Attention Fragile

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par EmiM le Mar 6 Jan 2015 - 10:41


J'aime beaucoup tes voeux !  Wink
Bonne reprise à Toi aussi...


EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Mer 7 Jan 2015 - 7:39

Bonne reprise?
 Damned  facepalm , ça me rappelle que j'ai des chaussettes qui ont besoin d'être reprisées  Pété de rire

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Mer 7 Jan 2015 - 7:41



Long hug Bisous Bisous Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par offset le Ven 9 Jan 2015 - 8:42

Joe Dalton a écrit:Bonne reprise?
 Damned  facepalm , ça me rappelle que j'ai des chaussettes qui ont besoin d'être reprisées  Pété de rire


Pas mal, encore bravo Joe


Bisous ma supercali   Un ange

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6763
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Ven 9 Jan 2015 - 20:19

En général, quand il y a une bêtise à dire  (ou écrire), je suis jamais loin   Fou Fou
Tu vas bien, supercal?

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par offset le Sam 10 Jan 2015 - 12:03

Supercali, grâce à toi je connais mieux le mot amitié


Un ange Un ange Un ange Un ange Un ange Un ange Un ange Un ange Un ange Un ange
Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi  Pour Toi  Pour Toi
Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug Long hug





Bon week End

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6763
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Sam 10 Jan 2015 - 13:28

Le plaisir de ces rencontres.
Enrichissantes
Belles
qui poussent à la réflexions
Qui permettent d'ouvrir les yeux
Qui remuent
...
Amitiés

Bon vickand Wink

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Dim 11 Jan 2015 - 9:24

La neige s'est transformée en pluie chez toi aussi supercalinette?
Passe un bon dimanche   Bisous Bisous Pour Toi Long hug

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Dim 11 Jan 2015 - 13:37

Salut Joe, no pas de neige depuis samedi 27 dec. Grand ciel bleu jusqu'à cette nuit...
En fait nous sommes "protégés" par les montagnes...
C'était la page météo Very Happy
Bon dimanche à tous.

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Dim 11 Jan 2015 - 13:45

Le chien et le cheval.
(...) il chercha son bonheur dans l'étude de la
nature. Rien n'est plus heureux, disait-il, qu'un philosophe qui lit dans ce
grand livre que Dieu a mis sous nos yeux. Les vérités qu'il découvre sont à
lui: il nourrit et il élève son âme, il vit tranquille ; il ne craint rien des
hommes, et sa tendre épouse ne vient point lui couper le nez.
Plein de ces idées, il se retira dans une maison de campagne sur les bords
de l'Euphrate. Là il ne s'occupait pas à calculer combien de pouces d'eau
coulaient en une seconde sous les arches d'un pont, ou s'il tombait une
ligne cube de pluie dans le mois de la souris plus que dans le mois du
mouton. Il n'imaginait point de faire de la soie avec des toiles d'araignée,
ni de la porcelaine avec des bouteilles cassées ; mais il étudia surtout les
propriétés des animaux et des plantes, et il acquit bientôt une sagacité qui
lui découvrait mille différences où les autres hommes ne voient rien que
d'uniforme.
Un jour, se promenant auprès d'un petit bois, il vit accourir à lui un
eunuque de la reine, suivi de plusieurs officiers qui paraissaient dans la
plus grande inquiétude, et qui couraient çà et là comme des hommes
égarés qui cherchent ce qu'ils ont perdu de plus précieux. Jeune homme,
lui dit le premier eunuque, n'avez-vous point vu le chien de la reine ?
Zadig répondit modestement, C'est une chienne, et non pas un chien.
Vous avez raison, reprit le premier eunuque. C'est une épagneule très
petite, ajouta Zadig ; elle a fait depuis peu des chiens ; elle boite du pied
gauche de devant, et elle a les oreilles très longues. Vous l'avez donc
vue ? dit le premier eunuque tout essoufflé. Non, répondit Zadig, je ne l'ai
jamais vue, et je n'ai jamais su si la reine avait une chienne.
Précisément dans le même temps, par une bizarrerie ordinaire de la
fortune, le plus beau cheval de l'écurie du roi s'était échappé des mains
d'un palefrenier dans les plaines de Babylone. Le grand-veneur et tous les
autres officiers couraient après lui avec autant d'inquiétude que le premier
eunuque après la chienne. Le grand-veneur s'adressa à Zadig, et lui
demanda s'il n'avait point vu passer le cheval du roi. C'est, répondit
Zadig, le cheval qui galope le mieux ; il a cinq pieds de haut, le sabot fort
petit ; il porte une queue de trois pieds et demi de long ; les bossettes de
son mors sont d'or à vingt-trois carats ; ses fers sont d'argent à onze
deniers. Quel chemin a-t-il pris ? où est-il ? demanda le grand-veneur. Je
ne l'ai point vu, répondit Zadig, et je n'en ai jamais entendu parler.
Le grand-veneur et le premier eunuque ne doutèrent pas que Zadig n'eût
volé le cheval du roi et la chienne de la reine ; ils le firent conduire devant
l'assemblée du grand Desterham, qui le condamna au knout, et à passer
le reste de ses jours en Sibérie. A peine le jugement fut-il rendu qu'on
retrouva le cheval et la chienne. Les juges furent dans la douloureuse
nécessité de réformer leur arrêt ; mais ils condamnèrent Zadig à payer
quatre cents onces d'or, pour avoir dit qu'il n'avait point vu ce qu'il avait
vu. Il fallut d'abord payer cette amende ; après quoi il fut permis à Zadig
de plaider sa cause au conseil du grand Desterham ; il parla en ces
termes :
«Étoiles de justice, abîmes de science, miroirs de vérité, qui avez la
pesanteur du plomb, la dureté du fer, l'éclat du diamant, et beaucoup
d'affinité avec l'or, puisqu'il m'est permis de parler devant cette auguste
assemblée, je vous jure par Orosmade, que je n'ai jamais vu la chienne
respectable de la reine, ni le cheval sacré du roi des rois. Voici ce qui
m'est arrivé: Je me promenais vers le petit bois où j'ai rencontré depuis le
vénérable eunuque et le très illustre grand-veneur. J'ai vu sur le sable les
traces d'un animal, et j'ai jugé aisément que c'étaient celles d'un petit
chien. Des sillons légers et longs, imprimés sur de petites éminences de
sable entre les traces des pattes, m'ont fait connaître que c'était une
chienne dont les mamelles étaient pendantes, et qu'ainsi elle avait fait des
petits il y a peu de jours. D'autres traces en un sens différent, qui
paraissaient toujours avoir rasé la surface du sable à côté des pattes de
devant, m'ont appris qu'elle avait les oreilles très longues ; et comme j'ai
remarqué que le sable était toujours moins creusé par une patte que par
les trois autres, j'ai compris que la chienne de notre auguste reine était un
peu boiteuse, si je l'ose dire.
«A l'égard du cheval du roi des rois, vous saurez que, me promenant dans
les routes de ce bois, j'ai aperçu les marques des fers d'un cheval ; elles
étaient toutes à égales distances.
Voilà, ai-je dit, un cheval qui a un galop parfait. La poussière des arbres,
dans une route étroite qui n'a que sept pieds de large, était un peu
enlevée à droite et à gauche, à trois pieds et demi du milieu de la route.
Ce cheval, ai-je dit, a une queue de trois pieds et demi, qui, par ses
mouvements de droite et de gauche, a balayé cette poussière. J'ai vu sous
les arbres qui formaient un berceau de cinq pieds de haut, les feuilles des
branches nouvellement tombées ; et j'ai connu que ce cheval y avait
touché, et qu'ainsi il avait cinq pieds de haut. Quant à son mors, il doit
être d'or à vingt-trois carats ; car il en a frotté les bossettes contre une
pierre que j'ai reconnue être une pierre de touche, et dont j'ai fait l'essai.
J'ai jugé enfin par les marques que ses fers ont laissées sur des cailloux,
d'une autre espèce, qu'il était ferré d'argent à onze deniers de fin.»
Tous les juges admirèrent le profond et subtil discernement de Zadig ; la
nouvelle en vint jusqu'au roi et à la reine. On ne parlait que de Zadig dans
les antichambres, dans la chambre, et dans le cabinet ; et quoique
plusieurs mages opinassent qu'on devait le brûler comme sorcier, le roi
ordonna qu'on lui rendît l'amende des quatre cents onces d'or à laquelle il
avait été condamné. Le greffier, les huissiers, les procureurs, vinrent chez
lui en grand appareil lui rapporter ses quatre cents onces ; ils en retinrent
seulement trois cent quatre-vingt-dix-huit pour les frais de justice, et
leurs valets demandèrent des honoraires.
Zadig vit combien il était dangereux quelquefois d'être trop savant, et se
promit bien, à la première occasion, de ne point dire ce qu'il avait vu.

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par offset le Lun 12 Jan 2015 - 6:22







Bisous

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6763
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Lun 12 Jan 2015 - 18:04



Bisous Bisous Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Lun 12 Jan 2015 - 19:24

Merci les zamours, les zamis.
Vos mots me touchent.
Long hug

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Lun 12 Jan 2015 - 19:28


Créon
[...] Marie-toi vite, Antigone, sois heureuse. La vie n'est pas ce que tu crois. C'est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains, vite. Retiens-là. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu'on grignote, assis au soleil. Ils te diront tous le contraire parce qu'ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas. Ne m'écoute pas quand je ferai mon prochain discours devant le tombeau d'Etéocle. Ce ne sera pas vrai. Rien n'est vrai que ce qu'on ne dit pas... Tu l'apprendras toi aussi, trop tard, la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mépriser encore, mais de découvrir cela, tu verras, c'est la consolation dérisoire de vieillir, la vie, ce n'est peut-être tout de même que le bonheur.

Antigone, murmure, le regard perdu.
Le bonheur...

Créon a un peu honte soudain.
Un pauvre mot, hein ?

Antigone, doucement.
Quel sera-t-il, mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra-t-elle, la petite Antigone ? Quelles pauvretés faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? Dites, à qui devra-t-elle mentir, à qui sourire, à qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en détournant le regard ?

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par offset le Mar 13 Jan 2015 - 6:12

Bonjour mon amie








Merci pour toutes ces belles lectures et ton soutien Wink


Un ange

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6763
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Mar 13 Jan 2015 - 8:11


Coucou supercalinette et   Merci !  pour tes passages réguliers sur mon fil

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Mar 13 Jan 2015 - 20:00

Bisous Joe et Off, amis fidèles...
Merci pour votre présence.
Allons continuons la lecture.
Créon, a un peu honte soudain.
Un pauvre mot, hein ?

Antigone, doucement.
Quel sera-t-il, mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra-t-elle, la petite Antigone ?
Quelle pauvreté faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents, son petit lambeau de bonheur ? Dites, à qui devra-t-elle mentir, à qui sourire, à qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en détournant le regard ?

Créon, hausse les épaules
Tu es folle, tais-toi.

Antigone
Non, je ne me tairai pas ! Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse.
Tout de suite, puisque c'est tout de suite qu'il faut choisir. Vous dites que c'est si beau la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre.

Créon
Tu aime Hémon ?

Antigone
Oui, j'aime Hémon. J'aime un Hémon dur et jeune ; un Hémon exigeant et fidèle, comme moi.
Mais si votre vie, votre bonheur doivent passer sur lui avec leur usure, si Hémon ne doit plus pâlir quand je pâlis, s'il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s'il ne doit plus se sentir seul au monde et me détester quand je ris sans qu'il sache pourquoi, s'il doit devenir près de moi le monsieur Hémon, s'il doit apprendre à dire « oui » lui aussi, alors je n'aime plus Hémon !

Créon
Tu ne sais plus ce que tu dis. Tait- toi

Antigone
Si, je sais ce que je dis, mais c'est vous qui ne m'entendez plus. Je vous parle e trop loin maintenant, d'un royaume où vous ne pouvez plus entrer avec vos rides, votre sagesse, votre ventre (Elle rit) Ah je ris, Créon, je ris parce que je te vois à quinze ans, tout d'un coup ! C'est le même air d'impuissance et de croire qu'on peut tout. La vie t'a seulement ajouté tous ces petits plis sur le visage et cette graisse autour de toi.

Créon, la secoue
Te tairas-tu, enfin ?

Antigone
Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que j'ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans tes yeux que tu le sais ? Tu sais que j'ai raison, mais tu ne l'avoueras jamais parce que tu es en train de défendre ton bonheur en ce moment comme un os.

Créon
Le tien et le mien, oui, imbécile !

Antigone
Vous me dégoutez tous avec votre bonheur ! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte. On dirait des chiens qui lèchent tout ce qu'ils trouvent. Et cette petite chance pour tous les jours, si on n'est pas trop exigeant. Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier ou alors je refuse ! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite ou mourir.

Créon
Allez, commence, commence, comme ton père !

Antigone
Comme mon père, oui ! Nous sommes de ceux qui posent les questions jusqu'au bout. Jusqu'à ce qu'il ne reste vraiment plus la petite chance d'espoir vivante, la plus petite chance d'espoir à étrangler. Nous sommes de ceux qui lui sautent dessus quand ils le rencontrent, votre espoir, votre sale espoir !"

Antigone de Jean Anouilh

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Mar 13 Jan 2015 - 20:25

LE CHŒUR
Et voilà. Maintenant, le ressort est bandé. Cela n'a plus qu'à se dérouler tout seul. C'est cela qui est commode dans la tragédie. On donne le petit coup de pouce pour que cela démarre, rien, un regard pendant une seconde à une fille qui passe et lève les bras dans la rue, une envie d'honneur un beau matin, au réveil, comme de quelque chose qui se mange, une question de trop que l'on se pose un soir… C'est tout. Après, on n'a plus qu'à laisser faire. On est tranquille. Cela roule tout seul. C'est minutieux, bien huilé depuis toujours. La mort, la trahison, le désespoir sont là, tout prêts, et les éclats, et les orages, et les silences, tous les silences : le silence quand le bras du bourreau se lève à la fin, le silence au commencement quand les deux amants sont nus l'un en face de l'autre pour la première fois, sans oser bouger tout de suite, dans la chambre sombre, le silence quand les cris de la foule éclatent autour du vainqueur -et on dirait un film dont le son s'est enrayé, toutes ces bouches ouvertes dont il ne sort rien, toute cette clameur qui n'est qu'une image, et le vainqueur, déjà vaincu, seul au milieu de son silence…

C'est propre, la tragédie. C'est reposant, c'est sûr… Dans le drame, avec ces traîtres, avec ces méchants acharnés, cette innocence persécutée, ces vengeurs, ces terre-neuve, ces lueurs d'espoir, cela devient épouvantable de mourir, comme un accident. On aurait peut-être pu se sauver, le bon jeune homme aurait peut-être pu arriver à temps avec les gendarmes. Dans la tragédie, on est tranquille. D'abord, on est entre soi. On est tous innocents, en somme ! Ce n'est pas parce qu'il y en a un qui tue et l'autre qui est tué. C'est une question de distribution. Et puis, surtout, c'est reposant, la tragédie, parce qu'on sait qu'il n'y a plus d'espoir, le sale espoir ; qu'on est pris, qu'on est enfin pris comme un rat, avec tout le ciel sur son dos, et qu'on n'a plus qu'à crier, - pas à gémir, non, pas à se plaindre, - à gueuler à pleine voix ce qu'on avait à dire, qu'on n'avait jamais dit et qu'on ne savait peut-être même pas encore. Et pour rien : pour se le dire à soi, pour l'apprendre, soi. Dans le drame, on se débat parce qu'on espère en sortir. C'est ignoble, c'est utilitaire. Là, c'est gratuit. C'est pour les rois. Et il n'y a plus rien à tenter, enfin.!

J. Anouilh. Antigone.


Dernière édition par supercalifragilis le Mar 13 Jan 2015 - 21:11, édité 1 fois (Raison : Classification personnelle éronée)

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Mar 13 Jan 2015 - 20:25

En lisant cet extrait d'Antigone, je ne peux m'empêcher de me demander ce que Jean Anouilh reprochait aux lyonnais  Very Happy   Embarassed

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Mar 13 Jan 2015 - 20:45

T'es con mon Joe Very Happy (tiens voila que je deviens affectueuse Wink )
J'ai cherché un moment le lien...
Allez je reprend ma lecture tout azimut, ah oui, vous ne savez pas, un livre que j'aime et que je relis, je n'arrive jamais à le lire dans "l'ordre" mais dans le mien...

ISMÈNE
J'ai bien pensé toute la nuit. Tu es folle.

ANTIGONE
Oui.

ISMÈNE
Nous ne pouvons pas.

ANTIGONE, après un silence, de sa petite voix.
Pourquoi ?

ISMÈNE
Il nous ferait mourir.

ANTIGONE
Bien sûr. A chacun son rôle. Lui, il doit nous faire mourir, et nous, nous devons aller enterrer notre frère. C'est comme ça que ça a été distribué. Qu'est-ce que tu veux que nous y fassions ?

ISMÈNE
Je ne veux pas mourir.

ANTIGONE, doucement.
Moi aussi j'aurais bien voulu ne pas mourir.

ISMÈNE
Ecoute, j'ai bien réfléchi toute la nuit. Je suis l'aînée. Je réfléchis plus que toi. Toi, c'est ce qui te passe par la tête tout de suite, et tant pis si c'est une bêtise. Moi, je suis plus pondérée. Je réfléchis.

ANTIGONE
Il y a des fois où il ne faut pas trop réfléchir.

[...]

ANTIGONE
Moi, je ne suis pas le roi. Il ne faut pas que je donne l'exemple, moi… Ce qui lui passe par la tête, la petite Antigone, la sale bête, l'entêtée, la mauvaise, et puis on la met dans un coin ou dans un trou. Et c'est bien fait pour elle. Elle n'avait qu'à ne pas désobéir.

ISMÈNE
Allez ! Allez !… Tes sourcils joints, ton regard droit devant toi et te voilà lancée sans écouter personne. Ecoute-moi. J'ai raison plus souvent que toi.

ANTIGONE
Je ne veux pas avoir raison.

ISMÈNE
Essaie de comprendre au moins !

ANTIGONE
Comprendre… Vous n'avez que ce mot-là dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite. Il fallait comprendre qu'on ne peut pas toucher à l'eau, à la belle et fuyante eau froide parce que cela mouille les dalles, à la terre parce que cela tache les robes. Il fallait comprendre qu'on ne doit pas manger tout à la fois, donner tout ce qu'on a dans ses poches au mendiant qu'on rencontre, courir, courir dans le vent jusqu'à ce qu'on tombe par terre et boire quand on a chaud et se baigner quand il est trop tôt ou trop tard, mais pas juste quand on en a envie ! Comprendre. Toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je serai vieille. (Elle achève doucement.) Si je deviens vieille. Pas maintenant.

[...]

ISMÈNE
Moi, tu sais, je ne suis pas très courageuse.

ANTIGONE, doucement.
Moi non plus. Mais qu'est-ce que cela fait ?

Il y a un silence, Ismène demande soudain :

ISMÈNE
Tu n'as donc pas envie de vivre, toi ?

ANTIGONE, murmure.
Pas envie de vivre… (Et plus doucement encore, si c'est possible.) Qui se levait la première, le matin, rien que pour sentir l'air froid sur sa peau nue ? Qui se couchait la dernière, seulement quand elle n'en pouvait plus de fatigue, pour vivre encore un peu plus la nuit ? Qui pleurait déjà toute petite, en pensant qu'il y avait tant de petites bêtes, tant de brins d'herbe dans le près et qu'on ne pouvait pas tous les prendre ?

ISMÈNE, a un élan soudain vers elle.
Ma petite sœur…

ANTIGONE, se redresse et crie.
Ah, non ! Laisse-moi ! Ne me caresse pas ! Ne nous mettons pas à pleurnicher ensemble, maintenant. Tu as bien réfléchi, tu dis ? Tu penses que toute la ville hurlante contre toi, tu penses que la douleur et la peur de mourir c'est assez ?

ISMÈNE, baisse la tête.
Oui

ANTIGONE
Sers-toi de ces prétextes.

ISMÈNE, se jette contre elle.
Antigone ! Je t'en supplie ! C'est bon pour les hommes de croire aux idées et de mourir pour elles. Toi, tu es une fille.

ANTIGONE, les dents serrées.
Une fille, oui. Ai-je assez pleuré d'être une fille !

ISMÈNE
Ton bonheur est là devant toi et tu n'as qu'à le prendre. Tu es fiancée, tu es jeune, tu es belle…

ANTIGONE, sourdement.
Non, je ne suis pas belle.



Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Ištar le Mar 13 Jan 2015 - 21:31



lyrics:
Si celui qui vit là-haut
Venait quelquefois en bas
Incognito
Donner de la voix…

If the man who lives up there
Doesn’t mind coming down his stairs
He would see now ..
What's become of us…
All of us

Si celui qui vit là-haut
Celui qui tourne les pages
Incognito
Sur son p'tit nuage

Je sais bien qu'il me dirait
"Tu sais c'est moi qui t'ai fait
Je viens vers toi
Te rappeler à moi.."

humans be kind…this is me calling now
you seemed to know about the "hows"
I've come to tell you about the " why's"

Oui cette fois c'est bien toi
Les "comment " je n'sais pas
Alors apprends-nous plutôt les « pourquoi »

They say I made you out of clay
Out of the blue sky of May..
Can't remember , my mind went astray…

Si c'est toi qui vis là-haut
Je veux te dire à mi-voix
Tu m'reconnais ?...Je suis un peu de toi

humans be kind…this is me calling now
you seemed to know about the "hows"
I've come to tell you about the "why's"

Oui cette fois c'est bien toi…
Les "comment " je n'sais pas
Alors apprends-nous plutôt les «pourquoi»

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par dedezhu le Mar 13 Jan 2015 - 23:34

BONS BAISERS DE... JINGDEZHEN 景德镇



ET DE DEDEZHU ET BON AN!

dedezhu
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 61
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Rhaaaaa le Jeu 15 Jan 2015 - 9:04


Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4356
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par EmiM le Sam 17 Jan 2015 - 9:30


Coucou SuperCali, bon weekend à Toi ! Bisous



EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Joe Dalton le Sam 17 Jan 2015 - 11:19

supercali a écrit:T'es con mon Joe 
J'aime pas le dire, je préfère que les autres s'en rendent compte par eux-mêmes    Very Happy Embarassed 
Vlà t'y pas qu'un papillon furieux me tourne autour, je sens que j'ai écris quelque chose que j'aurais pas dù. pale pale 
Bon weekend à toi et ta famille   Bisous Bisous Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6760
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attention Fragile

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum