Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par the-Art-of-Falling-Apart le Mar 24 Fév 2015 - 1:14

Bonsoir,

J'avais envie de revenir un peu ici pour évoquer la question du couple... J'avais posté quelques bricoles, il y a quelques années, à une période de ma vie où rien n'allait, il faut bien le dire.

Entre-deux, les choses se sont toutefois améliorées. Un an et demi de thérapie m'ont permis de mieux me connaître, de pouvoir cerner mes doutes, comprendre mes angoisses, et le meilleur moyen de résumer serait de dire : "avant je coulais, maintenant je flotte".

J'ai fait le tri dans mes amis, compris qui étaient les personnes importantes pour moi. J'ai tiré un trait sur toutes mes années d'errance et de galère, en cessant d'essayer constamment de chercher à comprendre.

J'ai aussi fait le choix d'arrêter de prétendre m'acheter une vie en enchaînant les petits boulots "alimentaires", pour me consacrer pleinement au théâtre au sein d'une compagnie, dans laquelle je m'occupe d'un peu de tout, et dans laquelle on me pousse à écrire et à monter sur les planches. J'ai enfin l'impression d'avoir trouvé ma voie... il était temps.

Bref, tout pourrait porter à croire que les années noires sont derrière et que "la roue a tourné".

Pourtant, il reste cette fichue question de la solitude qui se pose. Cela fait un peu plus de dix ans que je n'ai pas connu ne serait-ce qu'une micro-paranthèse sentimentale. Rien, nada, walou, peanuts. Bien sûr, j'ai eu des coups de cœur, mais jamais de réciprocité. Des occasions, peut-être, mais toujours tombées à l'eau ou au timing foireux (trop tôt, trop tard...).

J'ai eu une vie sentimentale (et sexuelle) pendant un an, période lycée, et basta.

J'ai lu beaucoup de choses ici concernant le célibat, le couple, la solitude... car j'ai toujours eu la crainte que ma "zébritude" y était pour quelque chose. Pire, j'ai souvent cette ignoble impression que zébritude + angoisse + timidité + manque cruel de confiance en moi = condamné ad vitam eternam.

La thérapie m'a permis, sans rentrer dans les détails, de comprendre que cette question de solitude/célibat/affectif est au centre de tout. Pour faire court, il y a eu une très longue période (enfance-adolescence) pendant laquelle mes parents m'ont complètement zappé, pendant laquelle je ne fréquentais pas les bonnes personnes amicalement parlant, et évidemment le célibat.

Bref, un effet "boule de neige" qui fait que j'ai toujours profondément ressenti la solitude, puisque sans "structure", sans "direction", j'ai ainsi pu m'adonner à toutes les errances sans que cela n'alerte personne... comme on dit, j'ai fini par me faire "tout seul". Un bien pour un mal, puisque j'ai fini bon gré mal gré par me trouver. Mais à quel prix.

Reste donc cette solitude à briser. Même si ça peut faire sourire certains, personnellement je n'envisage pas, n'ai jamais envisagé, et n'envisagerai jamais, de faire ma vie seul. Comme beaucoup de personnes, l'un de mes plus précieux buts à atteindre dans la vie est de pouvoir un jour fonder une famille, essayer d'être heureux à deux, mettre des couleurs dans sa vie, en somme.

En attendant, j'essaie d'être heureux tout seul, mais ça n'a jamais marché, et ça ne changera pas. J'ai une vie normale, je vois mes amis toutes les semaines, pour boire un verre en ville, manger ensemble, aller au cinéma, et j'en passe. J'ai la chance maintenant de travailler dans quelque chose qui me plaît, dans l'univers du théâtre, donc mes journées sont plutôt agréables.

Pourtant, dès qu'il faut rentrer, et se retrouver seul, je me retrouve surtout à "meubler", à m'occuper comme je le peux, comme pour passer le temps. Alors je bouquine, je gribouille, je regarde des vieux films... bref, je fais semblant de ne pas m'emmerder en prétendant me cultiver. J'ai 1001 passions, mais ça me fait une belle jambe, surtout quand on n'a personne avec qui partager ses lectures, ses goûts, ses avis...

Alors, évidemment, je me suis ouvert auprès de mes amis, j'ai appris à me confier, chose que je faisais rarement avant, et même mieux : me confier aux bonnes personnes. Mais bon. Je n'ai pas l'impression que la solution puisse venir d'eux (ce qui est logique). J'ai toujours l'espoir stupide qu'un jour peut-être, on me présentera quelqu'un ou quelque chose du genre. Je peux toujours attendre...

J'ai bien essayé "par moi-même", et c'est catastrophique. Ça ne marche jamais, je ne dois pas être doué, je suis une bille en séduction et, bien évidemment, quand on se fait remballer pendant dix ans, ça laisse des traces... Je suis l'éternel "ami", jamais rien de plus. Tout le monde s'accorde à dire que je ferai un petit ami/mari/papa (rayez la mention inutile) parfait, mais bon... visiblement, ça n'intéresse personne.

J'ai aussi essayé de sortir de mon propre côté, tout seul, donc, d'aborder, et je préfère même pas en parler, c'était minablissime...

Les sites de rencontre ? Miroir aux alouettes ? J'en ai essayé pas mal (enfin, les gratuits...) sans aucun résultat, ni même un rencard. J'ai même tenté Adopte un Mec lorsqu'un de mes amis a trouvé la petite amie parfaite sur ce site (comme quoi, parfois, ça existe !), mais bon, si lui a pu trouver son bonheur, moi je suis resté sur le carreau.

Bref, au final, je n'ai plus qu'une seule arme : l'attente et l'espoir. Sachant qu'à tout casser, je dois faire une nouvelle rencontre par an à tout péter, et que dans 99% des cas je risque pas de la revoir... je vous laisse faire les probabilités.

Je crois que j'ai dû toucher le fond lorsque ma mère m'a proposé de me payer Meetic pendant un an. J'ai refusé mais parfois, je me dis que j'aurais dû accepter... (hé oui, je suis stupide et hors du temps, je fais partie des gogos qui espèrent trouver l'âme sœur de manière naturelle plutôt que de la choisir sur catalogue)

Au final, même si ma vie "matérielle" et "sociale" semble sur les bons rails, ma vie purement personnelle est au point mort et n'a pas avancé d'un iota depuis tout ce temps. Je continue à attendre, espérer et travailler sur moi pour tenter de gagner en confiance et en estime de soi (d'où le théâtre qui m'aide à avancer sur ce domaine, et qui est également une manière d'aller chercher sur les planches l'affection que l'on n'a pas reçue dans la vie), mais très sincèrement, je n'ai plus aucun espoir.

Et le cercle vicieux, c'est que les rarissimes fois où l'on semble s'intéresser à moi, j'ai beaucoup de mal à me dévoiler car je n'ose pas révéler une vie d'errances, une existence de "paumé", et, pire, je suis terrorisé à l'idée du "qu'en-dira-t-on" sur un célibat aussi long et une inexpérience aussi flagrante. La peur de faire fuir en courant (ce qui, de toute façon, finit par arriver).

Bref, voilà, j'étais surtout venu ici pour vider un peu mon sac et venir lire quelques avis, car j'ai quand même l'impression que la zébritude doit y être pour beaucoup... (ce qui m'effraie au plus haut point, j'ai parfois l'impression de lire ici que 3/4 des zèbres sont condamnés à vivre seuls, malheureux et sans enfants).

Et, le cas échéant, si quelqu'un a éventuellement des pistes autre que l'attente ou l'espoir...  Rolling Eyes ...

Merci pour ceux qui m'auront lu, en tout cas.  Wink
avatar
the-Art-of-Falling-Apart
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 28
Localisation : Lille

http://newgolddream.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Invité le Mar 24 Fév 2015 - 9:47

.


Dernière édition par moon the loon le Mer 1 Avr 2015 - 22:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par the-Art-of-Falling-Apart le Mar 24 Fév 2015 - 14:13

J'ai eu connaissance de ce site, il y en a d'autres dans le même genre. Il y a un blog que j'aime beaucoup, celui d'OdieuxConnard (je cite !), plutôt axé sur le cinéma, mais qui, de temps à autre, se permet un portrait au vitriol sur l'actualité ou des sites ridicules.

ArtdeSéduire, et d'autres sites du genre, sont l'une de ses cibles favorites, et effectivement, quand on lit les soi-disant conseils, on est franchement affligés... Je n'ai plus d'exemple en tête, mais ça s'apparente à de la drague d'adolescent avec des méthodes d'approche super-lourdingues...

Sachant aussi, je précise, que je ne cherche pas à me caser particulièrement avec une "zébrette", qu'elle le soit ou pas, je m'en fous, car j'ai toujours moi-même considéré ma "zébritude" comme une grande curiosité de la vie et une grande soif de culture, plutôt qu'une intelligence soi-disant plus développé que la moyenne (une idée qui me gêne assez, finalement, ou que je prends comme un handicap plutôt qu'un avantage).

Après, il faut voir aussi que ce genre de sites représente à mon sens une arnaque, puisque si je ne dis pas de bêtises, il y a également un aspect commercial (achat de livres minables du genre "lisez ça et vous choperez n'importe qui en cinq minutes", par exemple).

Et, comme toi, je n'ai jamais cherché à jouer un rôle, je pars du principe que toute imposture finit un jour ou l'autre par être découverte.
avatar
the-Art-of-Falling-Apart
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 28
Localisation : Lille

http://newgolddream.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Hubby le Mar 24 Fév 2015 - 23:13

Messieurs, le* plus gros problème avec ces sites, c'est qu'ils présentent les femmes comme du gibier à chasser... :/

Non, le harcèlement, la violence psychologique (ou physique), les injures, l'exploitation de la faiblesse de qui que ce soit ne sont pas des moyens de séduction. C'est précisément ceux à quoi ils encouragent.

Du reste, tu as toute ma sympathie. Ce que je note toutefois, c'est que cette solitude t'a poussé à te développer personnellement sans attendre cette révélation que d'autres* exigent de l'autre: ça c'est tellement bien! Tu rencontreras quelqu'un qui verra un être intègre à lui-même et suffisamment courageux pour vivre sa vie selon ses propres aspirations. C'est ce que tu pouvais faire de mieux, et ça va se refléter sur toi. Si une personne te rejette parce que tu as été seul longtemps (ou parce que tu ris trop fort, parce que tu es passionné de curling...), cela révèle plus une boucle chez cette personne (je ne veux que ce que tout le monde désire/je suis convaincu-e de ma propre perfection) qu'un véritable défaut en toi.

N'hésite pas à être sincère sur la question (sans mettre de pression sur l'autre): ça peut lui permettre de t'approcher et t'apprécier d'une manière qui t'aide à redécouvrir tout ça en douceur.

Bref, soutien tout plein! Smile Haut-les-coeurs, l'aventure ne fait que commencer!


Dernière édition par Hubby le Mer 25 Fév 2015 - 0:13, édité 2 fois
avatar
Hubby
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 49
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 28
Localisation : Ailleurs. Parfois Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Mar 24 Fév 2015 - 23:49

De ma petite expérience, j'ai remarqué que les "gros" site payants (meetic entre autres) ont en général de meilleurs résultats (même si c'est pas magique) pour une raison assez simple : une nana qui paye est une nana qui s'engage, qui réfléchit et qui s'implique (un minimum, en général plus, surtout vers la 30aine).

Si tu n'as pas essayé encore, ça peut être une solution, ou tout du moins une tentative.

Mon père tenait une discothèque, et j'ai appris pas mal de choses sur le comportement humain : j'insiste sur "appris", parce que chez moi ça n'a jamais été vraiment instinctif. Et sur un échantillon "représentatif" de nanas, par exemple, en boite, si elles payent l'entrée, sont moins susceptible d'être ouverte à la drague. C'est absurde, mais je l'ai constaté.

Qui a dis "E-T téléphone maison?"
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Sol œil le Mer 25 Fév 2015 - 0:01

Hubby très juste, j'ajouterais ceci, être bien adapté à une société profondément malade n'est pas signe de bonne santé mentale ...

soi intègre, tu peux lui dire je cherche à comprendre et découvrir se qu'aimer veut dire, quand tout le monde croit le savoir et vit dans une telle confusion ... je crois partir de zéro mais je veux comprendre le sens profond de tout ceci, voila ... ( sa va sa fait pas trop ... jsais pas^^ ??)

Des fois il vaut mieux chercher à être sa propre lumière seul plutôt que de se jeter dans les bras du premier ou de la première venue ... aveuglément et souffrir de ses propres illusions ... Smile

Un tient vaut mieux que deux tu l'aura ??... Smile
avatar
Sol œil
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 619
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par the-Art-of-Falling-Apart le Mer 25 Fév 2015 - 18:55

@Hubby : merci pour tout ce que tu as écrit, ça me touche beaucoup et ça me rassure... Wink

@Rugal : j'imagine aussi, il y a le côté pseudo-sérieux de Meetic qui peut jouer... (plus en tout cas que des sites du genre "Élite Rencontre" ou "Adopte un Mec" dont le nom est catastrophique pour ce que ça sous-entend).

Après, ce qui me gêne, c'est le côté... je sais pas... j'imagine très mal dire plus tard à mes enfants : "ta mère ? Hé bien... on s'est connus sur Meetic !". Glauque.

@Coriandre : très très belle phrase qui met le doigt sur ce que je ressens souvent : être adapté à une société malade n'est pas un bon signe. Très juste.

Mais ce que je voulais dire aussi, c'est que j'ai peur de ce que cela peut sous-entendre... dix ans de célibat quand tout le monde se case en deux coups de cuillère à pot, ça amène quand même des questions, qui peuvent vite se transformer en certitude, un côté "ce n'est pas normal donc IL n'est pas normal, IL a un/des problème(s)...".

Ce qui m'effraie surtout, c'est cette sensation parfois de "destinée". On a tous en tête des exemples, que ce soit des connaissances ou des célébrités, de personnes qui, pour une raison ou une autre, sont (ou ont été) malheureux sur ce domaine toute leur vie.

Et l'idée de, peut-être, faire partie de "ceux-là" me terrorise assez. Je ne suis pas du tout croyant, mais j'ai quand même cette idée en tête de "destin", que les choses sont peut-être écrites d'avance, qu'il n'y a pas de hasard (ou alors c'est moi qui trouve toujours un sens positif aux choses). Et de nombreuses fois, cette décennie de "rien" m'a amené à me dire "peut-être que c'est ta vie, finalement, et que tu ne pourras rien y changer, quoi que tu fasses". Ça, c'est une idée qui me terrorise au plus haut point.

Mon thérapeute m'avait amusé en me sortant, une fois : "vous aurez fait un très bon chrétien", dans le sens que je suis souvent dans l'idée du "agis bien et de bonnes choses arriveront, agis mal et tu en payeras le prix tôt ou tard".

Je crois qu'il avait tout compris en me disant : "vous êtes un optimiste inquiet".  

Merci pour les messages en tout cas, ça fait du bien à lire Wink

Après, j'y pense aussi, pour préciser, et à ce sujet une amie m'avait très bien cerné : je ne recherche pas quelqu'un dans un but de "trophée" ou pour qu'on s'occupe de moi. C'est vraiment l'aspect "s'occuper de l'autre", "rendre quelqu'un heureux"... ce que j'appelle "être utile", au final.
avatar
the-Art-of-Falling-Apart
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 28
Localisation : Lille

http://newgolddream.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Mer 25 Fév 2015 - 18:59

the-Art-of-Falling-Apart a écrit:@Rugal : j'imagine aussi, il y a le côté pseudo-sérieux de Meetic qui peut jouer... (plus en tout cas que des sites du genre "Élite Rencontre" ou "Adopte un Mec" dont le nom est catastrophique pour ce que ça sous-entend).
Après, ce qui me gêne, c'est le côté... je sais pas... j'imagine très mal dire plus tard à mes enfants : "ta mère ? Hé bien... on s'est connus sur Meetic !". Glauque.

Ben, c'est mon cas. Et oui et non, faut vivre avec son temps. C'est mieux que ma mère qui est tombée dans les bras du gérant de sa boite de nuit préférée, et qui m'ont sans doute ... conçu... dans l'arrière boutique ? Pas sur ...
Puis dans 20 ans, tu verras, ils auront sans doute des méthodes de rencontre largement plus "glauque" que ça à nos yeux.

Libère ton esprit, Néo.

(enfin, je dis ça, mais à ton âge, il a fallu que je me fasse violence !)
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par the-Art-of-Falling-Apart le Mer 25 Fév 2015 - 19:04

Ah mais tu as sans doute raison, attention, je ne critique pas du tout les couples qui se sont formés via Meetic. La preuve, un ami a bien su trouver la compagne idéale sur... Adopte un Mec !

Comme tu dis, faut vivre avec son temps et libérer son esprit, mais il y a quand même des choses qui me gênent. Rien que le fait que ce soit payant (ce que je comprends, sinon ce serait le bordel) sous-entend malgré tout que tout le monde ne peut pas se le permettre, et que du coup, l'amour n'est pas accessible à tout le monde.

Et pour avoir essayé les sites de rencontre, hélas, le problème n'a pas changé : étant une bille en séduction dans la vraie vie, c'est la même chose sur un site. Je n'ose pas aborder en vrai, et sur un site, même chose...

Je dois avouer que la conception d'Adopte un Mec m'arrangeait puisque, techniquement, je ne pouvais pas contacter ces dames, je devais sagement poireauter que l'on me choisisse... ce qui ne change pas que, comme au supermarché, parfois on prend, on regarde... et bien souvent on repose et on va voir ailleurs.
avatar
the-Art-of-Falling-Apart
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 28
Localisation : Lille

http://newgolddream.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Invité le Mer 25 Fév 2015 - 19:20

je viens un petit peu polluer votre fil si vous le permettez. ( en fait, c'est de la politesse mécanique, je m'en fous de la réponse Smile )

Alors, j'adore votre façon d'échanger sur le sujet et je suis à 100% ok avec tout ce que vous dites. ( Est-ce moi qui parle?) Oui, c'est vrai et ça fait du bien.
Coriandre a raison, si on courbe l'échine devant les dictas d'une société totalement tordue, on est mal barré.
Hubby, ce que tu dis est très beau et très juste à mon sens.
The Art-of-Falling-Apart ( j'espère que tu n'utilises pas ce pseudo sur meetic, ce serait comme se demander pourquoi la voiture n'avance pas alors que le réservoir est vide lol), tu ne dois vraiment pas t'inquiéter, tu es quelqu'un de bien et comme déjà dit, la bonne personne te trouvera justement mieux que les autres par ton vécu et ta façon de voir les choses.

Alors rugal, je suis aussi ok avec ce que tu dis mais j'ai une question sur un point. Pourquoi diable une femme qui paye son entrée est moins perméable à la drague? Je ne dis pas que c'est faux, je fais confiance en tes observations de témoin de 1ère catégorie mais je ne trouve pas ça logique au niveau comportement. Cela voudrait dire que si on lui paye son entrée ( un mec j'imagine) c'est open bar? Mais si un mec lui paye l'entrée, c'est bien parce qu'il est soit déjà avec soit en cours de téléchargement, non? Ou alors,si l'entrée est gratuite pour les filles, elle est contente et a envie de remercier le premier venu en lui roulant une pelle?
Je sais qu'aucune de mes questions n'est intéressante ( suis pas encore complètement con...quoique) mais franchement, le concept m'intéresse.

Merci pour votre patience Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Mer 25 Fév 2015 - 19:34

SunRain a écrit:Alors rugal, je suis aussi ok avec ce que tu dis mais j'ai une question sur un point. Pourquoi diable une femme qui paye son entrée est moins perméable à la drague? Je ne dis pas que c'est faux, je fais confiance en tes observations de témoin de 1ère catégorie mais je ne trouve pas ça logique au niveau comportement. Cela voudrait dire que si on lui paye son entrée ( un mec j'imagine) c'est open bar? Mais si un mec lui paye l'entrée, c'est bien parce qu'il est soit déjà avec soit en cours de téléchargement, non? Ou alors,si l'entrée est gratuite pour les filles, elle est contente et a envie de remercier le premier venu en lui roulant une pelle?
Je sais qu'aucune de mes questions n'est intéressante ( suis pas encore complètement con...quoique) mais franchement, le concept m'intéresse.

Merci pour votre patience Wink

Alors, c'est absurde, mais d'après ce que j'ai pu en voir, une nana à deux options :
- elle ne paye pas, elle vient s'éclater, elle est de bonne humeur et contente d'avoir rien perdu et ne s'engage à rien. Elle n'est pas "open bar" mais + dans la réceptivité.
- elle paye et cela engage un service, dans lequel elle inclus une "protection" de la part de la boite, un respect de sa vie privée, et la liberté d'être là juste pour danser (même si elle a passé 3h à se faire belle). Dans sa tête, à la base, elle est pas venue pour ça, elle est venue pour danser et s'amuser, sinon, elle serait allée dans un bar, une soirée, ou autre, à attendre dans un coin (ou "le" coin plutôt) que les mecs défilent pour sélectionner ce qu'elle souhaite (ou pas, quitte à rentrer bredouille mais fière d'avoir ejecté tous ces cons qu'elle ne connait pas mais qu'elle juge comme tel).

pour ce qui est de se faire payer l'entrée, j'avoue que je sais pas, j'ai jamais constaté.

D'ailleurs, mon père (le gérant) me disait souvent que c'est un cercle vicieux. Ne pas faire payer les nanas en ramène d'avantage et moins agressive, et amène des mecs, mais aussi des emmerdes. Finalement, il a bien fait de revendre et de pas me refiler ça, je crois que ça m'aurait achevé.

Attention, les filles de ces milieux sont aussi un sélection non-exhaustive de la population.


Dernière édition par rugal le Mer 25 Fév 2015 - 19:50, édité 1 fois
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Mer 25 Fév 2015 - 19:38

C'est vrai ce que tu dis, "the art of falling apart". Effectivement, vu notre société, l'amour est un "luxe" est n'est plus gratuit. Mais la question reste de savoir qu'est ce qui est encore gratuit de nos jours ?

Adopte un mec est le pire truc possible : tu deviens un produit de consommation, comme tu le dis si bien. Ce qui veux dire que la SEULE chose qui te fait sortir du lot, c'est ta tronche. Et vu que tu es comme nous, un zèbre, c'est la pire chose à faire.

Je ne te connais pas, mais je pense que payer quelques temps un site comme meetic aurait du bon. C'est un coût, mais c'est aussi un moyen de comprendre, de faire différemment, quitte à "tester" des choses. crée toi un compte de nana, vois ce qui se passe, tente de la drague débile, mets une photo de toi nu sur un zèbre ... On a qu'une seule vie, et tu n'as rien d'autre à perdre qu'un peu de honte. ça ne te tuera pas. Crois moi je suis passé par là
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 10:39

rugal a écrit:

Alors, c'est absurde, mais d'après ce que j'ai pu en voir, une nana à deux options :
- elle ne paye pas, elle vient s'éclater, elle est de bonne humeur et contente d'avoir rien perdu et ne s'engage à rien. Elle n'est pas "open bar" mais + dans la réceptivité.
- elle paye et cela engage un service, dans lequel elle inclus une "protection" de la part de la boite, un respect de sa vie privée, et la liberté d'être là juste pour danser (même si elle a passé 3h à se faire belle). Dans sa tête, à la base, elle est pas venue pour ça, elle est venue pour danser et s'amuser, sinon, elle serait allée dans un bar, une soirée, ou autre, à attendre dans un coin (ou "le" coin plutôt) que les mecs défilent pour sélectionner ce qu'elle souhaite (ou pas, quitte à rentrer bredouille mais fière d'avoir ejecté tous ces cons qu'elle ne connait pas mais qu'elle juge comme tel).

pour ce qui est de se faire payer l'entrée, j'avoue que je sais pas, j'ai jamais constaté.

lol Je comprends, cela peut effectivement suivre une certaine logique même si elle me dépasse.

rugal a écrit:
D'ailleurs, mon père (le gérant) me disait souvent que c'est un cercle vicieux. Ne pas faire payer les nanas en ramène d'avantage et moins agressive, et amène des mecs, mais aussi des emmerdes. Finalement, il a bien fait de revendre et de pas me refiler ça, je crois que ça m'aurait achevé.

Attention, les filles de ces milieux sont aussi un sélection non-exhaustive de la population.

J'aime beaucoup ta façon de voir les choses. Et ton beau-père t'a permis de mieux comprendre et de mieux saisir ce que tu étais et ce que tu refusais à accepter comme type de comportements.
Les filles de ces milieux ne sont en effet pas représentatives de la population mais je dirais surtout que la nuit, on s'autorise tous à sortir masqué et à laisser nos instincts grégaires s'exprimer. Wink Je vois ce milieu comme un grand défouloir même si il s'y promène aussi des personnes très attentives et qui refusent de se laisser aller à la médiocrité de nos plus bas instincts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Jeu 26 Fév 2015 - 10:48

Mon beau-père ? Non, non, lui, c'est bien mon "père", ou plutôt le "géniteur", vu qu'il n'a jamais rien fait d'autre (en tout cas rien de positif)

Il m'a pas "aidé" d'ailleurs, j'ai plutôt été jeté dans la mêlée, et j'ai appris à tirer seul les enseignements. J'aurai préféré éviter quelques situation, m'enfin, c'est un peu tard (genre dormir dans la cave à vin, entre 0° et 10°)

Justement, quand tu dis "très attentif", c'est ça l'idée. J'ai toujours été trop attentif dans un milieu, comment dire, ... de bal masqué pornographique ?

J'ai pas trop eu le choix. Si j'avais pas appris à prendre du recul et tirer des enseignements, je serai en train de baver dans un asile, bourré de médocs, à déblatérer des trucs incompréhensibles et sans aucune logique.
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 11:10

Excuse-moi, j'avais mal lu concernant ton lien exacte avec ton "géniteur". ( je comprends qu'on utilise ce terme crois-moi ). Je suis désolé que tu ais du subir ces choses inhumaines....

Ce que je voulais juste dire, c'est que ce qui t'as permis de devenir la personne très lucide que tu es c'est pcq justement tu as subis un entraînement que je qualifie de "champion". C'est à dire que dans ton cas, soit tu reproduis ( ce qui ne le cachons pas est plus facile), soit tu décides de rentrer en toi pour découvrir qui tu es, de t'affirmer et de devenir très fort. Car il faut une force intérieure énorme pour ne pas reproduire et avoir un regard aussi clair sur les choses.

Nos expériences les plus lourdes peuvent devenir nos plus grandes forces au final même si malheureusement, cela n'enlève pas la blessure qui y est associée. Cependant, c'est cette blessure qui nous rend plus humain. Je retrouve cette humanité propre aux personnes qui décident d'en faire une force dans ta façon d'écrire et de présenter ta vision des choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Jeu 26 Fév 2015 - 11:14

Rien de grave ! Very Happy

Si ça, pour toi, c'est du champion, je suis un demi-dieu alors ! Parce que ça, c'est un petit pourcentage de mon "expérience" (pas plus de 10%)

Mais je confirme, j'en fais une force, tout du moins j'essaye. J'ai parfois été sur la corde raide, mais j'ai su tenir bon. Mais j'ai peur qu'on noie un peu le topic notre Lillois et je voudrais pas qu'il se sente encore mal à l'aise. Donc on peut lancer un autre sujet ailleurs, ou mp, ou qu'importe.
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2015 - 11:19

Oui, pardon The Art-of-Falling-Apart.

Ceci étant dit Rugal, je pense que cela peut concerner tout le monde. Nous avons tous des blessures et plus elles sont grandes plus elles peuvent devenir nos plus grandes alliées ( avec le temps et le travail sur soi bien sûr).

PS: j'ai bien compris que ta pudeur digne ne te permet pas de t'étaler sur les détails mais perso, j'en ai déduis beaucoup.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par rugal le Jeu 26 Fév 2015 - 11:32

disons que j'ai aucun problèmes à en parler, mais ça me gène plus de l'écrire en fait.
avatar
rugal
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 883
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 36
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Hubby le Jeu 26 Fév 2015 - 23:17

Tout ceci me fait réfléchir et m'attriste un peu... On mélange l'amour et le désir (qui peuvent coexister ou être dissociés) et tout devient un bien de consommation, les autres surtout.

On peut être tellement plus que consommés...
Malgré le poids terrible de nos passés.

Bref pensées-bisous! Smile
avatar
Hubby
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 49
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 28
Localisation : Ailleurs. Parfois Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par the-Art-of-Falling-Apart le Ven 27 Fév 2015 - 18:20

"en cours de téléchargement", cette expression m'amuse beaucoup, je la réutiliserais ! Laughing

Pas de pollution, vous en faites pas, au contraire, c'est instructif, puisqu'on y retrouve le fait de se "construire seul" ce qui, malgré le prix à en payer, et peut-être plus bénéfique au final ?

Rassure-toi, non, je n'utilise pas ce pseudo sur Meetic (d'ailleurs je n'y suis pas pour le moment), c'était un terme qui, à une période, me définissait hélas assez bien.

C'est vrai que je devrais peut-être essayer, "pour voir", à l'occasion. Mais ce qui me freine également, c'est que... comment dire ? Disons que pour résumer très grossièrement, il est tout à fait possible, je pense, de "flasher" sur un profil, une photo, une discussion virtuelle... et d'être très déçu en vrai. Inversement, d'être totalement "froid" sur un profil, une photo, une discussion... alors que la personne en question est peut-être super intéressante en vrai.

Bref, pour résumer, que l'habit ne fait pas forcément le moine, surtout sur les sites de rencontre.

Et puis, parfois aussi, une attirance physique ou morale peut mettre du temps à se dévoiler. Alors que sur un site de rencontre, que ce soit sur le site même ou au premier rencard, il y a un côté "immédiat" qui est dommage. En gros, "il/elle ne me plaît pas à 100%, donc à quoi bon continuer, puisque j'ai le choix à côté (pire, il y a cette idée de 'je peux trouver MIEUX')".

Et comme moi, je pense être quelqu'un qui se dévoile sur le tard (dont le pseudo-potentiel se révèlerait au fur et à mesure, pour ainsi dire)... je ne suis pas sûr que ce soit pour moi une bonne solution.

Mais à voir, ça reste une piste à creuser si l'avenir ne s'éclaircit pas en ce domaine.
avatar
the-Art-of-Falling-Apart
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 28/01/2012
Age : 28
Localisation : Lille

http://newgolddream.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Invité le Sam 28 Fév 2015 - 16:17

Bonjour the-Art-of-Falling-Apart Surprised

Je ne trouve pas non plus évident de rencontrer quelqu'un, d'autant plus, lorsque l'on "fonctionne" différemment de la norme.

J'ai bien aimé ce que tu as écrit et cela m'étonnerait beaucoup que tu ne rencontres pas une personne qui te plaise un de ces jours.

Et je vois une chose que tu n'as pas encore faite et qui pourrait peut être porter ses fruits Very Happy

Créer une petite fiche zeetic  cheers

On ne sait jamais... Wink

Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Lilou le Dim 1 Mar 2015 - 15:32

Bonjour,

Moi aussi seule depuis plusieurs années (je ne sais pas si ça peut te rassurer mais si c'est le cas tant mieux Razz ).
Pas facile de rencontrer quelqu'un avec qui on est en phase, avec qui il y a la fameuse étincelle qui change tout. Dans mon cas, il y a eu pas mal de choses difficiles dans ma vie, comme pour beaucoup de personnes. Ces dernières années, je le reconnais volontiers (ou le déplore? Suspect ) je me suis trop isolée alors forcément, rencontrer quelqu'un...
Là j'ai envie que les choses changent, donc je pense me lancer dans des activités qui me plairaient, je me renseigne à ce sujet, c'est déjà un début.
En tout cas, je continue d'y croire et je VEUX y croire. Je pense que la bonne rencontre est possible pour chacun d'entre nous, mais je comprend qu'il soit parfois difficile de rester positif quand on se sent si souvent décalé par rapport aux personnes qu'on croise. Sans parler de cette incompréhension à laquelle je me suis souvent heurtée (dites moi que vous aussi je vous en prie Razz ), face à des personnes à qui vous essayez d'expliquer votre vision des choses, vos besoins, votre manière d'envisager le couple et qui ne comprennent RIEN, ou ne veulent pas comprendre que non, vous ne voulez pas être avec quelqu'un juste pour "être avec quelqu'un", que oui cet homme a plein de qualités mais que vous savez que vous n'êtes pas faits pour être ensemble, que non vous n'êtes pas "trop difficile" mais que vous voulez être amoureuse et chamboulée par quelqu'un et tout simplement être avec une personne parce que vous en avez envie et pas par conformisme ou mimétisme... enfin nous sommes nombreux à connaitre ce refrain je crois.
Allez courage! Very Happy
avatar
Lilou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 598
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 37
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Deedee le Lun 2 Mar 2015 - 11:43

Lilou a écrit:Sans parler de cette incompréhension à laquelle je me suis souvent heurtée (dites moi que vous aussi je vous en prie  Razz ), face à des personnes à qui vous essayez d'expliquer votre vision des choses, vos besoins, votre manière d'envisager le couple et qui ne comprennent RIEN, ou ne veulent pas comprendre que non, vous ne voulez pas être avec quelqu'un juste pour "être avec quelqu'un", que oui cet homme a plein de qualités mais que vous savez que vous n'êtes pas faits pour être ensemble, que non vous n'êtes pas "trop difficile" mais que vous voulez être amoureuse et chamboulée par quelqu'un et tout simplement être avec une personne parce que vous en avez envie et pas par conformisme ou mimétisme... enfin nous sommes nombreux à connaitre ce refrain je crois.
Allez courage!  Very Happy

+1 !
Et comment dire à un gars que je rencontre "non, mais toi t'es "pas assez", et je sais que ça ne le fera pas, laisse tomber".
Ou alors dans le même genre "non mais je suis "trop" pour toi et tu ne le supporteras pas".
avatar
Deedee
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1760
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Lilou le Lun 2 Mar 2015 - 12:07

Deedee a écrit:+1 !
Et comment dire à un gars que je rencontre "non, mais toi t'es "pas assez", et je sais que ça ne le fera pas, laisse tomber".
Ou alors dans le même genre "non mais je suis "trop" pour toi et tu ne le supporteras pas".

+1 aussi!
D'ailleurs, les fois où justement j'ai évoqué avec des gens ce sentiment que ce n'est pas la bonne personne, il était impossible de me faire comprendre. On se heurte à des murs. Ils ne veulent pas croire qu'en fait on "sait" que ce n'est pas le bon. Eux s'entêtent dans le fameux "forcément si tu ne lui laisses aucune chance", ou bien "tu ne le connais pas, comment peux-tu savoir?" etc etc Rolling Eyes C'est parfois agaçant ce non respect de nos ressentis, cette non acceptation du fait qu'on a pas besoin d'y passer des heures pour savoir que ce n'est pas la personne qu'il nous faut. Souvent les gens font des raccourcis : "Mais qu'est ce que t'aimes pas chez lui?" Mais rien, rien du tout! je le trouve très bien cet homme, je les vois ses qualités, mais ce n'est pas un homme avec qui je vais avoir envie de faire ma vie. Je pense d'ailleurs que quand on est face à quelqu'un qui nous correspond, on le sait aussi, mais allez faire comprendre ça...

avatar
Lilou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 598
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 37
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par hom2sens le Lun 2 Mar 2015 - 12:11

avec l'amour tou va ^^
avatar
hom2sens
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 6
Date d'inscription : 08/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dix ans de célibat... et l'impossibilité d'en sortir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum