Et pour mieux comprendre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et pour mieux comprendre ?

Message par mariel1978 le Jeu 4 Juin 2009 - 17:46

Bonjour,

Quelle merveilleuse idée que ce site, mais pourquoi n'est-il pas plus vivant?
Je me lance, j'écris le premier vrai message!

J'ai des questions.

J'ai des questions parce que ce n'est que depuis hier que je sais qu'être "intelligent" peut créer des problèmes d'acceptation de soi, d'adaptation sociale et même d'hypersensibilité. Je croyais que j'étais comme ça pour d'autres raisons Razz

J'ai des questions parce que je ne trouve pas beaucoup d'information et que tous ceux qui en parlent en parlent comme s'ils connaissaient bien le sujet... Je veux bien que nous ayions une compréhension quasi-inée de certaines choses, personnellement, ça me prend quand même une base de départ Shocked

Alors, d'où vient ce terme "Zèbre"?
Pourquoi est-ce que tous ces "symptômes" ressemblent au TDA au au TPL (attention et bordeline)?
Et cette hypersensibilité?

Comme j'ai l'impression que je vais encore me lancer dans une analyse digne d'un doctorat, j'aimerais bien discuter avec certains d'entre vous!

Marie Wink

PS: Je suis en cours d'évaluation neuro-psycho... j'ai terminé le potentiel, il me reste l'attention et la personnalité. Oui, parce qu'en fait je suis évaluée pour trouble limite et déficit de l'attention... mais à 30, c'était étrange, surtout en l'absence de traumatisme excepté le rejet à l'école!

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et pour mieux comprendre ?

Message par Morgane le Sam 6 Juin 2009 - 10:29

Bonjour Mariel,

Je viens de m'inscrire moi aussi, suite au bilan que j'ai passé hier.
Pour répondre à ta question, concernant le terme de "zèbre", Jeanne Siaud Facchin en donne une explication dans son bouquin. elle explique qu'elle a choisi ce mot en référence à un animal non domestiquable, faisant pourtant partie de la famille des équidés, ayant la capacité, de par sa robe, de se camoufler tout en étant "différent" des autres. Le zèbre porte sur sa peau, dans le dessin de ses rayures, son unicité qui fait que, même s'il est un zèbre comme les autres zèbres, il possède un marquage unique qui fait son identité propre. Comme un prénom de l'âme, les zébrures d'un zèbre sont comme une symphonie personnelle, composée à partir des 7 notes communes.
Voilà comment je perçois les choses...

Concernant l'hypersensibilité, je ne peux te donner que ce que je retire de mon propre vécu. Pour moi, il n'y a pas d'hypersensibilité sans empathie débordante et qui vous ronge ou vous caresse. Or, j'ai toujours ressenti mon empathie comme étant ma seule intelligence de vie, mon seul "plus", ma seule "magie", mon seul trésor, mais aussi mon tourment, ma folie, ma solitude et ma douleur. J'ai porté pendant des années le poids d'un diagnostic psychiatrique, ou plutôt ce que je nommerais "sentence". Pour ma part, je ne dirais pas qu'il s'agit d'hypersensibilité, mais de perméabilité constante et incontrôlée. Tu te reconnais là-dedans?

Alors, oui, il semblerait que les "zèbres" aient tous leurs sens en action. A vrai dire, je pensais qu'il en était de même pour tout le monde. Et je découvre peut être enfin pourquoi là où je voyais du sens (partout), les autres (ceux qui m'entourent), eux, n'y voyaient que ce qu'il y avait à voir.

Bon, je m'arrête là, sinon je sens que je pourrais y passer des heures Wink
A bientôt, j'espère...

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et pour mieux comprendre ?

Message par Invité le Mar 9 Juin 2009 - 5:56

Coucou à vous 2 ! Very Happy

Concernant les symptomes communs & qui peuvent se confondre, créer une mauvaise piste entre hyperactivité & surdouement, il y a un exc. chapitre ds un petit bouquin qui ne paie pas de mine : “Mon enfant est précoce, comment l’accompagner” de Clotilde BEYLOUNEH (éd. Marabout). Je le donne en réf. à ma page Biblio : http://zebrounet.wordpress.com/bibliographie/

Certains signes de surdouement st aussi parfois confondus avec la schizophrénie, ou encore avec une forme d'autisme.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et pour mieux comprendre ?

Message par mariel1978 le Ven 12 Juin 2009 - 17:16

Ahhh j'avais pas reçu de mail pour me dire que j'avais une réponse! Suspect

En fait, depuis 1 semaine et demie j'ai fait beaucoup de recherches, de lectures, de rencontres... alors je comprend beaucoup mieux Razz

J'ai entre les mains LE livre et pour l'instant j'ai se sentiment étrange qu'il a été écrit pour moi Laughing

Merci de m'avoir répondu!

Durant la semaine, pour faire une base de discussion avec mon psy, j'ai fait une ébauche de ce qui, pour moi, m'a amenée à avoir des symptômes de trouble limite (ou état limite causé par une blessure narcissique) ou de DA sans hyperactivité et voici ce qui en est ressorti (si ça peut aider qqn!):

Je considère personnellement avoir vécu un choc à l'enfance (réaliser que j'étais complètement marginale et que bien que mes parents m'encourrageaient dans cette voie, ce serait ma perte sociale) et beaucoup de contradiction sur mon potentiel ou la voie que devais prendre. Mes parents et mes profs voyaient en moi quelqu'un de spécial et me le répétait toujours... mais ça ne me donnait rien du tout avec mes pairs (comme on dit). J'avais beau essayer, je restais exclue... moi qui suis si sociable, moi qui voulait tant avoir du plaisir avec les autres, moi qui n'a jamais su m'occuper moi-même. Peut-être que si je n'avais pas été si obsèdée à me faire (et garder) des amis, j'aurais, moi aussi, appris à lire/écrire à 4 ans ou écrire en miroir de la main gauche la traduction simultanée d'un livre de Freud de l'Allemand au Russe... qui sait! Mais non, pas de dons... une petite fille tout à fait normale ne serait-ce que de cette lucidité, cette logique, cette aptitude à accomplir des tâches fines (mais tellement maladroite dans les tâches grossières). Rêveuse, fragile, curieuse mais sans avoir cette capacité à aller chercher elle-même les stimulations à l'extérieure, donc une drôle de curiosité dans le fond! Je crois que je faisais peur aux gens... Alors j'ai été confronté à ce que mes profs et mes parents me disaient (restes toi-même) et ce désir d'avoir des amis­. Étant lucide, je savais très bien que c'était impossible de combiner les deux à moins d'avoir un charisme incroyable, ce que je n'ai pas! On ne me remarque pas... du moins, pas pour les bonnes raisons! Alors j'étais prise dans un tourbillon: être moi-même, m'adapter, comprendre ce que je suis "sensée" être, la peur de faire un faux pas, arriver à comprendre ce que les autres attendent de moi, ne surtout pas dire quelque chose de déphasé ou poser une question pas cool... Ma mère dit que contrairement à mon frère, j'allais toujours chercher des amis qui avaient une certaine vivacité d'esprit, mais je restais la bizarre sans savoir pourquoi. J'ai toujours envié mon frère pour sa coolitude innée! Rha, doué et cool... le rêve! Mais non. Et si on m'avait dit "Tu es une enfant douée, tu vas aller dans une école spéciale" ça aurait peut-être aidé mon estime qui entendait des messages contradictoires (à cause de mes résultats pas terrible dû à mon état lunatique), mais je n'ai jamais été célébrée ou reconnue... j'étais celle qui était "spéciale".



Bon, donc, en partant de ça, on peut comprendre ce qui en découle.



Si on prend cette blessure narcissique, mais qu'on comprend ce qui est aussi causé par un fonctionnement différent de la pensée (hypersensibilité, intensité des réactions et des questionnements...), qu'on ajoute les conséquences d'une grande capacité de raisonnement/compréhention doublée d'une dualité lucidité/naïveté (ah ça c'est un mélange explosif, il y a de quoi donner l'impression d'être multiple!) et donc vision très acerbe de la vie/société et aussi de soi-même (donc faible estime et une colère envers soi-même dû à la blessure mais aussi à cette manie de voir ses limites et les surestimer) mais une attitude quand même légèrement immature, rêveuse, émmerveillée... on obtient un mélange explosif qui ressemble au TPL. Même les comportement à risque s'y retrouvent, j'imagine à cause de l'ennui et de ce besoin de sur-stimulation ;P

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et pour mieux comprendre ?

Message par PauluZ le Ven 12 Juin 2009 - 18:11

Eh bien merci pour ton témoignage mariel!!!!!!!

PauluZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 730
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et pour mieux comprendre ?

Message par mariel1978 le Ven 12 Juin 2009 - 19:53

Paulu a écrit:Eh bien merci pour ton témoignage mariel!!!!!!!

Euh... de rien? Wink

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et pour mieux comprendre ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum