Comment ça marche?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 22:19

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:
À part être masochiste, c'est vrai que ça n'a pas grand intéret. Smile
Au delà de la métaphore, il y a vraiment des aquaphobes qui le font. Certains pour apprendre à aimer l'eau (apprendre à évacuer sa peur en douceur) et d'autres qui nagent vraiment bien, tout en ayant super peur. J'ai un témoignage en tête d'une nageuse comme ça, c'était une sorte de philosophie de vie, pour apprendre à se dépasser.
... en fait, j'ai appris à nager tard aussi, j'ai découvert à 24 ans que je flottais... enfin bref, je suis du genre un peu lente pour pas mal de trucs. Le permis, je l'ai passé à 26 ans aussi...   bref y'a des gens qui ont besoin d'y aller progressivement Dent pétée

https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 22:31

C'est ce que je dis depuis le début, peu importe le temps que ça prendra, et sans gages de succès, à un moment il faut se jeter à l'eau ou alors renoncer. bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 22:45

Si on veut réparer un moteur soi même il faut bien mettre les mains dans le cambouis.
Si on aime une personne, on ne peut pas envoyer quelqu'un d'autre le faire à sa place, non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 22:48

Ouais, quand il y a des trucs comme ça: http://www.zebrascrossing.net/t20102-la-vraie-nature-des-sentiments  vaut mieux se lancer, çacébienvrai.
Au pire, on se casse la gueule pis on se relève.

(je viens de découvrir ce fil, c'est tout meuuuugnon)
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par the kick inside le Ven 30 Jan 2015 - 23:43

@ Kaorix

Tu tournes déjà suffisamment en circuit fermé. Qu'est ce qu'un manuel théorique pourrait bien t'apporter si ce n'est une tentative vaine d'en faire un usage anxiolytique et repousser le moment de faire ses armes sur le terrain ?
A la limite essaie d'apprendre des gens pour qui ça marche, en discutant de cela avec eux, mais surtout observe les faire...

Je sais bien qu'à ton âge on est obsédé par la norme parce qu'à travers elle on se sent plus méritant mais je me répète tu projettes beaucoup de fantasmes sur les autres. Ton cas est assez loin d'être rare (inexpérimenté à 21 ans).

De plus ce n'est pas de te trouver une fille dont tu as besoin, tu cours après l'effet que tu penses que cela pourrait te procurer. C'est différent, et si tu dissocies l'effet de la cause que tu lui attribues, ça te libérera.
Tu as soulevé bien d'autres problèmes précédemment que tu essaies d'enterrer en focalisant sur la recherche de la relation salvatrice mais peut être que tu devrais creuser là justement.
Trouver sa voie, le reste suivra...



Oui, mais (on y revient toujours...) ce sont des expériences que tout le monde a déjà et est déjà censé avoir eues, qui sont prises pour acquises à mon âge. Des expériences sur lesquelles j'ai du retard, des années de retard... si on prend certain cas, ça fait dix ans qu'ils sont rodés...

Euh quand on rencontre quelqu'un pour qui ça fait tilt tilt boum boum, c'est toujours la première fois et tous tes acquis partent en fumée. Personne n'est rôdé, mais à un moment donné le seul moyen d'arriver à naviguer avec un peu plus d'assurance c'est de se jeter dans la mêlée. Or tu ne t'autorises même pas à avoir une première expérience sous prétexte que tu n'en as aucune. Il est bien ton cercle vicieux ? ... C'est un brutal mais ce qui est de toi un cas désespéré en fait, c'est que tu tiens à te convaincre d'en être un (aussi inconfortable soit il c'est un repère identitaire que t'as pas l'air prêt de lâcher, pourquoi ? Je veux une vraie réponse introspective et pas un enfumage masochiste)






Donc, dans une première partie on me rappelle ce foutu problème de l'expérience qui me pourrit la vie, dans la seconde on m'explique que de toutes façons, ça ne marchera jamais. D'accord. J'accepte. Alors pourquoi je me donne autant de mal pour essayer de trouver une solution à un problème qui n'en a tout simplement pas?

Tu viens de résumer en une seule question ton cercle vicieux. Tu t'es créé un problème tout en étant hermétique aux solutions, pourquoi?



Autrement dit, il faudrait que j'aille bien pour être prêt à m'installer dans une relation durable?

Il faudrait que tu ailles bien tout court, le reste suit, bis repetita...


Alors on est dans une impasse. Parce que je ne me sens pas bien. Pas bien du tout. En tout cas, ce monde-là ne me permet pas de me sentir bien. Alors, peut-être que la réponse à ce que je cherche dans une relation, c'est tout simplement un moyen de me sentir bien et/où d'oublier que je me sens mal... Mais dans ce cas... c'est définitivement mort...

C'est évident. Ce qui est définitivement cuit c'est la relation qui pourrait t'apporter ce soulagement. Ça n'existe pas, pour personne. T'as toutes les ressources en toi, vraiment ce qui rend malheureux c'est de chercher des moyens exterieurs d'accéder à ses ressources intérieures.
Ce serait même pire pour toi parce que vu la façon dont ça carbure dans ton cigare, t'ecoperais encore plus d'ulcères une fois en relation.


Mais pour entrer sur le terrain, il faut de la théorie.

N.O.N (en lettres de sang)


De toutes façons, même si j'arrive à approcher une fille, je ne peux pas éviter le fait que 99% d'entre elles sont casées (parce que de nos jours on se case à 17 ans et pour longtemps...) et même si par MIRACLE elles ne le sont pas... friendzone, encore et toujours.

Croyance autolimitante
the kick inside
the kick inside

Messages : 899
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 23:56

bon allez, on te met tous au défi gentil, aller discuter avec une fille que tu aurais remarqué ces derniers temps et on pourra discuter justement de cette première expérience dans ce cas Smile et d'encourager pour la suite.

complètement d'accord avec l'expression circuit fermé de Kick Inside

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Sam 31 Jan 2015 - 22:10

Silwilhith a écrit:
zabgirl a écrit:la prochaine fois que je réponds autant de choses à quelqu'un, je penserai au fait qu'il faudra peut être que recotcot ce qu'il cotera Smile
Si je peux me permettre, je trouve que c'est assez pénible de lire tes paragraphes que tu soulignes. Le gras et le souligné sont normalement utilisés pour mettre des mots en relief, pas des romans. Wink


Hello, je me suis re citais ailleurs sur un propos long ce matin pour améliorer et retirer du souligné et ne le ferai pas ici sur le message en question, le fil ayant tourné depuis mais il est vrai que lire du souligné c'est l'enfer Smile

De plus je me suis de fait interrogée et j'ai eu du mal jusqu'ici à ne pas reciter complètement quelqu'un pour ne pas "m'approprier ses propos" ou ça m'en donné l'impression ou que j'allais perdre ses mots

alors qu'en fait du coup je vais travailler le traitement de texte en mode "message ici" et non pas en mode "word" sur lequel j'ai beaucoup travaillé ou alors je me lancerai dans la reformulation désormais enfin voilà juste pour préciser que...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Dim 1 Fév 2015 - 1:06

Bon. J'ai suffisamment procrastiné comme ça sur les réponses. Et puis, surtout, maintenant, j'ai le temps. Je ne vais pas multi-citer, parce que sinon, ça fera un message de 50 page, et c'est pas confortable à lire.

@Silwilhith :
On continue sur ton idée. Ne pas chercher, c'est un conseil que beaucoup de gens m'ont donné. D'un autre côté, si je ne cherche pas, j'ai tendance à rester seul chez moi. Mais bon, il y a bien des occasions où je vais sortir et voir du monde... rares, mais elles existent. J'espère qu'elles seront plus nombreuses l'année prochaine (si je me réoriente en fac, parce qu'en prépa le temps manque).

@Sentinel: J'adore ton avatar.

Justement, on sait très bien comment ça marche au niveau hormonal/cérébral/etc. Mais on s'en fout, parce que déjà, ça tue complètement le romantisme de la chose, et en plus, c'est drôlement compliqué. Ce qu'on ne sait pas, c'est pourquoi la réaction ne se produit qu'avec certains individus et pas d'autres.

Donc, le signe qu'une fille me plaît, c'est de vouloir lui parler? C'est déjà une piste intéressante. Donc, ce qu'il me faut, c'est une occasion (comme par exemple le tonus de la semaine prochaine?) et un sujet de conversation.

Par rapport à ton conseil maintenant, je ne vois pas bien ce que tu veux dire par "torpeur". Je crois que le mot n'est pas approprié, à moins que ce ne soit un sens que je ne connaisse pas. Par contre, je vois bien ce que tu veux dire. Merci beaucoup.

@zabgahangirl : Tu as changé de pseudo et d'avatar, je ne t'avais pas reconnue.

En fait, j'ai surtout besoin d'un moyen de commencer une conversation. Et comme je ne fume pas, je ne demande pas de feu.

Quand à mon sens des priorités, c'est surtout qu'on est à deux sur cet exposé et que je ne peux pas planter cet ami tout seul parce que j'ai besoin d'introspection. Même s'il comprendrait peut-être, ça serait très mauvais de perdre le meilleur soutien que j'ai dans la classe. Et de toutes façons, on est notés tous les deux, alors...

En revanche, ce que tu dis sur la fréquence des rencontres est intéressants. C'est vrai qu'il vaudrait mieux que j'attende d'être moins occupé pour y penser. Si je suis occupé pour moi même (à travailler sur un de ces quatre ou cinq projets de jeux qui ne sortiront sans doute jamais mais qui sont intéressants et qui m'occupent l'esprit...) je peux laisser en plan ce que je fais pour saisir une aubaine. Par contre, dans le cas présent, c'est un peu plus complexe.

En ce qui concerne la géographie, c'est surtout le prof que j'ai qui ne me branche pas... il est vrai que je n'ai pas vraiment d'affinité avec la matière, ceci dit, mais on peut me parler de la façon dont un continent se forme, ça c'est intéressant. Etudier les villes de l'espace méditerranéen dans leur dimension socio-économique, par contre, ça m'ennuie légèrement. Mais bon, je ne vais pas assommer Mademoiselle avec une définition Gradus des figures de style, si?

Pour ce qui est des bouquins, je crois qu'on dit la même chose avec des termes différents.

Pour ce qui est des gens qui accompagnent, je ne crois pas que ce soit une question de zèbre ou pas. S'il est vrai qu'un normopensant aura des difficultés à anticiper ce que je vais dire, ce sera aussi le cas de quelques zèbres, puisque j'ai pu constater que nous sommes quand même pas mal différents entre nous... En tout cas, mieux vaut parler un peu à l'écart, et hors de vue des gens bourrés.

Pour ce qui est des 2%, je dis ça parce que c'est le pourcentage de zèbres dans la population. D'après les psychologues que j'ai vus en tout cas. Donc, tous les zèbres font partie des 2%. Et quand je dis compréhension, c'est par rapport à ce que je dis, fais, pense... c'est à dire que j'ai un peu tendance à dire tout ce que je pense, y compris des choses débiles (OK, beaucoup de choses débiles) que beaucoup de gens trouvent très étrange.

Le développement sentimental normal des gens normaux qui à mon âge savent ce qu'on est censé savoir à mon âge et que je ne sais pas. C'est à dire, tout ce que je viens ici vous demander.

Pour ce qui est d'être un extraterrestre, je n'y peux rien. J'ai juste tendance à dire tout ce qui me passe par la tête, tout le temps. Et à m'investir comme un taré sur un projet, puis sur un autre, puis sur un autre, et à tout changer tout le temps... Je suis chaotique, d'où mon pseudo d'ailleurs.

Quand je parle de choix, je me suis mal exprimé. Je parle en fait de ne pas se tromper de fille, de ne pas choisir une fille qui pourrait mal prendre ce que je suis ou essayer d'en prendre avantage. Mais bon, je suppose qu'il est évident qu'il ne vaut mieux pas sortir avec quelqu'un qui ne nous veut pas de bien...

"On", c'est le pronom de la troisième personne du singulier qui ne désigne personne en particulier, mais qui désigne tout le monde. C'est un héritier (ou peut-être est-ce l'inverse) du "One" anglais, utilisé dans sa fonction "One does not simply get into Mordor" qui se traduit par "On n'entre pas si facilement au Mordor". (technique Coppola boom) C'est donc complètement impersonnel, c'est mon impression vis-à-vis de ce que j'ai remarqué :
1: Dans la vie, où l'on a tendance à considérer l'inexpérience sexuelle et amoureuse comme un sévère défaut, surtout pour les hommes ("puceau" est une insulte...).
2: Sur un site de rencontre que j'ai essayé, où l'immense majorité des réponses à la question "Sortiriez-vous avez quelqu'un qui n'a eu aucune relation amoureuse avant?" était non. A plus de 85%. Et c'est un site qui compte des centaines de milliers de membres partout dans le monde...
3: Sur le simple fait que tout le monde s'y connais et que, logiquement, dans une relation, on part du principe que l'autre s'y connais.

Quant à ce mec rodé depuis dix ans, s'il pouvait venir m'expliquer ce qui se passe, je serais prêt à payer...

@Paradoxe:

Un sale con pleurnichard? Joyeuses Pâques à toi aussi ^^

Sérieusement, ton commentaire est très intéressant. Et d'ailleurs, merci de remarquer mon sens de l'humour, peu de gens le comprennent.

Ce sont des qualités qui m'ont servi, qui me serviront encore longtemps, et je ne pense pas détester ce que je suis, du moins, pas pour les immenses bienfaits que ça apporte à mon cursus scolaire et à mes projets personnels. Encore que, je ne suis pas du tout persévérant et j'ai tendance à me lasser très très vite pour partir sur autre chose, quant à ma pensée claire, tu peux repasser. La raison pour laquelle je suis mauvais en maths, c'est que je ne parviens pas à déterminer la façon dont je suis arrivé au résultat, quand c'est précisément ce qu'on me demande. Le latin, par exemple, passe mieux, parce qu'on ne s'intéresse justement qu'au résultat. La raison pour laquelle je suis mauvais en latin, c'est que ça ne m'intéresse pas tant que ça. Mais je digresse.

Par contre, j'ai un peu de mal à me considérer, dans la vie de tous les jours au moins, comme un mec normal. J'ai déjà dit deux fois que mon comportement en société n'est pas tout à fait normal. Ce que des gens normaux ne diront pas, même s'ils le pensent très fort, je le dirais instinctivement. Ce qui intéresse au plus haut point des gens normaux, je ne le verrais même pas. Et là où les gens normaux voient une grande injustice qui les révolte, je vois une stratégie commerciale qui vise justement à obtenir ce genre de réactions. Et je me dis que je ne leur ressemble pas vraiment, que je suis autre chose. Certaines personnes ne me considèrent même pas comme un être humain, mais comme une sorte d'animal. Ceci dit, ces quelques personnes sont également des enflures, alors je me fiche pas mal de leur avis, mais elles avaient une influence auprès des autres, des gens juste normaux qui n'étaient pas des enflures. Quant à dire que je ne suis pas si différent, sur le plan physique, peut-être que j'ai deux bras et deux jambes, comme la majeure partie de ceux qui n'ont pas rencontré une bombe ou une malformation sur le chemin de la vie, mais mentalement, je suis une énigme pour les gens qui sont eux-mêmes une énigme pour moi. Même quand je leur explique pourquoi je suis bizarre, j'ai du mal à l'expliquer clairement et eux ne me croient pas vraiment.

@Paradoxe &Suce ces p'tits Bleus !:

Pour terminer... Tu dis que je n'ai pas besoin qu'on m'aime, mais (j'ai déjà expliqué ça) si, j'en ai besoin.

Oui, je l'avoue, il y a du mimétisme social dans m situation. Mais j'ai des circonstances atténuantes:

Déjà, la majorité des gens me trouvent bizarre, voire flippant, voire carrément me considèrent comme une sorte d'anomalie à éradiquer de la surface de la Terre. Trouver quelqu'un qui m'accepte tel que je suis est toujours rare et c'est toujours une exception: un zèbre anarchiste, ses deux amies également zèbres qui ont tout simplement une ouverture d'esprit hors du commun, un mec qui apprécie tout simplement mes blagues pourries, un simple d'esprit obèse qui me rendait bien la pitié que j'avais pour lui... Ou tout simplement des gars et des filles à qui j'avais quelque chose à apporter, ou qui avaient quelque chose à m'apporter. Vous me direz, "cherche parmi ces gens là!" Mais ils sont très très rares, et je n'en connais pas. Ceux que je connais ne sont pas intéressés, en tout cas pas sur ce plan-là, et je les comprends.

Ensuite, il ne s'agit pas d'un simple effet de mode: c'est l'argument des mouches qui mangent de la merde. Il y a des milliards de mouches qui mangent toutes de la merde, c'est parfaitement vrai, mais on n'a pas besoin d'avoir deux sous de jugeotte pour comprendre que les mouches ne sont pas des êtres humains et que la merde, c'est pas bon. Pour reprendre l'argument du Schtroumpf sur les rages de dents, il n'y a pas à tergiverser longtemps pour comprendre qu'avoir mal aux dents, c'est négatif, alors qu'être à deux, c'est juste l'unique raison de notre présence sur Terre, c'est le sens de la vie.

Enfin, je suis en plein âge où les hormones commencent à bouillir comme des tarées et ont besoin de ça. Comme tout les garçons, je possède des générateurs à testostérone, et comme tous les garçons, ils sont en activité à ce moment de la vie. C'est ainsi, c'est le malheur d'avoir un corps humain.

Avoir quelqu'un me permettrait de mieux comprendre ce que je suis, et par conséquent, de mieux m'assumer en tant que... quoi que je sois. Bonus: Avec une femme zèbre, cette compréhension serait sans doute plus complète et donc meilleure pour moi. Qui sait, je pourrais peut-être même rendre la pareille. Je me sentirais moins à part, je me sentirais moins mal dans un monde qui ne veut pas vraiment de moi.

@https://www.google.fr : Whaou, Google en personne vient répondre à mes questions...

Ces autres dont on parle ont quand même l'air heureux. Et surtout, le simple fait d'être en relation prouve qu'ils ont plus d'expérience que moi,qu'ils ont au moins réussi à passer ce cap d'aller parler à quelqu'un qui leur a paru leur plaire. Dans ce genre de cas, c'est juste en discernement qu'ils manquent d'expérience... et j'en manque aussi, mais non seulement je ne sais pas distinguer un cas intéressant, mais en plus je ne sais pas aller vers elle...

Et, certes, j'ai le temps, parce que physiquement je tiendrais encore quelques décennies, mais mentalement, je vais craquer bien avant... devenir taré, dépressif, j'en sais rien... et puis, je n'ai absolument aucune idée de ce que je ferais l'année prochaine, sans parler du travail que je ferais plus tard.

Enfin pour l'avance et le retard, si, c'est important. C'est important parce que le retard que j'ai diminue énormément les chances que j'ai de rattraper ledit retard et donc de parvenir à quoi que ce soit sur le plan sentimental.

C'est comme dans une course, plus on prend du retard, plus il sera difficile de le rattraper, parce que la distance qui nous sépare des autres augmente et notre motivation et nos forces diminuent. Au bout d'un moment, on a plus aucune chance d'arriver.

Ce que je crains, c'est que ma réalité de demain soit pire que ma réalité de maintenant... avec des collègues chiants voire stupides, par exemple, contrairement à ceux que j'ai maintenant (on entre pas en prépa sans avoir un minimum d'intelligence, on est pas forcément zèbre parce que ça n'a rien à voir, mais au moins, on n'est pas d'une stupidité crasse comme j'en ai vu certains...)

@ Suce ces p'tits Bleus !:

Pour me jeter à l'eau, encore faut-il que je sache où est la piscine...

@ the kick inside:

Un circuit fermé n'a aucun échange avec le monde extérieur. Les manuels théoriques viennent du monde extérieur. Ils briseraient donc mon circuit fermé... Non? Ou alors j'ai très mal compris la métaphore, ce qui est fortement probable, vu que nos interprétations divergent...

Apprendre des gens pour qui ça marche... Déjà, ils ne m'aiment pas, ensuite, ils ont autre chose à faire, de plus, je ne vois pas très bien comment amener la conversation sur la table, enfin, même quand ça marche, on me dit juste d'attendre et de voir ou que ça viendra et on retourne se bécoter en me laissant comme un con. (Ce que je suis probablement d'ailleurs.) Quant à les observer, c'est assez gênant pour eux d'être surpris en train de draguer et on me demande de me casser. Donc... nan, ça ne marche pas.

Ce n'est pas tellement la norme qui m'intéresse, en tout cas pas consciemment, parce que je pense qu'appliquée aux êtres humains, c'est une notion nazie, mais en fait, c'est une forme d'anormalité partagée. Peut-être me prouver que je ne suis pas le seul taré de mon espèce?

Et si, mon cas est rare, en tout cas dans mon milieu. Les seuls qui ne sont pas expérimentés à mon âge, c'est simplement qu'ils s'en foutent. Ce qui n'est pas mon cas.

En ce qui concerne les autres problèmes... c'est une réflexion intéressante. Je ne vois absolument pas comment creuser par là non plus, mais je suppose qu'il y a des experts pour ça...

Est-ce que mon cercle vicieux est bien? Non, sinon je ne demanderais pas de l'aide pour en sortir...

Je ne demande que ça, de ne pas être un cas désespéré. Par contre, je refuse d'être comme tous les autres, parce qu'à mes yeux, ils sont rapidement répétitifs et donc ennuyeux. Et puis, ils se ressemblent tous un peu. Ce que je crains, c'est que je sois tout seul à être anormal, alors peut-être que je cherche un moyen de ne plus être seul contre tous... Pourquoi, j'en sais rien.

Ce qui est sûr c'est qu'aussi inconfortable que soit ce cercle vicieux, et quelque soit la façon dont je le prenne, je ne trouve pas la sortie.

Alors pourquoi un cercle vicieux, j'avoue que je n'en sais rien.

Quant au reste de ton message... C'est très intéressant. Mais du coup, comment aller mieux? Qui pourrait m'aider à aller mieux? Ou alors, qu'est-ce qui pourrait m'aider à aller mieux?

J'ai commencé à taper cette réponse à 18h45 et il est 1h03. J'ai passé la majeure partie de ce temps à faire autre chose, mais quand même, c'est long, pour une réponse qui finalement ne l'est pas tant que ça.

Par contre, je ne suis pas plus déprimé que ça par les réponses. Je suppose que je suis dans une bonne phase... En tout cas, merci à tous. (oui, même toi, Paradoxe.)
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 11:18

Hello,

- les surdoués que j'ai rencontré dans ma vie passée ne le savaient pas l'être donc pour les 2%....

- ne le prends pas c'est pour toi mais au vu de tes réponses fournies on voit que tu n'as en fait "rien" quasi à dire sur l'échange....banal... et non fourni de données.... (je te laisse voir comment tu le comprends avant de développer si ça te tilt quelque chose)

- ton pote et ses dix années.... a du se prendre un nombre incalculable de "gadins" dont évidemment il ne t'a pas parlé....

- sur le temps à consacrer à quelqu'un....tu pourras si tu rencontres une fille, lui dire je suis méga occupé en ce moment mais t'es chouette est qu'on peut se revoir la semaine prochaine (ça aussi ça sera un signe, le fait que tu aies envie de dégager du temps...) par contre si tu dois, là, très occupé, te demander comment ça fonctionne...effectivement... ce n'est peut être pas le moment...(sauf si après demain tu croises le regard d'une fille qui te donnera envie d'aller lui parler...) car ça t'ajoute d'un, des réflexions à avoir et de plus tu peux voir négativement ce sujet car justement il parasite d'autres réflexions plus urgentes apparemment.

- pour aller plus dans la psycho, ton post dès le départ m'a fait pensé aux rapports éventuels : père/fille, mère/fils.....

- question : rencontres tu les mêmes problèmes à entrer en communication et poursuivre un dialogue avec un homme ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 11:22

sinon je viens de tomber là : http://www.zebrascrossing.net/t19737p20-de-la-difficulte-de-rentrer-en-relation#884267

as tu lu ? c'est intéressant sur le sujet...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Paradoxe le Dim 1 Fév 2015 - 13:42

Je vais détailler car tu n'as peut être pas compris mon point.

Tu te comportes comme un sale con pleurnichard déjà à l'écrit, si tu fais de même à l'oral, voire pire, il est évident que quasiment personne ne sera attiré par toi.

Tu veux savoir comment entrer en relations avec des filles, c'est facile :
- être souriant, détendu et de bonne humeur
- bien présenter physiquement (habit, coiffure, peau, rasage) selon les codes qui correspondent à son style
- être à son écoute, tout en sachant rebondir sur les sujets avec naturel
- avoir un humour qui la touche

Et là, tu prépares déjà toute une batterie d'argument pour m'expliquer que c'est faux, que ça ne marche pas, du moins avec toi, car toi tu blablabla pas comme les autres. Tout ça pour en arriver à l’inévitable conclusion : pour être avec une fille il me faut X, je ne peux pas avoir X, donc je suis foutu.

Tu n'essayes pas de nous laisser t'aider à réussir, tu essayes de nous prouver que tu vas échouer.

Oui, tu est intelligent, oui, tu as très souvent raison, mais qu'est ce qui est le plus important : Avoir raison et être malheureux ou admettre un autre pont de vue et obtenir une chance d'aller mieux ?

Écoutes un peu ce qu'on te dit au lieu de tout balayer d'un revers de main.
Paradoxe
Paradoxe

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par ªr¿Zeb le Dim 1 Fév 2015 - 15:18

De retour sur le fil après quelques jours d'absence. ça a bougé depuis Smile)

Du coup, c'est impossible de tout reprendre, sinon le post va être un vrai parpaing. Je rebondis juste sur 2 ou 3 points.

Et si, mon cas est rare, en tout cas dans mon milieu. Les seuls qui ne sont pas expérimentés à mon âge, c'est simplement qu'ils s'en foutent. Ce qui n'est pas mon cas.

Hum, non, je pense que ton cas n'est pas si rare, simplement, la plupart des gens qui n'ont pas d'expérience ne s'en vantent pas, contrairement aux autres (enfin, à une partie des autres), ce qui les rend beaucoup moins visibles. De plus, leur as-tu demandé pour affirmer qu'ils s'en foutent?

Enfin pour l'avance et le retard, si, c'est important. C'est important parce que le retard que j'ai diminue énormément les chances que j'ai de rattraper ledit retard et donc de parvenir à quoi que ce soit sur le plan sentimental.

C'est comme dans une course, plus on prend du retard, plus il sera difficile de le rattraper, parce que la distance qui nous sépare des autres augmente et notre motivation et nos forces diminuent. Au bout d'un moment, on a plus aucune chance d'arriver.
Mode réponse bateau à la con on : Profites du voyage, alors, quitte à déjà être à la bourre pour l'arrivée.

Déjà, la majorité des gens me trouvent bizarre, voire flippant, voire carrément me considèrent comme une sorte d'anomalie à éradiquer de la surface de la Terre
La majorité des gens t'a déjà dit ce genre de trucs?

Mode connerie on :
Pour me jeter à l'eau, encore faut-il que je sache où est la piscine...
C'est sûr, c'est plus commode, sinon tu as l'option scaphandre pour pas te faire trop mal en tombant sur le béton, mais c'est moins efficace pour draguer, quoique, dans une soirée déguisée, faut voir...


ªr¿Zeb
ªr¿Zeb

Messages : 140
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Mar 3 Fév 2015 - 0:40

zabgahangirl a écrit:Hello,

- les surdoués que j'ai rencontré dans ma vie passée ne le savaient pas l'être donc pour les 2%....

Ce n'est pas exactement le sujet, mais ces 2% sont basés sur une courbe du QI de tout le monde, qui est celle qui ressort toujours en cas de discussion avec des psys ou des recherches sur Internet. Elle regroupe une estimation du nombre de surdoués, de sous-doués (mon Dieu que je n'aime pas ces noms là...) et de normo pensants. Il s'avère que la courbe est symétrique et qu'il y a autant de gens au dessus de 130 (deux écarts-types, quoi que cette entité mathématique improbable puisse être, en plus de la moyenne) et en dessous de 70 (deux écarts-types au dessous de la moyenne) et une moyenne à 100. Ce nombre est 2%.

Donc il s'agit du pourcentages de surdoués dans la population mondiale.

La courbe en question est celle-ci: http://www.acsis-pm.org/Ressources/courbe%20QI.jpeg

J'ai pris la plus lisible et la plus claire, mais il y en a d'autres, avec d'autres limites pour la surdouance (que j'ai aussi vue écrite en "surdouement"... va savoir...) comme par exemple 145 de QI, et d'autres détails. (et ce, avec 70 ou moins comme borne de déficience mentale... ce qui, naturellement, donne BEAUCOUP moins de sur- que de sous-...)

J'en ai aussi vu avec des pourcentages qui ne collaient pas tout à fait, mais qui étaient proches (2,3 %< 70QI et 2,1%>130QI). Et des indications qui donnent à Einstein et Mozart un QI de plus de 160, ce qui, au vu des accomplissements de ces deux immenses personnages, ne me surprend pas trop... surtout Mozart, en fait...

zabgahangirl a écrit:
- ne le prends pas c'est pour toi mais au vu de tes réponses fournies on voit que tu n'as en fait "rien" quasi à dire sur l'échange....banal... et non fourni de données.... (je te laisse voir comment tu le comprends avant de développer si ça te tilt quelque chose)

Ben, non, puisqu'il s'agit d'un échange banal et non-intéressé sur les cours et diverses choses qui ne mèneront pas à quoi que ce soit.

Quand aux données... c'est beaucoup comme ça que je fonctionne, ce qui est bizarre pour quelqu'un qui ne comprend pas les maths en dehors des stats.

zabgahangirl a écrit:
- ton pote et ses dix années.... a du se prendre un nombre incalculable de "gadins" dont évidemment il ne t'a pas parlé....

Certes, mais il a tout de même réussi depuis dix ans. Ils ont tous réussi. Les filles susceptibles de m'intéresser risquent d'être bien plus rares que les filles qui sont susceptibles d'intéresser d'autres mecs moins spéciaux, donc ce ne sont pas les mêmes échecs/réussites, d'ailleurs.

zabgahangirl a écrit:
- sur le temps à consacrer à quelqu'un....tu pourras si tu rencontres une fille, lui dire je suis méga occupé en ce moment mais t'es chouette est qu'on peut se revoir la semaine prochaine (ça aussi ça sera un signe, le fait que tu aies envie de dégager du temps...) par contre si tu dois, là, très occupé, te demander comment ça fonctionne...effectivement... ce n'est peut être pas le moment...(sauf si après demain tu croises le regard d'une fille qui te donnera envie d'aller lui parler...) car ça t'ajoute d'un, des réflexions à avoir et de plus tu peux voir négativement ce sujet car justement il parasite d'autres réflexions plus urgentes apparemment.

Justement, je viens d'arriver au bout de la SEMAINE DE L'ENFER PREPA avec devoir, exposé et interrogation orale à préparer/passer/récupérer. Je commence à être plus libre.

zabgahangirl a écrit:
- pour aller plus dans la psycho, ton post dès le départ m'a fait pensé aux rapports éventuels : père/fille, mère/fils...

Là par contre, je ne comprends pas. Je suis à peu près sûr que ce n'est pas une incitation à l'inceste, par contre...

Mais sinon, oui, je m'entends bien avec mes parents. Et mes frères et soeurs aussi.

zabgahangirl a écrit:
- question : rencontres tu les mêmes problèmes à entrer en communication et poursuivre un dialogue avec un homme ?

C'est à dire qu'en tant qu'hétérosexuel, je n'ai pas les mêmes débouchés avec un homme qu'avec une femme. Mais, oui, c'est relativement difficile.

Ce que je veux dire, c'est que demander à quelqu'un l'heure/les cours /si la France a gagné à la finale de coupe du monde de handball (oui, et je m'en fiche), ce n'est pas du tout la même chose que de lui parler dans le but de lui faire comprendre qu'on est intéressé, et ça, je pense que c'est pareil pour tout le monde, homme ou femme, et quelque soit celui/celle d'en face.

zabgahangirl a écrit:sinon je viens de tomber là : http://www.zebrascrossing.net/t19737p20-de-la-difficulte-de-rentrer-en-relation#884267

as tu lu ? c'est intéressant sur le sujet...

Lu en diagonale et globalement, je n'ai pas trop compris ce que tout le monde voulait dire... Je vais relire plus attentivement à une heure plus appropriée.

Paradoxe a écrit:Je vais détailler car tu n'as peut être pas compris mon point.

Tu te comportes comme un sale con pleurnichard déjà à l'écrit, si tu fais de même à l'oral, voire pire, il est évident que quasiment personne ne sera attiré par toi.

A l'oral, ça va mieux, à condition qu'on ne me lance pas sur ce sujet là. Là, ça devient tout aussi mauvais. Mais il faut me lancer.

Paradoxe a écrit:
Tu veux savoir comment entrer en relations avec des filles, c'est facile :
- être souriant, détendu et de bonne humeur

En groupe et hors du cadre scolaire, ça devrait le faire. Reste à savoir comment on entre en groupe hors du cadre scolaire.

Paradoxe a écrit:
- bien présenter physiquement (habit, coiffure, peau, rasage) selon les codes qui correspondent à son style

La première partie du conseil est comprise, la seconde beaucoup moins. Je n'y connais absolument rien en mode/codes/styles/whatever.

Et ça fait une semaine qu'il faut absolument que je me rase. (parce que oui ma barbe est très moche, je serais même recalé à DjihadTV) Mais comme c'était la SEMAINE DE L'ENFER...

Paradoxe a écrit:
- être à son écoute, tout en sachant rebondir sur les sujets avec naturel

Là, c'est plus compliqué. Je suppose que c'est affaire d'entraînement.

Paradoxe a écrit:
- avoir un humour qui la touche

Là, par contre, c'est la loose, parce qu'à moins que je ne fasse une remarque particulièrement facile, mon humour reste très mal compris. Sauf quand je fais des blagues de bites, mais ça ne fait rire que le public masculin.


Et là, tu prépares déjà toute une batterie d'argument pour m'expliquer que c'est faux, que ça ne marche pas, du moins avec toi, car toi tu blablabla pas comme les autres. Tout ça pour en arriver à l’inévitable conclusion : pour être avec une fille il me faut X, je ne peux pas avoir X, donc je suis foutu.[/quote]

Ce que vous me présentez me paraît impossible à obtenir à cause des divers problèmes déjà mentionnés...

Paradoxe a écrit:
Tu n'essayes pas de nous laisser t'aider à réussir, tu essayes de nous prouver que tu vas échouer.

Oui, tu est intelligent, oui, tu as très souvent raison, mais qu'est ce qui est le plus important : Avoir raison et être malheureux ou admettre un autre pont de vue et obtenir une chance d'aller mieux ?

Écoutes un peu ce qu'on te dit au lieu de tout balayer d'un revers de main.

Ce n'est pas la question d'avoir raison ou tort, c'est d'avoir une chance ou non. Si j'admet un autre point de vue qui est faux, mes chances n'augmentent pas. Par contre, l'espoir que j'y aurais placé se transformera en désillusion. Autrement dit, je perds à accepter un point de vue que je sais faux.

Ce qui serait positif, ce serait d'adopter un point de vue en me disant qu ça ne va pas marcher, et qu'en fait, ça marche. Sauf que je sais aussi que faire quelque chose en se disant qu'on va échouer fait qu'on va échouer.

ªr¿Zeb a écrit:De retour sur le fil après quelques jours d'absence. ça a bougé depuis Smile)

Dans le fil et les idées proposées, oui. Dans ma tête, moins...

ªr¿Zeb a écrit:
Du coup, c'est impossible de tout reprendre, sinon le post va être un vrai parpaing. Je rebondis juste sur 2 ou 3 points.

Hum, non, je pense que ton cas n'est pas si rare, simplement, la plupart des gens qui n'ont pas d'expérience ne s'en vantent pas, contrairement aux autres (enfin, à une partie des autres), ce qui les rend beaucoup moins visibles. De plus, leur as-tu demandé pour affirmer qu'ils s'en foutent?

C'est peut-être dû au fait que tu as un regard extérieur, mais je peux t'assurer que l'immense majorité des gens de toutes les classes que je connais ont tous une expérience depuis des années. La seule pour qui ce n'est pas le cas est une carriériste qui ne se préoccupe que de sa réussite professionnelle et est incapable d'entrevoir une image du bonheur autrement que par le fait qu'on considère qu'elle a réussi. Je te laisses imaginer le personnage. Sinon, il y a ma soeur, qui n'a tout simplement pas envie de sortir avec qui que ce soit pour le moment, pour des raisons que je n'arrive pas à identifier, mais... c'est une artiste, donc, je suppose que c'est normal.

ªr¿Zeb a écrit:
Mode réponse bateau à la con on : Profites du voyage, alors, quitte à déjà être à la bourre pour l'arrivée.

C'est à dire que partout où je regarde, je ne vois que des gens heureux et qui en plus veulent ma disparition de leurs vies... on peut faire mieux, comme panorama. On se prend à espérer d'être vite arrivé.

ªr¿Zeb a écrit:
La majorité des gens t'a déjà dit ce genre de trucs?

Je t'accorde que la majorité des gens n'a pas les épaules pour me le dire en face. Je suis peut-être notoirement faiblard, mais je suis grand quand même.

Par contre, l'écrasante majorité des gens le pensent et ont une façon de me regarder qui fait que je n'ai aucun doute. Je suis bizarre, je parle bizarrement, j'agis bizarrement, et je pense bizarrement. Je marche même bizarrement. Et on me demande beaucoup d'arrêter mes conneries.

Mode connerie on :
ªr¿Zeb a écrit:
C'est sûr, c'est plus commode, sinon tu as l'option scaphandre pour pas te faire trop mal en tombant sur le béton, mais c'est moins efficace pour draguer, quoique, dans une soirée déguisée, faut voir...

Je n'en suis pas sûr, parce que mes derniers cours de physique remontent à loin et ne concernaient pas la gravitation, mais ajouter de la masse augmente l'inertie de l'objet, donc l'énergie qu'il a en touchant le sol à même vitesse, non?
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par richbitch le Mer 18 Fév 2015 - 21:12

Bonjour Khaorix.

Je n'ai pas tout lu mais, au risque d'arriver comme un poil dans la tisane, j'y vais tout de même de mon petit post.

J'ai connu ma première histoire d'amour à ton âge. Avant cela, j'étais assaillie par les mêmes doutes que toi. Mis à part un ou deux bovarysmes et quelques expériences plus proches du cacolac que de l'ambroisie, j'étais acculée à l'effroyable constatation du rien. Bien sûr, mes propres questionnements étaient décuplés par le clan des couples qui ont eut vite fait de me reléguer à la nana chelou/frigide/psychopathe et ce avec la plus grande condescendance. Je restais néanmoins fascinée par cette bande de cons : quelle évidence ont ils compris et qui pourtant m'échappe ?

Et puis j'ai rentré celui que j’appellerai LKEFHLZBE.
La première fois que j'ai vu LKEFHLZBE, je me suis dit "quel pauvre type" (j'étais cruelle à 19 ans).
Mais il est devenu un pote que je voyais avec d'autres potes. Des après-midis, des soirées. Toujours en groupe. Ce groupe était bien soudé, nous commencions tous à bien nous connaître. Et là, LKEFHLZBE a commencé à me plaire. C'était réciproque. Il ne m'a pas draguée, je n'ai rien fait non plus. En apprenant à le connaitre, j'ai accédé à sa personnalité. A l'observer pendant des mois, j'ai vu sa sensibilité. A échanger avec lui, j'ai vu sa pertinence et sa douceur. J'ai bien mis 8 mois à tomber amoureuse mais je peux te dire que le "pauvre type" est devenu une des plus belles histoires de ma vie.

Bref, mes émotions amoureuses prennent beaucoup de temps à se construire et réclament un biotope favorable pour s'épanouir (amis, confiance, sécurité).
J'ai besoin de connaitre l'autre, lui faire confiance. J'ai également besoin de voir sa fragilité, sa douceur. Il me faut des mois avant de pouvoir entrevoir une "vérité" chez l'autre, débarrassée de mes préjugés et de ses protections. Et inversement.
Autant te dire que le speed dating et le consumérisme des sites de rencontre me foutent de l'urticaire.

Vala. Bisous.

richbitch

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  - Page 2 Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Jeu 19 Fév 2015 - 3:58

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum