Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Page 1 sur 38 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Ven 5 Déc 2014 - 18:24


Bienvenue à Toustes !

FIL Tome I                          FIL Tome II                            FIL Tome III


Mes Créations, Poésie et Partage... :



Histoire d'amour, amour émotion, amour senti-ment...
au début une rencontre...
De deux êtres, pour sur, de deux âmes, pas sur
pas sur de se rencontrer, peut être juste se croiser
croiser des regards, regards de l'autre, sur soi, ou pas
regards caresses, qui caressent, regards absents du silence
un silence doucereux, parfois un silence orageux
qui distancera lentement les cœurs
de ceux qui s'aiment pour semer la violence...
Violence morale, violence psychique, violence physique
quand le corps s'en mêle, tension qui se dresse
de l'extérieur vers l'intérieur, les nerfs
résistants, angoissés, colère,
nous tirent dans tout les sens, essence
d'une vérité à ne pas nier
Amour étiolé, par la  violence
pensée, les mots, les gestes
Émis, exprimés, portés
à l'autre, sur soi, ou pas
pour finir par clore l'histoire...
histoire d'amour... pas sur, de violence... pour sur...




Il était un temps où je ne riais plus,
Il était un temps où je ne pleurais plus,
Il était un temps où mon cœur saignait en continue,
Il était un temps où je ne voyais plus,
Il était un temps où je n'entendais plus,
Il était un temps où mon cœur pleurait en continue
Il était un temps où ma vie ne comptait plus
Il était un temps où la mort semblait un plus
Mais ce temps révolu n'est plus...
Un jour j'en ai eu marre de saigner en continue,
Un jour j'en ai eu marre de pleurer en continue,
Un jour j'ai rêvé que mon cœur guérisse,
Un jour j'ai rêvé que mon cœur rit,
Et le jour où j'ai décidé que tout devait changer,
j'ai pu ouvrir les yeux, mes oreilles,
me délecter à nouveau dans mon corps...
Ma peine ne fut plus amère,
Mon mal ne me piquait plus au vif.
Mon cœur pleura encore quelques temps,
Mais simplement parce qu''il était ému
de gouter à la joie oubliée
de ses années passées,
où l'insouciance avait ses droits,
avant que le malheur ne vienne m’assommer,
pour me laisser abrutie de douleur,
à passer à côté de la vie
pendant trop d'années,
perdues à jamais,
par stupidité infantile
qui ne comprenait pas,
que de se punir de vivre
n'honorerait jamais les morts,
surtout ceux qui avaient choisi de mourir.





30 Août 2014,
Pendant des années, j'ai eu le sentiment de faire tout ce qu'il fallait pour atteindre le but que je m'étais fixée... Les projets se sont succédés, jonchés de réussites, pavés d'échecs... Le chemin fut riche, parsemé d'imprévisibles qui bousculent, pour trébucher, se relever, tomber, rebondir, une fois, 2 fois, jusqu'à rester à terre, une fois, 2 fois, encore et encore, sans cesse...Je regarde mon parcours avec fierté et un gout d'inachevé reste en Moi... Qu'ai-je fait finalement ? Où suis-je ? Pendant longtemps, je me suis sentie profondément à ma place, sur mon chemin et aujourd'hui, je me questionne... Quel est mon chemin ? Quel est ce chemin ? Je suis si fatiguée... J'abandonne mes rêves, suis-je entrain d'abandonner une partie de Moi ? Est-ce baisser les bras ? Est-ce être sage ? Est-ce le bon choix pour avancer ? Auprès de vous depuis quelques mois, je sens clairement que je me révèle, que ma nature profonde s'exprime, s'épanouit, parce que je peux être Moi, sans apparat, sans fioriture... Aucun de vous n'exige que j'ai un statut, un métier, un emploi, de l'argent.... Et heureusement parce que je n'ai rien de tout ça, je ne possède rien... La seule chose que j'ai à offrir c'est Moi, et c'est déjà pas mal, non ? Mais la société exige de Moi, beaucoup de choses, et je ne sais pas comment faire pour m'y insérer, parce que la marginalité n'est pas une quête.... Elle découle simplement d'états de faits... Je pense accepter de plus de plus ce que je suis et rechercher la façon dont allier l'être, avec l'avoir, avec le réel... Je sais que je veux quitter le lieu où je suis, mais je ne sais pas où je souhaite aller... Je sais que je veux faire un métier où l'expression de mon être ne sera pas brimée, mais quel est ce métier ? Est-ce celui que j'ai rêvé, après lequel je cours depuis tant d'années, ou un autre, auquel je n'ose croire, limitée par ma lucidité encombrante... N'est ce pas terrible de savoir plus ou moins précisément ce que l'on souhaite et de ne savoir comment le réaliser, comment se réaliser, en adéquation avec la réalité et quelle réalité.... Je me sens parfaitement à ma place quand mes capacités sont aux services d’autrui, dans ces moments là je me sens pleinement Moi, à ce moment là, ce que je suis prend tout son sens, mais comment en vivre ? Voilà tout ce qui me questionne dernièrement... Je réfléchis sans y réfléchir, je sors, je discute, je tente, j’expérimente, je vais toujours et encore à la découverte de Moi... L'immobilisme me guette et cela me terrorise... Je ne veux pas m'y installer, je ne veux pas m'y conforter... Il m'est si difficile d’accepter ma condition, en attendant le changement... Tout le problème est là, je ne veux pas attendre... Quoi faire, pour aller où et comment... Ces réponses, je les cherche...




[...]  Habillé tantôt de blanc, tantôt de gris, mon individualité, clairsemée d'ombre et de lumière est aussi infinie et limitée que mon être... Je suis un souffle, une respiration, une pensée, un rêve... Chaque jour, je me vêtis de l'atmosphère ; et parfois, je transpire de maladies. J'aimerais être satisfait comme citoyen du ciel, qui a le pouvoir de faire la pluie et le beau de temps, mais je suis soumis à l'autorité des hommes. Je ne suis que l'image de leurs envies, d'aller, de prendre, de vouloir... Des hommes qui veulent aller vers leur être, sans prendre en considération leur âme. J'observe les hommes, et je suis insatisfait de subir leurs simulacres... Mon emploi du temps imprévisible, est fonction de la température humaine.... Quand les esprits sont au repos, je le suis aussi.... Que c'est bon d'être en vacances ! Seul ou avec d'autres... C'est toujours bon signe quand je suis absent. Les hommes aiment le ciel sans nuage. Quand on voit l'horizon, loin très loin, et qu'aucun nuage n'est là pour augurer quelques problèmes à venir.... C'est bien mon malheur, d'être perçu comme un mauvais présage, comme un annonceur de tempête... Si le cœur des hommes était joyeux, je serai souvent en vacances. Et ça me conviendrait bien ainsi... Vous pourriez vous dire que mes vacances sont synonymes d’inexistence, mais être invisible, c'est exister, c'est Être. Je n'ai pas besoin d'être nuage pour être un nuage ; il y a longtemps que j'ai accepté ma condition et que je jouis... Pourquoi voulez-vous que ma nature soit orgueilleuse et fière, avec un besoin irrépressible de crier toute colère ? Ou qu'elle soit violée, humiliée, indignée à pleurer d'impuissance ? Ma nature est légère, ample... Un tout formé de rien qui se matérialise lorsque les ressentiments sont grands... Finalement, je n'ai qu'un malaise, celui d'être fatalement ce reflet, conscient de cet état de fait et impuissant de leur inconscience... Vous comprenez ?  [...]



[...]
S'il en avait décidé autrement, nous serions ensemble... La rapidité avec laquelle il a pris la fuite me déconcerte, même si je m'y attendais... Je l'ai provoqué... Même pas il s'est opposé, même pas il n'a contesté... Je l'imagine bien me dire : "j'ai répondu à ta demande"... Sauf que je n'ai rien demandé... Je me suis autorisée à exprimer mon changement d'envie ; et de la même manière que je n'avais plus envie, j'aurai pu rechanger d'avis et retrouver l'envie. Je savais qu'il baisserait les bras, c'est ce dont il avait besoin. Lui aussi devait sentir qu'il ne trouverait pas ce qu'il cherche. En son fort intérieur, il savait... Il s'était engagé dans l'illusion...Si douce, si légère, si lumineuse, qu'elle nous éblouit, jusqu'à nous perdre... Parfois, pas toujours, pas cette fois, enfin, il était temps... Au moins ça de fait ! Sur le moment ce n'était pas si dur, maintenant je sens le vide. J'aurai aimé vivre avec lui cet entre deux où l'on se retrouve, sans autre attente, que ce qui appartient à l'union, dans cette vérité de l'instant. Je l'aimais sincèrement, presqu'intensément... Fallait-il qu'il partage cette envie.. ce n'était pas le cas et c'est pour ça qu'il n'est pas là...

18h43, j'aurai dû être à la gare, attendre ton arrivée, après tous ces jours languie... et enfin ton regard dans le mien, tes caresses dans mes cheveux, ton souffle apaisant à mon oreille, tes mains chaudes sur mon corps, je me serai à nouveau sentie enveloppée...

Mais je suis chez moi, à regarder la pendule, à imaginer tous les si, si tu étais venu, si on s'était revu, comme il était prévu...
Je sais pourquoi je n'ai pas cédé... A quoi bon céder ? Aujourd'hui, demain, tôt ou tard, il faut bien accepter la réalité, arrêter de se mentir, faire preuve de volonté, trouver le courage de cesser une fois pour toute, de céder à sa misère affective.
Je ne l'aime pas bien. Pas étonnant ! Je ne l'aime pas ; lui ou un autre, je crains que cela ne soit la même chose...
J'aime ce qu'il représente, j'aime ses rares surprises, où je ne l'ai pas vu venir...
J'aimerai plus et je vois bien qu'il n'est pas capable de plus, ou du moins de mieux... Il est ce qu'il est, en cela je l'aime, j'aime son humanité, ses traits, ses faiblesses et ses forces bien sur, je l'aime à distance, je l'aime pour ce qu'il est, je ne l'aime pas pour moi, il n'est pas bon pour moi..
Je le sais, je le sens, j'aime à le croire, peut être d'ailleurs n'est-ce qu'une jolie histoire, une de plus, si différente et si semblable à toutes les autres... J'avais envie de le voir.. Non, j'avais envie de son attention, de câlins, de chaleur humaine, d'échanges, de rires, de m'oublier, de suspendre le temps, d'aimer, de rêver, de jouir...
En fait, j'ai tant d'envies et j'acceptai de prendre ce que je n'aimais pas pour avoir un peu de ce que j'aimais...
A quoi bon ? Juste avoir l'illusion, une heure, un weekend, de vivre un partage... Mais quel partage ? Si peu de partage, une tranche de  vie où chacun prend ce qu'il souhaite, et dont le seul partage est l'illusion d'un partage...

Quand deux âmes errantes en quête du même rêve, nourrissant le même espoir, idéalisant la même vision, se rencontrent, il est bien naturel qu'elles aient envie de faire l'expérience de l'union... Il y a des unions qui prennent sens, qui ont une raison d'être, qui promettent, quand d'autres nous enseignent, nous anesthésient ou nous perdent... Toujours éphémères, à plus ou moins longues échéances, elles ont un début et généralement une fin...
A quel moment décidons-nous de quelles unions nous avons besoin ? A quel moment commençons-nous à considérer  que certaines valent la peine et d'autres pas ? Peut être tout simplement quand nous sommes prêts....

J'ai essayé plusieurs fois de changer mes choix et je n'ai pas pu changer mon choix du premier coup... parce que mon choix était composé de plusieurs facettes ou étapes, peut être, surement les deux... Et il m'a fallu déconstruire pièce par pièce le mécanisme qui motivait mon choix... J'ai le sentiment d'arriver à terme du processus, et je ne pourrai vérifier la complétude du démontage qu'au prochain tour... Quand, pour une nouvelle fois, mon âme me fera sentir son désir profond d'union avec une autre, et que je ferai le choix de l'expérience pour ou contre moi... J'aimerai pouvoir dire que toutes les expériences sont enrichissantes, et elles le sont... Pourtant je préfère m'attacher à celles qui peuvent me grandir et m'élever... Je ne sais pas si j'ai répété encore et encore ma dernière expérience parce que je ne la comprenais pas, parce que je ne l'acceptais pas ou parce que je n'arrivais pas à modifier mes choix... De là où je regarde, j'ai l'impression que la force me manquait de moins en moins au fur et à mesure des essais et que c'est la progression qui m'a permise d'atteindre l'objectif... Réussir du premier coup n'était pas accessible... A chaque fois, j'ai cru avoir réussi, j'ai cru pouvoir passer à autre chose, j'ai cru avoir compris... je n'avais pas tout à fait tort, ni tout à fait raison... Il est certain que seul l'avenir m'éclairera sur une quelconque réalité et conscience de "où j'en suis", sur mon chemin.... Pourtant, chaque choix abouti, quand précédemment il ne l'était pas, sont autant de réussites dont je peux être fière et me sentir accomplie, entre deux, comme une pause bien méritée, consacrée à la satisfaction et à la joie d'avoir peiné pour soi... Ce que j'ai enduré pour me dépasser n'a aucun goût amer, ce n'est pas réconfortant ou confortable, c'est juste apaisant... Après l'effort juste, on ne se sent pas lessivé, suis pas sure de me sentir légère non plus, mais sereine sans aucun doute... sensation intérieure enveloppante qui n'oublie pas que le corps réclame encore le tactile doucereux d'une peau vibrante... mais plus au prix d'une union sans partage véritable et partagé...

Le respect de Soi était le choix qui convenait, même s'il a engendré tristesse, incompréhension et solitude... en recherche d'union-fusion, me sentir séparée avec toi, ne m'offrait pas l'expérience suscitée par notre rencontre, c'est pour cela que nos fréquences ne s'harmonisaient pas, mon désir d'expérience n'était pas en osmose avec le tien... je ne manquais pas d'envies, si j'ai pu en douter, aujourd'hui je le sais... il y a de l'envie, de la vie, et il n'y avait pas d'harmonie... je ne pouvais céder à ton envie, je m'y suis opposée et tu es parti... Il en aurait été autrement si nous avions partagé la même envie...

Je continue d'apprendre et d'expérimenter l'affirmation de mon être... Si je cède sans cesse au désir d'autrui, sans respecter mon propre désir, il n'est pas étonnant que je souffre ensuite de manque de respect...Cette fois, j'ai failli un peu, failli jouer avec le feu, failli faillir, mais l'histoire se termine bien... Derrière la solitude apparente, une profonde satisfaction et fierté se manifeste en interne...Sensation d'avoir gagné une bataille pour moi, contre ce foutu programme d'origine...
[...]


   Extrait de mon blog :

   Dernièrement, j'ai rencontré des personnes qui semblent avoir un problème avec leur condition humaine...

   Alors qu'est ce que pour Moi la condition humaine ?
   C'est le fait d'être dans un corps humain, soumis aux limites de ce corps. Les limites étant : le besoin de nourriture pour avoir de l'énergie, le besoin d'un minimum de muscles pour être mobile et nos systèmes physiologiques et biologiques, qui fonctionnent ou dysfonctionnent, mais qui sont la mécanique incroyable de notre corps ; une machine parfaite des plus évoluées à mon avis...

   Alors ce corps, soit on l'accepte, soit on le rejette. Je me suis interrogée sur les raisons qui pouvaient pousser quelqu'un à rejeter son corps.

   Déjà vous aurez constaté que je vois l'être humain DANS un corps et non comme un corps... Je le vois ainsi parce que je considère le corps comme un véhicule de l'âme.

   L'âme est un concept auquel on croit ou non, certains la nommeront "conscience" et j'imagine qu'elle peut être représentée de multiples façons, pour ceux qui l'intègrent à leur vision de l'être humain. Je vous dirai bien que si vous ne croyez pas à l'âme, cet article ne vous intéressera pas, mais ce n'est pas si sur... Pour la simple et bonne raison, que les personnes que j'ai rencontrées qui ont un problème avec leur condition humaine, ne croient pas à l'âme. Ils se revendiquent même assez souvent mécréant.

   Alors comment avoir un problème avec les limites corporelles quand on ne croit pas à l'âme ? Et bien peut être parce qu'ils pensent être un esprit. Je pourrai supposer que l'esprit et l'âme sont la même chose, mais pour avoir discuté de la question avec eux, ce ne serait pas le cas...

   En ce qui me concerne, je n'ai pas envie de théoriser sur ce qu'est l'esprit ou l'âme et en fonction de quel point de vue. Sans doute parce que ce n'est pas le propos du sujet, ensuite parce qu'à mon avis tout est question de définition des concepts philosophiques, mais j'espère que nous pouvons nous entendre sur le fait, que sans définir si nous sommes une âme et/ou un esprit, nous sommes sans aucun doute un/dans un corps.

   Et ma question reste entière, qu'est ce qui dans le corps peut nous poser un problème tel, que nous rejetons ce corps ?
   Je vois assez bien la piste de la mortalité ; le corps est mortel, le corps vieillit, le corps vieillit mal, si on n'en prend pas soin, le corps peut être malade, le corps peut nous faire souffrir.

   Et c'est précisément là, où je souhaitais en venir ; ces personnes me disent : "mon corps me fait souffrir". Voyez-vous la tournure ? Ils ne disent pas : "je souffre" (dans mon corps), ils disent : "mon corps me fait souffrir". On est facilement tenter de leur dire : "où as-tu mal ? Quelle est la partie de ton corps qui te fait souffrir ?" Et à ces questions, il n'y a pas de réponses, parce que leur souffrance n'est pas une douleur physique, comme un bleu, un mal de dos, ou une foulure. Leur douleur est une souffrance émotionnelle.

   Avez-vous conscience que les émotions sont physiques ? J'entends souvent dire, quand on veut compartimenter ce qui nous compose, que nous sommes un corps, des émotions, un esprit et/ou une âme... Comme si nos émotions étaient des entités individuelles abstraites. Peut être que la première erreur sur la réalité de notre condition humaine est celle-ci : nos émotions ne se situent pas en dehors de nous, mais bien au dedans, elles ne sont pas abstraites mais réelles, et elles existent sous une forme physique avant d'être psychique.

   Quand on ressent une émotion, on pense souvent qu'en réponse à un évènement extérieur, le cerveau envoie au corps la "bonne" émotion à ressentir. Hors la réalité est toute autre ; c'est le corps qui réagit au contexte extérieur et qui transmet au cerveau les informations à traiter. C'est pourquoi ressentir des émotions est une des limites du corps, et cela fait parti de notre condition humaine.

   Est ce que vous me suivez toujours ? Si vous ressentez des émotions, plus particulièrement celles qui vous font souffrir, et que vous ne voulez pas ressentir cette souffrance, alors votre corps peut devenir votre pire ennemi, puisqu'il vous impose des émotions qui vous encombrent, qui vous mettent mal, que vous subissez et tout cela peut être insupportable à vivre, si vous rejetez vos émotions, soit votre corps, soit votre condition humaine. Une fois que vous êtes là, que reste-t-il ? Souvent malheureusement le manque d'envie (en vie) de vivre, et parfois l'envie de mort.

   Je ne souhaite pas faire de généralisations, ni proclamer que ce serait le mal de notre siècle, mais si certains ont conscience de leur condition humaine et essaye de la nier (sans y arriver), le pire n'est-il pas quand ils arrivent ? à la nier, à se nier ? Ces personnes que j'ai rencontrées souffrent, et même si elles veulent fuir leurs émotions, elles ont au moins le mérite de les ressentir et donc d'être vivant. Mais j'en croise tant d'autres qui ne savent pas qu'elles souffrent, qui ignorent leurs souffrances, elles les ont enfouis tellement profondément, qu'elles ne les sentent pas/plus, elles ont presque oublié ce que c'était que d'être humain, de ressentir des émotions, de savoir ce qu''elles sont, à quoi elles servent et quoi en faire. Parce que dans le fond, si on n'est pas connecté à nos émotions, en quoi sommes-nous humain ? qu'est ce qui nous différencie des machines ? Les émotions sont à mon sens un cadeau merveilleux, un outil performant, le meilleur atout de notre condition.

   Si on est connecté à nos émotions, nous avons les moyens de jauger en permanence notre état, nos besoins, nos limites, nos envies, et d'agir en fonction de ces informations précieuses pour interagir de façon adaptée avec notre environnement. Nos émotions nous donnent tous les indicateurs nécessaires pour évaluer une situation. Mais si nous sommes déconnectés de nos émotions, alors notre perception de l'environnement est entièrement fondée sur notre intellect, et il prendra des décisions qui ne seront pas toujours en adéquation avec notre vivant et ce/ceux qui nous entourent, puisque pour sentir les autres, être en harmonie avec, il faut de l'empathie, soit une intelligence émotionnelle inexistante, si nous sommes déconnectés de nos émotions.

   Je m'aperçois que je ne cesse de parler d'émotions et qu'à aucun moment je ne les ai nommé, ni détaillé. Les émotions naturelles sont : La joie/amour, la peine/tristesse, la peur, la colère, l'envie (souvent ignorée), la surprise et le dégout/mépris. Toutes ces émotions ont des déclinaisons, qui précisent de nombreuses nuances, importantes pour l'expression, mais peu utiles pour la compréhension de nos émotions, puisque chaque "sous" perception prendra toujours sa source dans l'une des émotions principales.

   Être déconnecté de ses émotions est un problème, mais ce n'est pas le seul. Le second problème est la "BONNE" interprétation de ses émotions. C'est à dire que suivant notre parcours de vie et plus particulièrement lors de notre prime enfance, comment avons-nous accueilli ou non nos émotions ? Et comment avons-nous appris à les exprimer/traduire en mots ? Il s'avère que la grande majorité de nos parents n'ont pas appris à respecter leurs émotions, et comme l'on ne peut transmettre, ce que l'on ne sait pas, bien souvent on reproduit ce que l'on connait, et donc on n'a pas pu (et non voulu) enseigner à nos enfants ce qu'est une émotion, telle émotion, à quoi elle sert, comment la gérer, et quoi en faire, pour être/rester en contact avec.

   Pas de pessimisme ! Rien n'est perdu ! Vous vous sentez peut être un peu concernés par ce que je raconte et peut être vous reconnaissez vous. Nous sommes nombreux, moi y compris, à être entrés dans la vie avec cet handicap, mais il n'est jamais trop tard pour comprendre tout cela, pour prendre conscience et décider d'apprendre par soi-même pour soi, ce que nos parents n'ont pas pu nous livrer.

   Si faire un travail sur soi est un incroyable voyage intérieur, pour se connaître, il me semble totalement superflu s'il reste à un état mental. Travailler du ciboulot, c'est nécessaire pour visualiser le puzzle de son histoire personnelle, la prise de conscience passe par l'esprit mais pas seulement. Savoir c'est bien, pratiquer c'est mieux. Les résultats d'un travail personnel ne peuvent s'observer que par le vécu et pour obtenir des résultats il faut passer tôt ou tard du mental au physique. Tout ça pour dire qu'on aime bien se triturer le cerveau, et que de la même façon que l'on peut penser que c'est le cerveau qui nous dicte nos émotions, alors que c'est le corps, il est possible de faire son travail personnel par le corps, c'est à dire de l'émotion à la psyché et pas uniquement de la psyché à l'émotion.

   De mon point de vue, il est même beaucoup plus facile (si on affronte nos émotions, condition sinequanone pour que ça fonctionne) de le faire de l'émotion à la psyché que dans le sens inverse, mais c'est un avis personnel que je ne saurai développer dans l'immédiat.

   Cela me fait penser aux accords mets et vins. La majeure partie des gens font un repas, puis ils cherchent quelle bouteille ouvrir (alors qu'ils ne sont pas dans la bouteille et donc ne savent pas ce que ça donnera). Moi j'ouvre la bouteille de vin que je souhaite boire et je compose un menu en fonction du vin. Logique non ? Imaginer un peu que le monde soit à l'image des ces observations, que les gens passent leur temps à essayer d'adapter l'élément non-modulable à l'élément modulable, ça vous donne la mesure de l'ineptie environnante...

   Bon je ne vais pas commencer à insulter les gens et à leur dire qu'ils font n'importe quoi. Il n'empêche que j'observe régulièrement à quel point les gens se compliquent la vie et je ne cesse de me demander pourquoi ? J'espère contribuer humblement à proposer des moyens de simplifier tout type d'informations susceptibles de vous aider...
   Bien à vous...

Compréhension des mécanismes de nos émotions par les neurosciences...

Les 12 symptômes de l’Éveil spirituel:





Les films qui m'énergisent ! :


Le 5ème élément, Numero 4, Les Twilight, Lucy....

Avatar
Cloud Atlas
American Beauty
August Rush
Powder
Angel-A
Divergente
Les Âmes vagabondes
Malefique
Sublimes créatures
PS Y Love you
L'extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet
Un long dimanche de fiançailles
The Truman Show
Les évadés
Deux frères tigres
Le dernier maître de l'air
La ligne verte
Edward aux mains d'argent
Charlie et la chocolaterie
Je te promets
La Belle et la Bête
De l'eau pour les éléphants
Le Monde fantastique d'Oz
The Fountain
Des saumons dans le désert
Une grande année
Hors du temps
Rencontre avec Joe Black
L'étrange histoire de Benjamin Button
Transcendance
Un amour d'hiver



A découvrir l'épigénétique ; nous ne sommes pas condamnés, il n'y a pas de déterminisme... :


Les commandements du Tigre:




1- Le Tigre est trop intelligent pour être malheureux.
2- Jamais victime je ne serai.
3- Le gamin en moi toujours vivra.
4 - Mes peurs toujours affronterai.
5- Solidaire des autres félins toujours je serai.
6- Jamais aucune chaine ne m'asservira.
7- Toujours mes amis sur moi peuvent compter.
8- Féroce envers mes ennemis je peux être.
9- Le bonheur et le savoir sont mes quêtes ultimes.
10- Toujours je m'aimerai pour aimer les autres.
11- Conscient de mes rayures, j'en ai fait une force.

Si ces mots te parlent, rejoins la Tigrolution !
Kalthu - Gasta - EmiM



Pour ceux qui restent dans l'ombre....:


Que d'amour inattendu... A ceux qui lisent dehors et qui n'osent pas encore pousser la porte... Sachez qu'il y a la surface et les dessous du forum.... La surface est plus ou moins drôle, joyeuse, brutale, agressive, doucereuse, intelligente, stupide et j'en oublie... Mais sachez, qu'il y a un monde invisible au delà, lui aussi parfois sombre, indélicat, triste et désagréable, mais ce qui me touche le plus et que je ne crie pas sur les toits, que d'autres reçoivent aussi, quand d'autres n'en bénéficient jamais, ce sont ces petits cadeaux privés, qui vous disent, "Je te lis, Merci, merci d'être toi, merci d'être là" ; auxquels je m'accroche, quand le forum me pèse, quand les forumeurs me déçoivent, quand mes attentes ne sont pas comblées.... Parce que tout d'un coup ma présence prend tout son sens, parce qu'enfin je sais pourquoi je suis moi, pourquoi je suis là, et la réponse est simple, pour être parmi vous, avec vous... Vous, avec qui j'ai envie de partager mon regard, mes pensées, mes espoirs, mes peurs, mon chemin, mes épreuves, mes réussites, mon envie d'être, de vivre, pour le meilleur... Alors MERCI à vous ! dont je garderais l'anonymat qui êtes présents pour moi sans même vous en rendre compte, même si vous êtes souvent invisibles, me faire l'honneur de votre présence même furtive, est le peu dont j'ai besoin, le peu qui me nourrit, le tout qui m'encourage à poursuivre encore un peu, beaucoup, passionnément...











Jonction fil 3/fil 4

Rapprochons-nous, je te livre un truc qui m''est arrivé cette semaine...
Je me suis réinscrite à pôle emploi, et j'ai été au rendez-vous de "mise au point"...
Étant donné que je n'attends rien de pôle emploi et que j'ai fait la démarche pour avoir le "statut" officiel de demandeur d'emploi, nécessaire dans le cadre de certaines démarches, j'y suis allée "pépère" en me disant qu'en 15 min ce serait torché... Résultat des courses, j'y ai passé un heure, et la gentille conseillère (et je ne me moque pas, qu'est ce qu'elle a été patiente et aimable avec moi) m'a posé tout un tas de questions sur mes compétences auxquelles j'ai été incapable de répondre. Se tape la tête cont
La réalité m'a rattrapé, je comprenais les questions, mais il y avait tant de possibilités de répondre que ça me bloquait totalement, je lui ai parlé de ma spécificité et que ce qu'elle me demandait, simple en apparence, était très compliqué pour moi et pour pouvoir lui répondre il m'aurait fallu un temps fou et surtout de l'aide... Pour chaque question j'aurai voulu un tableau dans lequel cocher les options...ça faisait longtemps que je n'avais pas été confrontée à ce type de problématique et je me suis sentie bête, chose qui ne m'arrive pas souvent, je dois dire... Rougit  Tout ça pour dire, que ça me travaille et que je cherche encore les réponses scratch
Je savais que je ne savais pas me vendre, maintenant je vois clairement pourquoi... Shocked
Elle a quand même fini par me dire que je devrai me renseigner auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour avoir de l'aide What a Face
Merde ! je n'ai pas d'handicap !
Voilà, petite anecdote de la semaine... waouh ma vie est passionnante hein ????


Dernière édition par EmiM le Lun 19 Jan 2015 - 13:07, édité 5 fois

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par offset le Ven 5 Déc 2014 - 19:49

Ma pauvre EmiM   Console   je comprends ce que tu veux dire, moi c’est pareil je ne sais pas me vendre et je me rabaisse même parfois

Tes qualités sont  : l'écoute, la patience, tu es de bons conseils, un bel écrit et un superbe sens de l'esthétique


Merci pour ce partage

J'ai cherché une musique à te poster et je suis tombé sur cette vidéo, elle me fait de l'effet :




Bisous

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Ven 5 Déc 2014 - 20:11

Merci Off, je sais pas comment tu fais pour dénicher ces vidéos, mais c'est toujours bien adapté et très parlant ! Impec !

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par offset le Ven 5 Déc 2014 - 21:17

J'accepte ce compliment qui vient de toi, quelques fois les choses viennent à moi, ce n'est pas facile à expliquer


C'est comme cette chanson, elle est venue vers moi et j'ai eu envie de la partager avec toi   :





-------

http://www.zebrascrossing.net/viewtopic.forum?t=19983

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Invité le Ven 5 Déc 2014 - 21:26

EmiM, j'ai fait à peu près le même constat que toi à mon rendez-vous d'inscription Pôle Emploi.
La dame était gentille, jolie même, elle a pris le temps de m'expliquer, de me questionner...et au final elle m'a raconté plein de conneries Laughing mais je lui en veux pas.
Bon courage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Ištar le Ven 5 Déc 2014 - 21:44

En pensée avec toi Emi.
J'espère...

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Sam 6 Déc 2014 - 10:33


J'aime beaucoup le nouvel album de Christophe Willem, voici un extrait dont le titre me fait joyeusement sourire...



Dernière édition par EmiM le Sam 6 Déc 2014 - 11:31, édité 1 fois

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Mag le Sam 6 Déc 2014 - 11:29

je m'autocite (des séries de pb me font sauter ma connection et je poste au lance pierre excuse moi Emilie !)
"je suis en plein là dedans à tenter de me sauver la vie...
plutôt que de raconter tout mon parcours depuis effectivement les années 90, un article documenté sur le sujet de "l'internetisation" des services publics et le commentaire qui va avec :
http://fr.sott.net/article/24086-La-meta-dictature-des-systemes-informatises"
je t'avais fait un post plus explicite ou je te disais ma stratégie issue de l'époque où les disfonctionements ont commencés dans les services publiques, mais il a été emporté par le vent...
en résumé faire sa petite enquête sur tout ça, leur poser des questions, ... et surtout ne pas céder à la guerre limbique :
http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/des-autres/psychopathie/martha-stout-la-guerre-limbique-et-l-interrupteur-de-paranoia
...
bon courage... j'y retourne...

revoir "la maison qui rend fou" avec Obelix et Asterix...

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Sam 6 Déc 2014 - 13:20

Oui Mag, je sais, j'ai vu tes posts ailleurs... Very Happy
Suis heureuse de ton passage...  Courbette
Je vais regarder tout ça de plus près...
J'espère que tu vas bien, Je t'embrasse  Long hug





EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Burzum le Sam 6 Déc 2014 - 18:34

Bon Week-end ! Tchao


Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Sam 6 Déc 2014 - 21:48


Merci Burzum...
Y-a-t-il un message caché ?  scratch
si c'est le cas, je l'ai pas compris... Rolling Eyes
Long hug








EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Burzum le Sam 6 Déc 2014 - 23:00

Tu y vois un message si tu veux ! Wink
J'ai trouvé cette zique et j'ai kiffé dessus...je passai dans le coin..je me suis dit: je poste!
De plus, il y a PV Nova, le gonze ziquos que je t'avais montré ("le HP" ) donc voila....
Bisous

Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Burzum le Dim 7 Déc 2014 - 0:12

....et Long hug aussi...

Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Joe Dalton le Dim 7 Déc 2014 - 8:38

Coucou EmiM,
Ton passage chez pôle emploi me rappelle le mien également. La conseillère que j'ai vue m'a débité un tas de généralités insipides, j'en suis sorti avec le sentiment -et du ressentiment-d'être "incasable".

[img(400px,300px)][url="http://princessecomorienne.centerblog.net"][/url][/img]

Passe un bon dimanche Long hug Amis Amis Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Dim 7 Déc 2014 - 17:05


@Joe - Moi je ne me sens pas "incasable", je dirai plutôt que mes cases ne sont pas bien définies...
Sincèrement elle a éveillé en moi une belle réflexion, sur laquelle je n'ai pas encore conclu, mais c'est intéressant...


Bonne fin de weekend à Tous ! Long hug




EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par offset le Dim 7 Déc 2014 - 20:11

Bisous



Désolé pour ce petit passage court, je me rattraperai plus tard    Very Happy




Il est  00:28    l'heure de poster ça :




offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Joe Dalton le Lun 8 Déc 2014 - 8:10

Je te souhaite d'arriver à les définir prochainement; n'essaie pas pour autant de te conformer à tout prix à leur classification.

[img][url="http://petitcroissant.centerblog.net"][/url][/img]
Long hug Bisous Bisous Amis Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par offset le Lun 8 Déc 2014 - 20:03

EmiM a écrit :
Sincèrement elle a éveillé en moi une belle réflexion, sur laquelle je n'ai pas encore conclu, mais c'est intéressant...

Quand je lis la phrase ci dessus, je ne m'inquiète pas pour toi EmiM, tu sais transformer le négatif en positif

Bravo !

Bisous     Pour Toi

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Joe Dalton le Mar 9 Déc 2014 - 8:09

offset a écrit:Quand je lis la phrase ci dessus, je ne m'inquiète pas pour toi EmiM, tu sais transformer le négatif en positif
J'imagine que tu traverses malgré tout des moments difficiles, EmiM, une telle aptitude à rebondir est un incontestable avantage.


Long hug Amis Amis Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Mar 9 Déc 2014 - 12:12



@Joe, oui, je traverse des moments difficiles (comme tout  le monde) et j'ai la chance de pouvoir compter sur des personnes qui m'aiment, même si je ne leur demande pas toujours de l'aide...
Il est vrai que je me sens "forte" dans l'adversité, comme si je ne connaissais que ça... J'ai mis beaucoup de temps à savoir reconnaître le bonheur, à savoir l'apprécier, parce que je n'y étais pas habituée et que c'est toujours dur d'envisager et de s'adapter à ce qui ne nous est pas familier... Maintenant que j'y ai gouté, je ne peux plus m'en passer...  Wink

Extrait de mon bilan de personnalité:


L'année dernière, j'ai fait un bilan de personnalité avec l'espoir d'y voir plus clair, pour peut être découvrir des choses de Moi que je connaissais pas.... Finalement, cela ne m'a pas apporté grand chose, mais j'ai été surprise par les conclusions assez fidèles de ce que je suis... Même si on sait qu'il y a beaucoup de vague, afin que chacun puisse s'y reconnaître...
Toujours est-il que par rapport à ce que tu dis Joe, voici quelques extraits de ce bilan...
J'ai hésité à vous le mettre en entier, mais après ça faisait déballage, le doc fait 12 pages  affraid  donc le contenu est assez conséquent...  Very Happy

Like a Star @ heaven  La volonté d'être heureuse
Vous avez la volonté d'être heureuse et vous vous efforcez d'être optimiste dans un certain nombre de domaines. L'un des moyens que vous utilisez inconsciemment est de tourner votre esprit vers le futur. Certaines personnes orientent leur attention vers leur passé, faisant souvent appel à leurs souvenirs, ressassant des moments pénibles, exprimant des regrets et des remords. D'autres vivent exclusivement le moment présent, avec parfois une difficulté à se projeter dans l'avenir et à planifier. Vous avez la particularité de régulièrement vous tourner vers l'avenir pour y trouver des idées et des considérations positives. Un problème aujourd'hui ? Cela ira mieux demain ! Dans certaines situations, vous partez en rêverie, et imaginez un futur prometteur. Vous êtes alors capable de remplacer le ressenti d'un présent ennuyeux ou désagréable par l'excitation d'une vision d'avenir attrayante. Cette tendance est très efficace pour se sentir bien. Elle peut avoir pour vous plusieurs effets : Elle vous permet vraisemblablement de rebondir rapidement d'une situation de déception : là où beaucoup de gens vont se morfondre et s'apitoyer sur leur sort, vous, vous allez vous tourner vers l'avenir et les solutions qui se présentent. Elle vous permet de développer une certaine créativité : les idées nouvelles ne se trouvent guère dans le présent et vous savez en vous projetant dans l'avenir rêver de solutions créatives.

Like a Star @ heaven Un esprit créatif et rêveur
Vous avez une propension naturelle à rêver et à imaginer des projets : vous êtes même capable de visualiser leur réalisation aboutie avant même de les avoir commencés. Vous imaginez leur réussite et vous ressentez déjà la joie qu'elle vous procurera. Dans vos rêves, vous pouvez parfois gommer les difficultés, oublier les contraintes et les problèmes, si bien que vos projets peuvent d'ailleurs être parfois un peu irréalistes... Mais, peu importe pour vous : vous trouvez votre plaisir au moins autant dans l'imagination que dans la concrétisation des projets. D'ailleurs, la seule limite de cette tendance est qu'elle pourrait en effet vous amener parfois à vous contenter de rêver de certains projets sans éprouver le besoin de les réaliser vraiment. En effet, vous savez que leur mise en œuvre pourrait faire émerger des problèmes qu'il faudrait affronter. Et, peut-être préférez-vous inconsciemment vous mettre à imaginer le projet suivant ...

Like a Star @ heaven L'orientation Options
Vous disposez d'une facilité particulière à vous donner des choix multiples dans toutes situations. Beaucoup de gens pensent qu'il n'existe qu'une seule bonne manière de faire quelque chose. Ils peuvent la percevoir comme une démarche en plusieurs phases. Dans ce cas, ils vont s'astreindre à respecter chaque phase et chaque étape dans l'ordre : ils déroulent un processus. Vous fonctionnez sans doute très différemment. En effet, vous refusez probablement de rester dans une seule direction, car vous ne supportez pas de vous sentir coincée, enfermée. Alors, à chaque étape d'un processus, vous vous offrez des choix en envisageant différentes options possibles. Ces choix vous permettent de rebondir d'une direction à une autre. Inconsciemment, cela vous permet de vous réserver la possibilité de fuir les passages désagréables pour aller vers ce qui est plus attrayant. Et l'attrayant, c'est peut-être la nouveauté, et non pas le processus écrit d'avance qu'il faut suivre rigoureusement. Ce mécanisme a aussi pour but inconscient de vous permettre de fuir l'ennui en vous soustrayant de l'accomplissement passif des tâches répétitives.
Concrètement, cela peut vous amener à adopter les comportements suivants : Au sein d'une journée de travail, vous pouvez jongler avec différentes activités, passant d'une chose agréable à une autre et vous arrangeant pour ne pas rester trop longtemps sur les activités pénibles. Vous pouvez aussi mener plusieurs projets à la fois, ce qui vous permet de changer dès qu'apparaît l'ennui. Vous ne restez pas figée sur un point de vue : vous savez changer d'avis. Par ailleurs, vous savez aussi remettre en cause l'ordre établi.
Vous pouvez avoir parfois un peu de mal à vous concentrer : votre attention a en effet peut-être tendance à papillonner d'un centre d'intérêt à un autre. Il peut vous être difficile de renouveler des tâches à l'identique. Votre besoin inconscient de fuir l'ennui vous incite à expérimenter de nouvelles manières de faire à chaque fois, parfois au détriment de la productivité ou même de l'efficacité. Cet esprit orienté "Options" présente pour vous plusieurs effets. Certains sont clairement positifs. D'autres sont plus limitants.
Il vous rend : - Créative : la faculté de rebondir d'une idée à une autre et de rechercher la nouveauté est en effet la base de la créativité. - Polyvalente : vous avez probablement développé compétences dans plusieurs domaines différents. - Capable de mener plusieurs actions de front.
En revanche, vous risquez d'avoir parfois du mal à approfondir ou finaliser certains points de vos projets. En effet, quand vous les percevez contraignants, enfermants ou routiniers, votre esprit préfère sans doute se tourner vers autre chose. Leur aboutissement peut ainsi être difficile


PS : j'y vois beaucoup de "caractères" HP   Smile


EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par EmiM le Jeu 11 Déc 2014 - 13:10



In Live For You  Wink






BONNE JOURNÉE à TOUS !











EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Burzum le Jeu 11 Déc 2014 - 13:26

Bisous

Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Rhaaaaa le Ven 12 Déc 2014 - 21:21




In vino veritas Wink

( c'est sorti comme ça Wink )

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4360
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Joe Dalton le Sam 13 Déc 2014 - 8:35



L'extrait de ton bilan de personnalité confirme l'impression que tu m'a faite, à savoir que tu es quelqu'un de fort, "qui plie mais ne rompt pas" face à l'adversité.
Bon samedi à toi Long hug Bisous Bisous Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par offset le Sam 13 Déc 2014 - 12:01

EmiM, on se ressemble un peu sur certains points de ton bilan notamment la dernière partie


Bon samedi    Bisous  Pour Toi

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome IV

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 38 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum