Cissy Ziryab - Confession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cissy Ziryab - Confession

Message par Cissy Ziryab le Jeu 8 Jan - 23:52

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord avant d'entrer dans les détails de la présentation, voici le pourquoi de mon pseudo:

-Cissy:
Mon surnom depuis mon enfance en référence à mon prénom et aussi en rapport avec l'histoire et les films de Sissi l'Impératrice (si si!). De plus c'est un pseudo qui peut se prononcer facilement partout dans le monde... Plutôt pratique!

-Ziryab: En hommage à monsieur Abou al-Hassan Ali ibn Nafi, alias "Ziryab", d'origine Irakienne né en 789. Musicien, poète, astronome, géographe, gastronome exilé au début du IXe siècle en Andalousie musulmane, œuvrant à la cour de Cordoue.
Il est le grand précurseur de divers raffinement en Occident... L'histoire confirme aussi que nous lui devons en partie:
L'évolution des Arts Culinaires et l'apparition de l'Art de la Table ( Ordre des plats, vaisselle appropriée, nouvelles saveurs venues d'orient, épices etc.)
Il emporte également avec lui les tenues faites de beaux tissus, qui séduisent à la cour de Cordoue. Ziryab est donc également le précurseur de la mode, par saisons, apportant des tissus nobles, l'élégance, le raffinement, de nouvelles règles d'hygiène, divers soins de beauté...
De plus étant donné que c'était un être multiple, complet, et ce en rapport avec tous nos sens, je pense qu'il a sa place ici, avec les "hyperesthésistes" que nous sommes pour la plupart! Et puis il faut dire que dans "Ziryab" on pourrait presque entendre "ZèBre"...
C'est pour moi une découverte récente et je me suis retrouvé fasciné par ce merveilleux personnage! Je pense qu'il peut vous fasciner aussi Smile


Maintenant je vais vous faire part du comment j'ai découvert ce qu'est un "surdoué" et en quoi je pense l'être ??? ...

Je me promenais il y a un mois environ dans une librairie, lorsque mon attention fut attirée par deux livres que j'ai immédiatement acheté et lu: "Trop Intelligent pour être heureux" de Jeanne Siaud-Fauchin bien sûr, et "Je pense trop" de Christel Petticollin...
Et là ce fut beaucoup d'émotion pour moi, le sentiment de se sentir compris, de se lire et enfin de mettre des mots sur ce qui ne va pas afin de pouvoir se comprendre! C'est un réel soulagement au fond... Vivre des années "à coté" sans savoir réellement ce qui cloche, ce qui fait la différence c'est dur... Je me rend compte que de ne pas avoir été diagnostiqué dès l'enfance est un réel problème dans ma vie, j'ai eu une scolarité difficile et une vie familiale aussi. J'ai toujours eu e sentiment d'être décalé et on me la fait ressentir. Depuis toute petite on se moque de moi: "tu planes", "tu es dans la lune", "réveille toi". Si seulement les types "hémisphère gauche" pouvait comprendre ce que l'on endure... En plus de se supporter nous supportons aussi les autres et ce, de façon involontaire. Car oui je me suis reconnu à propos de: l'hyperesthésie, l'hypersensibilité, l'hyper lucidité, l'empathie...

En ce moment même où je vous écris je suis très fatigué. Je suis perdue, j'ai du mal à réfléchir, je n'arrive pas à mémoriser, à penser "utile"... Bref je suis paumé.

J'ai arrêté mes études au bac littéraire. J'ai commencé une licence en histoire de l'art que j'ai arrêté au bout de 3 mois à la fin je n'y allais presque plus. C'est un calvaire pour moi les études, je ne supportais plus d'être évalué, je juge tout comme inutile, inapproprié, une grande perte de temps et je trouve même que le système des études aujourd'hui est une "grande blague". Ayant fait lors de mes 3 années de lycée, histoire de l'art en option où je me régalais, j'attendais de découvrir le nouveau fonctionnement de la faculté. Je ne regrette pas d'avoir essayé....Mais...

Ma grande difficulté aujourd'hui c'est de trouver ma voix car étant passé par l'intérim, 9 mois de Mcdo, les maisons de retraites, l'armée de terre, la restauration... Je ne sais plus quoi faire de moi. Il m'est impossible de m'imaginer entrain de me résoudre à vivre dans une société qui ne me correspond pas, avec un travail qui ne plait pas. Dans ces cas là je me dis à quoi bon?!
Depuis petite j'ai hésité entre mille et une voie: très tôt je me suis mise à lire beaucoup, les livres étaient un refuge, une échappatoire et un moyen de m'évader (je suis sure que vous voyez ce que je veux dire!) et j'étais passionné d'égyptologie, d'archéologie, d'ethnologie, de culture en tout genre... J'adorais la nature aussi. Et la danse.

-Au collège: Ma grande passion étant la danse j'envisageais de devenir danseuse ou chorégraphe. Puis comme je dessinais beaucoup aussi, ce fut le stylisme de mode, c'est pourquoi j'ai failli partir en lycée d'art appliqué mais je n'ai pas poursuivi. Sans regret puisque connaissant le niveau de ses écoles je pense que je n'aurais pas été assez forte... En 3e je me découvre une passion pour la littérature notamment grâce à une super prof et prend la sage décision d'aller au lycée suivre une filière générale, avec l'envie de faire de l'histoire de l'art...

-Lycée: Dans mes premiers choix post-bac, j'hésitais entre la psychologie, l'art ou l'anthropologie... Puis me vint la passion du maquillage... J'ai donc trouvé une école d'esthétique pour faire un BTS, dans le but d'intégrer une école de maquillage artistique par la suite. Mais (encore un) comme j'ai réussi mon épreuve d'Hist de l'art brillamment au bac j'ai décidé de poursuivre dans cette direction... Ce qui ma motivé c'est d'avoir dépassé toute la classe en ayant fait un travail entièrement seule, qui ma passionné et que j'ai réussi. J'ai alors compris que j'avais de réelles capacités mais que le système actuel ne me convenait pas pour l'exploiter...

-Université: J'étais hyper contente à l'idée de se nouveau départ. Les études ça fait bien à ce qu'il parait? Je pensais avoir trouvé ma branche et ainsi m'épanouir enfin. J'étais très impatiente et curieuse de commencer les options Russe et Anthropologie. Mais le fonctionnement ma déplu réellement. Je préférais allé courir le matin quand il faisait beau plutôt que d'assister à un cour de patrimoine dont je connaissais les notions. Ah ma patience légendaire... Je ne sais si c'est le cas pour certains d'entre vous mais j'ai un réel problème avec le temps. Je ne supporte pas l'idée de perdre du temps ou de m'ennuyer. C'est terrible, j'ai l'impression que c'est comme une sorte de "gaspillage" de la vie ça m'énerve et me déprime...  Shocked
Vu l'ambiance générale du truc qui s'annonçait pas super bien (il faut dire aussi que j'ai été découragé par le manque de confort, du rythme de vie inapproprié) j'ai REconsidéré mes choix et me suis dit que j'avais besoin de "professionnalisme", d'action étant donné que je préférais être dehors que dans une salle de classe. Je me suis donc retrouvé au CIRFA du coin qui ma fait passé mes test d'aptitude physique et psychotechnique (Horreur: j'ai RATE TOUT les test psy!! Même les test littéraires :s Lors de l'entretient l'adjudant n'a pas compris le décalage entre ma maturité, ma façon de voir les choses, de me comporter et les résultats des test. Je savais donc à ce moment là que pour intégrer l'école des sous-officiers c'était mort. Mes nouveaux espoirs partaient en fumée...).

Néanmoins je décidais de creuser encore et donc de poursuivre en faisant une découverte militaire d'une semaine. J'ai été très bien noté, excellent partout sauf un moyen pour le physique. Je ne regrette pas non plus ce passage là, je me suis testé d'avantage! Mais l'idée de défendre des idées qui ne sont pas les miennes ne collait pas au plus profond de ma personne... J'ai donc décidé de stopper pour me pencher vers le concours de sous-officiers de gendarmerie, où j'ai raté l'écrit... Pourquoi? Parce qu'ayant fait du littéraire je n'ai pas fait le bon compromis entre le nombre d'idée que j'avais (beaucoup trop par rapport à ce qui était demandé) et la longueur de mon écrit... Trop long... Beaucoup trop, presque 10 pages en 3h et je n'ai malheureusement pas eu le temps de terminer la fin de la dernière partie et ma conclusion: Eliminatoire. Dommage, j'avais bien réussi le reste... Je m'en suis voulu de m'être fait piéger aussi facilement sur un sujet qui été très facile! En effet ayant l'habitude des épreuves de 4h j'ai mal géré mon temps et la quantité d'informations à traiter. Mais pourtant là aussi je ne regrette pas d'avoir passé mon chemin pour diverses raisons...

Après tout ça, je suis revenue au maquillage artistique en prenant l'initiative de m'inscrire dans une école. Au début j'étais impatiente de commencer et très emballé... Mais une foi de plus j'ai flanché. J'ai interrompu les financements pour ma place 2 mois avant la rentrée et me suis désisté. Je trouvais que c'étais trop cher payé pour 2 jours de cours par semaine sur une année, je me suis dit " Et si ça ne me plait pas? Et si je rate? Si je découvre que je n'ai pas assez de talent??"
La peur d'affronter les choses et le manque de confiance en moi a trop empiété sur ma vie personnelle... Ca ne peux plus durer.

Est-ce que certains d'entre vous sont passés par là? Se retrouvent dans ce que je dit?
Pensez vous que la "surefficience" mentale peut en être la cause?

J'ai essayé d'expliquer aussi brièvement que possible les impasses auxquelles j'ai été confronté et celle dans laquelle je suis en ce moment...
C'est une présentation comme une sorte d' "autoportrait chronologique". Histoire de rentrer dans le vif du sujet dès le départ!  Laughing
je ne sais plus trop où j'en suis, qu'est ce que je veux.
J'envisage de consulter un psychologue je me dis que ça pourrait m'aider sur certains points?
Mille excuses pour les fautes qui m'auraient échappé!

Bien à vous
Smile
Cissy Z


Dernière édition par Cissy Ziryab le Sam 10 Jan - 14:57, édité 1 fois

Cissy Ziryab
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cissy Ziryab - Confession

Message par Abonné absent le Ven 9 Jan - 7:30

Bonjour Cissy et bienvenue cheers

J'ai eu un peu le même questionnement. J'ai résolu le problème d'ennui des études en bossant dans le même domaine à mi-temps. En fait je faisait 2/3 temps au boulot et 2/3 temps à l'école (informatique). Des grosses journées.
De bosser à côté ça te permet de relativiser les informations que tu apprends.
Et puis 8 ans plus tard j'en ai eu marre à nouveau et je suis retourné à l'université pour des cours de gestion.
Il peut être opportun de choisir une voie en se disant que c'est pas si mal puis bifurquer plus tard. Au moins on a un métier, puis plusieurs. Mais il en faut au moins un.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cissy Ziryab - Confession

Message par Invité le Sam 10 Jan - 10:52

Bienvenue à toi Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cissy Ziryab - Confession

Message par EmiM le Sam 10 Jan - 10:59

Bienvenue à Toi, bonne balade parmi nous ! cheers

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cissy Ziryab - Confession

Message par Cissy Ziryab le Sam 10 Jan - 15:11

Salut! Merci merci Smile

Oui je pense en effet que ca serait le mieux... Travailler tout en étudiant ça permet de relativiser! Et quand il y a un coup dur on sait qu'on ne fait pas les choses inutilement, ça prend du sens...

En ce moment j'ai un projet de création d'entreprise avec une amie de 50ans qui a un bon bagage professionnel dans l'entreprenariat. C'est une création d'un nouveau concept de restauration et donc très long à préparer et à financer... Mais je n'en dirais pas plus pour le moment Smile

Donc en attendant je pense que vais me lancer dans la vente à domicile dans la cosmétique. J'ai envoyé les candidatures. Ca serait l'idéal ça me permettrait de gérer mon temps et garder une certaine indépendance car j'avoue avoir été dégouté du monde du travail. Et j'aurais une sureté au cas où le projet n'aboutirai pas.


Cissy Ziryab
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cissy Ziryab - Confession

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum