Parcours professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parcours professionnel

Message par American Way le Mar 3 Fév 2015 - 9:23

Bonjour

En mettant des mots sur cette particularité d'être HPE, surdoué etc etc, je me suis interrogé sur mon parcours professionnel, et je me rends compte que même si mon parcours est atypique, pour moi il a une suite logique. Mais surtout j'ai choisi des professions pas forcement en accord avec mon fonctionnement, et sur lesquelles je suis toujours en décalage par rapport aux collègues. Malgré cela je m'éclate dans mon métier, j'arrive toujours à trouver le coté positif dans chaque action, chaque pensée.

J'envisage une reconversion, une réorientation avec quelques choses de plus en adéquation avec ma sensibilité. Sachant que j'ai toujours bossé en logistique et en production sur des univers très diversifiés. Donc je me questionne sur les possibilités !

Et vous, dans quel univers vous travaillez ? et faites vous un métier dans lequel vous êtes à l'aise ? A la hauteur de votre fonctionnement ?

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Mer 4 Fév 2015 - 14:19

Bonjour
En travaillant dans le service public intercommunal dans une fonction de direction qui intègre à la fois des compétences en stratégie politique et organisationnelle, une capacité à fédérer autour de projets partagés, une grosse capacité de travail (ben oui y en a dans la fonction publique...), une capacité à jongler très très vite à la fois sur différents domaines (de l'économique au social en passant par les finances...) et à différents niveaux (les enjeux d'aménagement du territoire à 10 ans ou trouver une solution pour le problème de chasse d'eau...), une bonne plume (même si les notes administratives ne sont pas les plus éclatantes au niveau écriture...) et les qualités intuitives pour manager des équipes et des individus, je me sens complètement bien dans mon poste. Cela a été confirmé par un récent bilan managérial qui poussait l'introspection assez loin : je cite "au bon endroit au bon moment et dans un contexte où j'ai eu la grande liberté d'exprimer mon potentiel" Waouh... Le seul bémol (je le savais) c'est de veiller à ne pas vouloir entrainer les autres plus haut que ce qu'ils peuvent au risque de les mettre en échec + en tant que locomotive faire attention à respecter le rythme et les capacités de chacun pour ne pas laisser décrocher les wagons + éviter l'ennui en trouvant toujours de nouveaux challenges personnels et collectifs...
Et pourtant, entre l'âge de 6 et 22 ans, je ne rêvais que d'une chose : être journaliste d'investigation... Comme quoi ! Pour autant je me sens en capacité de faire complètement autre chose le jour où j'en aurai fait le tour : dans le panel de mes réflexions, je rêve de racheter une entreprise (bon là évidemment ça bloque un peu niveau argent car la fonction publique n'a pas jamais rendu millionnaire...) depuis que j'ai lu que de nombreuses boites qui fonctionnent bien en France cessent leur activité faute de repreneur; ou alors pédopsychiatre car l'approche psy m'intéresse et j'aime le contact avec les enfants; ou encore...
Bonne chance et bon courage dans tes projets...

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

précision

Message par American Way le Mer 4 Fév 2015 - 14:38

Dans mon poste de responsable de production, je me reconnais et te rejoins dans ce que tu écris, tant sur l'organisationnel que le management, mais au niveau innovation, même si j'ai une certaine liberté d'action et une grande autonomie, il y a quand même de la frustration et ce sentiment de ne pas être à la bonne place !

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Mer 4 Fév 2015 - 15:37

Et bien tu as raison de vouloir changer alors... En capitalisant les qualités humaines et organisationnelles de ton expérience mais au service d'un autre projet plus en lien avec ce que tu es... c'est un beau challenge.
En tout cas je ne sais pas si c'est ton cas (et pour avoir eu des discussions assez houleuses avec les quelques personnes avec qui j'ai abordé ce sujet, j'évite de l'évoquer désormais) mais j'ai le sentiment profond que je pourrais faire n'importe quel job pour peu que je me donne la peine d'apprendre. Je sais, ça fait prétentieux et c'est pour cette raison que je ne le dis plus, mais dans le fond de moi, je ne m'interdis rien intellectuellement, les seuls freins étant les contraintes de mon environnement (il faut manger... et financer l'avenir de mes filles)
Enfin ça vaut pour les jobs à dominante intellectuelle évidemment car pour le manuel, la psychomotricité ne suit pas...
Et tu as une idée du domaine vers lequel tu souhaites évoluer ?

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

reponse

Message par American Way le Mer 4 Fév 2015 - 18:16

Tu n'es pas prétentieux dans tes propos, je suis passé d'un domaine d'activité à un autre facilement, et je me suis donné la peine d'apprendre et d'approfondir. Je me suis mis à la cuisine quand je bossais dans le fruits et légumes, j'ai eu envie de travailler les produits que l'on stockait !

Dans chaque domaine, non seulement j'ai approfondi le cœur de métier mais aussi ce qui pouvait m'aider ( méthode TPM, les 5S, AMDEC etc etc) plus beaucoup de lecture sur la psychologie et la morphopsychologie, ça m'aide encore dans le management !

Pour répondre à ta question, je m'interroge sur le domaine d'activité. J'ai adoré la période Guadeloupe car je bossais pour Coca Cola, donc culture américaine à outrance !

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Mer 4 Fév 2015 - 19:38

La performance Yankee au rythme antillais... Sacré defi et je comprends que tu sois tente
Je pense que les méthodes américaines de recherche de l'ultra performance et efficacité sont bien adaptéesa nos profils zèbres. Même si ce n'est pas bien pensant... Mais fait chier la bien pensance !

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 7:36

Céline38 a écrit:La performance Yankee au rythme antillais... Sacré defi et je comprends que tu sois tente
Je pense que les méthodes américaines de recherche de l'ultra performance et efficacité sont bien adaptéesa nos profils zèbres. Même si ce n'est pas bien pensant... Mais fait chier la bien pensance !

Ils ont une autres visions de l'entreprise et surtout un esprit conquérant qui fait défaut à notre vieux continent. Quand à l'innovation, tu arrives à faire des choses même si c'est bourré de procédures et process en tout genre !

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 9:54

Et encore tu es dans le privé... Moi qui suis dans le public, quand je fais des parallèles sur les logiques du privé pour améliorer l'efficience du service public, j'ai l'impression de parler chinois et je frise la grève révolutionnaire... Et pourtant avec le manque de moyens financiers on est contraint de changer nos méthodes... Mais je compte sur mes qualités managériales pour faire évoluer les choses... sinon je me reconvertirai dans le privé !!!

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

mixte

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 10:00

Sans en dire plus je bosse dans un ex service public qui est désormais privé !

On essaie d'avancer en mixant deux statuts et deux modes de fonctionnements opposés !

C'est parfois très dur à vivre, pousser un poids lourds à la main . . .

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 10:25

Belle expression... J'avais un élu qui me disait toujours que je tirais sur l'herbe pour la faire pousser... Même genre !
Et c'est vrai que notre pays manque franchement de cette combativité, de capacité au changement, on a un côté coincé qui peut être très frustrant.
Dans une précédente expérience professionnelle dans une autre collectivité, j'étais chargée de mettre en place des accords de coopération transnationaux entre une région française, une région allemande, une région espagnole et une région italienne... Hyper formateur de comprendre la culture de chacun en terme de gestion publique, d'organisation politique et de culture du travail... J'ai souvenir de quelques engueulades caricaturales entre les allemands (on fait ce qu'on dit) et les italiens (on dit beaucoup mais on ne fait pas) alors qu'avec les catalans on était assez proches...
Je regrette quand même de ne jamais avoir fait d'allemand car je trouve que leur force -outre leur organisation au cordeau- c'est aussi ce côté patriotique (avec les dérives que l'on a connues) qui fait qu'ils ont envie de s'investir pour leur pays et qu'ils sont prêts à donner un peu d'eux pour le bien du pays. Les américains ont aussi cet aspect. En France, tu peux te brosser... si tu me permets l'expression. On est plusieurs millions de charlie à défiler et puis chacun retourne à son petit pré carré...

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

POLITIQUE

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 11:41

C'est ce que j'appelle la politique de la crotte de chien. La plupart des gens marchent sur un trottoir, ils voient au loin une crotte de chien et se disent, si je ne change pas de trottoir ou si je ne change pas de rythme, je vais mettre le pied dedans, et zou... c'est ce qui arrive, et ils maudissent le maître du chien, le chien, les pouvoirs publiques qui ne nettoient pas les trottoirs etc etc

C'est très simpliste mais ça démontre la capacité de certains de voir les problèmes et de ne rien faire pour les éviter, par contre quand ils prennent le problème en pleine face ... on cherche des coupables, rarement les bonnes solutions !

Charlie est un exemple parmi tant d'autres;

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

amerique

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 11:51

Par opposition aux américains qui lorsqu'ils rencontrent un problème qui n'est pas répertorié dans la procédure, sont complètement perdus !

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 11:56

Oui en même temps le formatage a aussi ses écueils

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

pas faux

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 12:02

sauf s'il est bien réalisé, mais c'est utopique d'y croire !


¨être artiste, sans doute la meilleur solution pour vivre, pas de contrainte, on créé,

mais encore faut il être reconnu . . .

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 12:36

Et dangereux aussi le formatage quand on intègre l'humain et ses paramètres changeants
Artiste reconnu ? Surtout que ces deux paramètres peuvent être déconnectés du moindre talent... Sauf a considérer que le talent est subjectif et que la reconnaissance suffit à le justifier. Ca se défend : l'artiste qui trouve son public répond a un besoin qui peut être autre qu'artistique. Mouais
De ce côté je suis épargnée : aucun talent révèle a ce jour sauf peut etre l'écriture mais je remets a mes vieux jours l'écriture d'un roman historique donc reconnaissance de mon talent s'il y a ce sera post mortem.. Du coup moins d'intérêt

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 12:50

Céline38 a écrit:Et dangereux aussi le formatage  quand on intègre l'humain et ses paramètres changeants
Artiste reconnu ? Surtout que ces deux paramètres peuvent être déconnectés du moindre talent... Sauf a considérer que le talent est subjectif et que la reconnaissance suffit à le justifier. Ca se défend : l'artiste qui trouve son public répond a un besoin qui peut être autre qu'artistique. Mouais
De ce côté je suis épargnée : aucun talent révèle a ce jour sauf peut etre l'écriture mais je remets a mes vieux jours l'écriture d'un roman historique donc reconnaissance de mon talent s'il y a ce sera post mortem.. Du coup moins d'intérêt  

L'écriture peut être est aussi un exutoire. . . et permet de faire passer des émotions et des sentiments avec une force différente qu'à l'oral. Les mots sonnent mieux à l'écrit !

J'ai choisi ce mode de communication pour . . . communiquer !

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 13:23

C'est vrai que l'écriture permet de prendre de la distance sur ce qu'on vit ou ressent et de poser le bon mot sur son sentiment. Surtout que nous les zebres avons un vocabulaire qui nous offre ces choix
Encore faut il etre lu par une personne qui sache apprécier cette justesse du bon mot et lire ce qui est écrit comme ce qui est non dit


Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

proses

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 13:49

Seul ma future ex femme lis mes textes, c'est la seule personne avec qui je communique par écrit. Sinon je ne parle qu'à ma fille quand je la vois,

Autrement ceux ne sont que des conversations par obligations, donc professionnelles ou de la vie courante !

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Boris

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 14:09

Si vous voulez savoir pourquoi je n'ai rien dit, il vous suffira de chercher ce qui m'a forcé à me taire. Les circonstances des événements et les réactions de l'entourage sont coauteurs de mon silence.
Je vais donc me taire pour me protéger, je ne mettrai en façade que la part de mon histoire que vous êtes capable de supporter. L'autre part, la ténébreuse, vivra, sans un mot dans les souterrains de ma personnalité.

Les mots dont des morceaux d'affection qui transporte parfois un peu d'information. Une stratégie de défense contre l'indicible, l'impossible à dire, le pénible à entendre vient d'établir entre nous une étrange passerelle affective, une façade de mots qui permet de mettre à l'ombre un épisode invraisemblable, une catastrophe dans l'histoire que je me raconte sans cesse, sans mot dire.

Extrait de Mourir de dire la honte de Boris Cyrulnik

American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 14:32

Et pourtant les mots servent a communiquer et donc à etablir cette passerelle entre moi et l'autre ou les autres mais forcément en donnant ce que l'on leur laisse à voir ou entendre ou comprendre... Volontairement ou non
C'est une bonne thérapie pour peu que l'on prenne le risque d'être compris
Mais les zebres peuvent très bien cloisonner leurs mots pour fermer la porte ou alors l'entrouvrir a peine de sorte que pour tous la porte est fermée

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 15:30

zut j'avais écrit un message assez long sur l'acte d'ecrire et la relation intime avec celui qui lit et j'ai merdouille dans l'envoi
Du coup j'y vois un symbole sur le silence des mots. Poser les mots c'est effectivement leur donner une vie qui t'échappe puisqu'ils vont etre réinvestis par un autre selon sa propre lecture et son vécu et ce qu'il connait de toi
Les épreuves de français au bac m'ont toujours fait hurler : décortiquer un texte comme un médecin légiste et donner une interprétation standardisée de la soit disant pensee de l'auteur.... Plutôt que de laisser le texte t'envahir et laisser la liberté a chaque lecteur de donner son interprétation... Quelle tristesse. Je rêvais d'une épreuve ou l'on me demande quel était mon livre ou mon auteur préféré et pourquoi
En cela j'ai préfère la philo et sa liberté de penser

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

okidoki

Message par American Way le Jeu 5 Fév 2015 - 19:31

Par rapport aux paroles, l'écrit est plus réfléchi, le fait qu'un texte balance bien, avec un bon rythme, des mots choisis, réfléchis, avec la possibilité de jouer avec les mots, voir quelques rimes. De plus on peut le lire, le relire, le conserver, le ressortir bien des années après, il fait parti du souvenirs.

Lettre d'amour, de rupture, confession, récit de vacances sur une carte, le toucher du papier, se dire que la personne à touché ce papier, écrit de sa main, quoi de plus beau et magique qu'une relation épistolaire. Incitation à la rêverie . . .

La parole, ne se ré écoute pas, une fois dite elle part, elle disparaît, reste un souvenir. Encore faut il que l'interlocuteur soit réceptif, qu'il écoute, entende, comprenne ! ne se méprenne. Elle ne se partage qu'une fois. Il disparaît, comme la personne qui l'a donnée !

Les africains disent que la parole est précieuse, et qu'il ne faut pas la gaspiller, en abuser.


American Way
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 50
Localisation : Genlis (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Céline38 le Jeu 5 Fév 2015 - 22:10

Et oui l'écrit a un pouvoir redoutable car il donne un sens définitif a ce qui est posé. Je l'ai utilise a deux reprises pour exprimer une vraie douleur et son impact a été tres violent :
- pour ma mère le simple fait de lui ecrire mon ressenti à été une libération et meme si elle a finalement bien réagi le résultat aurait été le meme pour moi, à savoir rompre les liens d'enfant a Parent pour recréer un lien d'adulte enfant a adulte parent
- pour mon ex mari j'ai pu lui dire ce que je n'acceptais plus avec des attentes pour qu'il modifie son comportement. Sans succès mais ca m'a permis de tourner la page
J'ai récemment retrouve ces lettres et je les ai jetées après avoir beaucoup hésité

Céline38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 45
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parcours professionnel

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum