THQI ? T'es cuit !

Page 33 sur 36 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 16 Fév 2013 - 22:30

Harpo a écrit:Pour surenchérir Fata, ne voulons-nous pas être aimé pour ce que nous sommes, et non pas seulement notre QI ? Pourquoi être jalousé de ce qui nous réduit plus qu'il nous définit ? A moins que ce ne soit le contraire scratch

Ah bah, c'est tout le paradoxe... C'est un topos ici, la révélation de la douance comme... comment dire, une revanche, quand on a été cabossé par l'existence à cause de ces "bizarreries", façon de penser différente etc etc... et que voilà, boum, ça se révèle être une caractéristique qui est "enviée", "jalousée"... même si c'est par incompréhension profonde de ce qu'elle est vraiment. Le QI nous réduit ? C'est vrai, mais seulement quand on est inter pares. Entre l'avant-test et l'après-test, c'est bien un plus, ou plutôt une grille de lecture de ce qu'on est. C'est un élément de ce qu'on est, un cadre ou une armature qui ne dit qu'une partie de nous, mais sans laquelle on ne serait pas ce qu'on est.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Kateo le Dim 17 Fév 2013 - 0:09

Connaître son QI permets bien sur de comprendre certaines choses et d'accepter enfin, à travers les témoignages de "semblables" nous avons vécu qqchose de... normal... et de s'accepter, un peu, enfin, car ça fait un bien fou de savoir que tout va bien, on rentre une case !

Il soulève toutefois la terrifiante question de la "maîtrise" de nous-même, donc de notre vie. Que d'efforts à fournir, et pour des récompenses qui semblent si abstraites au jour d'aujourd'hui !

Kateo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par colargolle le Dim 17 Fév 2013 - 12:00

Dévié pour dévié, je vais dévier la déviation, et ça va peut-être nous revier vers le sujet d'ailleurs... ou peut-être pas.

On cherche l'amour ?
Bon, ça oui, bien sûr, pour moi c'est tellement évident que ça n'est même pas le peine de le stipuler. Mais comme toute bonne évidence, et surtout en ces lieux où personne n'a les mêmes évidences, merci de le rappeler !


"Tu aimeras ton prochain comme toi-même"... ah merde ! affraid
Et donc, pour développer, je crois que le problème se situe effectivement là, mais pas à l'endroit où tu le dis.
Pourquoi cherchons-nous l'amour avec tant de force ? Parce que nous ne sommes pas capables de nous aimer nous-mêmes. Nous sommes donc dépendant d'autrui en matière de cette énergie de vie. Je ne parle pas ici de nos éventuelles capacités à mener 14 projets de front et à dormir 4h par nuit pour certains, mais bien de ce qui nous permet de grandir, d'avancer sur la route de nous-mêmes.

Alors j'écris ça avec un "nous" totalement abusif. Bien sûr, je n'ai pas fait d'enquête dans les inconscicents de chacun. Cela dit, je trouve quand-meme que c'est un ressenti qui s'exprime (volontairement ou pas) très régulièrement, cette sécheresse intime de soi par rapport à soi.
Et vu le passé que nous semblons tous avoir ici (rejet, incompréhensions, échecs, solitude, gâchis...), ça me paraît tenir assez bien la route.


Un exemple parlant : moi What a Face
Personnellement, j'ai réalisé il y a très peu de temps à quel point je me détestais. Je n'en étais absolument pas consciente. Je me savais exigeante avec moi-même (le nombre de fois où j'ai entendu "qu'est-ce que tu es dure avec toi-même"), mais je pensais avoir une estime de moi à peu près honnête. Tiraillée entre le sentiment d'être mieux que tout le monde et celui, complètement mêlé, d'être une pauvre erreur de casting dans le monde des humains, certes. Mais je disais souvent "moi, si j'étais les autres, j'aurais envie d'être ma meilleure copine". Alors je me disais qu'avec ces deux tendances, je devais avoir à peu près le moyenne, comme les gens, quoi, un petit 11/20 d'estime de moi...
Et ben en fait, même sans être les autres, je n'ai aucune envie d'être ma meilleure copine. Et d'ailleurs je me le fais bien sentir. Et je m'inflige de nombreuses choses que je trouverais très cruelle de voir infligées à n'importe qui d'autre.
Et donc il a bien fallu m'y résoudre (ça ne fait pas plaisir, hein, ça oblige juste à tout recommencer depuis le début, toutes les croyances sur moi et ma vie, tout...) : je me déteste.

Et je prends de plus en plus conscience que finalement, je demande à l'Autre de m'aimer pour deux : pour lui/elle, et pour moi. Ca fait beaucoup... Et ça n'aide pas les autres à avoir envie de signer le contrat... "Bonjour, je veux bien être ta copine, mais c'est toi qui bosse et moi qui me laisse aimer".
Mouaif...


Faut sortir les boeufs, si tu veux partir en charrette, Josette
Donc tout ça pour dire : oui, on chercher l'amour, sauf qu'on ne le cherche pas au bon endroit : on le cherche chez les autres avant de le chercher en soi. Probablement parce qu'on s'en est trop pris dans la figure pendant notre vie, alors on a fini par croire les gens qui nous renvoyaient cette image d'indésirable. Mais quelles que soient nos bonnes raisons, il n'en reste pas moins que ça s'appelle mettre la charrue avant les boeufs, et ça ne mène nulle part.




Et donc oui, je généralise mon cas à tout le monde et c'est très mal, mais je suis à peu près presque complètement tout à fait globalement à peu de choses près convaincue de ma super théorie.

Et je prétends éhontément revenir ainsi au sujet du topic parce que je me dis que peut-être, ça n'est pas impossible que nous ôôôtres les perchés, qui avons fatalement essuyé toute notre vie (sinon on ne serait pas sur ZC Razz ) une non-reconnaissance de ce que nous sommes, nous ayons été par là démunis de notre capacité à nous aimer, et que c'est peut-être là que prend racine tout le merdier qui nous empêche d'avancer comme on voudrait.

Voilà, c'était donc mon post abusivement généralisateur du dimanche.
Les fanatiques des projections pourront chanter à loisir "ah nan mais tu projettes, là, hein, moi je m'aime, hein, tu peux pas prétendre que tout le monde est comme toi"... Chantez, chantez, personnellement je ne vous crois pas... flower

colargolle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 42
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par ♡Maïa le Dim 17 Fév 2013 - 12:51

colargolle a écrit:alors on a fini par croire les gens qui nous renvoyaient cette image d'indésirable
Yep. Envie de partager ici un lien que j'ai trouvé en chinant sur la toile après la lecture du fil très intéressant ouvert par Cher Monsieur sur un hypothétique lien "Maltraitance => douance".
L'effet Pygmalion ça s'appelle : http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Pygmalion, ou comment un gamin peut prendre jusqu'à 25 points de QI juste parce que son prof le *croit* plus intelligent que les autres (suite à une falsification volontaire des résultats d'un premier test de QI)...
Pour paraphraser un ami cher "Nous sommes ce que les autres nous disent que nous sommes"... affraid

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 13:27

" Nous sommes ce que les autres nous disent que nous sommes " dit un ami cher à Mog*why

" Et je prétends éhontément revenir ainsi au sujet du topic parce que je me dis que peut-être, ça n'est pas impossible que nous ôôôtres les perchés, qui avons fatalement essuyé toute notre vie (sinon on ne serait pas sur ZC Razz ) une non-reconnaissance de ce que nous sommes, nous ayons été par là démunis de notre capacité à nous aimer, et que c'est peut-être là que prend racine tout le merdier qui nous empêche d'avancer comme on voudrait. " dit Colargolle

Ce que j'en pense ? Trop arqués sur nos certitudes, nous nous réunissons en bande pour parler de ce que nous devrions faire, toujours à tourner autour. Être entre gens qui ont, peu ou prou, les mêmes interrogations rassure. Ce n'est pourtant certainement pas là qu'il faudrait chercher puisque personne ne semble y trouver la voie Razz

Alors, me direz-vous, pourquoi y suis-je encore ?

Eh bien c'est simple :

- Premièrement parce que j'apprends des choses (culture, art, science, etc. Ainsi que pas mal de choses sur le comportement humain)
- Deuxièmement parce que cet espace est pour moi ressemblant à un vaste blog
- Troisièmement parce qu'il me fait comprendre que je peux tracer ma route de manière différente, ce à quoi je m'applique, et cela après la constatation que les réponses que je cherche ne peuvent venir que de moi.
- Et enfin, par plaisir de donner ce que je trouve (ce que je pratique aussi ailleurs Wink)

Bon dimanche à tous Very Happy


Dernière édition par Mjöllnir le Dim 17 Fév 2013 - 13:30, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 13:29

Pourquoi cherchons-nous l'amour avec tant de force ? Parce que nous ne sommes pas capables de nous aimer nous-mêmes.
Si nous pouvions nous aimer parfaitement nous-mêmes, c'en serait fini de l'humanité ! Chacun serait sa propre monade auto-satisfaite et toutes les relations sociales disparaitraient ! On ne peut justement se sentir aimé que par un autre parce que c'est ce regard extérieur qui en réalité nous construit. Ça aussi me paraît cousu de fil blanc.

on le cherche chez les autres avant de le chercher en soi.
L'amour nous vient (drait) à proportion qu'on le donne. Tout le truc est là. Mais on ne peut donner que ce qu'on a...
...Où l'on voit apparaître une difficulté...
j'ai un mal de chien à m'embrasser sur la bouche... Laughing

Peut-être qu'il y a une distance entre s'aimer soi-même (Narcisse, sors de cette salle de bain !) et s'accepter.


Dernière édition par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 13:41, édité 3 fois

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 13:31

PS : Ne pas confondre être aimé et chercher de la reconnaissance ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 13:41

Et donc oui, je généralise mon cas à tout le monde et c'est très mal, mais je suis à peu près presque complètement tout à fait globalement à peu de choses près convaincue de ma super théorie.

Ben je m'y retrouve très fortement aussi. Et même si je pense avoir fait quelques progrès, je ne suis vraiment pas sûr de m'aimer beaucoup. Ce concept continue de me terrifier. Ce qui nous différencie, c'est que j'ai de solides raisons de penser que ce non-amour tient à mon éducation, un grand classique de catholicisme social mal digéré qui confond l'amour du prochain et le sacrifice sans limites, et considère le moindre regard positif sur soi-même comme un crime. Je n'y reviens pas, je l'ai étalé avec assez de complaisance dans ma présentation. Mais je me trouve rendu au même point : incapable d'oser penser du positif de moi-même - avant, cela me valait une gifle. Alors, je continue à redouter la gifle.

Mais ensuite le phénomène ainsi enclenché est bien ce que tu décris, et notamment le caractère autoréalisateur.

Pire : nous demandons aux autres de nous aimer "pour deux", mais d'une part nous nous dévalorisons sans cesse, de sorte que nous ne nous présentons pas sous un jour bien aimable (effet Pygmalion toussa); et d'autre part, justement à cause de notre piteuse estime de nous-mêmes, nous ne pouvons pas croire que l'autre nous aime. Mais moins nous sommes réceptifs à l'amour que, malgré tout, nous recevons parfois, plus notre réservoir est vide, sec, dévasté, et plus nous ressentons ce manque ! Et rien à faire, nous persistons dans cette grève de la faim d'amour... Il m'est souvent arrivé de m'autoexclure de groupes auxquels je ne me sentais plus digne d'appartenir, et tout à la fois d'attendre désespérément qu'on vienne me rechercher - ça arrive parfois, mais les autres s'en lassent, aussi; en tout cas ça les déconcerte) - et de refuser ces mains tendues. De ressentir profondément, sans savoir pourquoi, que me maintenir exclu, "me priver d'amour" était bien. Que c'était ce qu'il fallait faire.

Oui, c'est exactement comme une grève de la faim. Sauf qu'on ne sait pas, en tout cas moi je ne sais pas au nom de quoi je la fais, quand je la fais. Je sais pourquoi on me l'a imposée, mais il y a beau temps que j'en ai constaté l'ineptie théologique, humaine, et même sémantique : je suis indigne d'amour et je dois le donner entièrement aux autres ? c'est une loi ? Et donc, je dois aimer des gens qui eux-mêmes sont indignes d'amour et ont commandement d'aimer les autres... dont moi ? Laughing

Quel rapport avec la thqité dirons-nous ? Ben peut-être celle que "nous ôôtres les perchés", étant particulièrement déconcertants, peut-être aussi suscitant des attentes un peu spéciales par un entourage dérouté, avons du mal à être aimés pour ce que nous sommes à l'âge où rien n'est encore construit...
Ou bien on est plus sensibles à cet effet.

Peut-être même n'y a-t-il aucun lien spécial et sommes-nous juste des "thqi ET ayant un problème d'estime de soi" en train de parler de ce second point, sans qu'il y ait vraiment de corrélation entre eux.

Spoiler:
collargole j'espère qu'après mon coming-out temporaire tu ne me dénies pas le droit d'intervenir sur ce fil, vu l'écart de points qui nous sépare Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 13:50

Il m'est souvent arrivé de m'autoexclure de groupes auxquels je ne me sentais plus digne d'appartenir, et tout à la fois d'attendre désespérément qu'on vienne me rechercher
Oui ben moi aussi, et ça ne dépend sans doute pas seulement d'une mauvaise éducation. On part parce qu'on est frustré, et on espère qu'on nous reprendra, parce qu'alors nous nous sentirons légitimes. Le problème, c'est que si je ne m'abuse, on ne nous reprend pas ! Laughing

@ Mjöllnir. dans ce "syndrome" qu'est l'amour, la reconnaissance représente sans aucun doute une composante parmi tant d'autres.

Oh, que je serait un beau travail de déterminer ce que sont - pour chacun(e) - les composantes de ce que nous appelerio l'amour...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Harpo le Dim 17 Fév 2013 - 13:56

Attention, flood affraid

Fusain a écrit:

Spoiler:
collargole j'espère qu'après mon coming-out temporaire tu ne me dénies pas le droit d'intervenir sur ce fil, vu l'écart de points qui nous sépare Embarassed

Spoiler:
Je pense que dans sa grande mansuétude, Collargolle acceptera volontiers de continuer à discuter avec toi. Je serais elle, je te demanderais juste à chaque fois que tu interviens une preuve d'allégeance, ce qui ne pourrait que faire du bien à son estime et amour de soi vacillant...

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 13:58

On part parce qu'on est frustré, et on espère qu'on nous reprendra, parce qu'alors nous nous sentirons légitimes. Le problème, c'est que si je ne m'abuse, on ne nous reprend pas !

Alors non, ce n'était pas ce mécanisme qui était à l'oeuvre, en l'occurrence... Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 14:05

Bonjour Fata Morgana

@ Mjöllnir. dans ce "syndrome" qu'est l'amour, la reconnaissance représente sans aucun doute une composante parmi tant d'autres.

La reconnaissance du lien, Là où se place la construction à deux. C'est ce lien qui importe je le crois. C'est là où se place ce que j'appelle l'amour, Ce lien que les deux protègent. Ce lien où les deux se retrouvent, indépendamment de leur êtres respectifs. Voilà où était mon idée ...

Protéger ce lien n'est pas le blesser. Protéger ce lien c'est l'aimer donc s'aimer assez pour y tenir, pour comprendre que ce que l'on y met peut le secouer aussi bien en mal qu'en bien, et que chacune des mains qui le tient à une des extrémités est active ...

Ce lien n'existe qu'à plus d'un. Il me semble être construction permanente. C'est ainsi que je faisais différence entre " aimer " et " besoin de reconnaissance" , en " opposant " " être (en tant qu'entité) porteur " et " lien construit "(j'aurais cependant dû préciser ma pensée auparavant (mea culpa).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 14:36

Récapitulade. Pour aimer il faut 1) Collargolle - De l'estime de soi. Mjöllnir - de la reconnaissance et du lien.

Une pensée fugace (comme toutes mes pensées mais bon ça ne vous regarde pas, à mon âge, j'ai le droit ! What a Face ) m'a traversé: est-ce que désirer aimer, c'est déjà aimer ?

La vie est un épluche oignon. Les ans passent avec les tartes dans la gueule et des moments pansement de réalisation. Peu à peu vient au jour suite aux épluchages du sort et des mauvaises rencontres, un peu plus de notre "essence" (et pas de guerlain svp, j'aime pas.) . Et soudain "les mendiaaants de l'amooour" lol que nous étions commencent à être capables d'aimer - souhaiter profondément du bien, n'est ce pas ? à quelqu'un qui au fond ne nous aime pas spécialement en retour. Et alors ce "surdon" qu'il soit sur., sur. sur. ou sur. sur. sur. se met au service de ça. Je crois que là quand même - sur la fin What a Face - ça peut faire très mal. Je le rêve pour vous aussi. Avec votre permission s'entend.


Dernière édition par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 14:42, édité 1 fois

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Harpo le Dim 17 Fév 2013 - 14:40

Ou vouloir aimer est-ce pouvoir aimer ?
J'aime Wink

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 14:43

Je me demande si " désirer aimer " ne tend pas à ressembler à "vouloir offrir "... (est-ce que cela ne cacherait pas un peu de demande de reconnaissance ??)
Si tel est le cas, cela ne me parait pas être un bon début, le "vouloir " étant de trop à mon sens. Aimer semble être (à mon analyse n'est-ce pas ^^) donner sans se préoccuper du retour (hormis néanmoins le fait de ne recevoir que des horions, ce qui tendrait au masochisme et sans doute indiquerait que l'amour de soi est quand même légèrement défaillant ... cependant ceci est encore ce que je perçois par rapport à ma construction).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 14:52

la gratuité parfaite ? Hum, difficile. C'est un coup à finir avec une névrose d'échec tu ne penses pas ? Déjà aimer procure du PLAISIR ! Sur ce point au moins il y a déjà une sorte de retour.

(Mes remerciements à Collargolle dont le style d'écriture m'encourage à plus d'audace et déshinibe des trucs en moi. On peut dire des choses bien sans pontifier, et ça, c'est un truc que j'avais perdu de vue, étant donné que j'ai teeeelleeeement confiance en moi voyez-vous...)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 15:00

Oui aimer procure du plaisir Smile ... surtout quand cela est partagé au travers d'un lien construit à quatre mains par exemple, ne penses-tu pas ?

Et puis je ne crois pas, non, qu'il y ait une névrose d'échec sous-jacente si l'on se rend compte d'un déséquilibre dans le lien dont je parlais auparavant ( ... confinement au masochisme à réfuter).

Comme pour toute chose dans la vie, il peut y avoir plusieurs amours consécutifs, chacun amenant à apprendre et à en affiner la perception ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par colargolle le Dim 17 Fév 2013 - 16:25

megaflood:
Harpo a écrit:Attention, flood affraid

Fusain a écrit:

Spoiler:
collargole j'espère qu'après mon coming-out temporaire tu ne me dénies pas le droit d'intervenir sur ce fil, vu l'écart de points qui nous sépare Embarassed

Spoiler:
Je pense que dans sa grande mansuétude, Collargolle acceptera volontiers de continuer à discuter avec toi. Je serais elle, je te demanderais juste à chaque fois que tu interviens une preuve d'allégeance, ce qui ne pourrait que faire du bien à son estime et amour de soi vacillant...
Oui, ça me paraît un bon deal, tiens. Harpo, veux-tu être mon Vice-Chambellan aux affaires dialoguaires ? J'ai déjà un Grand Chambellan, spourça je te propose la place du vice Razz
Fusain, je suis navrée de ne pouvoir répondre à ta question car je ne connais pas ton tour de tête... et vu que ta question porte sur la différence de a-b, a étant apparemment le mien, et b par conséquent étant le tien, il me manque une inconnue. Sinon, stait une blague ou une ruse manipulatrice pour faire genre?

Fata Morgana a écrit:Si nous pouvions nous aimer parfaitement nous-mêmes, c'en serait fini de l'humanité ! Chacun serait sa propre monade auto-satisfaite et toutes les relations sociales disparaitraient ! On ne peut justement se sentir aimé que par un autre parce que c'est ce regard extérieur qui en réalité nous construit. Ça aussi me paraît cousu de fil blanc.
Mais il ne s'agit pas du tout de ça!!! Enfin voyons, s'aimer soi-même ça ne veut pas dire se regarder dans la glace en chuchotant "rhaaaa, comme tou es belle, mah jé souis folle dé toi, mon amour"
Il s'agit de complètement autre chose, que j'aurais du mal à définir, eu égard à mon niveau de grande débutante en la matière (je crois même que je suis encore en année de prépa, même pas encore passé le concours d'entrée)...
Il s'agit probablement d'un truc qui parle de s'accepter tel quel, dans notre forme la plus complète, avec nos volumes ombrageux et nos volumes brillants et nos volumes banals aussi... et tous les autres. Ne pas se juger, ne pas s'en vouloir, faire tout son possible pour se développer pleinement, etc etc etc. Regardez ce que vous souhaitez pour vos enfants, les efforts que vous faites pour eux, l'accompagnement que vous leur offrez, la confiance que vous leur octroyez, etc etc etc. Faites-vous pareil pour vous ? Personnellement, j'en doute. Mais encore une fois, je ne connais pas vos vies.

Je pense justement qu'on se plante parce qu'on chercher à s'accepter (être accepté), à se reconnaître (être reconnu), blablabla... Autant de concepts psychologiques qui ne mettent pas trop trop en danger notre valeur fondamentale (ai-je le droit d'être aimé?). Et en ça je te rejoins, Fata : oui, c'est un truc énorme que d'accepter l'idée qu'on cherche l'amour. Mais donc, comme je l'ai dit, pour moi ce qui nous pose problème c'est l'amour de soi. Et ce que tu semblais dire dans ton post à propos de l'amour d'autrui, je le reprendrais bien tel quel à mon compte pour parler de l'amour de soi.

Quant à la relation entre l'amour et le plaisir... j'ai un peu tendance à considérer, justement, que c'est la confusion entre ces deux notions qui nous fait prendre des vessies pour des lanternes et nous gauffrer jour après jour sur le chemin de la vie (et je ne parle pas spécifiquement de la vie de couple)
Car effectivement, "vouloir aimer"... bon... ça me paraît un peu incohérent... On "aime", donc on "veut" plein de trucs, mais "vouloir aimer"... bon, je sais pas...

PS à Fata : euh, de rien de rien... je sais pas ce qu'il a de particulier, mon style, mais si il peut servir à quelque chose, ma foi tu m'en vois très heureuse

colargolle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 42
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 17:08

Il s'agit probablement d'un truc qui parle de s'accepter tel quel, dans notre forme la plus complète
Précision utile.
Oui mais on risque de ne faire que déplacer le problème: Comment s'accepter soi-même sans être accepté par les autres ?
je lie spontanément le terme amour au terme relation. C'est comme une affaire de jeu de boomerang joué à plusieurs.
L'amour c'est un mouvement, un entre-don. Et si tu me dis que tu n'as rien à donner, là c'est moi qui ne te crois pas. Ça n'existe pas.
Oh c'est sûr, moi aussi j'ai été fracassé comme peu d'enfants l'ont été, et j'entends un jour le neuro-psychiâtre qui une fois de plus me conseillais la clinique psy me dire " Ton problème, c'est que tu es incapable d'aimer". Et bien crois-le ou non, quand il a pronocé ce mot, je n'ai rien compris, je n'avais aucune idée de ce que cela signifiait, de ce que cela contenait. C'est exactement comme s'il m'avait dit: "Ton problème c'est que tu es incapable de schtroumpher". j'étais incapable d'aimer, et même incapable de comprendre ce que ça signifiait, et même incapable de le regretter, ne l'ayant jamais connu !
Je suis frappé par plein de choses, les non-dits impliqués par les actes de tous, la femme qui veut être coquette, l'homme qui veut assurer, l'enfant qui se déguise, la femme qui apprête son intérieur, l'homme qui fait ronfler son moteur, l'enfant qui veut attirer l'attention, la femme qui, l'homme qui l'enfant qui...ad infinitum (pardon pour les images d'Epinal sexistes, c'est pour faire court) tout cela dit: "aimez-moi !" je ne vois que ça en tout.
Si le fil en est à ce sujet, c'est parce que tous, du simplet au génie sommes tous égaux devant cette réalité. Nous parlions au départ de tests, de chiffres, de reconnaissance, de sentiment d'imposture, d'être accepté (en l'occurence ici mais peu importe). Et ce fil conducteur qu'est l'amour peut-être le point sur lequel nous nous retrouvons. J'entends bien qu'étant donné le charmant accueil que la société t'a fait jusque là c'est difficile. Il n'y a là que des cas particuliers de toute façon. Mais PEUT-ÊTRE qu'en passant par ce filtre là, par cette réflexion là, cette thématique on pourra justement beaucoup se réconcilier avec soi (parfois simplement en s'acceptant dépendants sur ce point) et avec bien des choses qui nous entourent, même si ça va prendre du temps, forcément.
Je parlais non pas du plaisir sensuel de l'amour bien sûr, mais du fait qu'il y a une espèce de joie dans le fait d'aimer la nature, les hommes, et pour ceux qui y croient, une éventuelle surnature. J'ai retrouvé ce matin des amis. La joie lumineuse est venue dans mon cœur, une chaleur, la cordialité, et ça, c'est BON. Ça rend si vivant. Voilà l'amour auquel je pensais. Very Happy
(Non tu n'es pas chiante ! Tu es carrée, et moi, je trouve ça bien. trop de malentendus naissent de l'imprécision, de flous artistiques à bon compte. Ceux qui t'ont dit que tu es chiante ont voulu t'enfermer dans une image fausse. Moi j'aime ce que tu dis, comme tu le dis. Point barre. Peut-être juste un petit peu moins fort le volume ? Laughing )

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par colargolle le Dim 17 Fév 2013 - 19:03

Fata Morgana a écrit:Comment s'accepter soi-même sans être accepté par les autres ?
Ben non, c'est le contraire.

Toi qui fréquentes son auteur régulièrement, que lis-tu dans cette phrase bien connue : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" ? (bon, amour, acceptation, certes, je mélange un peu mais le mécanisme est le même)

Si tu ne t'aimes pas toi-même, comment vas-tu l'aimer ??? scratch

Ca commence par soi, pour pouvoir ensuite se partager avec les autres.

Ce n'est pas l'autre qui nous permet de nous aimer, mais notre self-amour qui nous permet d'aimer autrui.


colargolle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 42
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par colargolle le Dim 17 Fév 2013 - 19:12

Fata Morgana a écrit:La joie lumineuse est venue dans mon cœur
Cette joie est venue parce qu'il y avait de l'amour. Elle est venue, ce n'est pas toi qui l'y as mise. Tu ne t'es pas dit "tiens, j'ai envie d'être joyeux, je vais les aimer. On n'aime pas parce qu'on recherche le plaisir. D'ailleurs on ne peut pas se forcer à aimer. On aime tout court. Et ça fait du bien, ça c'est vrai. Smile

(ah on est total hors sujet par rapport au fil ? Embarassed )

colargolle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 42
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 19:13

Colargolle a écrit:Ce n'est pas l'autre qui nous permet de nous aimer, mais notre self-amour qui nous permet d'aimer autrui.

bounce cheers Hourra !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Fata Morgana le Dim 17 Fév 2013 - 19:41

Si mes parents m'ont haï et m'ont humilié durant toute mon enfance, vais-je accepter les autres ?
Je pense que le hiatus vient du fait que nous avons une lecture séquencielle. C'est un tout. Je ne pense pas qu'on puisse aimer les autres sans s'aimer, et je ne pense pas qu'on puisse s'aimer si les autres nous abhorrent. C'est ce que je voulais dire: c'est une dynamique heuristique.
C'est quand quelqu'un brise la chaine qu'il faut CHOISIR de la retisser.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 19:45

Fata Morgana a écrit:Si mes parents m'ont haï et m'ont humilié durant toute mon enfance, vais-je accepter les autres ?
Je pense que le hiatus vient du fait que nous avons une lecture séquencielle. C'est un tout. Je ne pense pas qu'on puisse aimer les autres sans s'aimer, et je ne pense pas qu'on puisse s'aimer si les autres nous abhorrent. C'est ce que je voulais dire: c'est une dynamique heuristique.
C'est quand quelqu'un brise la chaine qu'il faut CHOISIR de la retisser.

Je suis tout à fait d'accord. C'est même à cela que l'on pèse la capacité d'auto-analyse et d'autocritique de celui ou celle qui a initié le phénomène portant à brisure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par colargolle le Dim 17 Fév 2013 - 19:59

ah ok, Fata, ça y'est j'ai compris ce que tu veux dire.

Donc oui, c'est effectivement toute la difficulté des être rejetés. Mais sachant que les autres ne pourront pas t'aimer en premier (vu que normalement ça aurait dû être tes parents, les premiers, et s'ils ne l'ont pas fait, ben effectivement tu es obligé de tout prendre en charge toi-même), ben il faut donc commencer par toi... et faire tout le boulot tout seul... (ouais, super, merci papa merci maman)

Bon, je ne dis pas non plus que les choses ne peuvent pas se faire en parallèle, encore heureux ! Mais par contre, je crois que notre travail, il se place en direction de nous-mêmes. Les autres jouent leur rôle indépendamment de nous.

Et bien sûr que le dit travail est déjà commencé , sinon on serait tous morts de sécheresse de l'âme...

Et

Euh

Bon, je sais pas quoi rajouter

A force de parler de trucs où j'y connais rien, forcément j'en arrive à vider mon tube de peinture et finir en queue de poisson...

Ah j'ai une idée ! Et si on retournait au sujet de discussion du fil ? albino
Donc, euh, plutôt cuit ou plutôt cru, en ce qui vous concerne...? Embarassed

colargolle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 42
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 33 sur 36 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum