Comment ça marche?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Comment ça marche?

Message par Khaorix le Sam 24 Jan 2015 - 2:00

Bonjour/bonsoir/ ce que vous voulez.

Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas envie de se taper la présentation que j'ai écrite il y a bien trop longtemps et qui aurait besoin d'une mise à jour, je suis une sorte de taré vivant quelque part en France, en classe préparatoire de lettres (ou hypokhâgne, sous-flemmards à genou cagneux, surnom donné par les étudiants de Saint-Cyr: voilà, comme ça, j'ai appliqué la technique Coppola, vous avez appris quelque chose et même si le reste du message vous ennuie à mourir, vous serez contents de l'avoir lu.) J'ai 18 ans, je vais sur mes 19, comme la majorité des étudiants en première année. Diagnostiqué zèbre vers 6-7 ans. Redécouverte récente grâce à une amie zébrée. Découvert ZC, inscrit, pouf, absent pendant des mois, ce soir, grosse déprime, je reviens. J'ai besoin de conseils, j'ai besoin de comprendre comment ça marche ce Jeu de l'amour et du Hasard comme dirait notre ami Marivaux (et j'espère que c'est bien lui parce que sinon j'ai les glandes. <vérifie sur Wikipédia> Oui, c'est bien lui. Sauvé.)

En ce qui concerne toutes les questions d'identité/orientation sexuelle, disons que c'est bien la seule partie de ma psyché qui ne me pose aucun problème, puisque je suis (pour une fois) dans la norme dominante, les hommes de sexe et de genre masculin et hétérosexuels. Enfin si le problème se trouvait uniquement là, j'aurais moins eu les glandes, je saurait déjà quoi faire, je n'aurais pas besoin de venir vous casser les pieds à minuit passé pour vous parler de ça.  

Le problème que j'ai, c'est que je ne comprends positivement rien aux rapports sociaux entre les gens. Ni aux gens eux-mêmes d'ailleurs. Mais surtout, je ne comprends pas comment ça marche en amour. (D'où le titre.)

Alors, je parle bien d'amour, pas d'amitié, et pas non plus de sexe. L'amitié, ça va. A peu près. J'ai rencontré des gens qui n'arrivent pas à me faire chier, donc ça va. Et pour le sexe... disons qu'on peut tenir tout seul... même si c'est théoriquement mieux avec un(e) partenaire... mais pour ça, ça viendra après la résolution du problème amoureux, s'il se résout... Bref.

Quand je dis "ça", c'est à dire le mode d'emploi de la chose de l'amour. Je vois ça de l'extérieur, donc je peux me tromper, mais absolument tout le monde (c'est à dire ABSOLUMENT TOUT LE MONDE, quelque soit l'identité du demandeur et du demandé) semble savoir parfaitement ce qu'ils font. Ils et elles ont l'air complètement à l'aise, ils savent ce qu'ils veulent et ils l'ont, ou pas, mais quand ils ne l'ont pas, c'est pas grave, ils savent gérer.

On pourrait résumer ça en une seule phrase: ces gens-là ont de l'expérience. Beaucoup d'expérience. Et grand bien leur fasse, puisque c'est apparemment comme ça qu'on est sensé faire.

Donc, à l'âge que j'ai, on est sensés avoir une expérience relativement considérable sur le plan des relations amoureuses. Assez d'expérience, par exemple, pour savoir quoi faire, quoi dire, comment on aborde les gens, comment on reconnaît les gens qui nous intéressent... Sans parler de tout le plan physique, hein, les bisous et les câlins, ce genre de choses à propos desquelles je mise toute ma vie sur les instincts animaux... sans doute à tort... mais ça, on en parlera plus tard.

Bien. Donc, les pingouins s'enculent au pays des Bisounours, tout va bien et le monde est content. J'ai juste un petit détail à pointer... Et moi dans tout ça?

Parce que concrètement, toute cette expérience que les pingouins ont accumulée vient bien de quelque part. Je présume que c'est acquis de façon pratique, puisque personne ne s'est jamais trimbalé avec un Manuel de Séduction (+ 3 en Charisme!) ou je ne sais quoi devant mes yeux, et que quand je demande le mode d'emploi, on me regarde comme si j'étais un alien et on me dit que ça n'existe pas. Je n'ai pas fait la démarche de regarder les livres les plus vendus de ces dernières années, parce que le fait qu'on y retrouve Zemmour suffirait probablement à me motiver assez pour terminer de mettre au point mon plan parfait d'extermination de toute vie sur Terre à part les cafards et les chatons, mais je suis à peu près sûr qu'on y trouve pas plus de Manuel de Séduction (+3 en Charisme!) que de bonne littérature.

DONC une expérience pratique de la chose. (LA CHOSE comme dans les films d'horreur, oui oui.) Une expérience qu'ils/elles ont accumulée pendant un bon moment aussi, il me semble, au vu des statistiques sur les premiers baisers (en moyenne à 14 ans?) du premier rapport sexuel ( un peu moins de 17 ans). Ce qui me confirme que j'ai un retard de presque 5 ans sur les autres.

Et moi qui me prenait pour un gamin précoce.

Ce qui me fait le plus peur, c'est surtout cette expérience que je n'ai pas. Parce que les filles de ma tranche d'âge (donc, celles qui sont intéressantes en ce qui me concerne, même si je suppose que ça s'applique aussi aux garçons...) sont habituées à ne côtoyer que des gens qui ont cette expérience et donc la prennent pour acquis. Autrement dit, ne pas avoir cette expérience constitue un handicap majeur qui me désavantage de façon monstrueuse par rapport aux autres mâles.

D'autant que je ne suis pas particulièrement beau, malgré ce que ma mère tente de me dire, que je porte les cheveux longs, mais surtout que j'ai tendance à dire tout ce qui me passe par la tête, à parler tout seul, à demander à mon voisin en plein cours de philo la valeur d'un gogol plex parce que j'ai oublié... bref ce genre de choses délicieuses qu'introduit la pensée arborescente... du moins je crois, je suis étudiant en lettres, pas en psychologie...

Donc quelqu'un de bizarre. Et quelqu'un dont on se souvient et qui ne passe pas inaperçu, d'autant que je suis plutôt grand. (OK, je suis très grand. Mais cette année, il y a un homme plus grand que moi dans la classe. Pas de beaucoup, mais quand même, c'est la première fois que je vois ça. Du coup je me sens plutôt moyen. Mais on s'en fout.)

Je précise que je ne suis pas particulièrement bon dans ce que je fais. En tant qu'études, puisque je suis 33° de ma classe (sur 46); en tant que tout le reste, parce que je n'ai pas de compétence particulière, en tout cas, rien qui ne me paraisse utile dans ce genre de cas. (A moins que lire plus vite que la moyenne ne compte, et encore, même là je ne suis pas exceptionnel. Si, j'ai une bonne mémoire. Mais bon... Si, je sais réfléchir vite. Le problème, c'est que les sujets de réflexion m'emmerdent et que les sujets qui ne m'emmerdent pas sont chiants comme la mort et complètement incohérents. Et dire qu'il y en a qui m'appellent un génie...)

Bref, mes caractéristiques et mon arsenal ne me donnent que peu de chances de survie face aux autres mâles dominants. Je vais faire une analogie qui parlera à tout le monde: je suis comme David à qui on a confisqué sa fronde parce qu'il a pété les carreaux du voisin alors qu'il s'entraînait à combattre Goliath. Face à la concurrence d'un autre mec, je ne fais clairement pas le poids. Et, j'ai envie de dire, d'accord.OK, j'admets, je suis un mec nul et il n'y a aucune raison pour laquelle une mademoiselle devrait accepter d'être avec moi plus qu'avec un autre.

Sauf que tous les autres sont avec quelqu'un. Tous. Vraiment tous. Et ceux qui n'y sont pas l'ont été. Et les rares qui ne l'ont pas été ne l'ont pas été par choix, pas par incapacité. Je ne connais personne d'autre que moi qui se sente forcé à l'asexualité comme je le suis. Personne. Et je connais quand même un certain nombre de gens.

J'ai envie de dire... Est-ce que tout est définitivement foutu?

Je veux dire, ce problème d'expérience va continuer à s'accroître. Peut-être qu'il y a un pallier vers 25-30 ans? En tout cas, pour l'atteindre, il semble falloir une certaine quantité de tentatives et d'échecs. Pour faire une tentative à mon âge, il semble falloir une certaine expérience. Expérience que je n'ai pas et qui est nécessaire. Autrement dit, tout a l'air foutu.

Je précise aussi qu'il faut me prendre au sérieux quand je dis que je n'ai aucune expérience. Vraiment aucune. Mais absolument NADA QUE DALLE. Ach nicht verboten purikolozo, NIET POPOV. C'est à dire que l'étendue de mes connaissances sur le sujet se limitent à dire bonjour à la personne qui nous intéresse avant que la conversation commence. Je ne sais pas comment commencer la conversation, quoi dire, ce qu'il ne faut surtout pas dire, comment ne pas être un connard... Même reconnaître quelqu'un qui me plaît, je ne sais pas faire. C'est dire. Alors de là à savoir si cette personne est intéressée, si elle ne s'ennuie pas comme un rat mort, si elle n'a pas envie de me tuer, de me découper et de m'enterrer à quinze endroits différents aux quatre coins de la planète et de verser du sel sur mes tombes pour être sûre de ne plus jamais me revoir... j'en sais rien.

Je ne comprends strictement rien à rien sur le plan social et encore moins sentimental. En d'autres termes, je suis une sorte de sociopathe de l'amour: je ne sais pas exactement si je ne ressens rien ou si je ressens quelque chose que je ne reconnais pas... mais je ne comprends pas.

Dans l'hypothèse qui affirme que je ne ressens rien, alors, c'est peut-être que personne ne me plaît, et ça pose des questions encore plus alarmantes. Dans ce cas, où trouver des filles susceptibles de me plaire? (Je dis fille, parce qu'en termes d'attraction physique, les messieurs ne fonctionnent juste pas sur moi. Le plus beau mec du monde sera au mieux "pas hideux" en ce qui me concerne.) Parce qu'apparemment, l'école, ça ne marche pas; je ne fréquente pas les églises; je ne trouve rien sur Internet; je me méfie des sites de rencontres, et de toutes façons, mes tentatives de recherche sur l'un d'entre eux se sont révélées inutiles; j'ai tendance à être solitaire et asocial et à fuir les foules. Je ne parle pas aux amis d'amis, ce genre de choses. Ajoutons à cela que les gens ne viennent pas naturellement vers moi, sauf pour me demander de l'argent ou les cours du jour, et encore, ils font ça à contrecœur. Une sorte d'aimant, mais à l'envers, tu vois? Un trou blanc des relations sociales.

Ou sinon, je suis juste un taré qui ne ressens rien pour personne. Ce qui me rassure presque, parce que dans ce cas, on peut parfaitement m'envoyer en asile, me shooter aux calmants 24h/24, me coller dans une cellule capitonnée et m'oublier là jusqu'à ce que j'y passe et ça résout tout le problème. Vu le matos qu'on va me donner si c'est le cas, je ne verrais de toutes façons pas la différence.

Dans l'hypothèse où je ressens des choses sans les reconnaître, comme je ressens complètement un truc étrange dans ma cage thoracique en ce moment sans trop savoir si c'est de la honte ou du désespoir, alors tout n'est pas complètement perdu, sauf que tout est à apprendre et que je ne sais rien. D'autant que j'ai un peu de mal à concevoir comment on peut transmettre quelque chose de non-linguistique comme une sensation qui semble fortement évoluer d'un individu à l'autre, étant peut-être complètement unique à chaque personne (et si c'est le cas, je suis dans la merde). D'autant que je suis Bergsonien sur ce coup là: la pensée et les sensations sont au delà du langage, elles ne sont pas traduisibles en mots.

Autrement dit... Qu'est ce que je fais? J'en prend une au hasard? Comme ça, au pifomètre? Comment je sais si ça marche, si l'expérience a des résultats? Comment je mène l'expérience, déjà? Je lui raconte quoi, comment fonctionne un AK-47? (Oui, je sais comment fonctionne un AK-47. Dans les détails. Mais je doute que ça intéresse franchement qui que ce soit d'autre que moi...)

Où est le bon Dieu de mode d'emploi de la vie quand on en a besoin?

J'ajouterais à cela que cette demande de soutien est surtout motivée par trois choses:
A: Une jalousie morbide qui me serre le bide à chaque fois que je vois un couple qui a l'air heureux. Ça me troue littéralement le cul. C'est à gerber. Pourquoi eux et pas moi? Je dois bien valoir à peu près autant que ce mec, non?
B: J'ai le sentiment d'en avoir besoin. Vraiment besoin. Que ma vie sera incomplète sans amour.
C: J'ai aussi le sentiment qu'il faut que ça arrive VITE. Parce que sinon je suis foutu. Ce n'est qu'une impression et elle est sans doute fausse... mais elle est lancinante et c'est probablement ce dont je suis le plus sûr au jour d'aujourd'hui: je ne vivrais pas vieux et je n'ai pas envie de rester seul tout le temps.

BREF.

J'ai besoin des informations suivantes (sans ordre particulier... on n'est pas à ça près) qui manquent à ma base de données:
1: Quelles sont les manifestations physiques et mentales d'un "coup de foudre" ou toute autre forme de l'apparition du sentiment amoureux chez l'homme adulte? Comment reconnaître ces manifestations? Si besoin est, existe-t-il d'autres symptômes similaires qu'il ne faut pas confondre?
2: Comment faire comprendre à ladite personne que l'on est intéressé? Comment engager une conversation ne portant pas sur un sujet bateau et débile comme les cours/devoirs (conversations trop courtes et sans intérêt aucun)?
3: Quels sont les signes extérieurs qu'une partenaire potentielle est susceptible d'envoyer si elle est intéressée, et comment les décrypter? Quels sont les signes qui indiquent qu'elle n'est absolument pas intéressée? Quels sont les signes qui indiquent qu'elle vous hait?
4: Y-a-t-il des tabous, des sujets à éviter absolument lors d'une conversation? Des choses à ne surtout pas dire?
5: Est-il possible d'avoir cette conversation fatidique n'importe où, ou des lieux sont-ils plus indiqués que d'autres? Le cas échéant, comment les inviter/conduire à ces lieux privilégiés? Comment engager la conversation menant à cette invitation et à quelle moment la lancer?
6: Qu'est-ce que la drague? Comment cela fonctionne? (En fait c'est plus ou moins un condensé des 5 premières catégories que questions...)
7: Comment sait-on qu'il est possible que cela fonctionne? Y-a-t-il de fausses pistes à ne pas confondre avec les vraies?
8: Voyez-vous quelque chose à rajouter dans tout cela? Me manque-t-il autre chose?
9 : Avez-vous besoin de plus de renseignements de ma part? Si oui, lesquels?

TL ; DR: Si vous n'avez pas le temps ou la patience de lire l'intégralité de ce très très très long post, s'il vous plaît, ne me donnez pas du Pavé César. Partez et ne revenez jamais, ou alors allez faire autre chose et revenez quand vous serez d'humeur. J'ai déjà peur de ne pas donner assez d'infos, alors prenez le temps d'aller les chercher dans ma prose chaotique les quelques bribes qui peuvent vous être utiles.

PS1: Par pitié, ne me donnez pas dans le "Tu es encore jeune, tu as tout le temps." Référez vous au A et au C: non, je n'ai pas tout le temps. Référez-vous au paragraphe sur l'expérience : en fait, j'ai de moins en moins le temps.

PS2: Par pitié, ne me donnez pas dans le "Tu la reconnaîtras quand tu la verras". Je n'y crois pas et je refuse d'y croire, parce que sinon, cela signifie que je n'ai qu'une et une seule chance au MONDE. Ce qui signifie qu'à ce rythme, autant acheter toutes les semaines un billet de loto, gagner, acheter un robot-simulateur et m'en contenter, parce que je vais me foirer très souvent.

PS3: En fait, évitez de me répondre par un lieu commun. Je les ai déjà entendus plus de fois que vous ne pourrez les écrire. Pas la peine d'insister. J'ai mes raisons de considérer qu'ils ne s'appliquent pas à mon cas et je les ai déjà énoncées. Je ne tiendrais pas compte des lieux communs, point barre.

PS4: Je tiens à vous remercier de votre attention et à vous féliciter d'avoir supporté ma prose chaotique aussi longtemps et aussi fidèlement. J'attends avec impatience vos réponses et divers conseils avisés.

PS5: Je tiens à m'excuser si d'aventure vous tombiez sur quelques fautes de français dans ce long long long post. C'est assez dur d'écrire entre 23h30 et 2h du matin quand on a déjà 4 heures de retard sur son planning sommeil depuis le début de la semaine.

PS6: Masochistes de terminale, la prépa vous tend les bras.

PS7: (En fait, j'ai rajouté celui-là pour finir sur une note positive). Joyeux Noël.

PS8 (parce que le 8 est mon chiffre favori et que j'avais envie de le rajouter): D'après le compteur d'Open Office, ce post fait un peu plus de 4 pages, presque 4 et quart; il compte (sans ce PS) 2818 mots et 16037 caractères, le nombre moyen de caractères par mot étant donc de 5,69. Notez que le hasard des mathématiques me trolle même dans les lettres.
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 14:19

Hello, as tu lu "comment on devient amoureux ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par ªr¿Zeb le Dim 25 Jan 2015 - 16:32

C'est très intéressant, le fonctionnement d'une kalash. Sans blague.
ªr¿Zeb
ªr¿Zeb

Messages : 140
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 17:11


BREF.

J'ai besoin des informations suivantes (sans ordre particulier... on n'est pas à ça près) qui manquent à ma base de données:
1: Quelles sont les manifestations physiques et mentales d'un "coup de foudre" ou toute autre forme de l'apparition du sentiment amoureux chez l'homme adulte? Comment reconnaître ces manifestations? Si besoin est, existe-t-il d'autres symptômes similaires qu'il ne faut pas confondre?
2: Comment faire comprendre à ladite personne que l'on est intéressé? Comment engager une conversation ne portant pas sur un sujet bateau et débile comme les cours/devoirs (conversations trop courtes et sans intérêt aucun)?
3: Quels sont les signes extérieurs qu'une partenaire potentielle est susceptible d'envoyer si elle est intéressée, et comment les décrypter? Quels sont les signes qui indiquent qu'elle n'est absolument pas intéressée? Quels sont les signes qui indiquent qu'elle vous hait?
4: Y-a-t-il des tabous, des sujets à éviter absolument lors d'une conversation? Des choses à ne surtout pas dire?
5: Est-il possible d'avoir cette conversation fatidique n'importe où, ou des lieux sont-ils plus indiqués que d'autres? Le cas échéant, comment les inviter/conduire à ces lieux privilégiés? Comment engager la conversation menant à cette invitation et à quelle moment la lancer?
6: Qu'est-ce que la drague? Comment cela fonctionne? (En fait c'est plus ou moins un condensé des 5 premières catégories que questions...)
7: Comment sait-on qu'il est possible que cela fonctionne? Y-a-t-il de fausses pistes à ne pas confondre avec les vraies?
8: Voyez-vous quelque chose à rajouter dans tout cela? Me manque-t-il autre chose?
9 : Avez-vous besoin de plus de renseignements de ma part? Si oui, lesquels?


Je pourrais répondre une par une à des questions (auxquelles tu trouveras d'ailleurs toutes les réponses en la tapant une par une par mots clés sur google. Donc je ne vais pas le faire, pour m'être à une époque poser tout ou partie de ces questions, j'aurai tendance à te conseiller de faire ce que j'ai fait ensuite, à savoir me dire : oh et puis merde Smile et à aller "apprendre" sur le tas en faisant ce que j'avais envie au moment où j'en avais envie. ah et aussi surtout le conseil de communiquer en direct : euh melle est ce que cela pourrait signifier que vous êtes intéressée ? parce que si c'était le cas, je trouverai ça intéressant, étant moi même intéressé de savoir si vous êtes aussi intéressante qu'il me semble en première analyse que vous l'êtes. sinon tu te poses les questions toi même (et en fonction d'un milliard de type de femmes différentes donc t'as pas fini Smile et ensuite tu prendrais ici l'habitude de systématiquement ensuite passer par un tiers.... en terme de temps, tu en perds Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Dim 25 Jan 2015 - 22:57

@ Zabgirl: Je n'ai pas lu ceci. Est-ce un livre? Un message sur le forum? Je vais vérifier, je reviendrais éditer ce message au cas où.
EDIT: La recherche avec le mot clef "Comment" n'a rien donné sur cette section. Essai dans tout le forum. Je reviens.
EDIT PIAF (ahaha je suis drôle hahaha...): Définitivement pas un sujet du forum.

@ªr¿Zeb : Tu as un pseudo tellement étrange que j'en ai fait un copié-collé. Pour ce qui concerne ton message non moins étrange... oui, c'est vachement intéressant, et je suis sûr que de nombreuses filles trouveront également cela très intéressant, mais c'est vachement limité comme sujet de conversation...

@zabgirl: (Tiens, c'est la même personne que le premier commentaire.)

Le problème avec Google, c'est que je vais probablement me retrouver avec des informations contradictoires voire fausses. Mais tu as raison, c'est probablement une bonne idée, même si je me méfie des sites de séduction comme de la peste...

Quant à apprendre sur le tas... ben, c'est joli comme idée, mais c'est justement pour cette raison que je pose les questions... Parce que là, maintenant, tout de suite, tout ce que je peux dire, c'est "Bonjour." Je ne pense pas que ça soit suffisant.

Donc, ça ne résout rien...

Par contre, merci pour le conseil de demander directement à la demoiselle si elle est intéressée. J'ai un peu peur de me prendre une claque, mais je suppose que c'est au cas-par-cas.

Quant à passer systématiquement par un tiers... non, j'ai juste besoin d'une mise initiale. D'une expérience théorique pour remplacer la pratique que je n'ai pas eue. C'est probablement une illusion (parce que bon... faut pas se leurrer, savoir exactement comment faire une opération à cœur ouvert ne fait pas de nous des chirurgiens...) mais c'est mieux que pas d'expérience du tout et de toutes façon il est trop tard pour commencer à accumuler de l'expérience pratique auprès de vraies débutantes (parce que ça, c'est la définition même de la pédophilie, et c'est illégal et immoral et franchement dégueulasse...)

Donc, bah, merci déjà du conseil de demander en live. Et puis, merci pour ce temps passé à lire et répondre, c'est déjà super sympa.
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Dim 25 Jan 2015 - 23:24

C'est un livre Smile qui m'a beaucoup apporté sur le sujet Smile qui m'a servi de base Smile et de réflexions à chaque fois. Smile

et aussi ceux là :

david richo "être adulte en amour" savoir ce que l'on veut, être bienveillant
les relations durables de Gérard Apfeldorfer
du premier rendez vous à l'amour durable : identifier ses problèmes relationnels, se libérer de l'insécurité affective, vaincre la peur de l'engagement, construire enfin une relation durable

avec lesquels en base et plus qu'avec des choses du net et en plus regroupés dans des livres que tu peux lire hors net hors pc, tu peux finalement te faire tes propres idées, ta propre analyse et tes propres techniques pour ce que tu veux.

(je te conseille aussi d'aller sur des forums de filles Smile j'en suis une et j'ai beaucoup plus appris sur des forums d'hommes que sur ceux des filles Smile

voilà mon concept à moi Smile j'ai trouvé que pour les gars sur le net hormis des techniques plutôt en mode "chasseur" (mais sans jugement aucun) il y avait peu sur la communication que je dirai plus "affective Smile

un bonjour c'est déja beaucoup plus que tu crois. et te familiariser avec un vocabulaire (le tien) plutôt que de te prendre la tête à essayer de faire comme truc ou machin.

du coup je me lâche mais si Bernard Hinault t'apprend les techniques du vélo, tu devras quand même pratiquer, pédaler, tomber, te relever. Smile

mais bon puisque les conseils de filles ça te plait pas Wink je vous laisse entre gars Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par ªr¿Zeb le Lun 26 Jan 2015 - 0:32

1: Quelles sont les manifestations physiques et mentales d'un "coup de foudre" ou toute autre forme de l'apparition du sentiment amoureux chez l'homme adulte? Comment reconnaître ces manifestations? Si besoin est, existe-t-il d'autres symptômes similaires qu'il ne faut pas confondre?
2: Comment faire comprendre à ladite personne que l'on est intéressé? Comment engager une conversation ne portant pas sur un sujet bateau et débile comme les cours/devoirs (conversations trop courtes et sans intérêt aucun)?
3: Quels sont les signes extérieurs qu'une partenaire potentielle est susceptible d'envoyer si elle est intéressée, et comment les décrypter? Quels sont les signes qui indiquent qu'elle n'est absolument pas intéressée? Quels sont les signes qui indiquent qu'elle vous hait?
4: Y-a-t-il des tabous, des sujets à éviter absolument lors d'une conversation? Des choses à ne surtout pas dire?
5: Est-il possible d'avoir cette conversation fatidique n'importe où, ou des lieux sont-ils plus indiqués que d'autres? Le cas échéant, comment les inviter/conduire à ces lieux privilégiés? Comment engager la conversation menant à cette invitation et à quelle moment la lancer?
6: Qu'est-ce que la drague? Comment cela fonctionne? (En fait c'est plus ou moins un condensé des 5 premières catégories que questions...)
7: Comment sait-on qu'il est possible que cela fonctionne? Y-a-t-il de fausses pistes à ne pas confondre avec les vraies?
8: Voyez-vous quelque chose à rajouter dans tout cela? Me manque-t-il autre chose?
9 : Avez-vous besoin de plus de renseignements de ma part? Si oui, lesquels?

1 : aucune idée, étant moi même une fille... quoique.
2 : Il doit bien y avoir une foule de sujets qui t'intéressent (d'ailleurs, hormis les AK 47, tu n'en as pas fait mention), pourquoi chercher à parler d'un truc qui ne t'intéresse pas au prétexte de vouloir engager une conversation?
3 : Si tu doutes de la signification de telle ou telle attitude, tu peux toujours l'interpréter de la manière qui t'arrange le plus Smile Sinon, demander à la personne concernée.
4 : Ca doit dépendre des gens, j'imagine. Il paraît qu'il ne faut pas lui dire qu'elle ressemble à ta mère, c'est pas vendeur.
5 : Oui, je pense que n'importe où fait l'affaire. Plus le lieu est improbable, meilleur sera le souvenir, et puis si ça peut faire une occasion d'en rire...
6 : Heu? Aucune idée à vrai dire. Une technique relou pour pécho?
7 : Ben justement, je dirais qu'on ne sait pas, faut accepter de se planter. (trop facile comme conseil à deux balles, j'en suis moi même incapable)
8 et 9 : joker
ªr¿Zeb
ªr¿Zeb

Messages : 140
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Abonné absent le Lun 26 Jan 2015 - 8:08

Khaorix a écrit:Le problème que j'ai, c'est que je ne comprends positivement rien aux rapports sociaux entre les gens. Ni aux gens eux-mêmes d'ailleurs. Mais surtout, je ne comprends pas comment ça marche en amour. (D'où le titre.)
Ah la la, je suis exactement comme toi ! J'aurais préféré naître chien ou chat, ou animal de basse-cour, beaucoup plus simples dans leur approche du sexe et de l'amour. Les canards par exemple sont de merveilleux conjoints.

Blague à part, j'avais les mêmes problèmes à 18 ans et puis ça s'est estompé à mesure que ma prépa se calmait et que je rentrais dans des études plus intéressantes. J'y vois trois raisons à ça : a) mon corps murissait et je ressemblais moins à un adolescent, b) je pouvais avoir des conversations plus intéressantes, et c) les filles murissaient aussi et commençaient à assumer leur sexualité.
Par la suite, dans la période 21-31 ans, ça a été grandiose. Surtout quand je faisait de la plongée sous-marine à haute dose et que j'avais des épaules et des pectoraux joliment moulés. Cool
Et il faut en profiter car aujourd'hui, à 50 ans, je n'ai plus d'épaules et j'ai du bide. Autant dire que c'est aussi galère que pour toi.

Quant à comprendre comment marche l'amour. Non, je peux pas aider car je n'ai pas vraiment compris comment il fallait s'y prendre pour séduire une nana. Je peux juste dire que l'Amour, c'est prendre soin de l'autre, le chérir, l'aimer telle qu'elle est sans vouloir la changer, et pas lui casser les pieds avec ses propres problèmes existentialistes. Lui permettre d'exister et de s'épanouir.

Je ne suis pas un "chasseur" mais plutôt un "pêcheur" : je trouve un plan d'eau (exemple un site de rencontres), je jette un peu d'appât (photo, annonce), et j'attends que ça morde. Pour l'instant je suis à la diète et pense finir végétarien. Les seuls poissons que j'ai attrapé ces dernières années étaient pleins d'arêtes ! Quasi immangeables.

Je "séduis", je pense, en étant moi-même. En ayant une approche comme si je voulais devenir juste pote avec la fille (et des fois on devient potes sans plus). Et je me sers de mon hyperesthésie pour sentir si elle veut que je lui prenne la main ou que je l'embrasse.
Profites de tes sens particuliers et développes les. A défaut de savoir séduire, ça évite de se prendre des râteaux. Rolling Eyes
L'important, je crois, est de se sentir bien dans sa peau et d'être souriant, agréable.

Il ne me viendrait pas à l'idée de lire un bouquin parce que je suis incapable d'appliquer des "recettes de cuisine" avec les humains.
Et écouter les filles parler entre elles relève d'un certain masochisme.
Mais c'est peut-être la solution ? Va savoir...
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2582
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 11:30

L'avantage de lire un bouquin est de te permettre de ton circuit fermé où tu ne te bases que sur ton vécu à toi Smile le but n'étant pas t'appliquer les recettes des autres mais de trouver d'autres ingrédients que les tiens Smile

si tu n'aimes pas le curry tu peux prendre la recette du riz au curry en changeant l'épice Smile écouter des gars entre eux c'est cool. écouter un gars se parler à lui même car il est sa seule référence c'est ... tiens je ne sais pas ce que c'est puisque j'évite souvent sauf si il a toutes les références sur son sujet Smile là c'est passionnant Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 11:30

http://www.leblogdesrapportshumains.fr/lillusion-de-la-communication/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 11:35

bonjour, j'ajoute car j'ai dormi dessus que déjà un homme se soit posé pour réfléchir au fait qu'il ne savait que dire bonjour ? et venir le poser à d'autres (et donc le reconnaître pour lui même) et aller chercher le contact en disant "je ne sais pas" c'est déjà avoir fait un énorme boulot Smile

ce n'est que mon avis Smile si tu étais en face de moi et que je devais chercher à te faire dire : "mais en fait tu ne sais pas quoi dire ?" et que tu partais dans le sens : "mais si je sais"... on ne communiquera pas, on s'affrontera :)enfin pas moi puisque je me dirai "le gars veut pas s'ouvrir un peu" donc salut, à la prochaine Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Abonné absent le Lun 26 Jan 2015 - 12:46

@zabgirl: Lol, apparemment je t'ai super vexé avec mon commentaire sur les bouquins. J'en suis désolé, ça n'était pas du tout voulu. Il ne fallait pas le prendre personellement.
Je te propose qu'on débatte de ce point dans un autre fil parce qu'on risque de flooder Khaorix.
Par exemple : "Peut t'on trouver des recettes de vie dans des livres ?"
Qu'en penses tu ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2582
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 12:57

C’est qu’il faut savoir, c’est que chaque fille est unique et une technique de drague qui marche avec une fille ne marche pas forcément avec l’autre

http://commentdraguer.voila.net/

(alors moi pour me vexer..... j'ai vu aussi sur doctissimo un gars qui commence sa question : alors moi je suis une quiche ... j'adore ....

comment fonctionne les femmes ? - Techniques de séduction - FORUM ...
forum.doctissimo.fr › ... › Techniques de séduction
11 nov. 2007 - 20 messages - ‎6 auteurs
Enfin bref je suis une belle quiche avec les filles. Et j'aurais aimer avoir des conseils sur la façon d'en rencontrer, et vous arrive t'il d'aborder ...


si tu en ressors plein de choses et que tu veux faire ta théorie par écrit tu peux aller la "pondre" dans le "labo du bonheur" sur cette thématique, ça aidera peut être qui sait "la prochaine quiche ? Wink qui passera par ici avec le même souci Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Abonné absent le Lun 26 Jan 2015 - 14:34

Ce genre de publication m'a toujours laissé pantois. Probablement parce que décrite par des normopensants.
Je suis plus intéressé pour connaître les différentes approches de zèbres, en discutant avec eux, et me construire ma propre approche.
Je pense qu'il faut surtout être soi-même. Autrement on retombe dans le travers du faux-self.
Le concept même de "technique de drague" m'horripile. C'est de la rencontre de deux êtres humains dont on parle et de la connivence qui se noue - ou pas - entre eux.
On n'est pas dans des techniques d'avant-vente bon sang ! Séduire une femme n'est pas un job.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2582
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Lun 26 Jan 2015 - 14:39

Tu es encore jeune, tu as tout le temps, tu la reconnaîtras quand tu la verras.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Lun 26 Jan 2015 - 18:07

Ouh là. Je risque de passer un certain temps à répondre à tout le monde. C'est pas grave. Let's go.

@zabgirl message 1: Tout d'abord, merci pour les titres de bouquins. Je vais passer dans une librairie dans la semaine (parce que devoir de philo qui s'approche à grands pas...) je ferai un saut à la médiathèque pour les emprunter. L'avantage de la prépa, il faut le dire, c'est qu'on apprend à lire très vite.

Ensuite, aller sur des forums de filles... Possible, au risque de passer pour un stalker ou quelconque autre malade mental (mais bon, on est plus à ça près). En tout cas, l'expérience sera intéressante.

C'est justement à cause de l'idée du chasseur et de sa proie que je me méfie des sites de séduction...

Pour ce qui est du bonjour... c'est peut-être bien, mais ça ne dit rien de ce que je suis, ni de ce que je veux... ça ne lance pas de conversation ni rien du tout... c'est banal. Enfin, peut-être pas pour tout le monde, mais je dis bonjour aux gens assis à côté de moi dans le tram, alors...

Quant à la métaphore du vélo, elle est intéressante. En gros, je sais ce qu'est un vélo, il y a des formes qui me plaisent plus que d'autres, j'ai une vague idée des qualités et des défauts de certains modèles, mais pas de gros coup de cœur. Et pour ce qui est de m'en servir, je sais qu'il faut le redresser. Ce qui est embêtant, c'est que je n'ai pas la moindre idée de comment on pédale, comment on tourne, comment on freine, et caetera. Sans même parler des caractéristiques techniques, gonflement des pneus, entretien de la bécane, toutes ces joyeusetés. (D'ailleurs, je suppose que ce Bernard Hinault est un cycliste de haut niveau, mais j'avoue n'en rien savoir. Je verrais sur Wikipédia.)

Enfin, ce n'est pas que les conseils de filles ne me plaisent pas, au contraire je prends tout. Je ne vais pas me priver de la moitié (voire plus...) des sources de conseils qui pourraient sauver mon futur juste parce qu'elles ont deux chromosomes X et pas de chromosome Y...

@ªr¿Zeb : Ton pseudo est définitivement une source d'usure des touches Ctrl, C et V de mon clavier =)
1: C'est pas grave, merci quand même de ta contribution. Avec un peu de chance, quelqu'un d'autre pourra combler nos lacunes communes.
2: Certes, de nombreux sujets m'intéressent. Et pas seulement les armes, même si je m'y connais relativement plus que la plupart des gens (je ne suis toutefois pas un expert et je n'ai aucune expérience pratique avec une arme à feu). Ma question porte surtout sur la nécessité d'engager une conversation sur un sujet qui nous intéresse tous les deux (parce que, bon, si c'est pour ne pas parler, autant acheter une poupée gonflable, ça sera plus rapide) et de comment sélectionner ledit sujet et démarrer une conversation...
3: Etant pessimiste par nature, je te dirais que c'est la meilleure manière de s'attirer des ennuis... Sinon, oui, lui demander en live, au risque de passer pour un taré asocial (que je suis de toutes façons, mais bon...)
4:Bon, effectivement, ça dépend fortement des gens. Et puis je ne risque pas de lui dire qu'elle ressemble à ma mère, vu que les filles qui sont le plus susceptibles de m'intéresser ne lui ressemblent pas.
5: OK. J'éviterais quand même les rails des trains. Sinon, il y a un parc pas loin de mon lieu d'études (oui, techniquement c'est un lycée, mais sinon ça fait lycéen... voilà...)
6: Opinion prise en compte. Merci.
7: Bon. Merci quand même de ta contribution.

@Silwilhith: Toi aussi tu as un nom bizarre, mais il est quand même super classe, on dirait un Grand Ancien des forêts.

Les canards? Ces volatiles qui violent leurs femelles en réunion depuis tellement longtemps qu'elles ont développé par évolution un vagin en tire-bouchon, ce à quoi ils ont répliqué par un pénis de 20 centimètres (soit plus long que la moyenne chez les humains, qui font pourtant facilement dix fois leur taille et leur poids...) également en tire-bouchon? (Abonné à Science et vie, j'ai sorti cet exemple en cours de philo sur l'évolution il y a deux ans. La classe était assez hilare...)

Peut-être que la prépa n'est pas le milieu rêvé, effectivement. Mais le problème, c'est que là, on a 100% de chances de tomber uniquement sur des gens intelligents (pas forcément zèbres, parce que... voilà, mais pas des imbéciles comme j'ai côtoyé au collège...)
Et oui, l'âge devrait théoriquement avoir une importance, surtout en fin d'adolescence. Le problème... J'ai pas le temps et j'ai beaucoup de retard.
Sans dire que j'ai vraiment du bide, j'ai effectivement pris un peu de poids cette année. Pas bien grave (j'ai dû prendre un kilo et j'avais de la marge) mais il vaudrait mieux éviter que ça devienne trop. Enfin, on est pas là pour parler de ça.
Donc, une décennie où on peut en profiter. Bon conseil. Je prends.

Comment ça marche, c'était peut-être un mauvais titre, alors. Plutôt "Que suis-je censé faire?", dans ce cas?

Le problème, c'est que quand je suis moi-même, je fais flipper les gens... Quand à mes sens particuliers, ils sont relativement traîtres...

Et pour les développer, il faut de la pratique, non? Sauf que pour pratiquer, il faut de l'expérience. On y revient toujours.

Quand au sujet des bouquins, une expérience théorique et impersonnelle, c'est toujours mieux que pas d'expérience du tout. Donc, je prends.

@ zabgirl messages 2 et 3: Idée intéressante quand aux apports des livres.

@zabgirl message 4: Il ne s'agit pas tellement de fournir un énorme boulot que de se rendre compte que quelque chose ne va pas et de chercher comment y remédier... Mais, merci quand même, ça me touche. Socrate a été reconnu comme un génie pour avoir fait quelque chose de similaire, et ça m'est resté comme une leçon de vie.

J'ai un peu plus de mal à comprendre la deuxième partie de la phrase, parce que si on me demande si je ne sais rien dire, je suis bien forcé de reconnaître que, non, je ne sais rien dire. Nier ses problèmes, ce n'est pas les résoudre. C'est pour ça que je suis là.

@ zabgirl message 5: Doctissimo est un peu la maison des horreurs de l'Internet... J'ai vu une fois un message d'une femme qui demandais si elle allait accoucher d'un centaure après un rapport avec un cheval... ou un homme vanter les mérites de la masturbation avec une pizza...

Au moins étrange.

@Silwilhith message 3: Une technique universelle qui marche à tous les coups, effectivement, on est d'accord, ça n'existe pas. Un peu d'expérience théorique histoire de ne pas passer pour un parfait sociopathe, c'est déjà plus facile à trouver...

Quant à la différence zèbres-normopensants, je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c'est le jour et la nuit. Ceci dit, j'ai rencontré des zèbres très bien intégrés. Encore du cas-par-cas, je suppose.

@ hé vite hé: Il en fallait un. Merci au moins de ton exhaustivité dans le troll.

Je crois avoir fait le tour. Merci à vous tous.
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par ªr¿Zeb le Lun 26 Jan 2015 - 21:46

Yep! re...
Si tu ne souhaites plus utiliser les touches ctrl c ctrl v de ton clavier tu peux aller voir là : http://www.commentcamarche.net/forum/affich-2214459-faire-certains-signes-comme-et

A part ça, si j'ai pris la peine de te lire et de répondre, c'est que je suis passée sensiblement par les mêmes genres de questionnements que toi. Comme ils ne sont toujours pas complètement résolus, je ne suis néanmoins pas certaine d'être du meilleur conseil, mais ça ne coûte rien d'échanger.

2: Certes, de nombreux sujets m'intéressent. Et pas seulement les armes, même si je m'y connais relativement plus que la plupart des gens (je ne suis toutefois pas un expert et je n'ai aucune expérience pratique avec une arme à feu). Ma question porte surtout sur la nécessité d'engager une conversation sur un sujet qui nous intéresse tous les deux (parce que, bon, si c'est pour ne pas parler, autant acheter une poupée gonflable, ça sera plus rapide) et de comment sélectionner ledit sujet et démarrer une conversation...
Pour ce point, le contexte dans lequel tu rencontres les personnes semble crucial : si vous partagez une activité commune, il est tout de suite plus facile d'engager une conversation, après quoi, on s'entend bien, ou pas. Il existe aussi des sites de rencontres par affinités (je sais, je ne suis pas fan non plus), et des sites qui proposent des sorties à thèmes, ce qui permet de rencontrer des gens qui partagent les mêmes centres d'intérêts que toi.
Après, je ne partage pas forcément ta vision des poupées gonflables, c'est trop plastique, même s'ils ont sans doute dû faire d'énormes progrès sur les matériaux.Toutefois, j'ai moi aussi longtemps culpabilisé de ne pas savoir quoi dire. La question est plutôt : as-tu envie de parler de choses qui ne t'intéressent pas juste pour remplir les blancs?

Un autre point qui est me semble-t-il important est de savoir (enfin, à peu près, on ne sait jamais vraiment bien) ce que tu attends d'une relation. Le problème ne s'abordera pas du tout de la même manière si tu cherches une expérience vite fait ou une relation durable. (ce sont des exemples parmi d'autres) Bon, si tant est qu'on trouve toujours ce que l'on cherche ; les surprises sont les bienvenues aussi Smile

Voilou, j'ai dû oublier les trois quarts de ce que je voulais dire, mais c'est déjà ça.


ªr¿Zeb
ªr¿Zeb

Messages : 140
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Lun 26 Jan 2015 - 22:04

Pour le ctrl + <touche>, c'est devenu un réflexe et c'est vachement pratique.

Je n'ai pas vraiment le temps, cette année du moins, de pratiquer une activité quelconque, ou de sortir. Quant aux sites de rencontres, j'en ai déjà parlé, j'ai essayé, ça n'a pas marché. Incapacité totale à trouver une personne intéressante. J'ai bien essayé de parler, mais même ça, ça n'a pas marché longtemps...

Pour les poupées gonflables, c'était une blague. Et s'il faut parler de choses moyennement intéressantes voire chiantes comme la pluie... c'est possible, c'est le boulot des étudiants après tout...

Quant à ce que j'attend d'une relation amoureuse... bonne question. Pas évidente. En fait, je vois les gens ensemble, ils ont l'air heureux, ça me rend jaloux et du coup ça me manque. Du coup, peut-être que j'ai besoin de ça pour me sentir mieux intégré ou moins mal quand je regarde les autres? Piste parmi d'autres, je ne suis pas psychanalyste et quand bien même, il est déconseillé de s'auto-analyser (ce qui d'ailleurs n'a pas empêché Freud de le faire...)

Enfin, j'espère avoir les épaules pour tenir une relation durable, parce que c'est extrêmement complexe à entamer, même pour une petite expérience rapide... Du coup, j'aimerais (dans l'idéal, mais c'est un monde parfait...) éviter de recommencer trop souvent les phases d'approche et de séduction, parce que c'est là que je n'ai absolument aucune notion...
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 10:27

Khaorix a écrit:Pour le ctrl + <touche>, c'est devenu un réflexe et c'est vachement pratique.

Je n'ai pas vraiment le temps, cette année du moins, de pratiquer une activité quelconque, ou de sortir. Quant aux sites de rencontres, j'en ai déjà parlé, j'ai essayé, ça n'a pas marché. Incapacité totale à trouver une personne intéressante. J'ai bien essayé de parler, mais même ça, ça n'a pas marché longtemps...

Pour les poupées gonflables, c'était une blague. Et s'il faut parler de choses moyennement intéressantes voire chiantes comme la pluie... c'est possible, c'est le boulot des étudiants après tout...

Quant à ce que j'attend d'une relation amoureuse... bonne question. Pas évidente. En fait, je vois les gens ensemble, ils ont l'air heureux, ça me rend jaloux et du coup ça me manque. Du coup, peut-être que j'ai besoin de ça pour me sentir mieux intégré ou moins mal quand je regarde les autres? Piste parmi d'autres, je ne suis pas psychanalyste et quand bien même, il est déconseillé de s'auto-analyser (ce qui d'ailleurs n'a pas empêché Freud de le faire...)

Enfin, j'espère avoir les épaules pour tenir une relation durable, parce que c'est extrêmement complexe à entamer, même pour une petite expérience rapide... Du coup, j'aimerais (dans l'idéal, mais c'est un monde parfait...) éviter de recommencer trop souvent les phases d'approche et de séduction, parce que c'est là que je n'ai absolument aucune notion...

Voilà c'est cool, du coup tu en es là dans ta réflexion. s'en suivra tout ce que tu pourras/voudras mettre après le "bonjour" Smile de plus si tu définis un peu ce que tu veux/as besoin/ ça te créera l'environnement. et toute idée est bonne à prendre partout de façon en plus à se reposer le cerveau Smile pour les bouquins tu peux mais peut être le sais tu déjà les trouver aussi (pas cher) sur des price minister et autres. L'idée de base était de se familiariser avec le sujet. et pour les forums pas forcément besoin d'y parler mais l'idée était de (j'ai de drôles de comparaisons lol) si je suis allée sur des sites de "bmixers", le jour où je suis arrivée dans un skate park, ça m'a évité de me retrouver à dire bonjour et me mettre dans mon coin... pour observer, j'ai pu entrer en contact de suite et pu permettre à d'autres personnes d'entrer en contact avec moi puisque j'avais d'autres choses à dire que le "bonjour" et il y avait déjà marqué d’intérêt de ma part Smile

Hormis si tu te limites uniquement à un univers "surdouance", tu flasheras peut être qui sait sur "une surdouée" mais dans un environnement normo-pensant, il est intéressant dans ce cas d'être aussi "familier" avec l'environnement dans lequel tu irais dire bonjour Smile et qui pourrait influencer ta façon d'être Smile


De plus, si tu lis quelque part comme moi je l'ai fait qu'en fait et bien non avec quelques repères, une relation n'est pas difficile à entamer Smile voire à continuer Smile l'idée aussi est justement de sortir de soi et des repères dont on a hérité ? pour aller à la découverte d'autres plus sereins Smile si on voit que ça peut être simple ça donne plus envie d'y aller Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 10:38

et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

de plus c'est en indiquant ce en quoi on a une faiblesse qu'on peut le plus souvent obtenir une réponse dont la personne peut se servir pour répondre, ça entraîne donc la conversation et le démarrage amène le ton de l'échange.

et oui pour le bonjour, le gros du boulot est fait puisque on peut tourner x temps autour de quelqu'un (pas comme une proie mais comme une personne qui nous interpelle pour x raisons (justement à définir afin de placer tout cela après le bonjour, il me semble que tu aimes beaucoup le café comme moi, il me semble de t'avoir entendu en parler que tu es fan de zik, etc ....

et si tu lis effectivement sur le sujet tu seras aussi renseigné sur les jeux de regards. toutes les premières fois que tu vivras seront de toute façon "sur le tas" Smile mais te feront des expériences. et lire diverses situations (qu'elles soient chez les z ou pas) devraient te rassurer sur "comment gérer un râteau" pour justement ne pas te le prendre Smile

je te proposais en fait de te créer ton propre guide du "routard" version affective et dans les grandes lignes Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par the kick inside le Mar 27 Jan 2015 - 19:43

Khaorix a écrit:

Quant à ce que j'attend d'une relation amoureuse... bonne question. Pas évidente. En fait, je vois les gens ensemble, ils ont l'air heureux, ça me rend jaloux et du coup ça me manque. Du coup, peut-être que j'ai besoin de ça pour me sentir mieux intégré ou moins mal quand je regarde les autres? Piste parmi d'autres, je ne suis pas psychanalyste et quand bien même, il est déconseillé de s'auto-analyser (ce qui d'ailleurs n'a pas empêché Freud de le faire...)

C'est un peu la question clef pourtant.
Avec un de mes plus proches amis on avait abordé ce problème (enfin, j'ai déterré chez lui sans le vouloir ce qu'il portait au fond, un ressenti qu'on avait en commun).
On était convaincu que les autres étaient plus heureux, en tous cas ils en avaient l'air, l'espace de cinq minutes, le temps de passer dans notre champs de vision ou de croiser brièvement notre trajectoire de vie. On pensait qu'ils avaient accès à une forme de complétude et une aisance à naviguer dans la vie avec un puissant moteur, à se lier intimement avec quelqu'un et à faire fonctionner ce lien, à partager des trucs sympas... Tous ces trucs que l'on n'avait pas, ou que j'avais tôt fait d'oblitérer quand je l'avais.

On croyait être handicapé sans trop savoir mettre le doigt sur une tare précise. Il y avait ce sentiment d'être privé de ce qui semble si simple pour n'importe qui, même pour les gens pour qui on se dit "mais franchement, pourquoi eux et pas moi ? J'ai plein de trucs géniaux dans mon chapeau moi, et eux pas trop quoi, enfin pas plus que moi". Oui c'est très nul comme réaction, mais ce n'était que l'expression de l'envie...
Lui a laissé passé des dizaines d'occasion, convaincu que ça ne marcherait pas, moi je me suis laissée couler dans des relations qui étaient ou déséquilibrées ou abusives ou toxiques et parfois même c'était le tiercé gagnant ! Je ne m'attachais qu'à des personnes émotionnellement indisponibles (à elles mêmes, et donc à moi, avec souvent les problèmes d'addiction qu'il faut se coltiner parce que ça fait partie du pack, qu'on se le dise), avec les autres je lorgnais toujours sur un ailleurs...
Je précise ça parce qu'on ne rencontre pas exactement les mêmes problématiques en tant que fille ou garçon homme ou femme.
Je n'ai par exemple aucun problème pour attirer, mais dès qu'il s'agit de faire fonctionner un bidule hautement désiré puis plus ou moins enclenché, j'ai l'impression d'avoir une patate radioactive entre les mains qui peut s'atomiser ou me péter à la figure à tout instant. Etant plutôt créative pour parer à cette éventualité, je peux faire l'inventaire de mes techniques d'autosabotage à ce sujet pour la minute rigolade sur la névrose abandonnique:
- flirter avec l'ami de celui qui m'intéresse et qui était ouvertement intéressé. Quand à ce dernier, l'ignorer royalement
- devenir subitement froide et fermée
- disparaître sans préavis avant ou après avoir consommé l'attirance, non sans avoir été méprisante auparavant
etc.

Mais après toutes ces aventures, il me faut en venir au fait.

Si je n'avais jamais expérimenté des relations à peu près normales je n'aurais jamais su qu'en fait aucune n'est parfaite (d'emblée), et que derrière les relations réussies, sauf exception, il y eut une belle série de plantages. On juge souvent les gens sur une image, un fantasme qu'on leur accole. De plus, tu verras que personne n'est à même de combler ce manque que tu ressens, parce qu'il est constitutif d'une certaine façon. Par contre si ce n'est pas déjà fait, tu auras sûrement le chic pour projeter cette capacité sur des personnes avec qui il sera impossible d'être tout à fait intime, ou qui ne seront jamais inconditionnellement disponibles, enfin pas comme tu le voudrais.
C'est pas pour jouer les cassandre que je dis ça, j'ai juste un certain goût pour les paris.

Encore plus important peut être, cette forme de complétude et de bonheur, on peut y accéder sans l'intermédiaire d'un tiers, sans intermédiaire du tout d'ailleurs (et je ne suis pas en train de dire que laisse tomber tu ferais mieux de t'aimer parce que de toute façon tu resteras seul toute ta vie, autant en prendre acte... Oui parce que je lis dans les pensées donc hein tu arrêtes, et toi aussi là bas).
Et maintenant le pire pour la fin, c'est souvent quand on a compris ça dans son for intérieur et qu'on le met en oeuvre, qu'on se retrouve sur le bon chemin, et donc prêt à rencontrer la bonne personne et être dans une relation épanouissante. Je ne connais pas d'exception à la règle...

Peut être qu'il te faudra commettre quelques erreurs pour enfin saisir ce que tu veux (et être sur ce bon chemin), et dans ce cas, autant t'autoriser tout de suite à en faire et des belles dont tu te souviendras (en souriant), à être ouvert et donc vulnérable.
Alors là petit gars les étapes sont les mêmes pour tous, aborde ça comme une phase d'apprentissage avec toute les imperfections que cela comporte, et surtout ne cherche pas à te calibrer à l'autre pour plaire (tu es une pièce de puzzle et non un bout de pâte à modeler malléable à merci en fonction de l'autre pièce de puzzle qui se présente à toi) parce que le but c'est aussi d'en apprendre le plus possible sur toi.
Habitue toi à la proximité des filles, à créer des liens d'amitié avec elles. Essaie d'engager des conversations qui t'intéressent à peu près, cela écrémera les personnes qui ne te correspondent pas (on ne va pas perdre son temps à les regretter non ?). Et veille à ce que, si et seulement si elles t'intéressent sur un plan autre qu'amical, les confidences ne dérivent pas sur leurs sentiments confus vis à vis de leurs exs, leurs actuels ou cibles alentours (tu restes un gentleman avec des besoins masculins et non un coussin). Voilà pour la première étape... C'est le terrain qui te permettra d'affûter intuitivement tes approches, et non la théorie.
On ne s'en rend peut être pas souvent compte mais même sur le plan social l'intelligence peut être un formidable atout parce qu'elle permet une acuité psychologique et une capacité d'adaptation que d'autres n'ont pas forcément, pour peu qu'on se dépouille de ses croyances limitantes.
the kick inside
the kick inside

Messages : 899
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 22:16

Comment ça marche?  M_enfin_001
the kick inside a écrit: je lis dans les pensées donc hein tu arrêtes, et toi aussi là bas
.......Comment ça marche?  Post-6177-0-43040600-1313233236
Impec ! Très joli texte. Bravo !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Mar 27 Jan 2015 - 22:22

J'ai lu vos réponses, mais pas avec l'attention qu'elles méritaient. Je vais devoir repousser un peu le moment de vous répondre. En tout cas, merci beaucoup.
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Mar 27 Jan 2015 - 22:32

Tu pourras y revenir à chaque rencontre Smile ça te fait ton comment ça marche.net sur le sujet Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Khaorix le Mer 28 Jan 2015 - 22:39

Le retour du Multi-quote, technique ancestrale des forums...


zabgirl a écrit:
Voilà c'est cool, du coup tu en es là dans ta réflexion. s'en suivra tout ce que tu pourras/voudras mettre après le "bonjour" Smile

D'accord. Trouver des choses à dire, et si possible des choses intéressantes.

Question suivante: Qu'est ce qu'il est possible de dire quand on veut engager ce genre de conversations? Et surtout, de quoi parler? En dehors des cours, parce que c'est ce dont on parle 90% du temps, et en admettant qu'on ne connaisse pas bien la personne en question?


zabgirl a écrit: de plus si tu définis un peu ce que tu veux/as besoin/  ça te créera l'environnement.

Il va falloir que j'en discute et que j'y travaille alors. Je manque un peu de temps cette semaine, mais c'est une priorité une fois ce satané exposé de géo terminé.

zabgirl a écrit: et toute idée est bonne à prendre partout de façon en plus à se reposer le cerveau Smile pour les bouquins tu peux mais peut être le sais tu déjà les trouver aussi (pas cher) sur des price minister et autres. L'idée de base était de se familiariser avec le sujet. et pour les forums pas forcément besoin d'y parler mais l'idée était de (j'ai de drôles de comparaisons lol) si je suis allée sur des sites de "bmixers", le jour où je suis arrivée dans un skate park, ça m'a évité de me retrouver à dire bonjour et me mettre dans mon coin... pour observer, j'ai pu entrer en contact de suite et pu permettre à d'autres personnes d'entrer en contact avec moi puisque j'avais d'autres choses à dire que le "bonjour" et il y avait déjà marqué d’intérêt de ma part Smile


Autrement dit, une expérience théorique pour remplacer la pratique Smile. Les bouquins, c'est le bien.


zabgirl a écrit:Hormis si tu te limites uniquement à un univers "surdouance", tu flasheras peut être qui sait sur "une surdouée" mais dans un environnement normo-pensant, il est intéressant dans ce cas d'être aussi "familier" avec l'environnement dans lequel tu irais dire bonjour Smile et qui pourrait influencer ta façon d'être Smile


J'aurais tendance à dire que les normopensants sont rapidement répétitifs. En général, j'arrive à repérer les autres zèbres sans trop de difficultés (j'ai même un prof de philo particulièrement évident... mais personne ne me croit...) mais il arrive d'avoir des surprises. De plus, j'ai aussi rencontrés des amis normopensants qui étaient tout de même intéressants.

Même si une zèbrette pourrait sans doute m'aider à comprendre un peu mieux ce que je suis, parce que je n'en ai pas vraiment conscience, on ne va pas non plus limiter la population visée à 2%... ce serait au moins téméraire. Après, peut-être plus de facilités de compréhension de la part des zèbrés? Affaire à suivre...

zabgirl a écrit:De plus, si tu lis quelque part comme moi je l'ai fait qu'en fait et bien non avec quelques repères, une relation n'est pas difficile à entamer Smile voire à continuer Smile l'idée aussi est justement de sortir de soi et des repères dont on a hérité ? pour aller à la découverte d'autres plus sereins Smile si on voit que ça peut être simple ça donne plus envie d'y aller Smile

Ah, ça par contre, c'est une grosse blague. Pas difficile à entamer, voire à continuer, peut-être, quand on a suivi un développement sentimental normal... ce que je n'ai pas fait, parce que j'étais trop occupé à me faire taper dessus au collège...

Je ne comprends pas cette idée de repères à hériter, par contre. Je n'en ai aucun pour ce domaine particulier.

zabgirl a écrit:et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

de plus c'est en indiquant ce en quoi on a une faiblesse qu'on peut le plus souvent obtenir une réponse dont la personne peut se servir pour répondre, ça entraîne donc la conversation et le démarrage amène le ton de l'échange.

et oui pour le bonjour, le gros du boulot est fait puisque on peut tourner x temps autour de quelqu'un (pas comme une proie mais comme une personne qui nous interpelle pour x raisons (justement à définir afin de placer tout cela après le bonjour, il me semble que tu aimes beaucoup le café comme moi, il me semble de t'avoir entendu en parler que tu es fan de zik, etc ....

et si tu lis effectivement sur le sujet tu seras aussi renseigné sur les jeux de regards. toutes les premières fois que tu vivras seront de toute façon "sur le tas" Smile mais te feront des expériences. et lire diverses situations (qu'elles soient chez les z ou pas) devraient te rassurer sur "comment gérer un râteau" pour justement ne pas te le prendre Smile

je te proposais en fait de te créer ton propre guide du "routard" version affective et dans les grandes lignes Smile

Je ne suis pas tout à fait convaincu par cet argument. Les phrases toutes faites, les "Vous naviguez chez vos harengs" et tout le tralala... c'est probablement le meilleur moyen de passer pour un lourd.

Par contre, une sorte de code qui indique quoi faire dans telle situation... Les chevaliers du Moyen-Âge apprenaient par coeur des livres entiers de techniques de combat à l'épée, juste pour savoir ce qu'il faut faire dans telle ou telle situation, et pratiquaient des heures et des heures pour que ça devienne instinctif... La même méthode doit pouvoir s'appliquer au domaine sentimental.

zabgirl a écrit:et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

J'essaie d'imaginer la situation, ça pourrait marcher... mais la suite est bien plus complexe, je n'ai aucune idée de la réaction de Mademoiselle, et donc encore moins de la mienne...

Damned, je déteste mon esprit. Essayez de vivre normalement quand on est une sorte d'extraterrestre, c'est purement et simplement du suicide.

zabgirl a écrit:de plus c'est en indiquant ce en quoi on a une faiblesse qu'on peut le plus souvent obtenir une réponse dont la personne peut se servir pour répondre, ça entraîne donc la conversation et le démarrage amène le ton de l'échange.

A condition de tomber sur quelqu'un qui comprenne la faiblesse et pas quelqu'un qui pourrait s'en offusquer, ou pire, essayer d'en tirer avantage. Je suppose que c'est affaire de choix.

Ce que j'ai remarqué par contre (et on en revient toujours à ce sempiternel problème de l'expérience) c'est qu'on a tendance à demander une certaine connaissance de ce genre de choses, et, au risque de me répéter, je ne l'ai pas et je ne l'aurais jamais à moins de pratiquer, ce que je ne peux pas faire sans cette connaissance.

Du coup j'ai une autre question. Est-ce que je suis tout simplement en train d'essayer de me sortir d'un guêpier dont je ne peux pas sortir, suis-je complètement foutu? Je n'arrive pas à trouver d'issue à ce problème de l'expérience. Aucune. Ou alors, trouver une autre sociopathe sentimentale et faire un remake de Bonnie and Clyde... mais à moins de chercher dans les asiles de fous, je vais vraiment avoir du mal...

zabgirl a écrit:et oui pour le bonjour, le gros du boulot est fait puisque on peut tourner x temps autour de quelqu'un (pas comme une proie mais comme une personne qui nous interpelle pour x raisons (justement à définir afin de placer tout cela après le bonjour, il me semble que tu aimes beaucoup le café comme moi, il me semble de t'avoir entendu en parler que tu es fan de zik, etc ....

et si tu lis effectivement sur le sujet tu seras aussi renseigné sur les jeux de regards. toutes les premières fois que tu vivras seront de toute façon "sur le tas" Smile mais te feront des expériences. et lire diverses situations (qu'elles soient chez les z ou pas) devraient te rassurer sur "comment gérer un râteau" pour justement ne pas te le prendre Smile

Oui, mais (on y revient toujours...) ce sont des expériences que tout le monde a déjà et est déjà censé avoir eues, qui sont prises pour acquises à mon âge. Des expériences sur lesquelles j'ai du retard, des années de retard... si on prend certain cas, ça fait dix ans qu'ils sont rodés...

the kick inside a écrit:
C'est un peu la question clef pourtant.  
Avec un de mes plus proches amis on avait abordé ce problème (enfin, j'ai déterré chez lui sans le vouloir ce qu'il portait au fond, un ressenti qu'on avait en commun).
On était convaincu que les autres étaient plus heureux, en tous cas ils en avaient l'air, l'espace de cinq minutes, le temps de passer dans notre champs de vision ou de croiser brièvement notre trajectoire de vie. On pensait qu'ils avaient accès à une forme de complétude et une aisance à naviguer dans la vie avec un puissant moteur, à se lier intimement avec quelqu'un et à faire fonctionner ce lien, à partager des trucs sympas... Tous ces trucs que l'on n'avait pas, ou que j'avais tôt fait d'oblitérer quand je l'avais.

Donc il y a d'autres personnes qui sont dans le même cas. Bonne nouvelle. Parce que c'est exactement ce que je ressens.

the kick inside a écrit:On croyait être handicapé sans trop savoir mettre le doigt sur une tare précise. Il y avait ce sentiment d'être privé de ce qui semble si simple pour n'importe qui, même pour les gens pour qui on se dit "mais franchement, pourquoi eux et pas moi ? J'ai plein de trucs géniaux dans mon chapeau moi, et eux pas trop quoi, enfin pas plus que moi". Oui c'est très nul comme réaction, mais ce n'était que l'expression de l'envie...

Pour ce qui est de la tare, c'est tout trouvé : je suis une sorte d'autiste dès qu'on s'approche du domaine sentimental. Ou de sociopathe. Je ne sais pas vraiment lequel est le pire.

the kick inside a écrit:Lui a laissé passé des dizaines d'occasion, convaincu que ça ne marcherait pas

C'est encore pire. Je ne vois même pas les opportunités. Je ne sais pas ce qui est intéressant chez les filles. Et quand au mecs, non seulement je ne vois pas non plus ce qui est intéressant, mais en plus ils ne m'attirent pas. Du tout. Donc je ne suis pas simplement homosexuel, ça serait beaucoup trop simple.

the kick inside a écrit:
Mais après toutes ces aventures, il me faut en venir au fait.

Si je n'avais jamais expérimenté des relations à peu près normales je n'aurais jamais su qu'en fait aucune n'est parfaite (d'emblée), et que derrière les relations réussies, sauf exception, il y eut une belle série de plantages. On juge souvent les gens sur une image, un fantasme qu'on leur accole. De plus, tu verras que personne n'est à même de combler ce manque que tu ressens, parce qu'il est constitutif d'une certaine façon. Par contre si ce n'est pas déjà fait, tu auras sûrement le chic pour projeter cette capacité sur des personnes avec qui il sera impossible d'être tout à fait intime, ou qui ne seront jamais inconditionnellement disponibles, enfin pas comme tu le voudrais.
C'est pas pour jouer les cassandre que je dis ça, j'ai juste un certain goût pour les paris.

Donc, dans une première partie on me rappelle ce foutu problème de l'expérience qui me pourrit la vie, dans la seconde on m'explique que de toutes façons, ça ne marchera jamais. D'accord. J'accepte. Alors pourquoi je me donne autant de mal pour essayer de trouver une solution à un problème qui n'en a tout simplement pas?

the kick inside a écrit:Encore plus important peut être, cette forme de complétude et de bonheur, on peut y accéder sans l'intermédiaire d'un tiers, sans intermédiaire du tout d'ailleurs (et je ne suis pas en train de dire que laisse tomber tu ferais mieux de t'aimer parce que de toute façon tu resteras seul toute ta vie, autant en prendre acte... Oui parce que je lis dans les pensées donc hein tu arrêtes, et toi aussi là bas).

L'idée m'est vraiment passée par la tête.

the kick inside a écrit:
Et maintenant le pire pour la fin, c'est souvent quand on a compris ça dans son for intérieur et qu'on le met en oeuvre, qu'on se retrouve sur le bon chemin, et donc prêt à rencontrer la bonne personne et être dans une relation épanouissante. Je ne connais pas d'exception à la règle...

Autrement dit, il faudrait que j'aille bien pour être prêt à m'installer dans une relation durable?

Alors on est dans une impasse. Parce que je ne me sens pas bien. Pas bien du tout. En tout cas, ce monde-là ne me permet pas de me sentir bien. Alors, peut-être que la réponse à ce que je cherche dans une relation, c'est tout simplement un moyen de me sentir bien et/où d'oublier que je me sens mal... Mais dans ce cas... c'est définitivement mort...

the kick inside a écrit:
Peut être qu'il te faudra commettre quelques erreurs pour enfin saisir ce que tu veux (et être sur ce bon chemin), et dans ce cas, autant t'autoriser tout de suite à en faire et des belles dont tu te souviendras (en souriant), à être ouvert et donc vulnérable.
Alors là petit gars les étapes sont les mêmes pour tous, aborde ça comme une phase d'apprentissage avec toute les imperfections que cela comporte, et surtout ne cherche pas à te calibrer à l'autre pour plaire (tu es une pièce de puzzle et non un bout de pâte à modeler malléable à merci en fonction de l'autre pièce de puzzle qui se présente à toi) parce que le but c'est aussi d'en apprendre le plus possible sur toi.

Donc il faut que je trouve quelqu'un à qui je plais (bon, ça, je m'en doutais un peu quand même...). Comment dire... C'est rare. Très très rare. Voire unique.

Et je ne vois absolument pas ce que tu veux dire par une phase d'apprentissage.

the kick inside a écrit:
Habitue toi à la proximité des filles, à créer des liens d'amitié avec elles. Essaie d'engager des conversations qui t'intéressent à peu près, cela écrémera les personnes qui ne te correspondent pas (on ne va pas perdre son temps à les regretter non ?). Et veille à ce que, si et seulement si elles t'intéressent sur un plan autre qu'amical, les confidences ne dérivent pas sur leurs sentiments confus vis à vis de leurs exs, leurs actuels ou cibles alentours (tu restes un gentleman avec des besoins masculins et non un coussin). Voilà pour la première étape... C'est le terrain qui te permettra d'affûter intuitivement tes approches, et non la théorie.


Mais pour entrer sur le terrain, il faut de la théorie. Et je n'en ai pas.

De toutes façons, même si j'arrive à approcher une fille, je ne peux pas éviter le fait que 99% d'entre elles sont casées (parce que de nos jours on se case à 17 ans et pour longtemps...) et même si par MIRACLE elles ne le sont pas... friendzone, encore et toujours.

Je ne pense pas pouvoir supporter d'être une sorte de témoin de la vie affective d'une fille qui m'intéresse alors qu'elle batifole avec un autre. Et je ne peux pas non plus l'empêcher de parler de ses sentiments, ni de batifoler. Impasse totale, encore une fois.

the kick inside a écrit:
On ne s'en rend peut être pas souvent compte mais même sur le plan social l'intelligence peut être un formidable atout parce qu'elle permet une acuité psychologique et une capacité d'adaptation que d'autres n'ont pas forcément, pour peu qu'on se dépouille de ses croyances limitantes.

Il va falloir m'expliquer ça un peu plus clairement, mais s'il s'agit de ces fameux sens particuliers... ils sont traîtres, et je ne peux pas les développer sans pratique.

BON.

Après avoir tout lu et tout analysé, je suis encore plus déprimé qu'avant et ma situation semble complètement inextricable. J'ai le cercle vicieux de l'expérience à briser, ce qui me paraît complètement impossible. J'ai l'impasse de mon autisme sentimental, qui ne peut pas se débloquer sans briser le cercle de l'inexpérience. J'ai aussi la friendzone qui est commune à tout le monde et très difficile à briser déjà selon les standards normaux (alors moi...)

Du coup je me demande si c'est vraiment la peine de chercher. Je pense pouvoir affirmer que c'est définitivement foutu en ce qui me concerne...
Khaorix
Khaorix

Messages : 42
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Abonné absent le Jeu 29 Jan 2015 - 0:16

C'est quand on se dit qu'on est foutu qu'on commence à regarder d'autres choses, se faire plaisir, voir du monde, avoir des hobbies... Du coup on va mieux. Et du coup on devient séduisant.
Penses à autre chose et tu verras que ça va venir tout seul.

(tu peux aussi draguer en parlant de tes hobbies, ça fait un sujet pour accrocher)
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2582
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Sentinel le Jeu 29 Jan 2015 - 10:59

D'accord avec toi Silwilhith. Pour moi on ne séduit pas si on est désespéré ou du moins si on le montre.

En tout cas dans toute cette conversation, quelque chose me frappe, vraiment. Certes il y a des "techniques" de base mais ayant lu tout le fil en une fois, je ne me m'empêcher de penser :
- c'est d'amour dont il s'agit, une alchimie qu'on ne comprend pas qu'on soit Z ou normopensant ;
- notre problème à nous les Z est de vouloir un peu trop intellectualiser la chose. Il nous faut juste accepter de ne pas comprendre "comment ça marche" car il n'y a pas de science exacte dans ce domaine. Et il ne faut pas voir ça comme un échec (que nous gérons mal) mais comme un fait.

Bref, pour moi la séduction, c'est avant tout de la franchise et du courage (car je ne parle pas des beaux parleurs). Point. Ça peut se travailler mais c'est souvent naturel : si une femme te plait, tu vas naturellement lui parler ou émettre des signaux qu'elle sera à même de comprendre car l'humain est construit et fonctionne comme ça. Tu vas naturellement aussi lui poser des questions sur sa vie, montrer de l'intérêt. Elles aiment bien ce genre de choses. Après le courant passe ou pas, mais fais confiance à la nature, aux atomes "crochus".
Un conseil pour la route : attention à ne pas trop centrer la conversation sur ta personne. Nous sommes pour certains d'entre nous incompris et la tentation est forte de vouloir partager nos peurs et nos craintes mais c'est à éviter. Cache au moins dans un premier temps ta torpeur car elle se sent et concentre toi sur le bon côté des choses et ton interlocutrice.
Sentinel
Sentinel

Messages : 25
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 34
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Jeu 29 Jan 2015 - 17:31

Question suivante: Qu'est ce qu'il est possible de dire quand on veut engager ce genre de conversations? Et surtout, de quoi parler? En dehors des cours, parce que c'est ce dont on parle 90% du temps, et en admettant qu'on ne connaisse pas bien la personne en question?

En dehors c'est très bien comme concept ça. et bien ne pas réfléchir de quoi parler justement sinon tu vas toute la place, sinon tu vas axer que sur un sujet, sinon tu vas contrôler une conversation, sinon tu laisses pas de part à l'imprévu, au fun, au léger. ton souci je ne pense pas que ce soit quoi dire qui t'ennuie, c'est autre chose. tu vas voir une nana au boulot, (parce que tu me demandes je te réponds mais je suis moi, je ne suis pas toutes et je ne suis pas forcément une référence Smile je fume, automatiquement on va venir me demander du feu, et là, je peux t'exposer 12 milliards de façon différente de comment la conversation va se dérouler en fonction de moi et de toi Smile si tu as 12 milliards de vie on peut se poser là et en parler Smile et tu as du coup une chance de rencontrer une nana cool dans l'au délà ..... mdr


zabgirl a écrit: de plus si tu définis un peu ce que tu veux/as besoin/  ça te créera l'environnement.

Il va falloir que j'en discute et que j'y travaille alors. Je manque un peu de temps cette semaine, mais c'est une priorité une fois ce satané exposé de géo terminé.

là on apprend déja que tu reportes parce que tu es du genre à t'occuper ou à être occupé donc une nana qui s'ennuie en t'attendant ça va pas le faire. et une qui voudra te voir tous les jours non plus. et que tu sais fixer tes priorités et y rester mais qu'une nénette axée géographie ce sera pas forcément ta tasse de thé.

zabgirl a écrit: et toute idée est bonne à prendre partout de façon en plus à se reposer le cerveau Smile pour les bouquins tu peux mais peut être le sais tu déjà les trouver aussi (pas cher) sur des price minister et autres. L'idée de base était de se familiariser avec le sujet. et pour les forums pas forcément besoin d'y parler mais l'idée était de (j'ai de drôles de comparaisons lol) si je suis allée sur des sites de "bmixers", le jour où je suis arrivée dans un skate park, ça m'a évité de me retrouver à dire bonjour et me mettre dans mon coin... pour observer, j'ai pu entrer en contact de suite et pu permettre à d'autres personnes d'entrer en contact avec moi puisque j'avais d'autres choses à dire que le "bonjour" et il y avait déjà marqué d’intérêt de ma part Smile


Autrement dit, une expérience théorique pour remplacer la pratique Smile. Les bouquins, c'est le bien.

autrement dit lire les déductions théoriques de personnes qui ont déjà vécus des expériences si possible qui les relatent non pas en théorique mais plutôt en ambiance. chez moi quelques bouquins c'est ma base. ça doit être mes commentçamarchecetruc pour tout Smile de plus sans tricher aucunement, plus tu as une connaissance même basique dans chaque domaine, plus tu as de possibilités d'avoir une base d'ouverture de conversations


zabgirl a écrit:Hormis si tu te limites uniquement à un univers "surdouance", tu flasheras peut être qui sait sur "une surdouée" mais dans un environnement normo-pensant, il est intéressant dans ce cas d'être aussi "familier" avec l'environnement dans lequel tu irais dire bonjour Smile et qui pourrait influencer ta façon d'être Smile
J'aurais tendance à dire que les normopensants sont rapidement répétitifs. En général, j'arrive à repérer les autres zèbres sans trop de difficultés (j'ai même un prof de philo particulièrement évident... mais personne ne me croit...) mais il arrive d'avoir des surprises. De plus, j'ai aussi rencontrés des amis normopensants qui étaient tout de même intéressants.


justement si tu es timide et que tu fais le feu d'artifice à une zébrette repérée qui te fait de l'effet, tu pourrais rapidement te retrouver bloqué à n'être pas répétitifs et plutôt que de pouvoir discrétement discuter avec ta zébrette, te retrouver au milieu de personnes qui vont pointer le fait que tu es bizarre à coté d'elle, que tiens t'es sûr que t'as pas un peu le béguin pour et pour finir donc non pas tout au mieux de toi même devant elle mais en ayant le sentiment que tu passes peut être pour une quiche et finir par retourner dans ta coquille. autant un zébre t'accompagnant aura peut être la délicatesse de ne pas te charrier, autant un normo pensant ne passera pas à mal mais pourra tout faire capoter n'anticipant tes réactions de z

Même si une zèbrette pourrait sans doute m'aider à comprendre un peu mieux ce que je suis, parce que je n'en ai pas vraiment conscience, on ne va pas non plus limiter la population visée à 2%... ce serait au moins téméraire. Après, peut-être plus de facilités de compréhension de la part des zèbrés? Affaire à suivre...

j'ai du rencontré des z. qui à mon avis ne sont déja pas compté dans les 2%..... et tu viens de poser le fait que tu as besoin de compréhension qui pourrait te venir plus facilement du z mais que dans une relation affective ce sera pas forcément la priorité d'être compris dans ton intégralité Smile



zabgirl a écrit:De plus, si tu lis quelque part comme moi je l'ai fait qu'en fait et bien non avec quelques repères, une relation n'est pas difficile à entamer Smile voire à continuer Smile l'idée aussi est justement de sortir de soi et des repères dont on a hérité ? pour aller à la découverte d'autres plus sereins Smile si on voit que ça peut être simple ça donne plus envie d'y aller Smile

Ah, ça par contre, c'est une grosse blague. Pas difficile à entamer, voire à continuer, peut-être, quand on a suivi un développement sentimental normal... ce que je n'ai pas fait, parce que j'étais trop occupé à me faire taper dessus au collège...


ben non puisque je te le dis sérieusement c'est que ça n'est pas une grosse blague Smile je suis en train de te sortir de ton repère cercle vicieux je me fais taper dessus, pour t'amener à évites plus vite qu'on t'emm...afin de pouvoir consacrer plus de temps à la z que t'as vu là bas Smile je ne connais pas le suivi du développement sentimental normal .....s'il avait du consisté à ce que je le suive pour que je me retrouve aujourd'hui mariée à un homme que j'aime pas à qui j'aurai fait deux enfants parce que lui en voulait et que je me sente mal dans mes bottes/chaussures/baskets/pantoufle, je suis bien contente d'avoir plutôt fait de ma vie sentimentale une grosse blague où j'ai partagé des moments où on se marre Smile

Je ne comprends pas cette idée de repères à hériter, par contre. Je n'en ai aucun pour ce domaine particulier.

éducation, déduction sur la vie de ses grands parents, de ses parents, de sa tata, du beau père de la fille du neveu qui venait toujours jouer aux billes, toute la partie où t'avais pas pris ton sac à dos en disant : mais moi je ne veux pas faire comme ça parce que t'étais bien obligé de rester là et de te satisfaire des repères mis à ta disposition tout en rêvant que d'autres choses, modes, façon, schéma existent que tu pourrais découvrir un jour.
me vient la pensée d'un jeune homme que j'avais connu qui alors que je mangeais ma dannette choco me disait mais pourquoi t'as pas de taillefine aux fruits plein ton frigo (dans le genre rapport non pas crème renversée, mais inversé tout court.... Smile


zabgirl a écrit:et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

de plus c'est en indiquant ce en quoi on a une faiblesse qu'on peut le plus souvent obtenir une réponse dont la personne peut se servir pour répondre, ça entraîne donc la conversation et le démarrage amène le ton de l'échange.

et oui pour le bonjour, le gros du boulot est fait puisque on peut tourner x temps autour de quelqu'un (pas comme une proie mais comme une personne qui nous interpelle pour x raisons (justement à définir afin de placer tout cela après le bonjour, il me semble que tu aimes beaucoup le café comme moi, il me semble de t'avoir entendu en parler que tu es fan de zik, etc ....

et si tu lis effectivement sur le sujet tu seras aussi renseigné sur les jeux de regards. toutes les premières fois que tu vivras seront de toute façon "sur le tas" Smile mais te feront des expériences. et lire diverses situations (qu'elles soient chez les z ou pas) devraient te rassurer sur "comment gérer un râteau" pour justement ne pas te le prendre Smile

je te proposais en fait de te créer ton propre guide du "routard" version affective et dans les grandes lignes Smile

Je ne suis pas tout à fait convaincu par cet argument. Les phrases toutes faites, les "Vous naviguez chez vos harengs" et tout le tralala... c'est probablement le meilleur moyen de passer pour un lourd.

Par contre, une sorte de code qui indique quoi faire dans telle situation... Les chevaliers du Moyen-Âge apprenaient par coeur des livres entiers de techniques de combat à l'épée, juste pour savoir ce qu'il faut faire dans telle ou telle situation, et pratiquaient des heures et des heures pour que ça devienne instinctif... La même méthode doit pouvoir s'appliquer au domaine sentimental.

zabgirl a écrit:et sur le concept de la "quiche", avoir en tête des phrases de "dans la norme" (qui contrairement à nous ne se font pas tout un film mental tout seul avant enfin en passant par moins de chemin peut t'aider à trouver tes phrases simples d'entrée en matière.

exemple : être toi même, si tu t'estimes nulle en approche, tu peux utiliser ça pour entrer en communication : bonjour, je ne suis pas un dragueur, mais si je l'étais, j'arriverai plus facilement à vous dire que je vous ai déjà croisé plusieurs fois et que vous semblez plutôt très jolie et très sympa....

J'essaie d'imaginer la situation, ça pourrait marcher... mais la suite est bien plus complexe, je n'ai aucune idée de la réaction de Mademoiselle, et donc encore moins de la mienne...


Imagines toi alors moi qui tente d'imaginer la situation mais en plus en ne te connaissant pas toi et tes réactions Smile la suite c'est entre toi et la Melle Smile d'où mon idée de pas toujours ou du moins pas commencer toute l'histoire avec un tiers, je t'assure à un moment si ça cool avec ta Melle, tu ne vas pas content arrivé un certain moment qu'un tiers soit là Wink ou elle...pourrait se poser une question sur l'origine de ta démarche ....

Damned, je déteste mon esprit. Essayez de vivre normalement quand on est une sorte d'extraterrestre, c'est purement et simplement du suicide.

essaies juste peut être de vivre ton extra terreste dans la vie normale.

zabgirl a écrit:de plus c'est en indiquant ce en quoi on a une faiblesse qu'on peut le plus souvent obtenir une réponse dont la personne peut se servir pour répondre, ça entraîne donc la conversation et le démarrage amène le ton de l'échange.

A condition de tomber sur quelqu'un qui comprenne la faiblesse et pas quelqu'un qui pourrait s'en offusquer, ou pire, essayer d'en tirer avantage. Je suppose que c'est affaire de choix.

non c'est là où tu auras déja un premier jalon pour savoir si tu poursuis ou non, si tu continues t'ouvrir ta porte ou si tu la fermes déja Smile le but du moins à mes yeux (sauf si c'est le tien) n'est pas de trouver une Melle qui décidera de tout, mais une avec qui pourra décider de tout pour vous deux ensemble

Ce que j'ai remarqué par contre (et on en revient toujours à ce sempiternel problème de l'expérience) c'est qu'on a tendance à demander une certaine connaissance de ce genre de choses, et, au risque de me répéter, je ne l'ai pas et je ne l'aurais jamais à moins de pratiquer, ce que je ne peux pas faire sans cette connaissance.

C'est qui "on" ? tout le monde en parle mais personne ne sait qui c'est en fait.

tu feras des expériences avec la personne concernée, tu en feras quelqu'unes ou tu les feras toutes Smile


Du coup j'ai une autre question. Est-ce que je suis tout simplement en train d'essayer de me sortir d'un guêpier dont je ne peux pas sortir, suis-je complètement foutu? Je n'arrive pas à trouver d'issue à ce problème de l'expérience. Aucune. Ou alors, trouver une autre sociopathe sentimentale et faire un remake de Bonnie and Clyde... mais à moins de chercher dans les asiles de fous, je vais vraiment avoir du mal...

tu es en train de te prendre la tête avec des guêpes pendant que des abeilles te passent sous le nez Smile si tu cherches la dannette dans un pot de fromage blanc...tu me fais penser à un de mes ex bons potes qui m'avait dit un jour : mais on aurait bu que des bières ensemble... en épouser une autre, lui faire deux enfants pour la voir se mettre au ricard.... n'aurait il pas mis fallu pour lui me poser des questions plutôt que de se faire un avis sur moi tout seul avec lui même ?

zabgirl a écrit:et oui pour le bonjour, le gros du boulot est fait puisque on peut tourner x temps autour de quelqu'un (pas comme une proie mais comme une personne qui nous interpelle pour x raisons (justement à définir afin de placer tout cela après le bonjour, il me semble que tu aimes beaucoup le café comme moi, il me semble de t'avoir entendu en parler que tu es fan de zik, etc ....

et si tu lis effectivement sur le sujet tu seras aussi renseigné sur les jeux de regards. toutes les premières fois que tu vivras seront de toute façon "sur le tas" Smile mais te feront des expériences. et lire diverses situations (qu'elles soient chez les z ou pas) devraient te rassurer sur "comment gérer un râteau" pour justement ne pas te le prendre Smile

Oui, mais (on y revient toujours...) ce sont des expériences que tout le monde a déjà et est déjà censé avoir eues, qui sont prises pour acquises à mon âge. Des expériences sur lesquelles j'ai du retard, des années de retard... si on prend certain cas, ça fait dix ans qu'ils sont rodés...


oui mais non.... qui sont pour acquises par qui ? de quelle référence tu pars ? de tes potes qui ont eu x conquètes ? de celui qui a commencé par ce par quoi toi tu n'as pas commencé ? mais qui lui est attardé alors sur les sujets sur lesquels tu as de l'expérience ? c'est adorable de mettre en image ce que tu dis : j'imagine le mec rodé depuis dix ans au truc qu'on ne sait pas comment ça marche Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Jeu 29 Jan 2015 - 17:32

la prochaine fois que je réponds autant de choses à quelqu'un, je penserai au fait qu'il faudra peut être que recotcot ce qu'il cotera Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Abonné absent le Jeu 29 Jan 2015 - 18:19

zabgirl a écrit:la prochaine fois que je réponds autant de choses à quelqu'un, je penserai au fait qu'il faudra peut être que recotcot ce qu'il cotera Smile
Si je peux me permettre, je trouve que c'est assez pénible de lire tes paragraphes que tu soulignes. Le gras et le souligné sont normalement utilisés pour mettre des mots en relief, pas des romans. Wink
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2582
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Jeu 29 Jan 2015 - 18:33

Silwilhith a écrit:
zabgirl a écrit:la prochaine fois que je réponds autant de choses à quelqu'un, je penserai au fait qu'il faudra peut être que recotcot ce qu'il cotera Smile
Si je peux me permettre, je trouve que c'est assez pénible de lire tes paragraphes que tu soulignes. Le gras et le souligné sont normalement utilisés pour mettre des mots en relief, pas des romans. Wink

oui mais tu sais moi et la norme ? lol et puis ça fait longtemps que je n'ai plus eu la possibilité de mettre en page, de paragrapher, de souligner, etc ... ça me redonne confiance en moi en même temps Smile de plus j'ai essayé de dissocier mais l'auteur répondant parfois sans reprendre mes propos, si je retirais mes propos, je ne le suivais plus et ne me suivait plus non plus Smile mais je pense qu'il devrait se suivre Smile

j'aime bien regarder le texte quand je l'écris plutôt de haut en bas. et si comme là l'échange est long quand je le reprends dans un message pour le reprendre, le souligner me permet de me repérer Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Jeu 29 Jan 2015 - 18:34

encore une preuve que toutes les filles ne sont pas pareilles, elle quote même différemment Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Paradoxe le Ven 30 Jan 2015 - 10:27

Pourquoi quelqu'un trouverait un sale con pleurnichard comme toi attirant ?

C'est la seule question qui vaille la peine.

---

Tu passes ton temps à nous prouver par A+B que tu foutu, que tu es maladroit socialement, incompris, inadapté, que tu déteste ce que tu es. C'est complètent faux.

Tu es un mec normal, plutôt intelligent, qui écrit bien, persévérant, avec une pensée claire orienté résultat et tu a un humour corrosif assez subtil.

Accepte les choses tel quelle sont, tu n'est pas un monstre, tu n'est pas si différent, tout va globalement bien et va continuer à bien se passer. Tu n'as besoin qu'on t'aime.
Paradoxe
Paradoxe

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 10:58

Vouloir être à deux, parce que les autres sont à deux, faut-il vouloir avoir une rage de dent, parce que les autres en ont ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 14:03

je préfère avoir ma rage dedans Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 14:11

zabgirl a écrit:je préfère avoir ma rage dedans Smile

Je ne veux pas savoir comment s'appelle ta rage ! LA LA LA LA LA

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Abonné absent le Ven 30 Jan 2015 - 19:54

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:
zabgirl a écrit:je préfère avoir ma rage dedans Smile

Je ne veux pas savoir comment s'appelle ta rage ! LA LA LA LA LA
Quoi !? Le gars rage ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2582
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 19:59

Silwilhith a écrit:
Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:
zabgirl a écrit:je préfère avoir ma rage dedans Smile

Je ne veux pas savoir comment s'appelle ta rage ! LA LA LA LA LA
Quoi !? Le gars rage ?



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 20:02

Silwilhith a écrit:
Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:
zabgirl a écrit:je préfère avoir ma rage dedans Smile

Je ne veux pas savoir comment s'appelle ta rage ! LA LA LA LA LA
Quoi !? Le gars rage ?

Je ne veux pas savoir où il habite ! LA LA LA LA LA

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 20:34

ne mettez pas "voies de garage" dans la tête de l'auteur du fil Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 21:22

Khaorix a écrit:
Donc, à l'âge que j'ai, on est sensés avoir une expérience relativement considérable sur le plan des relations amoureuses. Assez d'expérience, par exemple, pour savoir quoi faire, quoi dire, comment on aborde les gens, comment on reconnaît les gens qui nous intéressent... Sans parler de tout le plan physique, hein, les bisous et les câlins, ce genre de choses à propos desquelles je mise toute ma vie sur les instincts animaux... sans doute à tort... mais ça, on en parlera plus tard.

Salut,

Un passage rapide pour te dire qu'il n'y a pas vraiment de règles dans le domaine. Ceux que tu penses expérimentés ne le sont peut-être pas autant que tu le penses, ils ne savent pas forcément ce qui leur convient, ce dont ils ont besoin etc, ils peuvent s'empêtrer dans des relations stériles sans s'en rendre compte.

Tu as largement le temps de grandir, d'apprendre à discerner tes goûts etc - ce qui compte c'est de trouver ce dont tu as besoin, et pas d'être en "avance" ou en "retard" par rapport à des relations qui ne te conviennent pas nécessairement.

Après, j'avoue que ce n'est pas forcément un âge facile. Tu es en pleine construction, et les adolescent ont tendance à se comparer un peu trop - c'est donc facile de tenir ce discours une fois qu'on a vieilli un peu, mais je conçois que ce ne soit pas super facile pour toi en ce moment.

C'est un très bel âge, durant lequel j'ai appris beaucoup de choses, mais je n'aimerais pas vivre les choses comme à cette époque. J'ai mis de nombreuses années (lectures, débats etc) avant d'être bien dans mes pompes, et de discerner ce qui me convenait. Bref, tout ça pour dire que ce que tu traverses là ne sera pas nécessairement ta réalité de demain.


Dernière édition par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 21:26, édité 1 fois
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 21:24

Je pense que l'auteur du fil, si il veut apprendre à nager, il doit se mettre à l'eau, donc prendre le risque de se mouiller. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 21:29

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Je pense que l'auteur du fil, si il veut apprendre à nager, il doit se mettre à l'eau, donc prendre le risque de se mouiller. Wink

Pas nécessairement, c'est à lui de se sentir. J'avoue de jamais m'être forcée à rien pour ma part, je n'ai pas eu de relation très sérieuse avant le début de ma vingtaine. Si on ne te propose que du fanta alors que t'aime le coca, ben t'es pas obligé de boire du fanta. Parfois, t'as même jamais vu de coca, et pourtant c'est le coca qui te convient. Ça tu le découvres après.
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 21:44

Il faut bien avoir goûté pour savoir ce qu'on aime ou pas.

Après, il y a des personnes de grand âge qui ne savent pas nager.

Si il veut pas se mouiller, il peut toujours mettre une combi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 21:50

Ouais, pour ça que la boisson est sans doute une mauvaise image, mais je n'ai pas trouvé d'image bien adaptée. Un humain ça parle, ça à une personnalité, dur de décrire ça avec un objet :/

M'enfin des fois tu sens quand même que ça passe sans efforts - alors que jusque là tu ramais pour échanger avec d'autres.

Bon, sinon y'a aussi des gens qui nagent tout en étant aquaphobes. Ils nagent, mais c'est un calvaire pour eux - ça ne sert pas à grand chose.
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 21:59

Certes, mais il dit ne pas avoir d'expérience dans ce domaine, comment acquiert on cette expérience ?

Peut on acquérir de l'expérience par procuration ?

Si on veut passer à l'action, à un moment il faut bien se jeter à l'eau, non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 22:03

Ça dépend sans doute des gens, pour lui peut-être qu'il vaut mieux faire comme tu dis. Je ne sais pas.

Pour moi ce n'était pas le problème, dans le sens où ce qui m'intéressait, ce n'était pas le fait d'avoir des relations pour avoir des relations, mais d'avoir une relation qui me satisfasse.
Du coup j'ai passé du temps à étudier les relations et les comportements des autres entre eux, à m'interroger sur l'amitié, l'amour, et oui j'ai trouvé ma voie par "procuration" si on peut dire.
En fait, j'ai surtout eu besoin de temps pour apprendre à me connaitre, à me construire des opinions sur le monde (c'était large) et sur mon rapport à celui-ci et aux autres. J'avoue que ça fait bizarre dit comme ça, mais ça veut simplement dire que j'ai dû me construire avant d'envisager de construire avec d'autres, dans ce sens là.
Bref, j'avais besoin de me "connaître" pour savoir ce qui me convenait.
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 22:06

"Bon, sinon y'a aussi des gens qui nagent tout en étant aquaphobes. Ils nagent, mais c'est un calvaire pour eux - ça ne sert pas à grand chose."

À part être masochiste, c'est vrai que ça n'a pas grand intéret. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015 - 22:08

une personne avec qui partager ses bulles Smile avec qui ce sera sucré, effervescent et désaltérant Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment ça marche?  Empty Re: Comment ça marche?

Message par https://www.google.fr le Ven 30 Jan 2015 - 22:19

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:
À part être masochiste, c'est vrai que ça n'a pas grand intéret. Smile
Au delà de la métaphore, il y a vraiment des aquaphobes qui le font. Certains pour apprendre à aimer l'eau (apprendre à évacuer sa peur en douceur) et d'autres qui nagent vraiment bien, tout en ayant super peur. J'ai un témoignage en tête d'une nageuse comme ça, c'était une sorte de philosophie de vie, pour apprendre à se dépasser.
... en fait, j'ai appris à nager tard aussi, j'ai découvert à 24 ans que je flottais... enfin bref, je suis du genre un peu lente pour pas mal de trucs. Le permis, je l'ai passé à 26 ans aussi...   bref y'a des gens qui ont besoin d'y aller progressivement Dent pétée
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum