l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Aller en bas

l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Aethos le Jeu 15 Jan 2015 - 13:34

BOn ben voilà, après 35 années de bons et loyaux services, mon cerveau "conscient", mon lobe préfrontal ne suffit plus...il a enfin atteint ses limites.

Contexte: moi de septembre, deux caries à traiter chez le dentiste. Même pas peur... j'y vais guilleret, pas peur des piqûres, des fraises ou du sang ni de la douleur...bref, je chante en y allant. Seulement voilà, d'entrée, la charmante québécoise avec son bel accent me dit que cela va être handicapant parce qu'elle doit anesthésier les deux côté de la bouche en même temps... La je me dis, bon , pas grave...au moins cette fois je fermerai ma gueule, OUi...mais non...le nerfs labial touchant le nerfs lingual, elle pique largement dedans. résultat après 1 minute, pus aucune sensation de ma langue...je ne la sens plus, mais alors pus du tout. Jusque là, tout va bien...
Mais une heure d'op dans la gueule avec une terreur venue des temps anciens, je vous jure que ca calme. L'affaissement de la langue lors de coma ou d’épilepsie peut entrainement l'obstruction totale de voies aériennes supérieures. POur avoir aidé et assisté des épilepsie de grand mal dans ma vie et m'être fait bouffer la moitié des doigts pour retenir la langue, je vous jure que c'est pas drôle. Bref...et là tac, mon putain de cerveau débraille complètement et se focalise totalement sur cette mort imminente l'avalement de la langue. Résultat?n pendant une heure, réflexe de déglutition quasi absent et je devais me force à avaler avec moult effort, le muscle lingual ne donnant plus d'impulsion du tout.... ou pas comme je voulais. J'ai passé une heure à crever sur cette chaise tellement j'avais la pétoche.

Ca mes amis, ce fut de mémoire, la seul et première fois dans ma vie que j'ai si clairement identifié l'angoisse. Bref, je rentre à la maison avec la pomme d'adam, le larynx et le pharynx en feux tellement j'ai du tirer dessus pour pas avaler ma langue.La dentiste s'est foutu de ma gueule ne disant qu'elle était attachée... mouais...passons.

Depuis septembre, monstre boule dans la gorge avec déglutition atypique et quasi uniquement volontaire.... fatigue totale et inquiétude permanente de me vois avaler cette connerie de langue. Mais bon, je gère, au quotidien le multiplie les stimuli pour pas y penser fais des trucs...seulement voilà...l'angoisse c'est irrationnel et ca suffit aps... mon préfrontal est totalement débordé.... ce con est même plus capable de se calmer lui-même.
Du coup retour chez le médecin traitant pour un autre souci... elle me file des médocs pour l'autre problème. Je lui parle de mon symptôme boule dans la gorge, palpitations et mal dans l'bras...elle rigole...ca c'est de l'angoisse cher monsieur. Oo je fais les yeux ronds...mais non, je dois avoir un truc dans la gorge non...on regarde? nada... ca c'est de l'angoisse monsieur. Bon tant pis... elle me file de la phyto légère pour calmer (pétasites, valériane et tutti quantu).

Et là le sommet de toute chose, ou les abîme à choix...mardi au travail. Je lisais un texte quand soudain...pas...ce connard de cerveau me rebloque la langue, la déglutition, les palpitations à 6000 et montée pression, yeux vitreux...et surtout,,, il recristallise cette idée de mort imminente...j'avais jamais vu ca...mes collègues ont vite compris que là y avait un truc...ils m'ont tous dit: PAs toi? si?

Et ben si... cette fois c'est moi, cette fois c'est l'heure de mon dernier combat contre un truc bien bien bine enfoui depuis mille an dedans...
Parce que honnêtement, l'angoisse passe encore, mais là, je me revoyais dans cette chaise à crever pendant une heure.... DOnc je suis reparti à la maison me détendre. Je cause bcp avec ma douce et tente de me coucher. 2 h pour m'endormir à focaliser sur cette putain de langue en ayant peur de dormir à cause de son possible affaissement durant la nuit. Hier matin je devais retourner chez le doc pour un prise de sang... du coup je me dis help filez moi un truc anxio là parce qu'une deuxième comme ca...je suis pas d'accord ca va pas le faire... seulement y avait que les assistantes... du coup la prise de sang s'est bien passée...très vite au vu de ma pression artérielle, les ptit paquets était vite rempli ;-)...là je me casse blasé et me dis que bon, la journée se passera bien.

J'arrive au boulot... pas 30 minutes, premières bouffées... montée après 1h30...là, mes collègues me demandent si ca va..je fait non de la tête, je saute dans ma bagnole et hop, urgences... Là on me prend la tension 188/117.... alors que je suis déjà sous antiéhypertenseur... OUaille...l'infirmière me regarde, me sourit et me demande de rester là...on vous envoie un médecin. Le mec arrive jeune et sympa... on cause un moment, moi toujours à tenter vaguement de contenir la crise et à déglutire normalement. Je lui décrit très précisément mon angoisse...il sourit et me demande si je suis issu du milieu médical... lol... je lui dit que nom. Et la, comme un bon papa avec son gosse, il m'explique calmement que ce que je tente d'expliquer est un non sens, en effet, la langue est un muscle strié volontaire et que donc il ne peut pas, sauf en cas de coma et d'épilepsie se retrouve à s'affaisser, ni de nuit ni de jour. Les personnes ayant "avalé" leur langue l'ont fait suite à choc massif avec un objet ou autrui, leur muscle ayant été parfaitement détendu à se moment là, il a été projeté dans les voie respiratoire. Me voilà rassuré...ca descend lentement. Le mec me fil quand même un Temesta lingual pour le fun... là du coup, beaucoup mieux une première dans ma vie.

Il me laisse un instant et revient vers avec son gentil sourire lumineux et m'annonce qu'il m'a pris pour l'après midi même un rendez-vous d'urgence chez une psychiatre... il me regarde et me demande si je suis fatigué...je pleure comme un con. ON parle boulot et vie privée...et là...je sanglote... je le regarde et lui dit: là je crois que j'y suis chef, cette fois c'est pour moi...le con il m'a lâché...en parlant de ce foutu cerveau...il sourit et me dit que oui...cette fois c'est bon, c'est mon tour...

Mes mais, mon heure est venue cette fois de céder à mon cerveau ses limites... je vient de les découvrir... il ne peut plus mettre à l'écart, il ne peux plus rationalisé...il a peur maintenant terriblement peur... et il a besoin d'aide. C'est à mon corps de prendre le relais à présent. Moi je m'abandonne...

JE suis sous temesta depuis 24 heures, ai n'ai plus de boule dans la gorge en sachant que je la sens déjà revenir... non cette angoisse du dentiste est trop simple, trop logique.... elle renvoie à autre chose, de plus profond... c'est évident. Je dois y aller maintenant, je dois aller voir ma bête... et la réduire la détruire .Un temps j'ai cru que c'était ma colère la bête, mais non, je ne suis plus en colère,... elle est autre et plus insidieuse... et se cache.

A toutes celles et ceux qui ont connu cela, je vous tire mon chapeau... parce que franchement ca fout vraiment, mais alors vraiment les boules de crever comme ca...

Donc arrêt de travail à venir et séance psychiatrique au taquet en complètement de quelque TCC dont je ne connais pas encore le nom... mais fini pour moi de faire semblant de fonctionner normalement...

avatar
Aethos
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 38
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Deedee le Jeu 15 Jan 2015 - 14:09

Bon courage à toi Aethos.
Je connais cette impression : le cerveau se barre, il te laisse tout seul là comme un con avec ton corps qui fait n'imp.

J'ai déjà fait des crises de panique (agoraphobie), et ce sentiment de ne plus rien gérer, cette impression que là, maintenant, je deviens folle je ne gère plus rien, je sais ce que c'est.  Pour ma part c'était une peur d'asphyxie (l'oppression de la foule, l'espace clos) différente de ta phobie d'avaler sa langue, mais l'angoisse est la même.
C'est terrible à vivre, l'impression que tu vas crever dans la minute.

J'ai réussi à m'en remettre (en partie) notamment en faisant une thérapie pour comprendre quelles sont les angoisses en amont de ça (j'ai l'impression pour ma part, que ces crises d'angoisse sont un baromètre de mon bien-être du moment, c'est un peu comme les gens qui font de l'eczéma quand ils sont stressés, moi je fais des crises d'angoisse. youpi), et puis bosser sur les symptômes précis, ce que tu ressens dans ton corps.

J'avais lu un chouette bouquin à l'époque, qui décryptait tous les symptômes physiques en expliquant leur signification biologique, ça permet de dédramatiser quand ça arrive.

Par ex : mon cœur bat la chamade et je ne sens plus mes jambes -> j'ai l'impression que je vais tomber et crever là sur place.
En fait, mon organisme réagit au stress ressenti (danger ressenti) en se préparant à piquer un sprint donc accélération du rythme cardiaque pour augmenter le sang disponible dans les muscles et leur oxygénation. Donc à l'inverse de cette impression que mon corps va me lâcher, en fait mon corps se met plutôt en "super vigilance, super forme", paré à toute éventualité.

Ce bouquin m'avait pas mal aidée, même si j'avoue, rien n'est terminé. Les angoisses reviennent quand je suis confrontée à une situation anxiogène (pas plus tard que dimanche dernier, exploit pour moi d'aller à République), mais les victoires, petites au début, arrivent. J'arrive à prendre l'avion (avec des anxios et une vodka dans le cornet oui, mais j'arrive à prendre l'avion !), j'arrive à aller en concerts et même en festival, tout ça en faisant hyper attention, en anticipant les déplacements de foule. Je suis toujours sur le qui-vive, je repère les issues, je ne me place pas n'importe où etc.

Je ne sais pas si mon témoignage peut t'aider, en tout cas je te souhaite bon courage pour tes séances, on peut se remettre de ça.
Console
avatar
Deedee
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1833
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Pieyre le Jeu 15 Jan 2015 - 14:37

J'ai moi aussi ressenti cette impression de mort imminente, il y a quelques années. J'ai senti monter une sorte de vertige dans ma poitrine, comme si j'allais tomber en syncope, et puis cela s'est dissipé comme une bulle inconsistante qui éclate doucement. Cela s'est reproduit plusieurs fois, à la suite, ou de façon isolée.
J'ai cru à une pathologie qui s'était déclarée en moi. Les médecins ont simplement parlé d'angoisse. En effet, il a suffit que je me m'assoie, que je calme, que j'inhibe ma volonté de quoi que ce soit, que je respire...
Ce n'était lié à aucune peur précise. Aussi ce moyen me semble suffisant désormais.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20408
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Horacle le Jeu 15 Jan 2015 - 14:43

J'ai passé un test d’effort, d'après ma grand mère soit c'est la psychiatrie ou on a voulu m'envoyer a ce qui parait je manipule bien ou l'arrêt cardiaque. Pourquoi chercher plus loin ?

Horacle
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Horacle le Jeu 15 Jan 2015 - 15:01

J'apprécie répondre à mes propres question pourquoi concevoir qu'autrui est son miroir à par les EMI et la réalité virtuelle, je ne vois pas d'autres perspectives fiables. Le respect d'autrui restera un fondamental au delà de ce que je peux enregistrer.

Horacle
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 28
Date d'inscription : 27/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Deedee le Jeu 15 Jan 2015 - 15:54

Je ne comprends pas un mot de tes messages Horacle, je suis désolée.
avatar
Deedee
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1833
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Invité le Jeu 15 Jan 2015 - 16:27

Bonjour amis zébrés,

Je connais bien tout ce que vous décrivez et je vis comme Deedee au rythme des situations anxiogènes auxquelles je dois faire face.

Mon frère, mon père et ma tante vivent les mêmes symptômes également (oui nous sommes une famille zébrée). Donc, on s'entraide mutuellement à raison de longues conversations téléphoniques où l'un remonte le moral de l'autre ou calme ses angoisses quand on est en mode "gros stress".

Tout cela est exacerbé par la fatigue intense. J'essaye donc de prendre soin de moi, et désormais je m'annonce lorsque j'ai à faire au corps médical (chez mon nouveau médecin traitant par exemple).
"Bonjour : je suis DYS, hypersensible et surdouée". Ça aide. Ceux qui connaissent la douance, ou au moins la dyslexie, sont plus attentifs et plus délicats aussi.
Comme Aethos, j'accepte ma fragilité. Je ne fais plus semblant.

Je suis clouée au lit depuis quelques jours, j'arrive pas à remonter non plus...

Je vous fais un gros bec ! :-) et bon courage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par meï le Jeu 15 Jan 2015 - 17:06

ai bien connu tout ça, des années durant.
(toujours cete incomprehension des autres qui eux ne comptenent mêm aps qu'un truc pareil soit possible...
et cet agaement quand malgré ttoues es paroles gentilettes de circonstances tu n'es toujours pas relax...)
j'ai fini à l'epoque a l'HP pdt un an plus de l'hop de jour....

au moins 4 ans de crises de paniqus regulières, ca a commencé ds les magasins, puis ds la rue, puis..partout.
c'est invivable.
j'ai finipar vivre avec en gérant peti à petti avec des trucs a moi, pris ici ou la;.par ex c'est en faisant une prepa a l'acouchement en sophro que j'ai compris queje pouvais appliquer ces mêmes trucs tous les jours..et ca a marché.petit à petit c'est en années que ca a fini par se gérer totu seul, mais je crois que en terme d'efficacité réelle, la sophro et la méditation (car c'est ça aussi) c'est top mais après des années de pratique.
aujourd'hui je m'en sers chaque jour. plusieurs fois...etc.
j'ai encore des angoisses, des pics, mais je gère....
courage à tous ceux qui le vivent c'est pas simple.(et j'ai appris que j'etais aussi autuste asperger à 37 ans donc ça a bcp expliqué, je decompensais à l'adolescence mes trop plein de perceptions de cette manière.)
avatar
meï
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 45
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Pola le Jeu 15 Jan 2015 - 17:11

Pour Toi

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5568
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Invité le Jeu 15 Jan 2015 - 17:35

@meï : Oui c'est tout à fait cela, je l'analyse aussi comme un "trop plein de perceptions" que mon corps ne parvient plus à emmagasiner. Phénomène de saturation sensorielle et émotionnelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par The turlutator le Ven 16 Jan 2015 - 14:15

Moi je suis un vieux routard de l'angoisse, mais j'au eu des TOCs au lieu de "vraies" crises d'angoisse, cela dit j'ai quand même des moments de stress assez lourd et celui-ci me quitte rarement totalement.
avatar
The turlutator
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 404
Date d'inscription : 22/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'ANGOISSE ... de mort imminente...

Message par Courtneylove le Jeu 12 Fév 2015 - 3:14

Bonsoir
Les crises de panique je connais. J'ai 39 ans et j'ai ça depuis des années et des crises d'angoisse depuis que je suis en âge de penser. D'ailleurs là il est 2h36 et je suis en pleine crise d'angoisse. J'ai eu la très bonne idée d'aller faire du sport ce soir et quand je suis sortie de la salle, elle m'est tombée dessus. J'ai réussi quand même à m'assoupir et là depuis 19 minutes, elle m'a réveillée. J'en ai marre. J'ai plein de mauvaises choses qui passent dans le cerveau, des idées noires, j'ai du mal à respirer et je suis oppressée avec envie de pleurer. J'ai cette impression que je vais mourir. Je ne peux pas prendre un xanax car après je ne vais plus pouvoir me lever. Alors je me suis dit je vais aller me vider sur le site. Je sais que le thème c'est la crise de panique et que je suis un peu hors sujet mais l'angoisse est tellement forte ! Moi aussi là, j'ai l'impression que je vais mourir. Quand je suis en crise j'ai l'impression que tout s'arrête qu'il n'y a plus que moi et mon angoisse. Là j'ai toutes les maladies incurables sur moi, je me dis ça y est je vais mourir. J'ai cette maladie. Comment je dois l'annoncer à ma famille,que vont dire les gens, on ne va plus me parler, on va me rejeter.bref que des idées à la con qui m'empêchent de dormir. c'est le thème de mon angoisse de cette nuit. Et mon cerveau se persuade que c'est vrai et du coup je me fais un film.et je sais que j'en ai pour quelques jours à être mal. C'est terrible ces crises! Même si j'essaie de respirer ou de regarder la tv ces idées ne me quittent pas. Et encore ce soir j'ai de la chance car j'ai identifié d'où vient l'angoisse mais quand je suis bien et que d'un coup elle surgit en pleine nuit c'est l'enfer.

Quant aux crises de panique, ce sentiment que tout s'accélère autour de moi et que forcément je vais mourir, ça m'arrive de temps en temps. Heureusement moins souvent que les angoisses.par exemple, je marche dans la rue et d'un coup tout s'accélère. Je sens que je vais mourir c'est imminent! Ça va m'arriver en pleine face, ça ne dure que quelques secondes voire même moins . mais la pression interne et la sensation sont tellement bizarres.. evidemment c'est suivi d'une crise d'angoisse. Bref toutes ces crises me bouffent intérieurement. C'est comme avoir l'épée de damocles au-dessus de la tête. Ça arrive n'importe quand. Cette peur de perte du contrôle. C'est bien. Il est 3h08 j'ai réussi à me vider la tête en écrivant mais je sais que ma crise est toujours là. Je vais allumer la tv j'espère qu'il n'y a pas d'émission sur le cancer ou le vin ou je ne sais quelle autre maladie de M....car je vais prendre ça pour de la prémonition ou que c'est de l'intuition et là je n'ai pas fini d'angoisser
Je pense qu'à cette heure personne ne lira mes délires de la nuit mais au moins je me suis un peu vidée.merci
avatar
Courtneylove
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 42
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum