difficulté de vivre avec une normo-pensante

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Cataclop le Mar 28 Avr 2015 - 12:32

bonjour,
j'avais envie de me joindre à votre discussion et donner mon avis.
Quelqu'un disait plus haut que les concessions non merci.
On aimerait tous ne pas en faire mais il faut pourtant, sinon autant vivre seul dans son coin et se priver ainsi de toutes les rencontres que l'on peut faire.
HP et NP peuvent être ensemble à partir du moment où il y a rencontre entre les deux, une rencontre réelle basée sur le vrai-self. C'est pareil pour tous les couples.
Après je parle bien de concessions pas de sacrifices et pour savoir et connaître et sentir cette différence il faut l'expérimenter. Etant en couple avec un NP il m'est arrivé de faire des sacrifices, sans qu'il ne demande rien, sans qu'il s'en rende compte, jusqu'à me sentir mal, et là il a bien fallu que j'explique mon fonctionnement, il était désolé de n'avoir rien vu et m'a encouragé à lui dire quand quelque chose me parlait pas, quand je n'étais pas à l'aise sur quelque chose, pas pour que je finisse par "avoir le dernier mot" mais pour qu'un vrai dialogue prenne place, des concessions d'accord, mais dans les deux sens, pour que chacun gagne. Il comprend que j'ai besoin de temps toute seule, mais il sait que quand on se "retrouve" on passe des moments de qualité. Je vois les efforts qu'il fait pour m'écouter et s'adapter à moi par moment, et je n'oublie jamais de le remercier, de lui dire la valeur de son esprit et de son coeur, et combien je le trouve intelligent, une intelligence que je ne maîtrise pas mais qui lui fait voir la vie avec d'autres yeux et quand il partage sa vision des choses avec moi c'est un vrai présent qu'il me fait.

Cataclop

Messages : 24
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Stauk le Mar 28 Avr 2015 - 12:44

Cataclop à propos de son compagnon normo pensant a écrit: il était désolé de n'avoir rien vu et m'a encouragé à lui dire quand quelque chose me parlait pas, quand je n'étais pas à l'aise sur quelque chose, pas pour que je finisse par "avoir le dernier mot" mais pour qu'un vrai dialogue prenne place, des concessions d'accord, mais dans les deux sens, pour que chacun gagne. Il comprend que j'ai besoin de temps toute seule, mais il sait que quand on se "retrouve" on passe des moments de qualité [..]
Ce qu'il faudrait, c'est d'avantage de normo-pensées sur ce forum.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Smarty le Mer 29 Avr 2015 - 16:28

Effectivement c'est le top quand on atteint ce genre d'équilibre dans une relation Cataclop!

Je voudrais quand même remercier Stauk pour son craquage un peu plus haut Very Happy
Smarty
Smarty

Messages : 19
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 33
Localisation : Londres

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Mer 29 Avr 2015 - 23:05

Zenji a écrit:Salty, dégages de ce forum, t'as ta pelouse à tondre !

toi-même (raie partie, désolée)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: Difficulté a vivre avec une normo-pensante

Message par ShineFlower le Jeu 30 Avr 2015 - 20:14

Poir moi, je pense qu'un zèbre qui a un mode de pensée atypique ne peut vraiment avoir une relation sur le long terme avec un normo pensant sous peine d'être malheureux. Si le zebre s'adapte au normo pensant c'est pas le cas de ce dernier. Le normo pensant pense essentiellement en code sociaux. Tandis que le zèbre pense en logique en analogie et par ses ressentis. Deux intelligences hyper differente. La rencontre d'âme a âme me paraît etre tres difficile dans ses conditions. Zèbre
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3563
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 60
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Drixme le Sam 2 Mai 2015 - 10:18

Ah je suis content de voir que je ne suis pas tout seul à me dire ça !!

J'en arrive toujours à la conclusion que le zèbre finira triste, juste de ne pas se sentir pleinement comblé, et sans savoir la raison ..
Drixme
Drixme

Messages : 70
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 37
Localisation : Chelles

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Relation zeèbre / okapi

Message par ledruide le Mar 5 Mai 2015 - 9:17

bonzour,
Je m'incruste dans la conversation (oui je sais c'est un forum donc y a pas vraiment d'incruste, mais ça ne m'empêche pas d'avoir le droit de penser que je dérange !) car je suis marié et en couple avec une non zèbre - on à qu'a dire une okapi histoire de régler le pb du terme normo-pensante - depuis 18 ans (oh punaise ).

Avec le recul la principale difficulté ne me semble pas venir de la différence zèbre/okapi mais plutôt du fonctionnement face aux façons de penser, notamment la relation aux émotions ou à la logique et il me semble que cette compatibilité est plus facilement expliqué (du moins plus cohérent) a travers le filtre des types psychologiques (MBTI).
Je ne dit pas que les types sont la seule réponse, mais je dirai que la zèbritude et l'okapitude ne sont qu'un facteur aggravant d'une incompatibilité (ou un facteur de risque s'il y a compatibilité) tout comme peuvent l'être des convictions politiques ou religieuse (pour celles et ceux qui en ont) ou alors une passion pour la circoncision des huitres en milieu urbain....

N'Cha!

Edit :
Bon après il y a plein de points qui sont dur à vivre : le fait de croire qu'un problème discuté est résolu et m'apercevoir que finalement non, la résolution n'est restée que peu de temps comme si la mémoire de l'okapi n'était qu'un disque qui dès qu'il est rempli écrase d'anciens contenu... et du coup à intervalle régulier l'impression de vivre une énième fois la même scène... c'est épuisant.. et puis et puis... bon y a plein de différences mais ce n'est pas à mes yeux le critère initial du problème...


Dernière édition par ledruide le Mar 5 Mai 2015 - 10:04, édité 1 fois
ledruide
ledruide

Messages : 87
Date d'inscription : 28/02/2011
Age : 43
Localisation : Une plage au sud des landes, posé sur un caillou, j'attends mon recyclage en information pure

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Drixme le Mar 5 Mai 2015 - 9:57

Bonjour Ledruide,

effectivement, j'en arrivais un peu au mêmes conclusions de mon côtés ..

Je viens de comprendre que ma vision du couple, de l'amour voir des relations en général était complètement faussée et surtout générée par mon résultat MBTI .. je suis un idéaliste, donc effectivement cela explique le reste ..

ah le filtre des types psychologiques ..
Drixme
Drixme

Messages : 70
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 37
Localisation : Chelles

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Skeptika le Mer 17 Juin 2015 - 3:58

ShineFlower a écrit:Poir moi, je pense qu'un zèbre qui a un mode de pensée atypique ne peut vraiment avoir une relation sur le long terme avec un normo pensant sous peine d'être malheureux. Si le zebre s'adapte au normo pensant c'est pas le cas de ce dernier. Le normo pensant pense essentiellement en code sociaux. Tandis que le zèbre pense en logique en analogie et par ses ressentis. Deux intelligences hyper differente. La rencontre d'âme a âme me paraît etre tres difficile dans ses conditions. Zèbre

C'est exactement cela.
Skeptika
Skeptika

Messages : 35
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Dim 20 Sep 2015 - 13:34

Toshi a écrit:En fait tu te surprends a penser que ton/ ta partenaire est un peu trop léger en culture et en intelligence ? Ses remarques et son manque de répondant t'exaspère?  

Flo tant a écrit:Oui mais quand le respect s'étiole devant la condescendance. Comme on le ferait devant son enfant le plus fragile.
On est exigeant envers les gens en qui on croit.
On a de la pitié qu'envers les gens qui nous gens développer un sentiment ignoble de supériorité.

Smarty a écrit:Comment ne pas se lasser d'un schéma trop routinier au fil du temps? Etant zèbre quelque part j'ai l'impression de pouvoir réinventer une vie sans sombrer trop dans le quotidien mais comment expliquer ce besoin sans passer pour quelqu'un d'instable ou un rebelle? De même pour les réflexions, comment ne pas se lasser d'anticiper un fonctionnement, un comportement ou des pensées de son partenaire avant même que celui-ci ne les réalise?

Quelque part j'ai le sentiment de toujours faire le constat d'être devant des possibilités infinies, comment se contenter d'un schéma de pensée linéaire? Comment partager une hypersensibilité avec quelqu'un qui peut n'avoir qu'une gamme "restreinte" de sensations et une intelligence "de la vie" moindre?
Comment gérer son humilité et son ouverture d'esprit face au rouleau compresseur pragmatique du quotidien?

lechat a écrit:Oui... Ce sujet m'interpelle aussi. Ça peut faire prétentieux?
Le décalage entre lui, toujours raisonné, raisonnable et moi, toujours à fond, passionnée et jamais rassasiée m'a apporté un certain calme mais au bout de 20 ans, je m'aperçois que ça craque. Ça fait 20 ans que je mets en sourdine mes élans, mes envies de discussions.
C'est peut-être parce que ça fait 20 ans, vous me direz!
Mais j'ai l'impression de m'être enterrée vivante, suradaptée pour devenir celle qu'il faut être et ne pas paraître trop instable.
Le résultat est un mal être extrême...

J'ai éprouvé maintes fois dans mes relations de couple avec des normées-pensantes (je n'ai hélas jamais à ce jour partagé la vie d'une surdouée) les très frustrants désagréments narrés ci-avant par plusieurs intervenants à ce fil : perception des limites intellectuelles de ma partenaire, érosion du respect et de l'intérêt éprouvés pour elles qui en découlait, profond mal être ressenti vis à vis de l'asphyxiante et irrémédiable banalité de la vie quotidienne en leur compagnie, sentiment angoissant d'incompréhension réciproque et de profonde impuissance à établir une communication qui soit à la fois authentique et interactive compte tenu du degré zéro d'intersection cognitive existant entre nous.

J'entends les arguments de ceux qui plaident en faveur d'une pluralité des sources d'irrigation intellectuelle. J'entends également les mises en exergue de l'intelligence émotionnelle que peut receler une partenaire NP, capable d'apporter une stabilité affective. Tant mieux pour ceux là s'ils trouvent un certain équilibre (fût il métastable) dans un environnement humain où l'électrisation synaptique n'existe que hors du foyer.

Pour ma part, une telle combinaison est totalement inenvisageable !!!! J'ai besoin de complicité et d'écho intellectuel dans ma vie privée d'abord. L'idée de ne trouver de telles stimulations qu'à l'extérieur tout en étant encore une fois privé de ses joies fécondes dans mon foyer, tout en devant encore une fois me limiter, me restreindre, me brider, en compagnie d'une femme dont je partage l'existence, m'est totalement insupportable, la femme en question fût elle d'une beauté renversante et dotée d'un cœur d'or. Cette absence de connivence naturelle m'a trop fait souffrir au long de ma vie, plus jamais ça !!!!!!!!

Pour terminer mon intervention sur le sujet, je cite l'intervention de ShineFlower, qui résume parfaitement en quelques lignes la problématique primordiale des relations zèbres / autres équidés (bourricots, canassons, etc. D'ailleurs j'ai souri en lisant "d'âme à âme", que j'ai réinterprété peu charitablement en "d'âne à âne" en pensant aux équidés monochromes) :


ShineFlower a écrit:Poir moi, je pense qu'un zèbre qui a un mode de pensée atypique ne peut vraiment avoir une relation sur le long terme avec un normo pensant sous peine d'être malheureux. Si le zebre s'adapte au normo pensant c'est pas le cas de ce dernier. Le normo pensant pense essentiellement en code sociaux. Tandis que le zèbre pense en logique en analogie et par ses ressentis. Deux intelligences hyper differente. La rencontre d'âme a âme me paraît etre tres difficile dans ses conditions. Zèbre



Tout cela étant posé, mes pérégrinations dans le monde enchanté des herbages zébrés m'ont également appris qu'une partenaire surdouée constituait un prérequis nécessaire, mais absolument pas suffisant, et que d'autres incompatibilités fondamentales pouvaient exister entre certaines HQI et moi. Mais ceci est une autre histoire .......



Abonné absent a écrit:Désolé pour le coup de pied que je vais vous mettre (je vous laisse choisir où le recevoir) : Vous n'avez pas l'impression d'être franchement narcissiques là ??

Vous vous demandez parfois combien ça doit être chiant, voir pénible, pour un "normo" de vivre avec quelqu'un dont le cerveau est tout le temps en marche à 200 à l'heure ?
Comme ça peut être fatigant !? Oppressant parfois ?

A vous lire on dirait que tout tourne autour de votre auto-suffisance, de votre plaisir personnel. Et le plaisir de votre conjoint, il vous intéresse des fois ?

J'ai conscience (et je le revendique) que ma recherche d'une semblable contient une part non négligeable de narcissisme. Si narcissisme et altruisme peuvent être colinéarisés pour donner joies et épanouissement à deux personnes, qu'il en soit ainsi !!!!

J'ai conscience également que ma complexité cognitive, que mes recherches permanentes de causalités, que mes inférences et projections récurrentes, ont pu déstabiliser, ennuyer, perturber, mes partenaires. Tout autant que leurs banalités, lieux communs, leur conformisme acquiesçant, leur absence de remises en cause et de questionnements m'étouffaient et m'ennuyaient. Ceci étant, il est possible (quoique pénible) pour un surdoué de ralentir afin de se mettre en phase avec un conjoint NP. A contrario, ce dernier (quelque soit son degré de bonne volonté) ne peut pas accélérer et se hisser sur l'orbite cognitive du zèbre !!! Je crois donc que le plus frustré des deux n'est pas tellement celui auquel tu fais allusion.
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 15:23

Juste 'aimer avec bienveillance', ça t'est possible ?
(et pas 'avec condescendance' j'entend !)
Simplement AIMER.

Il y a forcément de "l'auto-sacrifice" dans le fait d'aimer quelqu'un, rien que dans le fait de vouloir son plaisir et son bonheur à elle.
L'amour n'est pas "gratuit", sauf avec soi-même.
Rien que faire un cadeau par exemple, c'est lui offrir quelque chose qui lui plaise avec ton argent, que tu aurais pu utiliser pour t'acheter quelque chose pour toi-même.
L'amour est un 'don' de soi à l'autre.

Bon, faut pas non plus se laisser bouffer, je suis d'accord. Ni "tout donner". N'allons pas d'un extrême à l'autre.
Si l'amour n'est pas réciproque (donc si l'autre ne fait pas aussi un peu de "sacrifices") c'est mort !
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2585
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Dim 20 Sep 2015 - 15:49

Abonné absent a écrit:Juste 'aimer avec bienveillance', ça t'est possible ?
(et pas 'avec condescendance' j'entend !)
Simplement AIMER.

Bon, faut pas non plus se laisser bouffer, je suis d'accord. Ni "tout donner". N'allons pas d'un extrême à l'autre.
Si l'amour n'est pas réciproque (donc si l'autre ne fait pas aussi un peu de "sacrifices") c'est mort !

A la restriction près des termes que j'ai biffés et du paragraphe que j'ai ôté, OUI C'EST POSSIBLE !!!!

Cela m'est possible en effet à la double condition :

- que cet amour soit partagé dans les propos, dans les gestes et dans les actes. Cela m'est facile car une prime attraction sentimentale que je puis éprouver envers quelqu'un s'éteint immédiatement si elle ne suscite pas d'écho équivalent chez cette personne, se muant alors en indifférence teintée de défiance envers elle ad vitam eternam (oui je sais c'est encore un comportement narcissique !!). D'autre part, considérant qu'une femme qui démarre une relation avec moi fournit un acte librement consenti et volontaire et ne me fait en aucun cas une faveur, je suis assez imperméable au chantage au mérite qu'excellent à pratiquer nombre d'entre elles, à fortiori lorsqu'elles ont nettement conscience de leur pouvoir de séduction. Tout ceci m'évite le piège des attentions et sacrifices à sens unique.

- bis repetita : que je ressente cette femme comme intellectuellement compatible avec ma personne. Comme je l'ai écrit précédemment, je suis devenu phobique par rapport à l'incommunicabilité induite par la différence des chemins de pensée. Même un joli minois, une silhouette sensuelle, une grande gentillesse, ne suffisent pas à elles toutes seules. Je pourrai en pareil cas éprouver de la sympathie, de l'affection, mais pas d'amour (avec le périmètre sémantique que j'accorde à ce mot) envers cette personne. Les souvenirs des moments de solitude vécus à deux mutuellement dans mes relations antérieures m'ont marqué au fer rouge pour le restant de mes jours.



Donc en théorie ma réponse à ta question est OUI, tout en sachant que ce oui sera très difficile à concrétiser compte tenu des conditions prélables que j'y mets (Cf. ma fiche Zeetic-Paul et Mick) !!!
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 16:38

Ah par contre, là je suis d'accord avec toi : on ne peut pas aimer tout le monde et n'importe qui, c'est évident ! Razz
Il faut forcément qu'il y ait une part "d'admiration" (au sens large) de l'autre.
C'est juste contre le critère "normo-pensant" que je me hérisse.
Il y a des "normo-pensants" qui sont très intelligents, cultivés, intéressants, bienveillants, etc comme il y a aussi des "surdoués" qui sont, pardonnes moi cette rudesse, très cons !
Et ça n'a aucun rapport avec le physique, qu'il soit avenant ou ingrat.
En gros c'est contre le thème de ce fil que je me bats.
Et l'absence "d'esprit de pardon" (? je ne sais pas trop comment le formuler) qui en est absent.

Bon, ceci étant, dans ton cas particulier, pour ce que je connais de la Côte d'Azur pour y avoir séjourné quelques mois, ça m'a impressionné comment la "féminité" s'y exprimait parfois. Rolling Eyes
J'avais, candidement, soulevé ce point en "société" à l'époque et ces dames m'avaient sacrément fait la gueule. Razz
En gros je m'étais étonné comme des femmes, au demeurant belles et intelligentes, s'y donnent des style de "sottes pomponnées" (et j'avais employé le terme de "petite pouf", je crois que c'est ça qui n'est pas passé Rolling Eyes)
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2585
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Dim 20 Sep 2015 - 17:20

abonné absent a écrit:et j'avais employé le terme de "petite pouf", je crois que c'est ça qui n'est pas passé

je crois que c'est le diminutif de poufiasse quand même Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 18:07

labelette a écrit:
abonné absent a écrit:et j'avais employé le terme de "petite pouf", je crois que c'est ça qui n'est pas passé

je crois que c'est le diminutif de poufiasse quand même Rolling Eyes
Ah oui ? Wink
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2585
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Dim 20 Sep 2015 - 18:57

Abonné absent a écrit:Ah par contre, là je suis d'accord avec toi : on ne peut pas aimer tout le monde et n'importe qui, c'est évident ! Razz
Il faut forcément qu'il y ait une part "d'admiration" (au sens large) de l'autre.
C'est juste contre le critère "normo-pensant" que je me hérisse.
Il y a des "normo-pensants" qui sont très intelligents, cultivés, intéressants, bienveillants, etc comme il y a aussi des "surdoués" qui sont, pardonnes moi cette rudesse, très cons !
Et ça n'a aucun rapport avec le physique, qu'il soit avenant ou ingrat.
En gros c'est contre le thème de ce fil que je me bats.

Le thème de ce fil est éminemment empreint de subjectivité, son sujet est chargé d'affects découlant du vécu personnel de chaque intervenant. Il est tout à fait naturel que la discussion y soit clivée et passionnelle avec un point de départ aussi personnel et passionnel.

Me trompe je beaucoup si j'infère de ton point de vue que tu défends le souvenir de femmes moldues restées chères à ton cœur ? Pour ma part, mon ressenti inverse au tien provient de l'ennui à mourir et de la frustration que m'ont distillé ad nauseum la cohabitation avec des ex non surdouées, et de l'espoir (chimérique ?) qu'il en irait tout autrement avec une congénère.


Abonné absent a écrit:Et l'absence "d'esprit de pardon" (? je ne sais pas trop comment le formuler) qui en est absent.

Pourrais tu s'il te plaît reformuler plus précisément cette phrase ? Je ne saisis pas du tout ce que le "pardon", ou son absence, vient faire dans ton argumentaire, étant donné qu'il n'y a pas d'incrimination de culpabilité dans les propos tenus sur ce fil, mais un simple constat d'incompatibilité entre personnes très différentes dressé par ceux qui partagent peu ou prou mon avis.

Abonné absent a écrit:Bon, ceci étant, dans ton cas particulier, pour ce que je connais de la Côte d'Azur pour y avoir séjourné quelques mois, ça m'a impressionné comment la "féminité" s'y exprimait parfois. Rolling Eyes
J'avais, candidement, soulevé ce point en "société" à l'époque et ces dames m'avaient sacrément fait la gueule. Razz
En gros je m'étais étonné comme des femmes, au demeurant belles et intelligentes, s'y donnent des style de "sottes pomponnées" (et j'avais employé le terme de "petite pouf", je crois que c'est ça qui n'est pas passé Rolling Eyes)


Par souci de ne pas transgresser la charte, et par réalisme pour ne pas me griller totalement vis à vis des zébrettes Azuréennes, je me contenterai d'acquiescer globalement à ton propos, sans entrer dans un exposé détaillé des sous-jacents de cette "biatch touch" locale Wink
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 19:14

Kodiak a écrit:Me trompe je beaucoup si j'infère de ton point de vue que tu défends le souvenir de femmes moldues restées chères à ton cœur ?
Très chères ! I love you
Kodiak a écrit:il n'y a pas d'incrimination de culpabilité dans les propos tenus sur ce fil, mais un simple constat d'incompatibilité entre personnes très différentes
Ben... C'est pas l'impression que ça m'a donné vois tu. Autant je me semble totalement 'incompatible' avec des personnes qui auraient des idées politiques, des valeurs heurtant les miennes, des choses qu'elles auraient choisi, autant reprocher à quelqu'un d'avoir un "petit QI" (sens métaphorique) c'est un peu comme lui reprocher d'avoir trop ou pas assez de mélanine dans la peau, vois tu ?
C'est comme ça que je le ressens. Se considérer "incompatible" avec quelqu'un sous le prétexte qu'il "est né comme ça", ça me dérange foncièrement.
A la limite tu le penses si tu veux, mais si tu le dis, tu peux t'attendre à trouver des détracteurs dans mon genre sur ta route.
C'est du même acabit que les nobles qui ne veulent s'accoupler qu'avec des nobles, ou qui méprisent les roturiers.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2585
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Dim 20 Sep 2015 - 19:22

abonné absent: ah excuse moi j'avais cru que tu ne t'étais pas rendu compte que c'était un terme insultant, au temps pour moi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Runes le Dim 20 Sep 2015 - 20:44

Abonné absent a écrit:

J'avais, candidement, soulevé ce point en "société" à l'époque et ces dames m'avaient sacrément fait la gueule. Razz
En gros je m'étais étonné comme des femmes, au demeurant belles et intelligentes, s'y donnent des style de "sottes pomponnées" (et j'avais employé le terme de "petite pouf", je crois que c'est ça qui n'est pas passé Rolling Eyes)

Une sotte pomponnée ne fait pas peur aux hommes qui n'ont rien d'autre à donner que leur carte bleue pour camoufler leur vide intrinsèque. C'est donnant/donnant.

Les femmes, belles et intelligentes, qui ne sont pas dupes de ce qui fait courir les hommes quand on veut récupérer leur blé, leur jouent le rôle qu'ils attendent d'elles, tandis qu'elles, de leur côté, ne se font pas d'illusion sur ce qui fait tourner le monde. Jusqu'à nouvel ordre, un homme n'aime pas qu'une femme le batte au poteau surtout un terrain dit "masculin". Qu'une femme se perde à parler géopolitique internationale, tactique militaire romaine ou bateau viking pour son plaisir, et voilà ces messieurs qui ont un sourire ironique et lui feront très vite comprendre qu'elle ferait bien de retourner à ses casseroles si elle veut qu'on s'intéresse à elle à long terme...même les HP.Wink

Un jour, un journaliste fit remarquer à J. Balasko qu'elle était impressionnante :"Evidemment, lui rétorqua-t-elle, je ne suis pas dans la séduction avec vous".

Une femme qui est dans la séduction est demanderesse, comme une forteresse assiégée...le reste est un poker menteur, entre l'homme et elle. Une femme qui n'est pas dans la séduction devient une forteresse inexpugnable, un homme basique ne saura pas par où la saisir.

Tu as juste cassé la baraque de ces dames, c'est normal qu'elles ne t'en aient pas remercié. rabbit

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 22:44

Runes a écrit:Qu'une femme se perde à parler géopolitique internationale, tactique militaire romaine ou bateau viking pour son plaisir...
...et je la demande en mariage aussitôt ! Very Happy

Tu as lu Vitruve aussi ? Wink


labelette a écrit:abonné absent: ah excuse moi j'avais cru que tu ne t'étais pas rendu compte que c'était un terme insultant, au temps pour moi
Boh, dans le contexte présenté par Petitcollin (puisque c'est d'elle dont vient le terme) je ne le perçois pas comme "insultant" au sens propre.
Le WAIS est défini, par nature, par le fait qu'un résultat au dessus de 130 représente 2% de la population, et qu'on appelle ces "heureux élus" des "surdoués" (bien que quelquefois tu te demandes en quoi ils sont surdoués mais c'est un autre débat).
Donc avoir un "terme consacré" pour représenter les 98% restant, qui par essence représentent une 'norme sociale' (puisque largement majoritaires), ça me semble utile dans un débat.
Maintenant se dire "incompatible" avec 98% de la population, c'est juste aberrant !
Faut changer de planète !
Et fondamentalement choquant quand on réalise que le QI est inné !
C'est juste du racisme primaire, rien de moins !
Et c'est effectivement à ce moment précis que le terme de Petitcollin devient insultant.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2585
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Lun 21 Sep 2015 - 1:32

@ abonné absent: j'ai maladroitement oublié de recontextualiser ma réponse

abonné absent a écrit:
labelette a écrit:
abonné absent a écrit:et j'avais employé le terme de "petite pouf", je crois que c'est ça qui n'est pas passé
je crois que c'est le diminutif de poufiasse quand même  Rolling Eyes
Ah oui ? Wink

moi du coup, vu que tu mets un clin d'oeil:

labelette a écrit:@abonné absent: ah excuse moi j'avais cru que tu ne t'étais pas rendu compte que c'était un terme insultant, au temps pour moi


(je ne suis intervenue nulle part ailleurs sur ce topic)

et là tu me réponds direct:

abonné absent a écrit:@labelette: Boh, dans le contexte présenté par Petitcollin (puisque c'est d'elle dont vient le terme) je ne le perçois pas comme "insultant" au sens propre.
Le WAIS est défini, par nature, par le fait qu'un résultat au dessus de 130 représente 2% de la population, et qu'on appelle ces "heureux élus" des "surdoués" (bien que quelquefois tu te demandes en quoi ils sont surdoués mais c'est un autre débat).
Donc avoir un "terme consacré" pour représenter les 98% restant, qui par essence représentent une 'norme sociale' (puisque largement majoritaires), ça me semble utile dans un débat.

Donc madame petitcollin dans son livre parle de 98% de la population comme étant des petites poufs? et elle argumente son choix de terme?  Laughing (si c'est oui, je vais me jeter d'un pont)

magique ce soir, magique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Lun 21 Sep 2015 - 2:07

labelette a écrit:

Donc madame petitcollin dans son livre parle de 98% de la population comme étant des petites poufs? et elle argumente son choix de terme?  Laughing (si c'est oui, je vais me jeter d'un pont)

magique ce soir, magique

Message sponsorisé par Guess, la marque préférée des cagoles:

Oh t'inquièteu pas Labeletteu quand je reviens "sur" Toulon on ira ensemble au Prosper à Carqueiranne se faire payer des verres. T'as des "Fuck Me Shoes"? La french manucure avec le vernis phospho? Un top léopard?
Nan parce que je crois que j'ai toujours le numéro "à" Cissé, le videur, il va nous faire rentrer gratis. On laissera nos vestes dans la Mercedes "à" Lolo, mon pote qu'est pilote d'hélicoptère à Hyères, commeu ça, on paye pas le vestiaire.

Laughing

Parait même que c'est plein de joueurs du RCT  What a Face  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Lun 21 Sep 2015 - 2:15

mily:
oh put...!  What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Lun 21 Sep 2015 - 4:16

Difficulté de vivre avec l'autre, oui, toujours, comme tout le monde, non ? Dent pétée

De toute façon, dès qu'on projette un idéal dans l'autre, on ne peut que être déçu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Abonné absent le Lun 21 Sep 2015 - 5:43

@labelette : lol le quiproquo Laughing

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:De toute façon, dès qu'on projette un idéal dans l'autre, on ne peut que être déçu.
Très bien résumé.
Une femme sotte et pomponnée peut elle représenter un 'idéal' ? scratch
Peut être parce qu'elle te met en valeur quand tu es à côté d'elle ? Rolling Eyes
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2585
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par nanaille le Lun 21 Sep 2015 - 5:51

Vivant avec quelqu'un ayant un potentiel intellectuel classé en normal haut depuis 11 ans (c'est le père de mes enfants), c'est quelque chose que j'ai pu regretter plus jeune. Aujourd'hui, j'ai pris le parti de l'harmonie. On se connait bien, on ne se dissimule aucun de nos traits, et c'est vraiment précieux car c'est une relation qui ressemble à une vieille paire de chaussons confortables : aucune surprise, mais de la chaleur et du soutien sans y penser, sans avoir à réclamer. Ma nourriture intellectuelle,  je l'ai par mon métier stimulant et par les debats d'idées avec mes parents et mes frères et soeurs.

nanaille

Messages : 117
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Lun 21 Sep 2015 - 8:56

Abonné absent a écrit:
Kodiak a écrit:Me trompe je beaucoup si j'infère de ton point de vue que tu défends le souvenir de femmes moldues restées chères à ton cœur ?
Très chères ! I love you


Bingo Idea




Abonné absent a écrit:Ben... C'est pas l'impression que ça m'a donné vois tu. Autant je me semble totalement 'incompatible' avec des personnes qui auraient des idées politiques, des valeurs heurtant les miennes, des choses qu'elles auraient choisi, autant reprocher à quelqu'un d'avoir un "petit QI" (sens métaphorique) c'est un peu comme lui reprocher d'avoir trop ou pas assez de mélanine dans la peau, vois tu ?
C'est comme ça que je le ressens. Se considérer "incompatible" avec quelqu'un sous le prétexte qu'il "est né comme ça", ça me dérange foncièrement.
A la limite tu le penses si tu veux, mais si tu le dis, tu peux t'attendre à trouver des détracteurs dans mon genre sur ta route.
C'est du même acabit que les nobles qui ne veulent s'accoupler qu'avec des nobles, ou qui méprisent les roturiers.


Il ne s'agit pas d'un reproche envers les petits "cuis-cuis" (aka moldus) de ma part. Je ne trouve rien de choquant au fait de les trouver incompatibles intellectuellement avec moi, il s'agit d'un simple constat d'expérience, tout comme je constate qu'il m'est impossible d'éprouver un sentiment amoureux, ni une attirance sexuelle, envers une femme dont l'aspect extérieur ne me plaît pas significativement. Et ce critère d'attirance visuelle provient bien lui aussi largement d'un "capital naissance", d'un trait consubstantiel à l'être en question.

Cela dit, je comprends tes réserves au sujet de mes répulsions et de l'absence totale de retenue que j'éprouve à les énoncer. J'ai tout à fait conscience que ma façon d'être heurte des référentiels de notre époque objets d'une puissante injonction.

Bien entendu, il ne m'est pas non plus possible de m'accorder avec des personnes possédant des valeurs et des comportements antinomiques aux miens (thuriféraires du marché et du libéralisme, femmes ayant une vision non exclusive et/ou non fortement investie affectivement de la relation intime, personnes motivées par la reconnaissance sociale, personnes incapables d'autonomie dans le sens où elles ont besoin de faire valider leurs choix par leur famille, entourage, etc.). Mais la liste que je viens d'énumérer procède elle vraiment de choix librement assumés ? Le libre arbitre possède t-il le vaste degré d'autonomie qui lui est volontiers prêté ? Ou bien ces orientations sexuelles, comportementales, socio-économiques, ont elles à leur racine des mécanismes inconscients sur lesquels les êtres humains possèdent en fait peu de maîtrise ?

Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Lun 21 Sep 2015 - 8:59

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Difficulté de vivre avec l'autre, oui, toujours, comme tout le monde, non ? Dent pétée

De toute façon, dès qu'on projette un idéal dans l'autre, on ne peut que être déçu.

Ça je ne le sais que trop bien !!!!! Se tape la tête cont Colère rentrée
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Runes le Lun 21 Sep 2015 - 9:45

Abonné absent a écrit:
Runes a écrit:Qu'une femme se perde à parler géopolitique internationale, tactique militaire romaine ou bateau viking pour son plaisir...
...et je la demande en mariage aussitôt ! Very Happy

Tu as lu Vitruve aussi ? Wink
quote]

J'ai fait en vérité du latin pendant un temps certain...Vitruve y compris. Un collègue biterois m'a donné une photo d'une vieille vanne en plomb et la nomenclaure de Frontinus toujours en usage que je conserve comme des reliques. l'Antiquité, ça me parle, tous les peuples de l'Antiquité à vrai dire, avec une prédilection certaine pour la période charnière de la Chute de l'Empire Romain, entre la bataille des Champs Catalauniques et le sacre de Clovis...et puis toute la vraie Histoire de la vraie Europe depuis l'Islande jusqu'à Constantinople...jusqu'à la Révolution.

J'avoue une petite préférence pour les batailles navales...Actium oui, mais surtout celle du Détroit de Salamine. Ca, c'est de la tactique !

Je me régale avec l'archéologie expérimentale...Ca évite les longues théories oiseuses de personnes assises derrière un écran. J'y ai appris des choses étonnantes...comme, par exemple, les meurtrières : on ne peut pas tirer des meurtrières, ni à l'arc, ni à l'arbalète, ni au mousquet...preuve à l'appui. CQFD ! Very Happy

Ensuite, il va falloir raison garder ! Je ne suis pas sûre qu'un mariage tienne juste par un entraînement au maniement du pilum ou l'étude studieuse de l'art de la remontée de la Seine en bateau viking en plein brouillard... lol!

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Runes le Lun 21 Sep 2015 - 15:37

Abonné absent a écrit:@labelette : lol le quiproquo Laughing

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:De toute façon, dès qu'on projette un idéal dans l'autre, on ne peut que être déçu.
Très bien résumé.
Une femme sotte et pomponnée peut elle représenter un 'idéal' ? scratch
Peut être parce qu'elle te met en valeur quand tu es à côté d'elle ? Rolling Eyes


Genre homme à pouf ??? What a Face What a Face What a Face

Question : la poufiasserie peut-elle être un art de vivre ? Argumentez en citant des auteurs du corpus de textes étudiés en classe bounce bounce bounce

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Lun 21 Sep 2015 - 18:28

Runes a écrit:
Jusqu'à nouvel ordre, un homme n'aime pas qu'une femme le batte au poteau surtout un terrain dit "masculin". Qu'une femme se perde à parler géopolitique internationale, tactique militaire romaine ou bateau viking pour son plaisir,

Si j'en trouve une et qu'elle me plaît, je l'épouse illico Razz
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Invité le Lun 21 Sep 2015 - 19:19

D'abord, j'épouse pas, de deux les poufs c'est confortable ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par zeHibou le Jeu 24 Sep 2015 - 20:03

Probablement que c'est au lycée que j'ai entendu pour la première fois la citation "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas".
Dans la même veine "on ne voit bien qu'avec le coeur"; bien que je préfère la première.

Plus tard j'ai eu l'occasion de la vivre dans la réalité, dans ma vie, et cela a pris une toute autre dimension. Entendre les mots, penser les comprendre, et les vivre dans la réalité, ce sont deux choses tellement différentes. J'ai appris qu'on peut partager, vivre des instants merveilleux, avec des compagnes avec lesquelles on pensait ne rien avoir en commun. On arrive pourtant à entrer en résonnance, la surprise n'en est que plus sublime. Acceptation de la différence et tolérance prennent alors tout leur sens, les sentiments sont les plus forts.

N'avez-vous jamais croisé des couples qui vous semblent bizarres? Une femme très élégante, même cliché BCBG, au bras d'un type genre baba-cool? Ou l'inverse. Peut-être même en connaissez-vous parmi vos relations. Des couples qui vous semblent complètement dépareillés. Et pourtant qui forment des unions solides, qui durent depuis très longtemps, et qui sont heureux ensemble, avec une vraie complicité.

Normo-pensant, HQI, THQI, neuro-typique, peu importe. Je me considère intelligent, HQI je ne sais pas (mais sans conteste zebré hautement sensible) et pourtant si j'ai le choix je préfère, et de loin, de très loin, passer du temps en compagnie de gens soi-disant limités mais avec une grande intelligence de coeur (bonté, générosité, bienveillance, prévenance, gentillesse, et j'en passe) qu'avec des super-intelligents sans âme et avec un coeur plus sec qu'un caillou dans le désert de Gobi.

Je suis récemment tombé sur ce passage de Chateaubriand: "Il m’est indifférent de bavarder des choses les plus triviales, ou de causer sur les sujets les plus relevés. Je suis très peu sensible à l’esprit et j’ai l’horreur des prétentions. Aucun défaut ne me choque. Je trouve que les autres ont toujours sur moi une supériorité quelconque. Si je me sens par hasard un avantage, j’en suis tout embarrassé. Depuis que j’ai acquis une malheureuse célébrité il m’est arrivé de passer des jours et des mois entiers avec des personnes qui ne se souvenaient plus que j’avais fait des livres: moi-même je l’oubliais si bien que cela nous paraissait à tous une chose de l’autre monde."

Mmmh... Chateaubriand n'était-il pas zèbre par hasard? C'est un autre sujet...

Donc peut-on vivre avec une normo-pensante? Bien sûr que oui, quelle question; les atomes crochus sont ailleurs.

Du moins pour moi.
zeHibou
zeHibou

Messages : 254
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 54
Localisation : location unknown

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Belletegeuse le Dim 4 Oct 2015 - 12:04

Je n arrive pas acommuniquer avec la plupart des normopensants because trop de remarques d egocentrisme. Je ne cherche pas si.les gens sont zebres ou pas mais en general s ils ont quelque chose de fprt en eux comme etre artiste ou riche intellectuellement ou raffiné ça va bien.
Le probleme c est où en trouver surtout...
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par jesse-hunter le Dim 4 Oct 2015 - 23:13

Hillary a écrit:Mon besoin d'indépendance me sauve, c'est très attirant pour les mecs une fille qui a besoin d'être seule très souvent...
Sinon perso mon idéal n'est pas Z mais un mec très très sure de lui, qui prend les choses en main... Avec dans le fond une sensibilité extrême mais bien camouflée. (euh Christian Gray????)

pourquoi tu reproche aux zebres de ne pas avoir confiance en eux , une fille comme moi ça m'arrangerai beaucoup

jesse-hunter

Messages : 61
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Belletegeuse le Lun 5 Oct 2015 - 22:06

Les normopensants reprochent souvent aux zebres de ne pas avoir confiance en eux.
Ou alors ils le fontvvoir par leur comportement.
C est surement notre retzrd a l allumage qui fait ça ou le fait qu.on ait des blancs.
Moi je taille ma route quand les gens font ça on ne peut pas plaire a toute monde....

Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Jk7 le Ven 23 Oct 2015 - 0:23

Abonné absent a écrit:Autant je me semble totalement 'incompatible' avec des personnes qui auraient des idées politiques, des valeurs heurtant les miennes, des choses qu'elles auraient choisi, autant reprocher à quelqu'un d'avoir un "petit QI" (sens métaphorique) c'est un peu comme lui reprocher d'avoir trop ou pas assez de mélanine dans la peau, vois tu ?
C'est comme ça que je le ressens. Se considérer "incompatible" avec quelqu'un sous le prétexte qu'il "est né comme ça", ça me dérange foncièrement.
A la limite tu le penses si tu veux, mais si tu le dis, tu peux t'attendre à trouver des détracteurs dans mon genre sur ta route.
C'est du même acabit que les nobles qui ne veulent s'accoupler qu'avec des nobles, ou qui méprisent les roturiers.

Absolument pas d'accord.

Bien que @Kodiac ait déjà répondu, je tenais à soutenir le fait que je ne vois pas du tout en quoi ses préférences sont choquantes. Il semble ici faire nul doute que les particularités comportementementales et cognitives des surdoués soient significativement distinctes de celles des "non-zebres" et si celles-ci viendraient à consistuer un capital "séduction" aux yeux, au coeur et à l'esprit d'autrui, en quoi celà devrait lui être reproché? A l'instar d'un homme préférant les filles rousses, en quoi celà constituerait une insulte envers les brunes et les blondes?
De plus, je suis d'ailleurs peu d'accord avec les comparaisons "esprit/beauté extérieure"... Car pour moi, l'esprit est un champ immensément plus vaste que ne peut occuper l'apparence extérieure, et donc par conséquent possède un champ d'action beaucoup plus influent sur la possibilité de pouvoir plaire à quelqu'un.  Idéaliste refoulé me dénomminera-t-on? Qu'importe! Je le pense: la beauté intérieure est bien plus influente au long terme que la beauté extérieure...


Dernière édition par Jk7 le Sam 16 Juil 2016 - 1:01, édité 2 fois
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Belletegeuse le Sam 24 Oct 2015 - 13:26

J ai une preference pour les gens un peu dingues pas forcement les surdoues. J aime l energie et non pas etre apaisee. Le coté affirmé des normppensants ne m interesse pas car cela me semble au contraire normatif ou borné. Les vents un peu dingues peuvent en revanche m etre utiles dans la question de code ce qui se fait oy ne se fait pas et je n ai pas a leur reprocher le cote insensible des normopenants mais cela dit je ne les snobe pas mais en gzneral il y a trop de mesentantes.
Je retrouve cela aussichez mes copines dont les sujets de conversation m enervent copar exemple la ménopause les cheveux les trucs de fille quoi.
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par pounee le Sam 24 Oct 2015 - 20:22

J'ai vécu 8 ans avec une jeune femme, dont je savais qu'elle était très différente de moi mais avec laquelle je sous-estimais ces différences. Je me suis découvert presque par accident surdoué. D'un mot, toutes nos différences, toutes nos difficultés à communiquer, toutes nos tentatives avortées de nous réconcilier, se sont expliquées.

J'ai beaucoup souffert à cause d'elle, et je l'ai fais beaucoup souffrir, et pourtant je ne crois pas avoir jamais ressenti de passion pour elle. Elle était pour moi une page blanche, un nomansland que je pouvais m'approprier, vierge et sur lequel j'ai planté mes fanions. Toujours déçu par les autres, toujours appeuré de souffrir par les autres, j'ai cru que la seule issue était de la choisir elle, de ne jamais lui laisser la parole bien que je l'encourageais toujours à le faire, de ne jamais avoir à la laisser s'épanouir selon ses propres désirs, de pas avoir à partager. Quelle terrible erreur.
J'avais édifier notre propre prison et je faisais tout pour nous empêcher elle et moi de nous en échapper. Et puis... Elle a finit par rompre.

Et puis j'ai rencontré cette autre femme, si différente, si intelligente, si empathique avec moi, j'ai cru au coup de foudre alors que ce n'était que le choc d'avoir rencontré mon alter-ego, j'ai cru trouver mon âme soeur alors qu'elle n'était que comme moi, mais c'était si délicieux, si enivrant de se laisser entrainer de la sorte. Seulement, le doute rongeur ne m'a pas laissé un si grand répit et vite m'a rattrapé.
J'ai sabordé mon amour, je voulais retourner dans ma prison. Je me trouvais toutes les gloires à renverser tous ces obstacles avec celle qui a été ma colocatrice pendant toutes ces années quand elle aurait du être ma compagne. J'ai dénigré l'amour.

Aujourd'hui, j'ai perdu les deux.
Et je n'ai plus envie d'aimer, si j'ai pu aimer un jour... L'amour n'a jamais été que souffrance pour moi et mon seul répit n'a été que ces années frigides à se cotoyer sans jamais se comprendre. J'ignore si je les regrette, la vie et les affres de l'amour n'avaient que peu de sel pour moi, tout au plus s'agissait-il d'une vie rêvée, mais je ne crois pas réussir à me laisser approcher de nouveau.

Malgré tout cela, j'ai pu sentir la joie de se sentir compris... l'espace d'un instant. En quelques mots, mon amoureuse a su effacer ces années de silence avec ma compagne. Que je regrette tant de ne jamais avoir réussi à me faire comprendre d'elle. Que je regrette tant de n'avoir que trop tardivement compris à quel point nous étions si différents. Et à quel point je regrette d'avoir rencontré trop tôt celle qui a su ressuciter mon coeur.

Malgré tout, je crois que je les aime encore toutes les deux.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Jk7 le Sam 24 Oct 2015 - 21:03

@pounee wow, histoire bouleversante... :/
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Dim 25 Oct 2015 - 17:20

@ Jk6

Je te remercie pour ton témoignage à ma décharge Very Happy

Cela étant dit, je me permets de te poser les mêmes questions que j'ai déjà posées à plusieurs surdoués qui me faisaient état de leur bien être en présence d'un partenaire NP (sans avoir reçu à ce jour de réponse convaincante) :

comment se sentir "bien" ? comment ne pas s'ennuyer à mourir ? comment ne pas être lassé de l'incommunicabilité et de l'incompréhension réciproques permanentes ? comment se contenter d'une communication superficielle avec la personne dont on partage l'existence ?

en ayant un environnement intellectuel stimulant et épanouissant la journée au travail ? en "divisant", ou plutôt en "partitionnant" les apports extérieurs (en cherchant par exemple la stimulation de l'intellect auprès d'amis HQI ou d'associations telles Mensa) ?

Mes questions ne sont ni ironiques ni polémiques. Pour ma part (peut être aussi parce que je bosse la journée dans un beau vivier de tanches de compétition) je ne pourrais plus fonctionner sur de telles modalités relationnelles. J'ai l'impression d'avoir vécu 18 ans de ma vie (en 2 relations) à m'étioler, à étouffer, à m'abêtir et à m'abrutir, à m'ennuyer à mourir, avec mes partenaires moldues.

Même si ces femmes m'ont offert (du moins dans un premier temps) amour et confiance, même si la mère de mes enfants était une très belle femme avec qui le sexe était tout simplement paradisiaque et que je n'ai jamais retrouvé cette exacerbation des sens depuis lors, j'ai très vite ressenti l'impossibilité d'échanger intellectuellement comme une grande douleur, comme un insupportable cachot cérébral, comme une mortifère frustration. Et j'ai pleinement conscience que mon manque d'intérêt revendiqué vis à vis de la plate quotidienneté de leurs préoccupations les ont heurtées, blessées, et faites souffrir également de leur côté.

Pour toutes ces raisons, pour elles comme pour moi, plus jamais ça !!!! Je suis foutrement incapable de "partitionner" ainsi ma vie, et à fortiori de me priver à la maison de ce qui in fine revêt la plus grande importance à mes yeux : la partage cérébral sur deux longueurs d'ondes en phase, bien accordées l'une à l'autre. Un retour de Mensa ou d'une IRL de Z pour replonger dans la médiocrité à domicile me serait une atroce torture à vivre.
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par pounee le Dim 25 Oct 2015 - 19:40

Tu met la barre sacrément haut ceci dit kodiak.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Dim 25 Oct 2015 - 19:52

pounee a écrit:Tu met la barre sacrément haut ceci dit kodiak.

En effet pounee !!

"Si tu veux tracer ton sillon droit, accroches ta charrue aux étoiles" (proverbe Arabe) Smile
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Belletegeuse le Dim 25 Oct 2015 - 20:00

Je suis pleinement d accord avec kodjak il faut mettre la barre haut c est une question d estime de soi.
Moi question amour je suis maudite( voir mon fil) mais dans les autres domaines cela rapporte alors pourquoi pas dans l amour...
Non je ne veux pas finir avec un beauf a moustaches...
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Gedimat le Lun 26 Oct 2015 - 20:01

C'est tout de même une discussion toute pourrie non ? Déjà tout attendre du couple ce n'est pas une attitude très mure. Enfin, certains "normo-pensants" sont plus efficaces que des surdoués.
Gedimat
Gedimat

Messages : 186
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 52
Localisation : Paris sera toujours Paris

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par pounee le Lun 26 Oct 2015 - 20:19

Oh tiens un troll déguisé en cochon pig
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Jk7 le Mar 27 Oct 2015 - 2:42

.


Dernière édition par Jk7 le Sam 16 Juil 2016 - 1:02, édité 1 fois
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Belletegeuse le Mar 27 Oct 2015 - 17:11

Je ne vivrais pas avec un normopensant de base car ils ne comprennent pas ce que je dis ou zappent c est desagreae...
Mais ne ne mets pas la zebritude comme critere non plus.
Ce qui m interesse cest l originalite mais j ai surtout besoin de rencontrer quelqu un dans ma vie de tous les jours et qu il y ait un je ne sais quoi magique...
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Mar 27 Oct 2015 - 21:08

Gedimat a écrit:C'est tout de même une discussion toute pourrie non ? Déjà tout attendre du couple ce n'est pas une attitude très mure. Enfin, certains "normo-pensants" sont plus efficaces que des surdoués.

Si cette discussion te déplaît, pourquoi donc y participer ? Quand un sujet ne me convient pas, je passe mon chemin !!

Qu'est ce qui est le plus mature : tirer des enseignements des échecs de ses relations passées et ne plus désirer revivre les mêmes schémas d'échec ? Ou bien être assez faible et incapable d'autonomie pour replonger pour la énième fois par pis-aller dans un couple insatisfaisant voué d'avance au naufrage ?

Enfin, j'aimerais bien obtenir des précisions sur l’efficacité respective des NP et des surdoués. J'avoue n'avoir jamais envisagé une relation en de tels termes ?!
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Kodiak le Mar 27 Oct 2015 - 21:27

@ Jk6


Je te remercie bien pour ta longue et détaillée réponse. Si je l'ai bien comprise, tu apprécies(ais) cette partenaire en termes de complémentarité, d'apport qu'elle t'offrait en matière de logistique quotidienne et d'interactions sociales communes, domaines dans lesquels tu n'excelles pas.

Dont acte : visiblement nous n'avons pas les mêmes besoins, ni les mêmes points faibles, ni les mêmes attentes (le rôle de mentor et de référent intellectuel que tu évoques, je l'ai vécu très rapidement comme une corvée fastidieuse à chaque fois, par manque d'interaction, de répondant).

Intrinsèquement, le périmètre de mon poste me laisse tout de même bien des occasions d'exercer ma créativité, de mettre à l'épreuve mon esprit d'analyse et de synthèse. Ce sont les interactions humaines qui me pèsent là également, faute d'échanges équilibrés et accordés. Expliquer des process en langage simple à des utilisateurs, faire preuve de pédagogie, passe encore.

Mais subir dans leurs propos hors-pro les lieux communs racistes, ségrégationnistes, excluants, la peur blafarde des "classes dangereuses", les potins des people, les banalités consternantes de la vie quotidienne de chacun, cela m'insupporte.

A fortiori, je réitère mon besoin vital de connaître une partenaire câblée de manière assortie à la mienne. C'est à dire une personne en questionnements permanents, qui analyse toute situation (fût ce la plus anodine en apparence) de manière dynamique et systémique, sans se contenter de rester dans un état descriptif statique et stérile.

Me questionner, apprendre, résoudre, réfléchir, débattre, remettre en cause, tout et tout le temps, c'est consubstantiel à ma personne. Seule une surdouée grand teint peut partager ce mode fonctionnel de sa cognition, je le sais bien. L'amour, le sexe, la beauté, j'ai eu tout cela en abondance, à profusion même, avec mon ex-femme, durant bien des années. Cela n'a pas suffi, je ne trouve ni paix ni repos dans le désert de l'esprit, mais angoisse et néant, quelque choses de mortifère !!!!
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

difficulté de vivre avec une normo-pensante - Page 2 Empty Re: difficulté de vivre avec une normo-pensante

Message par Jk7 le Sam 31 Oct 2015 - 13:07

.


Dernière édition par Jk7 le Sam 16 Juil 2016 - 1:02, édité 2 fois
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum