le HP et la dyspraxie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Dim 22 Fév 2015 - 18:30


Caroline Huron
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par offset le Lun 23 Fév 2015 - 5:44

Merci Poupée BB pour ce sujet
avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7463
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Lun 23 Fév 2015 - 8:45

Comme on a pu l'entendre dans la vidéo (1h26 moment T)l'enfant à haut potentiel est aussi souvent dyspraxique.
Plus l'enfant sera intelligent,plus il sera apte à développer des capacités de compensation.
Caroline huron a créer " le cartable fantastique".
http://www.cartablefantastique.fr/Main/HomePage
Je me souviens de ses premiers pas lorsque son enfant était en CE1.
Ce sont quelques années de recherche "essai/erreur" derrière tout ça.
un grand bravo à cette dame.
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Lun 2 Mar 2015 - 7:57

http://www.handicap-et-sante.be/conference-mieux-comprendre-et-aider-les-enfants-dys/
Le 03 Mars!!si quelqu'un a un retour de la conférence.
Ce serait super sympa!
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Hugues le Lun 9 Mar 2015 - 6:54

Franchement ca me pousse a m'interroger sur moi même.

Je suis parfaitement capable d'utiliser un clavier d'ordinateur ou jouer du piano, enfin le piano je suis loin d'être un pro.

Par contre j'ai toujours eu du mal et encore maintenant a écrire, quand j'étais en maternelle que je devais écrire mon nom je l'écrivait très bien, mais en miroir, je n'ai aucun problème pour faire du vélo ou autre mais quand j'apprenais a nager la encore une fois j'étais capable de nager en marche arrière et ne me demandez pas de danser ou de dessiner.

J'ai été diagnostiqué dysphasique mais aillant très peu de problème a l'orale donc je me demande si je ne serais pas plutôt dyspraxique.

Encore aujourd'hui j'ai beaucoup de mal a écrire ce qui ma obligé a développer ma mémoire, j'avais une très bonne mémoire visuel quand j'étais au CP mais elle ne ma pas forcément aidé, j'ai gardé une mémoire visuelle raisonnable mais j'ai surtout développé une mémoire verbale en contre partie, du coup je retiens les mot de passe qui ne sont pas forcément les miens, certains depuis 12 ans

Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Sam 14 Mar 2015 - 16:57

http://fpdmf58.canalblog.com/archives/2012/04/16/24023084.html
Les aides scolaires pour ces enfants HP et dyspraxiques
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par offset le Sam 21 Mar 2015 - 21:48

avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7463
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Jeu 9 Avr 2015 - 16:22

avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Toshi le Jeu 9 Avr 2015 - 17:19

Ouai, perso je comprends pas comment ce genre de troubles peuvent passer innaperçus à l'heure actuelle. Il est grand temps d'organiser des sensibilisations en milieu scolaire pour les profs et les parents en premier lieu. Ca ça me met vraiment en colère de penser aux ravages de l'ignorance

Toshi
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 271
Date d'inscription : 16/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par oufy-dame le Mer 29 Avr 2015 - 5:02

poupée BB a écrit:Comme on a pu l'entendre dans la vidéo (1h26 moment T)l'enfant à haut potentiel est aussi souvent dyspraxique.

En fait, elle a dit "souvent, le dyspraxique, il est aussi précoce" ;-)
avatar
oufy-dame
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 994
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 51
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Mer 29 Avr 2015 - 10:02

avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par albatrosdore le Mer 29 Avr 2015 - 21:58

Dyspraxie visuo spatiale compensée pendant plus de 40 ans!!! Comme quoi...En plus j'écris comme un cochon... Merci pour la vidéo. Je comprends mieux mes problèmes d'équilibre et pourquoi j'ai cassé un nombre incommensurable de vélos enfant...
J'ai lu l'affiche et je repense à cette instit qui me disait à midi. J'ai un peu de mal avec le mot "trouble". Elle parlait des troubles du comportement... C'est vrai que bon, j'ai l'impression qu' à notre époque, on est passé du coq à l'âne, avec beaucoup beaucoup d'étiquettes pour beaucoup de problèmes...Aussi, la dyspraxie peut expliquer une certaine hétérogénéité du "qi"... A voir...Enfin, bon j'ai tellement compensé que... C 'est plus un problème tôt le matin...Déjà je ne conduis plus...mais est ce lié à la conduite??
avatar
albatrosdore
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 220
Date d'inscription : 18/11/2013
Localisation : Par çi par là

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par ISIS75 le Ven 5 Juin 2015 - 5:14

qu'avais-tu comme problèmes en conduisant ?
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Subrisio Saltat. le Ven 5 Juin 2015 - 11:08

Je m'interroge depuis quelques temps déjà :

Enfant, j'étais bon (voire très bon) élève, mais :
- Écriture peu lisible et irrégulière, je tenais mal mon stylo (tous les doigts près de la plume) jusqu'à ce qu'on me force à changer à l'âge de 9 ans.
- Je n'ai jamais "su" courir : je n'ai jamais eu le bon mouvement de jambes, signalé à mes parents dès la maternelle.
- Droite et gauche non instinctive (encore aujourd'hui, même si à force ça va mieux)
- Difficulté d'apprentissage pour lire l'heure
- Apprentissage du vélo tardive et laborieuse, comme les lacets, d'ailleurs, ainsi que la natation.
- Pleins de petits trucs : impossibilité à siffler, difficulté à claquer des doigts, à enchaîner / reproduire des mouvements complexes, mauvais aux jeux de ballon...
- Très désordonné, très mal organisé.
- Difficultés à articuler, même si je travaille dessus.
- Difficulté d'apprentissage de la conduite (des dizaines d'heurs, des milliers de km, 5 échecs, j'ai abandonné pour le moment), du mal à automatiser les gestes (danse, imitation...).
- Concentration de poisson rouge en manque.

Etc, etc...En fait je me rends compte que j'entre tout à fait dans le cadre... mais je me demande pourquoi on ne m'a jamais orienté vers un spécialiste, enfant (autant les profs que les parents).

J'ai l'impression que c'est la négation même de la réalité de mon trouble, s'il existe. Qu'on ne me prendra pas au sérieux. On dira de manière stupide que je m'imagine des choses, que je me trouve des excuses avec ou sans l'aval du médecin.

Et adulte, face à certaines difficultés qui persistent, je ne sais pas quoi faire.
Consulter un spécialiste pour éventuellement confirmer le diagnostique, ok.
Et après ?

Bon, la pression sociale pourrait diminuer autour de la question du permis de conduire, laissant place à une forme de pitié. Sans régler le problème de fond. Je ne sais pas si je gagne beaucoup au change.
avatar
Subrisio Saltat.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 173
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par ISIS75 le Ven 5 Juin 2015 - 14:52

je pense que le spécialiste en la matière : plus le neurologue que le psychiatre... sinon, peut-être que tu pourrais avoir des pistes via les CRA...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Antoien le Dim 7 Juin 2015 - 13:41

Subrisio Saltat. a écrit:
Etc, etc...En fait je me rends compte que j'entre tout à fait dans le cadre... mais je me demande pourquoi on ne m'a jamais orienté vers un spécialiste, enfant (autant les profs que les parents).

J'ai l'impression que c'est la négation même de la réalité de mon trouble, s'il existe. Qu'on ne me prendra pas au sérieux. On dira de manière stupide que je m'imagine des choses, que je me trouve des excuses avec ou sans l'aval du médecin.

Et adulte, face à certaines difficultés qui persistent, je ne sais pas quoi faire.
Consulter un spécialiste pour éventuellement confirmer le diagnostique, ok.
Et après ?

Bon, la pression sociale pourrait diminuer autour de la question du permis de conduire, laissant place à une forme de pitié. Sans régler le problème de fond. Je ne sais pas si je gagne beaucoup au change.
Je bosse avec des dyspraxiques depuis pas mal d'années.
La dyspraxie n'est pas très connue (on parle de TAC Trouble d'Acquisition de la Coordination) donc rien de surprenant à ce qu'elle n'ai pas été diagnostiquée. Chez l'adulte c'est pire, il y a même très peu de tests étalonnés. L'autre problème c'est que souvent chez les hpi, tout est décalé vers le haut donc les fonctions cognitives "normales" sont à 130 ou plus, et les troubles cognitifs sont à 80-100, ce qui pour la plupart des psy est en fait la norme donc ils en déduisent à tort qu'il n'y a pas de problème. Il faut donc faire une analyse de profil (analyse ipsative) pour repérer les troubles. On prend l'ICV ou l'IRP (le meilleur des deux) et on compare chaque fonction cognitive à cet indice plutôt qu'à la moyenne de 100.

Dans ce que je comprend de ta situation, avoir un diagnostic te rassurerait. Et tu parles aussi de problème de concentration. Beaucoup de dyspraxiques ont aussi un TDA (Trouble Déficitaire de l'Attention sans hypercativité). Il y a des traitements pour le TDA mais pour la dyspraxie, c'est plutôt des aménagements techniques, favoriser la verbalisation mais ça ne se rééduque pas efficacement. Tu pourrais éventuellement obtenir des aménagements auprès d'un employeur si nécessaire avec une reconnaissance officielle du trouble.

Concernant les personnes à solliciter, neuropsychologue et ergothérapeute me semblent indiqués et ensuite le diagnostic médical auprès d'un neurologue.
avatar
Antoien
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 23
Date d'inscription : 01/06/2015
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Subrisio Saltat. le Dim 7 Juin 2015 - 16:48

Merci à vous deux.

Antoien : merci pour cette réponse particulièrement renseignée et riche.
Je ne sais pas si je pense au diagnostic dans le but premier d'être rassuré. J'y pense certainement davantage pour être sûr de ce que j'avance, et ne pas rester sur une fausse piste (je dis ça, mais je n'ai jamais mis le pied chez un psy, et ma supposée douance est peut-être en mousse).
Mais enfin : éliminer une fausse piste, c'est déjà avancer.
Je pourrai ensuite analyser certains échecs (et celui qui me pèse le plus actuellement : le permis de conduire) sous un autre angle, avec un éclairage neuf, afin d'envisager de nouvelles solutions.

Pour ce qui est des problèmes de concentration, je les ressens fortement aussi. J'ai pensé au TDA sans hyperactivité, indépendamment de la dyspraxie.
Tant que je me focalise sur une chose, ça fonctionne bien, mais ça me pompe de l'énergie. Il suffit que je détourne mon attention pendant une seconde, et c'est terminé, je ne suis plus dedans. Et j'ai toutes les peines du monde à m'y remettre (exemple en cours de conduite : je me concentre sur la route, j'en deviens écarlate. Je fais une erreur, aussi minime soit-elle, je me mets à l'analyser, du coup je ne suis plus ancré dans le présent, et j'en enchaîne d'autres.)
Ainsi, j'arrive à me concentrer fortement sur une tâche (tant qu'elle m'intéresse un minimum, ou que j'ai la pression) pendant 20 minutes, une heure, je suis dans une bulle, mais dès qu'elle éclate, j'ai consommé ma jauge pour plusieurs heures.  Ensuite, c'est le syndrome de l'âne de Buridan : je commence une chose, en entame une autre, en termine aucune, et à la fin, j'ai passé mon temps à essayer de me mettre au travail.
De même : je suis très monotâche : qu'on ne me parle jamais quand je fais quelque chose de non-machinal.

C'est professionnellement handicapant, heureusement que j'ai de l'astuce et que je sais me faire violence de temps en temps.
Mais c'est frustrant de se dire que je dois autant me faire violence pour u résultat si médiocre.

Bref : quand je te lis, j'ai l'impression qu'un parcours du combattant commence. On va encore me pomper de ma précieuse énergie (sans compter que je déteste les ambiances médicales, pour l'hypocondriaque que je suis, le mot "neurologue" donne des sueurs froides).
avatar
Subrisio Saltat.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 173
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par poupée BB le Dim 12 Juil 2015 - 15:52

http://www.troubleneurovisuel.com/?version=desktop
Il est important de connaître les troubles neuro visuels.
Ce document n'est pas très récent,mais il est très bien fait
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Boitachat le Mar 18 Aoû 2015 - 12:06

Intéressant !
avatar
Boitachat
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1449
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 37
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par HPverbal le Ven 25 Mar 2016 - 16:30

J'aurais tendance à pensé que ce qui produit le trouble dyspraxique chez les hp et zébrés,c'est la désorganisation mentale induite par le syndrome de désinhibition latente,qui fait sortir notre esprit de la réalité présente et produit chez ceux qui ont été le plus influencé par cette désorganisation par rapport au réel,des troubles dans ce qui requiert justement une concentration dans l'instant,c'est à dire une déficience compensable au niveau spatiale(dyspraxie),verbale(dyslexie) ou mathématique (dyscalculie)
avatar
HPverbal
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 67
Date d'inscription : 07/02/2016
Localisation : entre le fini et l'infini

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Rose Noire (Georgio) le Mar 28 Juin 2016 - 13:48

avatar
Rose Noire (Georgio)
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

dys

Message par Belena le Mar 21 Fév 2017 - 21:43

poupée BB a écrit:http://fpdmf58.canalblog.com/archives/2012/04/16/24023084.html
Les aides scolaires pour ces enfants HP et dyspraxiques
C'est très bien ! merci
avatar
Belena
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 663
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 44
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Sâdhanâ le Sam 13 Mai 2017 - 20:01

Et quand on n'a pas conscience du temps, des problemes de lateralisation, d'orientation, qu'est ce?
je peux etre tres lente comme super efficace;
je dois reflechir si on me demande de lever le bras droit, mais suis une as du créneau sur cm à Marseille.
Est ce de la dispraxie?

je suis instit. Je confirme, on n'a aucune formation, et surtout aucune aide.
On est aussi crevés parce qu'on devrait pouvoir tout voir et tout comprendre,ET enseigner, mais à Marseille, 2/3 des élèves de ma classe ont / doivent avoir des prises en charge diverses.
Avec beaucoup d'enfants incapables de concentration (addiction précoce aux écrans) .
Quand j'ai vu qu'Hollande trouvait génial de mettre des tablettes dans les écoles au lieu d'instits, j'ai été super en colère.
Le niveau que j'enseigne n'était pas concerné par ces expérimentations en CP et CE1. Tant mieux. J'aurais refusé.Mais nombre de mes collègues trouvent ça cohérent.
Je ne comprends pas.

On fait un boulot IMPOSSIBLE en ce moment, et depuis longtemps.
Le bon point que je m'accorde, c'est qu'ayant conscience de ma zébritude depuis peu, je suis devenue un radar à HP. Je peux au moins en parler un peu aux parents et les orienter.Je sais comment leur parler. Ils ont retrouvé le gout de l'école.
Ce n'est pas rien!
La psy de notre école est super mais a une charge de travail et d'écoles telles qu'elle n'a pas encore pu les diagnostiquer.
avatar
Sâdhanâ
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 46
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Belena le Sam 13 Mai 2017 - 20:11

Je suis d'accord avec toi ! Je suis prof aussi ... oui on a un boulot très dur et des élèves perdus et avec plein de troubles d'apprentissage : dys , TDA , TSA...
Il faut qu'ils soient HPI pour s'en sortir ... et ils ont tous HPI ou pas l'autoestime par terre , tellement l'école à du mal à s'adapter à eux...
avatar
Belena
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 663
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 44
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Sâdhanâ le Sam 13 Mai 2017 - 20:31

c'est pour ça que je suis une usine à calins. Dans les moments de stress ou de grande douleur ( combien d'entre eux dt les parents se séparent, souvent violemment), un enfant a souvent besoin de chaleur maternelle, d'être contenu et rassuré.
Je trouve inhumain et donc contreproductif cette interdiction du contact.
Ce n'est pas cela qui empechera des déséquilibrés d'approcher des enfants de façon toxique.
Un bébé meurt s'il n'est pas touché. Un enfant débordé par ses émotions et ses manques affectifs est incapable de donner du output.
Nous en savons qq chose aussi chez les zèbres,non?
Un de mes petits HP avait une écriture illisible, digne d'un maternel. On en a parlé
( lui n'a pas besoin de calins, je ne donne que si cela répond à un besoin), je le vois heureux. Son voisin a une écriture parfaite. Je ne sais si c'est ce modèle, mais mon petit HP s'est transformé. Je ne cesse de le remercier et de le féliciter.Je ne savais pas cela possible.Ceal me remplit de bonheur.
avatar
Sâdhanâ
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 46
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: le HP et la dyspraxie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum