Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Equité le Jeu 22 Jan 2015, 23:24

Bonsoir,


Je réside actuellement en campagne. Pour des raisons professionnelles je dois déménager en ville et je vivrais en appartement.
Je désirais savoir s'il y avait parmi vous des personnes atteintes -comme moi- d'hyperacousie ou bien très sensibles au bruit. Parmi vous (si vous êtes "touchés" de cela), comment avez-vous fait pour supporter la vie en appartement ou même en maison de ville ? Quelles solutions concrètes avez-vous appliqué pour vous rendre la vie plus douce ?
Quels sont les aménagements efficaces que vous avez pu tester/essayer ?


Merci d'avance,

Equité
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 1
Date d'inscription : 21/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par meï le Jeu 22 Jan 2015, 23:40

je suis en effet embêtée par une hyper accousie (diagnostiquée avc mon autisme asperger et ma douance.)
comme la plupart des aspis sont egalement concernés, on a ouvert des discus
sur le forum aspersansa par ex, sur les moyens de vivre avec ce bruit, les moyens techniques qui existent etc. peut etre pourrais tu aller y jeter un oeil? Wink
bone chance.
(voir par ex
http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=4&t=5778 )
avatar
meï
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 45
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Aeline le Sam 24 Jan 2015, 23:48

Coucou!

Je passais par le forum pour la première fois depuis un long moment, ton sujet m'a interpellée Wink

Je suis certainement plus jeune que toi, mais également sujette à l'hyperacousie, je ne peux te proposer des solutions aux situations auxquelles je n'ai pas été confrontée....

Pour travailler, déjà, j'utilise un casque antibruit. Tu peux investir dans un casque haut de gamme, ou tout simplement dans un casque de chantier, certes moins confortable mais qui a l'avantage de ne pas dépasser les 20 euros (pour les têtes en l'air comme moi qui perdent tout, haha)

J'habite en ville, dans une maison assez vieille qui grince de partout. De façon à éviter l'angoisse d'entendre ma maison gémir la nuit, je dors avec des écouteurs et un bruit de fond dans les oreilles. Je mets en boucle une playlist que je connais par cœur, le problème étant que je ne peux plus dormir sans, à présent.

De la même façon, dès que je prends les transports en commun, je masque le bruit ambiant par de la musique avec des écouteurs intra-auriculaires qui sont designés pour annuler les bruits alentour. Des boules quies feraient l'affaire, je suppose, simplement elles interpellent plus, et ont le désavantage de ne pas occuper les pensées.

A la maison, la journée, tout est calme. J'ai la chance de vivre dans une maison non mitoyenne, donc les voisins ne me gênent pas. Néanmoins, lorsque je sors, notamment le soir, dans un environnement mondain, et que le bruit devient insupportable, je me bouche les oreilles, tout simplement. Mes amis proches sont au courant, et ne s'en insurgent plus Wink

Voilà mes solutions de tous les jours. Elles ne sont pas très élaborées, mais me permettent de tenir dans presque tous les environnements. En espérant avoir pu t'éclairer!
avatar
Aeline
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par SuzyLee le Sam 31 Jan 2015, 22:35

Heureusement, vie en ville ne signifie pas obligatoirement un environnement ultra bruyant. Si tu as la possibilité de choisir ton futur logement (c'est-à-dire s'il ne t'est pas imposé par ton employeur), alors prête attention à l'insonorisation, au voisinage. Personnellement je trouve la proximité d'une route ou d'une rue un peu passante moins dérangeante que la présence d'humains, ces derniers étant imprévisibles dans leur façon de se manifester.

Sinon, autant que possible couvrir ou remplacer les sons non désirés par les tiens.

Porter casque ou boules quiès pourquoi pas... moi je ne peux pas, le fait de ne plus entendre me fait paniquer Rolling Eyes
avatar
SuzyLee
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 25/12/2013
Age : 49
Localisation : In my cave

https://www.facebook.com/fredbananafred

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par https://www.google.fr le Mar 03 Fév 2015, 11:48

Les voisins, c'est juste un peu technique, faut juste pouvoir dormir après que les jeunes aient fini d'écouter leur musique (vers 2-3 heures) et se réveiller avant que les voisins bricoleurs commencent à percer, clouer, poncer (10 heures?)

Bon, faut ensuite adapter son emploi du temps à ça. C'est vrai que ça peut avoir un petit côté aléatoire, mais on s'adapte bien.

La ville, le voisinage, cékedubonheur!

avatar
https://www.google.fr
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par the kick inside le Mar 03 Fév 2015, 13:08

Quel optimisme google
Même en ville, tu peux trouver des enclaves assez calmes. Comme dit Suzy fais attention à l'isolation, la qualité du double vitrage, et je rajouterais au type de voisins que tu vas récolter au dessus (si tu es en appartement) et en dessous (bon sens de base).

Sinon tu peux utiliser des boules quies la nuit (ça fait longtemps que je ne peux plus m'en passer et cela n'empêche d'entendre les bruits alentours, ils sont juste atténués, et oui même si elles sont en cire). Je suis également stressée quand je me déplace en ville car le moindre bruit de moteur m'agresse (alors les guignols qui font des accélérations exprès je les maudis sur sept générations) et ça, je crains bien qu'on ne s'y habitue pas... Néanmoins je ne conseillerai pas les écouteurs intra-auriculaires car ils peuvent être très nocifs en usage prolongé ou trop répétitif, à cause de leur côté isolant justement.
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 727
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Ayase le Jeu 12 Fév 2015, 21:56

Je ne pensais pas que mon "problème" avait un nom, heureusement que je suis passée par là moi. Tous les sons me dérangent, même ma musique est réglée au plus bas et je l'écoute avec un écouteur sur deux, et pourtant j'ai l'impression que ça hurle, pareil pour les gens, pour moi ils crient en permanence etc etc..

C'est parti pour un casque anti-bruit alors ^^'
avatar
Ayase
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par richbitch le Ven 20 Fév 2015, 11:23

J'ai le même problème et je crois qu'il représente environ 60% de mes emmerdements quotidiens... Parisienne depuis toujours, j'ai réussit à vérouiller quelques tranquillités :

- J'ai trouvé un appartement au dernier étage. Même si je dois me cogner les 6 étages à pied, cela n'a pas de prix. Dans mes appartement précédents, les bruits des voisins du dessus étaient les plus désagréables et les moins faciles à régler (tu ne peux pas les empêcher de marcher).
- Dans mes rêves les plus fous, les murs extérieurs de mon appartement de donneraient que sur des parties communes, ne communiqueraient pas avec les apparts voisins. Hélas, à Paris, beaucoup de chambres sont collées au salon du voisin (il faudrait forcer les architectes à vivre dans ce qu'ils ont construit). C'est aujourd'hui mon cas. J'ai donc bricolé : j'ai posé une épaisse plaque de liège sur tout le mur mitoyen et j'y ai ensuite placé ma très grande bibliothèque (le bouquin, entre autres qualités, est également un bon isolant). Bon, c'est loin d'être parfait mais cela me permet de diminuer la circulation des infra basses. J'avais fait des recherches sur l'isolation acoustique mais c'est souvent très coûteux à mettre en place.
- Les double-vitrages sont des faux amis : s'ils t'isolent du bruit de la rue, ils t'enferment avec tes voisins. L'horreur. Sauf si la maison a des murs d'1m d'épaisseur.
- la mitoyenneté avec un immeuble de bureaux assez récent entraîne souvent le cauchemar de la ventilation double-flux. C'est un peu comme si le moteur d'un Boeing squattait ta boite crânienne.
- Si tu as la possibilité de choisir ton logement, regarde bien l'architecture de l'immeuble qui te donnera une idée assez rapide de l'isolation phonique générale. Pour faire court, un immeuble de riches aura des murs plus épais (c'est dégueulasse mais c'est hélas souvent comme ça).
- Quand j'ai eu mes premiers salaires, j'en ai profité pour acheter un matériel audiophile qui permet d'envelopper mon chez moi du son que j'ai choisi. C'est ma meilleure défense puisque, sans mettre le son fort, ma musique me protège des bruits extérieurs.
- Je plussoie le casque anti-bruit qui te sera d'un grand réconfort les soirs de fête dans ton immeuble, mais aussi dans les transports et au travail (nous sommes trois dans mon bureau et les jours où j'oublie mon casque, je suis obligée de passer une nuit de 15 heures pour récupérer).

Après, sache le, il va falloir apprendre à décomplexer d'appeler les flics. Je sais, c'est horrible, j'ai culpabilisé pendant des années mais j'estime aujourd'hui que ma liberté à être tranquille est tout aussi, voir plus, légitime que la liberté de 20 abrutis à passer du ounz ounz le mardi à 2h du mat.

A défaut d'être rassurante, j'espère que j'aurai pu t'aider. Si jamais tu as également des trucs et astuces, je suis preneuse Smile

richbitch
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par ❁Zebrine le Mar 24 Fév 2015, 10:51

RIEN


Dernière édition par ❁Zebrine le Lun 25 Avr 2016, 15:47, édité 1 fois
avatar
❁Zebrine
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Hugues le Ven 06 Mar 2015, 00:49

En ce qui me concerne je ne souffre pas d'hyperacousie je pense mais j'ai une amplitude de fréquence audible anormalement large et j'entend très bien les faible bruits.

Moi une catégorie de bruit en particulier me rend totalement fou :
-Moteurs, musique (basse fréquences)
-Transformateurs, contrôleurs LEDs foireux (Hautes fréquences)
-Les gens qui parlent fort, la télé
-Les serveurs, ordinateurs bruit de disque et de ventilateurs
-Circuit de chauffage a eau.
-La résonance même a peine perceptible d'une pièce

Le casque d'un iPhone, la 1ere barrette déjà me donne mal aux oreilles, je suis obligé d'utiliser un BRH440M forte impédance donc volume plus faible et anti bruit.

Les bébé qui pleurent aussi ca me rend fou mais ca doit être humain.

Ca ne m'empêche pas de vivre j'ai été habitué au bruits de la ville mais plus le temps passe plus je suis a la recherche du silence, je suis même prêt a investir dans de vrais travaux de traitement acoustique pour rendre ma maison plus silencieuse.

Mon prof de science ma parlé de l'hyperacousie quand j'ai du quitter la piece quand il faisais les travaux sur le son et qu'il produisait des ultra sons pour montrer le seuil d'audition, j'étais le seul a toujours entendre et a physiquement souffrir.

Je n'ai pas porté plus attention que ca en me disant que ca ne pouvait pas être ca car bien que je ne fréquente pas les boites de nuits je suis parfaitement capable de me balader en ville, mais il est vraie que je n'aime pas la ou il y a trop de monde, touriste ou autre car ca m'énerve, je préfère la montagne a la plage, donc quand je suis a Nice je vais vers le nord, le plus haut possible la ou il y a le moins de monde possible, je me pose et je déguste le silence.


Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Hugues le Ven 06 Mar 2015, 00:51

❁Zebrine a écrit:Oh mon dieu, que cela fait plaisir de voir que des gens me comprennent
Ah l' hyper-accousie , je connais ça Sad
J'ai déménagé 13 fois en 9 ans à cause de voisins bruyants.

Là en ce moment c'est tjs pas le pied, je vis dans un immeuble-moyen d'âge 75 ans- des vieux cons hyper bruyants, qui claquent leurs portes, hurlent pour se parler, raclent leurs chaises au sols, viennent écouter aux portes, combien de fois je suis tombée sur l'hysterique du dessous qui soit disant cherchait ses clefs sur mon pallier (honte de rien Tu vas voir ta gueul ) une horreur!!!

Je prépare mon prochain déménagement...

Non ca c'est juste un pure problème d'incivilité car des voisins comme ca, hein on respect la tranquillité des voisins quand on est bien éduqué

Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par OlivierA le Lun 09 Mar 2015, 12:24

Je suis également très sensible aux bruits et souffre depuis quelques temps d'acouphènes en supplément.

Comme Aeline,  j'utilise un casque antibruit mais par moment je ne le supporte plus (Comme SuzyLee,  le fait de ne plus entendre me fait paniquer)

Mon appartement, je l'ai choisi pour son calme essentiellement : RDJ dans une résidence avec un jardin intérieur. Je n'entends même pas la circulation au dehors. Donc comme dit the kick inside : "Même en ville, tu peux trouver des enclaves assez calmes"

Par contre, depuis l'an dernier je suis en guerre contre les enfants qui se sont mis à jouer au foot (avec cages et hurlements à chaque but bien sûr !!) et équipes de plus en plus nombreuses.
Pour faire écho à richbitch sur le fait d'appeler la police pour nuisances sonores, sache que pour avoir voulu régler le problème - et après toute conciliation avec les parents sans résultats - j'ai failli en venir aux mains avec 2 pères de famille, et maintenant tout le monde me regarde un peu de travers... sauf ceux qui sont bien contents qu'une personne se sacrifie pour faire le sale boulot qui leur rend bien service. Alors imagine ce que ça peut donner avec "20 abrutis à passer du ounz ounz le mardi à 2h du mat"....

Je ne trouve donc rien d'horrible à appeler la police quand nécessaire c'est à dire quand "la bonne intelligence" n'a pas fonctionné ! "Les principes gouvernent les gens honnêtes, les lois gouvernent les gens malhonnêtes" (ou sans savoir-vivre même si tout est relatif là encore).

Et comme richbitch, j'ajoute que le seul gros problème provient des bruits des voisins du dessus ('les plus désagréables et les moins faciles à régler") donc j'ai régulièrement des mises au point avec ma voisine du dessus mais de façon courtoise ce coup ci.

Personnellement, à côté du lieu de vie, ce serait plutôt les sorties en restaurants bruyants où je dois faire des efforts terribles d'attention pour suivre 1 discussion (je rentre parfois épuisé).

Comme Hugues, je passe de plus en plus de temps a la recherche du silence et d'ailleurs -étant du même coin que lui -
"je préfère la montagne a la plage, donc quand je suis a Nice je vais vers le nord, le plus haut possible la ou il y a le moins de monde possible, je me pose et je déguste le silence"  ; en gros je fais des balades en montagne au milieu de la nature sereine.... sauf quand on se retrouve avec quelques "braillards" en haut d'un sommet étroit (dans ce cas, faut pas chercher à manger sur place, il faut se trouver un autre coin plus tranquille pour les oreilles et l'estomac).

A vous lire
avatar
OlivierA
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 55
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par richbitch le Lun 09 Mar 2015, 21:53

Chers amis hypersensibles aux bruits, avez-vous trouvé un métier qui puisse concilier le besoin de calme ?
Si oui, je serai vraiment intéressée par votre parcours.
Si non, je serai preneuse de tous les petits trucs qui vous permettent de supporter le quotidien.

Pour ma part, j'ai plusieurs métiers mais le seul qui soit vraiment rémunérateur m'oblige à me rendre tous les jours dans un bureau avec des gens dedans, qui tapent sur des claviers, téléphonent... Mis à part le casque anti-bruit, qui ne dissimule pas tous les bruits, je n'ai pas trouvé de solution miracle...

D'avance merci à vous tous pour vos réponses

richbitch
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Invité le Lun 09 Mar 2015, 23:41

Salut ! Je souffre de sévères acouphènes et j'ai de l'hyperacousie et je compatis sincèrement à votre calvaire !

Depuis que je suis en ville, il m'est arrivé de galérer avec le voisinage. Souvent des jeunes qui en avaient rien à foutre de rien. Entendre des basses jusqu'à 3h du mat', alors qu'il faut se lever à 6h30, pour ensuite prendre la voiture... Narmol ! Sauf que si je me viande à 7h sur le périph', parce que je suis fatigué, à cause d'un connard qui n'a pas voulu baisser ses enceintes, fait est qu'il est aussi nuisible que le gars qui va m'agresser sans raison. Donc force de l'ordre.

Or, les forces de l'ordre ne font pas grand chose. S'ils sont 30 dans l'appart', ils divisent l'amende par 30, et ils continuent à vous les casser jusqu'à 5h du mat'. Et la situation peut dégénérer jusqu'à ce qu'ils déménagent ! L'idéal, c'est de porter plainte, mais cela ne garantit aucune tranquillité... Du coup, lorsqu'un autre voisin a pris la relève, je suis allé le voir, on a sympathisé, on s'est invité à l'apéro, on s'est échangé les numéros de tél et... C'est quand même bien plus zen !! Il y a bien sûr du bruit de temps en temps, mais on sait qui c'est, et on sait que ça va bien se passer !

Le conseil n°1 est d'essayer d'aller voir les gens. Parfois, ils ne se rendent juste pas compte du bruit qu'ils font. Et comme il n'existe aucun moyen pour se protéger des basses et des infrabasses (ça traverse les murs), il faut prendre son courage à deux mains, et demander gentiment de baisser, dès le début. Faut pas attendre de péter un plomb.

Sinon, je vais faire un peu de publicité... A ma connaissance, les protections auditives les plus performantes sont les Ear Soft Fx. Les boules Quiès réduisent le volume à - 27db, les protections en mousse standards réduisent le volume à - 35db ; les Ear Soft Fx réduisent à - 39db. J'ai pas trouvé plus puissant. Si ça parle fort dans l'appart d'à côté, si ça crie, vous n'entendrez quasiment rien. En revanche, ça ne fait pas de miracle pour ce qui est des infrabasses...

Il existe les casques à réduction de son active, ils ont un petit micro intégré et envoie une phase opposée aux sons ambiants, et ils semblent faire des heureux. Mais ils ne sont pas donnés (le meilleur semble être le fameux Bose). Je crois qu'il existe des écouteurs qui font ça, c'est plus pratique pour dormir avec, mais je ne sais rien de leur efficacité... En tout cas, cette technologie va être l'avenir, puisqu'on planche actuellement sur des prototypes d'enceintes qui diffuseront du silence (je sais, le rêve !!!), comme l'Ipno :

http://www.lemondenumerique.com/article-30980-ipno-l-enceinte-anti-bruit.html

Il va falloir attendre un petit peu cependant... Mais mettre un bruit de fond, d'ambiance, océan, forêt, oiseaux, ça permet de masquer les sons parasites et de garder une atmosphère relativement zen... Hier, je regardais différentes solutions anti-bruits, tel que des rideaux, des tissus qui absorbent le son (tenture spéciale), mais ça implique souvent de faire des travaux... il n'existe pas de miracle malheureusement, mais si quelqu'un en a un, je suis preneur !!!


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Hugues le Mar 10 Mar 2015, 01:14

richbitch a écrit:Chers amis hypersensibles aux bruits, avez-vous trouvé un métier qui puisse concilier le besoin de calme ?
Si oui, je serai vraiment intéressée par votre parcours.
Si non, je serai preneuse de tous les petits trucs qui vous permettent de supporter le quotidien.

Pour ma part, j'ai plusieurs métiers mais le seul qui soit vraiment rémunérateur m'oblige à me rendre tous les jours dans un bureau avec des gens dedans, qui tapent sur des claviers, téléphonent... Mis à part le casque anti-bruit, qui ne dissimule pas tous les bruits, je n'ai pas trouvé de solution miracle...

D'avance merci à vous tous pour vos réponses

Je travaille dans l'informatique, je suis rarement sur mon lieux de travail, je travail depuis mon lit et mon lieux de travaille est assez calme car on est trois sur place, les autres salariés ne sont pas forcément sur place non plus.

Pour ce qui est des filtres actifs il en existents a poser sur les fenêtres, normalement ca réduis le bruit de la circulation (frottements des pneus sur la route) mais a ce qui concerne les gros moteurs de camions au point mort je ne crois pas non plus que ce soit efficace, mais j'imagine bien foutre sa sur les murs de certains appartement pour ne plus entendre les engueulades des voisins, bon du coup tu n'entendra pas non plus le mec qui bat ses enfants mais ce n'est pas grave car sur Paris les flics s'en foutent totalement de ce genre de nuisances sonores.

Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par richbitch le Mar 10 Mar 2015, 11:56

Merci Hugues pour ce retour Smile

Raaa, le télétravail, mon rêêêêve. Hélas, son application n'en est qu'aux prémisses et beaucoup d'employeurs sont encore rétifs à cette méthode : beaucoup d'aprioris, manque de formation des services juridiques, la rigidité comme méthode de management.

Ensuite, je crois que cela peut éventuellement poser certains problèmes : désocialisation, reporting à outrance... Mais je milite à fond pour cette évolution qui me semble être un vrai progrès notamment au regard de ce qu'on appelle la "souffrance au travail", dont l'hyperacousie fait partie. Et souffrance tout court, quand on voit que super chevalier blanc se "viande sur périph" et que Zebrine a déménagé 13 fois en 9 ans pour des problèmes de voisinage... Je suis un peu excédée de constater tout le foin qu'on nous fait autour du logement "durable" (qui ne concerne pas que l'écologie mais aussi la qualité de vie) sans qu'aucun effort ne soit jamais fait sur l'isolation phonique parce que hein, faut pas déconner, c'est trop cher, ça mange du précieux mètre carré et c'est pas défiscalisé.


richbitch
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Invité le Mar 10 Mar 2015, 13:53

Non, heureusement, à part un petit accrochage, je n'ai jamais eu d'accidents, mais quand on manque de sommeil, le risque demeure. La solution radicale est de déménager à la campagne, ou dans une zone reculée, là où l'on ne risque pas de voir des étudiants bourrés, ou de se coltiner des voisins qui aiment le "boum boum boum"... Quant à ceux qui nous pondent ces espèces de logement hors de prix, je ne sais pas trop ce qu'ils ont dans le crâne en effet...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par richbitch le Mer 11 Mar 2015, 12:09

Ravie de lire que ce n'était pas si grave Smile Enfin, ça reste délirant de se retrouver dans des situations pareilles...

Vivre à la campagne me tenterait mais ça pose tout de même un certain nombre de contraintes : il faudrait retrouver un taf (ou faire admettre à ma boite que le télétravail c'est l'avenir), passer le permis (parisienne depuis toujours je n'en ai jamais eu la nécessité) et se procurer une voiture, voir dix fois voire vingt fois moins mes amis, se confronter à la possibilité de l'isolement (sachant que j'ai déjà une grosse propension à le faire, j'ai un peu peur de me retrouver ourse très vite), renoncer à Paris qui a toujours été ma maison.

Malgré cela, j'y pense. Mais je trouve invraisemblable de devoir songer à une solution aussi radicale.

richbitch
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Hugues le Jeu 12 Mar 2015, 05:32

Moi je voulais partir a la montagne, mais bon ce n'étais pas vraiment réfléchie, je ne supporterais pas l'isolement sur une longue période, je ne suis pas dans uns très grande ville (Florange), si je retourne a Nice je connais des coins assez calmes mais je ne pourrais pas rester loin de toutes civilisation, la si je reste a Florange c'est pour le train 1h30 de Paris, Nice c'est a 5h de Paris, je met moins de temps a aller sur Paris que les Francilien donc ...

Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Invité le Jeu 12 Mar 2015, 13:39

Je ne sais pas comment vous faîtes...
Je déteste Panam -_-
C'est bruyant, ça pue, les gens sont cons...

Dans le métro, t'as toujours l'impression qu'ils ont tous envie d'aller pisser, ils te poussent, ils sont tous fringués comme s'ils allaient dans un casting de TV, et personne ne se regarde, et quand on a enfin trouvé un peu de verdure, avec de vrais arbres et tout, on se fait draguer par un travelo qui sort de je ne sais où lol (ué tg c'est du vécu...) Coucou, je suis la fée Viviane ! mdr

Bref... J'espère ne jamais y retourner =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Hugues le Jeu 12 Mar 2015, 13:45

Tu a bien analysé la capitale MDR.

Mais bon pour le travail je n'ai pas le choix mais moins j'y vais mieux je me porte.

Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Invité le Jeu 12 Mar 2015, 14:19

Hugues a écrit:Tu a bien analysé la capitale MDR.

Mais bon pour le travail je n'ai pas le choix mais moins j'y vais mieux je me porte.
lol ah nan mais je les écoutais mes potes bobos

"ué Paris c'est la culture, tout est sur Paris, les opportunités c'est Paris, le taff c'est Paris, Paris c'est aussi la tour Eiffel, Montparnasse, Amélie Poulain, y a plein de touristes et tout..."

Une fois sur place, si t'as pas d'argent, tu ne bouges pas. Et y a plein de gars qui te vendent des portes clés de tour Eiffel miniatures, où que t'aille t'as l'impression qu'il y a écrit en gros sur ton front "PIGEON" lol Je me souviens avoir été en galère de thune, et à la poste, j'avais demandé un virement d'un compte à un autre, pour pas être dans le rouge, et la nana m'a répondu :

"ça va pas être possible môssieur, il faut que vous retourniez dans votre pays, en Bretagne, là on n'a pas accès au dossier..."

Se tape la tête cont

Et je me souviens avoir attendu 1h20 dans la file d'attente !!!
(ça remonte à 10 ans maintenant lol)

Rha... Paris... La magie... Les paillettes... Les stars...

What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Hugues le Jeu 12 Mar 2015, 18:52

Bon loi j'y vois deux avantage a la campagne, AlloResto et les vendeurs de beagles, a côté de ca, bruit, temps pourris, pollution a en perdre ses poumons, transport en commun qui coute un bras, dans les quels on attend 6 plombes pour acheter un ticket et qui ne sont pas confortables.

La tour Eiffel c'est aussi sa flopée d'arnaquer en tout genre et de pick pocket de 12 ans, les gares qui ne sont pas TVG sont vétustes, sur chargé et dangereuses, certaines routes sont plus dégueulasse qu'une décheterie.

Paris la ville ou l'on ne peux pas se garer, Paris la plus belle ville au monde, Paris icône de la France, Paris seule capitale pour la quelle les touristes sont avertis des dangers avant le départ et même par annonces dans les transport une fois sur place, malgré ca j'ai retrouvé une carte bancaire polonaise posé sur une machine a Gare de Lyon, heureusement pour le mec que c'est moi qui l'ai trouvé et pas un jeune trou duc.

Bon Paris la ville qui fait rêver hein.

Hugues
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Atlasovaste le Jeu 30 Avr 2015, 15:07

Salut,
Pour répondre à Equité, j'ai deux conseils :
1 - surtout, surtout, ne pas habiter dans une logement en brique. Les murs sonnent dur, mais en réalité ils laissent tout passer. Au moins, dans un immeuble en pierre ou parpaing, c'est facile de repérer les cloisons.
2 - quand ma voisine regarde intervilles en s'esclaffant la nuit à 4h du matin ( Sad  soupir...), j'utilise le combo gagnant :
- mini lecteur mp3 sansa clip
- piste de bruit blanc bricolée maison
- bandeau Sleepphones http://someo.net/boutique/6-sleepphones
avatar
Atlasovaste
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 139
Date d'inscription : 15/11/2013
Localisation : Aperpèthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperacousie et vie en ville : Options éventuelles ?

Message par Warc le Grizzli le Dim 07 Juin 2015, 09:25

Hugues a écrit:En ce qui me concerne je ne souffre pas d'hyperacousie je pense mais j'ai une amplitude de fréquence audible anormalement large et j'entend très bien les faible bruits.

Moi une catégorie de bruit en particulier me rend totalement fou :
-Moteurs, musique (basse fréquences)
-Transformateurs, contrôleurs LEDs foireux (Hautes fréquences)
-Les gens qui parlent fort, la télé
-Les serveurs, ordinateurs bruit de disque et de ventilateurs
-Circuit de chauffage a eau.
-La résonance même a peine perceptible d'une pièce

Le casque d'un iPhone, la 1ere barrette déjà me donne mal aux oreilles, je suis obligé d'utiliser un BRH440M forte impédance donc volume plus faible et anti bruit.

Les bébé qui pleurent aussi ca me rend fou mais ca doit être humain.


Je ne sais pas si je suis médicalement concerné (mon père souffre d'hyperacousie, mais est-ce héréditairement transmissible?), mais je suis sensible à tout cela aussi (ainsi que certaines basses fréquences produites par des engins de chantier, le genre qui fait vibrer les bâtiments à côté... mais personne d'autre ne le sens, apparemment). Pour m'en protéger, j'ai la chance d'avoir un appart qui donne sur cour en pleine rue St Jean à Lyon (pour ceux qui connaissent), ce n'est pas parfait car évidemment chaque bruit (poubelles à 6h) ou voix (le vieux du 4e) résonne, mais c'est mieux que de donner sur rue. En dehors de ça, je ne fais rien activement parlant, à part mettre mon pc en veille certains soirs pour ne pas l'entendre, bien que je l'aie spécifiquement conçu et monté pour éliminer un maximum de bruits fonctionnels.

Ma solution quotidienne est ultra-simple, j'écoute de la musique pratiquement tout le temps ; je remplace le bruit aléatoire par le mien, sensé, et intellectuellement ça passe mieux. Mais là encore, ce n'est pas parfait, car si j'adore la musique et y consacre temps, effort et pognon pour en profiter avec la meilleure qualité, je peux un jour ressentir davantage les effets néfastes de la configuration de la pièce, ou des distorsions bizarres dues à l'enregistrement, le rendu avec mon matos, l'encodage, etc. Donc ça reste une solution bancale.

En extérieur on n'en parle même pas, je ne peux juste plus prendre le bus ou le métro, je ne me déplace qu'à vélo, et vite. Hier je suis sorti (un samedi après-midi à Lyon par beau temps!) rencontrer une zèbre, au bout de trois heures et d'un verre pris en terrasse entre les gens et les voitures, je suis rentré, j'ai tenu une heure devant le pc avant d'aller m'effondrer de fatigue ; j'ai dormi une heure et demie. Le bruit n'est sans doute pas la seule cause, mais il en fait grandement partie. Pareil au taf où régulièrement je suis fatigué d'entendre parler et crier dans le dépôt, même à 20 mètres.

Mais hors de question de porter des casques anti-bruit ou boules Quies, en déplacement je dois rester hyperattentif et au boulot... c'est pas possible. Parfois je porte mes écouteurs intras sans musique, quand je ne risque pas de me faire voir.
avatar
Warc le Grizzli
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 66
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 28
Localisation : Lyon 5e

http://markkoenig.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum