Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par julien le Lun 17 Jan 2011 - 11:37

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place,
au bon moment.
Et, alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle,
n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation, ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts
et que ce n’est pas le moment.
Aujourd'hui, je sais que ça s’appelle Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer
de tout ce qui ne m’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour Propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans ,
j’ai abandonné les mégaprojets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher
à toujours avoir raison et me suis rendu
compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir,
mais si je la mets au service de mon cœur,
elle devient un allié très précieux.

Charlie Chaplin
julien
julien

Messages : 27
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par bluecat le Lun 17 Jan 2011 - 11:41

waow! merci! je ne le savais pas si sage... ça m'inspire en tt cas!
bluecat
bluecat

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 12:00

drunken quel plaisir de te revoir passer par ici Like a Star @ heaven

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 13:08

je me suis aimé le jour où j'ai prevenu une personne très chere qu'elle etait en train de se mettre à m'aimer. J'aurai pu me delecter de me savoir aimé, en jouer et alimenter le dérapage. Mais, conscient qu on investi parfois l'autre excessivement lorsque l on est mal, j'ai préféré l'aider à comprendre pourquoi elle faisait fausse route....ainsi elle continua d'aimer un autre.....alors que profondément je l'aimais....

je ne sais pas si l objectif de ce topic est de recevoir des témoignages mais , je l'ai pris comme tel...mais dans mon cas, ce jour là, je me suis aimé pour ma capacité a ne pas, de temps en temps , penser qu'à moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 13:33

je crois que maintenant je m'aime bien, ainsi je peux commencer à aimer d'autres Smile


Dernière édition par Eléa le Lun 17 Jan 2011 - 13:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par bluecat le Lun 17 Jan 2011 - 13:34

@ Beufa: ça, c'est rare...et noble... Like a Star @ heaven
bluecat
bluecat

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 13:43

Un jour, avec ma mère, on parlait d'amour et je lui disait qu'aimer, pour moi, c'était aider l'autre à s'en aller si il était mieux ailleurs.

Ma mère m'avait regardé d'un air bizarre en me disant "oh non, pas jusque là quand même!!"

Pourtant c'est ce qu'a fait mon père quand elle est partie.... il l'a aidée à déménager, tout ça....

Et au final, je sais que j'avais raison.

L'Amour le vrai, n'a rien à voir avec la volonté de possession et oui, quand on est capable de renoncer à soi comme ça, l'amour qu'on exhale rejaillit sur nous aussi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 13:49

oui... absolument...
je crois que le désir de possession est lié au besoin de réassurance permanent, au manque de confiance en soi, Avoir pour ne pas voir ce que l'on EST pas... Etre avec quelqu'un pour (se) faire croire qu'on EST quelqu'un... rien à voir avec Aimer...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 14:00

" c'est à partir de sa capacité à accepter son destin d'être-seul et d'être-mortel que l'humain organise sa propre existence."

L’incapacité d’être seul”. Essai sur l’amour, la solitude et les addictions.C. Audibert. Payot.2008. P.15

....et moi de rajouter, je crois que c'est à partir de ce moment là qu'on peut entrevoir à minima ce que signifie le verbe aimer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 20:10

@Julien : tu t'aimes pour de vrai? ayé?
Ou ce sont des auto-encouragements? tongue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par julien le Lun 17 Jan 2011 - 20:43

J'y travaille dur Smile
C'est des maxis encouragements pour nous tous, les toqués de la tête!
julien
julien

Messages : 27
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 17 Jan 2011 - 21:00

flower merci alors ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Mar 18 Jan 2011 - 21:36

cheers

Hurra !

Merci pour ça...J'aime beaucoup Chaplin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Manou le Mar 18 Jan 2011 - 23:15

Merci Julien de nous rappeler ce très beau texte d'un grand maître...

cheers
Manou
Manou

Messages : 1894
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 51
Localisation : Pas loin de Paname

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Mer 19 Jan 2011 - 22:14

Il y a une dizaine d'année, j'ai rencontré la première jeune femme que j'ai aimé ( je crois ), cela ne dura que quelques mois ( 2 environ ). En effet elle me fit rapidement part d'un secret, par honnêteté : jeune, il avait fallu lui ôté les 2 reins et elle ne vivait miraculeusement que sur 1 seul, fruit de la transplantation depuis le corps d'un enfant mort dans un accident. Elle suivait un lourd traitement anti-rejet. Elle était très vulnérable aux maladies : un rhume la clouait au lit, une grippe pouvait la tuer sans parlé de ses saut d'humeurs bien compréhensible. Néanmoins elle était plaine de vie, très pieuse et généreuse, plaine de charme a sa façon.
J'étais alors incapable de vivre avec une telle épée de Damocles au dessus de la tête de quelque pour qui j'ai eu un vrai coup de foudre. Je ne le pourrais d'ailleurs toujours pas. Alors je l'ai quitté,le plus sincèrement et respectueusement que j'ai pu. Je m'en suis tellement voulu, moi qui avait une si haute et héroïque opinion de moi, que cela m'a plongé dans une profonde dépression qui dura 1.5 ans.
Etait-ce sage de la quitter ? Très probablement.
Etait-ce juste pour elle ? Non.
Etait-ce noble de me sentir si coupable ? Difficile a dire.
Est ce que j'étais un salaud ? Je me suis en tout cas jugé coupable avec toute la violente et implacable dureté et lucidité dont un doué est capable donc je ne vous fait pas un dessin, vous savez de quoi je parle.

En tout cas ce que Chaplin a écrit est immensément sage, profond et beau.
Il faudrait avoir ce texte toujours sur soit et se le rappeler quotidiennement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Shiriya le Mer 19 Jan 2011 - 23:57

J'aimerai un jour pouvoir m'aimer au moins la moitié de ça.
Shiriya
Shiriya

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 47
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par julien le Jeu 20 Jan 2011 - 1:17

Petit à petit on est moins petit Smile
julien
julien

Messages : 27
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Bliss le Jeu 20 Jan 2011 - 1:34

Merci pour ce superbe texte Julien ! Very Happy
Je vais l'imprimer, l'encadrer et le mettre au mur dans ma chambre...
sunny
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par julien le Jeu 20 Jan 2011 - 1:50

Il me fait beaucoup de bien à moi aussi.
Je me suis dit qu'il pourrait avoir un effet thérapeutique pour nous tous
julien
julien

Messages : 27
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Bliss le Jeu 20 Jan 2011 - 1:57

Oui, c'est un joli texte plein de bon sens qui permet de se dire "ah, c'est bon, je suis sur la bonne voie"... Smile
Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Ven 21 Jan 2011 - 13:42

I love you

Respect ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Lun 24 Jan 2011 - 17:54

Et hop là juste pour qu'on pense à le relire de temps en temps...

flower

En passant aujourd'hui je m'arrête sur : amour et propre...
Je médite sur l'amour, et sur le propre, et sur la catharsis...

Et je Arrow


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Lune le Mar 25 Jan 2011 - 15:48

Quand j'ai découvert ce texte, il y a environ 1 mois, je l'ai trouvé tellement formidablement juste que je l'ai imprimé en format A3, j'ai passé du temps à l'embellir avec des images d'arabesques trouvées sur internet, et avec un gros coeur en arrière plan. Je l'ai plastifié et collé à la porte de ma chambre (crucifié à ma porte ? scratch ). Mais depuis qu'il est si présent, je ne le lis plus. Peut être qu'il serait mieux sur ma table de chevet, et que chaque soir je médite sur un paragraphe.
Ce qui est formidable sur ce texte, c'est qu'il ne dit pas comment s'aimer, mais que devient notre manière d'être quand on s'aime. Et de le ressentir, ça donne envie. Quel moteur... si la culpabilité d ene pas y être encore ne vient pas gâcher cette belle énergie !
Lune
Lune

Messages : 355
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 44
Localisation : Val d'Oise (IDF)

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Les grands esprits se rencontrent...

Message par Invité le Dim 22 Mai 2011 - 18:13

Je suis tombée sur ce poème aujourd'hui, par hasard, sur un autre site qui n'a rien à voir avec les zèbres.
A peine fini de le lire, j'ai tout de suite pensé à notre forum et eu envie de vous le faire partager, je ne savais pas que Julien l'avait déjà fait il y a plus d'un an. Ce qui est amusant, c'est la façon dont je me suis aperçue que le poème était sur le forum (ce qui m'a évité une redite un peu ridicule, du style "j'arrive après les carabiniers"...)

Comme j'aime bien vérifier mes sources (je suis une ex-chercheuse en histoire) et que j'étais un peu sceptique sur l'authenticité de l'auteur (car malgré toute la considération que je peux avoir pour Chaplin je ne pouvais pas l'imaginer écrire cela...le style ne collait pas au bonhomme). j'y suis allée de mon petit Google chéri et voici ce que j'ai trouvé : http://unproductivepoetry.wordpress.com/2010/10/19/charlie-chaplin-le-jour-ou-je-me-suis-aime-pour-de-vrai/

Il semble donc que ce poème lui a été attribué à tort et, internet aidant, la fausse info se serait généralisée. Il serait de Kim McMillen, 2001, (mais à garder au conditionnel) et il semblerait que sa version originale (américaine) soit plus belle que celle-ci qui, bien que très juste et pleine d'enseignements bénéfiques, est un chouya pontifiante et "bonne formule" typique des diaporamas axés "développement personnel" (c'est d'ailleurs ce qui m'avait fait tiquer sur son origine, il y avait anachronisme).

Il n'en demeure pas moins que même tel quel ce poème mérite bien d'être imprimé et affiché au mur! (j'aime bien les diaporamas lénifiants, moi...)

Quel rapport avec ma découverte de la publication du poème par Julien sur le forum? Et bien tout simplement car Google me l'a balancé en plein dans mes mirettes laser dans la page de résultats de recherche sur le poème.

Bon et puis si je trouve une autre fois un autre poème édifiant et inédit, promis, je vous l'envoie!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin) Empty Re: Le jour où je me suis aimé (de Charlie Chaplin)

Message par Invité le Dim 22 Mai 2011 - 18:16

Ben non, ce n'est pas il y a plus d'un an mais en janvier dernier...où avais-je donc la tête? Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum