THQI ? T'es cuit !

Page 36 sur 36 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Kidagomor le Mar 6 Déc 2016 - 22:01

Perso je l'ai passé le test ou le maximal est à 160 et... Je suis arrivé à 160
Donc je pense que je suis une THQI
je dois dire que j'ai remarqué chez moi des choses qui me son propre par rapport à des personnes normal, mais j'ai aussi eu (et ai tj) un environnement familial complexe qui pourrait faussé les données.
Ce que j'entends par là c'est que ces traits de ma personnalité sont peut-être issue de contraintes ... environnemental (?) et pas à mon THQI
avatar
Kidagomor
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 16
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Kidagomor le Mar 6 Déc 2016 - 22:08

Ah, et bien que je sois encore jeune, ce que je peux dire comme témoignage c'est que :
- J'ai vécu le test comme un jeux, et je me souviens encore m'être trompé dans la reconnaissance de papillon. J'ai fait le test en moyenne section de maternelle
Jsp s'il y a d'autre question.
Je ne sais même pas si je suis THQI, et d'ailleurs si je ne le suis pas, tant mieux. Moi qui est tendance à tj vouloir me distingué, si je pouvais pour une fois rentré dans la case :p
avatar
Kidagomor
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 16
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Alsamoshelan le Jeu 16 Fév 2017 - 12:52

Je poste ici afin de (peut-être et modestement) alimenter le débat.

Le topic me semble adéquat, à la base je souhaitais répondre aux réflexions intéressantes de ce fil, j'ai cependant eu la bonne surprise de remarquer que je ne pouvais pas répondre, ne faisant pas parti de ce salon.

Je suis inscrit au forum, je me plie aux règles évidemment, il n'empêche que je trouve extrêmement curieux qu'on ne puisse pas poster dans ces salons sans demander la permission alors que celui-ci est
Elijah Kvar a écrit:
ouvert à tout ceux qui pensent pouvoir apporter des pistes de réflexion intéressantes d'un point de vue extérieur
alors que pour vraiment bien alimenter le débat, et puisque tout le monde est invité à participer, autant poster par exemple ici et non dans un salon privé. Et encore si nous pouvions demander une autorisation d'accès, mais en plus il est fermé visiblement. Donc j'ai vraiment l'impression que cela renforce l'aspect "communautariste" contrairement à ce qui est écrit dans la présentation du salon. Je n'ai rien contre le communautarisme, mais autant l'écrire clairement.

Bref, passons, je me contenterai de citer.
Roger a écrit:Le THQI, le mec à plus de 145, n'est qu'un artefact de la mesure statistique du QI: la mesure ne signifie rien sinon que le test est dépassé dans ce cas précis, qu"il faut trouver autre chose pour caractériser l'intelligence, car le QI caractérise l'intelligence moyenne et rien d'autre.
Le test permet une mesure relativement précise des valeurs proches de la moyenne, ceci est vrai. En revanche, il est également performant pour, par simple implication, détecter les valeurs s'écartant fortement de la moyenne. On a un bon échantillon de personnes se situant dans les 2 premiers écarts types. Et du coup, on a en effet plus de difficultés à estimer le QI réel des personnes au-delà, mais cela n'empêche pas de se rendre compte que ces personnes s'écartent fortement de la moyenne. Le QI ne "caractérise" pas l'intelligence mais l'évalue, de façon plus ou moins précise. Seule cette évaluation, complétée par le bilan psychologique et éventuellement par d'autres tests, permet une réelle "caractérisation" de l'intelligence.
Roger a écrit:On connaît les hauts faits de Feynman et on s'imagine qu'il faut un haut QI pour les accomplir. C'est inexact: il faut juste un QI suffisant.
A mon avis même pas. Le QI permet de mesurer la qualité de l'intelligence (et pour être plus précis, d'un certain type d'intelligence). Une personne à gros QI est dotée d'une meilleure efficience intellectuelle qu'une personne qui en a un plus petit, cela ne signifie nullement que la deuxième personne sera incapable d'accomplir des choses aussi intelligentes que la première, simplement elle mettra soit plus de temps, soit elle utilisera ses autres types d'intelligence et rien ne l'empêche de parvenir au même niveau. Pour résumer ma pensée : avec plus ou moins de boulot, je pense qu'on peut aller aussi loin qu'on veut. C'est ce que l'exemple de Feynman nous apprend selon moi.
Badak a écrit:Mais même si statistiquement parlant, la définition de THQI est (QI > 145), est-il, psychologiquement parlant véritablement utile de prendre comme référence une valeur aussi arbitraire qu'un nombre entier d'écart-types ?
Mais de toute façon, absolument tout dans le QI est arbitraire : le fait de prendre 100 comme moyenne centrale, le fait de placer le seuil de surdouance à 130 etc. Qu'on place le seuil THQI à 145 ou 146, cela ne change en réalité pas grand-chose à mon avis : la mesure du QI est discrète, mais dans la réalité il s'agit d'un phénomène continu. Tout le monde trouverait absurde de ne pas considérer une personne qui a un QIT de 129 comme non-surdouée, même si cette personne possède toutes les caractéristiques. Tout ceci n'est que statistique : statistiquement, une personne qui a 130 de QI ou plus présente des comportements mentaux qui diffèrent de la norme et qui peuvent l'amener à un certain décalage. Statistiquement, une personne qui a un QIT à 145 ou plus présente d'autres différences comportementales qui peuvent l'amener à un certain décalage, mais encore plus profond. Et ainsi de suite. Mais ce n'est pas parce qu'une personne a 135 de QIT qu'elle possède les caractéristiques amenant à un diagnostique de surdoué. De même, par exemple moi qui ait un QIT de 150, ma psychologue n'a jamais évoqué le fait que je sois THQI, soit parce qu'elle pense que je ne le suis pas, soit parce qu'elle n'a pas jugé utile de creuser. D'autre part les caractéristiques des THQI sont visiblement mal connus car il y en a peu. Pour résumer : je pense effectivement que tous ces seuils sont arbitraires, mais ce sont des outils statistiques qui marchent bien pour décrire la population en général mais pas toute la population. Ils sont nécessaires et utiles, en attendant de trouver mieux.

En conclusion : de mon point de vue, le terme THQI décrit une catégorie de personnes qui, à l'instar des surdoués, n'est valable que si les personnes qui la constitue présentent des caractéristiques différentes des autres catégories et similaires pour toutes les personnes de cette catégorie, statistiquement. N'est THQI, statistiquement, que la personne qui a un QIT supérieur à 145 et qui présente ces caractéristiques. Autrement, on peut aussi appeler "sourdouée" toute personne qui a plus de 130 de QIT, mais sans la caractérisation, est-ce que cela vaut quelque chose ? Et bien je pense que c'est pareil avec les THQI. Il ne reste qu'à attendre de voir quelles sont les leurs, car pour l'heure, ce n'est pas clair du tout.

Alsamoshelan
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Jeu 16 Fév 2017 - 13:34

on pourrait faire du big data sur matrices à n dimensions avec les caractéristiques de zèbre, le qi en regroupe 5 de mémoire dont le qit mais on peut accroitre ce nombre facilement, alors on aura probablement des tas de profils uniques comme le montre le topic sur les 5 mesures , je sais plus ou j'ai vu ça

bref chacun est une combinaison linéaire, ce qu'ils appellent un profil


mais en réalité ils ne tiennent pas compte des liens entre variables, déjà rien que cela...

et mieux des constantes

il faudrait un jour moucher tout ces surdoués-sceptiques, mais ce serait assez hard en fait

en les laissant ramer dans leurs trips, on perd moins de temps

donc au contraire c'est lumineux

jarod rulez tout simplement, quelle est la combili qui réponde le mieux à la question posée

le surdoué en a plus que les autres, plus de variables , plus de possibilités de combinaison et plus d'innovation dans les combinaisons

comparer une seule combinaison restreint donc fortement les capacités

et dans la panoplie des briques lego de combili, parfois on utilise des combili super simple à 1 ou deux voire une seule variable

mono centré , efficacité totale

parfois la combinaison est interminable et suppose la maitrise de chacune des variables au moins en moyenne pour que la combinaison réponde à la question

en science cognitives et sociales je me demande s'ils pigent cela ?


de mémoire ma plus faible note dépasse de peu le 140 et la plus haute est un max

cette combili là me classe en thqi

d'autres combili me classe en débile

d'autres en génie par moment

dingue non ?











Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Jeu 16 Fév 2017 - 13:41

qui êtes vous monsieur ? je suis une matrice de possibles parsemée ça et là de vides

et quelle est la taille, la dimension de votre matrice

oh vous savez c'est comme en sexe, la taille n'importe pas, c'est la manière dont on s'en sert

tiens cela me fait penser à big bang theory et leur intérêt pour les jeux de rôle et de cartes qui sont aussi des combinaisons de pouvoirs et de qualités, dédauts,le fait de les associer est un jeu intellectuellement compliqué

de manière imagée on pourrait presque jouer avec son propre jeu , par ailleurs la matrice peut se réduire, s'agrandir et qui sait même se trianguler

alors là on entre dans l'optimisation du surdon, thème à ma connaissance jamais abordé

lol

peut on monter à l'heure où le qi moyen baisse ? bien sur que oui qu'on peut monter

on contre argumentera que nos capacités cognitives sont plafonnées

mais on peut optimiser non en vitesse pure mais en combinaison de facteurs et d'astuces accroissant artificiellement le plafond

exemple classique

1250 *13 est plus long que de faire 1250*10 + 1250* 3

ou encore 1250*10+1000*3+250*3

vous voyez l'idée ? ben c'est valable dans tous les domaines du savoir

cela s'appelle la capacité de synthèse et d'association et/ou de conceptualisation

je nomme la phrase" s'il prend 30 grammes d'engrais de type K pour accroitre sa production" le facteur k

si je cultive un champs avec ou sans facteur k.. on a réussi à réduire la phrase tout en conservant un contenu informationnel

etc etc


on peut alors associer, imbriquer des briques simples, des blocs de concepts et avancer plus haut plus vite

hier dans big bang on voyait steven hawking une fois de plus qui à mon avis a soufflé l'idée de sphère hyperfluide pour caractériser l'univers

avec des capacités d'hyperfluide

amusant non ? voir l'univers comme un ballon rempli d'eau et des paillettes dedans, quazard, galaxies ou systèmes solaires...)

évidemment la tension de surface donc et les trous noirs dans le ballon.. quand même

le vide étant parcouru et non vide en somme cela prend une saveur amusante non ?

ce feuilleton est vraiment cool

ils s'en servent pour attirer les ados vers la science aussi et c'est intelligent

on vit une époque formidable non ?













Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Pieyre le Ven 17 Fév 2017 - 15:22

Alsamoshelan :
je trouve extrêmement curieux qu'on ne puisse pas poster dans ces salons sans demander la permission
C'est le principe des salons, tel qu'il est exposé dans le Mode d'emploi des salons. En général, j'ai préféré rédiger une petite lettre au portier des salons pour y entrer, ce qui a un côté justification qui peut déplaire, mais ce n'est pas nécessaire.

mais en plus il est fermé visiblement
Non : il s'agit juste d'une formulation malheureuse qui est due à notre hébergeur Forum Actif, comme indiqué dans le mode d'emploi.

Tu pourras toujours demander que les derniers messages soient replacés dans le bon fil quand tu seras inscrit.

on a en effet plus de difficultés à estimer le QI réel des personnes au-delà, mais cela n'empêche pas de se rendre compte que ces personnes s'écartent fortement de la moyenne.
Plus on s'écarte de la moyenne, plus l'intervalle de confiance serait élevé, ce qui rend assez incertain le fait de revendiquer précisément un QI supérieur à trois écarts-types, même si bien sûr il n'y a pas de doute que ce soit au-delà de ceux qui sont à deux écarts-types.

Le QI ne "caractérise" pas l'intelligence mais l'évalue, de façon plus ou moins précise. Seule cette évaluation, complétée par le bilan psychologique et éventuellement par d'autres tests, permet une réelle "caractérisation" de l'intelligence.
Le QI ne caractérise pas à lui seul l'intelligence mais il en est une caractéristique. Le problème, c'est que même en y ajoutant une analyse psychologique, l'incertitude reste plus élevée que dans le cas de l'intelligence moyenne. Plus on connaît les personnes, plus on peut estimer leur QI ou leur intelligence bien sûr. Mais le principe d'un test ou d'un bilan limité à quelques heures, c'est de se prononcer précisément en un temps réduit. Au mieux on pourrait dire qu'il manque un élément d'analyse pour cela; au pire que ce n'est pas possible.

Une personne à gros QI est dotée d'une meilleure efficience intellectuelle qu'une personne qui en a un plus petit, cela ne signifie nullement que la deuxième personne sera incapable d'accomplir des choses aussi intelligentes que la première, simplement elle mettra soit plus de temps, soit elle utilisera ses autres types d'intelligence et rien ne l'empêche de parvenir au même niveau. Pour résumer ma pensée : avec plus ou moins de boulot, je pense qu'on peut aller aussi loin qu'on veut.
N'exagérons pas : ce n'est pas parce qu'il y a un continuum et une diversité de voies concernant l'intelligence qu'il n'y a pas de limites pratiques. Un animal aussi a une intelligence, parfois même supérieure à celle de l'homme de façon ponctuelle, en certains tests élémentaires, liés notamment à la mémoire immédiate chez le chimpanzé. Et pourtant un chimpanzé ne démontrera jamais un théorème de mathématique requérant un certain niveau d'abstraction. Il est difficile de transposer à une comparaison entre des humains. Et pourtant je suis convaincu que certaines personnes, quel que soit le nombre d'années et même de siècles qu'on leur accorderait, seraient incapables de démontrer les théorèmes mathématiques les plus ardus.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18759
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Dulsao le Mar 19 Déc 2017 - 17:33

Je suis d'accord avec le dernier post, même avec du travail, il existe une limite cérébrale à certaines capacités, telle que notre vitesse et la capacité d'abstraction des THQI. Qui, oui, dépasse celle des HQI "simples". Quant à parler de différence ou supériorité, je préfère personnellement dire au-dessus de manière tout à fait neutre et objective sans jugement de valeur. Les talents différents ne sont pas exclus mais intellectuellement, cognitivement parlant, nous sommes au-dessus.

Sinon, pour répondre au post de départ demandant des vécus de THQI (je n'ai pas lu les multiples pages), je vais tenter de démêler entre le SA et le THQI seuls (les interférences étant malheureusement nombreuses). Bon déjà quelques réponses de THQI ici me rassurent puisque même certains THQI me paraissaient... au-dessous (toujours de façon neutre et objective), ils me paraissaient plus lents et pas doués. En venant à douter de n'être pas seulement highly gifted (THQI à partir de 145 en France) mais exceptionally gifted (160 je crois la bascule en anglais). Ce qui est peut-être le cas, ma praticienne n'a pas été fichue de calculer un QI global et n'a pas vu les interférences de l'autisme dans mon passage du test (pour sa défense, je n'y avais pas pensé non plus à l'poque). Toujours est-il qu'en tant que THQI, je ne le considère pas comme un fardeau, et le QI permet de ne pas douter de l'intelligence et relativiser les échecs dans le système scolaire (encore étudiante) ou ailleurs, juste par impossibilité de cadrer avec leur méthode. Il reste néanmoins une réelle difficulté d'adéquation (intellectuelle, je mets le SA de côté dans ce témoignage) avec autrui. Et oui, j'ai beau rationnellement penser que tous peuvent apporter quelque chose et tous ont un talent autre que juste l'intellect, j'ai du mal à supporter justement cette différence d'intellect qui m'ennuie et peut mener à un certain mépris temporaires par moment. L'ennui est la seconde composante véritablement difficile. L'ennui scolaire mais aussi dans un peu tout, ne trouvant que peu d'êtres assez stimulants sur le long terme, ou de textes ou de sujets... Je m'ennuie et m'agace assez des autres.

De ce que j'ai lu de la dernière réponse, je trouve une reconnaissance intellectuelle avec la personne qui a répondu, ceci apaise quelque peu. La solitude intellectuelle peut peser pas mal, surtout la peur de ne jamais pouvoir partager car en restant inaccessible aux autres (tout comme ils me sont inaccessibles).

Là où l'autre rejoindra le (T)HQI avec son travail ce sera sur des choses comme la syntaxe. Des systèmes à apprendre par cœur. Cependant sur d'autres domaines, même les mathématiques, ou la philosophie, la littérature oui, ce sera bien impossible. les connexions innovantes et l'abstraction ne peuvent malencontreusement s'apprendre. Ce serait quelque part pas si mauvais puisque nous serions moins seuls. Enfin, une petite part de nous peut dire non... C'est un peu rassurant et glorifiant d'être ainsi.

Pour en revenir au témoignage, (mes idées viennent seules, je ne structure pas), le THQI j'en suis fière et je l'assume, il est en cela agréable à vivre si l'on a appris à le gérer, et ne pas dramatiser dès que par exemple un épisode dépressif apparaît, en effet, il pourra être lié à un besoin du THQI non respecté (comme la stimulation intellectuelle nécessaire). Pour ce qui est de la reconnaissance, j'avoue avoir un peu de mal encore à m'en passer et me sentir toujours fragilisée des regrets. Non pas en doutant "je ne suis pas intelligente" mais plutôt "je voulais aider, cela ne leur convient pas, c'est bon pourtant... Je ne pourrais jamais promulguer mes idées, elles ne passeront pas pour eux". Le THQI est merveilleux à vivre lorsque les capacités sont mobilisées, cette joie de la découverte d'une idée, d'un lien, cette vitesse prodigieuse de fonctionnement, cette appréhension si rapide des tenants, des aboutissants, des paradoxes d'un concept ou d'une idée. Des fois cela me mine un peu, j'ai à mon âge (19) un certain avancement, une sorte de sensation d'approcher du bout dans la maturité) qui m'ennuie, même dans mon introspection je suis si rapide que cela ne dure pas et que je règle très vite mes problèmes, j'avance très vite et apprends très vite. Cette vitesse hallucinante des THQI peut aussi être pesant, nous allons trop vite donc nous nous ennuyons tout aussi vite avec parfois cette sensation (sans prétention, plutôt une lassitude) de tout avoir vu et tout savoir, d'une perte d'intérêt de la vie. L'on peut toujours apprendre, je ne dis pas le contraire, or quelques postulats de départ (comme dire que je refuserai toujours de me plier aux normes NT) empêchent certains chemins. Sans regrets cependant.

Ce que je remet en question dans le QI, c'est dans le standard du test. Il suffit d'un SA ou d'un autre trouble pour que tout soit bouleversé. Et lorsque cette comorbidité est connue tout ce que fait le praticien c'est "relativiser parce que hors standard" alors qu'étendre le standard serait peut-être plus inclusif. Sinon je défends plutôt le QI, enfin le test qui oui, calcule la créativité (dans sa définition de créer des liens innovants). Ce qui est appelé intelligences multiples ne devrait pas s'appeler intelligence à mon avis mais talents ou compétences.

Ce qui est par contre vraiment dur, c'est que même avec les HQI et certains THQI, je suis décalée intellectuellement et me sens excessivement seule. Je me permets donc de dire (pour répondre à un autre sujets demandant où sont les THQI) que oui j'évite habituellement les forums comme zebra crossing. Et même le groupe THQI de Facebook m'énerve et me déçoit. Donc nous sommes chez nous, dans notre vie et notre matrice. Un amour abstrait de la notion d'humanité est possible, l'engagement aussi, mais nous pouvons éviter les forums et groupes. Surtout si un SA se rajoute.

Et je me moque d'être considérée comme prétentieuse avec ces mots, je sais que je ne le suis pas. Il n'y a aucune valeur ajoutée dans mes propos.

Dulsao
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 13/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Stauk le Mar 19 Déc 2017 - 17:45

Dulsao a écrit:Sinon je défends plutôt le QI, enfin le test qui oui, calcule la créativité (dans sa définition de créer des liens innovants). Ce qui est appelé intelligences multiples ne devrait pas s'appeler intelligence à mon avis mais talents ou compétences.
Mais pourquoi ? Quel est donc le lien entre QI et créativité (dans sont sens commun !), et en quoi l’intelligence ne devrait pas s’appeler intelligence ?
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6463
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Dulsao le Mar 19 Déc 2017 - 17:55

Je n'ai pas dis cela. Je veux dire dans la théorie des intelligences multiples, je n'utiliserais pas en ce cas précis le terme d'intelligence mais plutôt de compétences ou de capacités.

Ensuite sur le QI, la créativité est testée lors du test. J'ai fais un raccourcis, cela est ma faute, je défends le QI qui lors du test ne se centre pas sur l'intelligence cognitive seule. En tout cas, lors d'un passage avec un professionnel pour le HQI, c'est toute une batterie de test et non pas la logique/le verbal seul.e.s qui est mesuré.e.s.

Le QI n'est pas à prendre en lui-même seul et je ne défends pas ceux qui tout de suite disent "je suis... mon QI est de ...", quoique, ils font ce qu'ils veulent, mais je ne le réfute pas entièrement. Il n'est pas tout il est cependant significatif et utile.


Dulsao
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 13/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Stauk le Mar 19 Déc 2017 - 18:13

@Dulsao : je ne comprends pas ce que tu appelles "la créativité". Pour moi la créativité s'exprime en particulier dans les arts, la littérature, la poésie, les tableaux et fresques, les compositions musicales, et également dans certains domaines de l'ingénierie.

Tu ferais vraiment confiance au critère du QI pour te choisir un compositeur, ou confier la décoration de ta maison à quelqu'un ? Personnellement je n'aurais pas confiance dans les résultats à ces tests pour m'aider à trouver une personne créative, quelque soit ce que j'attends de cette personne par ailleurs.  Quoi qu'à qualités égales autrement, je puisse naturellement choisir de m'appuyer dessus en complément, pourquoi pas.

Pour ce qui est des intelligences multiples, sans entrer dans le détail des catégories effectivement proposées, ce qui me semble digne d'intérêt c'est la démarche. Une démarche qui est partie du constat qu'il n'existait pas de manière de définir l'intelligence, le QI étant justement un appareil mal adapté aux discours concernant la notion d'intelligence. Le QI mesure certainement des capacités, mais pas l'intelligence, qui reste à ce jour ineffable.  Là encore un petit exercice d'imagination m'en convainc : est ce qu'il suffirait qu'un robot ait un score très élevé à un test de QI pour qu'on soit convaincu de son intelligence ?  Personnellement j’émets quelques réserves.

Un pote m'avait fait un long laïus sur la corrélation entre QI et intelligence, qui est plus facile à défendre. Je n'ai pas de contre argument, mais ça ne veut pas dire non plus que je suis d'accord : je ne vois pas comment mettre à l'épreuve cette hypothèse, en l'absence d'un système de mesure fiable de l'intelligence, et même pour aller plus loin, en l'absence d'une méthodologie bien établie pour en parler.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6463
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Mer 20 Déc 2017 - 1:27

Invité a écrit:qui êtes vous monsieur ? je suis une matrice de possibles parsemée ça et là de vides

et quelle est la taille, la dimension de votre matrice

oh vous savez c'est comme en sexe, la taille n'importe pas, c'est la manière dont on s'en sert

tiens cela me fait penser à big bang theory et leur intérêt pour les jeux de rôle et de cartes qui sont aussi des combinaisons de pouvoirs et de qualités, dédauts,le fait de les associer est un jeu intellectuellement compliqué

de manière imagée on pourrait presque jouer avec son propre jeu , par ailleurs la matrice peut se réduire, s'agrandir et qui sait même se trianguler

alors là on entre dans l'optimisation du surdon, thème à ma connaissance jamais abordé

lol

peut on monter à l'heure où le qi moyen baisse ? bien sur que oui qu'on peut monter

on contre argumentera que nos capacités cognitives sont plafonnées

mais on peut optimiser non en vitesse pure mais en combinaison de facteurs et d'astuces accroissant artificiellement le plafond

exemple classique

1250 *13 est plus long que de faire 1250*10 + 1250* 3

ou encore 1250*10+1000*3+250*3

vous voyez l'idée ? ben c'est valable dans tous les domaines du savoir

cela s'appelle la capacité de synthèse et d'association et/ou de conceptualisation

je nomme la phrase" s'il prend 30 grammes d'engrais de type K pour accroitre sa production" le facteur k

si je cultive un champs avec ou sans facteur k.. on a réussi à réduire la phrase tout en conservant un contenu informationnel

etc etc


on peut alors associer, imbriquer des briques simples, des blocs de concepts et avancer plus haut plus vite

hier dans big bang on voyait steven hawking une fois de plus qui à mon avis a soufflé l'idée de sphère hyperfluide pour caractériser l'univers

avec des capacités d'hyperfluide

amusant non ? voir l'univers comme un ballon rempli d'eau et des paillettes dedans, quazard, galaxies ou systèmes solaires...)

évidemment la tension de surface donc et les trous noirs dans le ballon.. quand même

le vide étant parcouru et non vide en somme cela prend une saveur amusante non ?

ce feuilleton est vraiment cool

ils s'en servent pour attirer les ados vers la science aussi et c'est intelligent

on vit une époque formidable non ?



je me recite j'ai envie

ainsi donc le qi ne serait pas corrélé à l'intelligence, pourquoi pas, mais alors il faudrait la définir et désolé vu le nombre infernal de débiles que je cotoie bien malgré moi, je confirme bien que ces gens sont totalement incapables de réussir brillamment un teste de qi

c'est acquis , maintenant que l'intelligence puisse se définir en plus du qi, oui c'est évident , la créativité est l'intelligence qui s'amuse disait einstein,un vrai cerveau lui c'est évident aussi

donc on a une intelligence qui s'emmerde et une intelligence qui s'amuse, donc le facteur fun est fondamental, on ne fait pas grande chose d'intelligent si on y trouve pas du fun du coup

c'est acquis aussi

pour les robots leur intelligence leur est donnée par les programmeurs, elle est donc humaine à la source, ce qui n'est pas maitrisé c'est la combinatoire qui en découle , cela peut ressembler à de l'intelligence mais c'est juste un assemblage

quand une ia sera capable de proposer une idée originale sortant de sa programmation initiale on pourra parler d'intelligence vraie

bcpo de gens ont peur des ia et ce sont souvent ceux qui les programment.. amusant non ?

ainsi une équipe a récemment permis à une ia de produire de fausses videos

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/des-celebrites-dans-des-pornos-manipulees-par-une-intelligence-artificielle_1969156.html

ou est le danger .. dans l'ia ou dans ces esprits qui ont pensé que l'ia pourrait le faire ?

le vrai danger de l'ia est bien le programmeur derrière

et en particulier l'absence de freins dans la programmation elle même

c'est en cela que donner un accès sans frein une ia à des bases mondiales est un vrai risque

pire concevoir des robots tueurs autonomes

les vrais dangers sont les concepteurs et ceux qui ont mis leur intelligence au service de la conception de ces choses

evil genius donc

l'intelligence est non seulement liée à la créativité mais également à la moralité

science sans conscience n'est que ruine de l'âme disait Bossuet

intelligence sans conscience n'est que perversion









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par flotos le Jeu 21 Déc 2017 - 22:31

Stauk a écrit:@Dulsao : je ne comprends pas ce que tu appelles "la créativité". Pour moi la créativité s'exprime en particulier dans les arts, la littérature, la poésie, les tableaux et fresques, les compositions musicales, et également dans certains domaines de l'ingénierie.

Tu ferais vraiment confiance au critère du QI pour te choisir un compositeur, ou confier la décoration de ta maison à quelqu'un ? Personnellement je n'aurais pas confiance dans les résultats à ces tests pour m'aider à trouver une personne créative, quelque soit ce que j'attends de cette personne par ailleurs.  Quoi qu'à qualités égales autrement, je puisse naturellement choisir de m'appuyer dessus en complément, pourquoi pas.

Tout dépends donc de la notion de créativité. Selon moi (source certes subjective) il s'agit de faire des liens en sachant combiner des éléments à prioris in-combinables. Ainsi, le test de QI semble bien basé dessus, car il s'agit de trouver des suites, et donc des patterns, des liaisons, soit instinctivement, soit par "brute-force" en tentant des possibilités loufoques pour en arriver aux limites de cette suite en question. L'art peut être créatif, mais où est la créativité dans le photoréalisme par exemple ? Ou même dans nombre de musiques, suivant uniquement des patterns bien définis et réutilisant uniquement ce que les musiciens ont "par réflexes" car leur vision est trop ancrée dans un domaine bien défini.

[EDIT]
Tu mentionne l'ingénierie, mais je trouve qu'il s'agit de résolution de problèmes en somme assez proche des tests de QI, mis à part qu'il y a des pré-requis de savoir. Mais au final c'est un travail de mis en corrélation de problèmes, de solutions techniques, et de coût. (Un ingénieur pourra me reprendre sur le sujet si je me trompe)
[/EDIT]



Stauk a écrit:@Dulsao : [...]. Là encore un petit exercice d'imagination m'en convainc : est ce qu'il suffirait qu'un robot ait un score très élevé à un test de QI pour qu'on soit convaincu de son intelligence ?  Personnellement j’émets quelques réserves.

Ici, la réponse dépends aussi de si tu considère le cerveau déterministe. En effet, si on considère que pour une entrée X il y aura toujours une sortie Y (en considérant que le cerveau ait donc tous les mêmes paramètres initiaux, que ce soit acquis et stimulis (ce qui impliquerais de le "réinitialiser" entre chaque tests) ), en quoi une machine ne pourrait pas devenir intelligente ?
Je pense qu'une machine passant un test de QI avec succès est intelligente, si et seulement si, ses algorithmes n'ont pas été dictés par un être humain à l'avance. Il s'agirait alors juste d'application de méthode et non de création de solution. C'est vers là que tendent les nouveaux réseaux de neurones : Faire en sorte que l'ordinateur génère lui-même ses propres sentiers de pensées.
Dans le fond, sommes-nous si différent d'une machine ? Est-ce qu'une pensée, une réflection, ne serait pas juste le trajet d'un courant électrique dans nos neurones ? On peut répondre ainsi uniquement si nous supposons qu'il n'y a pas de notion d'esprit ou de psyché "aléatoire" et "externe" au cerveau physique.
Aussi, je me permet d'ajouter que l'intelligence n'est pas synonyme de "comportement humain". Ainsi, une intelligence artificielle pourrais simplement être l'IA de suggestion de publicités de facebook. Elle prends en compte des stimulis (amis, où ont été ces amis, où tu a été, messages envoyés, ...) et en génère des réactions. Mais considérer des robots intelligents perturbe beaucoup d'égos humains. (Attention, je ne dis pas cette dernière phrase pour "automatiquement" discréditer ceux contre cet opinion, encore une fois subjectif)
avatar
flotos
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 60
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 21
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 36 sur 36 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum