Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Rhaaaaa le Sam 21 Fév 2015 - 23:57

Je repasse vite fait.
Histoire de dire un grand " oui je suis encore dans le jugement " et ma route est en travaux à ce sujet justement !
Je désire laisser mon précédent message et préciser que le commentaire en spoiler me convient !
"Mixte" de Fleur Blanche me convient également, j'y trouve un sens proche de l'équilibre.

Je cherche donc mon équilibre entre jugement et non jugement et oscille dans des attitudes
soit pleinement paisibles et/ ou créatrices: si ni je me juge, ni ne juge autrui ,
soit des attitudes trop spontanées, un peu " violentes " ( oui mes phrases elle mêmes portent toujours les traces de jugement ) car la tête dans un nuage de craintes, de peurs, ou de doutes.
La mixité apprivoisée me plairait pour que mes signaux d'alertes manifestés par mes Peurs, je les entende et les respecte sans les laisser prendre toute leur place, sans que je me perde à n'être que "ma peur".

Ce qu'il y a dans ce fil a du sens.
Ce qui dérange les uns, est ce que d'autres n'arrivent pas à voir.Et vice et versa.
Alors courtoisement ouvrons calmement nos sens pour SE percevoir les uns les autres pour former un tout, non dans la contradiction : dans la complémentarité.

Que chacun avance et regarde l'effet produit par tel ou tel post:
Chacun pour SOI avec soi et soi...
Que chacun y participe à sa façon.
Que la pierre qui semble faire mal sous le pied soit enfin perçue comme une partie, seulement une infime partie à NOTRE CHEMIN à TOUS/UN.

Et PS: le travail des yeux en image posté par Zarb a tilté direct chez moi vers L'EMDR :
Donc surement des liens mixtes vers les controverses à ce sujet, ainsi que vers des fils de témoignage.

Voilà EmiM le premier arbre de tes rêves, tu viens à peine de le planter, il pousse déjà, tout le monde le voit d'où il est, et chacun y apporte sa pousse, mixte car d'un côté où d'un autre!
Les contradictions? ET ALORS ?
NOTRE/TON arbre a besoin de pousser dans tous les sens pour aller vers la lumière !

Et si certains pleurent de joie ou de colère en lisant ce fil, ce ne sera que de l'eau pour nourrir cet arbre.

En prenant du recul, j'espère que chacun verra d'avantage la beauté de cet arbre qu'il aura arrosé ou aidé à grandir.

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4375
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Rhaaaaa le Dim 22 Fév 2015 - 0:08

Certains outils sont au services et utilisés par des individus qui tentent de dévaloriser/détruire les " personnes".

Pourquoi ne pas utiliser ces outils en tant qu'individus pour SOI ,
pour que d'autres personnes ( peut être les mêmes ? ceux qui sont " touchés") les utilisent à bon escient toujours POUR SOI/EUX ?

Ce n'est qu'une prise de conscience du monde tel qu'il est.
Découvrons ENSEMBLE de nouveaux outils pour privilégier en les reconnaissants les échanges qui nous sont agréables ou favorables,
et reconnaitre les échanges qui nous semblent défavorables, en tirer un apprentissage et avancer.

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4375
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par ErikFromFrance le Dim 22 Fév 2015 - 1:13

Rhaaaaa a écrit:
Et PS: le travail des yeux en image posté par Zarb a tilté direct chez moi vers L'EMDR :
Donc surement des liens mixtes vers les controverses à ce sujet, ainsi que vers des fils de témoignage.
L'EMDR est abordée dans d'autres topics. C'est également une pseudoscience. Les gens attirés par l'EMDR trouveront un soin supérieur et sans pseudoscience en se dirigeant vers la TCC. Vous en trouverez l'explication sur les discussions dédiées à ce sujet.

ErikFromFrance
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2860
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 38
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par fleurblanche le Dim 22 Fév 2015 - 2:35

La mixité que j'observe aujourd'hui chez moi n'est pas innée. Je n'étais pas ainsi à la base. Ce sont les évènements, les situations de la vie qui ont engendré chez moi cette mixité.

C'est comme si les évènements et les situations dans ma vie s'étaient enchainés de sorte à entrainer, par des ajustements successifs de mon mode de fonctionnement, cette mixité. On dit bien que la vie est une école...

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Rhaaaaa le Dim 22 Fév 2015 - 2:56

Merci EFF, merci Fleurblanche

La vie est une école, et c'est agréable de recevoir un savoir d'une personne passionnée.
Valorisons donc ici dans le partage, les passions et informations complémentaires de chacun, vous voulez bien ?

Eric effectivement ton angle de vue sur ce sujet est important.
Voudrais-tu , s'il te plait ajouter les liens qui te paraissent importants , ceux dont tu parles de ZC à propos de l'EMDR et des sources, liens ou autres pistes sérieuses à propos de la TCC qui conviendrons certainement mieux à d'autres ?

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4375
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par ErikFromFrance le Dim 22 Fév 2015 - 3:29

Rhaaaaa a écrit:Voudrais-tu , s'il te plait ajouter les liens qui te paraissent importants , ceux dont tu parles de ZC à propos de l'EMDR et des sources, liens ou autres pistes sérieuses à propos de la TCC qui conviendrons certainement mieux à d'autres ?

Topic ZC évoquant l'EMDR : http://www.zebrascrossing.net/t19414-resistance-a-l-emdr

Source scientifique en français sur l'EMDR, incluant une réponse de l'organisation emdr-france, et une réfutation de la réponse d'emdr-france : http://www.zetetique.fr/index.php/blog/453-emdr

Page wikipedia anglophone avec réfutation de l'efficacité spécifique de l'EMDR : https://en.wikipedia.org/wiki/Eye_movement_desensitization_and_reprocessing#Controversy_over_mechanisms_and_effectiveness

Article anglophone écrit/audio du podcast Skeptoid répondant entre autres au sujet de l'EMDR : http://skeptoid.com/episodes/4277

double-article anglophone de Quackwatch sur l'EMDR contenant l'article original de 1996 publié dans le Skeptical Inquirer et une mise à jour tenant compte des nouvelles données en 2011 (avec une conclusion pour ainsi dire inchangée) : http://www.quackwatch.com/01QuackeryRelatedTopics/emdr.html

article du Scientific American (la revue scientifique traduite en français sous le nom "Pour la science") : http://www.scientificamerican.com/article/emdr-taking-a-closer-look/



EDIT : ajout tardif : voici l'épisode 53 du podcast francophone "scepticisme scientifique" qui parle des TCC : http://scepticismescientifique.cmoi.cc/?p=225

ErikFromFrance
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2860
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 38
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Dim 22 Fév 2015 - 10:55

Je fais remonter ce passage (qui me tient à cœur), perdu en page 3...
EmiM a écrit:Tout le monde est là ? Vous me suivez toujours ? Rolling Eyes
La toile se tisse et je vais apporter deux nouveaux éléments ; aideront-ils ou pas à faire avancer le schmilblick Very Happy

- D'après des observations neurologiques, les mémoires visuelles et auditives se situeraient dans le lobe gauche de notre cerveau et la mémoire kinesthésique serait dans le lobe droit. (J'emploie volontairement le conditionnel, n'ayant pas de sources à vous fournir dans l'immédiat, bien que dans le livre que j'ai lu, il était affirmatif.)
Autre parallèle : la mémoire à court terme (celle de l'acquis) est dans le lobe gauche ; la mémoire à long terme (celle de l'inné ou de ce qui EST) se situe dans le lobe droit. Very Happy
Vous arrive-t-il de connaître une information et d'être "incapable" d'y accéder temporairement ?
Toutes les informations externes (acquises) sont stockées à gauche.
Moi qui suis à "dominante droit" (rappelons l'expression détestée ici : "neuro-droitier") mon 1er réflexe est de chercher à droite (c'est pas conscient, d'où la notion de réflexe ou automatisme), et parfois j'ai un mal fou à passer à gauche (non, pas l'arme Very Happy)  pendant mon test de QI j'ai vécu ça... j'étais très tendue, donc en mode "refuge" et quand la psy m'a posé les questions de culture générale, je crois bien que je connaissais toutes les réponses, mais dans ma mémoire c'était l'écran noir, le néant... Je rentre chez moi, contente que cela soit fini et 1h après, les réponses manquées qui apparaissent ... Mon expérience montre une des failles des tests. Les tests diront que je ne connaissais pas les réponses, mais moi je sais que je les connaissais... Bref...je digresse... Very Happy
Est-ce que cela vous parle ?

- Second point... c'est d'ailleurs une vraie question, pas de réponses encore...
Pensez-vous que l'on puisse être un kinesthésique contrarié comme les gauchers contrariés ?
Si cette nature n'a pas été acceptée par nos parents, Pensez-vous qu'on ait pu développer un autre mode cognitif compensatoire (moins performant) pour répondre à l'exigence de l'environnement ?
J'ai pensé à cela du fait que certains/es parmi vous n'arrivent pas à constater ce qu'ils sont. Cela devrait être évident, de la même façon que l'on se regarde dans un miroir et que l'on voit l'image, mais il s'avère que ce n'est pas le cas ; alors je me pose la question, pourquoi et comment cela se peut-il ?
Et pourquoi je focalise sur le kinesthésique contrarié plutôt qu'un autre mode ? Et bien parce que c'est le mode minoritaire, c'est celui qui engendre le plus de difficultés avec l'environnement, c'est celui qui est le moins bien maitrisé et compris, c'est celui qui touche profondément à la nature humain, à ce qui fait que nous sommes humains, c'est le fonctionnement où l'on est "irrémédiablement" connecté à Soi, non asservi par l'abrutissement général, c'est celui qui fait qu'on se rappelle assez aisément Qui on EST et ce qu'on fait là... Et être Conscient dans un monde qui cultive l'inconscience pour mieux asservir la masse, n'est ce pas dérangeant, pour ne pas dire dangereux ?
Qu'en pensez-vous ? Ai-je un syndrome de persécution ? ou est-ce de la paranoïa ?  Very Happy


extrait psychologie du gaucher contrarié :



Donc moi je parlais de tisser une toile, mais l'image de l'arbre me va bien aussi.... Merci Rhaaaaa Very Happy



EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Dim 22 Fév 2015 - 11:45

voici l'épisode 53 du podcast francophone "scepticisme scientifique" qui parle des TCC : http://scepticismescientifique.cmoi.cc/?p=225
Bon ben j'ai écouté, et cela va plutôt dans le sens de nos échanges ici.... Alors ? scratch
Bref, c'est une excellente pub pour la TCC dont je ne connaissais pas les termes et les spécificités. Il est très drôle d'entendre l'intervenant parler de PNL, sans prononcer le mot qui fâche.... Very Happy    Sans parler de comment on manipule le "patient" pour l'aider à.... Ah mais bien sur c'est son métier !   Razz
J'ai quand même tendance à penser que le mot "PNL" est TABOU et que si on parle de PNL sans citer le mot TABOU, tout le monde écoutera et que si on prononce le mot qu'il ne faut pas, c'est mort...
J'ai proposé à la modération d'aborder le sujet, sans prononcer "PNL" et on m'a dit que je n'avais pas à censurer le terme par crainte de représailles...
Je me gausse..... Pété de rire

Alors à la base sur ce topic, je ne souhaitais pas faire de pub quelconque et inviter qui que ce soit à prêcher la bonne parole, mais ce lien d'EFF et peut être les autres, le font-ils, aussi qu'on ne vienne pas me dire que je dis aux gens ce qui est bien ou pas, ce qu'il faut faire ou non, et avec qui et comment...

Mon point de vue est : quand moi ou d'autres témoignons, nous partageons un avis subjectif qui peut largement être remis en question et qui n'impose rien à personne...
Quand on écoute un professionnel dire : C'est efficace, ça marche, on observe scientifiquement... pour moi, celui qui influence et enferme les gens dans UNE "seule" pensée c'est ce type de propos... Il a quand même dit : on ne sait pas comment et pourquoi l'EMDR marche, mais ça marche, autant que les TCC (thérapie cognitive et comportementale), on obtient les mêmes résultats avec l'un et l'autre. Very Happy
Là où j'apprécie aussi cette interview, c'est que l'intervenant encourage très largement les personnes à être autonomes dans leur démarche et il juge les livres comme un excellent soutien/accompagnement à la TCC... Incroyable.... Nous aussi nous disons cela... Finalement on ne dit peut être pas que des C****.... Rolling Eyes

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Invité le Dim 22 Fév 2015 - 12:53

EmiM a écrit:Moi qui suis à "dominante droit" (rappelons l'expression détestée ici : "neuro-droitier") mon 1er réflexe est de chercher à droite (c'est pas conscient, d'où la notion de réflexe ou automatisme), et parfois j'ai un mal fou à passer à gauche (non, pas l'arme Very Happy) pendant mon test de QI j'ai vécu ça... j'étais très tendue, donc en mode "refuge" et quand la psy m'a posé les questions de culture générale, je crois bien que je connaissais toutes les réponses, mais dans ma mémoire c'était l'écran noir, le néant... Je rentre chez moi, contente que cela soit fini et 1h après, les réponses manquées qui apparaissent ... Mon expérience montre une des failles des tests. Les tests diront que je ne connaissais pas les réponses, mais moi je sais que je les connaissais... Bref...je digresse... Very Happy
Ou comment se servir de la PNL pour justifier un échec à un test de QI sans pour autant remettre en cause son intelligence supérieure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Stauk le Dim 22 Fév 2015 - 13:26

Texte pointé par EFF, original:

It was the early 1970's, and a young psychology student at the University of California, Santa Cruz was spending another late night in the lab. Richard Bandler's assignment was to transcribe hours and hours of psychotherapy sessions from the maverick German psychiatrist Fritz Perls. After transcribing until his hands were about to fall off, Bandler noticed an interesting pattern in the way Perls spoke to his patients. Perls had an odd — almost annoying — habit of taking his patients' comments and going back over them with very specific questions, forcing the patients to closely re-examine their wording. Sometimes it seemed that you couldn't make the simplest remark without Perls raking you over the coals. What made you choose this word; what are the implications of your statement? Perls would force his patients to confront the causes and motivations of even the most casual remark. Bandler noticed that this technique had a dramatic effect. Patients would eventually be ground down to the point that they were unable to explain themselves, leaving something of an internal void, and became exceptionally receptive to Perls' suggestions to fill that void. Rather than resenting what might be called harsh cross examination, patients instead tended to embrace the process; and Bandler found that taken as a whole, Perls' technique seemed highly effective.

Bandler reported his discovery to John Grinder, who was a linguist at Santa Cruz. Grinder was intrigued. The two discussed Bandler's findings at length, and decided to look for other incidences of the same pattern. They found them in the psychotherapy sessions of pioneering family therapist Virginia Satir. Believing that they'd stumbled onto something significant, Bandler and Grinder documented and codified the technique, and named it the Meta Model. Built largely around the Meta Model, the two men published the first two of many books to come in 1975. They heralded their discovery as a breakthrough in psychotherapy that would "help people have better, fuller and richer lives." (Keep in mind that this alleged breakthrough in psychotherapy was created by an undergrad and a linguist, neither of whom was a psychotherapist; though Bandler did go on to get an MA in psychology.)

They then built upon their Meta Model with a very different communication technique that they learned by studying the work of hypnotherapist Milton Erickson. Erickson's style was the polar opposite of the high pressure of the Meta Model. What he did was to give general suggestions to his hypnotherapy clients. He wouldn't give specific directions like "You feel happy," instead he'd give a suggestion like "You're free to feel this way if you want to." Not "Put the cup on the counter," but "Consider other places you might like to put the cup, somewhere over there for example." In this way, Erickson was able to guide the client through to his desired destination, but by leaving all the specific steps to get there up to the client, thus empowering them. Bandler and Grinder called this the Milton Model. They found both to be effective tools for influencing others.

Together, the Meta Model and the Milton Model formed the basis for what they came to call Neuro-linguistic Programming. Bandler and Grinder were up to five books by the time they published their Milton Model, and from then on, their subsequent books covered their whole umbrella of Neuro-linguistic Programming, shortened to NLP. By now, the books were being published by Bandler's own publishing company, Meta Publications. They also offered training workshops and classes, marketed at first through psychology trade publications. But it turned out their business came not from the industry, but from business managers, sales professionals, and New Age enthusiasts

La traduction que je vous propose :

Au tout début des années 70 un jeune étudiant en psychologie était chargé de transcrire par écrit des heures et des heures de séances thérapeutiques. Ce faisant, il remarqua une certaine régularité dans les interventions du thérapeute.

Celui ci avait une étrange (et un peu irritante) tendance à considérer les propos des patients, et à formuler à leur propos des questions très précises; forçant ainsi le patient à réexaminer les mots et formulations qu'ils avaient choisis. Il semblait parfois que le patient ne pouvait pas faire la moindre remarque, sans que le thérapeute ne vous saute à la gorge. "Pourquoi avez vous choisis ce mot en particulier ? Quelles sont les implications de ce que vous venez de dire ?" Le thérapeute forçait le patient à se confronter aux causes et aux motivations de même le plus anodins de leurs remarques.
Au final les patients finissaient par ne plus savoir quoi dire, plongé dans une sorte de confusion qui laissait alors le thérapeute libre de formuler des suggestions afin de remplir l'espace interne ainsi libéré.

Le jeune Psychologue Bandler, rapporta alors ces découvertes à John Grinder, un linguiste. Ensemble ils décidèrent de vérifier si d'autres thérapeutes employaient la même sorte de technique. Ils remarquèrent qu'en effet d'autres thérapeutes semblaient faire la même chose. En particulier la thérapeute familiale Virginia Satir. Bandler et Grinder tentèrent alors de codifier ces régularité du discours et appelèrent cette synthèse le "Meta Modèle".
(Ici l'article vous invite à réfléchir au fait que Bandler n'était qu'un apprenti en psychologie, et que Grinder était linguiste et non un psychologue).

Grinder et Bandler complétèrent par la suite ce Meta Modèle avec des régularité de formulations et communication extraites de la pratique du thérapeute Milton Erickson. En apparence à l'opposé du Meta-modèle qui consiste à assommer le patient de questions, Erickson formulait des suggestions toujours très ouvertes.  Au lieu d'enjoindre au client "soit heureux", Erickson disait quelque chose comme " Vous êtes libre de vous sentir ceci ou cela, si l'envie vous en prend ". Non pas "Mettez donc cette tasse sur la table" mais plutôt "Voudriez vous envisager d'autres endroits ou pourrait se trouver cette tasse que le lieu où elle se trouve actuellement posée ?" Ainsi Erickson était capable de guider son patient vers un état désiré, en lui offrant systématiquement de nouvelles options. Ils nommèrent cette pratique le "Milton Modèle".

Ces deux modèles, ces outils se révélèrent par la suite très efficace pour manipuler les opinions. Ainsi fût fondée la Programation-neuro-linguistique, sur les fondations posée par ces deux modèles issues de l'étude de pratiques thérapeutiques avant gardistes.

Bandler et Grinder publièrement de nombreux ouvrages à propos de la programmation neuro linguistique, puis Bandler s'appropria la marque "PNL" et fonda sa propre société d'édition pour publier les ouvrages consacrés à la PNL. Ou tout début la PNL visait surtout les psychologue, et prétendait leur fournir de nouveaux outils pour aider leurs patients. Rapidement le business de la PNL se tourna vers de nouvelles cibles cependant :  Les managers, les commerciaux, et les enthousiastes de tous poils.

Le groupe des fondateurs de la PNL devint rapidement assez riche et populaires, jusqu'au début des années 80. A ce moment des séries de conflits éclatèrent autour des termes et des marques associés à la PNL, et Bandler fût accusé du meurtre d'une prostituée (Il fût déclaré non coupable); les fondateurs de la PNL se dispersèrent alors. A ce jour le terme PNL est tombé dans le domaine publique, et certains des fondateurs continuent d'utiliser se terme pour vendre leurs prestations.


S'ensuive des propos personnels de l'auteur qui présentent la PNL comme un moyen de manipuler les autres, afin de maximiser son propre profit. Il rappelle également qu'aujourd'hui la PNL ne fait pas partie des pratiques psychologiques et thérapeutiques reconnues. Il fait remarquer que les livres à propos de la PNL vous promettent presque systématiquement de gagner plus d'argent, d'avoir du succès, de devenir populaire, et d'aller mieux dans votre vie. Ceci est, prétend t'il, un signal fort que la PNL se situe totalement en dehors de l'univers des soins médicaux


[Cette "traduction" n'engage que moi, n'hésitez pas à consulter vous même le texte original, ou à demander des traductions plus fidèles]

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Stauk le Dim 22 Fév 2015 - 13:34

EmiM a écrit:
J'ai quand même tendance à penser que le mot "PNL" est TABOU et que si on parle de PNL sans citer le mot TABOU, tout le monde écoutera et que si on prononce le mot qu'il ne faut pas, c'est mort...
J'ai proposé à la modération d'aborder le sujet, sans prononcer "PNL" et on m'a dit que je n'avais pas à censurer le terme par crainte de représailles...
Je me gausse..... Pété de rire

Peut être qu'au lieu de te gausser, tu ferais bien de t'informer. Si tu lis le site de Leslie Cameron (l'une des principales fondatrices de la PNL : Ex compagne de Bandler), tu remarques qu'elle ne cite nulle part le terme NLP. Pourquoi ? Le terme NLP est resérvée à la branche "new age" des pratiques que recouvrent (recouvraient à l'origine) pourtant ce terme


I have been practicing psychotherapy for more than 20 years and have worked in a variety of clinical settings, including: a university counselling centre, EAP (workplace) programs, a community counselling agency, a hospital, a family health team with MDs, and now private practice.

My learning has been ongoing since I graduated with a Ph.D in Educational Psychology in 1998. I attend conferences and research issues, treatments, and best practices in psychotherapy. An experienced generalist, I have also specialized in helping people with eating disorders, including anorexia, bulimia nervosa, and binge eating.

Of course, much of my learning and growth has come from working with my clients. Each person has a unique perspective that requires me to be open and curious. I’m honoured to be able to help my clients grapple with challenging situations, gain new insights, and work to improve the quality of their lives.

http://lesliecameron.com/psychotherapy/

Pourtant elle était très active dans l’univers de la PNL à une époque :

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Dim 22 Fév 2015 - 13:44

Stauk mon fil ne parle pas de la PNL mais 2 infos/ notions utilisées en PNL... Donc je me gausse du manque de précisions des gens qui ne cessent de vouloir me faire la leçon quand eux mêmes sont hors sujet en ce qui concerne ce fil...

Si cela te fait plaisir... Soit...

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Invité le Dim 22 Fév 2015 - 14:08

La programmation neuro-linguistique ou l'art de manipuler ses semblables

( Un article de Christian Balicco, auteur de l'ouvrage : Les méthodes d'Evaluation en ressources humaines)

Christian Balicco est Docteur en psychologie et Consultant. en Ressources humaines. Il est membre de l'A.P.A (American Psychological Association)



Il nous paraît bien difficile de décrire en quelques pages, de manière exhaustive, quels sont les présupposés, les fondements et les objectifs de la PNL.

Notre approche sera, de ce fait, relativement synthétique et pour tous ceux qui souhaiteront aller plus loin dans la réflexion, une bibliographie sommaire sera proposée à la fin de cet article.

Le fait que la PNL soit une méthode très utilisée dans le domaine des ressources humaines - notamment dans le cadre de la formation continue et, dans une moindre mesure, dans le recrutement - ne doit pas faire croire au lecteur que sa fréquence d'utilisation serait une preuve de sa pertinence, bien au contraire.

1 Tentative de définition de la PNL.
Donner une définition de la PNL semble impossible tant la diversité de celles que nous avons consultées est grande. Pour certains, elle serait ainsi "une étude de l'expérience subjective", ou une "nouvelle approche de la communication et du changement". Pour d'autres, sautant allègrement le pas de la communication à la psychologie, elle serait une "nouvelle approche de la personnalité".

Quelles que soient les définitions proposées, la stratégie sera toujours la même : derrière un hermétisme pseudo-conceptuel, elles tenteront, par le biais d'un discours plus où moins obscur, de dissimuler un nombre incalculable de contre-vérités - parfois naïves, souvent grossières - comme nous le découvrirons dans cet article. Ainsi, à titre d'illustration de cet hermétisme pseudo-conceptuel : "La PNL serait un processus et le modèle d'un processus", elle serait "un modèle de l'expérience subjective et la manière dont cette expérience influe sur notre comportement. En tant que modèle la PNL peut être considérée comme une "épistémologie" de l'expérience . Les modèles épistémologiques tels que le modèle de la PNL sont des modèles uniques dans la mesure où l'acte de penser à de tels modèles les fait devenir une partie de notre expérience" (Dilts, 1995)

II. Fondements et origine de cette méthode.
Pour un de ses "spécialistes", la PNL a été conçue dans les années 1970 en "croisant les apports méthodologiques de la cybernétique, de l'informatique, de la linguistique avec, d'une part, les approches communicationnelles issues de l'École de Palo Alto et d'autre part l'apport des sciences cognitives" (Cayrol, 1990). De telles origines pourraient immédiatement faire croire à une certaine légitimité de la méthode, ces différentes disciplines ne sont-elles pas, en effet, enseignées dans les universités les plus prestigieuses de la planète ? Ne constituent-elles pas, pour la plupart, les fondements de la plupart des disciplines scientifiques ? Mais qu'en est-il véritablement ?

Quand on connaît l'extrême complexité de disciplines comme la neurologie2, la linguistique où les sciences cognitives (et la cybernétique), on pourrait légitimement s'attendre à une explication de la PNL relativement difficile d'accès notamment pour le néophyte. C'est pourtant loin d'être le cas puisque pour Hevin et Turner, deux illustres praticiens de la méthode, la PNL s'intéresse à la "programmation créée par les interactions entre le cerveau (neuro), le langage (linguistique) et le corps qui produisent aussi bien des comportements efficaces qu'inefficaces". Ces deux "génies" ont donc découvert que nous nous servions d'un langage pour communiquer et que nous utilisions notre cerveau et notre corps pour nous faire comprendre d'autrui. Cette explication, qui n'est d'ailleurs pas tout à fait fausse, illustre parfaitement la complexité intellectuelle de cette discipline ! ! ! et, plus sérieusement, la stratégie sous-jacente qui est de rendre compliqué ce qui, pourtant, est simple'. Bien évidemment, n'ayant pas encore suivi les différentes recettes préconisées par les "spécialistes de la PNL", nous ne pouvons, malheureusement, pas encore éviter les comportements inefficaces (par opposition aux comportements supposés efficaces ! ! !).

La simplicité intellectuelle de la PNL tant au niveau de ses fondements que de ses objectifs est d'ailleurs ce qui fait son succès. Acquise en quelques semaines dans des "Instituts" ou des "Centres de développement" et ouverte au "tout venant" sans autre obligation que de s'acquitter du prix - généralement prohibitif - de la formation, la PNL fascine un public peu formé à la démarche scientifique et surtout extrêmement naïf dès lors qu'il est question de "communication", de "développement personnel" ou de "psychologie" 4.

111. La PNL est-elle une science ?
La PNL est présentée comme la synthèse d'un travail d'observation et de compréhension. Elle se fixe comme ambition de "mieux communiquer" avec autrui ou, pour être plus précis "d'atteindre l'excellence en matière de communication". Même si l'objectif est louable en soi, les praticiens de cette méthode ont la fâcheuse tendance à négliger différents détails qu'il est important de rappeler au lecteur. Ces négligences concernent, d'une part, les fondements scientifiques et d'autre part, la dimension éthique.

A. Les fondements scientifiques Comme le précise Yves Winkin, à la lecture de quelques ouvrages de PNL "l'univers scientifique est régulièrement évoqué à travers des noms et des titres célèbres, mais l'attitude générale n'est pas celle de la recherche, du questionnement, de l'évaluation critique. C'est celle de l'application claire, concrète, rapide sur les bases "des découvertes de la science" (1990). Illustrons notre position par quelques exemples

La PNL se réfère à "l'école de Palo Alto" il est toujours intéressant de rencontrer des "maîtres praticiens en PNL" qui font référence à cette "institution" en oubliant - ou en ignorant - que cette "école" n'est pas un centre universitaire comme certains le supposent encore mais une communauté de chercheurs et de cliniciens regroupés autour de Grégory Bateson. Inutile de préciser - hormis le fameux présupposé "Nous ne pouvons pas ne pas communiquer" - que la PNL ne se réfère aux travaux de cette école que de manière extrêmement superficielle et, disons le, tout à fait personnelle.

La grammaire transformationnelle de CHOMSKY
Les praticiens de la PNL se réfèrent constamment à la théorie linguistique de cet auteur mais en oubliant de préciser que les expressions utilisées sont totalement détournées de leur sens. Ainsi, à titre d'exemple, les PNL'istes n'hésitent pas à se servir de la "structure de surface" qui pour eux devrait "aider le sujet à retrouver son expérience sensorielle initiale et enrichir son modèle du monde". Les PNL'istes se servent ainsi d'une théorie de nature linguistique pour légitimer un discours à objectif psychothérapeutique. Une telle dérive ne relève pas du simple hasard car certaines personnes après avoir suivi deux ou trois semaines de séminaires en PNL (dans le meilleur des cas) n'hésiteront pas à se présenter comme des "psychothérapeutes"', faisant croire à leurs patients, à travers des titres ronflants ("Maître praticien en PNL) qu'ils sont de véritables spécialistes du Soin.

L'interprétation abusive Comme tous "les marchands de certitude", les praticiens de la PNL n'hésiteront pas à interpréter le moindre de nos comportements - de la même façon que les "gestuologues" - et à leur donner une signification psychologique, obligatoirement univoque7. Dans cette perspective ils attacheront une grande importance au regard ou, plus précisément, aux mouvements des yeux. Ainsi, pour les PNL'istes, il existerait 6 mouvements oculaires qui constitueraient une sorte de grille de lecture et l'observation des yeux permettrait de préciser si le sujet dit ou non la vérité. A titre d'exemple, si on prend un "visuel" droitier et qu'on lui pose la question "Qu'as tu regardé à la télé hier soir ?", il devrait regarder en haut et à gauche : c'est ce que les PNL'istes appellent le "visuel souvenir". Si ce n'est pas le cas, c'est que vous ne dites pas la vérité (CQFD) et, tant pis, si ça ne marche pas à tous les coups ! ! !. Malheureusement, aucune étude de validation (pourtant facile à réaliser) n'est venue à ce jour étayer ces déclarations qui demeurent, par conséquent, à l'image des praticiens de la PNL : tout à fait péremptoires et, faut-il le préciser, anti-scientifiques.

La notion de programmation
II est incontestable que certains de nos comportements constituent des automatismes mais la question qui se pose est de savoir si on peut pour autant les généraliser à l'ensemble de nos comportements ? Cette notion de programmation empruntée à l'informatique présuppose donc une vision extrêmement déterministe et rigide de notre comportement. Une fois programmé, l'être humain ne pourrait plus, en effet, le changer car celui-ci serait dicté par ses programmes. Or, contrairement aux pnlistes, personne n'a encore réussi à identifier quels sont les facteurs qui interviennent dans un comportement. Comme le souligne d'ailleurs le psychiatre Édouard Zarifian : "Le changement existe dans les comportements psychologiques humains : cela s'appelle l'adaptation aux circonstances". Cette notion d'adaptation - qui présuppose une souplesse à la fois intellectuelle et cognitive de notre action par rapport à notre environnement - va donc totalement l'encontre de cette notion de programmation qui suppose une rigidité de nos comportements. Fort Heureusement, cette mauvaise programmation qui nous conduit à des comportements forcément inefficaces possède sa solution et légitime l'action des PNL'istes grâce à l'installation de nouveaux programmes. La distinction entre le fonctionnement d'un ordinateur (et ses logiciels) et celui d'un être humain est difficile à opérer pour un PNL'iste et il est certainement beaucoup plus facile pour lui de donner quelques "recettes" destinées à mieux communiquer que de décrire le fonctionnement complexe d'un cerveau sous ses aspects biochimiques et psychologiques, lui-même en interaction avec son environnement.

B. La dimension éthique.
Influencer pour mieux manipuler
La PNL se fixe pour objectif de trouver des comportements qui puissent influencer autrui or cet ensemble de comportements trouve sa force non pas dans les techniques elles mêmes comme beaucoup de praticiens le supposent mais dans une relation de suggestion hypnotique qui ne dit pas son nom mais dont ou trouve les fondements dans "le processus de l'ancrage" ou "le modèle Milton". Comme on sait que ce type de relation ne fonctionne que sur une population extrêmement limitée, il n'est donc pas étonnant que certains consultants - eux même praticiens en PNL et après l'avoir définitivement abandonnée - avouent à travers leur expérience que le miracle tant escompté en matière de communication n'a pas eu lieu (Le Mouel, 1991)

L'absence de preuves est un fait
Beaucoup de postulats sont présentés comme des faits reconnus par la communauté scientifique, ce qui est loin d'être le cas. Il n'y a qu'à choisir, à titre d'exemple, "la théorie des deux cerveaux". Ce paradigme a séduit depuis très longtemps l'entreprise et, en particulier, le management (La simplicité attire, la complexité fait fuir ! !). Or comme l'ont démontré certains chercheurs, cette hypothèse n'a jamais été validée et comme le soulignait d'ailleurs le neurologue H. Heacan la systématisation de cette théorie reste spéculative (in La recherche en neurobiologie, 1988, J.M Abgrall, "les charlatans de la santé", 1998, etc.). L'affirmation péremptoire et la répétition de ce type de message constituent des stratégies destinées à convaincre ses interlocuteurs et à faire oublier l'absence de fondements scientifiques.

La PNL comme méthode thérapeutique.
C'est, sans aucun doute, le constat le plus dramatique que l'on puisse faire puisque certaines personnes n'hésitent pas à se transformer après quelques (maigres) semaines de formation en "psychothérapeutes" (sans bien sûr, posséder, pour la majorité d'entreeux de formation clinique)'. Devant une telle ambition ("celle de vouloir aider ou,même, soigner autrui"), ou peut s'interroger non seulement sur la santé et l'équilibre mental de ces "praticiens" mais aussi sur le danger qu'ils font courir aux clients qui auront la naïveté d'aller les consulter"'. Il n'est pas impossible non plus que le fait de vouloir devenir "psychothérapeute" soit le résultat logique d'un processus de manipulation. Faire croire, eu effet, au "tout venant" que la PNL est la "méthode miracle", la seule susceptible d'expliquer tous les comportements humains et de répéter ce type de message, sous des formes multiples et variées, constitue un renforcement que l'on retrouve dans n' 'importe quelle technique de conditionnement. Cette façon de procéder est d'autant plus efficace que les sommes versées (et exigées par les fameux "maîtres praticiens") sont très élevées. Elles constituent, eu effet, un facteur susceptible de légitimer non seulement le contenu des formations et l'efficacité de la méthode ("Si c'est cher, c'est donc que c'est sérieux et que ça marche") mais aussi le statut des "spécialistes" qui délivrent le contenu de leur (pseudo)-savoir ("Si c'est aussi cher, c'est donc qu'on à faire à de véritables spécialistes").

En conclusion

Les fondements de cette discipline et l'absence systématique de vérification - au sens expérimental du terme - nous font conclure à une utilisation abusive et, surtout antiscientifique. Quant à l'emploi de cette méthode à des fins psychothérapeutiques, on ne peut qu'être inquiet quant au devenir des patients qui consulteront ces "pseudopraticiens".

La PNL a-t-elle du succès ? Sans aucun doute et le phénomène, selon nous, n'est pas près de s'éteindre. Sans véritable théorie et très simple à comprendre et à mettre en oeuvre, elle fascine tous ceux qui sont attirés par une psychologie naïve et superficielle qui leur explique comment faire sans jamais se préoccuper du "pourquoi". Elle fascine tous ceux qui pensent qu'il est légitime d'utiliser une technique sans en connaître les bases théoriques et conceptuelles. Elle fascine tous ceux qui pensent que l'on peut tout affirmer sans jamais avoir vérifié quelles sont les méthodes qui ont permis d'aboutir à de telles affirmations. Il n'est donc pas étonnant que la PNL ait envahi le domaine de la formation continue - ou l'esprit critique est aussi vide que la discipline elle même - et qu'elle ait également touché le monde des cabinets conseils spécialisés dans le recrutement (dont les consultants sont toujours prêts à utiliser n'importe quelle méthode dès lors qu'il s'agit de recruter un collaborateur)". Utilisée très souvent par des praticiens sans véritable formation, elle permet d'appliquer très rapidement un ensemble de recettes supposées aider certains sujets à retrouver leur équilibre psychologique (dans le domaine de la psychothérapie) ou/et à améliorer leur communication avec autrui. En fait, il ne s'agit que d'une gigantesque manipulation.

Ce n'est donc pas un hasard si Y Winkin, professeur d'anthropologie de la communication qui a travaillé avec certains acteurs de l'école de Palo Alto qualifie la PNL de "fraude intellectuelle", "d'exploitation de la confiance", de "manipulation des idées et des hommes". Mais ce qu'il y a de plus extraordinaire dans cette discipline c'est la certitude de ses praticiens : pas la moindre modestie, la vérité est du côté de la PNL. Nous n'aborderons pas dans cet article les relations étranges qu'entretient cette technique avec des mouvements new-age ou sectaires. Il est vrai que lorsque l'on débat avec les pnl'istes on ne peut être que surpris par un discours qui ressemble beaucoup plus à ceux que peuvent délivrer certains adaptes de sectes. Comme le souligne d'ailleurs Y Winkin en parlant du "discours prophétique" de la PNL : "elle relèwe in fine du phénomène religieux. Il est normal qu'on la persécute".

Bibliographie

Les ouvrages où les articles qui se sont penchés sur la PNL de façon scientifique sont encore rares. A notre connaissance, il n'en existe que trois (en langue française)

- Balicco Christian. Les méthodes d'évaluation en ressources humaines. La fin des marchands de certitude. Les Éditions d'organisation, 1997. 344 pages. Un chapitre complet est consacré à cette technique (p 253-266)
- Bruyer Raymond. La patapsychologie. Editions Luc Pire, 1998. Raymond Bruyer est Docteur eu psychologie et conseiller auprès du doyen d'une université belge. - - - Winkin Yves. "Éléments pour un procès de la PNL" in Je manipule, tu manipules, il manipules. Médianalyse n°7. Centre du 20ème Siècle. Université de Nice Sophia-Antipolis, Septembre 1990. Yves Witikin est docteur eu communication et professeur d'anthropologie de la communication à l'universitc de Liège. Concernant "l'École de Palo Alto" à laquelle prétendent se référer les PNL'istes, il existe un ouvrage de référence 1:. Marc et D. Picard. L'école de Palo Alto. Retz. 1984 Ces deux auteurs sont psychologues et maîtres de conférence respectivement à Paris X et à Paris XIII.

Extrait du site prevensectes.com
J'ai mis quelques passages en gras, mais tout l'article est intéressant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Dim 22 Fév 2015 - 15:31

Chers/es participants/es,
je vois se profiler l'auto-censure des plus fragiles, qui ne se sentiront pas en un lieu bienveillant (sans jugements) pour oser exprimer leurs questions, témoignages, inquiétudes, par crainte d'être raillé, catégorisé, voire humilié... Et malheureusement il est fort probable que vous ayez raison... Moi et la modération ne pouvons rien faire pour établir le respect nécessaire à des échanges doux et courtois.
Aussi nous pouvons faire une chose, POURSUIVRE le partage joyeux et bienveillant qui avait débuté. Je ne souhaite pas me murer dans le silence et laisser ce fil mourir. Ce que je propose, ce que je vous propose peut être UTILE. Se taire, ne pas OSER, c'est accepter qu'ils décident pour nous (à notre place), de ce qui peut être pensé/dit/fait et ils peuvent bien être ce qu'ils souhaitent, ils n'ont aucun droit en ce qui me concerne, en ce qui vous concerne.

Il me semble que ceux qui souhaitaient parler de PNL (même si c'est pas le sujet du fil) et mettre en garde les gens ont eu l'espace pour le faire. Est-il possible qu'ils nous laissent reprendre nos échanges en toute sérénité, ou vont-ils répéter encore et encore la même information en boucle, dés qu'un participant (qui leur déplait) s'exprimera ? Je ne sais pas. J'espère qu'ils feront preuve de compréhension et qu'ils se maitriseront.

Je n'ai pas mis ce fil dans un salon, pour ne pas en limiter l'accès. Je ne souhaite toujours pas le faire, cependant si cela est le souhait de plusieurs parmi vous, il serait peut-être bon d' y réfléchir. Merci de me le faire savoir, ici ou ailleurs...

Je connais plusieurs des intervenantes, elles sont fortes et ne sont nullement impressionnées par ce déploiement de force, l’intimidation se pratique depuis que l'homme est homme... Je me soucis davantage des silencieux (pour ou contre) qui pourraient avoir envie de fuir un forum de "surdoués" où règne si peu d'intelligences.
Ce forum est à l'image du monde, il concentre les qualités et les défauts humains. Quand les gens sont généreux c'est puissance 1000 et quand ils sont petits/mesquins/médisants c'est également puissance 1000. Alors les contrastes sont forts, les émotions aussi, si on est pas bien attaché... Cependant une fois ces faits acceptés, on peut trouver des zones confortables, on peut croiser des gens sincères/altruistes, dénués de mauvaises intentions et ainsi faire des rencontres incroyables qui nous emplissent d'amour, de joies et de bonheurs... J'ai eu la chance de faire ces rencontres, celles que je n'aurai pu espérer, celles auxquelles je ne croyais pas...Peut-on dire que le prix à payer est de subir quelques détracteurs obtus ? possible, je n'en sais rien... Je fais partie de ces personnes qui sont positives, qui recherchent les choses qui font du bien, qui regardent le verre à moitié plein... Je sais que ceux qui voient toujours le monde du mauvais côté existent, je sais que ceux-là me pomperont toujours mon énergie, alors j'essaye autant que possible d'allier économie et respect de moi-même... ce n'est pas toujours évident de voguer aisément ici et dans la vie, mais ce qui compte avant tout, il me semble c'est l'humain. Il y a des humains, vivants, derrière leur pseudo, derrière leur écran, ils sont peut être anonyme ou pas, mais aucun d'eux ne méritent d'être soumis aux jugements de valeur d'autrui. Malheureusement, je constate que cela est régulièrement le cas, même s'il me semble que ce n'est pas autorisé par la charte. Nous pouvons remettre en question des idées, des mots, mais pas la personne. On est tellement habitué à être attaqué personnellement qu'on en oublie même de le signaler... Notre premier réflexe est de tenter de nous en défendre. Mais pourquoi devrions-nous subir et nous débattre avec les jugements d'autrui ? Après tout cela ne parle que de l'autre... N'est ce pas là exactement un comportement "manipulateur" (inconscient possiblement) qui fait violence et qui est insupportable ?
Je rêve que ceux qui usent de ces comportements prennent conscience de la violence qu'ils sèment et qu'ils élèvent leurs pensées/conscience/choix/actions...
Qu'est ce que cache ce fil, ou mes posts ? Ils cachent ça, mon désir profond et idéaliste d'une société meilleure, où la conscience sera plus grande, où la bienveillance guidera le plus grand nombre, et où la TOLÉRANCE sera Reine... Dois-je être mise sur le bûcher pour cela ? vous êtes seuls juges...
Voilà pourquoi je vous invite à être parmi nous, à OSER vous exprimer pour partager et échanger avec douceur et courtoisie, comme on aime le faire, quand c'est possible... Very Happy

Merci à vous d'être là... Courbette

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Invité le Dim 22 Fév 2015 - 16:23

Merci à vous d'être là...

de rien,
Norvège...célèbre zoologiste...étude sur les poules
Sleep Sleep

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Zarbitude le Dim 22 Fév 2015 - 19:34

Coucou EmiM,
J'ai suivi une thérapie comportementale il y a quelques années et je dois dire que ca m'a particulièrement bien réussi.
Mais tout comme pour la PNL ou n'importe quel autre "outil", il doit correspondre à un besoin/envie spécifique.
J'ai trouvé dans ces techniques, des choses qui me convenaient.
C'est à chacun, je crois, de rechercher ce qui lui convient le mieux pour atteindre son objectif.
Ce qui convient par rapport à ce que l'on recherche.
Il n'y a pas de panacée universelle. Ca se saurait Wink
Pour ma part, je me tiens toujours loin des tourbillons géants ( dixit Francis Cabrel ) mais je continuerai à te lire avec un très grand intérêt et à partager avec toi ce qui me fait du bien.
J't'm, toi Razz

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par ErikFromFrance le Dim 22 Fév 2015 - 21:23

EmiM a écrit:quand moi ou d'autres témoignons, nous partageons un avis subjectif qui peut largement être remis en question et qui n'impose rien à personne...
Quand on écoute un professionnel dire : C'est efficace, ça marche, on observe scientifiquement... pour moi, celui qui influence et enferme les gens dans UNE "seule" pensée c'est ce type de propos... Il a quand même dit : on ne sait pas comment et pourquoi l'EMDR marche, mais ça marche, autant que les TCC (thérapie cognitive et comportementale), on obtient les mêmes résultats avec l'un et l'autre.
L'expression "ça marche" ne signifie pas la même chose selon le contexte dans lequel on l'utilise. Les 2 contextes à considérer sont :
- un contexte de discussion entre individus lambda
- un contexte scientifique, ou contexte d'évaluation du traitement

Dans le contexte d'une discussion entre individus lambda, on parle de quoi ? On parle de voir des gens qui vont mal avant et qui vont bien après. Sauf que c'est de la discussion de comptoir qui n'évalue pas précisément les choses. Au lieu d'aller donner 50 euro de l'heure à un thérapeute, on peut offrir un plat de pâtes à des amis et tchatcher avec eux, et là aussi on va pouvoir dire que ça marche. Et ce que je dis là n'est pas un abus de langage de ma part. Il va véritablement y avoir un effet de rémission des troubles psychologiques en discutant avec des amis.

Dans le contexte d'évaluation d'un traitement, on s'intéresse à savoir si le traitement a une efficacité spécifique. L'EMDR n'a pas d'efficacité spécifique.

Tout cela est comparable aux discussions sur l'évaluation des médicaments. Ce qui est intéressant, c'est l'évaluation scientifique. Et on ne compare pas un médicament à rien du tout mais on compare le médicament à un placébo pour tester l'efficacité spécifique du médicament. Parce que si ça ne marche pas mieux qu'un placebo, ça n'a aucun intérêt. On n'a qu'à donner un placebo à la place et ça fera aussi bien le travail pour moins cher et avec moins de d'effets secondaires.

Pour l'EMDR, c'est pareil. Il n'y a pas d'effet spécifique. Ce qui marche dans l'EMDR, c'est la TCC. Quant à l'objet (le mouvement des yeux) qui se veut être central à l'EMDR ne sert à rien. Pour ces raisons, il y a une suspicion supplémentaire qui doit être attribuée aux praticiens de l'EMDR parce qu'ils conduisent une pratique que soit ils ne comprennent pas soit ils comprennent auquel cas ils se montrent malhonnêtes envers leurs patients.

ErikFromFrance
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2860
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 38
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par offset le Dim 22 Fév 2015 - 21:26

EmiM, merci pour ta franchise et pour ces belles paroles. Je continuerai à te suivre car tu m'apportes de bonnes choses

Des gens méchants et manipulateurs j'en ai vu et tu es très loin d'être de ceux là

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6769
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Lun 23 Fév 2015 - 9:18

Merci Zarb', off'... Long hug










EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Invité le Lun 23 Fév 2015 - 11:50

Protégez vous du soleil les enfants!


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Lun 23 Fév 2015 - 16:14

Alors les infos communiquées en post initial, ça sert à se connaître (plus sérieusement)...
ça sert aussi à créer des tests (de personnalité) joyeux et simplistes, pour s'amuser...  Bublegum
En voici quelques uns.... Je les ai découvert via un autre topic...
étant donné que j'aime rire, et qu'on ne rigole pas beaucoup dernièrement, je me suis dit que c'était l'occasion de faire une petite pause détente... Very Happy
Je vous ai mis quelques thèmes, vous trouverez de nombreux tests en tout genre sur le site...

Like a Star @ heaven Quel est le mot de 8 lettres qui te décrit le mieux ?
Like a Star @ heaven Test de personnalité émotionnelle
Like a Star @ heaven Utilisez-vous plus votre cerveau gauche ou votre cerveau droit ?
Like a Star @ heaven Quelle est la couleur de ton nom ?

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Zarbitude le Lun 23 Fév 2015 - 17:25

Enfantin
Type C optimiste et curieuse
Droit
Rouge

Encore Razz

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par EmiM le Lun 23 Fév 2015 - 17:34

Tu peux mettre en avant d'autres tests qui te plaisent sur le site, si tu veux...
J'en ai fait d'autres, mais je ne voulais pas en mettre des tonnes...

Sensible / Type D créative et extraordinaire / mixte / rouge Very Happy

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Stauk le Lun 23 Fév 2015 - 20:06

Type A : ouverte et charismatique !
Tu es quelqu'un d'ouvert et relaxé. Tu ne laisses pas te faire presser, et tu ne presses pas les autres non plus. Tu préfères faire tes affaires en ton propre temps. C'est pour ça que tu n'as pas trop d'intérêt à être particulièrement performant, car pour toi il y a des choses plus importantes dans la vie que l'argent et le succès. Ta nature détendue est très admirable et t'aide à affronter la vie quotidienne aisément. Tu es très flexible et tu ne te plains pas souvent. Tu as une personnalité captivante, et tu es toujours au centre de l'attention sur chaque fête. Ta façon communicative est un don dont tu devrais être fier !


Test de personnalité émotionnelle
Je suis drôlement contente d'être ouverte et de ne pas me laisser me faire presser.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Harpo le Lun 23 Fév 2015 - 20:17

Amusant, mais comme d'hab, rien à voir avec moi Wink

Exotique, curieux et extraordinaire, droit, violet.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Outils pour se connaitre et mieux communiquer...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum