Séparations difficiles

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. le Sam 3 Jan 2015 - 14:38

Silwilhith a écrit:
PadMan a écrit:Cool ça fait plaisir et la prochaine fois que je donne des conseils à des couples amis qui se confieraient à moi, je la retiens cette possibilité futée de laisser les enfants in situ !
J'y avais pensé aussi mais dans ce cas les parents n'ont plus de "chez eux". Mon ex et moi avons des conceptions très différentes de comment tenir un logement. On s'arracherait les yeux si on devait partager le même lieu.

Le paradoxe c'est qu'au final quand ça se passe bien tu te demande pourquoi tu t'es séparé. Mais on ne marie plus par raison au XXIe siècle.
(exception manifeste de LaGamouche apparemment, well done !) Very Happy

Je vous propose, pour ne pas polluer ce post, d'en lancer un nv sur notre articulation ici, si ça vous dit d'en discuter.
Sil, merci de ton accueil, dsl d'avoir envahi!

LaGamoucheZ.
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 14:45

A la base on pensait attendre que notre fille soit plus grande, d'un an peut-être...Mais en pratique, les journées sont pénibles pour tout le monde.
Surtout que plus ça va et plus ses défauts me sautent à la gorge. Je repense à des anecdotes qui me montrent que mon choix est le bon, mais qui du coup rendent la cohabitation pénible.

Bon, ceci dit, maintenant je lui parle entre 4 yeux sans hésitation, mais ce n'est pas pour dire des choses agréables. Ce midi, par exemple, lui dire que ok les bébés c'est "pas son truc" mais qu'aller la voir quand elle pleure de douleur et que je suis en haut en train de coucher notre fils pour la sieste c'est le minimum syndical.
J'ai juste envie de lui balancer son ordi quand je le vois imperturbable sur wow pendant qu'elle hurle. Sad

Et dire qu'il ne lui fait jamais un bisou, un sourire...Il la traite comme si c'était une extension de moi. Si je ne pensais pas que ça s'arrangera quand elle ne sera plus bébé je pense que je serais très déprimée.

Je m'en veux tellement d'avoir si mal choisi mon compagnon. Heureusement, quand il s'implique c'est un bon père, sinon le tableau serait complet.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. le Sam 3 Jan 2015 - 14:49

C'est dur ZeBrebis. Entrer en relation avec un bébé n'est pas simple, mais pour les mères non plus, je ne sais pas pourquoi certaines personnes pensent qu'il n'y a pas d'effort à faire, ou que si un des deux parents gère l'autre peut démissionner...

LaGamoucheZ.
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 14:50

Labarum a écrit:ça m'a fait du bien de témoigner de ça... merci pour vos réponses sunny

Merci à wil pour l'idée du fil.
Je n'ai fait que relater mon (mes) expérience(s) qui sont anciennes pour moi maintenant et dont je peux aprler avec le recul des années. Mais c'est un sale moment à passer.

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 14:59

ZeBrebis a écrit:J'ai juste envie de lui balancer son ordi quand je le vois imperturbable sur wow pendant qu'elle hurle. Sad
Tu peux peut-être essayer de lui dire que c'est un 'mod' et qu'il faut aller lancer les sorts de calins avant que le timer s'arrête pour avoir de l'XP supplémentaire ?
(je plaisante) Razz

Ca semble ambitieux qu'avec son manque de réactions vous ayez décidé d'une garde alternée. Est ce qu'il se réfugie dans WoW pour échapper à la cohabitation difficile ?
Tu imagines qu'il fasse pareil quand il aura la garde de la petite sans que tu sois là pour veiller sur elle ?

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 15:02

Il me semble qu'il ne veut pas la garder tant qu'elle est bébé. Peut-être que dans un premier temps notre fils fera seul l'alternance...

Et, non, wow c'est depuis avant qu'on se connaisse. Ce qui habite le plus clair de son temps libre, comme le forum pour moi sauf qu'il ne met que rarement un pied hors de la maison.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. le Sam 3 Jan 2015 - 15:08

Heu, mais? donc il pourrait passer un ou deux ans sans voir sa fille du tout, et d'un coup débarquer dans sa vie?
Pardon de mettre les pieds dans le plat, mais ça me parait compliqué...

Il ne fait rien avec les bébés, jamais le bain, changer la couche, jouer, donner à manger?
(Enfin, je sais que ça ne me regarde pas, mais il me semble qu'il y a un truc à faire, là, non?)

LaGamoucheZ.
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 15:12

LaGamoucheZébrée a écrit:Bonjour
.
Nous sommes en garde alternée, mais les enfants ne bougent pas, c'est nous qui changeons d'appart.
fants aussi (et mon ex aussi!)

par LaGamoucheZébrée le Sam 03 Jan 2015, 14:33

Missterieuze a écrit:


Ne se justifie qe celui qui a quelque chose à se reprocher !!


J'ai toujours eu bcp de mal avec cette expression, surement parce que j'aime à expliquer, tenter de faire comprendre les tenants et aboutissants à mes interlocuteurs, et que souvent on me renvoie que je me "justifie".
Donc, bon, elle est un peu lapidaire, tout de même, parfois des gens expliquent sans être fautifs ;-)

Bravo !!!! Que les parents adultes responsables assument de devenir des Sans domicile fixe est finalement un très bonne chose pour les enfants visiblement. J'irai voir ton fil.

Pour ce qui est de se justifier, tu as raison, néanmoins, c'est un exercice à apprendre et loin d'être simple. Le besoin d'expliquer, de s'expliquer est éducatif ( et surement une sorte de projection de HP qui a besoin de tout décortiquer de tout expliquer) et permet aussi de justifier de son innocence, c'est vrai !
Pourtant, quand on apprend à ne pas le faire, à laisser à l'autre la responsabilité de ses pensées et de ses dires et qu'on n'en fait pas "notre propre problème" alors, on se soulage de poids qui ne sont pas notres.
Qui plus est, dans un divorce qui se passe mal, car, cette phrase incivise est celle qui est véhiculée par l'ex conjoint. A chaque fois que l'on se justifie, on donne l'opportunité d' une nouvelle accroche sur laquelle l'autre pourra à nouveau moudre son grain. "tout ce que vous direz sera SERA retenu contre vous...."
Le silence fini par lasser l'autre, il attend la réaction.... qui ne vient pas ! Dur de résister mais ça marche (y compris dans le boulot...)
Je ne veux pas non plus polluer ce fil alors j'arrête là mais, il suffit de lire quelques fils où quand l'un réponds c'est une ascension de réponses plus "agressives" les unes que les autres".
Je n'y parvient pas toujours, mais j'essaye sans cesse et souvent, ça marche Exclamation

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 15:15

Silwilhith a écrit:T'es tu fait aider par une psychologue ? Parce que tu as l'air d'en avoir gros sur la patate.

oui, gros sur la patate, c'est le minimum : j'ai vu mes enfants enlevés sous mes yeux dans des conditions atroces, je suis parti en dépression, j'étais chef d'entreprise => liquidation judiciaire, pas de moyens pour garder la maison (location / heureusement ça au moins ça a été plus simple)... ni les meubles, j'ai du donner presque tous mes meubles... pointé du doigt comme un mouton noir par mon cercle social quasi exclusivement très catho pratiquant tout ça... j'en passe mais j'ai pris très très cher, d'autant que Madame avait préparé et scénarisé des mois en amont sa séparation ponctuée de sketches tous plus surréalistes les uns que les autres ; de mon côté je me suis pris une brique dans la tronche, j'avais un train de retard, le temps que j'imprime ce qui se passe, j'étais à poil.
Elle a parfaitement exploité mes faiblesses et notamment mes difficultés à faire face à l'injustice, elle a su retourner ce handicap contre moi d'une manière malheureusement brillante et in-croy-a-ble-ment machiavélique.
Donc dans un premier temps, tu hurles à l'injustice... et personne ne t'entend, sauf les inconditionnels (parents) et encore ils ont eu des doutes au début... Après tu percutes que c'est mort, direction psychiatre, une cata le genre qui parle pas, dis pas un mot et quand je lui pose des questions, il répond : "laissez moi faire mon travail"... là je me suis dit que ça ne me mènerait nulle part, donc exit le psychiatre... le psy du centre public local : une horreur, après avoir été reçu à deux avec mon ex-épouse [entretien que j'ai bien gardé en mémoire et que j'ai pu analyser par la suite ; je reste encore stupéfait du nombre de techniques manipulatoires caractéristiques qu'elle a mis en place au cours de cet entretien et notamment bien sûr des déclarations qu'elles savaient tout à fait fausses dans le seul but de me voir réagir bille en tête contre l'injustice...], j'ai eu droit a des séances individuelles au cours desquelles j'avais l'impression d'être en garde à vue avec un vicieux qui veut te faire dire que tu as été cogné toute ton enfance, etc. ce qui est faux mais il a suivi les déclarations de madame... ! je te laisse juger du traumatisme...
A la limite SDF, j'ai eu une veine énorme et je suis parti en coloc chez mon meilleur pote à l'autre bout de la france ; j'ai entamé ma reconstruction seul les premiers mois puis je me suis fait accompagné par une psy géniale, notamment pour arriver à gérer des crises d'angoisses assez sévères.
Après ne te méprends pas, en parler me refait automatiquement revivre ces émotions, mais aujourd'hui je suis assez tranquillement au dessus de tout ça ; restez au dessus de la mêlée, c'est un bon truc, l'amour aide beaucoup aussi.
Y a plein de volets à raconter, notamment comment la chancelière Palpatine (c'est son petit surnom) a pu à ce point basculer du côté obscur... une faille narcissique cristalisée pendant son adolescence, un conflit de loyauté historique envers elle-même et une profonde divergence idéologique entre nous, mais tout ça est une autre histoire^^

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 15:19

LaGamoucheZébrée a écrit:
Il ne fait rien avec les bébés, jamais le bain, changer la couche, jouer, donner à manger?
(Enfin, je sais que ça ne me regarde pas, mais il me semble qu'il y a un truc à faire, là, non?)
A un moment il la mettait sur ses jambes et lui faisait travailler son équilibre. Par contre, maintenant qu'elle veut s'entraîner sérieusement à marcher c'est moi qui m'y colle. Il lui a rendu quelques sourires, mais plus maintenant, sans doute parce qu'il est plus fâché qu'avant contre moi.
Il ne donne ni bain, ni repas, ne joue pas, ne câline pas, n'embrasse pas, a changé 3 couches des fois où je lui avais laissée alors qu'elle dormait (il n'aimait déjà pas que je la lui laisse une heure, sous prétexte que je l'allaitais). Il a participé autant qu'un invité qui aurait bien voulu rendre service ponctuellement.

Si tu penses qu'il y a un truc à faire je suis toute ouïe What a Face

Je pense qu'elle verrait un peu son père en ma présence, et qu'il ferait partie des familiers tout de même...

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 15:28

Missterieuze a écrit:Bravo !!!! Que les parents adultes responsables assument de devenir des Sans domicile fixe est finalement un très bonne chose pour les enfants visiblement.

L'alternative est originale ! perso, j'ai étudié les possibilité de garde alternée "classique"... arf, c'est pas évident dans mon cas ; je pense qu'il faut éviter toute généralisation, et qu'en la matière il n'y a que des cas particuliers. le bonheur des enfants passe par le bonheur des parents ; comment envisager qu'un enfant puisse s'épanouir sereinement avec un parent malheureux ? j'ai des doutes sur le fait que bcp de gens puissent s'épanouir en état SDF... après que certains y arrivent là d'accord !
En ce qui me concerne j'ai besoin de refaire ma vie, d'ailleurs madame le vit très mal et se montre d'une jalousie destructrice... mais bon c'est ma vie, je ne suis plus sa marionnette...

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 15:43

Je réalise que je n'ai pas parlé de mon organisation de garde. Dès le départ, il y a 4 ans, les enfants ont demandé à passer tous leurs week-ends chez moi.
Devant le JAF j'avais demandé la garde alternée et elle la garde classique avec droit de visite tous les 15 jours. Elle a évidemment gagné mais on a eu la sagesse de s'assoir sur l'ordonnance de non-conciliation et de faire comme les enfants l'avait demandé.

C'était dur au début de ne voir mes enfants que les week-ends, de ne plus savoir comment s'était passé leur journée à l'école. C'était également compliqué pour rencontrer d'autres femmes, n'ayant que les soirs de la semaine pour le faire. Mais finalement j'ai fini par m'y faire et avoir ma semaine pour moi et les w-e pour les enfants.
Mais c'est surtout très avantageux pour elle qui a tous ses w-e de libre, et y a pris goût au point qu'elle râle quand je participe à des compétitions sportive le dimanche et que je ne peux pas prendre les enfants.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 15:48

ZeBrebis a écrit:A la base on pensait attendre que notre fille soit plus grande, d'un an peut-être...Mais en pratique, les journées sont pénibles pour tout le monde.
Surtout que plus ça va et plus ses défauts me sautent à la gorge. Je repense à des anecdotes qui me montrent que mon choix est le bon, mais qui du coup rendent la cohabitation pénible.
Si tu attends, c'est pour voir la situation s'améliorer, sinon tu perds ton temps. Avez vous exploré les pistes du style conseillère conjugale, psy (le même pour deux si la situation est encore potable ; deux différents si la situation est fortement dégradée amha)

ZeBrebis a écrit:Bon, ceci dit, maintenant je lui parle entre 4 yeux sans hésitation, mais ce n'est pas pour dire des choses agréables. Ce midi, par exemple, lui dire que ok les bébés c'est "pas son truc" mais qu'aller la voir quand elle pleure de douleur et que je suis en haut en train de coucher notre fils pour la sieste c'est le minimum syndical.
J'ai juste envie de lui balancer son ordi quand je le vois imperturbable sur wow pendant qu'elle hurle. Sad
Ok, je vois bien le tableau, on est dans un des travers que j'ai eu ; en ce qui me concerne et cela ne vaut pas nécessairement pour vous bien sûr, c'était une forme de contestation (puérile je sais, c'était nul je sais et d'ailleurs tu peux être sûre qu'il le sait aussi au fond de lui) face à un sentiment d'impuissance et d'impasse. Une fois la machine a briser le couple lancée, c'est très chaud de faire machine arrière mais amha un happy end passe par une restauration de l'écoute et des sacrifices importants sur le moment, mais rien à côté de ce que pourrait être une séparation. à titre d'exemple, je m'estimais mis à l'écart des choix éducatifs de nos enfants, elle affirmait le contraire mais in fine elle souhaitait que je me rallie à ses idées, toute idée contraire n'étant pas recevable puisqu'en contradiction avec ses dogmes.

ZeBrebis a écrit:Et dire qu'il ne lui fait jamais un bisou, un sourire...Il la traite comme si c'était une extension de moi. Si je ne pensais pas que ça s'arrangera quand elle ne sera plus bébé je pense que je serais très déprimée.
c'est aussi une facette de mon histoire, bon pas à ce point là, disons que perso c'est vrai que j'ai du mal à trouver un bébé intéressant et j'ai toujours eu tendance à privilégier la grande aux deux autres au début mais je n'ai pas eu besoin de me corriger sur ce point, les bébés grandissent vite, je les ai vite trouvés tous trois intéressants et tout est rentré dans l'ordre (bon j'en suis pas fier)

ZeBrebis a écrit:Je m'en veux tellement d'avoir si mal choisi mon compagnon. Heureusement, quand il s'implique c'est un bon père, sinon le tableau serait complet.
Alors là je veux pas être déplacé, alors si tu trouves que j'abuse, j'effacerais ok... : je te parie un restau que c'est + lui qui a envie de te quitter (mais il n'y arrive pas, ouais je sais les mecs c'est un peu des mauviettes guimauves quand il s'agit de larguer...), + que toi tu n'en as envie.

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 15:58

Ce qui peut faire du bien aussi, pour soi-même, c'est d'écrire, à condition de ne pas faire lire sa prose.
J'avais rédigé ainsi il y a 2 ans un "papier" de 6 pages intitulé "two years in the merde". Je me le relis parfois pour voir le progrès accompli depuis.
Mais je pense que personne d'autre ne le lira jamais.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 16:00

Ecrire c'est cool, vraiment cool, quand tu te relis à froid tu te rends tout de suite compte de ce qui va pas et tu peux faire une auto critique profitable. amha. j'adore écrire^^

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. le Sam 3 Jan 2015 - 17:08

[quote="Missterieuze"]
Bravo !!!! Que les parents adultes responsables assument de devenir des Sans domicile fixe est finalement un très bonne chose pour les enfants visiblement. J'irai  voir ton fil.

[/quote]

Ca m'interpelle ta vision des choses.
Soit on considère qu'avoir deux maisons est être SDF, et tant qu'à faire je préfère que ça soit moi plutot que mes loulous (qui voudrait mettre SDF des enfants de 5 et 7 ans?)
Soit on considère qu'on a deux maisons, une où on n'est jamais seule (comme tout parent, lol), et une qui n'est qu'à moi le temps où j'y suis, et que je dois laisser en état correct en partant.
J'avoue, je considère que j'ai deux maisons, pas que je suis SDF, lol!


LaGamoucheZ.
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 17:14

LaGamoucheZébrée a écrit:J'avoue, je considère que j'ai deux maisons, pas que je suis SDF, lol!
Comment vous allez faire pour la déclaration d'impôts ? Vous domicilier ensemble avec les enfants et déclarer une résidence secondaire ?
(je sais je suis horriblement pratique et bureaucrate) Laughing

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 17:14

LaGamoucheZébrée a écrit:
Ca m'interpelle ta vision des choses.
Soit on considère qu'avoir deux maisons est être SDF, et tant qu'à faire je préfère que ça soit moi plutot que mes loulous (qui voudrait mettre SDF des enfants de 5 et 7 ans?)
Soit on considère qu'on a deux maisons, une où on n'est jamais seule (comme tout parent, lol), et une qui n'est qu'à moi le temps où j'y suis, et que je dois laisser en état correct en partant.
J'avoue, je considère que j'ai deux maisons, pas que je suis SDF, lol!

tu as de la chance, il se dit que bcp d'enfants de garde alternée le vivent (très) mal et se disent SDF... tout dépend de comment les parents gèrent... et parfois ils gèrent mal... perméabilité entre les deux domiciles trop faible avec des gestes symboliques horribles comme la remise des clefs au père quand on va chez la mère et réciproquement... tout est dans le conflit de loyauté...

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 17:19

Je pense en effet que je dois lui taper depuis longtemps sur le système et que lorsqu'il boude l'enfant c'est moi qu'il boude. Ce que je trouve crétin car c'est aussi l'enfant qui morfle quand il se conduit comme ça.
Avec le grand il a décidé de se faire des tête à tête à présent, et passe du temps juste avec lui. Il vaut mieux pas que je vienne partager le moment quand il a décidé d'être en sa compagnie sous peine d'avoir un regard noir.

Et je comprends que je puisse l'agacer, j'ai plein de défauts difficiles à vivre (du mal à être dans les soirées mondaines, et surtout ma négligence envers les objets et l'argent qui fait qu'il y a du gâchis par ma faute...
Mais il m'a traitée très durement, presque jamais gentiment, me faisant ce que j'appelle des "coups de pute" sans jamais s'excuser, décidant sans moi pour des choses me concernant (où et quand nous partirions en vacances, quand on recevrait du monde, achetant une voiture hors de prix, m'autorisant à la conduire mais me disant qu'il ne paierait plus l'assurance de ma petite voiture à moi du coup...).
Il trouve ce que je dis pas intéressant, mes blagues nazes, surveillant fut un temps mon poids, me disant que si j'étais si intelligente j'aurais fini mon master...

Je ne veux plus le voir, il ne m'aime pas, on est tous deux d'accord sur ça.
Reste à voir les termes de la séparation.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 18:02

tu vis des moments délicats, j'en suis désolé. il a tendance à manipuler... après c'est un comportement très fréquent, y a qu'à ouvrir les magazines pour voir à quel point toutes les femmes voient des PN partout... c'est pas forcément pathologique, en fait rarement pathologique selon moi... Manque de maturité, manque de savoir communiquer et hop on se comporte comme un gamin capricieux... et on joue solo alors qu'on est sensé joué en équipe...
J'imagine qu'il n'a pas toujours été comme ça (?) sinon tu ne serais pas avec lui (?) je connais aussi l'excuse de il a toujours été comme ça mais je ne l'ai pas vu... bon je la trouve très moyenne celle là...
Donc j'imagine qu'il s'est replié progressivement sur lui-même ; il dit qu'il ne t'aime pas mais il est encore là... ou la séparation est actée moralement sans aucun doute possible ?
après je ne veux pas te paraitre matérialiste, mais quand les choses s'accélèrent à la fin, ça peut partir en sucette sur des trucs qui font bien mal genre le logement : est-ce que vous avez acheté, à deux ? SCI, indivision, etc. ouais je sais c'est pas glam mais bon quand viens le moment de chacun pour soi, mieux vaut éviter les surprises...

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 18:15

C'est à dire que c'était visible mais qu'à l'époque mon estime de moi frôlait le 0...et qu'en effet ça a empiré.
La maison est entièrement à lui. D'ailleurs il avait complètement refusé que je vienne à la signature devant notaire, et m'a demandé de préparer un apéritif pour fêter ça ensuite.

Le notaire est arrivé très en retard, il ne m'a même pas prévenue, je me suis retrouvée avec un apéritif qui avait refroidi et que personne n'est venu manger parce qu'il était trop tard. Pas d'excuse non plus. Et je m'étais inquiétée de ne pas le voir revenir, au point de prendre des nouvelles et d'entendre que c'était juste le notaire qui s'était ramené 2 heures après l'heure qu'il avait indiquée pour le rdv.
Plus ça va, plus je pense à ces différents moments où je me suis sentie meurtrie et plus j'ai envie de lui gueuler des insultes au visage. Mais ce serait idiot, blessant inutilement et contreproductif pour les enfants.

Je n'ai pas de revenus, j'ai parfois puisé dans l'argent de ma grand - mère parce qu'il ne mettait pas toujours l'argent liquide à disposition, financièrement je suis comme une nouille. Mais il m'a dit que je pourrai prendre les allocs, les affaires des enfants dont j'ai besoin et qu'il paierait la cantine, garderie, les vêtements, pour eux.

Il n'a pas que des mauvais côtés tout de même Wink

La séparation est actée. Il dort depuis très longtemps sur le canapé. Depuis des mois on ne fait plus semblant de s'embrasser, et on échange des regards agacés plus qu'autre chose.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 18:25

ZeBrebis a écrit:Je n'ai pas de revenus, j'ai parfois puisé dans l'argent de ma grand - mère parce qu'il ne mettait pas toujours l'argent liquide à disposition, financièrement je suis comme une nouille. Mais il m'a dit que je pourrai prendre les allocs, les affaires des enfants dont j'ai besoin et qu'il paierait la cantine, garderie, les vêtements, pour eux.
Si tu ne bossais pas alors qu'il bossait, il te doit une pension dite 'compensatoire'.
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1760.xhtml

Si vous avez les enfants en garde alternée, il ne te devra pas de pension alimentaire mais devra contribuer aux frais de vie des enfants à la même hauteur que toi. C'est probablement pour cette raison qu'il est si enthousiaste à l'idée de les prendre à mi-temps. Parce que toi ne travaillant pas et lui ayant un haut train de vie, si tu as les enfants à temps plein il va devoir casquer un max en pension alimentaire.
http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/obligations-alimentaires-et-pension-alimentaire-11921/obligations-alimentaires-11926/

Je pense que tu fais vraiment une erreur avec ton idée de garde alternée.

As tu pris contact avec un avocat ? Tu devrais avoir droit à l'aide juridictionelle et ça ne te coûtera pas un sou.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 18:29

Pour la prestation, non...C'est peut-être pour ça que le mariage ne lui disait rien, nous sommes seulement pacsés.
Mais j'ai ma famille qui me soutiendra, et je vais trouver un emploi, me débrouiller. J'ai une licence de mathématiques, je suis intelligente et pleine de conscience professionnelle...je peux être utile à un employeur je pense.

Pour le reste, je ne sais pas. Je vais contacter une assistante sociale dès que mon grand aura repris l'école. Donc lundi Smile
Ceci étant, je crois qu'il aime beaucoup son fils et comme je le disais il lui parle de manière parfaite, en très bon père. Et il adore l'emmener à l'école quand il est de congés  (et qu'il pourrait dormir), donc je crois que ce n'est pas financier pour le coup, l'envie de prendre les enfants.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Invité le Sam 3 Jan 2015 - 18:39



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 1:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Switch71 le Sam 3 Jan 2015 - 19:04

ZeBrebis a écrit:
La séparation est actée. Il dort depuis très longtemps sur le canapé. Depuis des mois on ne fait plus semblant de s'embrasser, et on échange des regards agacés plus qu'autre chose.

ça me rappel mon été avec mon ex-femme. C'est juste humainement pas tenable. Crying or Very sad

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2026
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum