Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Mer 18 Mar 2015 - 13:28

Salut à tous,

Depuis un bout de temps que je connais le forum et m'y rend volontairement ou m'y retrouve au gré des vents googueuliens, v'là que je m'inscris.

Mon parcours n'est pas vraiment innovant: oscillant entre l'excellent et le désastreux à l'école, j'ai fini par devenir ingénieur en arrivant premier à un concours de circonstances.
Vous connaissez la chanson , non ? : "fais des études sinon tu seras balayeur" suivi de "tiens, toi qu'est balèze pour réparer les mobylettes, t'as qu'à faire ingénieur"...bref, on suit les balises...


En toile de fond, le processus de zébritude s'est déroulé d'une manière pas plus étonnante: des questions (la vie, la cosmologie, dieu, pourquoi....), des doutes, plein...des litres, des tonnes, des wagons....des montagnes, puis accepter qu'il y a une disproportion entre compréhension et faculté de se faire comprendre; puis des rencontres, des expériences ésothériques, intellectuelles, puis un livre de jeanne siaud-facchin, puis quelques tests de QI, puis tout s'éclaire.

Et maintenant, on fait quoi ?

Malgré quelques bouffées d'oxygène apportées par les rencontres avec d'autres zèbres, malgré quelques tours de passe-passe (enquêtes, résolution de noeuds complexes...), malgré des preuves multiples de capacités; il demeure un sentiment de gaspillage, une frustration de ne pas les mettre à profit pour une réalisation de soi au service d'un idéal.



Pourtant, les projets et les idées sont là, mais l'humble ambition de vivre de son art et de la joie des autres est si difficile à réaliser dans un système qui ne semble bâti que de bric et de broc dans l'unique but de frustrer, brider et freiner quiconque souhaite en sortir et par là même, le remettre en question.

Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Ardel le Mer 18 Mar 2015 - 13:54

Bienvenue, Lemeunier ! cheers

Quelle jolie présentation ! On se sent (enfin ... je me sens) emporté par les vents le long de ta vie, en quelques phrases.

Maintenant, ben ... on se convainc que le premier idéal, c'est de prendre soin de soi (éventuellement de ses proches), et que le reste viendra quand on aura du temps à y consacrer, mais que ça ne sera plus une nécessité mais un plaisir supplémentaire ?

Et dans le "système", il y a quand même de quoi faire ...

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3840
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par TheWomanWhoFellToEarth le Mer 18 Mar 2015 - 15:42

Euh ... Tu dors ou ton moulin va trop vite ???

Je suis dehors


Lemeunier a écrit:Et maintenant, on fait quoi ?

Si tu l'apprends avant moi, je compte sur toi pour me le dire !

TheWomanWhoFellToEarth
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 41
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Tigrabelle le Mer 18 Mar 2015 - 16:44

Pour nous le dire ! Very Happy

J'ai beaucoup aimé te lire, merci déjà pour cela.

Tigrabelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 468
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 49
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Lun 30 Mar 2015 - 21:40

TheWomanWhoFellToEarth a écrit:Euh ... Tu dors ou ton moulin va trop vite ???

Si seulement !
(mode mystique /on)

J'ai suivi les petits cailloux blancs que la Vie a semés sans doute pour me donner une chance de lui donner un sens.
Sur ce chemin s'est trouvé une magnifique opportunité en forme de moulin, mais c'était pas livré avec les accessoires , comme:
- un extenseur de minutes
- un frein de sablier
- un calendrier de 865 jours
- des vertèbres de rechange
- de l'expérience


Alors pour l'instant ce qui devrait être une source de joie est surtout une source de frustration et d'inquiétude.

Pour avoir quelques ami(e)s zèbres et pour avoir parcouru un peu ce forum, j'ai comme l'impression que tout ce que je viens de dire est de la vaste foutaise et que le seul facteur bloquant est l'indice de trouillomètre: comme si la clairvoyance qui nous caractérise nous permettait autant d'imaginer des projets que des manières de les foirer...., comme si l'énergie créatrice était rongée par la maladie autoimmune du défaitisme et de la procrastination....


Comme on dit, un con qui marche va plus vite qu'un intellectuel assis; des fois j'envie ces gens capables de succès par la simple application de la méthode JCD (Jean Claude Dusse: Sur un malentendu ça peut marcher).


Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par prouhezelaprothese le Lun 30 Mar 2015 - 22:06

bonsoir,

J'adore le titre de ton post...le secret est peut-être dans le retour à la mobilette...le pratico pratique quoi, qui occupe les mains , laisse libre le cerveau mais pas trop, et donne la sensation d'avoir fait qq chose d'utile...aprés en terme d'utilité les métiers de la santé, social etc..ou humanitaire (en tant qu ingenieur y a de quoi faire pour l humanitaire..) c'est pas mal, l'être humain étant une mobilette trés trés complexe et jamais routinier...pour ma part l'humain adulte est trop compliqué j'ai choisi les enfants...ils ont des points de vues bcp plus interessant...pour le trouillometre ..l'imagination pourvoit à des scenariis tjrs plus epouvantesques q la réalité ou plus simplement qd faut y aller faut y aller!

prouhezelaprothese
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 29/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par prouhezelaprothese le Lun 30 Mar 2015 - 22:07

bonsoir,

J'adore le titre de ton post...le secret est peut-être dans le retour à la mobilette...le pratico pratique quoi, qui occupe les mains , laisse libre le cerveau mais pas trop, et donne la sensation d'avoir fait qq chose d'utile...aprés en terme d'utilité les métiers de la santé, social etc..ou humanitaire (en tant qu ingenieur y a de quoi faire pour l humanitaire..) c'est pas mal, l'être humain étant une mobilette trés trés complexe et jamais routinier...pour ma part l'humain adulte est trop compliqué j'ai choisi les enfants...ils ont des points de vues bcp plus interessant...pour le trouillometre ..l'imagination pourvoit à des scenariis tjrs plus epouvantesques q la réalité ou plus simplement qd faut y aller faut y aller!

prouhezelaprothese
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 29/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 22:12

@Lemeunier, ta prose, pleine de charme et d'humour me touche beaucoup.

Suis pas sûre d'avoir une amorce de début de piste...
Mais sait-on jamais.

Dans "haut potentiel", je lis "potentiel" voire "ohhhhhh potentiel"... scratch

Qui a dit qu'on était obligé de réussir les projets qu'on a imaginés ? Téléportation

Et si LE ou plutôt TON bonheur était ailleurs ?
Je veux dire : quel est ton vrai problème ?
L'argent ? L'envie de te réaliser ? C'est quoi se réaliser ? Et par rapport à quoi ? Ou à qui ? La sensation d'être inutile ?
Marre de l'immobilisme ?

Pourquoi est-ce que ce que tu écris serait de la foutaise ?

Bon OK : je visualise totalement ce que tu vis parce que je le vis aussi.
Genre : j'ai toutes les cartes en main et... j'ai toutes les cartes en main.   Embarassed

A mon stade (et à mon âge) je me dis :
de deux choses l'une ou bien je garde ma petite main bien serrée dans mes petites main et je cesse de jérémiader à tout va, ou bien je fais des trucs pour sortir de la plainte.
Fastoche, non ?

Ben non, pas fastoche, pas fastoche du tout !!!

Alors : je prends soin de moi avec beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup de douceur, je prends acte et je me donne du temps.
Je parle. Je constate que je ne suis pas seule. Je lis, je relis, je rerererelis... je fais un petit pas, puis un autre, en acceptant ce qui est.

Mais aussi, souvent, par exemple en ce moment, j'espère qu'un facteur extérieur viendra me botter l'arrière train.  Embarassed

Spoiler:
Je ne suis pas sûre de t'avoir aidé, mais j'ai essayé, sincèrement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Mar 31 Mar 2015 - 22:16

Ben si, tu m'aides en prouvant que je ne suis pas seul, meme si je prefererais partager de la joie avec toi que ce genre d'ecueil dont nous semblons coutumiers.

J'essaie aussi comme toi de moins me malmener en acceptant parfois une incursion dans le "tanpisme" (l'ultime contree avant le procrastinatland)...

Au risque de paraitre un vieux schnock retrograde aux vues limitees, j'invite ceux qui ont de belles idees plus grandes que leurs bras (si on dit plus grosses que leur ventre, ca veut rien dire dans le cas present) a etre humble et a viser des buts atteignables.

Mais dieu sait si c'est triste de preconiser une telle economie de folie...



(sorry pour les accents, chui en qwerty ce soir)


Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par FlorL le Mar 31 Mar 2015 - 22:29

Salut Lemeunier, bienvenue!

prouhezelaprothese a écrit:...le secret est peut-être dans le retour à la mobilette...le pratico pratique quoi, qui occupe les mains , laisse libre le cerveau mais pas trop, et donne la sensation d'avoir fait qq chose d'utile...

Ca me fait penser à une phrase de Dave Wain, un personnage dans un bouquin de Kerouac, où il dit :

"Mon vieux, je connais la question sur le bout des doigts et je suis en train d'écrire un article sur les vertus du travail manuel ; c'est lui qui nous sauvera tous."

Ceci dit, c'est vrai qu'il y a une sorte de "retour à la sérénité" avec une pratique plus physique, que ce soit routinier ou non d'ailleurs.

A bientôt!

FlorL
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 31
Localisation : Saint-Nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Invité le Mar 31 Mar 2015 - 22:33

Lemeunier a écrit:j'ai fini par devenir ingénieur en arrivant premier à un concours de circonstances.
mort de rire (bon je sais d'où tu tires cette phrase)
Je me reconnais trop dans ta description. Bon je n'avais pas de mobylette alors c'était plutôt les légos. Oui bon ok on s'en fout, c'est ta présentation pas la mienne.

En tout cas tu m'as bien faire rire.

Bienvenue sur ce forum, j'espère que tu t'y plairas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Mar 31 Mar 2015 - 23:10

Ouaip, le travail manuel ca donne mais c'est comme tout: ca prend aussi !

Raison pour laquelle je parle de buts atteignables, parcequ'une reussite se savoure et constitue le carburant pour continuer a tracter la charrue.

Avez vous connu cette situation d'asymptote, lorsqu'on s'approche du but sans jamais le toucher ?
Le sentiment d'une bulle elastique impossible a crever (ou un plafond de verre disent certains)...
Comme le piaf qui veut eclore de son oeuf ou il commence a manquer d'air...

Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par FlorL le Mar 31 Mar 2015 - 23:28

Oui, c'est vrai que le travail manuel prend, use et transforme, pour être passée par-là et avoir changé de taff depuis, mais je reconnais également qu'il y a une sorte de mécanique qui peut faire ronronner ton esprit, parfois de manière vicieuse.

Pour en venir à ta question, le sentiment que tu décris me dit quelque chose, peut-être que c'est une forme de stress d'accomplir quelque chose, de le finir, de se dire "ça y est, c'est maintenant", je ne sais pas si tu parles tout à fait de ça. Dans ce cas, c'est super dur mais "show must go on"?

FlorL
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 31
Localisation : Saint-Nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Invité le Mar 31 Mar 2015 - 23:54

Lemeunier a écrit:Ben si, tu m'aides en prouvant que je ne suis pas seul, meme si je prefererais partager de la joie avec toi que ce genre d'ecueil dont nous semblons coutumiers.

Je ne sais pas ce que toi tu as partagé, mais moi cela ne fait aucun doute, j'ai eu de la joie à lire ta présentation.
Lorsque j'écris "@Lemeunier, ta prose, pleine de charme et d'humour me touche beaucoup.", je ne communique pas en mode politesse.
Je suis sincère. Je ressens une autodérision extrêmement touchante dans ta façon d'écrire.
Et c'est pour cela, ce soir, que je suis de retour sur ce fil, pour cette pointe de fantaisie choubidoutristoune.


Lemeunier a écrit:Raison pour laquelle je parle de buts atteignables, parce qu'une reussite se savoure et constitue le carburant pour continuer a tracter la charrue.


Allez soyons folle !
Je me lance avec un truc et astuce ! Tu prends les trucs et astuces ?
Bon sans réponse immédiate de ta part, je décide de manière tout à fait autoritaire que tu prends aussi les trucs et astuces ! tongue

Revenons donc au tanpisme.

No c'est pas bien le tanpisme, suis pas fan, fan, you see No

Je lui préfère le lâcher-prise.
Pas taper tout de suite hein !
Je m'essssplique : dans tanpisme il y a tanpis, tant et pis, tant pis !  Sad  Sad
Tu parles d'une ambiance morose Sad  Sad  Sad  Sad  Sad

J'ai décidé de m'en sortir autrement.

Quand je tiens à un truc, qu'à cela ne tienne : je fais, je dis, j'explique... bref, je vais au bout de mon idée, parce que c'est moooooooooon idée...

Et quand ça ne marche pas, je me dis "pas grave, j'ai fait le job". Ils n'en veulent pas tout de suite, mais ce qui est fait est fait, ce qui est dit est dit et tout ce petit monde-là va continuer à faire son chemin, plus tard, sous une autre forme.

C'est culcul, mais depuis que j'ai pris cette habitude-là, je me plombe moins, goutte après goutte.

Est-ce que cela te semble atteignable, ça, comme changement ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Zenji le Mer 1 Avr 2015 - 6:44

"tiens, toi qu'est balèze pour réparer les mobylettes, t'as qu'à faire ingénieur"...

Mais comment que ça me parle, cette phrase ! Quand j'étais tout petit et que j'avais osé une opinion sur un ministre en regardant le journal télé, ma grand-mère m'avait dit :"Tiens, toi qui comprend la politique, t'as qu'à faire menteur"...

Bienvenue à toi.

Zenji
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 385
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 51
Localisation : Orange 84

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par TheWomanWhoFellToEarth le Mer 1 Avr 2015 - 13:58

Lemeunier a écrit:Des fois j'envie ces gens capables de succès par la simple application de la méthode JCD (Jean Claude Dusse: Sur un malentendu ça peut marcher).

Tu as la détentrice du brevet devant toi !
Oui, Monsieur  Cool

La preuve, zieute un peu mon investissement de départ et la longueur de ton message ...
Sur un malentendu, ça peut marcher !
CQFD ^^

Un autre des brevets que je détiens ( je crains de ne pas en avoir l'exclusivité, mais ... faisons fi de cette fausse modestie que je vois poindre en cet instant funeste...) c'est:
"Faisons n'importe quoi mais faisons le BIEN !".
Ce brevet te permet de te lancer à corps perdu dans tout un tas d'initiatives - foireuses de préférence, seul prérequis: de l'optimisme ( peut être avantageusement remplacé par de l'inconscience, une absence, un moment d'égarement, une crise de la quarantaine*).  
Peu importe après tout de se planter du moment que c'est fait avec panache !
Loin d'un brio masochiste, un extincteur de regrets, voilà le nom auquel j'ai déposé mon brevet.

Les échecs, les erreurs sont toujours une grande source d'apprentissages et nous ... on adore apprendre, pas vrai ???

Alors, t'attends quoi ?????

NB: une bonne étoile peut aider

*liste non exhaustive

Conseil de lecture: Manuel de Survie SITUATIONS EXTREMES (J'ai trouvé particulièrement utile le chapitre intitulé Comment échapper à une pieuvre géante et ... au risque de paraître présomptueuse, maintenant ... je sais aussi sortir d'un égout et déjouer une meute de loup !  Cool) , Joshua Piven et David Borgenicht, éditions 365 (comme le nombre de jours de ton nouveau calendrier, à moins que tu préfères moins ???)

Dans ma prochaine intervention il sera question d'un autre brevet intitulé: Avoir une idée du siècle par jour, c'est un minimum. Remarquable pour lutter contre la procrastination et plutôt très complémentaire du brevet précédemment explicité.

Oh ! Putain !!!** Je viens d'avoir une idée Géniale !!!!!
A plus tous !!!!

**pardon mamie

TheWomanWhoFellToEarth
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 41
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par FlorL le Jeu 2 Avr 2015 - 0:29

TheWomanWhoFellToEarth a écrit:Peu importe après tout de se planter du moment que c'est fait avec panache !
Loin d'un brio masochiste, un extincteur de regrets, voilà le nom auquel j'ai déposé mon brevet.

J'A-DORE !!!

Je confirme le pré-requis d'optimisme pour réaliser des choses "plus ou moins réussies", mais je me reconnais complètement dans ce côté "tête baissée / même pas mal". C'est pas constamment appliqué non plus, mais ça me caractérise, et au final, ça m'a fait vivre quelques expériences à raconter pour faire rire les proches Razz

C'est vrai que les erreurs sont une vraies source d'apprentissage Very Happy

FlorL
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 31
Localisation : Saint-Nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Jeu 2 Avr 2015 - 21:53

Colorblind a écrit:
Quand je tiens à un truc, qu'à cela ne tienne : je fais, je dis, j'explique... bref, je vais au bout de mon idée, parce que c'est moooooooooon idée...

Et quand ça ne marche pas, je me dis "pas grave, j'ai fait le job". Ils n'en veulent pas tout de suite, mais ce qui est fait est fait, ce qui est dit est dit et tout ce petit monde-là va continuer à faire son chemin, plus tard, sous une autre forme.

C'est culcul, mais depuis que j'ai pris cette habitude-là, je me plombe moins, goutte après goutte.

Est-ce que cela te semble atteignable, ça, comme changement ?

Ah ben avoir la tete dure me semble parfaitement atteignable, je crois meme etre tout pres de l'objectif ! Smile
Mais tout ca fait l'objet d'une gradation en proportion directe de l'enjeu et de l'imminence: lorsqu'il s'agit trancher un choix lourd, l'obstination ne suffit plus, il faut appeler le courage en renfort et la conviction en renfort.
Des fois meme la folie est d'un grand secours... jocolor

Quant a appeler la chance, je sais pas, ca sonne toujours occupe !


Et ces petites gouttes te permettent desormais de prendre des decisions heroiques sans coup ferir ? Si oui, je me permets de passer commande des a present de ton futur ouvrage de trucs et astuces.


TheWomanWhoFellToEarth a écrit:La preuve, zieute un peu mon investissement de départ et la longueur de ton message ...
Bon, la, quand meme, tu viens de remettre une grosse thune dans le bastringue...

TheWomanWhoFellToEarth a écrit:Loin d'un brio masochiste, un extincteur de regrets, voilà le nom auquel j'ai déposé mon brevet.
Je crois beaucoup a ca, par contre j'ai un peu de mal a trouver l'inhibiteur de doutes, et le nettoyeur de consequences, mais vu comment ton echoppe est achalandee, je serais fort marri de ne point en trouver en rayon.



Jusqu'a quel point avez vous pousse les decisions folles, voire heroiques ? Avez vous trouve une limite (meme spongieuse ou gluante) a ces principes de comportement ? bounce


Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par TheWomanWhoFellToEarth le Jeu 2 Avr 2015 - 22:27

Personnellement je cherche encore mes limites ...
Au grand dam de mon Amour propre ! ^^

La limite chez moi, c'est l'Autre.*

Alors ... Laisse-moi chercher ... Hum ... Inhibiteur de doutes ...
Là !
Mais ... Le doute fait partie du jeu, non ?
Les incertitudes ont quelque chose de jouissif, je t'assure !
M'enfin ... Je l'ai ton inhibiteur.
Ensuite ... Voyons voir ....
Nettoyeur de conséquences ... Hum ... Très demandé ça ...
Est-ce qu'il m'en reste ?
Hum ...
Assumer.
Y compris ses faiblesses. Ses imperfections. Ça te tente ?
Bon. La vérité c'est que Je n'en ai plus...L'heure est à la lâcheté ... Les affaires sont bonnes.
Je t'en commande ... ou bien ?

Et oui pour la grosse thune dans le bastringue. C'était le moment où je voulais te démonter qu'on n'a rien sans rien. Ma démonstration vous a-t-elle convaincu mon Cher ?

Je note néanmoins une croissance exponentielle dans ta réactivité à nous répondre.
Sacré potentiel, je n'en doutais pas, moi.


*C'est clair ou je dois développer ?**
** J'avais prévenu que j'étais optimiste !

TheWomanWhoFellToEarth
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 41
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Ven 3 Avr 2015 - 11:19

TheWomanWhoFellToEarth a écrit:C'était le moment où je voulais te démonter qu'on n'a rien sans rien. Ma démonstration vous a-t-elle convaincu mon Cher ?

Je ne suis pas parcimonieux d'efforts, ni furtif face aux responsabilités.
As-tu déjà constaté à quel point certaines personnes nous renvoient notre reflet ?

Un de mes amis (quasiment un frère d'âme) que je trouve talentueux et riche d'idées prometteuses, a du mal à les parachever, à en finaliser la concrétisation.
Non pas qu'elles restent purement théoriques, il y a bien un passage au concrêt mais lorsqu'il s'agit de les exploiter...y'a comme une sorte de, euh....de plouf.

Exemple : idée => étude => acquisition de matériel, réalisation de prototype => plouf (tentatives commerciales très timides, pas de vente, abandon)


D'où cette image d'asymptote: le candidat à l'échec s'approche du but sans jamais le toucher, parceque la loi de Murphy a pris le dessus sur la méthode JCD.

Pourtant on voit des serial losers se lancer dans des idées merdiques (ouvrir un magasin de K7 VHS ou une boucherie alsacienne à Barbès), se gaufrer (faillite), et finalement recommencer un peu plus loin inlassablement....comme si l'échec n'avait pas de prise à l'inverse des quelques zèbres que je connais et dont je fais partie, que l'anticipation de ce même échec peut parfois empêcher de crever le plafond de verre.

Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par FlorL le Ven 3 Avr 2015 - 11:44

Lemeunier a écrit:Pourtant on voit des serial losers se lancer dans des idées merdiques (...), se gaufrer (faillite), et finalement recommencer un peu plus loin inlassablement....comme si l'échec n'avait pas de prise à l'inverse des quelques zèbres que je connais et dont je fais partie, que l'anticipation de ce même échec peut parfois empêcher de crever le plafond de verre.

Ca, ça m'intéresse. Je vais faire une comparaison, tu me dis si je suis dans le bon, ok?

Quand je suis avec des gens, on discute de leur vie, de leur joie, leur turpitude, etc.

Avec le temps, tu vois des situations se répéter, que ce soit dans des projets d'entreprise ou des relations amoureuses et toi, c'est un peu comme si tu voyais la boucle se boucler devant toi, prévisible. Toi, vu que tu as vu arriver ce qui se passe, tu n'est pas surpris et tu agis en conséquence. C'est un peu comme si certains de tes proches se comportaient comme des poissons rouges. Je les adore, et en même temps, parfois, je me dis "mais vous êtes vraiment obligé de refaire la même bourde qu'il y a trois mois??"

Il m'a fallu du temps pour me dire "finalement, c'est ainsi" et parfois encore...^^.

Je me souviens que, quand j'étais plus jeune, certaines situations me semblaient sortir d'une pièce de théâtre. Pas forcément à cause des actions trépidantes à l'intérieur, mais plutôt par rapport à cette sensation de recul vis-à-vis de cette situation. Ainsi, d'une certaine manière, c'est peut-être ce recul qui nous fait anticiper des choses. Enfin c'est mon point de vue...

Pour en venir à ta situation, je pense que la peur de l'échec vient de toutes ces réactions qu'on anticipe, alors que, dans le fond, les gens n'y prêteront peut-être pas autant attention.

Lemeunier a écrit:Exemple : idée => étude => acquisition de matériel, réalisation de prototype => plouf (tentatives commerciales très timides, pas de vente, abandon)

A voir, tu places ton "plouf" au moment où ton prototype doit être confronté aux autres, c'est peut-être ça le truc?

Lemeunier a écrit:As-tu déjà constaté à quel point certaines personnes nous renvoient notre reflet ?

Et biiiieeennn, c'est un forum de zèbres et on s'est tous inscrits volontairement, je pense qu'on le cherche ce reflet Wink

FlorL
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 31
Localisation : Saint-Nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par TheWomanWhoFellToEarth le Ven 3 Avr 2015 - 13:47

Je ne suis pas parcimonieux d'efforts, ni furtif face aux responsabilités.
As-tu déjà constaté à quel point certaines personnes nous renvoient notre reflet ?


Désolée M’sieur, je n’ai pas compris où tu voulais en venir en réagissant de la sorte à ma « citation ». Mais, tu meurs d’envie de m’éclairer, avoue ?

Je pense que tu soulèves des choses très profondes et complexes, alors … on risque de me jeter des pierres ou des tomates pourries car je vais y répondre avec la naïveté suicidaire d’un « allons-y gaiement » sûrement trop superficiel.

Lorsqu’on mène un projet, il y a bien plus que l’aboutissement ou la réussite de ce projet qui se jouent. Il y a tout ce que tu vas mettre de toi, tout ce que tu vas donner à ce projet.
Comme je suis une vraie fille, je vais utiliser une métaphore qu’il me sera plus facile d’argumenter, celle de l’histoire d’Amour.
J’ai la faiblesse de croire que beaucoup de personnes qui se lancent dans cette hérésie ne nourrissent pas pour objectif unique de « se marier et d’avoir beaucoup d’enfants ».
Qui ne s’est jamais attardé dans une histoire impossible ? Sans issue ? Tu sais que l’autre n’est pas pour toi mais tu vas tout faire pour lui démontrer le contraire ; )
Loin d’un jeu masochiste, c’est un dépassement de soi qu’on recherche, une confrontation avec nos limites, une quête d’un soi profond, une envie, un besoin de se transcender en mobilisant tout ce que l’on a de superpouvoirs. Et si finalement rien de concret n’aboutit, quand bien le dépit pourrait nous souffler un soir de blues ‘tout ça pour rien ! ‘, rien ne saurait être moins juste. On sortira grandi de ce cheminement, de cet impossible « happy end », puisqu'on se sera prouvé à soi, à défaut d’avoir démontré à l’autre.
Quand la méthode JCD a eu la fantaisie de fonctionner, défiant l'entendement et les probabilités avec, on se met à croire en Dieu, au père Noël, et … à cette histoire d’amour aussi absurde qu'inopinée donc savoureuse à souhait.

La loi de Murphy, c’est juste un alibi pour masquer nos odieux sabordages (pas toujours conscients, très rarement revendiqués) ou quelques incapacités que nous avons.

La vie est une équation à trop d’inconnues pour espérer en anticiper les "solutions" avec justesse, elle nous surprend toujours, quand on décide de la vivre pleinement (même à moitié, m'est d'avis, mais je parle sans savoir).
Il y a une citation de Keynes que j’adore; mal traduit, ça donne ça : L’inévitable n’arrive jamais, l’inattendu arrive toujours.
Sans déconner, elle n'est pas mégafantaschroumpft ma citation ? (enfin, celle de Keynes ...)

Certaines personnes peuvent aussi être en quête d’échecs, jouant le rôle rassurant du looser car finalement, l’inconnu, l’imprévisible, c’est super flippant !!!
D’où cette propension à répéter ce que l’on connaît, l'échec, qui s'il nous apporte peu de satisfactions, nous rassure.

Anticiper, c’est très sage. Parfois, ça l’est trop.
Ma solution* du jour:
Anticipe tes échecs ; ), comme ça tu y seras préparé, ça fera moins bobo, ils te seront familiers donc tu ne les craindras plus et pourras te lancer avec une inconscience calculée.
Ton talent + les malentendus se chargeront du reste.

*rien à voir avec mon idée du siècle du jour, bien meilleure !

TheWomanWhoFellToEarth
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 41
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Lun 13 Avr 2015 - 11:02

FlorL a écrit: Avec le temps, tu vois des situations se répéter, que ce soit dans des projets d'entreprise ou des relations amoureuses et toi, c'est un peu comme si tu voyais la boucle se boucler devant toi, prévisible.

Nous ne sommes pas toujours spectacteurs, c'est la raison pour laquelle j'ai mentionné que certaines personnes sont notre reflet, un reflet dont la capacité d'observation et d'abstraction devrait nous permettre de tirer parti.
Et pourtant il me semble que les zèbres sont des collectionneurs d'intentions, d'utopies , partageant une certaine difficulté à concrétiser.


TheWomanWhoFellToEarth a écrit: Lorsqu’on mène un projet, il y a bien plus que l’aboutissement ou la réussite de ce projet qui se jouent. Il y a tout ce que tu vas mettre de toi, tout ce que tu vas donner à ce projet.
C'est la paraphrase d'un truc vachement connu qui dit que la destination importe peu, seul le chemin compte...sans doute inventé par un marchand de chaussures (ou de caligae si c'est vraiment très vieux).
Même si on est obligé d'y adhérer pour garder la moëlle quand on s'engage sur un processus long, je me demande si justement ce n'est pas notre tare souvent commune, d'être asymptotique (i.e. s'approcher infiniment du but sans l'atteindre).


TheWomanWhoFellToEarth a écrit:
La loi de Murphy, c’est juste un alibi pour masquer nos odieux sabordages (pas toujours conscients, très rarement revendiqués) ou quelques incapacités que nous avons.
On est bien d'accord ! Maintenant qu'on le sait, on continue  ou on essaie de passer la vitesse supérieure ? De mon point de vue, c'est comme un défi à relever.


Keynes a écrit: L’inévitable n’arrive jamais, l’inattendu arrive toujours.
Hum, j'en mettais des comme ça (mais homemade vu que je lisais pas ces bouquins) dans les dissertations de philo en terminale, histoire de semer le prof...



Cette conversation introspective a convoqué des souvenirs de folles actions couronnées de succès.
Ce qui faisait la différence, c'est la foi profonde et viscérale et l'incapacité à envisager que ça puisse merder.

C'est peut-être cette Walkyrie qu'il faut (re)trouver, celle qui insuffle le feu sacré et aide à omettre les oiseaux de mauvais augure (souvent intérieurs).
Finalement ptêt que le chemin importe peu aussi, et que ce qui compte c'est de le parcourir en chevauchant un vent de courage, de s'ennivrer de folie créatrice en se disant qu'après tout, "personne nous fera un deuxième trou au c..." (citation de je sais pu qui....Keynes, Jean Claude Dusse ou vincent mc doom ?)

Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par TheWomanWhoFellToEarth le Lun 13 Avr 2015 - 14:17

Lemeunier a écrit:
FlorL a écrit: Avec le temps, tu vois des situations se répéter, que ce soit dans des projets d'entreprise ou des relations amoureuses et toi, c'est un peu comme si tu voyais la boucle se boucler devant toi, prévisible.


Nous ne sommes pas toujours spectacteurs, c'est la raison pour laquelle j'ai mentionné que certaines personnes sont notre reflet, un reflet dont la capacité d'observation et d'abstraction devrait nous permettre de tirer parti.
Et pourtant il me semble que les zèbres sont des collectionneurs d'intentions, d'utopies , partageant une certaine difficulté à concrétiser.

Collectionneur d'intentions, la formule est très jolie, néanmoins je m'insurge !
Nous ne sommes pas tous comme ça !
Il y a des zèbres kamikazes !


TheWomanWhoFellToEarth a écrit: Lorsqu’on mène un projet, il y a bien plus que l’aboutissement ou la réussite de ce projet qui se jouent. Il y a tout ce que tu vas mettre de toi, tout ce que tu vas donner à ce projet.

C'est la paraphrase d'un truc vachement connu qui dit que la destination importe peu, seul le chemin compte...sans doute inventé par un marchand de chaussures (ou de caligae si c'est vraiment très vieux).
Même si on est obligé d'y adhérer pour garder la moëlle quand on s'engage sur un processus long, je me demande si justement ce n'est pas notre tare souvent commune, d'être asymptotique (i.e. s'approcher infiniment du but sans l'atteindre).
La preuve que ça ne doit pas être totalement idiot, alors ! ^^
Ouf ...
T'exagères ! J'avais développé !
J'y crois vraiment, je fonctionne comme ça moi.
J'adore cheminer, et si la destination me déçoit, je deviendrais aussi riche de cette information là.
J'ai le "rien à perdre" un tantinet optimiste, mais j'assume !



TheWomanWhoFellToEarth a écrit:
La loi de Murphy, c’est juste un alibi pour masquer nos odieux sabordages (pas toujours conscients, très rarement revendiqués) ou quelques incapacités que nous avons.
On est bien d'accord ! Maintenant qu'on le sait, on continue  ou on essaie de passer la vitesse supérieure ? De mon point de vue, c'est comme un défi à relever.
Vitesse supérieure, off course !!!


Keynes a écrit: L’inévitable n’arrive jamais, l’inattendu arrive toujours.
Lemeunier a écrit:Hum, j'en mettais des comme ça (mais homemade vu que je lisais pas ces bouquins) dans les dissertations de philo en terminale, histoire de semer le prof...
Tsssssss ...
Moi je n'avais même pas besoin de baratiner, le prof était amoureux de moi !
Véridique ! (et très très très gênant, mais drôle !)

Lemeunier a écrit:Cette conversation introspective a convoqué des souvenirs de folles actions couronnées de succès.
Ce qui faisait la différence, c'est la foi profonde et viscérale et l'incapacité à envisager que ça puisse merder.

Ca avait l'air bien ! Tu recommences quand ?

Lemeunier a écrit:C'est peut-être cette Walkyrie qu'il faut (re)trouver, celle qui insuffle le feu sacré et aide à omettre les oiseaux de mauvais augure (souvent intérieurs).
Présente ! ^^

Lemeunier a écrit:Finalement ptêt que le chemin importe peu aussi, et que ce qui compte c'est de le parcourir en chevauchant un vent de courage, de s'ennivrer de folie créatrice en se disant qu'après tout, "personne nous fera un deuxième trou au c..." (citation de je sais pu qui....Keynes, Jean Claude Dusse ou vincent mc doom ?)
Mais trop !!!

Par contre ... je te demanderai de produire un AVERTISSEMENT la prochaine fois que tu balances un truc aussi hilarant sans prévenir car ... j'ai eu la très mauvaise idée de lire ton message en classe, j'ai piqué un fou-rire tonitruant que j'ai eu le plus grand mal à expliquer face à des élèves aussi affamés que goguenards.

TheWomanWhoFellToEarth
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 41
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Lemeunier le Lun 13 Avr 2015 - 16:32

TheWomanWhoFellToEarth a écrit:
Tsssssss ...
Moi je n'avais même pas besoin de baratiner, le prof était amoureux de moi !
Véridique ! (et très très très gênant, mais drôle !)

Pour ma part je suis bien content que mon prof de philo ne soit pas tombé amoureux de moi mais je comprends fort bien que tu sois fièrement gênée...
Y'a bien un de mes camarades qui avait tenté de séduire la prof de maths (une hybride entre le physique de Guesh Patti et le tempérament de Tatie Danielle) en posant sa queue sur sa table d'écolier mais ça n'avait pas marché.  affraid
(il a eu son bac mais je crois que ça n'a rien à voir)


TheWomanWhoFellToEarth a écrit:
Lemeunier a écrit:Cette conversation introspective a convoqué des souvenirs de folles actions couronnées de succès.
Ce qui faisait la différence, c'est la foi profonde et viscérale et l'incapacité à envisager que ça puisse merder.

Ca avait l'air bien ! Tu recommences quand ?

A nos âges, finie la fougue, on compte les aller-retours...(nan je déconne)
J'étais justement en train de me dire qu'il est grand temps...ptêt même que j'ai déjà commencé.

TheWomanWhoFellToEarth a écrit:
Lemeunier a écrit:C'est peut-être cette Walkyrie qu'il faut (re)trouver, celle qui insuffle le feu sacré et aide à omettre les oiseaux de mauvais augure (souvent intérieurs).
Présente ! ^^

Hum, tu connais Wagner ?


TheWomanWhoFellToEarth a écrit:
Par contre ... je te demanderai de produire un AVERTISSEMENT la prochaine fois que tu balances un truc aussi hilarant sans prévenir car ... j'ai eu la très mauvaise idée de lire ton message en classe, j'ai piqué un fou-rire tonitruant que j'ai eu le plus grand mal à expliquer face à des élèves aussi affamés que goguenards.

Ton prof de philo doit faire la grève comme tout le monde (mais sans doute avec une banderole au slogan philosophique inintelligible), t'avais qu'à te marier avec lui, vous auriez fait grève ensemble et on en serait pas là....Suspect

Lemeunier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 37
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mobylettes, la cosmologie et le reste...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum