Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Aller en bas

Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Professeur Megamiaou le Dim 18 Jan 2015 - 19:43

Je vais me rendre aux dieux, mais de temps en temps, il faut un fou pour interpeller le roi (vieille tactique aux échecs) :

Pourquoi trouve-t-on ici autant de gens tendance baba-cool dans le genre "Tout le monde il est beau , tout le monde il est gentil", "fleur bleue", bisounours et consorts ou alors des gens assez arrêtés dans leurs idées, parfois durs...
...et si peu de gens neutres, tout simplement, à savoir des sages ?
Il semble que sous ce terme de zèbre (que je trouve entre nous assez neuneu), on mette (en apparence) des catégories assez opposées.
Je lance ce fil, mais pas de dénonciation du voisin hein !
Ce qui m'interresse c'est de savoir si ce que je dis est partagé ou non et les explications de chacun. Je commence par mon hypothèse :
Du fait de la difficulté à avoir des rapports avec les gens normaux, les équidés, surtout jeunes, sont très demandeurs d'amour (Ah ! le pouvoir des glandes !) et étant en manque, rêvent d'amour universel.
avatar
Professeur Megamiaou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 427
Date d'inscription : 16/12/2014
Localisation : 12h00 du jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Dim 18 Jan 2015 - 20:12

.


Dernière édition par p'tite dragonana le Mar 3 Fév 2015 - 21:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par fleur_bleue le Dim 18 Jan 2015 - 20:15

Je précise que mon pseudo fait avant tout référence à la fleur bleue du romantisme allemand, donc à la recherche d'un idéal inatteignable. Razz

Sinon, je crois que pour atteindre de la sagesse, il faut avoir vécu...
avatar
fleur_bleue
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Dim 18 Jan 2015 - 21:33

Le dilemme du prisonnier, énoncé en 1950 par Albert W. Tucker à Princeton caractérise en théorie des jeux une situation où deux joueurs auraient intérêt à coopérer, mais où, en absence de communication entre les deux joueurs, chaque joueur choisira de trahir l'autre lorsque le jeu n'est joué qu'une fois. La raison à cela est que si un coopère et l'autre trahit, le coopérateur est fortement pénalisé. Pourtant si les deux joueurs trahissent, le résultat leur est moins favorable que si les deux avaient choisi de coopérer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Dim 18 Jan 2015 - 21:55

Ah, tiens être sage c'est être neutre ? Détaché ?

Bon, la question est assez récurrente, notamment sur les bisounours qui semblait être une question d'identité assez prégnante à un moment, sans doute à cause de cette idée que zèbre = hypersensible, mais d'aucuns pensent aussi que ni l'un ni l'autre terme ne correspondent à rien de suffisamment étayé pour en faire des groupes de personnes aux fonctionnements statistiquement sembables. Ce qui rejoindrait plutôt ton impression.

Après, savoir pourquoi se revendiquer comme bisounours ou en faire une caractéristique fondatrice de sa personnalité, plutôt qu'une autre, il peut y avoir plein d'explications qui tiennent aux histoires de chacun. L'agressivité est commune à tous les humains, certes exprimée à des degrés divers. Certains peuvent aussi en faire une caractéristique centrale de leur personnalité, quand les bisounours préfèrent l'ignorer pour des raisons qui leur appartiennent, je dirais.

La question de savoir s'il y a plus d'extrêmes ici qu'ailleurs sur l'échelle d'expression de l'agressivité, je ne saurais pas dire. Peut-être que ça tient aussi à la diversité des sujets, entre sujets dits tabous, donc tous ceux où on s'engueule classiquement, et des sujets plus "éthérés" ou spirituels ou les sensibles sont plus à l'aise ? Disons que s'il y a un espace plus accueillant pour exprimer certaines choses, mécaniquement elles s'exprimeront plus qu'ailleurs. Ce qui ne veut pas dire qu'une certaine agressivité ne traverse pas certains sujet dit "sensitifs", comme la sensibilité n'est pas absente des sujet tabous, je pense que ces oppositions sont assez factices, à dire vrai et je ne suis pas sûre de la pertinence ni de la nécessité de vouloir faire une opposition qui tendrait à définir des personnalités, quand la réalité de chacun est beaucoup plus complexe (encore une histoire d'ambivalence, j'en ai bien peur).

Ah, et la "neutralité" dans tout ça ? Parce que le "juste milieu" est ce qui est le moins partagé en ce monde ? Parce que c'est un point d'équilibre difficile à trouver, et puis l'équilibre est souvent précaire, et qu'il faut déjà avoir envie de le trouver, et là aussi on pourrait se demander pourquoi une telle recherche, qu'est-ce qui pourrait la motiver si ce n'est le sentiment d'être trop extrême et d'en souffrir ? Je dirais aussi qu'on peut être considéré comme sage et se sentir aussi extrême que d'autres, ou bien extrême à des moments et neutre à d'autres, comme des cycles liés aux circonstances internes et externes. On me dit souvent que je suis une sage, mais je suis loin de me sentir "neutre". Par exemple.

Pourquoi d'ailleurs s'attendre à trouver plus ou moins de telle catégorie, ou bien une homogénéité ? Je veux dire pourquoi plus ici ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Professeur Megamiaou le Dim 18 Jan 2015 - 23:19

fleur_bleue a écrit:Je précise que mon pseudo fait avant tout référence à la fleur bleue du romantisme allemand, donc à la recherche d'un idéal inatteignable. Razz
Sinon, je crois que pour atteindre de la sagesse, il faut avoir vécu...
Houps ! flower  Je pensais pas à toi  Dent pétée j'ai fait une gaffe.

p'tite nan, tu peux préciser svp

趙」を J'ai du mal à faire le rapport avec le dilemme du prisonnier Question

oregon :
il peut y avoir plein d'explications qui tiennent aux histoires de chacun
Oui, mais par rapport à l'extérieur, que ce soit un autre forum, un club de quelque chose ou les clients d'un commerce, il y a bien surreprésentation, j'ai pas la berlue ?
Ce n'est pas une critique des bisounours, attention, j'aime bien les bisounours. La maman des poissons, elle est bien gentille, moi je l'aime bien surtout avec du citron.  alien  Quand aux autres gens, je n'ai pas parlé d'agressifs, à aucun moment. J'ai plutôt dit des gens assez... hum... raides dans leur posture. Ce n'est pas la même chose et j'aurais peut-être dû le préciser. J'ai remarqué qu'il n'y a pas d'âge pour ces gens parfois durs, tous les âges sont représentés sans que l'on puisse relever une tranche plus importante.
Pourquoi d'ailleurs s'attendre à trouver plus ou moins de telle catégorie, ou bien une homogénéité ? Je veux dire pourquoi plus ici ?
Je m'attends pas à trouver quelque chose, j'essaye de comprendre pourquoi. Je perçois une hétérogéinité et c'est ce qui m'interroge.

J'ai peut-être une autre idée qui vient de me venir, mais il faut le temps qu'elle mûrisse.
avatar
Professeur Megamiaou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 427
Date d'inscription : 16/12/2014
Localisation : 12h00 du jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Dim 18 Jan 2015 - 23:26

.


Dernière édition par p'tite dragonana le Mar 3 Fév 2015 - 21:25, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Professeur Megamiaou le Dim 18 Jan 2015 - 23:51

p'tite nan a écrit:vous ayez commencé par être agressif.
Mais voyons, jamais de la vie, bien sincèrement. Je me suis mal exprimé ou vous m'avez mal compris. C'est un malentendu.
avatar
Professeur Megamiaou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 427
Date d'inscription : 16/12/2014
Localisation : 12h00 du jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Lun 19 Jan 2015 - 0:02

.


Dernière édition par p'tite dragonana le Mar 3 Fév 2015 - 21:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Professeur Megamiaou le Lun 19 Jan 2015 - 0:30

Merci. Je comprends mieux.
C'est effectivement un gros malentendu.
Je vais expliquer cela en MP à mon retour (d'ici 48 h) pour ne pas polluer le fil de la discussion.
avatar
Professeur Megamiaou
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 427
Date d'inscription : 16/12/2014
Localisation : 12h00 du jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Lun 19 Jan 2015 - 0:36

@Professeur Megamiaou : ben une surreprésentation par rapport à un club ou les clients d'un commerce, oui, ça me paraît logique. Enfin, tout dépend du club ou du commerce en question je suppose.

C'est bien moi qui ait parlé d'agressivité, mais je l'entends au sens large, et pas forcément au sens d'agression (même s'il peut s'agir aussi de ça). Plutôt comme une composante inhérente aux personnalités de chacun, quelle que soit la façon dont on l'exprime ou pas, ou dont on se débrouille avec. Parce que je pense que l'opposition bisounours/dur évacue cette notion ; or, personne n'est figé dans un mode d'expression immuable. Il y a ce qui est exprimé et la façon dont c'est exprimé, et le rapport entre les deux peut prendre des formes multiples et nuancées. Bref, il faut se méfier de ce qui semble évident au premier abord.

Qu'il y ait une hétérogénéité, ça me paraît assez logique aussi, on parle de liberté d'expression, il y a aussi une liberté des modes d'expression et une possibilité de jouer sur une gamme très large pour une même personne ; et ce serait le contraire, l'homogénéité, qui m'interrogerait et pourrait même me mettre mal à l'aise. Du coup, je ne comprends toujours pas pourquoi l'hétérogénéité perçue t'interroge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Lun 19 Jan 2015 - 23:35

mieux vaut toujours revenir au stade du "bisounours" dans la vie qu'évoluer vers ce vers quoi on évolue en ce moment Smile

et puis le stade "bisounours" contrairement à d'autres stades, ça permet de se faire des vacances de l'esprit Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Mar 20 Jan 2015 - 7:02

Professeur Megamiaou a écrit:Je vais me rendre aux dieux, mais de temps en temps, il faut un fou pour interpeller le roi (vieille tactique aux échecs) :

Pourquoi trouve-t-on ici autant de gens tendance baba-cool dans le genre "Tout le monde il est beau , tout le monde il est gentil", "fleur bleue", bisounours et consorts ou alors des gens assez arrêtés dans leurs idées, parfois durs...
...et si peu de gens neutres, tout simplement, à savoir des sages ?
(...)
Ce qui m'interresse c'est de savoir si ce que je dis est partagé ou non et les explications de chacun. Je commence par mon hypothèse :
Du fait de la difficulté à avoir des rapports avec les gens normaux, les équidés, surtout jeunes, sont très demandeurs d'amour (Ah ! le pouvoir des glandes !) et étant en manque, rêvent d'amour universel.
Pas évident tout cela.
A tes yeux, les sages n'iraient-ils pas s'exprimer dans des situations et contextes bien précis ? L'absence de réactions de leur part gagnerait à soulever une autre question à mon sens.

Bien des personnes sont sensibles aux choix des mots...à la communication de manière générale.
Je pense que sur cette tribune, cela est d'autant plus vrai.

Le sage soucieux de ne pas produire de maladresse, s'exprimerait-il aisément dans un tel contexte ?
Nous ne mordons pas certes...  Smile  Mais la passion et la conviction peuvent parfois nous submerger.
Le poids des expériences, notre sensibilité aussi... ?

Héhé sacrées glandes Smile Au delà du caractère physiologique, il y a tout un paquet de mécanismes qui peuvent en effet provoquer ce rêve chez eux, à mon avis.
Je suis convaincu que cela t'es très clair et précis.
Une tentative d'appeler des sages... ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par fleurdesel le Jeu 3 Mai 2018 - 2:32

Je mettrais les bisounours et les "raides" dans la même catégorie car au final il y a un refus de la réalité dans les 2 cas

bisounours  : refus que l'autre puisse avoir des émotions différentes, des valeurs différentes, une façon différente de vivre la même valeur. Pourquoi ce déni ? Hyperémotivité, sens aïgu de la justice, incapacité d'accueillir des émotions négatives (notamment celles liées à l'impuissance face à la souffrance causée par autrui- donc refus de voir la réalité pour se préserver)

raides : déni que l'autre puisse être touché émotionnellement par ce qui est dit/fait par le raide, déni de l'interdépendance. Pourquoi ce déni ? Hyperémotivité, incapacité d'accueillir des émotions négatives (notamment celles liées à la responsabilité face à la souffrance causée à autrui- donc refus de voir la réalité pour se préserver)

Pourquoi si peu de gens sages ?
mmm
mmm
ils sont présents mais on ne les voit pas (justement parce que sage ? mais est-ce sage de ne pas partager sa sagesse ?)
mmm
mmm
l'âge comme écrit plus haut effectivement
mmm
mmm
mm
ce n'est peut-être pas dans le projet de vie de grand monde, même des "zèbres", de devenir sage

Quel est mon chemin ? demanda le brave
Le juste chemin est l'étroit qui circule entre les extrêmes, répondit le sage

Wink
avatar
fleurdesel
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 776
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 39
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par -Wa- le Jeu 3 Mai 2018 - 9:54

Après ça dépend aussi de la définition de "bisounours". Aujourd'hui on ne peut pas dire un truc positif sans se faire traiter de bisounours. Pour moi il y a deux choses différentes là-dedans, il y a effectivement ceux qui, pour une raison ou pour une autre (en général pas par gentillesse, mais plutôt par refus d'agir) ne veulent pas voir le mal en l'autre ou en la société, refuse le complot ou autre..., et l'inverse, ceux qui refusent toute remise en question de leur point de vue, et/ou qui doutent de tout en permanence parce que "y'a forcément un truc, il/elle peut pas être gentil comme ça", etc..., que sais-je encore. Mais en fait, c'est assez rare tout ça, parce qu'il y a un spectre entre les deux, et la plupart des gens sont quelque part sur ce spectre, et presque jamais au juste milieu. D'ailleurs, c'est quoi le juste milieu ? Parce que ça dépend des situations aussi, de ce que les gens ont vécu ! Par exemple, j'ai eu des figures paternelles très néfastes pendant mon enfance, du coup il peut m'arriver de blâmer automatiquement l'homme si je vois une dispute entre un homme et sa fille. Je m'en rends compte aujourd'hui et j'essaie de corriger ça, mais tout le monde n'est pas au courant, du coup les idées arrêtées peuvent aussi bien venir de l'éducation que d'expériences refoulées. (pareil pour les "bisounours")

Quand à la définition de sage, comme quelqu'un l'a dit auparavant, il faut effectivement avoir vécu pour cela, mais aussi faire preuve de beaucoup d'empathie, pour pouvoir se mettre à la place des autres. On ne peut pas être sage toute sa vie (enfin, ça me paraîtrait bizarre) étant donné qu'on apprend justement toute sa vie, du coup on fait parfois des erreurs, même en pensant à bien parce qu'on se base sur ce qu'on sait de l'autre (or, on ne sait jamais vraiment tout) et sur ce qu'on a vécu (qui est en plus très subjectif, puisqu'on n'a pas la même vision de la réalité que son voisin).

Bref, tout ça pour dire qu'il faut prendre en compte le vécu et l'éducation des gens avant d'émettre des jugements, et oui il y a des cons, et des gens qui ont l'air d'être fait de caoutchouc tellement il ont l'air mou, mais selon moi, il n'y a que très peu de "bisounours extrêmes" et de "murs qui remettent tout en question", autant que le "juste milieu" n'existe pas (puisqu'il faudrait des émotions constantes). Je termine avec un article que j'avais trouvé sympa sur les "Bisounours" : https://www.hacking-social.com/2014/01/15/qui-veut-la-peau-des-bisounours/ Tchao
avatar
-Wa-
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 255
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre qui ne mange pas de fleurs bleues, ni de chardons (ce qui n'empêche pas de brouter)

Message par Invité le Jeu 3 Mai 2018 - 12:41

Merci -Wa- pour ce lien Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum