mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Hanta le Jeu 9 Juil 2015 - 12:26

Quand on dit être social on veut dire par là qui se structure en société, mais on peut être intégré dans une société et fuir les relations sociales... Tout le monde n'aime pas autrui.

Hanta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7018
Date d'inscription : 30/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Slafka le Jeu 9 Juil 2015 - 13:02

ShineFlower a écrit:
Slava a écrit:Mais tu ne sais pas si l'au-delà te réserve que du bonheur ou peut-être autre chose. Smile
Apres la mort l'âme retourne dans le cosmos et trouve la libération cosmique ou divine. Sur terre notre âme est emprisonnée dans le corps physique. Alors apres la mort on est sur de trouver le bonheur. Enfin ce n'est que mon avis. Smile

Ma phrase était quelque peu ironique, ShineFlower. Je pense que l'après est sûrement beaucoup plus prosaïque qu'on ne le pense. Smile

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Fab. Fabrice le Jeu 9 Juil 2015 - 17:10

ShineFlower a écrit:
Slava a écrit:Mais tu ne sais pas si l'au-delà te réserve que du bonheur ou peut-être autre chose. Smile
Apres la mort l'âme retourne dans le cosmos et trouve la libération cosmique ou divine .../... . Alors apres la mort on est sur de trouver le bonheur.

Apparement, on à besoin d'espoir pour être heureux ... drunken


Fab. Fabrice
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 47
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Streum le Ven 10 Juil 2015 - 9:58

Slava a écrit:Je pense que l'après est sûrement beaucoup plus prosaïque qu'on ne le pense. Smile
Une avant-première de l'après, pour les curieux Wink:

Streum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Allegrina le Ven 10 Juil 2015 - 10:47

Fab. Fabrice a écrit:
Allegrina a écrit:Je retournerai plutôt la question en ces termes :
Peut on être heureux si les besoins de la pyramide ne sont pas satisfait ?
Dans mon souvenir (mais ils sont loin mes cours d'économie), Maslow disait lui même que l’objectification du bonheur ne pouvait s'envisager sans que les besoins ne soient satisfait (ou au moins les niveaux 1 à 3).

Oui , selon moi on peut l'être assurément même sans réunir la totalité des niveaux même 1 à 3, il suffit de s'échapper de la société actuelle, cette pyramide ( à la con pour moi) n'est valable que dans le contexte d'une sociétée marchande basée sur une économie libérale et concurentielle, la preuve opn t'à inculqué ces foutaise en cours d'éco. Wink

Je réponds un peu en décalé, mais c'est parce que j'avais pas envie de m'enerver ici alors que je venais de le faire sur un autre sujet.
Streum a posé la question de la pyramide de Maslow en corrélation avec le sujet, je n'ai fait que lui répondre et donner le cadre (car tout le monde ne sais pas qui est Maslow ni ne connait son oeuvre). Je n'ai apporté aucun jugement personnel sur le sujet, j'ai juste cadré et initié l'interrogation dans le sens qui me semblait pertinent.
Me faire sauter à la gorge pour ca :
1. ca vaut pas le coup
2. c'est hors sujet
Mais admettons...

Pourquoi apprends t-on ces "foutaises" en cours d'éco ?
Parce qu'il est plus ou moins admis que la société marche comme ca, que l'économie de marché y est directement lié, et que lorsqu'on fait des études commerciales, c'est un peu la base de plein de choses.

Me les a t-on inculqué ?
Oui, je m'en sers... donc forcement. Cela ne veux pas dire que c'est mon opinion personnelle ni que j'y ai perdu mon esprit critique dans la foulée.
Après... je vis pas en hermite, et on est dans "une sociétée marchande basée sur une économie libérale et concurentielle"... welcome to the world... so sorry...

Je pense qu'il aurait été plus constructif d'expliquer pourquoi tu étais contre (histoire d'instaurer un dialogue quoi) plutot que de dire "c'est con c'est de la merde", mais ce n'est que mon point de vue.
Déjà m'expliquer comment on peut etre heureux sans le niveau 1, en pleine famine en train de voir crever de faim et de soif ses enfants dans le désert du sahel par exemple... ca aurait peut etre pu enrichir la réflexion. Mais bon, je suis quelqu'un de tellement matérialiste que ca a du m'échapper.

allez...  Tchao

Allegrina
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 589
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Fab. Fabrice le Ven 10 Juil 2015 - 23:30

Allegrina a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:
Allegrina a écrit:Je retournerai plutôt la question en ces termes :
Peut on être heureux si les besoins de la pyramide ne sont pas satisfait ?
Dans mon souvenir (mais ils sont loin mes cours d'économie), Maslow disait lui même que l’objectification du bonheur ne pouvait s'envisager sans que les besoins ne soient satisfait (ou au moins les niveaux 1 à 3).

Oui , selon moi on peut l'être assurément même sans réunir la totalité des niveaux même 1 à 3, il suffit de s'échapper de la société actuelle, cette pyramide ( à la con pour moi) n'est valable que dans le contexte d'une sociétée marchande basée sur une économie libérale et concurentielle, la preuve opn t'à inculqué ces foutaise en cours d'éco. Wink

Je réponds un peu en décalé, mais c'est parce que j'avais pas envie de m'enerver ici alors que je venais de le faire sur un autre sujet.
Streum a posé la question de la pyramide de Maslow en corrélation avec le sujet, je n'ai fait que lui répondre et donner le cadre (car tout le monde ne sais pas qui est Maslow ni ne connait son oeuvre). Je n'ai apporté aucun jugement personnel sur le sujet, j'ai juste cadré et initié l'interrogation dans le sens qui me semblait pertinent.
Me faire sauter à la gorge pour ca :
1. ca vaut pas le coup
2. c'est hors sujet
Mais admettons...

Pourquoi apprends t-on ces "foutaises" en cours d'éco ?
Parce qu'il est plus ou moins admis que la société marche comme ca, que l'économie de marché y est directement lié, et que lorsqu'on fait des études commerciales, c'est un peu la base de plein de choses.

Me les a t-on inculqué ?
Oui, je m'en sers... donc forcement. Cela ne veux pas dire que c'est mon opinion personnelle ni que j'y ai perdu mon esprit critique dans la foulée.
Après... je vis pas en hermite, et on est dans "une sociétée marchande basée sur une économie libérale et concurentielle"... welcome to the world... so sorry...

Je pense qu'il aurait été plus constructif d'expliquer pourquoi tu étais contre (histoire d'instaurer un dialogue quoi) plutot que de dire "c'est con c'est de la merde", mais ce n'est que mon point de vue.
Déjà m'expliquer comment on peut etre heureux sans le niveau 1, en pleine famine en train de voir crever de faim et de soif ses enfants dans le désert du sahel par exemple... ca aurait peut etre pu enrichir la réflexion. Mais bon, je suis quelqu'un de tellement matérialiste que ca a du m'échapper.

allez...  Tchao

Hola, tu es vive, note que je ne t'ai pas critiqué ni jugé,  j'ai juste en une phrase :

- répondu "oui" à ta question
- donné mon avis sur cette pyramide
- expliqué qu'elle ne se rapporte qu'à un contexte particulier
- Argumenté du fait qu'on t'a "dressé" comme cela dans des cours ayant un objectif précis

Phrase qui a manifestement résonnée ( raisonnées?) puisque tu fait un laius complet pour te justifier, du coup, je constate bien que tu t'est sentie agréssée car remise en cause dans la constitution même de ta personne , j'en suis désolé ce n'étais pas mon but, j'ai du être mal-adroit, le problème c'est que moi je ne vois pas ou.

Attention, ne lis pas cela sans savoir que cela provoquera assurément ton courrou:
Mais bon, ce que tu ajoute me montre que tu ne sort pas du cadre, que ce qu'on t'a inculqué à bien atteint son objectif, que tu accepte la société telle que présentée, que tu considère que c'est le monde et que c'est inéluctable, que tu y collabore, bon , ok, hé bien grand bien te fasse mais vus comment tu prend les chose, ca ne doit manifestement pas être la cas.


Relis moi et tu constatera que tu l'a mal fait en première instance, deux exemples :

- J'ai expliqué pourquoi je la trouve con
- Je n'ai jamais dit que l'on pouvait se passer totalement du niveau 1


Mais j'admet que ton énervement est ma faute, je suis sans ambages et je n'ai pas pris les précautions nécéssaires, je pensait que ne pas t'aggresser suffit, non il faut aussi prendre soins de toi, je m'en souviendrais désormais, excuse moi.


Mais bon, ton monde est condamné tu sais, Be happy Very Happy

Fab. Fabrice
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 47
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais finalement, de quoi a t'on besoin pour être heureux ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum