Zébritude et anorexie : au secours !

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Zébritude et anorexie : au secours !

Message par roulex le Mer 26 Jan 2011 - 12:02

Bonjour à tous,

Nouveau sur ce forum, je suis à la recherche de tout témoignage au sujet de jeunes filles surdouées ayant developpé à l'adolescence un trouble de la personnalité gravissime: L'anorexie.

C'est le cas de ma fille de 14 ans, détectée précoce a 12 ans 1/2, suivie par une psy spécialiste de la précocité, et actuellement hospitalisée pour dénutrition grave.

Elle est suivie par les meilleurs spécialistes de l'anorexie que l'on puisse trouver, sachant que ce trouble qui cause une souffrance psychique et physique
terrible, pour les malades en 1er lieu, et leur famille, est extrèmement complexe et de causes multi-factorielles. (Sans parler du jugement très négatif et culpabilisant du grand public
sur cette maladie très ancienne, mais méconue bien que fortement médiatisée). Personne n'a de solution vraiment efficace a court terme.

La précocité, surtout détectée tardivement, pourrait être l'une de ces causes.

L'un des problèmes est que aucun professionel ne semble vouloir envisager un lien possible entre précocité et anorexie (et probablement d'autres troubles du comportement):
- Les professionels compétents sur l'anorexie (psy, pédo-psy, neurologues, praticiens ou chercheurs) sous-estiment le facteur de la précocité intellectuelle, quand ils ne nient pas
simplement l'existence d'une telle particularité. Ils reconnaissent seulement parfois que les jeunes filles anorexique "cogitent trop, et se prennent la tête avec des choses trop
compliquées"
- Les professionels compétents sur la précocité intellectuelle (ayant souvent les mèmes formations de base que les précédents) se sentent démunis face a ce trouble, ou s'intéressent
plus aux surdoués qui vont bien qu'a ceux qui vont mal.

Pourtant lorsque l'on consulte les ouvrages relatifs a ces 2 domaines, des points communs sautent au yeux (e.g. faible self-estime, perfectionisme, anxiété...).
Il serait assurément fructueux que ces professionels se rencontrent, et croisent leurs experiences et connaissances.

Si vous n'avez aucun temoignage, peut-etre pouvez vous relayer cet appel au secours, ou m'indiquer un forum plus approprié.


Merci d'avance pour votre aide

roulex

Messages : 3
Date d'inscription : 26/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 12:19


Je crois qu'il faut se méfier des liens trop vite faits, des similitudes et ressemblances apparentes.... je ne saurais que trop te conseiller d'écouter les spécialistes qui la suivent...

Bon courage avec ta fille en tous cas.. j'imagine que cela doit être infâme pour une maman de voir son enfant vivre ça...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 12:22

roulex a écrit:L'un des problèmes est que aucun professionel ne semble vouloir envisager un lien possible entre précocité et anorexie.

Oulala !
Tout d'abord bien le bonjour Roulex. (Tu n'est pas russe j'espère ...)

Je ne connais quasiment pas le problème de l'anorexie, en revanche j'en connais un rayon sur la zébritude et le milieu médical (Vie perso & ex-ambulancier).

Remarques en vrac :
- Connais tu beaucoup de toubibs capable de dire "Ben là, je sais pas ... Faut que j'me renseigne." ? Ces braves gens ont en effet hélas une tendance prononcée à l'orgueil et à l'obscurantisme (Du genre : "Tais-toi. C'est moi qui sait.".)
- Or la zébritude est très mal connue (et reconnue !) du milieu médical et de ce fait très fréquemment minimisée voir niée. => Faut leur expliquer à ces pingouins ! (Plus facile à dire qu'à faire ! Rien que la première étape de la communication -capter l'attention- pose de sérieux problèmes.) Ceci pourra peut-être t'y aider : http://forum.doctissimo.fr/sante/intelligence/peau-surdoue-sujet_155195_1.htm
- Leur expliquer aussi que "Un train peut en cacher un autre." et que "L''un n'empêche pas l'autre". Id est que la zébritude peut effectivement en être l'unique ou principale cause, qu'elle peut aussi n'être qu'un facteur aggravant ou enfin qu'elle peut n'y être pour rien dans les causes.

Néanmoins, toute thérapie à l'anorexie passe par le mental, la psychologie. Dès lors, ne pas tenir compte de la zébritude entraine très fréquemment, pour ne pas dire quasi-systématiquement des contre-résultats. D'autre topics sur ce forum confirmeront la difficulté des Zèbres à trouver un psy qui soit "à la hauteur", tant et si bien qu'au final, le remède étant pire que le mal, nous préférons souvent nous débrouiller sans eux.

En espérant avoir pu t'aider...
Bises.

PS : Force et robustesse ! flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 12:24

.


Dernière édition par فينيكس لاسود le Sam 19 Fév 2011 - 13:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 12:24

Le Yeti a écrit:
- Or la zébritude est très mal connue (et reconnue !) du milieu médical et de ce fait très fréquemment minimisée voir niée. => Faut leur expliquer à ces pingouins ! (Plus facile à dire qu'à faire ! Rien que la première étape de la communication -capter l'attention- pose de sérieux problèmes.) Ceci pourra peut-être t'y aider : http://forum.doctissimo.fr/sante/intelligence/peau-surdoue-sujet_155195_1.htm

Merci de ne pas être méprisant et de ne pas faire de généralisations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 12:29

Merci de ta remarque SMB. Elle me permet de préciser un point : je ne généralise pas, je parle d'une catégorie bien particulière mais hélas trop répandue de médecins. Et les concernant, si je suis méprisant ce n'est que parce que eux ont commencé !

En revanche, oui, j'ai rencontré pas mal de médecin qui n'avait eu aucun mal, malgré leur science, à rester parfaitement humain avec tout ce que cela comporte. Des personnes particulièrement admirables pour le coup !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 12:40

Le plus souvent les medecin ce contente de faire leur boulot....
Des que quelque chose les depassent plus souvent il ne cherchent pas...
Ils restent dans leur sciences entoites...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par augenblick le Mer 26 Jan 2011 - 13:40

Si je dois faire un lien entre l'anorexie et la douance, ça serait au niveau de notre mixité de genre et de la difficulté pour une jeune fille d'intégrer sa féminité à l'adolescence. Dans l'anorexie (hors douance), il y a aussi la question de l'attachement à examiner. J'ai ou des choses intéressantes sur le net à ce sujet (je le retrouverai) et aussi chez Suzanne Ginestet-Delbreil (La Terreur de penser).
avatar
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 14:24

l'anorexie doit etre considéré comme une addiction avant tout

je me permets de vous renvoyer sur le topic, Zebr'addict...

si je peux permettre d'avancer dans l'échange.....en qualité de surdoué addictologue, je vais suivre ce fil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par roulex le Mer 26 Jan 2011 - 14:44

augenblick a écrit:Si je dois faire un lien entre l'anorexie et la douance, ça serait au niveau de notre mixité de genre et de la difficulté pour une jeune fille d'intégrer sa féminité à l'adolescence. Dans l'anorexie (hors douance), il y a aussi la question de l'attachement à examiner. J'ai ou des choses intéressantes sur le net à ce sujet (je le retrouverai) et aussi chez Suzanne Ginestet-Delbreil (La Terreur de penser).

Merci pour votre réponse.

J'ai lu de nombreux articles et livres sur ces 2 sujets (Je n'ai rien trouvé qui traite des 2 simultanément (Précocité et trouble identitaire et du comportement)

Ce que vous dites, difficulté d'intégrer sa féminité, attachement... ressort quasi systematiquement pour l'anorexie. Il ressort également souvent que l'anorexie n'est qu'un symptome
d'une anxiété extreme.

Pour la précocité, Il ressort également que ses conséquences telles que le rejet par les pairs dans la petite enfance, ou la difficulté a se construire par imitation de ces memes pairs,
sont des facteurs de grande anxiété, et de difficulté pour la construction identitaire. Elles sont souvent causes de troubles psycho-somatiques dans la petite enfance, et a l'adolescence peuvent prendre des proportions alarmantes, ou la jeune fille met sa vie en danger (10 a 15 % de mortalité pour l'anorexie selon les sources).

Le raccourcis "douance -> facteur d'anxiété -> troubles lors de l'enfance (sommeil, crises d'angoisses) -> anorexie a l'adolescnce" semble un peu rapide me direz vous.
Pourtant autant je suis convaincu que ce n'est pas le seul chemin vers l'anorexie, autant il serait irrationnel de rejeter d'emblée l'hypothese de ce lien.

Avec tout ce que nous avons lu et entendu sur ces 2 domaines, et connaissant bien notre fille, nous pensons avoir cerné une partie importante du probleme.
Mais le plus difficile restent les solutions. En effet, a part des discours valorisants, un soutien familial, un suivi multi disciplinaire rapproché (psychlogique, medical dont psychiatrique, dietetique...), et la réduction de tous les facteurs anxiogenes (il sont nombreux chez les hyper-anxieux), on se sent tres démuni...

roulex

Messages : 3
Date d'inscription : 26/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Merci pour votre contribution

Message par roulex le Mer 26 Jan 2011 - 14:54

Beufasupa a écrit:l'anorexie doit etre considéré comme une addiction avant tout

je me permets de vous renvoyer sur le topic, Zebr'addict...

si je peux permettre d'avancer dans l'échange.....en qualité de surdoué addictologue, je vais suivre ce fil.


Merci pour votre contribution.

En effet, les memes principes que pour l'addiction sont semble-t-il mis en oeuvre.

A tout ceux que l'anorexie intéresse, je recommande fortement le lien vers les excellents rapports
de la Haute Autorite de Santé publiés fin 2010: [url=Rapport HAS: Anorexie mentale]http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_985715/anorexie-mentale-prise-en-charge[/url]

La lecture de l'Argumentaire est tres instructive (bien que parfois ardue). Les autres synthese sont également bien faites et plus abordables.

roulex

Messages : 3
Date d'inscription : 26/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par lynka le Mer 26 Jan 2011 - 16:23

On m'a récemment "confirmé" par un avis médical ce que je pensais depuis fort longtemps...
Les médicaments, dans certains cas, c'est inutile au possible.
C'est le cas pour certaines phobies, certains TCA*.
Maintenant, je ne suis ni médecin, ni psy ni quoi que ce soit, mais je suis une ancienne hyperphage (de 8 à 25 ans), et apparemment mon vécu irait plutôt dans le sens des questions que tu te poses:
l'hyperphagie n'était que la manifestation extérieure d'un mal-être intérieur... et ô surprise, c'était quoi le mal-être? Eh bien tout d'abord l'ignorance et la négation (par mon entourage) d'une "différence" ressentie par rapport aux autres enfants, puis une fois la "différence" identifiée à la fin de l'adolescence (douance), rejet de celle-ci (en patie à cause d'un suivi non adapté).

Celà dit, je ne détiens pas de solution non plus.
Tut ça c'était pour dire qu'à tout problème il y a une solution, il suffit de trouver celle qui est le mieux adaptée à ta fille, en envoyant chier autant de personnes qu'il le faudra jusqu'à ce qu'une prenne compte de ce que vous avez à dire.
En tout cas, les TCA sont des symptômes et non pas le contraire, donc peut-être y aurait-il de quoi creuser du côté des thérapies comportementales..
Beaucoup de praticiens en font leur spécialisation (les TCA) et il est assez facile de les trouver en général.
La thérapie comportementale ne traite pas frcément le fond du problème mais s'attaque au symptôme, à la partie visible de l'iceberg, celle qui handicappe au quotidien, dans le concret, mais je cris qu'en l'ocurrence, c'est un peu ça l'urgence non? J'ai lu "hospitalisation" et "malnutrition" un peu plus haut...

Bon, maintenant, avis perso, c'est comme ça que je vois les choses, ça n'engage que moi.

En tout cas bon courage Smile



*TCA: Trouble du Comportement Alimentaire
avatar
lynka

Messages : 6435
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 26 Jan 2011 - 17:36

je maintiens que la solution est de se faire suivre par un CSAPA (centre de soins en addictologie) en tout cas de comprendre le problemes sous l'angle des addictions. C'est le premier cap à franchir.

si tu veux que je sois plus précis, je peux te répondre par mp ou en public comme tu veux.

mais il faut avoir une chose en tête, l'anorexie est une solution de survie psychique avant tout et le symptome à une fonction.

question, cette anorexie est elle associé au mécanisme compensatoire Boulimique ou pas?

de toute façon, le mieux reste selon moi une TCC (therapie cognitivocomportementale)





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par axaile le Sam 29 Jan 2011 - 10:41

je reste persuadée que la zebritude et l'anorexie sont liés , pour l'avoir vécue au début de mon adolescence...il y a fort longtemps mais je m'en souviens comme si c'était hier. Je ne sais que depuis peu que je fut une enfant précoce et par conséquent adulte précoce qui aujourd'hui a enfin pu mettre un mot sur des maux. L'anorexie n'arrive pas par hasard , elle prouve une grande souffrance , celle de préférer mourir plutôt que d'affronter la vie qui nous semble si compliqué , ou personne ne nous comprends , ou l'amour nous manque tellement,où notre monde peuplé d'espoir ne peut prendre forme en ce monde, enfin c'est ce que l'on pense quand on est une enfant.
En ce qui me concerne ce sont les chevaux qui m'ont sauvé et je ne remercierais jamais assez mes parents d'avoir fais autant d'efforts pour m'aider.
Les chevaux n'ont pas tout résolu mais ont été d'un grand réconfort , ont donné un sens à ma vie , et m'ont permis de rester ancré sur mes deux pieds pour apprendre à vivre.
Les animaux sont des êtres vivants capable de donner sans compter , ils nous ramènent à l'essentiel,comme tout ce qui touche à la nature.
Bien sur ce n'est pas suffisant pour grandir mais c'est un bon support pour garder la tete hors de l'eau et apprendre à apprivoiser le monde des humains.
Faire rencontré d'autres zèbres à votre fille pourrait également la réconforter sur le fait qu'elle n'est pas seule et trouver un thérapeute adapter à sa personnalité.
Mes mots ne sont en aucun cas des conseils mais juste quelques éléments qui je l'espère vous ouvriront quelques portes , afin que votre filles ailles mieux , ce que je souhaite de tout coeur.
Corinne
avatar
axaile

Messages : 1
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 56
Localisation : finistere

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Nasirpal le Mar 19 Juil 2011 - 15:39

Bonjour Roulex,

Je suis nouvelle sur ce forum et je viens de trouver ton appel. Je ne sais pas ce qui s'est passé depuis janvier pour ta fille, mais je me dis que mon témoignage peut peut-être aider...
Car j'ai fait un bref crochet par la case anorexie et c'est dans le livre de JSF que j'ai trouvé pour la première fois une explication convaincante. Je n'étais pas du tout concernée par les modèle archi-maigres de la mode qui sont sensés inspirer les anorexies "classiques". Ma situation était celle d'une personne qui n'avait trouvé la force d'exister que dans l'amour d'un homme, mais la relation ayant pris fin, j'ai tenté de renouveler la fusion avec un autre. Et celui-là n'a pas voulu de moi, ce qui m'a convaincue de mon absence totale de valeur, corroborée par mon incapacité à m'intégrer socialement. Dans ce désert, j'ai voulu trouver un socle solide, quelque chose sur quoi j'aurais prise : mon corps. Plus précisément, sentir la corde de mon existence en arrêtant de manger, afin de sortir du vide, du flou, du néant.
Le priblème est que lorsqu'on arrive au bord du gouffre, il n'y a que deux options ; en finir ou repartir. Moi, bizarrement, je ne voulais pas en finir, je voulais juste que ça s'arrête, que la souffrance s'arrête, mais je n'avais plus faim, plus le réflexe de manger. Alors j'ai été chercher de l'aide chez les thérapeuthes parallèles, ceux qui travaillent l'énergie et les chakras.

C'est donc un micro-ostéopathe qui m'a redonné de l'appétit après 15 jours, en une seule séance magistrale. Tout n'était pas réglé, loin de là, mais j'ai pu reprendre pied et quelques forces.
Parmi toutes les autres thérapies que j'ai tentées par la suite pour m'en sortir, je voudrais en mentionner une particulièrement efficace d'après moi, bien qu'elle ne paye pas de mine : la constellation familiale. Parce que la problématique de la douance n'est souvent qu'une composante du problème, qui l'aiguise, mais n'explique pas tout. La constellation permet de changer les choses en profondeur, même si son effet met du temps à se faire sentir (et j'en ai essayé des trucs qui devaient changer la situation, normalement).

Il existe des zèbres heureux et en bonne santé. Je souhaite que votre fille en fasse également partie.

Bon courage à vous !
I love you

Nasirpal

Messages : 5
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Jefrah le Mer 20 Juil 2011 - 13:36

Bonjour à tous,

Je côtoie régulièrement une jeune fille (un peu plus âgée) qui présente les mêmes fonctionnements que ta fille Roulex. Ses parents, très attentifs également, sont eux aussi démunis.
Elle n'a pas encore été testée, mais elle présente toutes les caractéristiques des Z. Et c'est la lecture de ton témoignage qui m'a fait réaliser que c'était quelque temps après le lecture du livre de JSF qu'elle a commencé à moins se nourrir (il me semble...). Elle cogite énormément, elle fait énormément de marche, de sport pour fatiguer son corps je crois. Elle souhaite pourtant faire le test, et avec ses parents, nous espérons que ça pourrait au contraire lui donner une réponse, la rassurer en quelque sorte...

Ce témoignage s’amène pas vraiment d'éclairage, et j'en suis désolé, mais il serait peut-être intéressant de pouvoir partager certaines réflexions. Peut-être se rencontrer, il est en effet difficile de se reposer sur les institutions, et il me semble que si ne nous prenons pas en main, personne ne le fera (bien).

Jefrah

Messages : 107
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 42
Localisation : Strawberry Fields

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mer 14 Sep 2011 - 22:37

Bonjour Roulex,

ton post m'a fait bizarre car j'ai moi même été anorexique de 15 ans à 18 ans, avec des prémices dès la pré-adolescence.
j'ai été diagnostiqué précoce enfant, mais comme je viens d'un milieu difficile, rien ne m'a été expliqué, et j'ai longtemps pensé que "précoce" signifiait que j'étais une immature dans ma vie affective. Ta fille est au courant du diagnostic, et de plus vous avez l'air très attentionné envers elle en tant que parents, ce qui peut déjà être un contexte facilitant (même si je pense que l'anorexie est aussi un moment où on veut se prouver qu'on se suffit à soi-même, et que paradoxalement l'attention des parents peut alors être ressentie comme pesante, et même comme une atteinte portée au droit à vivre par soi-même).
En ce qui me concerne et pour résumer, je pense que le fait d'être précoce, maintenant que j'en connais la réelle signification, n'a pas été étranger à ma maladie: le fait de penser beaucoup dépersonnalise, on ne sent plus son corps et ses limites corporelles; et la faim au cours de mon anorexie était une tentative de me réapproprier mon corps, tout en me prouvant que mon esprit avait le pouvoir absolu.
Il y a aussi dans l'anorexie le refus de la distinction des genres féminins et masculins comme qqu'un l'a très bien dit plus haut. Là encore, le fait d'être zebre et de remettre en cause ce genre de partition sociale arbitraire n'y est pas étranger. Ds le livre de JSF, il est aussi expliqué que le zèbre a plus facilement en lui "les deux genres".
- Effectivement, même si à mon sens ce n'est pas le seul critère à prendre en compte, un versant addictif est présent dans l'anorexie: la faim fatigue, mais peut comme une drogue rendre euphorique, hyper-actif, hyper-pensant. C'est proche d'une expérience mystique, et là aussi très zébresque avec son style de pensée absolue, et proche de l'infini.
Cette charge addictive permet également à d'autres moments de dissoudre sa pensée comme quand on prend des substances, ce qui est fréquent chez les zèbres.
Enfin, le versant obsessionnel: le comptage permanent de calories par exemple, permet de fixer son exprit, de le controler par des automatismes mentaux, mais qui deviennent vite du poison, une obligation pesante qui inhibe cet intellect trop dur à contenir, mais pourtant fécond.
Donc grosse corrélation à mon sens entre pensée zèbre et anorexie (mais il me semble qu'il y en a aussi avec beaucoup d'autres pathologies mentales), même si ce n'est pas du tout le seul facteur. L'histoire personnelle joue aussi un grand rôle. Mon grand-père a été en camps de concentration, il faisait 36 kgs au retour, je voulais faire le même poids. Mais là aussi quand j'y pense, il y a du zebre, du "concernement" face aux malheurs du monde. Par exemple, j'ai eu une période où je ne "mangeais" que l'eau du riz, car j'avais lu qu'au cambodge pendant le règne de Pol-pot ils n'avaient que ça pour se nourrir dans les camps...
On était donc bien loin des mannequins dans les journeaux Wink
J'espere que ce roman fleuve n'était pas imbuvable et qu'il a pu apporter quelque chose...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par meï le Jeu 15 Sep 2011 - 7:25

Bonjour

ici aussi, troubles alimentaires encore aujourd'hui. Wink (mme avec 3 enfants et une vie remplie.)
anorexie lattente, surttou à partir de 19 ans. ensuite lelle est revenue de tps en tps, là je viens de faire une période assez longue de trouble...
je mange encore très peu mais moi c'st comme ça que je" fonctionne", donc, ...

je fais en effet un lien entre zebritude, eventuellement asperger (je suis asperger aussi ), et anorexie.
ces traits se retrouvent très souvent chez les jeunes filles non detectées douées, ou SA.

par contre la tienne est detectée, il y a sans doute une issue favorable avec des therapies appropriées?...(moi je 'nai su qu'à 34 et 37 ans pour mes "diags" de douance et SA..)
courage surtout!! flower

avatar
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 45
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par POP-complex le Jeu 15 Sep 2011 - 15:47

je ne vais pas me prononcer sur le sujet mais parlé de moi

(je suis probablement zébré donc pas prendre mon histoire pour zébre confirmé ni le généraliser)

vers 14-15 ans j'ai fais 6 mois d'anorexie boulimie... Phase anorexique puis boulimique et vice versa...

l'anorexie étais un dieu pour moi. "tu seras beau, tu seras comme les autres) et oui il faut le dire c'étais beaucoup de remord après coups mais sur le moment c'est une obsession présque un plaisir. un état de bien être constant, rien ne peut t'arrêter, tu es bien les autres non...

j'en suis sortis comme sa je crois: un jour je regardais un reportage sur l'anorexie-boulimie (pour voir comment les autres fonts, c'est jouissif) j'ai jamais été choqué par le pseudo dégout des reportage sur le sujet (bha non, c'est comme dire a un drogué que la drogue c'est mal)
c'étais un type qui mangeais et qui vommisais et qui remangeais son vomi et sa pouvais durer 4heures de temps disais t'il... le soire même les bouts de viande a peine mancher on eus de la peine a resortir... sa a été le choque


parfois lorsque sa ne vas pas, je me fais vomir quelques jours... ou mange rien (c'est le mieu)

je crois que il ne faut pas pérdre de vue que dans la tête tout devient futile sauf le nombre de kcal avalé par jour, il n'y a que sa qui existe...
pour le zébre a mon avis c'est un bon reffuge, un idyle entre lui et une maladie mentale. pour ne plus être zébre mais devenir une machine supérficiel et débile...

si tu pense trouver un éclairage dans mon histoire n'hézite pas a me contacter.
avatar
POP-complex

Messages : 22
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 25
Localisation : planète TERRE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Ven 16 Sep 2011 - 19:59

.



Dernière édition par siamoni le Lun 11 Juin 2012 - 20:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par ZABLE le Lun 19 Sep 2011 - 0:21



idem
periode d'anorexie vers 15 ans trés traumatisante, due à une perte...
rien a voir avec mon entourage, je vivais en circuit fermé, en boucle,
rien ne m'atteignait plus.

chaque histoire est differente puisque essentiellement mentale, mais j'ai pu m'en sortir grace à la patience et la pugnacité de mes proches...

(entre autres tentatives, un periple en voiture, à traverser la france, type western m'aidé a retrouver petit à petit une etincelle de pulsion de vie qui a fait boule de neige)

....j'ai une fille aussi, et je te souhaite tout le courage du monde......................
avatar
ZABLE

Messages : 134
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 50
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Invité le Mar 24 Avr 2012 - 13:13

Et bien moi, selon mon médecin et ma psy, je suis anorexique... C'est génial, maladie de fille à mon age, je crois que je ne pouvais pas rêver mieux, si c'est le cas, après toutes les galères que j'ai déjà dues subir... Bref, si j'ai bien cette maladie, je crois que je ne vais rien faire du tout, et disparaitre de moi même.
Je déteste tellement la vie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Helix le Mar 24 Avr 2012 - 13:51

Ce n'est pas une maladie de fille malgré les chiffres. J'ai connu des hommes anorexiques, des boulimiques (mon frère). Souvent des personnes hypersensibles exprimant leur mal-être de cette façon.
Il y a un fil quelque part sur les TCA. Ici : http://www.zebrascrossing.net/t4449-les-zebres-et-les-problemes-alimentaires?highlight=troubles+alimentaires
Ça fait un espace pour en parler. Puis si tu veux échanger, j'ai 12 ans d'anorexie et de boulimie vomitive derrière moi. J'en suis sortie depuis 4/5 ans tout en gardant quelques fragilités.
avatar
Helix

Messages : 129
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 39
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par siamois93 le Mar 24 Avr 2012 - 14:34

Plein de choses émouvantes dans ce topic.
Une question me vient à l'esprit, bêtement.
A travers la quête du vide ou du contrôle, est-ce que ce n'est pas une quête de liberté aussi ? Contrôler c'est être libre d'une certaine manière, non ? Certains diront peut-être aussi qu'on est encore plus libre lorsque l'on ne contrôle plus. Agir/non-agir.
C'est bête, je ramène juste à des mots/ concepts qui me parlent plus.
La quête de la liberté c'est quelque chose d'important pour moi, qui sous-tend nos vies je crois, et que l'on oublie ou que l'on cherche à effacer.
En médecine chinoise il y a deux cycles, celui du contrôle (poussé à l'extrême il est destructeur) et celui de génération. La suite des saisons c'est le cycle de génération par exemple.

avatar
siamois93

Messages : 3419
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et anorexie : au secours !

Message par Helix le Mar 24 Avr 2012 - 14:56

Tu as raison me concernant, la quête de liberté c'est ce qui caractérisait mon anorexie.
Je suis d'accord (maintenant) sur le fait qu'arrêter de tout contrôler, le lâcher prise est une solution clairement plus efficace. Sauf que dans certains contexte, c'est impossible.

Le contrôle est le moyen de reprendre possession (de sa vie, de son corps, de sa pensée). Le moyen de rejeter ce qui nous étouffe. C'est un énorme NON à l'envahisseur, à l'attachement, au phagocytage. Je pense qu'il y avait avant tout un besoin de tout rejeter, de faire table rase afin de me retrouver. Mais je me suis perdue dans mes douleurs et mes croyances qui ont donner raison à cette forme d'autodestruction.
Beaucoup de choses s'entremêlent dans l'anorexie. Cette pathologie est pleine de sens.
C'est aussi pour ça qu'elle est si difficile à lâcher.
avatar
Helix

Messages : 129
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 39
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum