Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 19:12

Tout a commencé un mardi.

1986 ou 1987, Kadhafi fait des siennes. C'est sur un article du journal Le Soir de cette époque que je fais mes premières armes de lecture. Je n'y comprends rien mais je déchiffre, sur les genoux de mon papa. J'ai 4 ou 5 ans, mon papa 9 mois de moins que moi. C'est normal, en janvier 1983 il a fait une rupture d'anévrisme qui a mis le bordel dans son Broca et son Wernicke, il est en rééducation orthophonique depuis sa sortie de trépanation (à la maison, on parle d'endroits comme le Broca et le Wernicke comme on parlerait des cabinets ou du frigo).
Ce jour-là, sur ses genoux, on lit (déchiffre?) à deux cet article sur ce monsieur barbu dont je n'ai jamais entendu parler. Est-ce lui qui me montre les lettres et prononce les mots, moi qui l'imite? Le contraire? Probablement un peu des deux.

La suite est logique. Je lis déjà sans effort à mon entrée en primaire, je dévore ce qui me tombe sous la main, je manque de ruiner mes parents lorsqu'ils pensent à m'inscrire à la bibliothèque. J'achève la section enfant en 4 ans, c'est-à-dire qu'entre 8 et 12 ans j'ai lu tous les livres pour 10-16 ans qui me semblent dignes d'intérêt. A 11 ans, j'entre en littérature en lisant "Les garçons" de Xavier Deutsch, une expérience mystique et conditionnante.

S'exprimer précisément est difficile, trouver les mots juste un défi, alors trouver écrit par un autre ce qu'on aurait tant aimé dire, c'est tellement beau. Voir associées en une phrase des idées qui n'ont aucun lien apparent mais se trouvent ensemble dans le tableau de ma tête à ce moment précis. Une rencontre magique, une alchimie entre celui qui tient la page et celui qui a tenu la plume.

Lire pour vivre. Lire c'est vivre. Se sentir vivant.

--------------
Tout a commencé un mardi.

10h, Rendez-vous chez un nouvel opticien pour me refaire une batterie de tests afin de réajuster la gradation de mes lentilles (je suis myope et lunetteuse/lentillesque depuis mes 18 ans). Problème, il me détecte d'autres dysfonctionnements qu'une simple myopie. Après plus de 2h30 de tests, le diagnostique m'explose à la gueule: défaut de vision binoculaire (pas de vision en 3D), convergence (invisible à l'oeil nu), pauvre musculature oculaire, difficulté d'allier vision centrale et périphérique (je les utilise alternativement là où le commun des mortel les utilise simultanément).

D'après l'optométricien avec qui j'ai suivi 6 mois de rééducation, je suis (j'étais - je le suis toujours mais un peu moins - je le serais encore moins si je continuais mes exercices) incapable de lier vision centrale et périphérique, parce que je cherche à voir TOUT ce qui entre dans mon champ périphérique AUSSI PRÉCISÉMENT qu'avec ma vision centrale. Mon cerveau buggue et coupe toute communication.

Même mon hyper-acuité visuelle a donc fini par devenir un handicap chez moi. Déjà que je suis incapable de tenir la moindre conversation dans un bar ou un restau (alors que je peux lire un livre un suivant la télé). Sans compter les nausées que me donnent les eaux de toilette, déodorants et parfums de maison synthétiques.

Si ce que je suis tient à ce que je perçois, et que ce que je perçois et tellement différent de ce que perçoivent les autres, plus rien n'est vrai? La révélation de mes problèmes oculaires est un choc, une vraie remise en question de moi. Je me revois "maladroite" alors que je suis spatialement pas armée, "agressée" dans la foule alors que je suis juste trop consciente de tout ce qui m'entoure. Ça explique une partie de mon mal-être et je ne sais pas si c'est un bien ou un mal.

-------------------
Tout a commencé un mardi.

Test de biologie sur l'appareil reproducteur. J'aime ça la bio, n'ayons pas peur des mots, je trouve ça fascinant. Je suis bonne élève, ça m'intéresse, je n'ai donc aucun souci à comprendre et mémoriser tout ce qu'il faut pour le test. Mais ce jour-là, la troisième question me laisse pantoise. "Qu'est-ce qui peut empêcher la fécondation?" Est-ce la formulation? Je ne vois absolument pas où la question est censé me mener, ce qu'on attend de moi. Au dernier moment, une inspiration! Plus que ça, un trait de génie dont je suis sûre qu'il est au moins correct, si pas LA réponse attendu par le prof. "La fécondation entre deux espèces différents (une femelle chimpanzé avec un homme, par exemple) ne peut se faire blablabla... (suit l'explication cohérente de mon hypothèse". Certaine d'avoir fait mouche, je tombe des nues en recevant ma note et le commentaire du prof. Zéro à la question, souligné d'un "Quand on ne sait pas, on ne fait pas la maline". Moi qui aimait tant ce prof, un homme qui me fascinait, un aventurier (il revenait d'une expédition au Pôle nord!), un type extra. Comment pouvait-il de un: ne pas accepter ma réponse comme étant correcte, de deux: croire que j'avais donné cette réponse par moquerie. D'autant que les "vraies" réponses, je les connaissais, je n'avais juste pas compris que c'est ça qu'on attendait que je réponde. Mais j'ai surtout souffert de l'avoir déçu.

--------------------
Tout a commencé un mardi.

Juin 2014, le début d'une nouvelle vie. La troisième et certainement pas la dernière. Laissé tomber les boulots gavants, les contraintes sociales et le brouhaha de la ville pour vivre dans une grotte. Vie d'ermite ou presque 8 mois d'hiver, et sur les routes à vélo les 4 mois d'été. Avec en toile de fond la musique et le théâtre, écrire et créer, apprendre et découvrir. Une déconnexion de ce monde que je comprends de moins en moins et semble en penser autant de moi. Par désamour social, la "sale utopiss'" que je suis va agir là où elle le peut: à petite échelle. Je veux offrir à ceux qui le veulent une fenêtre de rêve et de beauté avec nos spectacles.

---------------------
Tout a commencé un mardi.

Avril 1982. J'ai été livrée un jour rond. La notice ayant été oubliée en chemin, mes parents ont fait ce qu'ils ont pu pour me faire fonctionner. Mais j'ai toujours su qu'il me manquait un morceau, que ce que je cherchais ailleurs (la compréhension du monde, son fonctionnement, son origine), j'étais incapable d'en trouver le début d'une piste chez moi-même. J'ai bien fait le coup à mes parents du "je suis sûre que vous m'avez adoptée", mais j'ai la bouche de ma mère, et surtout, les orteils en boudins, les longs bras et la pilosité de mon père. La génétique ne ment pas, je suis certainement une espèce mutante, tellement bien intégrée à mon monde d'accueil que j'en ai reproduit les caractéristiques physiques.
A l'adolescence (quoi de plus normal?) j'interroge les copains de classes: "Comment me vois-tu, comment me qualifierais-tu?". Un consensus net se fait sur "mystérieuse", malgré un ou deux essais de "gentille" et quelques "bizarre". Étrangement, ça me va, puisque moi-même je ne sais pas qui je suis. Enfin, si: tout et son contraire. C'est bon pour la construction de l'ado de savoir qui il est, alors c'est mieux que rien.

-------------------
Tout a commencé un mardi.

Mardi passé. Une discussion avec mon homme (ce n'est pas la première) sur ma pensée ultra-virevoltante. Prise d'un doute, je vérifie avec lui sur le net... on ne sait jamais que le "cerveau qui va trop vite" soit un mal officiellement répertorié, ha ha ha.
Une fois mis de côtés les liens sur la schizophrénie et la bipolarité (on n'est pas là pour se faire du mal), je tombe sur le fameux terme de "surefficience mentale", dont les descriptions me font des flashs dans la tête quand je me reconnais. Seul bémol, la plupart d'entre eux associent surefficience mentale et douance, surdouance, QI, bref ces tas de machins dont j'ai la certitude qu'ils ne sont pas de mon monde (bien que n'ayant jamais fait de test). Des "vrais" surdoués, j'en fréquente et je les connais, je saurais reconnaitre si j'en étais. Malgré tout j'engloutis les présentations, articles et témoignages que je trouve sur le sujet. Je lis le fameux "Je pense trop" de Christel Petitcollin et ce ne sont plus des flashs que j'ai dans la tête, c'est Las Vegas qui clignote la nuit avec les sirènes des pompiers.

Moi qui pendant 32 ans ai cru être bizarre, différente de ce monde dans lequel je vivais, je comprends à présent que je suis juste semblable... à des gens différents. La nuance est de taille, la révélation me fait le coup de la baudruche qui se dégonfle à toute vitesse: ça part dans tous les sens, très vite, je pleure beaucoup à la fois de soulagement et de peine universelle (si j'étais seule à la maison, je pleurerais des litres de larmes qui attendent leur tour depuis ma naissance, mais je ne veux pas inquiéter mon homme).

-------------
J'ai été livrée un mardi rond de 1982, et je nais un autre mardi rond de 2015. Il n'est jamais trop tard pour naitre, on n'oublie pas le traumatisme de sa naissance, mais le plus beau c'est ce qui vient après...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 19:16

Pour compléter: il s'agit de la présentation que j'ai déjà postée sur un autre forum (au cas où l'un d'entre vous jouerait aussi sur les deux tableaux Very Happy ). Je trouve l'autre forum un peu trop statique, ça me frustre beaucoup, j'aime plutôt quand les conversations fusent.

Et autre info: je ne suis pas encore testée. Je vis dans le trou de cul du monde, un village de l'altiplano andalou... pour trouver l'occasion de me faire tester / d'avoir une bonne conversation avec un psy qui s'y connaisse un peu, c'est pas gagné dans l'immédiat Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 19:36

mallollo a écrit:
Et autre info: je ne suis pas encore testée. Je vis dans le trou de cul du monde, un village de l'altiplano andalou... pour trouver l'occasion de me faire tester / d'avoir une bonne conversation avec un psy qui s'y connaisse un peu, c'est pas gagné dans l'immédiat Wink

Hello, très jolie présentation. Le test est très limité. Et si tu es "différente", il ne te donnera pas beaucoup d'informations. Ces forums de "surdoués" sont des endroits assez étranges. Ici ils semblent (les modérateurs, et pour le moment ...) avoir fait le choix de la liberté d'expression, alors à défaut d'être un endroit pour rencontrer des gens "comme nous" (qui que soit ce nous là), c'est un endroit où on est libre de dire beaucoup de choses. Ceux qui t'apprécient le plus ne te le diront pas. Ce sont ces gens non inscrits qui lisent beaucoup, et qui se délectent secrètement, qui se posent de nombreuses questions, et qui envisagent parfois de nombreuses réponses; qu'on aimerait entendre, mais qu'on entendra pas.

Quand à la réalité, elle n'est pas une question d'experts, elle est est l'affaire de tous, elle est multiple; la meilleure métaphore que j'ai trouvé pour comprendre la nature de la réalité reste le jeu de go. Mais c'est une métaphore fort trompeuse !




Elle est drôlement agressive la charte couleur de cet autre forum dis donc !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Kass le Dim 25 Jan 2015 - 20:01

j'ai beaucoup aimé lire ta présentation
bienvenue !

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4723
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Mag le Dim 25 Jan 2015 - 21:54

Oui moi aussi : elle est vivifiante Very Happy Puisse tu ici garder cette vitalité Very Happy

Et tu me fait rêver avec ton altiplano Andalou... je changerai bien mon trou du cul de bretagne pour la montagne à la mer...mais ceci est une autre histoire je préfère lire les tiennes !

Bienvenue Pour Toi
Vi, il est complètement ridicule ce smyley mais c'est l'intention qui compte, s'pas?!


Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Ardel le Lun 26 Jan 2015 - 2:11

Bienvenue, mallollo ! cheers

Ce n'est pas un mardi, c'est un lundi, tôt le matin, et c'est un plaisir de tomber sur une telle présentation en furetant un peu avant d'aller se coucher.

"Mystérieuse", c'est pas mal ... mais c'est un mystère que je vois souriant. A bientôt, peut-être ?

Boarf, j'aime bien le jaune pastel ... mais le texte en vert au début attaque un peu, oui ...

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3844
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 11:00

Merci pour tes conseils et indications 趙」を (je serais curieuse de savoir comment ça se prononce...). Le test est bien sûr limité, d'autant plus que j'ai fait 3-4 test-jeux et pré-test de Mensa pour corroborer un peu mes intuitions, donc le résultat d'un test officiel serait de toutes façons faussé. Mais je crois qu'un jour j'y passerai, pour la discussion avec le psy, et la curiosité du test Smile
J'ai moi-même un rapport ambigu avec les forums, parce que j'aurais envie de répondre/dire énormément de choses, mais tout se bouscule dans ma tête. Je commence une réponse, elle ne traduit pas fidèlement mes pensées, j'efface, je reprends par un autre bout, je sens que je m'égare, que ce que je dis (pas forcément ce que je veux dire) n'a pas d'intérêt, j'efface et j'éteins. Et j'ai passé 3 heures à écrire des tas de versions de messages qui n'existeront que dans ma tête.
Je n'ai jamais joué au jeu de go, je ne le connais qu'à travers le film "Pi" d'Aronofsky mais je me souviens avoir été très intéressée par les mécanismes du jeu et ses implications philosophiques. Je m'y mettrai un de ces jours.

Merci aussi Kass pour la bienvenue Very Happy

Mag, la Bretagne c'est magnifique aussi! J'y ai passé 2 semaines à vélo il y a quelques années, j'ai beaucoup aimé.
J'ai un attachement particulier envers les smileys ridicules, j'ai un peu l'impression que ce sont mes enfants, la chair de ma chair Trinquons
Au plaisir de papoter au détour du forum Very Happy

Merci aussi Ardel, un mystère souriant, oui... un "petit rayon de soleil" selon les dires de mes proches (sauf au saut du lit, là je suis la fille naturelle de Hulk et Dark Vador, dont la mère porteuse aurait été Alice Sapritch). A bientôt, sûrement Wink

On parle bien du même forum? Je ne trouve pas les couleurs criardes, et si je vois bien ce qui peut être le jaune pastel, je n'ai pas trouvé de texte en vert au début... What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 12:27

趙」を a écrit: Ceux qui t'apprécient le plus ne te le diront pas.

Quel enfoiré çui-là !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 13:44

mallollo a écrit:Et (last but not least), j'ai été inscrite (sous un autre pseudo) et active sur un forum tellement inavouable que je n'en dirai pas plus Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 13:46

Quel enfoiré çui-là ! What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 13:50

mallollo a écrit:

On parle bien du même forum? Je n'en trouve pas la teneur criarde, et si je vois bien ce qui peut être le jaune pastel, je n'ai pas trouvé de géant vert au début... What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Loukoumcat le Lun 26 Jan 2015 - 13:59

Bienvenue !
C'est beau la façon dont tu joues avec les mots et très touchant Smile

Loukoumcat
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 01/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 14:10

Ouais je sais, merci tout de même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 1:17

Pour s'y mettre, avec le progrès technologique, c'est facile !
https://www.gokgs.com/

http://jeudego.org/_php/_4lecons/4lecons.php
http://jeudego.org/_php/dede.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 11:50

hello
bien vu de placer les choses comme ça Smile ça pose le sujet du doué qui ne sait soi disant pas se résumer, en fait si il suffisait de poser plusieurs bases pour voir qu'elle est la bonne non ?
merci pour la technique en tout cas, je vais l'essayer de suite Smile

de quel point de départ on part est très important et révèle beaucoup de choses pour la suite.

de plus tu m'as fait penser à quelqu'un qui avait commencé sur moi d'ailleurs un rapport : "ça a commencé", l'important n'est pas le rapport mais de mettre des choses concrètes dans le "ça".

et tu ressors bien je trouve avec évidence qu'un doué peut avoir plusieurs versions, le tout étant peut être de réussir à n'en choisir qu'une seule du moins pour se présenter de façon plus simple quitte à développer le sujet qu'on est ensuite ...ou pas Smile

ou à ta façon présenter des cartes différentes, tiens voilà mon jeu ... quelle carte tu prends en premier ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 13:58

Merci Loukoumcat Smile

Et euh... અહીં સ્તર ખૂબ ઊંચી હોય છે pour le jeu de go. J'avoue avoir toujours une préférence pour les jeux physiques plutôt que sur ordinateur, mais ça va m'aider à débuter Smile

Zabgirl, c'est très intéressant ce que tu dis. Si je creuse un peu, je pense être ce genre de personnes qui cernent la proie (la vérité?) de tous les côtés, mais finissent pas ne pas la capturer (ce n'est pas l'essentiel). Un certain goût du jeu peut-être? J'ai lu beaucoup de témoignages de zèbres pour qui il est important de savoir la vérité, d'où la curiosité, les recherches poussées sur le sujet, les recoupements avec diverses théories, les vérifications, etc. Cette façon de procéder n'est pas du tout la mienne (je ne me considère d'ailleurs pas zèbre, mais licorne croisée autruche). Je passe surtout ma vie à construire de la cohérence avec ce que j'ai à portée de main. Dans ce sens, aucune de ces descriptions ne vaut plus que les autres, aucune ne me représente davantage. Je n'aurais pas pu en choisir une seule, et plus j'émets d'hypothèses mieux la "proie" est cernée, pour moi comme pour vous. Une grande mosaïque faite de toutes petites pièces.

Ou en d'autres termes moins prédateurs, ce qui m'importe plus c'est le chemin et pas la destination (et peut-être ai-je tort, peut-être est-ce de la paresse, la peur de devoir prendre une décision finale, qui sait?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 14:43

mallollo a écrit:
Et euh... અહીં સ્તર ખૂબ ઊંચી હોય છે pour le jeu de go. J'avoue avoir toujours une préférence pour les jeux physiques plutôt que sur ordinateur, mais ça va m'aider à débuter Smile

Il y a pleins de clubs autour de (et dedans aussi) Paris. Et quelques uns un peu partout en France (bon c'est plus compliqué si tu es loin de la capitale, de trouver un club très actif). Et puis il y a quelques autres amateurs de go, sur ce forum ci, de ce que j'ai cru comprendre. Si tu as la chance d'être un femme (ce que je te souhaites) célibataire (ce que je ne te souhaites que si ca te convient) tu trouveras dans les clubs de go un large choix de personnes parfaitement dotés sur le plan intellectuel et affichant publiquement un score qui n'est pas sans rappeler le thème principal de ces forums de surdoués. La grosse différence, c'est que ce test là (le niveau au go) est tout de même bien plus complet que cet autre test (de QI). Et permet une large gamme de choix en fonction des goûts de chacun.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 15:11

mallollo a écrit:Merci Loukoumcat Smile

Et euh... અહીં સ્તર ખૂબ ઊંચી હોય છે pour le jeu de go. J'avoue avoir toujours une préférence pour les jeux physiques plutôt que sur ordinateur, mais ça va m'aider à débuter Smile

Zabgirl, c'est très intéressant ce que tu dis. Si je creuse un peu, je pense être ce genre de personnes qui cernent la proie (la vérité?) de tous les côtés, mais finissent pas ne pas la capturer (ce n'est pas l'essentiel). Un certain goût du jeu peut-être? J'ai lu beaucoup de témoignages de zèbres pour qui il est important de savoir la vérité, d'où la curiosité, les recherches poussées sur le sujet, les recoupements avec diverses théories, les vérifications, etc. Cette façon de procéder n'est pas du tout la mienne (je ne me considère d'ailleurs pas zèbre, mais licorne croisée autruche). Je passe surtout ma vie à construire de la cohérence avec ce que j'ai à portée de main. Dans ce sens, aucune de ces descriptions ne vaut plus que les autres, aucune ne me représente davantage. Je n'aurais pas pu en choisir une seule, et plus j'émets d'hypothèses mieux la "proie" est cernée, pour moi comme pour vous. Une grande mosaïque faite de toutes petites pièces.

Ou en d'autres termes moins prédateurs, ce qui m'importe plus c'est le chemin et pas la destination (et peut-être ai-je tort, peut-être est-ce de la paresse, la peur de devoir prendre une décision finale, qui sait?)


J'ai découvert le nom d'une autruche particulière sur you tube mais je ne la retrouve plus à l'instant (la plus méchante du monde ? ce n'est pas toi ? Smile

oh oui préciser en d'autres termes moins prédateurs peut être importants, considérant le fait que la décision vraiment finale ce n'est pas toi qui la prendra et que de ne pas constamment fixer un objectif pour ne plus voir que lui à en oublier de vivre d'autres choses...il me semble que tes chemins (tout droit ou de traverses...) doivent être parsemés de bons moments. vivre étant le chemin et les déductions que l'on tire au fil des expériences permettent de se connaître au fur et à mesure tout de même et sur tous les domaines. donc à première vue dans ton cas, tu as ouvert au moins 6 autoroutes et sans en fermer aucune pour travaux Smile moi non plus l'image de l'entonnoir ne me va pas trop Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 16:41

Je suis un peu loin de Paris, et à moins que je ne trouve miraculeusement des adeptes du jeu de go dans mon petit village, je devrai jouer avec mon Homme (puisqu'homme il y a à la maison Wink )

Une autruche très méchante sur le net? On essaie donc de me voler la vedette?
Toujours très intéressant ce que tu dis... je m'imbibe un peu et je le fais tourner quelques fois, je ne sais pas encore ce qu'il va sortir de ce milk-shake Very Happy
L'image de l'entonnoir me plait moyen aussi (je ne peux pas m'empêcher de voir un entonnoir dans lequel essaie de se glisser une très grosse dame). Les autoroutes, pas mal trouvé, mais je fuis assez les autoroutes, je préfère les petits chemins. A voir si je trouve un jour l'image qui convient vraiment Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 17:44

mallollo a écrit:Je suis un peu loin de Paris, et à moins que je ne trouve miraculeusement  des adeptes du jeu de go dans mon petit village, je devrai jouer avec mon Homme (puisqu'homme il y a à la maison Wink )

C'est pas très évident de jouer en couple en fait ... Smile Sauf si vous êtes pas en couple. Étrangement. Sinon pour comprendre les arcanes du jeu, c'est beaucoup plus simple avec des joueurs expérimentés (pour ne pas dire que c'est impossible sans eux ... quoiqu'on puisse compenser avec des livres. Mais ça coûte).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 17:54

mallollo a écrit:Je suis un peu loin de Paris, et à moins que je ne trouve miraculeusement  des adeptes du jeu de go dans mon petit village, je devrai jouer avec mon Homme (puisqu'homme il y a à la maison Wink )

Une autruche très méchante sur le net? On essaie donc de me voler la vedette?

mais là une vraie autruche Smile une sorte d'autruche je ne sais où Smile

Toujours très intéressant ce que tu dis... je m'imbibe un peu et je le fais tourner quelques fois, je ne sais pas encore ce qu'il va sortir de ce milk-shake Very Happy

Tu me rappelles que je dois "pondre" mon concept du mode "pâte à crêpes" Smile qui ne doit pas être loin Smile


L'image de l'entonnoir me plait moyen aussi (je ne peux pas m'empêcher de voir un entonnoir dans lequel essaie de se glisser une très grosse dame). Les autoroutes, pas mal trouvé, mais je fuis assez les autoroutes, je préfère les petits chemins. A voir si je trouve un jour l'image qui convient vraiment Very Happy

En fait je vais mixer avec un autre fil où la personne ne sait quelle voie choisir, pour moi l'entonnoir étant jeune, c'était cette espèce d'obligation de me restreindre ou de me coincer dans une voie de vie de laquelle je ne pourrais pas sortir. d'où le juste milieu, ne pas avoir 50 bases, 24 autoroutes et un entonnoir au bout Smile mais il me reste encore des voies, ça va apparemment j'ai pas trop mal géré.

Comme quoi ZB est vraiment chouette, l'un arrive avec son entonnoir, l'autre avec son flipper entrée 6 boules Smile les crêpes et le dessert Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mer 28 Jan 2015 - 14:50

Ah oui, je suis particulièrement intéressée par le mode pâte à crêpes! Il faut parler de bouffe pour me prendre par les sentiments, et je comprends toujours mieux les métaphores quand on me les traduit culinairement Grignote

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Mer 28 Jan 2015 - 14:59

apparemment moi aussi j'ai du savoir mieux appréhender et m'expliquer mon fonctionnement ou celui que je devais utiliser dans certains contextes. Smile

ça doit être basique un fait : un ingrédient à la fois, plutôt que tous en même temps Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Invité le Lun 19 Oct 2015 - 13:30

Aucune idée de l'endroit où ce message devrait se trouver.
Un nouveau fil ne mérite pas d'être créé, et pourtant j'ai besoin que ce soit écrit, quelque part. Ce qui est écrit est plus tangible, il me faut du tangible, arrêter de me voiler la face et de manipuler mes souvenirs et mes pensées pour trouver les réponses à mes questions et des justifications à mes actes.

Après des mois de remise en questions, beaucoup de cogitations et de recherches mais rien de concret, je ne me sens pas zèbre. Ni HPI, ni surdouée (ajoutez ici le terme de votre choix). Je me sens surtout défectueuse et nocive. Ces recherches sur qui je suis m'ont amenée à me rendre compte de ce que je suis et ai toujours été: émotionnellement handicapée et intellectuellement malhonnête. J'ai tant reçu, toujours, de ceux qui m'entouraient; qu'ai-je pu donner en retour? Ma supposée intelligence m'a surtout servi à me créer des barrières pour ne pas trop devoir aux autres, et ensuite à justifier ces barrières.

Je suis mon "blind spot". A force de me regarder le nombril, je ne voyais finalement pas mon nombril, pas directement. Je l'ai regardé des années durant dans un miroir que je m'étais fait à l'image de ce que j'aurais aimé être. La petite fille si parfaite et gentille dont on parle si souvent? Ingrate et égoïste. J'avais un cousin (j'ai un cousin), presque un frère. Je regarde nos vidéos d'enfance et ça me saute aux yeux: il est si prévenant avec moi (d'un an sa cadette), si protecteur et si aimant. Je suis indifférente, fuyante et intéressée par ce qui n'implique finalement que moi. C'est dur à voir, dur à dire. L'écrire ici, c'est peut-être enfin l'admettre.

Je fais surtout du mal autour de moi, en ne donnant pas assez, en aimant mal. Et je me justifie en intellectualisant cette impossibilité d'aimer comme tout le monde. Émotionnellement handicapée et intellectuellement malhonnête, CQFD.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment tout a commencé? 6 versions parmi d'autres

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum