un.
Fait de ne tenir aucun compte de quelque chose . Attitude, sentiment par lesquels on s'élève au-dessus de ce que généralement redoutent les autres hommes, ou de ce qui les attire : Le mépris des richesses, du danger.)
Revenons aux aimants Wink . L'idéalisation, c'est le + . La désidéalisation, c'est le - . Il reste encore une position, le neutre Smile

Ayla a écrit:J'ai expérimenté aussi .C'est vraiment inconfortable, de mépriser comme d'être méprisé. Une part de mon ombre avec laquelle il me faudra composer toute ma vie.
Pardonne toi Smile . Les circonstances étaient peut-être spéciales.

Ayla a écrit:M'enfin. Un homme, enfin, une femme averti(e), en vaut deux! Wink
Comme tu dis Smile

Ayla a écrit:Si l'amour ressenti permet à chacun de grandir et de s'épanouir, oui. Mais attendre "un autre" pour commencer à grandir...non.
La relation est un catalyseur de ce qu'on nourrit en/de Soi.
Juste, très juste Smile . Merci ! Smile

Ayla a écrit:Des imperfections compatibles, ça donne des RDD (Relations à Durée Déterminée) (plutot pour les relations actuelles), des relations non épanouissantes (plutot pour les relations du XXeme siecle).
Au début, ça se conjugue, et avec le temps, ça amplifie les imperfections de chacun.
J'aime bien RDD, merci ! Very Happy .  
Je ne l'avais jamais vu comme ça, mais ... oui Smile . Ça amplifie.

Ayla a écrit:Merci pour ces liens intéressants (sur l'AT). Ca résume de manière Synthétique et Claire des notions que je brasse et fait évoluer depuis un moment. Ca m'aidera certainement à me clarifier davantage.
Je t'en prie Smile . Si ça peut t'aider, tant mieux alors.

Ayla a écrit:Je dirai plutôt "Je t'aime" reformulé = Je, aime-moi
Petit lien Smile

Ayla a écrit:
Je ressens ce que je pense : notion de simultanéité. Différent de je pense ce que je ressens : décalage a posteriori.
T'est-t-il possible, peux-tu expérimenter intentionnellement l'inverse?
Mon cerveau pense ce que mon corps ressent, en même temps. Ce que je disais pas pensée et corps liés.
Si je peux forcer mon corps à ressentir ce que pense mon cerveau ? Oui. Comme tout le monde je dirai. La notion d'effort en sport par exemple. Même si tu n'en peux plus, tu te dis "allez on y va", et le corps suit.

Je ne le vois pas tout à fait ainsi. La notion que j'ai de la mort n'est pas "négative". Je n'ai pas peur de mourir, je sais déjà que j'y passerai. Après tout, si on naît, c'est pour mourir.
Une fois qu'on est dans la vie, le chaos est inutile, fatiguant.

Ayla a écrit:Je ne vois pas la Mort, ni le Chaos comme des notions négatives. Mais essentielles, fondamentales à la Vie. Chaos => Fatigant, oui. Mais pas inutile.
Quel est l’antonyme de mort alors ?

Ayla a écrit:(Mr Larousse again Wink : Chaos = Confusion générale des éléments de la matière, avant la formation du monde.
Ensemble de choses sens dessus dessous et donnant l'image de la destruction, de la ruine, du désordre.
État de confusion générale.
Il ressort toujours quelque chose du chaos. Mais est-il nécessaire d'aller jusque là pour que quelque chose ressorte ?

Ayla a écrit:Par Vie-Mort-Vie, j'entends que l'un ne va pas sans l'autre. J'ai tendance à penser que si l'on n'accepte pas sa condition de mortel, alors on passe à côté de sa vie.
C'est un triptyque, pas un duo.

Bien d'accord avec toi quant à accepter sa condition de mortel.

Ayla a écrit:Et on naît par le Chaos. Je pense que le vécu de l'enfant qui naît doit se rapprocher de cette sensation. Son monde, celui dans lequel il s'est développé pendant 9 mois s'ébroue, se chamboule, avec plus ou moins d'explications/d'accompagnement selon l'attitude/le positionnement psychique parental(e).
Eeeuuuhhh ... Qu'entends-tu par on nait par le chaos ? Pour moi, on nait par l'amour. Celui des deux parents qui donne lieu à la vie de l'enfant.

Ayla a écrit:Je pense que cela est transposable à divers moments de notre Vie, pour peu qu'on soit dans une dynamique de maturation et donc d'évolution. Chaque étape s'achève par une phase plus ou moins chaotique qui permet un renouveau.
C'est très intéressant ce que tu dis là. J'avoue ne pas l'avoir envisager ainsi. Merci Smile

Ayla a écrit:Merci pour ce lien. Qui regroupe et résume sommairement les différentes approches transgénérationnelles. Tu t'en doutes, j'apprécie l'aspect "résumé" de tout ce que je vois, entrevois sans avoir encore mis le nez dedans, expérimente et brasse en vrac depuis quelques années.
Je t'en prie Smile . Il n'y a que toi qui peut trouver tes réponses.

Ayla a écrit:L'approche ferenczienne et transgénérationnelle m'a grandement aidé pour m'extirper de là où j'étais et pour pouvoir penser ma vie, ma famille, mes origines.
Je n'ai pas encore lu l'écorce et le noyau, mais il est acheté et dans mes prochaines lectures.
Les notions de crypte et fantômes, j'ai expérimenté. Pour mon plus grand bien. Nommer l'innomable. Dire l'indicible pour ne pas le transmettre de manière inconsciente à mes potentiels futurs enfants. Chacun a une fonction propre dans la famille dans laquelle il grandit.
Je ne suis pas allé aussi loin que toi dans l'étude de cela. Disons qu'il y avait des trucs chez moi qui résonnaient fortement avec des expériences de mes parents, ou grand-parents. La psychogénéalogie est venue mettre un nom dessus.

Après, c'est effectivement le but Smile . Nommer l'indicible pour ne pas refaire la même erreur Smile

Ayla a écrit:Je poursuis donc. Je pense avoir cette fonction au sein de ma famille. Celle qui remue. Celle qui voit. Celle qui pense ce qui ne voulait/pouvait pas être pensé jusque là. C'est pas la plus heureuse, ni la plus confortable. Mais c'est ma place. Enfin, je me retrouve à cette place, et faut bien que j'en fasse quelque chose si je veux pas virer folle ou mélancolique abusée désabusée!!...Et à ce jour, j'ai la sensation d'avancer, de ne plus être assaillie de tous ces non-dits qui me bouffaient toute mon énergie. Ma vie (re) démarre. J'ai survécu jusque là, tant bien que mal.
Ça, je ne peux que te rejoindre. Ce n'est pas la place la plus enviable ...

Ayla a écrit:Tiens, un lien qui je pense t'intéressera: A l'écoute des fantômes, de Claude Nachin. (et pour moi, en mémo, à relire)
Ah oui, carrément ! Très complet, merci Smile

Ayla a écrit:NB: il parait qu'il faut 7 générations dysfonctionnelles pour faire un psychotique.
J'aurai tendance à croire qu'une seule suffit.

Ayla a écrit:NB2: pour la génétique, un article récent mettait en avant le fait que certains gènes (jouant sur la production de protéines permettant la régulation du stress) gardaient la trace des abus/mauvais traitements dans l'enfance (il était retrouvé à l'age adulte chez cette même personne) => donc transmissible (ça donne une piste concrète pour le transgénérationnel). En contraste, je suis ok aussi avec l'épigénétique, et les influences de l'environnement bénéfique. C'est une trace scientifique visible, mais rien n'est immuable (c'est pour ça que je prends avec pincette toutes les connaissances génétiques actuelles qui tendent au déterminisme. J'aime pas ça.)
J'suis pas sure d'être bien claire. Je reformulerai en deuxième temps si besoin.
Tu es claire Smile . Disons que ça peut tenir du fonctionnement. A la pavlov par exemple. Et le cerveau fait les liens en fonction.

Ayla a écrit:(...)
=> le génie créateur, alias le haut potentiel, peut soit se réfugier dans la sublimation/l'investigation (le plaisir par le savoir), soit accéder sans refoulement à ses pulsions sexuelles. Selon sa maturité et son orientation personnelle. Qu'en penses-tu?  
Qu'il y a dichotomie. Et pourquoi pas les deux en même temps ?

La sublimation est dans les pulsions sexuelles. Enfin, je le verrai ainsi. J'avoue ne pas trop y avoir réfléchi.

Ayla a écrit:De pouvoir poser ce mot sur certains comportements de ma famille et de mes proches me permet de poser mes limites. Toxique dans le sens : freine l'élan de vie, freine l'identification, projections confusionnantes et aliénantes, avec déni de la réalité et de mes sentiments (donc impossibilité de réajustement). Comment ne pouvais-pas ne pas douter de moi ou ne pas être une enfant rebelle dans ce climat? J'ai pris sur moi les torts de tous ceux qui ne voulaient pas des leurs. Et je réfléchissais pour moi et pour eux, mais seule car j'avais des murs en face. Voilà un résumé "grosso merdo"....
Je comprends, j'ai fait à peur près pareil. Du coup maintenant tu t'affirmes ?

Ayla a écrit:
Se retrouver face à une angoisse fondamentale est le signe d'un nœud psychique. Le dénouer ne peut théoriquement faire que du bien Smile. J'aurais bien un lien à te soumettre, mais je crains ta réponse émotionnelle. Certains nœuds sont plus résistants que d'autres... Et aller trop vite n'est pas forcément une bonne chose. Il faut le temps d'intégrer.
Je t'en prie, soumets-moi ton lien, je ne prendrai que ce que je sis en mesure de prendre. Et je suis curieuse. Wink
Je te l'envoie par mp. Tu verras s'il est bon ou non de le poster Smile .

Bonne fin de soirée Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Oni le Lun 18 Mai 2015 - 1:11



Il n'y a peut-être pas besoin de choisir entre la terre et le ciel pour certains, le tout est réunis en un seul endroit  ...


Oni
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 232
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 39
Localisation : dans mon chêne écoutant le bruit du vent

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Lun 18 Mai 2015 - 8:51

Long hug Oni. Bisous


flower En mode Jung en ce début se semaine...quelques citations... Very Happy flower

"Tu veux un monde meilleur, plus fraternel, plus juste? Eh ien commence à le faire: qui t'en empêche? Fais-le en toi et autour de toi, fais-le avec ceux qui le veulent. Fais-le en petit, et il grandira..."


"La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur."

"Je ne suis pas ce qui m'est arrivé. Je suis ce que je choisis de devenir"


"Regard constructeur :
Les autres sont un reflet de nous-mêmes, un miroir de qui nous sommes. Lorsque quelque chose nous plaît chez quelqu’un, lorsque l’on découvre la beauté d’une personne, nous pouvons alors voir le reflet de notre propre beauté intérieure. Et chaque fois que nous décelons chez l’autre, un aspect qui nous dérange ou qui nous repousse, c’est un aspect de nous-mêmes que nous refusons de voir et d’accepter, un aspect qui nous est révélé au grand jour, un retour sur nous-mêmes. Il est plus facile d’observer à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ainsi, Jung disait : « Nous percevons chez les autres les milles facettes de nous-mêmes ». En  observant ce qui se passe autour de nous, nous avons un champ inépuisable d’informations sur nous qui nous offre la possibilité d’évoluer, de grandir, de nous perfectionner.
De plus c’est à travers les autres que nous trouvons la reconnaissance de qui nous sommes sans laquelle nous ne pouvons avoir le sentiment d’exister."
(extrait de cet article: le regard dans la communication)


Dernière édition par Ayla le Dim 23 Aoû 2015 - 17:14, édité 2 fois

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Lun 18 Mai 2015 - 8:53





Dernière édition par Ayla le Dim 23 Aoû 2015 - 17:14, édité 2 fois (Raison : vais finir par y arriver, à trouver comment ancrer mes images et qu'elles s'en aillent pas...)

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Lun 18 Mai 2015 - 9:14



flower Merci à vous. flower

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Mag le Lun 18 Mai 2015 - 10:46

C'est encore un bonheur pour moi de te lire Ayla ce matin Very Happy
"Accoucheuse d'essence" tu es pour moi Wink

Belle journée à ton monde sunny

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Zarbitude le Lun 18 Mai 2015 - 11:28

BonjourAyla:D
J'ai rarement visité un fil qui me plaise autant. ( Sauf le tien, EmiM...mode lèche botte? Non non! Tu sais bien  Wink )
J'aime pas la couture alors j'aime bien quand c'est décousu Razz
J'adore aussi ton avatar. Zut, j'ai pas fait mon yoga matinal....grrrr....trop de chouettes trucs à lire...
Après, c'est tellement riche ici que je ne sais pas quoi dire sauf que je suis tellement heureuse pour toi Ayla, que tu sois Re-née...
Je m'abonne à ton fil....A+ ma belle!

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4306
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 18 Mai 2015 - 11:53

J'avais dis que je passerais (bon en fait tu savais déjà lol), cette fois message public pour dire que j'aime bien aussi ce fil Wink .
Pas grand chose à dire, je lis Wink

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16899
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Mar 19 Mai 2015 - 17:35

Merci Mag!
Merci et bienvenus Zarbritude et Khaltu!

sunny Vos retours, vos mots... me touchent, me font sourire, chaud au coeur!...sunny


Je suis cette semaine en formation et initiation acupuncture. C'est passionnant! Je suis ravie de l'aborder de plus près, et ce n'est que le début!.

La philosophie et approche de la médecine traditionnelle chinoise est riche, cohérente, et efficace qui plus est Wink. Et en lien avec mes réflexions (hapto et psycho-analytiques) et ma vision du Monde et de la Vie actuelle. Vision d'ensemble "logique" et transposable à chaque système/univers, du plus petit au plus grand!
J'aime et retrouve du Sens à ma/la Vie de la considérer sous cet angle que je trouve et ressens sensé, vivant, écologique.

Je m'immerge de plus en plus dans cette vision analogique pleine de bon sens, dans mon quotidien comme dans ma vie pro qui se profile et se concrétise de plus en plus.
Mes négociations de rachat cabinet+patientèle prennent fin, on a trouvé un accord sur le prix! C'était l'étape de maturation indispensable qui va faire que ce qui était rêvé, espéré, envisagé avec enthousiasme depuis un bon mois, va pouvoir se matérialiser!

Next step pour juin: négocier mon départ de l'hôpital (et quitter l'étiquette arrêt longue durée!!!!), mettre ma maison en vente, quitter le sous-sol parental pour un studio proche du cabinet.


Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Zarbitude le Mar 19 Mai 2015 - 19:27

Ca c'est une renaissance sur les chapeaux de roues dis donc!
Ca valait la peine de prendre le temps de "mûrir" tout ce qui sommeillait en toi.
C'est magnifique de pouvoir y assister en live, y participer avec quelques félicitations directement issues du cœur, de la joie Courbette

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4306
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Mar 19 Mai 2015 - 20:19

Accoucher et (re)naître métaphoriquement...

Renaissance sur les chapeaux de roues...ou pas!!  (bon, pour une première, c'est ptet pas si mal, c'est vrai Smile Rolling Eyes

Début de travail dynamique, sur les starting-bloc oui pour le début de dilatation...mais ensuite, vinzou la phase de travail active a pas été de la tarte!!

Comme pour un accouchement avec une phase de travail longue, sans péridurale et des qui frise la dystocie (j'ai stagné en phase de dilatation un bon bout de temps, et malgré ma bonne volonté (ben oui, ça sert à rien, au contraire, faut que le néocortex lache pour laisser place au cerveau reptilien!!) , dans cet état; avec cette sensation omniprésente chaotique qui fait sentir de près la folie, la mort, le désespoir...j'ai bien cru que j'aurai besoin d'un forceps ou d'une césarienne!! ça aurait été le comble pour une sage-femme!!!) Wink
Et J'suis arrivée sur Zc en fin de phase dystocique!!

Dans des situations obstétricales similaires (y'a d'autres typologies et d'autres dynamiques), quand ça bloque un temps, puis que Ça lache (le col, la tension psychique et physique), notamment grâce à un bon accompagnement, dans un environnement accueillant, grâce aux bons mots, de bonnes présences, une attitude bienveillante, accueillante, chaleureuse qui atténue la sécrétion d'adrénaline et la peur/stress, la phase d'engagement se précipite!!
Suis vraiment ravie de pointer le bout de mon nez parmi vous Smile
Et voui, Zarbritude, je confirme, c'est émouvant comme tout des instants comme ça, d'un côté comme de l'autre!
Et ici ce n'est qu'une métaphore, une renaissance symbolique...Je me suis accompagnée à ma Renaissance (réparation symbolique de mon instance psychique de bonne mère (défaillante jusque là), et récupération de ma sensibilité de nourrisson..
Je ne peux qu'imaginer l'intensité émotionnelle puissance 10-20-100 d'une grossesse et d'une mise au monde effective (pour ce qui est du ressenti physique...à mon avis (j'ai beau avoir accompagné un certain de nombre de couples et d'enfant à naître), inimaginable tant que l'on ne l'a pas vécu!  

EDIT:
NB: J'ai tendance à me dire que c'est, en partie, d'avoir participé et accompagné à des moments si intimes, précieux, avec respect et bienveillance de cette pudeur mise à nu (sans respect => stress/danger => dystocie, blocage possible), qui fait que je m'autorise à partager spontanément (ça se fait tout seul) tout cela ici. Wink


Mémo: en train de lire "sur le bord de la rivière Piedra, de P.Coehlo. Superbe. Aussi chouette à lire que l'Alchimiste. Ou que le Petit Prince. Plein de sagesse universelle. J'adore et me délecte.
J'essaierai d'en faire un post mémo un jour ou l'autre!

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Zarbitude le Mar 19 Mai 2015 - 21:28

As-tu lu "L'accompagnement de la naissance" de Bernard Montaud ?
C'est un de mes auteurs préférés.
Il fut le fils spirituel de Gitta Mallasz ( Les dialogues )

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4306
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Mag le Mar 19 Mai 2015 - 22:59

J'avais dit que j'allais y aller doucement avec toi pour te lire, mais même doucement, ça me secoue,
une telle intimité jusque dans les symboles, une différence si proche et si lointaine !!

Ben ça tombe bien j'avais justement besoin de ça Very Happy

Je passe sur Jimminy Cricket, les ponts de pierre, courir, et d'autres parallèles se croisant (ben et alors ça le fait dans le grand dessin)
pour aller à :
"Je ne peux qu'imaginer l'intensité émotionnelle puissance 10-20-100 d'une grossesse et d'une mise au monde effective (pour ce qui est du ressenti physique...à mon avis (j'ai beau avoir accompagné un certain de nombre de couples et d'enfant à naître), inimaginable tant que l'on ne l'a pas vécu! " 
A l'insu de mon plein grès, je n'ai pas accouché avec une telle sagesse de femme comme la tienne, ni les bon mots ni les attitudes bienveillantes, au contraire !!! Pourtant lors de la sortie de mon enfant, c'est un orgasme que j'ai vécu…

Quand tu parle d'accoucher et de renaître métaphoriquement j'ai eu des questions en te lisant que Mentalou m'a remontées de ses archives Wink
Connais-tu la pratique du Rebirth et sa respiration pour revivre sa propre naissance ? Et côté "psy" as tu entendu parler des matrices périnatales de Stanislav Grof et de sa respiration holotropique qui y ressemble ?
Et comme tu ne me connais pas si mes questions sont à côté de ta vibration du moment ne te sent pas obligée d'y répondre Very Happy
Moi même je vais laisser tomber Mentalou et aller brancher tout ça dans ma clé de voute Wink
sous la couette !  Au dodo !


Dernière édition par Mag le Jeu 21 Mai 2015 - 20:26, édité 1 fois (Raison : Grof ne prend qu'un f !!)

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Jeu 21 Mai 2015 - 7:00

@Zarbritude : je le connais, mais je ne l'ai pas lu. Merci de le ramener à ma mémoire vive. Wink

@Mag: Vinzou, j'risque de me transcender alors le jour où j'y serai Very Happy Au Mentalou de Mag : je connais les deux ma cap´taine Smile Rebirth testé (entre autre, j'ai testé boooocoup de choses ces 3 dernières années!! Wink), mais à cette époque j'étais en "dystocie" et c'était mes blocages qui s'exprimaient. Quant à Stanislav Groff, les matrices périnatales me trottent en tête également et j'aimerai le relire. La respi holotropique, par contre, ça ne me dit rien...
Tes vibrations sont les bienvenues ici!

@Aimant: je n'oublie pas que j'ai plein de réponses à te faire, ici et là! Wink

I love you Bonne journée à vous toustes! I love you



Never been here - How about you ?
Je ne suis jamais venue ici - Et vous ?
You smile at my answer,
Vous me souriez en guise de réponse
You've given me the chance,
Vous m'avez donné la chance
To be held and understood.
D'être soutenue et comprise

You leave me laughing without crying,
Vous me laissez en riant plutôt qu'en pleurant
There's no use denying,
Ça ne servirait à rien de nier
For many times I've tried,
Que tant de fois j'ai tenté
Love has never felt as good.
Et que l'amour ne m'a jamais paru si bon

Be it downtown or way up in the air,
Au coeur de la ville ou bien haut dans le ciel
When your heart's pounding,
Quand votre coeur bondit
You know that I'm aware.
Vous savez que je le sais

You make it easy to watch the world with love,
Avec vous c'est facile de regarder le monde avec amour
You make it easy to let the past be done,
Avec vous c'est facile de vivre en paix avec son passé
You make it easy.
Avec vous c'est facile

How'd you do it ? How'd you find me ?
Comment avez-vous fait ? Comment m'avez-vous trouvé ?
How did I find you ?
Comment vous ai-je trouvée ?
How can this be true ?
Comment ça peut être vrai ?
To be held and understood.
D'être soutenue et comprise

Keep it coming - no one's running
Continuez, personne n'est en course
The lesson I'm learning
Une leçon que j'apprends
'Cause blessings are deserved
Parce que ces dons sont mérités
By the trust that always could
Par une confiance qui peut toujours

Be it downtown or way up in the air,
Au coeur de la ville ou bien haut dans le ciel
When your heart's pounding,
Quand votre coeur bondit
You know that I'm aware.
Vous savez que je le sais

You make it easy to watch the world with love,
Avec vous c'est facile de regarder le monde avec amour
You make it easy to let the past be done,
Avec vous c'est facile de vivre en paix avec son passé
You make it easy.
Avec vous c'est facile



T'as passé tout ton temps
A regarder en l'air
Les deux mains en avant
Les deux pieds dans la terre

Mais quand tu passe la vie à goûter la poussière
En contemplant le vide autour de toi
Et si tu passes ta vie à trainer sans rien faire
Tu perds de vue les choses autour de toi
Qui tournent autour de toi
Qui tournent autour de toi
Qui tournent autour de toi

T'as perdu toutes tes chances
T'as rien dit, laissé faire
T'étais là en avance

T'es partie la dernière

Mais quand tu passe la vie à goûter la poussière
En contemplant le vide autour de toi
Mais si tu passes ta vie à trainer sans rien faire
Tu perds de vue les choses autour de toi
Qui tournent autour de toi

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Mag le Jeu 21 Mai 2015 - 10:18

Merci de ton accueil Ayla, n'hésite pas à me dire si je te gêne surtout Very Happy
Là je passe en coup de vent :
http://respiration-holotropique.fr/respiration-holotropique.htm
http://www.inrees.com/livres/La-respiration-holotropique/
je doutais de ma mémoire et d'avoir fait une confusion de mot avec la "matrice isotropique de vecteur" de Nassim Haramein, mais non !
Je suis en train de lire en diagonale Psychologie Transpersonnelle trouvé dans une bouquinerie  et je ne retrouve pas dans mes cartons le livre où il décrit les matrices périnatales que j'ai découvert en découvrant le rebirth ... il y a longtemps... c'est comme si c'était hier !
Comme je suis sur un autre angle pratique en ce moment il faut que je tasse Mentalou au présent de l'instant, donc j'y vais ! (respirer dehors)

Belle journée à toi et tes "lisants" Very Happy sunny


Dernière édition par Kalthu le Sam 22 Aoû 2015 - 11:03, édité 2 fois (Raison : la fiche wiki française était vide...)

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par EmiM le Jeu 21 Mai 2015 - 18:17

Coucou Ayla
Que de beaux mondes chez toi ....  Wink      Smile     Razz  
J'espère que ta formation se passe bien, j'attends ton petit résumé....
Bonne soirée à toi I love you

PS :  Zarb', je te remercie de me ménager ainsi Impec !
Elle mérite bien votre présence à tous Wink

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Sam 23 Mai 2015 - 22:30

@EmiM:   flower Very Happy Merci pour ton doux passage Very Happy  flower  
Voici un début de retour et de partage. Je le développe pas ici, mais y'a des éléments plus bas qui me confortent dans l'idée que la peur (sentiment du Rein) n'est pas le contraste de l'amour (sentiment du Coeur).  Mais un frein. Quand à la colère (sentiment du Foie), elle engendre la joie et l'amour.
Si le Foie bloque => accumulation de colère/frustrations => pas d'Amour, coeur sec, ressentiment pouvant aller jusqu'à la haine selon l'intensité du déséquilibre.
Si le Coeur s'emballe => excès de joie/d'Amour => rétro-contrôle du Rein.
J'y réfléchirai plus longuement si tu me fais rebondir Wink  

Citations en photo affichées sur les murs de mon lieu de formation...

"On passe la moitié de sa vie à retenir sans comprendre, et l'autre moitié à comprendre sans retenir." Antoine de Rivarol

"Si la cause est bonne, c'est de la persévérance. Si elle est mauvaise, c'est de l'obstination." Laurence Sterne

"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux." Antoine de Saint-Exupéry

"Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi, beaucoup d'ennuis te seront épargnés." Confucius

"Toute production importante est l'enfant de la solitude." Goethe

"Ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part..." Antoine de Saint-Exupéry

"Une de nos armes la plus puissante est le dialogue." Nelson Mandela

"La vie est trop courte pour se réveiller avec des regrets. Alors aime les personnes qui te traitent bien, et prie pour ceux qui ne le font pas, parce qu'ils en ont besoin plus qu'ils ne le pensent, et crois que tout ce qui t'arrive a une raison. Si tu as une deuxième chance, alors saisis-là à deux mains. Si cela change ta vie, laisse-toi aller. Personne n'a dit que la Vie serait facile. Ils ont juste promis que ça en vaudrait la peine."

"Il est plus de choses sur la terre et dans le ciel que n'en rêve la philosophie." William Shakespeare

"Vanité des vanités, tout est vanité." Salomon

"Plus il y a de travail, plus il y a d'automatismes. Plus il y a d'automatismes, plus il y a de créativité." Daniel Costantini

"Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends." Benjamin Francklin

"L'idéal du calme est un chat assis." Jules Renard

"L'égalité entre les hommes est une règle qui ne compte que des exceptions." Ernest Jaubert

"Un seul grain de riz peut faire pencher la balance." L'empereur dans Mulan

"Chercher à connaître n'est souvent qu'apprendre à douter." Antoinette du Ligier de la Garde

"Une période d'échec est un moment rêvé pour semer les graines du succès." Paramahansa Yogananda

"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands, pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit." Oscar Wilde

"Les pierres font partie du chemin." Proverbe roumain

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." Sénèque

"Le silence est d'or, alors je me tais..." Mc Solaar  


Retour de formation d'initiation à la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et l'acupuncture périnatale.
Que je suis contente d'avoir pu m'inscrire sur la tard à cette formation!

Ça m'ouvre encore d'autres horizons sans m'éloigner du panorama global que j'entraperçois de la Vie.
Encore plus d'analogies entre les différents systèmes, et un nouveau mode d'action pour interagir sur le QI, l'Energie/l'élan de Vie fondamental qui anime tout ce qui vit.

A décanter, mais très intéressant pour agir sur le symptôme => traitement brindille (remplir un vide, lever une stagnation/blocage, tempérer un trop-plein), dans le court-terme.
A voir, faire des liens entre les notions hapto, analyse ferenczienne et MTC pour remanier et équilibrer en profondeur => traitement racine, pour le moyen et long terme. C'est là où j'aimerai me projeter professionnellement.

Je le pose et le rêve ici pour que cela se matérialise à moyen terme Smile






Le Dao, le Yin et le Yang. (extrait)

Le Dao (Tao), est la loi universelle qui gère toute la création. La Dao organise, règle, ordonne les transformations et mutations du qi. La vie et la création ne sont que l'expression de l'évolution permanente du qi telle que "programmée" par le Dao. Mais le Dao est indescriptible, car nul ne peut décrire la perfection. En parler, c'est déjà en déformer ou en atrophier le sens.
Les chinois vont donc tenter de décrire les manifestations ou les effets du Dao, ce qu'ils appellent ses empreintes dans le monde matériel, visible, perceptible, même s'il n'est perceptible que par la raison ou l'esprit.
Comment décrire de manière relativement simple les multiples aspects de la création, de la vie?
Pour résoudre ce problème, la pensée chinoise a conçu deux principes qui sont en fait deux pôles extrêmes, absolus, apparemment opposés l'un à l'autre. Tout ce qui existe est une combinaison dans des proportions variables de ces deux principes: le Yin et le Yang.

Yin et Yang sont deux notions opposées mais complémentaires et relatives. Le Yang absolu, c'est le Soleil. Le Yin absolu, c'est la Terre. Tout ce qui est entre ciel et terre est plus ou moins yin ou plus ou moins yang selon le point de vue adopté pour établir une comparaison ou une hiérarchie de valeur. (cf tableau ci dessus).

ex: - un homme est yin si on le compare au ciel qui est plus yang que lui. Mais ce même homme est yang si on le compare à la terre.
    - pour comparer entre eux les êtres humains, il faudra préciser selon quel critère on les compare. Si le critère est le sexe, les femmes sont yin, les hommes sont yang. Si le critère est l'activité, certaines femmes et certains hommes, les plus actifs, sont yang. Les autres, hommes ou femmes, les moins actifs, sont yin.

Le diagramme bien connu du yin/yang représente l'union du yin et du yang, équilibrée, génératrice de vie dans la complémentarité. Le point blanc dans la grosse partie noire indique que le yin, même lorsqu'il est à son maximum, contient en lui le germe du yang. Il en est de même pour le point noir, indiquant que le yang à son maximum contient le germe du yin.
S'il y a un maximum du yin et du yang, c'est donc qu'il y a des variations, dans l'espace (le haut est plus yang que le bas), et dans le temps (midi est plus yang que minuit). En considérant le diagramme comme une représentation de la rotation du temps, on peut placer les repères temporels suivants : midi/été (là ou commence la pointe noire de yin) et minuit/hiver (là ou commence la pointe blanche de yang).

On peut donc dire que le yang naît à minuit, devient apparent le matin, maximal à midi, pour diminuer et disparaître le soir. C'est l'inverse pour le yin.
Le raisonnement analogique, propre à l'Orient, permet de déduire un autre diagramme du précédent, en remplaçant le jour par un cycle analogue, celui de l'année: été, hiver. La description de l'évolution de yin et du yang selon les saisons se fait donc par analogie avec l'évolution selon les heures du jour.
C'est là un premier exemple de raisonnement analogique.
En outre, ces diagrammes mettent en évidence la notion de rythmes, de cycles, sans cesse soulignée en MTC. C'est la chronologie de l'Orient.


Dernière édition par Ayla le Dim 23 Aoû 2015 - 17:17, édité 3 fois

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Ayla le Dim 24 Mai 2015 - 0:57

@Mag:
la respi holotropique m'évoque bien le rebirth en effet, en lisant les liens que tu m'as donné.
Pour les matrices périnatales de S.Grov, c'est bien dans "Psychologie Transpersonnelle" que je l'ai lu.
Il en établit 4 grands types de matrices périnatales fondamentales (MPF), d'après l'étude qu'il a fait de plus de 2000 "trip sous lsd".
Je le cite en diagonale abrégée:

"Les techniques qui permettent de pénétrer empiriquement dans les domaines de l'inconscient, tendant à activer en premier lieu les organes sensoriels. [...] Ces expériences sensorielles (plus ou moins abstraites, sans signification symbolique personnelle) n'ont guère d'importance dans le cadre du processus de l'exploration profonde de soi. d'expériences sensorielles. Elles constituent une barrière qu'il est nécessaire de franchir pour entreprendre le voyage dans la psyché inconsciente.
[...]
La douleur émotionnelle et la douleur physique atteignent parfois une intensité extraordinaire lorsque le processus d'auto-exploration empirique s'approfondit. Elles sont parfois si extrêmes que l'individu a le sentiment d'avoir transcendé les limites de la souffrance individuelle et d'expérimenter la souffrance de groupes d'individus, celle de toute l'humanité, voire celle de toute la vie. [...]

La confrontation empirique avec la mort à ce niveau tend à être intimement associée à une série de phénomènes liés au processus de la naissance.
Les individus impliqués dans de telles expériences ont le sentiment de lutter pour naître ou pour accoucher; ils ressentent, de plus, nombre des modifications physiologiques concomitantes à la naissance. Les sujets ont souvent la conviction d'être des foetus et ils revivent parfois certains aspects de leur naissance biologique avec une précision étonnante et vérifiable.
L'élément de mort est représenté par une identification simultanée ou alternative à des personnes âgées, souffrantes et agonisantes. L'ensemble du spectre se manifestant à ce niveau n'est pas réductible à la reviviscence de la naissance biologique, pourtant le trauma de la naissance représente un élément essentiel de ce processus. C'est la raison pour laquelle j'ai nommé ce domaine: inconscient périnatal.

NB: sans LSD, ma crise de vie m'a fait re-émerger cet inconscient...

La relation entre la naissance biologique et les expériences de mort/re-naissance est très profonde et spécifique. Cette constatation permet d'utiliser les phases de l'accouchement biologique pour construire un modèle conceptuel destiné à faciliter la compréhension et la dynamique de l'inconscient au niveau périnatal. [...]
Des séquences empiriques de nature périnatale possèdent un potentiel thérapeutique distinct et permettent de surmonter des émotions et sensations physiques pénibles.
Elles résultent également en une transformation profonde de la personnalité. Une rencontre empirique profonde avec la mort et avec la naissance est de plus associée à une pénible crise existentielle au cours de laquelle l'individu remet en question la signification de l'existence, sa propre échelle de valeur et son monde de vie.

NB: je confirme! Wink

Cette crise ne sera résolue qu'en retrouvant les dimensions spirituelles intrinsèques de la psyché et les éléments de l'inconscient collectif.
Le niveau périnatal de l'inconscient se situe donc à un croisement important entre l'inconscient individuel et collectif, ou entre la psychologie traditionnelle et le mysticisme, ou entre ce dernier et la psychologie trans-personnelle.

La phénoménologie des expériences de mort et de re-naissance reflétant le niveau périnatal de l'inconscient est très riche et très complexe. Les expériences se manifestent selon 4 modèles ou constellations empiriques. [...]

Les MPF possèdent un contenu émotionnel et psychosomatique propre, mais elles fonctionnent en outre comme des principes organisateurs pour le matériau d'autres plans de l'inconscient.

MPF I:
Cette matrice là est liée à l'état original de l'existence intra-utérine, durant laquelle l'enfant et la mère vivent en symbiose.
A moins que des stimuli nocifs n'interfèrent, les conditions sont idéales pour l'enfant. Ceci n'est bien évidemment pas toujours le cas, les conditions optimales peuvent connaître maintes altérations, en particulier en fin de grossesse.
[...]
Certains sujets expérimentent parfois un spectre entier d'images et de thèmes qui sont associés à la MPF I suivant les lois de la logique empirique profonde.
L'état intra-utérin paisible accompagne dans certains cas d'autres expériences qui partagent avec lui l'absence de limites et d'obstacles, telles que la conscience de l'océan, celle d'une forme de vie aquatique (baleine, poisson, méduse, anémone de mer ou varech), ou encore celle de l'espace interstellaire.
Des images de la nature sous son meilleur aspect (la Mère Nature), belle, sécurisante, nourricière, représentent aussi des éléments concomitants de l'état foetal positif.
Des visions archétypes de l'inconscient collectif impliquent dans ce contexte des paradis de différentes cultures. Des séqunces d'unité cosmique ou d'union mystique font partie intégrante de l'expérience de la MPF I.

Les désordres de la vie intra-utérine sont associés à des images et à des séquences de périls sous-marins, de cours d'eau pollués, de contamination ou d'inhospitalité de la nature ainsi qu'à des visions de démons insidieux.
Une distorsion psychotique aux connotations paranoïdes remplace la dissolution mystique des limites.

Les aspects positifs de la MPF I sont étroitement liés aux souvenirs d'union symbiotiques avec la mère, et aux souvenirs de situations associées à la paix de l'esprit, à la satisfaction, à la relaxation et à la beauté naturelle.
Des aspects négatifs de la MPF I tendent en revanche à être associés à certains éléments trans-personnels négatifs correspondants.

NB: pour ma part, j'ai recontacté la sensation de symbiose dans la peur/l'angoisse inhérente à ma mère (tout en étant dans une grande confusion à cette époque de "reviviscence")

MPF II:
Ce modèle empirique est lié à la première phase de l'accouchement (début de travail). Les conditions de la vie intra-utérine, proches de l'idéal vont cesser. Le monde du foetus est perturbé; d'abord de manière insidieuse par des sécrétions hormonales, puis de façon mécanique par des contractions utérines périodiques. Durant cette phase, les contractions pressent et poussent le foetus mais le col de l'utérus étant fermé, le passage n'est pas libre.[...]

L'élément symbolique associé à cette première phase de l'accouchement est l'expérience de fusion cosmique. L'angoisse est intense mais son origine n'est pas identifiable.
L'individu a tendance à interpréter son environnement immédiat, voire le monde entier, en termes paranoïaques.
L'intensification de cette expérience provoque parfois la vision d'un tourbillon gigantesque et irrésistible aspirant le sujet et son monde vers son épicentre. Une variante empirique de cette fusion dangereuse fait intervenir des monstres terrifiants désireux d'avaler le patient: dragons géants, pythons, pieuvres, baleines ou araignées.
Une forme moins dramatique de la même expérience est le thème d'une descente aux enfers et l'errance dans des grottes ou un labyrinthe. [...]

La contre partie symbolique de la première phase clinique de l'accouchement est l'expérience du sans-issue, ou de l'enfer. L'individu a le sentiment 'être pris au piège dans un monde cauchemardesque, il expérimente la claustrophobie et subit d'incroyables tortures psychologiques et physiques. Il perd le sens du temps linéaire, il est incapable d'envisager le moment où prendra fin son tourment, et il ne voit aucun moyen d'y échapper. La situation est absolument insupportable: elle paraît interminable et désespérée.
Pour certains, cette expérience résulte en une identification empirique à des prisonniers de camps de concentration, à des internés dans un asile d'aliénés, à des pécheurs en enfer, ou à des personnages archétypes symbolisant la damnation éternelle tels que le Juif Errant Ahasvérus, le Hollandais Volant, Sisyphe, Tantale et Prométhée.

Le sujet confronté à une telle crise existentielle est incapable de discerner le moindre aspect positif dans le monde et dans son existence. Des sentiments angoissants de solitude métaphysique, de désespoir, d'impuissance, d'infériorité, de désarroi et de culpabilité sont des composantes classiques de cette matrice.

En tant que matrice de mémoire, la MPF II représente la base pour l'enregistrement de toutes les situations déplaisantes de la vie dans lesquelles une force destructrice irrésistible s'impose au sujet passif et désemparé.

NB: plus d'un an avec ce vécu de fond...

MPF III:
Cette matrice est liée à la seconde phase clinique de l'accouchement (dilatation). Les contractions utérines se poursuivent, mais le col de l'utérus est à présent dilaté et la progression à travers la filière pelvigénitale est possible.
Le foetus mène une lutte acharnée pour sa survie; il ressent de fortes pressions mécaniques et éprouve souvent une suffocation intense. Au moment de l'expulsion, le foetus peut connaître un contact immédiat avec des matières biologiques comme du sang, des mucosités, du liquide amniotique, de l'urines et même des selles.
[...]
La MPF III présente 4 aspects distincts, à savoir: titanesque, sadomasochiste, sexuel et scatologique.
Il importe de préciser qu'en dépit de cette diversité phénoménologique, le thème sous-jacent des expériences est un combat de mort/re-naissance.
[...]
La MPF III se caractérise par l'omniprésence de la mort, par des perversions sexuelles, par la peur, par l'agressivité, par des tendances scatologiques et par un symbolisme spirituel inverti.
[...]
Plusieurs caractéristiques importantes différencient ce modèle empirique de la constellation du "sans issue" décrite dans la MPF II. Ici, la situation ne paraît pas désespérée, et le sujet n'est pas impuissant. Il est actif et il éprouve le sentiment que sa souffrance a une direction et une raison d'être.
Cette situation se rapprocherait plus, en termes religieux, du concept du purgatoire que de celui de l'enfer. Le sujet ne joue en outre pas exclusivement le rôle de la victime passive. Il est simultanément observateur et acteur si bien qu'il est difficile de préciser s'il est victime ou bourreau.
La situation du "sans issue" implique une souffrance pure alors que l'expérience du conflit mort/re-naissance se situe à la frontière de l'angoisse et de l'extase ; elle représente la fusion des deux sentiments. Il semble approprié de parler dans ce contexte d'"extase volcanique"(yang) plutôt que d'"extase océanique"(yin), spécifique de l'union cosmique (MPF I).

En tant que matrice de mémoire, les caractéristiques empiriques spécifiques relient la MPF III aux souvenirs d'expériences sensuelles et sexuelles intenses et précaires, de luttes et de combat, d'aventure excitantes mais dangereuses, de viols et d'orgies sexuelles...[...]

Le symbolisme religieux et mythologique de cette matrice est en principe rattaché aux religions pratiquant et glorifiant les sacrifices et les rituels sanglants. Les scènes impliquent souvent des rituels de sacrifices précolombiens, des visions de crucifixion ou d'identification au Christ ou encore d'adoration de la terrible déesse Kali, de Coatlicue ou de Rangda.
Egalement éléments du Sabbat des Sorcières, des orgies sataniques ou des rituels de Messes Noires.
Un autre groupe d'images est lié aux rituels religieux et aux cérémonies combinant la sexualité et les danses primitives, telles que les adorations phalliques, les rites de fertilité, ou diverses cérémonies tribales aborigènes.
Un des symboles classiques de la transition entre la MPF III et la MPF IV fait intervenir le légendaire Phoenix, qui meurt dans le feu et renaît de ses cendres pour s'élever vers le soleil.


NB: Je réalise que j'étais plutôt dans ce vécu MPF III durant mes années de relations chaotiques qui m'ont déséquilibrées/transformées, et l'année de vécu MPF II est venue après avoir renoncé à cette relation (en poussant la perversion à son comble et en conscience, pour reprendre le dessus, par survie, pour un peu de plaisir angoissant extatique, mais à contre-coeur => pour me libérer d'une situation d'emprise).
Le "sans-issue" a été éprouvé seulement après ma naissance? => pour info, ma mère était cerclée et au repos pendant sa grossesse, je suis née dans les heures suivant le retrait du cerclage. Je présume dilatation rapide donc pas de vécu de sans-issue (le col n'a jamais été fermé et ne m'a jamais franchement retenu).
Par contre, je pense que je n'étais pas confort in-utéro de par un climat environnant anxieux, mais n'avait pas pour autant la sensation que ce serait mieux dehors. Bien ni ici, ni là..Pas envie de naître. (J'aurai souhaité savourer des moments de confort serein avant de venir et devoir m'autonomiser. J'y ai mis du mien, vu qu'on me sommait de sortir, mais à contre-coeur)


MPF IV:
Cette matrice périnatale est liée à la phase ultime de l'accouchement, l'expulsion de l'enfant. Les expériences angoissantes culminent, la progression à travers la filière pelvigénitale touche à sa fin et l'intensification ultime de la tension et de la souffrance est suivie d'un soulagement et d'une relaxation soudains. L'enfant naît et après une période prolongée de ténèbres est confronté pour la première fois à l'intensité lumineuse du jour. Le cordon ombilical est sectionné. La séparation physique de l'enfant d'avec la mère est achevé et l'existence du nouveau-né en tant qu'individu autonome commence.
[...]
Sur un plan symbolique et spirituel, la manifestation de la MPF IV constitue l'expérience de mort/re-naissance. Elle marque le terme et la résolution de ce conflit.
Il est paradoxal de noter que l'individu, qui se trouve sur le point de vivre une libération ineffable, éprouve le sentiment de l'imminence d'une catastrophe aux proportions gigantesques. L'appréhension qui en résulte explique le fait que le sujet ne désire pas continuer l'expérience. La transition entre la MPF III et la MPF IV est accompagnée d'un sentiment d'annihilation à tous les niveaux. L'individu connaît un anéantissement biologique final, un choc émotionnel, une débâcle intellectuelle, et une humiliation morale, sa conception du monde s'effondre et il vit la destruction instantanée de son système antérieur de référence: on parle alors de "mort de l'ego".
Après que le sujet a "touché le fond cosmique" de l'annihilation totale, il est assailli par des visions de lumières froides et aveuglantes, blanches ou dorées, d'une radiance et d'une beauté surnaturelles.
Cette expérience est parfois associée à une présentation étonnante d'archétypes divines, à des spectres d'arc-en-ciel ou à des dessins complexes de paon. Des visions du renouveau printanier ou de l'accalmie après une tempête se manifestent aussi dans ce contexte. L'atmosphère générale est à la libération, à la rédemption, et au salut. L'individu se sent débarrassé de son fardeau d'agressivité et de culpabilité.
Il est submergé par un flux d'émotions positives à son égard, à celui d'autrui et de l'existence en général. Il lui semble que ce monde baigne dans la beauté, l'allégresse et la sécurité.

NB: C'est fou.
J'ai lu ce bouquin début 2013, quand j'étais en pleine confusion et que je me noyais dans ma relation. Je suis surprise en relisant et renotant ce passage ici de constater comment mes 2 années de vécus depuis s'ajustent sur ces MPF, et reprennent assez bien ce que je peux aujourd'hui nommer de ce que j'ai traversé et vécu psychiquement de par cette situation. Quelle expérience douloureuse mais enrichissante. J'ai réussi à retrouver ma spiritualité et le "symbolique" qui était assez absent de ma psyché, sans oublier ma féminité, mon désir, et ma sexualité.

NB2: Avant la lecture de ce bouquin et ces 5 dernières années, je n'avais pas trop d'opinion sur le vécu de la vie foetale. Je ne savais pas trop quoi penser de "la conscience", et à quel moment elle "arrivait".
Je pense aujourd'hui qu'une certaine intelligence et mémoire est présente dès la première cellule (issue des deux gamètes), et ne cesse de se construire et se remodeler tout du long de la croissance, intra-utérine, puis extra-utérine, jusqu'à l'acquisition de la parole, puis du développement du système cognitif et cortiqué.


Le symbolisme religieux et mythologique de la MPF IV est riche et varié. [...] L'expérience de la mort de l'ego est souvent associée à des images de déités terrifiantes et destructrices: Moloch, Shiva, Huitzilopochtli, Kali, ou Coatlicue ou à une identification au Christ, à Osiris, à Adonie, à Dionysos ou à d'autres êtres mythiques ayant été sacrifiés. [...] Egalement fréquentes sont les expériences de rencontre ou d'union avec les Grandes Déesses Mères telle que la Vierge Marie, Isi, Lakshmi, Parvati, Héra ou Cybèle.

En tant que matrice de mémoire, la MPF IV enregistre toutes les situations au cours desquelles le sujet a échappé à un danger quelconque. Les sujets revivent donc des souvenirs liés à des épisodes suivants de près la fin d'une guerre ou d'une révolution, la survie à des accidents, à des interventions chirurgicales, à des maladies graves.

Bon, ben j'avais pas prévu une réponse si longue...mais j'ai apprécié cette relecture et ce rafraîchissement de mémoire!
Very Happy


Dernière édition par Ayla le Dim 23 Aoû 2015 - 17:17, édité 2 fois

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est décousu...mais c'est déjà ça

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum