Evadée dans la Vallée infernalE

Page 33 sur 34 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Dim 31 Mai 2015 - 2:23

PTDRRRRR
Je viens à peine de commencer à regarder "Spartatouille", j'en suis même pas encore à une minute 30, et je suis morte de rire !
La parodie de la mort qui tue Pété de rire

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par Heaven le Mar 2 Juin 2015 - 21:25

jumellleeee
joie et miaou et même grrrrrrr miam !!!!
le contrôleur se dévoile, on a les mêmes goûts
j'ai hate <3


sinon jtaiem plein plein <3

Heaven
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 26
Localisation : 69

http://www.alittlemarket.com/boutique/aelfea-2044705.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Mar 2 Juin 2015 - 21:29

Hiiiiiiiiiiiii
Contente pour toi Wink

De mon côté, j'ai des trucs à poster mais pas le courage
Ca attendra

Ah ! au fait, j'avais déjà vu "spartatouille" mais comme dab ... je me souvenais plus du film What a Face Razz

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Mar 2 Juin 2015 - 22:34

Il y a qq jours, la mairie a fait placarder des affiches sur les entrées de nos bâtiments pour nous prévenir que cette semaine, un tournage de série policière télévisée "très connue" (ca va changer de Joséphine ange gardien ^^) allait avoir lieu et qu'il ne fallait pas s'inquièter du bruit car des "fusillades" étaient prévues
Tu m'étonnes ! Laughing
Mon ptit doigt me dit que ca va en partie être tourné à l'ancien hôpital (donc en face de ma fenêtre)
Quoi de plus naturel ?! Un endroit désafecté ... trop top pour un polar Wink Genre des brigands qui se planquent ...
Dommage
Moi j'aurais bien vu des zombis errant dans les couloirs déserts
Moui, en fait non
Ca sert à rien si les couloirs sont déserts. Faut que ca bouffe de la cervelle les zombis sinon y a aucun intérêt Rolling Eyes

En parlant de ca, l'osto a été ... comment dire ? pas customisé mais ... euh ... bref, des tagueurs (mais des pro) sont venus faire des fresques le mois dernier
L'hôpital devant être démoli à la fin de l'année, la mairie a donné son autorisation pour cette manifestation
Y a même eu un week-end porte ouverte pour venir admirer la chose
Ben vous savez quoi ? C'est super beau en vrai !
J'ai pris qq tof :

 

Accès entrée et sortie pompiers ^^




Bon, y en avait des plus jolis aussi
Et puis plein de styles différents

Mais bon, j'crois bien que ma préférée reste la première, celle sur le bâtiment principal, l'entrée en fait
Le gars était sur un échaffaudage
J'aurais pas aimé être à sa place  pale
Après réflexion, non, je crois qu'il était sur une nacelle. Ou avec une grue ?  scratch
J'ai oublié  What a Face mais j'me souviens que j'ai eu le vertige pour lui

En plus grand:


PS : D'ailleurs j'ai une anecdote pour ma tof préférée
Une nana de la mairie a dit qu'elle allait se plaindre en haut lieu (Mr Hollande) et demander l'effacement de cette fresque car elle était trop ... c'est quoi déjà le mot ? "aggressive" ?
Ouais, paraît que l'oiseau qui se fait bouffer ca pousse à la violence What a Face
Nan mais nawak quoi ! Laughing
Qu'est ce que ca va être pour la série policière !
Elle va se plaindre auprès du pape ou bien ? clown

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par Heaven le Mer 3 Juin 2015 - 18:51

Trop trop joli !!!

Heaven
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 26
Localisation : 69

http://www.alittlemarket.com/boutique/aelfea-2044705.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Mer 3 Juin 2015 - 19:18

ouais t'as vu Very Happy
On ira visiter toutes les deux si tu veux
Les vigiles que kiff Wink

J'ai vu mon pote Dan tout à l'heure, il m'a dit qu'il connait plusieurs des gars qui ont tagué et c'est pas des pro, c'est juste un hobby pour eux
Ca m'a skotché Shocked

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 12:20

En vrac

      

       

       



       

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 12:21




r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 12:34










r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 12:56


"Certaines personnes sont comme ces fleurs qui se ferment dès qu'on les touche.
On ne les approche que dans la solitude."

Marie Desplechin

       

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 14:24

Hier j'ai eu mes parents en ligne
Je leur ai dit que je voulais être seule et ne plus avoir de leurs nouvelles tant que je ne serais pas passée sur le billard.
Je leur ai également dit que je refusais qu'ils me conduisent, que je prendrais un taxi pour y aller
A l'instant, ma mère m'envoie une carte virtuelle par mail
J'en pleure
Je suis si fragile en ce moment
C'est la première fois que j'ai peur pour une opération
Au fond de moi je sais que tout se passera bien (je m'en suis convaincue) mais je ne peux m'empêcher d'avoir peur
Je ne sais pas
Peut être la fatigue
L'enterrement cette semaine toussa
Lorsque j'ai vu l'anesthésiste lundi, je suis tombée sur un ami après
Il était également hospitalisé pour le colon
Nous avons discuté
Il m'a dit qu'il venait de se faire perfusé deux poches de sang
Je lui ai dit que moi je refusais
Que s'il y avait un problème je refusais toute transfusion
Il m'a répondu que c'était dangereux car très sérieux, mais c'est ainsi, c'est mon choix
C'est pas la première fois que j'y passe pour ce problème donc ...
Faut que je pense à faire un papier d'ailleurs pour décharger l'osto

Aujourd'hui je voulais aller me faire bronzer
La chaleur m'en a empêché
Début de migraine au réveil
Arg
Po grave, j'irais prendre un bon goûter au café  Smile

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 15:12




r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Ven 5 Juin 2015 - 15:49

   



Et devinez comment s'appelle la nana qui a fait ca ?
Et oui ! Encore une Eve Laughing

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par Heaven le Mar 9 Juin 2015 - 0:30


Heaven
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 26
Localisation : 69

http://www.alittlemarket.com/boutique/aelfea-2044705.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Mar 9 Juin 2015 - 12:31

Pinaise !
Le beau gosse a drôlement grandi depuis la tof que tu m'as montré sur fb
Il est encore plus beau gosse I love you
Vous êtes meugnons tous les trois Very Happy

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Mar 9 Juin 2015 - 12:34

faut que je me bouge les miches pour aller faire ma prise de sang
Je devais déjà y aller hier
Là j'ai plus le choix, c'est aujourd'hui dernier délais What a Face
Et pi le frigo est vide aussi
Et pi et pi ... et pi voilà
PS : c'est ridicule quand même
J'ai déjà fait vérifier mes plaquettes le mois dernier. Pourquoi faut encore le faire ce mois ci ? scratch
Y a des choses que je comprend pas

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Mar 9 Juin 2015 - 23:16






r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Jeu 11 Juin 2015 - 13:52

Excellent article !
http://www.souffrancesinvisibles.com/Identifier-la-violence-psychologique-Elodie-CINGAL_a243.html

"Rendre l'invisible visible"

Souffrances invisibles


Identifier la violence psychologique (Elodie CINGAL)


Le terme maltraitance n’est apparu que très récemment. Ce terme tient compte à la fois des constats de faits et de leur effet à long-terme.
Auparavant, ce terme ciblait les personnes incapables de se protéger : les enfants, les handicapés, les personnes âgés…etc. Aujourd’hui, ce terme englobe tout le monde. Pendant très longtemps, on pensait que seuls les faibles pouvaient être victimes de maltraitance psychologique. Par exemple, lorsqu’une personne était victime de harcèlement au travail, on préférait accuser la victime de faiblesse, de mollesse, d’incompétence. En gros, le harcelé l’avait bien cherché. Personne n’était encore capable de comprendre qu’après des années de dénigrement, disqualification et humiliation, l’individu ne peut plus lutter et se résigne…


Grace à la vulgarisation de la psychologie, de l’appropriation de la maltraitance psychologique par la justice et les médias, aujourd’hui, nous savons qu’une victime de maltraitance psychologique est très souvent abusée parce que justement cette personne représente quelque chose de spécial, selon d’enviable, de menaçant, d’attrayant, …. pour l’auteur de la violence.
 
Dans quelle mesure peut-on parler de violence psychologique ? Est-ce que se disputer avec son conjoint est maltraitant ? Est-ce que dire à l’autre son mécontentement, le critiquer est maltraitant ? En fait, pour pouvoir identifier la maltraitance psychologique, il faut s’inscrire dans une série d’attitudes, de comportements, de mots qui composeront un climat nocif , menaçant et hostile autour d’une personne.
Ces différentes manifestations prennent de l’ampleur par leur répétition, leur intensité, leur caractère systématique et extensif et parfois délibéré. L’impact de ces manifestations dépendra de la durée pendant laquelle la victime a été exposée et de sa résistance à les intégrer ou non.
 
Les mauvais traitements psychologiques correspondent donc à des actes commis ou omis, psychologiquement dommageables. Ces actes sont faits par un ou des individus, seuls ou ensemble, qui finissent par mettre la victime en position de vulnérabilité. Les conséquences peuvent causer des dommages immédiats et à long-terme sur le plan comportemental, cognitif, affectif, psychosomatique ou physique.
 
Les manifestations sont le plus souvent :

- Humiliations verbales ou non verbales répétées
- Comportement / paroles visant à dévaloriser systématiquement
- Dénigrement et disqualification
- volonté d’isoler ou de stigmatiser la victime du fait d’une particularité réelle ou fantasmée
- Moqueries, railleries, cynisme, brimades systématiques
- Menace verbale
- Chantage affectif
- Mise en échec systématique par des exigences difficiles voire impossibles à réaliser
- Consignes ou injonctions contradictoires ou incompréhensibles
- Punition abusives ou aberrantes, bouderie prolongée
- L’indifférence, ignorer l’autre, le négliger, le priver de soin affectif, sexuel….
- Précariser la personne

 
Toutes ces manifestations viendront alimenter un climat général de haine, d’anxiété autour de la victime. Le caractère systématique et la durée dans le temps de ces traitements sont à prendre en compte.
 
Ces manifestations peuvent se regrouper autour de 5 formes principales de mauvais traitements :

Le rejet s’entend lorsque les besoins et les demandes d’un individu ne sont pas entendus. Parallèlement, on fait comprendre à cet individu qu’il n’a aucune valeur, qu’il né mérite pas que l’on se donne les moyens de répondre à ses demandes et besoins. Dans le rejet, on retrouve également des stratégies tendant à décourager les démonstrations d’attachement (refus de partager de la tendresse, des relations sexuelles, des activités ensemble, de faire des projets..), le refus d’apporter de l’aide, du support et de l’affection.

Le dénigrement  vise à retirer de la valeur à un individu et à le priver de sa dignité. Le dénigrement a plusieurs formes : la critique systématique, les humiliations privées et publiques, humiliations touchant à ce qui caractérise la personne (par exemple ; humilier une femme ronde, la taille du sexe d’un homme, le niveau intellectuel …), l’utilisation de sobriquet ridiculisant ou diminuant la personne, des comparaisons dégradante ou dévalorisante. Les capacités, même lorsque compétentes, sont réduites à nulles systématiquement. Le dénigrement se retrouve souvent associé au rejet et l’effet de cette combinaison a un impact à long-terme dévastateur sur l’estime de soi et la confiance en soi.

Le terrorisme renvoie à la création d’un environnement menaçant, hostile, imprévisible et pesant. Il s’agit, ici, pour l’auteur de violence, d’identifier les peurs de la victime et de les activer le plus souvent possible. Par exemple, imposer une opacité dans son emploi du temps et des absences injustifiées alors que l’autre est en proie, même de manière modérée, à des angoisses d’abandon. L’auteur de violence activera ainsi les angoisses de l’autre, provoquant ainsi des crises. L’auteur accusera l’autre de jalousie et le traitera comme un malade. Le terrorisme, c’est aussi passer des consignes ambivalentes poussant l’autre à l’échec, ou encore faire subir des colères excessives, imprévisibles et non fondées (même si elles seront toujours justifiées par l’attitude de la victime !!).

L’isolement est essentiel dans le processus de maltraitance. Il s’agit de couper l’individu de tous contacts sociaux, collègues, amis, familles…  afin qu’il ne puisse se reposer, se confier à personne. La victime ne peut plus s’en remettre qu’à son « bourreau ». Cela peut être fait de manière directe en interdisant directement la personne de voir quelqu’un ou de sortir ou cela peut être plus insidieux. Carène a constaté qu’à chaque fois qu’elle sortait, pour voir des amis, pour rendre visite à son frère, Jean lui faisait une crise qui pouvait prendre des proportions. Jean, au départ, n’hésitait pas à faire le lien avec ces sorties. Il disait directement à Carène que cela le rendait malheureux. Carène finit petit à petit par réduire ses sorties afin de limiter les risques de crises. Mais malgré son confinement, carène eut le courage de confronter Jean au problème, lui expliquant que Jean devait faire un effort. Par la suite, chaque fois que carène osait faire quelque chose en dehors de Jean, celui-ci lui faisait des crises quelques jours plus tard pour d’autres motifs, sans aucun lien avec sa sortie. Après deux années à ce régime, Carène a cessé d’exister en dehors de Jean. Jean avait alors toute la liberté de disposer de Carène….

L’indifférence qui traduit le fait de ne pas prendre en compte l’autre, ni dans ses besoins ni dans ses demandes. L’indifférence est difficile à rendre compte du fait de son caractère passif. Le rejet implique une action et un abus alors que l’indifférence « ne se voit pas ». C’est ne pas écouter, ne pas répondre à des questions, limiter les contacts affectifs, ne montrer aucun intérêt aux réalisations, projets de l’autre.
 
La violence psychologique ne doit pas se mesurer à l’intention de l’agresseur mais à l’impact de l’agression. Un agresseur vous dira qu’il pensait qu’en humiliant l’autre, il l’encourageait à évoluer. Marc s’est vu humilié tous les soirs devant ses enfants au diner. Il ne mangeait pas proprement. Le repas était froid. Il ne se tenait pas assez droit… Et tous les soirs, sa femme lui disait qu’elle le poussait pour son bien.
Il est important de comprendre qu’une seule agression ne constitue pas une maltraitance psychologique. Pour pouvoir qualifier la maltraitance psychologique, il s’agit de l’inscrire dans la durée, dans une violence systématique et dans un ensemble de comportement déstructurant.
 
Il est souvent difficile de comprendre pourquoi une victime de violence psychique et/ou psychologique ne quitte pas son conjoint, ne porte pas plainte. Malheureusement, la violence n’arrive pas dans le couple dès le début et ne se présente pas de manière grossière dès la première fois. Elle est insidieuse. Elle se drape derrière des belles intentions, de vraies raisons. Elle transforme la victime au point que celle-ci se perd et s’en remet à son « bourreau ». C’est ce que l’on appelle l’emprise psychologique.
 
1.    L’emprise psychologique
 
 
«  Les agressions physiques dans le couple n’arrivent pas soudainement. Bien avant les bousculades et les coups, il y a une escalade de comportements abusifs et d’intimidations. La pire violence n’est pas la plus visible. Si les femmes ne partent pas, c’est qu’elles ont été piégées, mises sous emprise ». Marie-France Hirigoyen dans son livre « Femmes sous emprise » s’est penché essentiellement sur la violence opérée par des hommes. Elle cite néanmoins succinctement le fait que la violence féminine existe.
 
La limité entre un signe amoureux et un signe de violence est peu définie. Quand déterminer que l’autre empiète sur ma liberté ou qu’il fait preuve de bienveillance ?
 
Par exemple, un de mes patients me disait que sa femme lui imposait toujours des costumes alors qu’il aimait être en jeans, baskets. Est-ce le signe d’un besoin de d’imposer ses choix à l’autre ou une envie de mettre encore plus en valeur l’homme qu’elle aime ? Doit-on parler de privation de liberté ?
Un autre me racontait que sa femme l’empêchait de dormir le soir car elle avait des angoisses et elle attendait de lui qu’il la soutienne.
Ou celui-ci a voulu faire un pèlerinage à Lourdes et sa femme lui a dit que c’était ridicule.
Etc, etc.
 
La limite consiste en la prise de contrôle progressif de la part d’un individu sur l’autre.
Fait de manière isolée, chacun de ces exemples n’a pas valeur de mauvais traitement, mais pris ensemble, ils rognent sur la liberté de penser et d’être d’un individu.
 
Progressivement, l’individu est soustrait à sa propre pensée. S’ajoute à ces signes, une tentative d’isolement du partenaire. « Je tiens à être là quand tu iras choisir ta tenue », « tu n’es pas capable de faire ceci sans moi » ou encore des crises apparaissent chaque fois que l’autre fait quelque chose pour lui-même, comme un simple cinéma ou une balade.
En isolant la victime, l’auteur de violence s’assure que l’autre ne pourra pas constater que ce qu’il vit est inacceptable, que son environnement ne lui fera pas prendre conscience du caractère anormal de la situation du couple. L’isolement est un élément essentiel à la mise sous emprise de l’autre.
Dans des cas extrêmes, la victime finira coupée de sa famille, ami, n’osera plus parler à ses collègues, voire ne les verra plus. Ainsi, confiné à sa vie conjugale, la victime se trouve privée de ses moyens d’actions et de réactions.
 
Parallèlement, alors que la victime est isolée, elle est affaiblie. L’auteur de violence aura appauvrit sa victime et refusera d’apporter de l’aide à sa victime en mal avec sa vie quotidienne, voire la rejettera sous motif qu’elle est insupportable à vivre. Elle est pesante, jamais contente, toujours « un pet de travers ». C’est le cas de cette femme qui se sera réfugiée devant la TV car tout, dans son couple, était risque de discorde. Chaque weekend, elle proposera des activités et s’entendra refuser toute idée. Elle finira chaque weekend à regarder la TV et s’entendra tous les dimanches soirs, reprocher de n’être qu’une larve, un poids pour la société, une femme sans énergie.  Le dénigrement ici est une arme redoutable car il conduit la victime à croire qu’elle n’est capable de rien et qu’elle doit s’en remettre à l’autre pour effectuer une tâche, même des plus basiques.  
Il agit sur l’estime de soi et a pour conséquence à long-terme une incapacité de penser par soi même et à prendre une décision.
 
Enfin, l’auteur de violence n’hésitera pas à utiliser des actes d’intimidation. Crier sur l’autre avec une posture menaçante. Briser des objets. Pénétrer la zone de sécurité de son conjoint durant une dispute….  
 
La violence physique peut apparaitre mais pas forcément. Autant nous retrouvons dans toute violence conjugale physique une emprise sur la victime, autant l’emprise psychologique ne sera pas forcément associée à celle physique.
 
L’emprise a fonctionné ! La victime ne sera plus capable de quitter son « bourreau », ni de porter plainte.

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Jeu 11 Juin 2015 - 14:06


Vous êtes victimes de violences psychologiques et vous cherchez des conseils et solutions ?

Posez gratuitement vos questions à notre avocate, Maître Manon Cligman, et à François Pineda, le :

mercredi 24 juin à Boulogne-Billancourt

Attention places limitées (15 places)

Inscrivez-vous vite via cet e-mail : contact@aleajusticia.com
http://www.aleajusticia.com/Demontrer-les-violences-psychol…

https://www.facebook.com/events/1594008920867641/

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Jeu 11 Juin 2015 - 14:10

Arg
Ca m'a rien appris de nouveau en fait  Rolling Eyes

Mesdames, plus vous êtes intelligentes, et plus vous risquez d’être célibataires.


Femmes intelligentes risquent celibataire
(source: elitedaily)



Notre monde est un monde cruel, empli de premiers rendez-vous ratés, de sexe décevant, et d’orgasmes rarissimes. Désormais, pour les femmes, se risquer à chercher l’âme soeur équivaut à partir en expédition sur la toundra arctique. C’est une tâche froide, inconfortable, et vous mourrez probablement avant d’avoir réussi à allumer un feu quelconque.

Après des années d’échecs et de leçons durements apprises, nous sommes à chaque fois de plus en plus préparées. Nous avons appris tous les trucs et astuces, nous savons reconnaître les arnaques, les hommes qui n’ont qu’une chose en tête, et les endroits à éviter.

En fonction de notre destination, nous changeons de vêtements, de coiffure et de style, et pourtant, quelque chose fait que cette aventure reste constamment dangereuse et fourbe. Quelque chose que nous ne pouvons dissimuler, et que nous refusons de laisser à la maison. Quelque chose que l’on ne peut pas mettre à la consigne ou déclarer aux douanes.
En effet, l’intelligence des femmes handicape malheureusement nos voyages, et nous empêche de rejoindre notre terre promise. Parce que si vous êtes intelligentes et instruites, mesdames, vous ne rêvez pas, c’est bien le cas : plus une femme est intelligente, et plus il y a de chances qu’elle soit célibataire.

On dit parfois que “l’ignorance est la paix de la vie“, mais cela ne reflète pas bien le calvaire de nombreuses femmes, qui passent leurs week-ends seules, sans personne avec qui discuter de Nietzsche, ou parler de Proust.

Cela ne traduit pas vraiment la souffrance d’une femme lorsque ses parents lui demandent où est son petit ami, et pourquoi elle ne parvient pas à trouver quelqu’un de bien.

Le proverbe devrait plutôt être “la femme ignorante vit une vie de couple paisible, pendant que la femme instruite ne connaît jamais la tranquillité“.

Mais comment en est-on arrivées là ? Pourquoi les hommes ne veulent-ils pas de la compagnie de femmes pouvant discuter avec eux, et les remettre en questions ? Depuis quand est-ce que les femmes intelligentes et volontaires sont devenues personae non gratae ? Pourquoi est-ce que tout le monde préfère partir aux Bahamas pour bronzer en silence ?

Dans un article publié par The Wire, le journaliste financier John Carney propose une explication à ce phénomène : “si les hommes prospères sortent avec des femmes qui le sont moins, ce n’est pas parce qu’ils veulent que les femmes “soient stupides”, mais plutôt parce qu’ils recherchent “quelqu’un qui ait des priorités compatibles avec les leurs“.

Traduction : ils recherchent quelqu’un qui ne fera pas passer sa carrière avant les tâches ménagères, la cuisine, etc

Ils veulent une femme qui soit suffisamment stupide pour faire d’eux leur priorité et, malheureusement pour toutes les femmes rationnelles et intelligentes, ce genre de femme est particulièrement facile à trouver.

De nombreuses femmes sont tout à fait prêtes à consacrer leur vie à leur homme, refusant de le contredire, de se disputer avec lui, et de le voir en tant qu’égal, puisqu’elles préfèrent le voir comme un être supérieur, un sauveur.

D’un autre côté, décider quel type de femme vous voulez être est un choix cornélien. Si vous êtes stupide, personne ne vous prend au sérieux, et si vous êtes intelligente, on vous prend trop au sérieux. C’est une arme à double-tranchant à laquelle sont confrontées toutes les femmes de par le monde. Une femme séduisante et attirante ne l’est pas pour son esprit, et les femmes possédant un caractère affirmé sont considérées comme des femmes masculines, indésirables et menaçantes.

Dans une étude anglaise portant sur 121 participants, il a été mis en évidence des relations problématiques entre hommes et femmes, lorsque ces dernières possédaient une intelligence élevée.

Et c’était cette intelligence qui, supposément, était la cause des problèmes relationnels. Alors qu’une intelligence élevée chez le partenaire mâle n’était pas considérée comme problématique, mais bien comme désirable.

Ces stéréotypes culturels et ces discriminations sexuelles empêchent les femmes d’êtres vues comme les égales des hommes. Les femmes rationnelles et érudites sont ignorées, et même réprimandées pour leur intelligence.

Ces femmes qui vous enseignent et vous aident à grandir sont éliminées, ignorées, et remplacées par des filles aux jupes trop courtes, et aux talons trop hauts.

Bien sûr, il existe d’innombrables femmes qui ont des compagnons intelligents. Je n’en ai pas après ces femmes, mais bien après cette douleur sourde que toutes les femmes intelligentes ressentent après un rendez-vous galant, ou un dîner, qui ne débouche sur rien car, aux yeux de leur prétendant, elles “sont trop compliquées”.

Et il y a bien pire.

La génération actuelle a pris la mauvaise habitude de “se contenter de“. Un peu partout, les femmes abaissent le niveau de leurs exigences pour se contenter d’hommes qui les apprécient. Elles font l’impasse sur ce qu’elles pensaient vouloir, pour se limiter à un “il est gentil avec moi“.

Où est passé l’homme qui devait vous comprendre, et vous poser des défis ? Où est passé l’homme qui devait vous épauler, et vous surprendre ?

Dans un article du Daily Mail, le ministre de l’éducation Britannique David Willetts affirme que “les femmes connaissant le succès professionnel vont devoir se contenter de partenaires moins qualifiés qu’elles, et pourraient bien finir par choisir un compagnon en fonction du soutien qu’il apporte à leur carrière, plutôt qu’un éventuel soutien financier.”

Malheureusement, comme les égos masculins ne dégonflent pas aussi vite que l’éducation féminine ne progresse, la balance est sérieusement déséquilibrée. Les femmes deviennent plus intelligentes, mais les hommes n’apportent pas un soutien croissant.

Dans une relation, tout le monde préfèrerait être le “meilleur” des deux partenaires. Les hommes ont été formatés pour croire qu’ils sont supérieurs, et lorsqu’une femme semble compétitive, ils se sentent menacés.

Le nombre de femmes ayant un diplôme universitaire dépasse désormais le nombre d’hommes diplômés, ce qui, en retour, a provoqué une diminution du nombre de partenaires potentiels. Les hommes ne sont pas prêts à prendre la seconde place dans le monde du travail, et cela oblige les femmes à “se contenter de”, ou à rester célibataire.

On se retient de profiter pleinement de notre situation.

Avec l’intelligence vient l’ambition, et avec l’ambition, malheureusement, vient la négligence. On néglige l’amour, on néglige son compagnon, on néglige le temps qui passe, dans notre quête d’un diplôme de médecine prestigieux. À l’université, on se concentre sur ses études, et on néglige nos relations amoureuses ; au travail, on néglige notre vie sociale, et on se concentre sur son job plutôt que sur les sorties entre amis.

Malheureusement pour toutes ces femmes qui se disaient qu’elles trouveraient un homme plus tard, tandis qu’elles se concentraient sur leur carrière, d’autres femmes ont profité de leur jeunesse pour voler tous ces petits-amis et maris potentiels.

Des femmes qui sont entrées à l’université avec comme objectif d’en ressortir mariées, et qui, lentement mais sûrement, ont réduit le nombre de prétendants disponibles pour celles qui ont choisi, elles, de réaliser leurs rêves professionnels.

Et ce phénomène ne fait que s’accentuer une fois que les femmes sortent de l’université. Les femmes frustrées par leur malchance en amour se consacrent deux fois plus à leur succès professionnel, afin de remplir ce vide émotionnel conséquent. Selon le Dr. Alex Banner du Huffington Post, les femmes compensent leur vie amoureuse malchanceuse avec une carrière professionnelle prospère, ce qui ne fait qu’accroître encore le problème.

Un esprit fort, c’est comme une énorme paire de cou….es

Vous êtes peut-être douce, sensible et pleine de complexes, mais votre intelligence vous rend menaçante. Vous n’avez peut-être pas de gros muscles ou une grosse b*te, mais les hommes vous voient comme une compétitrice.


Vous êtes intimidante, et vous les émasculez. Bien que ce ne soit généralement pas vrai, les hommes supposent généralement que les femmes intelligentes sont pompeuses et arrogantes. Ils supposent que de telles femmes vont les corriger constamment, leur voler la vedette, ou, horreur suprême, les rendre insignifiants.

Dans un article publié dans le Daily Beast, le Dr. Eileen Pollack explique : “Dans notre culture contemporaine, il existe tout un tas de contradictions selon lesquelles il est impossible d’être intelligente et sexy à la fois. Et malheureusement, la plupart des gens ne remettent pas en question ce status-quo, et se contentent de l’absorber et de l’intégrer.”

Si une femme semble trop intelligente, ou avoir trop de succès, alors elle n’est plus “bonne à marier” ; si elle est drôle et compétitive, alors elle est perçue comme étant contrariante et fatigante. La société a pris l’habitude d’apprendre aux femmes qu’être drôle et intelligente n’apporte rien, si ce n’est un coeur brisé et vide, et un esprit solitaire.


r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Jeu 11 Juin 2015 - 15:36

Pour moi, les rugbymen sont comme les motards, une famille à part
Pour ca que c'est peut être le seul sport que j'aime

RIP
Je prierai pour votre fille

http://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Un-haka-en-hommage-a-jerry-collins/565561

http://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Jerry-collins-le-dernier-hommage-rendu-par-ses-amis-neo-zelandais/565862


r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Jeu 11 Juin 2015 - 23:16

Tiens c'est amusant ca !
Ca me fait penser à une personne de zc qui m'envoyait des mp y a pas longtemps (je ne connais pas cette personne en plus) me disant que mon "discours" n'était "pas cohérent" et blabla (j'me demande bien de quel discours il parlait en plus vue qu'on s'est jamais causé ^^)
Ben merci
Maintenant grâce à ca je sais que je ne suis pas une manipulatrice Very Happy ^^


r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par Heaven le Ven 12 Juin 2015 - 7:00

Ahah ça correspond tant ...

Heaven
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 26
Localisation : 69

http://www.alittlemarket.com/boutique/aelfea-2044705.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Sam 13 Juin 2015 - 22:34

Ouais !
grave comment c'est trop moi en vrai Very Happy Laughing

Un coup de coeur



Un sourire


r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par r'Eve le Dim 14 Juin 2015 - 13:56

Aujourd'hui j'vais vous causer caca boudin
Pourquoi ?
Paske là maintenant j'ai cet infirmier qui me revient en tête
Celui que j'ai vu cette semaine et auquel j'ai du expliquer ce qu'était la coloscopie et plus précisément sa ... PREPARATION ! What a Face

Je sais pas si vous êtes à table donc je vais vous passer les détails ^^

Avant hier, j'ai eu un échange très intéressant avec une chirurgienne
Elle m'a dit que la coloscopie était la SEULE médecine préventive
Elle m'a dit que contrairement à la mammographie, la coloscopie était la SEULE technique qui permettait d'éviter d'avoir un cancer. Cancer du colon

Pourquoi j'vous dit ca ?
Ben ... en fait c'est mes oignons
J'voulais le dire c'est tout

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evadée dans la Vallée infernalE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 33 sur 34 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum