THQI ? T'es cuit !

Page 3 sur 36 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 19 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Lanza le Sam 15 Jan 2011 - 16:20

Les chiffres sont arbitraires de toutes façons, puisqu'ils sont relatifs à une moyenne/médiane constatée, qui a le toupet d'évoluer histoire qu'on s'y perde un peu plus...

Je vois personnellement, le QI comme un outil "transitoire", jusqu'à ce qu'on en trouve un (de) meilleur(s), ou qu'on l'affine. L'essentiel est de pouvoir se positionner avec une base commune, et d'augmenter ses chances de rencontrer des gens avec qui on se sent bien, en sachant où les chercher à partir de ce que l'on sait de soi. Même si dans l'absolu, ça reste approximatif.


Dernière édition par Lanza le Sam 15 Jan 2011 - 16:26, édité 1 fois

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 16:25

un meilleur?

peut être pas un test alors...je verrai plus une étude trans-disciplinaire (psycho, socio, génétique, systémique etc...) qui couvrirait tout les aspects de la douance...

ainsi, un diagnostique ne s'établirait plus via des entretien psycho et un test de Qi mais s'orienterait sous tout plein de domaine...cela dit ce serait fatiguant pour les sujets et pas simple pour les specialistes de s'accorder...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 18:26

Bon, voici les articles dont je parlais. Je suis en train de les relire pour en faire un résumé/traduction vite fait à l’intention de ceux qui sont fâchés avec la langue de Thatcher.
Ça m’étonnerait qu’ils ne soient pas déjà sur le forum (heu, les articles, voulais-je dire), je n’ai pas eu à aller très loin sur Google pour les trouver, autant que je me souvienne…

Le premier est paru en 1987 dans le journal de la société Prometheus. Il reprend l’étude à grande échelle de Terman sur les THQI, et affirme que les conclusions de Terman (pas de difficultés particulières d’adaptation) étaient faussées par ce qu’il souhaitait y voir.

http://sanethoughts.com/2007/07/16/the-outsiders-a-defination-extremely-high-iq-above-170-apply-to-themselves/

En 1922, un certain Lewis Terman a mené une étude sur les enfants d’un QI supérieur à 140 parmi une sélection de plus de 25000 enfants (test Stanford-Binet).
Il en ressort clairement, d’après l’auteur de l’article, un lien entre le niveau de QI et des difficultés d’adaptation psychologique et sociale.

Les sujets de l’étude sont classés d’après les observations en 3 catégories :

1 - Adaptation satisfaisante

2 - Inadaptation mineure : regroupe les enfants présentant un sentiment d’insuffisance ou d’infériorité, fatigue nerveuse, névrose anxieuse modérée etc., ainsi que ceux dont le comportement s’avère nettement décalé ou bizarre, mais sans névrose majeure. Leurs symptômes n’ont pas d’incidence sur leurs capacités à mener une vie personnelle ou sociale.

3 a - Inadaptation majeure : anxiété profonde, dépression, personnalité psychopathique…

3 b – Inadaptation majeure, avec troubles ayant requis une hospitalisation psychiatrique.

En 1940, alors que les sujets de l’étude étaient âgés d’environ 29 ans, on leur a fait repasser des tests incluant une épreuve de QI verbal de haut niveau (the Concept Mastery test).

Il en est ressorti que ceux qui présentaient des difficultés d’adaptation réussissaient mieux le test de QI verbal en question, que les femmes présentaient des difficultés d’adaptation à des scores plus bas que ceux des hommes, et qu’au total 21% des hommes et 18% des femmes étaient en difficulté (d’adaptation, on l’aura compris…).

Dans les années 1950-52, re-belote alors que le groupe est âgé de 41 ans environ avec cette fois un nouveau test, le Concept Mastery test form T.

Mêmes résultats globalement, sauf que le nombre de personnes en difficulté a augmenté : 29% chez les hommes, 33% chez les femmes.

Selon une méthode (« voir appendice » que je n’ai pas vu) permettant de relever la corrélation entre résultats au test et inadaptation : + les résultats sont élevés, plus l’inadaptation augmente, jusqu’à 45% chez les hommes pour un score > 175.

Mieux comprendre le mécanisme en cause dans cette corrélation exige une observation faite par un surdoué. Celle-ci est disponible dans le livre de Leta S. Hollingworth sur les enfants de QI supérieur à 180, qu’elle a suivis y compris dans leur vie adulte, même si le livre traite spécifiquement des enfants.
Il semblerait que le QI ait tendance à régresser avec l’âge ( ???), en partie à cause le la relative fiabilité des tests, en partie à cause de la maturation inachevée chez les enfants. Plus le score obtenu jeune est élevé, plus il diminuera. Conclusion tirée d’après les résultats des sujets étudiés par Terman au Stanford-Binet dans l’enfance, et au Concept Mastery test à l’âge adulte (voir tableau 4). Un QI de 170 dans l’enfance, d’après l’auteur, équivaudrait donc à un peu plus de 155 à l’âge adulte.

Il apparaît que 4 problèmes d’adaptation se posent aux HQI, deux d’entre eux étant spécifiques aux THQI.

Problèmes communs :

- La difficulté à concentrer ses efforts longtemps (auto-discipline). L’enfant peu sollicité dans ses capacités par le système scolaire développe des habitudes de paresse et de rêverie.

- La versatilité. La multitude de talents et d’intérêts entraîne une difficulté à choisir, et une tendance à se lancer dans divers projets sans les achever.

Spécifiques :

- La difficulté à supporter la bêtise. Les enfants surdoués peinent à admettre que leurs intérêts et vision de la vie sont différents de ceux de leurs semblables. C’est pourtant un apprentissage majeur à faire, sans quoi l’échec à tolérer cet aspect des relations peut conduire à l’amertume, la désillusion et la misanthropie.

- L’isolement, qui touche plus particulièrement les THQI. Contraints par le décalage avec les autres, ces enfants développent une habitude d’occupations solitaires qui peut expliquer à l’âge adulte leur tempérament timide, peu grégaire et inattentif aux relations avec autrui, voire même misanthrope.
Mais le gouffre est encore plus profond avec les adultes qui représentent l’autorité. L’enfant perçoit les failles de leur comportement, et peut adopter une attitude rebelle, voire intraitable. Imperméables à l’influence positive, ces THQI affichent une négativité systématique. Mais qu’on soit trop influençable ou trop dans l’opposition, on se situe toujours en référence aux autres, la capacité sociale dans les 2 cas de figure se trouvant grandement réduite. Toute personne ayant l’occasion de lire les journaux de sociétés THQI peut s’en rendre compte : les individus négatifs y abondent.

Deux idées principales se dégagent de l’étude d’Hollingworth :

La première, c’est que les QI entre 125 et 155 sont les mieux adaptés, avec une capacité au leadership, et suffisamment nombreux pour pouvoir créer des relations d’estime mutuelle entre eux. En revanche, les QI supérieurs à 170 ne peuvent être compris ni créer de lien intellectuel.

La seconde, c’est qu’un enfant peut accéder au leadership sur ses semblables uniquement avec un écart inférieur à 30 points de QI. Au-delà, impossible.
La possibilité de communication avec l’entourage, basée sur cette limite de 30 points de QI, dépend donc du niveau de QI de l’entourage en question.

D’après Weschler himself, les différences de QI ne sont pas seulement quantitatives, mais aussi qualitatives.
On peut supposer qu’il existe un nouveau seuil qualitatif à partir de 150. Cette impression subjective de différence qualitative est répandue chez les membres de sociétés THQI telles que Prometheus ou Triple Nine. Le terme revenu le plus souvent pour qualifier cette différence : outsider.
Cette notion d’étrangeté, ou au minimum de détachement par rapport à la société dans son ensemble n’est pas uniquement subjective. La société n’est pas prête à inclure les THQI puisqu’on ne sait pratiquement rien d’eux. Compte tenu de leur faible nombre, une connaissance objective d’eux-mêmes est pratiquement impossible à atteindre pour eux. « What he most needs to know is not how he differs from ordinary people–he is acutely aware of that–but how he is both like and unlike those of his own kind.”

Bon, je n’ai pas traduit les derniers paragraphes sur les stratégies d’adaptation socio-professionnelle, il me semble qu’on n’y apprend rien de plus non plus que ce qu’on sait déjà.

D’une part j’ai essayé d’aller vite faute de temps à y consacrer aujourd’hui (au diable le perfectionnisme), d’autre part je ne suis ni angliciste, ni très susceptible (donc, je ne suis pas HQI). Alors si vous trouvez des erreurs dans ma retranscription approximative, n’hésitez pas à les corriger.

Le 2e article, je n’ai actuellement ni le temps ni le courage de le transcrire, si y’a des volontaires pour prendre la relève…


http://www.eskimo.com/~miyaguch/grady/emptypromise.html


Dernière édition par Equinoxe le Dim 16 Jan 2011 - 2:19, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Shiriya le Sam 15 Jan 2011 - 19:09

Je ne comprends pas ... comment tu pouvais te la péter avec le résultat et découvrir que tu 'ne spas THQI ? si le résultat te donnais > 145 c'est pas le cas ? ( si vous voulez j'invite mon fils hein ... il est à 146 )

Shiriya
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 44
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Clepsydre le Sam 15 Jan 2011 - 19:21

Y'a deux-trois trucs qui m'intriguent dans vos messages.

- Pourquoi croit-on toujours que les THQI ont du mal à se "dévoiler" ? Est-ce à tort ou à raison ?
Je le dis clairement; je suis THQI et j'assume. *Me faut un t-shirt comme ça*
En général quand je sens que j'ai affaire à quelqu'un se situant dans les 2% de HQI, je m'empresse de parler de mon T. Ce n'est pas par fierté ou vantardise, mais dans l'espoir de rencontrer mon égal ou supérieur. En effet, mon résultat étant de 154, il n'y a que 0,025% de chances que je le rencontre, soit 1 chance sur 4000 personnes.

- Pourquoi cette jalousie ?
Vous constatez au quotidien les difficultés auxquelles vous êtes confrontés en tant que HQI. Enviez-vous réellement ceux pour qui c'est "pire" ? Quel est l'intérêt d'avoir un Q.I phénoménal si on est même pas capable d'apprendre 1+1=2, par pure "flemme" ? Je pense que le comportement des gens par rapport à leur Q.I forme une boucle; plus le Q.I est élevé, plus le comportement se rapprochera de l'autre extrémité de la courbe. Je n'ai que 154 et je me sens souvent comme une déficiente mentale, face à certains obstacles de la vie. (par exemple, personne ne m'a jamais cru quand j'expliquais que pour moi, me concentrer sur un sujet qui ne m'intéresse pas est aussi difficile que de voir pour un aveugle.) Que doit ressentir un 180+ ?

- Si l'on en croit cette règle des 30 points d'écart, je ne me sentirais bien qu'avec des personnes ayant entre 125 et 185. On peut considérer que la quantité de personnes 185+ est négligeable. Cela signifie que je ne peux m'entendre pratiquement qu'avec des zèbres, ou des personnes plus "intelligentes" que la moyenne, soit 5% de la population.
Ca confirme mon intuition, et je dois avouer que c'est un peu effrayant.


Dernière édition par Clepsydre le Sam 15 Jan 2011 - 19:23, édité 1 fois (Raison : Une faute d'ortographe qui pique les yeux. :x)

Clepsydre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 78
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 22
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Shiriya le Sam 15 Jan 2011 - 19:26

Clepsydre a écrit:
(par exemple, personne ne m'a jamais cru quand j'expliquais que pour moi, me concentrer sur un sujet qui ne m'intéresse pas est aussi difficile que de voir pour un aveugle.) Que doit ressentir un 180+ ?

Moi je me sens bête face à toi du coup Razz

Non mais je te comprends, quand je dis que je dois me concentrer pour un truc si simple qu'apprendre une leçon d'histoire ( oui c'est du parcoeurisme c'est si simple d'apprendre par cœur hein .. ben non c'est la croix et la bannière. Nous on te comprends.

Shiriya
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 44
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 19:46

Shiriya a écrit:Je ne comprends pas ... comment tu pouvais te la péter avec le résultat et découvrir que tu 'ne spas THQI ? si le résultat te donnais > 145 c'est pas le cas ? ( si vous voulez j'invite mon fils hein ... il est à 146 )

Je ne comprends pas ta question, Shiriya scratch . je ne comprends pas non plus si le "tu" s'adresse à moi particulièrement (vu qu'il déboule juste après mon intervention), ou s'il remplace un "on".
En tous cas si c'est un "tu" nominatif pour moi-je Laughing , je risque pas de me la péter vu que je n'ai pas été testée, et qu'il m'arrive très souvent d'ailleurs d'avoir l'intime conviction que je ne passerais pas le 130.
Mon intervention dans l'autre fil, c'était parce que je m'étonnais de cette réticence des THQI à s'affirmer comme tels, et je me suis demandée si leur méfiance était causée par une jalousie potentielle des HQI.
Je ne connais ni l'une ni l'autre de ces populations de phénomènes, j'ai débarqué sur ce forum il y a 2 mois et je n'avais pas vraiment fréquenté de H avant ('fin, pas de ce type en tous cas).
oualou la réponse du môa-je, qui est peut-être totalement à côté de la plaque What a Face
Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 20:08

Si le "je comprends pas", m'est adressé, saches qu'il s'agit d'un post a prendre au second degré.
Décidément, j ai pas de bol moi, rares sont ceux qui comprennent mon humour...


Dernière édition par Beufasupa le Sam 15 Jan 2011 - 22:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Philippe le Sam 15 Jan 2011 - 20:09

Lanza a écrit:J'ai lu effectivement à plusieurs reprises qu'on rencontrait plus de doués, et notamment de très doués, que les statistiques ne le prédisent.
Détail amusant: j'ai lu la nuit dernière (mais ne sais plus où) que la fameuse courbe en cloche présente une bosse au bout gauche. Et donc d'après ce que tu dis aussi une bosse au bout droit.
Les psychologues clinicien-ne-s s'efforcerait-ils/elles de faire coller les faits à leur théories? confused

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 20:14

Beufasupa a écrit:saches qu il sagit d un post a prendre au second degre.decidement, j ai pas bol moi, rares sont ceux qui comprennent mon humour...
Ah ok, j'étais pas remontée assez loin dans les posts ! Laughing
Voilà ce que c'est de laisser ton panneau 2nd degré au bord de la route. Vega a raison, tu devrais l'adopter en avatar (ou te l'attacher autour du cou pour pas l'oublier) geek

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 20:34

Je vais peut etre suivre le conseil de vega. Mais etant par moment serieux, je crains que ce panneau ne conditionne l ensemble des membres dans un reflexe systematique de decredibilisation a mon egard, somme toute regretable si les sujets me touchent plus specifiquement....je vais y songer....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Prosopeion le Sam 15 Jan 2011 - 20:42

Equinoxe : merci pour ton intervention et tes efforts, j'ai trouvé tes recherches très intéressantes

Clepsydre a écrit: Ce n'est pas par fierté ou vantardise, mais dans l'espoir de rencontrer mon égal ou supérieur. En effet, mon résultat étant de 154, il n'y a que 0,025% de chances que je le rencontre, soit 1 chance sur 4000 personnes.
Je crois qu'un des bilans de ce forum est que si nous avons des traits, des comportements et des développements communs, il reste encore une variabilité certaine entre nous qui fait que nous ne sommes pas tous des reflets les uns des autres. Il faut encore d'autres similitudes pour s'attirer ou avoir envie de se fréquenter. La question de rencontrer un égal comme tu le dis est alors à relativiser : le QI ressemble à l'évaluation de la performance d'un outil, ce que chacun fait de cet outil est très différent (penser beaucoup, tout le temps, ce n'est pas forcément penser dans la bonne direction, certains enchaînent des boucles sans fin), d'autant que l'importance de la gestion des émotions, la confiance et l'estime de soi vient encore perturber les choix et les jugements.

Clepsydre a écrit:- Si l'on en croit cette règle des 30 points d'écart, je ne me sentirais bien qu'avec des personnes ayant entre 125 et 185. On peut considérer que la quantité de personnes 185+ est négligeable. Cela signifie que je ne peux m'entendre pratiquement qu'avec des zèbres, ou des personnes plus "intelligentes" que la moyenne, soit 5% de la population.
Ca confirme mon intuition, et je dois avouer que c'est un peu effrayant.
Tu n'as pas besoin pour vivre d'avoir des affinités avec toute la population. Et tu peux très bien conserver un panel de relation (dans le domaine sportif par exemple) où ce que tu partages est délimité. Et finalement, 5% de la population, c'est une personne sur 20, c'est loin d'être négligeable, surtout si cela définit des relations de "qualité".

Beufasupa a écrit:Si le je comprends pas, m est adresser, saches qu il sagit d un post a prendre au second degre.decidement, j ai pas bol moi, rares sont ceux qui comprennent mon humour...
Moi je ris deux fois. Quand tu fais une blague et quand les autres ne la comprennent pas. What a Face

Prosopeion
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 20:43

Beufasupa : Heu... C'était du 2nd degré de ma part Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 20:54

Equinoxe, je comprends le second degre des autres meme sans panneau...c doit faire de moi une espece de thqi de haut niveau....je ferai ulterieurement un sondage pour savoir qui des hqi ou des thqi percute le plus sur mon humour....mais ce n est pas le sujet du present topic. Je vous derange pas plus, j ai le topic des addictions a faire tourner...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Prosopeion le Sam 15 Jan 2011 - 20:57

Beufasupa a écrit:Equinoxe, je comprends le second degre des autres meme sans panneau...c doit faire de moi une espece de thqi de haut niveau....je ferai ulterieurement un sondage pour savoir qui des hqi ou des thqi percute le plus sur mon humour....mais ce n est pas le sujet du present topic. Je vous derange pas plus, j ai le topic des addictions a faire tourner...

Il faudrait savoir dans quel percentile de l'humour tu te situes... (je dois être tout à côté)

Prosopeion
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 21:16

A cote ou en plein dedans...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Sam 15 Jan 2011 - 21:31

n'étant "même pas " surdouée si je ne tiens compte que du test , j'ai quand même osé venir lire ce sujet . et si "j'ose" y écrire , c'est pour dire merci : j'ai trouvé dans le texte d'équinoxe des choses qui me rendent service , et :"me concentrer sur un sujet qui ne m'intéresse pas est aussi difficile que de voir pour un aveugle."
merci Clepsydre , cette phrase aussi me rend service . je ne m'étais pas rendue compte à quel point je dois lutter pour y arriver . du degré de perte énergétique qui s'en suit ...

vraiment je vous souhaite a tous et à lanza en particulier :

" d'augmenter ses chances de rencontrer des gens avec qui on se sent bien , en sachant où les chercher , à partir de ce que l'on sait de soi "

j'ajoute que si la particularité "THQI" est une caractéristique qui fait de vous des gens "rares" ( sur le plan quantitatif , mais j'ai aussi envie de dire sur le plan qualitatif même si je pense que cela risque d'être entendu comme une "flatterie" ) trouver des gens avec qui vous pouvez vous sentir bien est dans l'ordre du possible .
il existe des personnes ayant un handicap qui les rend très différents du "commun des mortels" ( que ce soit la cécité , le nanisme , une paraplégie etc...) qui sont très entourées -et sans doute par des gens avec qui ils se sentent bien - mais , oui , pas seulement par des gens comme eux ...comment font ils pour vivre la frustration que doit procurer la "sensation d'être "écoutée mais pas comprise" que décrit Clepsydre , c'est là que se situe le shmilblick ?

Bear hug


Dernière édition par zehi le Dim 16 Jan 2011 - 9:02, édité 1 fois (Raison : complément)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Clepsydre le Sam 15 Jan 2011 - 21:48

@Prosopeion : Quand je parlais de "mon égal ou supérieur", c'était simplement au niveau du Q.I, pas du relationnel, de la culture, ou même de l'intelligence.

Pour le truc des 30 points, il est vrai que une personne sur vingt c'est "beaucoup", mais attention, ça ne représente que les personnes qui me sont "accessibles". C'est à dire que, dans ces 5%, je dois encore trouver quelqu'un ayant des idées et un caractère qui me plaisent...

Clepsydre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 78
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 22
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 16 Jan 2011 - 0:20

Mmm Clepsydre, je ne sais pas si tu gagnes beaucoup à te focaliser sur ce genre de chose... Que peux-tu y gagner, hormis un moral plombé par la faible probabilité de trouver des personnes qui te sont "accessibles" ? Les gens ne se présentent pas à nous comme les boules du loto... de près ou de loin, les Z se filtrent entre eux. Je n'ai pas un QI aussi élevé que le tien, mais on m'a quand même classé dans la zone des THQI, ça ne m'empêche pas d'être marié, d'avoir plusieurs amis très proches et très fidèles, et d'avoir vécu et partagé énormément de choses avec d'autres encore... Parmi les proches, les Z sont très fortement surreprésentés, oui, maintenant je le constate, mais ils ne sont pas l'intégralité...
Je n'ai aucune envie de savoir qui a quel QI, ni même qui est Z, qui parmi les Z est THQI dans toutes ces relations... je les ai croisées, j'ai reçu, je rends grâce, épicétou.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Clepsydre le Dim 16 Jan 2011 - 0:58

Je n'en fais pas une obsession non plus, c'est juste une profonde curiosité. Smile
J'ai aussi des amis, zèbres ou non, avec qui je rigole bien, et parle autant de politique que de la coupe de Justin Bieber...
J'ai simplement remarqué que je suis plus à l'aise "naturellement" avec les gens particulièrement intelligents ou les zèbres. J'ai constaté aussi que ce sentiment semble se déclarer à une intensité proportionnelle au Q.I de la personne, mais étant donné que je n'ai pas rencontré beaucoup de "spécimens", ma théorie reste à prouver.
Je suis aussi curieuse de trouver "mon égal", juste pour la satisfaction de savoir qu'il y a des gens à mon niveau (attention: je parle seulement d'un nombre et de rien d'autre, et j'ai bien conscience que ça n'a pas de signification particulière).
Ce serait comme être le seul blond dans un monde de bruns, ça empêche pas de vivre mais ça intrigue quand même.

Après pour mon moral, il est déjà plombé par ça depuis des années, alors même que je n'avais pas conscience du rapport avec la douance. Je ne me plaindrai pas, parce que j'ai toujours été facilement acceptée par les autres, et c'est réciproque. Le bémol vient de ma sensation d'être "écoutée mais pas comprise". Je vis avec, je suis loin d'être asociale. Je m'intéresse aux THQI comme un homme s'intéresse naturellement à sa généalogie. On est toujours (à un moment de sa vie) curieux de connaître sa famille, non ? (là encore, à ne pas prendre au pied de la lettre: je fais simplement une métaphore pour montrer la nature de mon intérêt, et pas pour dire que les THQI sont ma famille.)

Clepsydre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 78
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 22
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par kid Pharaon le Dim 16 Jan 2011 - 2:21

Moi ça ne m'a pas empêché d'être seul.

Ne pas se focaliser...ça ne se choisi pas tu sais bien plume, qu'il faille le dépasser pour avancer, pour vivre tout simplement, je n'en disconviens pas, mais pas la peine de sauter les étapes. Question de lucidité.

On ne peut pas s'empêcher de regarder les choses ou les chiffres en face. En effet, les chiffres ne sont pas en notre faveur et l'adéquation de deux individus demandent au surplus qu'il s'apprécient mutuellement, c'est l'évidence.

Il ne s'agit pas d'y gagner quoi que ce soit donc mais bon, faut quand même l'accepter sans se voiler la face.

kid Pharaon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 46
Localisation : Panama City

http://www.zebrascrossing.net/t803-time-to-pretend

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 16 Jan 2011 - 9:27

Du jour où tu as connu ton QI, tu t'es répété chaque matin que parmi les gens que tu croisais, seul un sur vingt pouvait "t'être accessible" ? J'imagine que non...

Après pour mon moral, il est déjà plombé par ça depuis des années, alors même que je n'avais pas conscience du rapport avec la douance. Je ne me plaindrai pas, parce que j'ai toujours été facilement acceptée par les autres, et c'est réciproque. Le bémol vient de ma sensation d'être "écoutée mais pas comprise". Je vis avec, je suis loin d'être asociale. Je m'intéresse aux THQI comme un homme s'intéresse naturellement à sa généalogie. On est toujours (à un moment de sa vie) curieux de connaître sa famille, non ?

Ben je pense qu'on en est tous là... Je parlais de "choses que j'ai pu vivre", avec un groupe de personnes notamment, il me faut bien ajouter que les années passant, je m'éloigne de ce groupe en tant que groupe, et ne maintiens de vrais liens qu'avec un tout petit nombre, parce que j'ai l'impression qu'ils ne changent pas et que moi, je me lasse... Que leurs "délires" ne m'amusent plus, que je n'y rentre plus, maintenant que je suis sorti de la démarche "m'intégrer, dans un truc de gens normaux"... ça aussi, ça me pose question... Mais quand je vois la récurrence de ce "rappel statistique" sur ce forum, ce que ça m'inspire est qu'il vaut mieux éviter de le ressasser. La solitude et la difficulté à être incompris, c'est l'un des principaux problèmes des zèbres - aggravé pour les thqi - mais il ne faudrait pas qu'à ruminer ce chiffre, on en vienne à se convaincre, d'une part, que seuls les très-proches-de-notre-QI valent la peine d'être approchés, d'autre part, qu'on n'a quasiment aucune chance de faire des rencontres enrichissantes et qu'il faut se résigner à traverser le quotidien comme un fantôme qui verrait tous et ne serait vu d'aucun... La vie ne nous passe pas souvent les plats conformément aux statistiques...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par kid Pharaon le Dim 16 Jan 2011 - 10:16

Plume d'eau rayée a écrit:Du jour où tu as connu ton QI, tu t'es répété chaque matin que parmi les gens que tu croisais, seul un sur vingt pouvait "t'être accessible" ? J'imagine que non...

Tu serais surpris de savoir à quoi pensent tes contemporains le matin en se rasant, et pas seulement en se rasant...


kid Pharaon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 46
Localisation : Panama City

http://www.zebrascrossing.net/t803-time-to-pretend

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Lanza le Dim 16 Jan 2011 - 11:51

Plume, de mon point de vue, il y a le choix. Ou tu laisses le hasard faire les choses et les rencontres, ou tu te donnes une chances d'en provoquer plus, en comprenant comment leur donner plus de chances de marcher.

C'est à ça que servent Mensa, ZC...

Je ne suis pas sûr que les gens avec qui ça passera aient un profil différent en sachant que sans savoir au final (mes amis ont toujours été Z depuis que je suis môme, la différence, c'est que ceux que je rencontre maintenant le savent), juste qu'on peut se donner les moyens d'en rencontrer plus.

Sur ce, je vais fermer ma gueule et passer mon WAIS... Razz

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Invité le Dim 16 Jan 2011 - 12:04

Lanza a écrit:Plume, de mon point de vue, il y a le choix. Ou tu laisses le hasard faire les choses et les rencontres, ou tu te donnes une chances d'en provoquer plus, en comprenant comment leur donner plus de chances de marcher.

C'est à ça que servent Mensa, ZC...

Certes, mais là tu prends une approche positive du problème de la rareté théorique des rencontres enrichissantes possibles...
Ce qui est déjà différent de se répéter "je n'ai qu'une chance sur N de faire des rencontres intéressantes"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: THQI ? T'es cuit !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 36 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 19 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum