366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par fleur_bleue le Ven 30 Jan 2015 - 22:05

Ah mince, j'ai oublié d'envoyer un mail pour demander un rendez-vous... Tant pis, je le ferai ce week-end ou lundi, je ne suis pas à ça près. Ce n'est pas grave. Je rentre du bus, l'air est froid, vif. Une demie-lune, des étoiles brillantes sur un ciel qui tire encore sur le bleu. Un bleu très profond, presque noir. De temps en temps, une voiture passe, sinon les rues sont désertes. Les lumières derrière les fenêtres me lancent des sourires. J'ai oublié d'écrire, d'appeler, et alors? La soirée est belle et bientôt, je serai chez moi.

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Onagre le Sam 31 Jan 2015 - 12:54

31 janvier : aujourd'hui, moment lumineux

Quand elle s'infiltre dans l'interstice des volets qui maintiennent ma chambre dans l'obscurité, la grisaille est claire. A mesure que le jour croît, les contours de la pièce se précisent un peu plus. La consultation de l'heure devient inutile à ceux qui ont pris l'habitude de jauger ce régulier degré de luminosité. Alors je m'éclaire juste de l'écran de lumière et mots bleus de mon téléphone, pour enfin laisser le jour entrer.


Dernière édition par Onagre le Sam 25 Juil 2015 - 23:58, édité 3 fois (Raison : mise en forme texte)

Onagre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 27/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Sam 31 Jan 2015 - 13:02

Le soleil à travers les persiennes fermées. J’ouvre la fenêtre. Ciel est bleu, air transparent et froid, le soleil est bas au-dessus des immeubles de la place. Impression ténue du printemps qui vient. Je laisse la fenêtre ouverte.

Tache de lumière sur le carrelage, elle va se déplacer ; chaleur et éblouissement, bientôt, encore une heure ? La cheminée de la maison en face fume, les platanes nus se balancent doucement. Conversations du samedi, les passants passent, le temps de la rue est tranquille.

Je lève le nez de mon écran, les nuages sont là. L’air est froid et gris. Je ferme la fenêtre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Zarbitude le Sam 31 Jan 2015 - 13:28

Le silence régnait, au dehors comme au dedans.
Il n'y avait ni bonheur, ni douleur.
On aurait dit qu'il n'y avait plus de temps.
Et dans cette lumière sans couleur,
J'ai pu apprécier ce délicieux moment.



Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Fonzette le Sam 31 Jan 2015 - 17:03

30 janvier : oublier

Repas de famille. Tant d'efforts à fournir pour entrer dans leur cadre. Ces consensus sociaux me demandent un effort de plus en plus épuisant. Je baisse la garde.
Jeu d'énigme. Je lâche la réponse... par mégarde
"Mwouaiiis tricheuse... quand on connaît l'énigme, on laisse les autres jouer"

Je me ferme

Rencontre avec un luthier.
Heureuse comme un jour de noel qui n'existe que chez Disney, tout ces instruments, ces odeurs, leurs histoires ou leurs naissances. Je baisse la garde.
cette guitare a un son comme les parfums poudrés mais les cordes de cette guitare iraient mieux sur celle là.
Rire, regard de haut. Les sons n'ont pas d'odeurs. Tu fais ta petite maline.

Je me ferme.

J'avais tout oublié...

Je m'etais enfermée en réduisant mon champ de perception.
Le problème de la mémoire, c'est quand elle choisit de revenir... sans prévenir

Fonzette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 42
Localisation : vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Yul le Sam 31 Jan 2015 - 23:14

Oublié de

Ooops!

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Yul le Sam 31 Jan 2015 - 23:42

Moment lumineux

Bon. Me reste vingt minutes pour poster une prose lumineuse.
Déjà qu'hier j'ai oublié de...
Ça fait un moment que je cherche à pondre quelque-chose...
Et si je postais simplement ça? C'est pas fameux, mais c'est tout ce que j'ai pour l'instant.
Quarante-quatre mots, quarante-sept maintenant, ou grosso-modo.
Encore un peu de remplissage, histoire de proposer un paquet de mots qui fassent au moins un peu sérieux. Soixante-douze, je trouve mon texte ridicule.
Et puis flûte, c'est ainsi. C'est le moment, postons.


Dernière édition par Yul le Sam 31 Jan 2015 - 23:46, édité 1 fois

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Aujourd'hui : moment lumineux avant minuit !

Message par Mag le Sam 31 Jan 2015 - 23:43

C'est soudain,
comme une avalanche silencieuse,
tout se relie,
je comprends,
je reconnais,
c'était déjà là à ce moment,
seulement maintenant ce passé devient moment lumineux,
je l'accepte enfin sans me crisper...

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Sam 31 Jan 2015 - 23:59

Merci à tous pour vos participations, que je recense régulièrement dans le récapitulatif. Je tourne d'ailleurs une nouvelle page, puisque nous passons au mois de février.

FEVRIER

24 janvier. Aujourd'hui, c'est long. (Indiana Joan)
25 janvier. Aujourd'hui, ce qui vous empêche d'écrire. (Alphonsine)
26 janvier. Aujourd'hui, numéro en couleur. (Alphonsine, Cayou)
27 janvier. Aujourd'hui, journée des pieds (Fonzette, Yul, Cayou, Indiana Joan)
28 janvier. Aujourd'hui, bu. (Fonzette, mallolo, Yul, Indiana Joan, Alphonsine, Caillou)
29 janvier. Aujourd'hui, une princesse. (Onagre, Mallolo, Fleur bleue, Fonzette, Yul, Caillou)
30 janvier. Aujourd'hui, oublié de. (Caillou, Mallolo, Zarbitude, Indiana Joan, Fleur bleue, Fonzette, Yul)
31 janvier. Aujourd'hui, moment lumineux. (Onagre, Oregon, Zarbitude, Yul, Mag, Caillou, Mallolo, IndianaJoan)

FÉVRIER

1er février. Aujourd'hui, coup. (Fleur bleue, Zarbitude, Caillou, oregon, Yul, Mag, Carla, Alphonsine, Mallolo)
2 février. Aujourd'hui, toujours par deux. (Onagre, Yul, Caillou)
3 février. Aujourd'hui, question idiote. (Zarbitude, Onagre, Lyhan, Oregon, Yul, Alphonsine, Indiana Joan, Caillou, Mag)
4 février. Aujourd'hui, ça me regarde. (Yul, Caillou, Mag, IndianaJoan)
5 février. Aujourd'hui, vêtement. (Yul, Caillou, Mag, Alphonsine, Zarbitude)
6 Février. Celui ou celle qui dit oui. (Yul, Alphonsine, Fleur bleue, Caillou)
7 Février. Aujourd'hui, c'est presque. (Yul, Fleur bleue, Caillou)
8 Février. Aujourd'hui, tourne. (Yul)
9 Février. Aujourd'hui, véhicule (Yul)
10 Février. Aujourd'hui, note (Yul)
11 Février. Aujourd'hui, noir (Alphonsine, IndianaJoan, Yul)
12 Février. Aujourd'hui, l'imprévu. (Yul, Mag)
13 Février. Aujourd'hui, végétal. (Caillou, Onagre, Yul)
14 Février. Aujourd'hui, actions de votre corps (que des verbes) (Onagre, Alphonsine, IndianaJoan, Yul, Pieyre)


Dernière édition par Alphonsine le Dim 15 Fév 2015 - 0:24, édité 8 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par fleur_bleue le Dim 1 Fév 2015 - 2:22

Ça m'a fait un coup. J'en ai toujours un peu mal... Blessure à panser, à guérir, mais oui, j'avance. D'ailleurs je ne veux pas revenir en arrière. C'est juste que - ça m'a fait un coup.

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Zarbitude le Dim 1 Fév 2015 - 8:35

Je regarde par la fenêtre de ma vie et le spectacle est étrange.
Je vois une enfant qui joue tristement.
Je vois une adolescente qui ne fait pas de crise.
Je vois une adulte qui erre.
Et puis un coup de tonnerre, le ciel est illuminé. Je sors.
La pluie me mouille mais je suis droite et heureuse.
I'm singing in the rain.
Je vis!
Enfin je suis dans le coup!

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Caillou le Dim 1 Fév 2015 - 10:01

Alphonsine a écrit:1er février. Aujourd'hui, coup.
De massue, de pied, de poing, bas, de p...., de foudre, de sabot, de chapeau, du sort, de génie... et puis? Tout à coup, joli coup, double coup... pour coup. D'une pierre, d'un caillou, c'est selon.


Dernière édition par Caillou le Dim 1 Fév 2015 - 11:12, édité 1 fois

Caillou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 237
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 45
Localisation : Dans la banlieue bordelaise de Jupiter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Caillou le Dim 1 Fév 2015 - 10:57

31 janvier. Aujourd'hui, moment lumineux.
(Premier degré) Le paradoxe de la lumière.
La lumière a ceci de particulier que dès qu'elle s'infiltre, fut-ce de façon dérisoire, elle envahit tout l'espace, et annule l'obscurité. L'obscurité n'existe plus, au pire, il fait sombre. C'est tout ou rien. Même si c'est peu, même si c'est sombre, c'est quand même "tout" le noir qui est parti. Ne reste que le gris foncé au pire. L'absolu (de l'obscurité) n'est plus, et de façon immédiate. Juste parce qu'une parcelle de lumière, clandestine ou non, s'est infiltrée. L'inverse n'existe pas: un peu (ou beaucoup) d'obscurité dans la lumière n'annule rien de la lumière. Au pire, elle diminue d'intensité, mais elle est toujours. Problème de sémantique ou de physique? Les deux bien sûr.

(Second degré) Les esprits inverses au paradoxe (ou pas).
Et si l'esprit de certains était constitué à l'inverse? Que dès que la moindre parcelle d'obscurité s'infiltrait, la lumière en eux n'existe plus et s'annulait tout à fait? Tout ou rien aussi, dans l'autre sens. Que deviendraient-ils? Un moment lumineux peut-il exister pour eux? Jamais? Un jour? Siddharta, l'illumination? La foi et tous ces trucs là?

(Retour au premier degré). La magie de la lumière (suite du paradoxe).
Et puis, d'où vient cette magie de la lumière? Comment peut-on dire d'elle qu'elle est la plus rapide? Comment avance-t-elle dans l'espace? Comment peut-on la "voir" avancer? Comment est-elle si impalpable? Comment est-elle à la fois si envahissante et si impréhensible?

Confusion (le moment obscurci).
Est-il seulement possible d'imaginer un moment lumineux au premier degré, comme on imaginerait une image? "voir" la lumière par le biais de l'imagination, est-ce possible? Je ne sais pas pour vous, moi, je n'y arrive pas. Jamais. L'émotion, contrairement à la lumière, ne serait-elle pas seule à même de permettre d'imaginer (ou se souvenir) d'un moment lumineux (au second degré du coup, sans le voir)?
Ce serait bien, une imagination telle qu'un moment lumineux de premier degré, viendrait "pitchenetter" le second (ou inversement). Peut-être certains y parviennent. Une lumière qu'on "voit", et qui vient provoquer ou réchauffer une émotion. Je ne sais pas faire ça, et je le regrette.

Conclusion (le moment lumineux).
Pour un moment lumineux, restons simples: fermer les yeux (n'oublions pas: la lumière est un paradoxe), tourner son visage vers une source lumineuse intense (tant qu'à faire, le soleil), et... se laisser envahir. Complètement. Comme si tout le corps pouvait s'y abreuver (de vitamine D?), et l'esprit s'y apaiser (au moins un peu).

Ite missa est (ben quoi? on est dimanche, non?)

Caillou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 237
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 45
Localisation : Dans la banlieue bordelaise de Jupiter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 15:15

Pas de portes qui claquent, pas de coups dans les murs, pas de meubles traînés sur le sol sans ménagement. 7 h 43.
Il faut que je me lève, c’est lundi. Mais non, quelque chose ne colle pas. Quel jour c’était hier ? J’ai lu jusque très tard, ça ne pouvait donc pas être la veille d’un jour de boulot. Effort du souvenir, rassembler les bribes éparses, revenir à une réalité cohérente. Quel jour, alors ? Dimanche, on est dimanche.
Je me suis rendormie.
Réveillée d’un coup : 13 h 31.
Merde, mais où est-ce que tout ce temps passe ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Yul le Dim 1 Fév 2015 - 17:02

Coup

Action!
Sur ce coup là, je vois vraiment pas comment y couper :

Je retente le coup d'hier, à savoir juste pondre en quelques lignes ce qu'il me passe par la tête, là tout de suite. Le 366 c'est un aussi un jeu dont le but est de rédiger quelque-chose sur le vif, alors plutôt qu'y aller par à coups, au coup par coup, coupons court à la réflexion et du coup postons. On va pas se tordre le cou pour ça.

Je sors; je suis une fois encore pas bien fier de mon coup sur ce coup là.

366 n'est pas 666. Coupé.

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

coup, oublié de moi

Message par Mag le Dim 1 Fév 2015 - 17:53

Coup de bol ou coup de chance ce matin "je" se réveille avec moi ! Le soleil est là, dehors. La tempête de la nuit semble avoir nettoyé, en moi comme dehors, les miasmes de la nuit.
Las ! Avant hier j'ai oublié de vider le bidon qui reçoit la surverse du chauffe eau !
Près de la porte nord, toute l'isolation en laine de bois de la dalle de béton imprégnée d'eau fait monter en moi un dégout qui tente vainement d'atteindre le moral.
Comme un coup bas que j'aurais oublié de haïr me dissociant ainsi de la misère Very Happy

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Carla de Miltraize III le Dim 1 Fév 2015 - 18:39

1er février : coup

Je pose le livre, sonnée, "le destin frappe un grand coup", un coup de boule virtuel qui résonne par de puissants coups au coeur,  une  intense et fulgurante vague  de chaleur  m'enveloppe, les mots se cognent et rebondissent... "C'est ça!" Comment ai je pu pendant tant d'années passer à coté?...
L'émotion me  renverse, et j'ai la sensation que quelque-chose commence,  une nouvelle pièce se joue et les trois coups viennent d’être assenés  avec violence à ma raison. Joie et force m'emplissent, je rendais à la vie coup pour coup, avec rage, il est maintenant temps de passer à une ère de plus grande douceur.


Dernière édition par Carla de Miltraize II le Dim 1 Fév 2015 - 19:45, édité 2 fois

Carla de Miltraize III
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4073
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 99
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 19:36

1er Février. Coup.

T'égrènes des mots, comme ça. Comme on claque une à une les bulles des papiers à bulles. Et puis un œil s'écarquille, une voix s'élève.
Tu sais pas ce que t'as pu dire, mais c'était le truc à pas dire.
Et ça s'écharpe, dans la zizanie. Ca s'agrippe à tout ce qui dépasse, ça tiraille, ça déchire. Et tu le prends comme une claque, comme une trahison, parce que c'était pas ce que t'avais voulu dire. Tes mots y ont été trop fort, sont allés trop vite. Ils ont roulé comme des pierres, et ont écorché quelque chose au passage. Leur en veux pas, ils pensaient pas à mal...
Ce que t'avais pas vu, minot, c'est que t'avais porté un coup sans le savoir.

En revanche, les choupis, si vous pourriez indiquer le thème et la date dans le post, ça m'aiderait vachement. Si je prends du retard, ça m'aidera vachement pour pas tout mélanger dans mes récapitulatifs. Merci I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Pieyre le Dim 1 Fév 2015 - 19:44

Superbe texte ! Sauf que j'ai l'impression que c'est moi que tu décris là, enfin le comportement que j'ai pu avoir. Quel coup !

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15354
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 19:54

31 janvier. Aujourd'hui, moment lumi

Ah non, ça s'est éteint.
Si, c'est bon, l'électricité est revenue, internet avec. Je vais pouvoir commencer à écrire mon te

Autant pour moi, j'ai cru un moment qu'ils avaient rétabli le courant, je me suis un peu avancée. Maintenant que ça y e

Décidément, on ne peut pas achever une seule phrase, ici? Déjà qu'avec la tempête qui claque dehors, on ne s''entend plus penser! Déjà que je n'ai aucune idée de ce que je vais pouvoir pondre pour ce texte du 31 janvier, pas la moindre idée, ni même l'idée d'une idée...

A moins que? Le vent m'aurait-il soufflé une idée lumineuse?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 20:03

1er février. Coup.

Aujourd'hui, vous me faites penser à l'incroyable incohérence qu'il existe entre le substantif "coup" et le verbe "couper". Ces cousins germains semblent provenir d'une même racine, d'une même famille, pas vrai?

Or l'un est tranchant, et l'autre par définition contondant. Pan, dans ta gueule, démerde-toi avec ta question existentielle du jour... Il existe toujours la possibilité que ces deux mots ne soient que voisins, aucun lien de parenté, pas de racine commune, il serait si facile de le vérifier dans un dictionnaire. Trop facile.

Laissez-moi penser que les hasards de la vie ont séparé ces compagnons, imaginer des pourquoi, des comment... ça me tiendra l'esprit occupé, au moins pour aujourd'hui Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 20:04

(J'aime beaucoup vos textes, et j'adore voir à quel point nos versions sont différentes!

Bonne fin de WE à tous, accrochez-vous à votre oreiller, la semaine recommence bientôt!)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Hanta le Dim 1 Fév 2015 - 20:50

1er février. Coup.

Aujourd'hui je vous ai lu et je me suis posé une question : pourquoi le coup de foudre ?
Nous recherchons tous ce moment, cette révélation, mais qui voudrait être réellement frappé par la foudre ? Quel étrange paradoxe de voir la plus délectable situation décrite et exprimée par une catastrophe. Penser qu'il y a de l'électricité dans l'air, à cette tension, à ce coup porté au coeur qui fait tant de bien et créé tant de promesses réduite à un phénomène physique que personne n'imagine agréable.
Et pourtant, l'on est , pour le coup, électrisé lors de chaque moment passé aux côtés de l'être aimé.

Hanta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7018
Date d'inscription : 30/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Onagre le Lun 2 Fév 2015 - 12:31

2 février : aujourd'hui, toujours par deux

Hémisphères, globes, pavillons...Pourquoi toujours par deux et pas par quatre ? Pourquoi l'axe d'est en ouest prime-t-il sur celui de nord en sud ? "Cassé de l'Est, stressé de l'Ouest ; Rusé du Nord, usé du Sud"...La main gauche à l'habileté d'un membre cassé, alors la main droite se tape le double du job ; "De la tête naît la ruse, elle permet d'éviter l'usure des kilomètres à pieds"...Disait sous forme de dicton l'une de mes aïeules...Ainsi s'explique l'"Etat des Lieux" !


Dernière édition par Onagre le Sam 25 Juil 2015 - 23:59, édité 1 fois (Raison : mise en forme texte)

Onagre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 27/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Invité le Lun 2 Fév 2015 - 12:38

Pour rappel, le thème du jour :

2 février. Aujourd'hui, toujours par deux.


Onagre bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 366 réels à prise rapide : exercices d'écriture quotidiens

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum