Séparations difficiles

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 10:46

Bonjour,
Je créé ce fil pour pouvoir discuter et, le cas échéant, s'échanger des conseils concernant les phases de séparations d'avec le conjoint, surtout quand il y a des enfants et que ça se passe mal.
L'idée n'est pas de se créer un 'SOS Papas' à nous mais plutôt un 'SOS Parents'.
Perso ça a été très compliqué il y a 4 ans, très pénible, et puis j'ai réussi à stabiliser la situation (en me mordant la langue à chaque frustration).
Je crois que l'essentiel est l'intérêt des enfants. Ils n'ont pas à payer pour leurs parents qui se séparent.
A vous lire,
Sil

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 12:12

Merci pour l'initiative Silwilhith, il y a moyen que je squatte ici quelques temps !
3 enfants jeunes de 5-7-10 ans et une futur ex-femme (il y a juste eu une audience JAF en 15 mois pour le moment et une ordonnance de non-conciliation) ; une vie en miettes, du très grand n'importe quoi, des accusations très graves, main courante, plainte, etc.
En un mot : galère !
Et sinon oui l'essentiel est l'intérêt des enfants, comment faire au mieux ? c'est si compliqué... Du haut de mon poney, j'en suis à me concentrer sur la réduction jusqu'à disparition des conflits de loyauté : je dis à mes enfants que j'ai bcp aimé leur mère, qu'ils ont tous été désirés, je ne manque pas une occasion d'évoquer une anecdote d'un bon moment passé avec mon ex-femme... J'augmente au maximum la perméabilité des biens des enfants (vêtements, jouets) entre chez Maman et chez Papa... Je libéralise au maximum les communications avec leur mère... et surtout, je réduis au MAXIMUM les communications directes avec elle, j'ai blacklisté son tel (juste les appels, pas les sms) de telle sorte qu'elle tombe systématiquement sur répondeur (je me suis fait avoir plein de fois, on est dans un moment où on se sent bien... le tel sonne, c'est elle, on se sent bien alors on décroche... et c'est maaaaal^^)
En réponse de l'autre côté, elle parle très mal de moi devant les enfants, elle exerce un contrôle le plus étroit possible sur eux (dress code imposé, activités imposées, etc. pour faire court tout est régenté à l'extrême), je vous laisse deviner la suite... Zéro perméabilité, et communications entravées... de manière subtile, elle n'est assez bête pour agir frontalement : si on a convenu un jour une heure pour appeler les enfants, elle se débrouillera pour qu'ils soient dans un environnement bruyant ou occupés à jouer avec des voisins, cousins, etc. tout dans la fourberie...

je sais j'attaque fort, mais c'est que j'ai eu une épouse de compèt ^^ !!

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 12:14

Bonjour,

Quand nous nous sommes séparés, mon ex mari et moi, ma préoccupation première fut -Préserver à tout prix ma fille -Les enfants sont déjà les victimes les plus touchées par la séparation, je suis persuadée que les parents doivent alors savoir mettre toutes leurs rancœurs de côté, et, régler leurs comptes autrement.
Donc, nous étions d'accord sur la garde et la résidence de ma fille (elle avait 4 ans à l'époque), spontanément mon ex m'a proposé de la prendre ( il n'était pas dans les 20% qui demandent la garde des enfants).
Il s'est avéré qu'il a même refusé de la voir durant un an et, j'ai mené un combat que peu de femmes mènent... Je me suis battue pour qu'il prenne sa fille.
Encore aujourd'hui, près de 15 ans après, je ne dit jamais de mal de mon ex car il est avant tout le père de ma fille. Elle souffrirai d'entendre médire sur son compte. Je ne permet à personne de le faire quand elle est là.
Quand il a été aux abonnés absents, oublié les anniversaires, les noëls et autres moments importants de la vie de notre fille, je lui ai trouvé des excuses, j'ai tempéré, j'ai relativisé.
Il m'est arrivé de vouloir dire la vérité à notre fille mais je ne l'ai jamais fait.
La première fois qu'elle était absente à noël car partie chez son père, ça m'a déchiré mais elle ? Qu 'a t elle ressentie ? Son premier noël partagé ? Elle a pleuré et supplié son père de la ramener chez moi... Une fois chez moi elle culpabilisait de ne pas être restée chez son père. Parce que leur réalité c'est aussi celle là.
Quand elle rentrait d'un weeke end en parlant de la copine de son père et en disant : " ben moi je l'aim......" Ben oui ! Elle l'aimait bien et même si les mots qui ont suivi de ma part ont été difficiles à dire, il me fallait les dire pour son bien-être " Ma chérie, tu as le droit de bien l'aimer et de passer des bons moments avec elle, moi je ne l'aime pas et c'est aussi mon droit mais toi tu peux l'aimer"..... J'en aurai vomi.
Que ce soit son père ou sa (ses) copines, l'essentiel était qu'elle se sente libre et le droit de vivre ce qu'elle avait à vivre sans être l'objet ni le chantage des adultes amers.
Pourtant, le combat de la séparation, et le combat des années qui ont suivi ont été bien difficiles mais, il me semble que l'enfant est la priorité absolue (tant qu'il n'est pas en danger).
Il y a plus d'un an alors qu'elle devait se faire opérer et que nous avions besoin de son autorisation il a répondu "tu ne l'aura pas, tu n'as qu'à attendre 6 mois tu seras majeure et tu n'auras plus besoin de moi !"
Que dire ? Que répondre ? .... rien, tout n'est pas explicable ni excusable. Il ne fallait juste rien dire.

J'ai été une enfant de divorcés et j'ai été mêlée bien malgré moi à cette séparation et aux cruelles armes utilisées par les parents. Le mélange des genres a amené mes parents à nous éclabousser violemment et on ne peut pas en sortir indemne. Les dégâts sont pires encore que dans un divorce pas trop difficile. Le résultat fut de ne plus jamais revoir mon père depuis mes 15 ans et apprendre sa mort par voie de notaire 3 mois après sa fin. Croyez moi, ça fait un choc ! (Il emporte avec lui toutes les incompréhensions mais ça c'est une autre histoire)

Les enfants ont été conçus par deux individus et ils ont besoin des deux.

Le biais à ne pas surtout utiliser (dixit la psychologie) c'est : Papa et maman ne s'aiment plus mais toi ils t'aiment" car pour l'enfant, si on peut s'aimer puis se désaimer cela signifie qu'un jour on peut ne plus aimer son enfant et ne plus vivre avec.....

Je n'ai pas vraiment de conseils à donner, juste cette expérience qui est la mienne en tant qu'enfant de divorcés et maman divorcée mais une chose est sure c'est que les dégâts d'une séparation sont encore dans mon actualité sentimentale, relationnelle et affective aujourd'hui et que j'aurai tout essayé pour préserver ma fille au maximum avec mes moyens dans ce qui était alors inévitable.

courage

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 12:25

Labarum a écrit:Merci pour l'initiative Silwilhith, il y a moyen que je squatte ici quelques temps !

je sais j'attaque fort, mais c'est que j'ai eu une épouse de compèt ^^ !!

Si je peux me permettre et même si c'est dur, ne change rien, c'est toi qui est dans le vrai et les enfants, ils grandissent. Ils seront capable et surement déjà, de faire la différence, ils se rappelleront ça et crois moi, tout se paye un jour.
Soit tu peux avoir une conversation intelligente avec ta femme (mais visiblement elle a fermé cette porte là) et tu l'interroge sans demander de réponse sur le sens de ses actes et la cruauté de ce qu'elle fait vivre à ses enfants, soit tu ne peux pas et ta ligne de conduite semble être la meilleure.

Je ne comprendrais jamais comment on peut aimer quelqu'un à en vouloir des enfants avec et dire que cette personne est la dernière des personnes du monde.

Bon courage à toi, quand on est dans le vrai on est toujours dans le juste ton, tes enfants le verrons un jour.

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 12:31

Bonjour Missterieuze,
je pense bien à toi et te souhaite plein de courage, il ne faut pas baisser les bras, ta fille a besoin de toi

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 12:32

Ce que j'ai trouvé le plus difficile c'est de se sentir seul face à cette épreuve.
Les avocats font tout pour corser le problème et qu'il dure plus longtemps.
Les assistantes sociales avaient été d'un faible recours mais elles avaient quand même quasi-obligé mon ex à une médiation familiale, ce qui a permis de changer d'école le petit. Elles ont également déclenché une enquête sociale qui à conduit mon ex à consulter un infirmier psychiatre (mais elle ne s'y est pas tenue bien longtemps).
La persécution morale et la manipulation psychologique sont des attitudes épouvantables. L'enquête sociale peut aider mais c'est très difficile de constituer les preuves. Par contre c'est annexé au dossier de divorce et ça peut peser pour équilibrer la conciliation.
Néanmoins j'ai toujours essayé de ramener les échanges à de la "cordialité", aussi blessé que je puisse l'être, afin de ne pas faire tomber les enfants dans la situation de Missterieuze avec son père.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 12:34

Labarum a écrit:Bonjour Missterieuze,
je pense bien à toi et te souhaite plein de courage, il ne faut pas baisser les bras, ta fille a besoin de toi

Merci, elle est grande maintenant ( elle va avoir 20 ans), tout cela est derrière moi maintenant mais Merci

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 12:40

Silwilhith a écrit:
Néanmoins j'ai toujours essayé de ramener les échanges à de la "cordialité", aussi blessé que je puisse l'être, afin de ne pas faire tomber les enfants dans la situation de Missterieuze avec son père.


Nota : Le papa de ma fille a une patho psy révélée depuis, il a eu un autre enfant et s'est conduit de la même façon avec la maman de cet enfant et son enfant qu'il n'a même pas reconnu. Je ne suis pas responsable de cela et de la communication merdique qui a suivi notre divorce ni même de ses fluctuations d'humeur et de comportement. Pour la petite histoire la maman du petit et moi avons établit une relation cordiale pour que les enfants puissent se voir.

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 12:46

Missterieuze a écrit:Pour la petite histoire la maman du petit et moi avons établit une relation cordiale pour que les enfants puissent se voir.
Super initiative ! Very Happy

Le truc c'est qu'il faut très vite se défaire de l'émotion affective et gérer la situation avec sang froid.
Il faudrait inventer des 'tests psychologiques pré-nuptiaux'.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis le Sam 3 Jan 2015 - 12:47

Je vais y passer dans les mois qui viennent, et je profiterai volontiers de vos expériences, peut-être également de l'espace d'expression que cela ménage, si j'en ai besoin.

J'ai deux enfants, un de 3 ans et une de 8 mois 1/2, autant pour l'aîné je suis confiante, autant pour ma fille pour l'instant il ne lui prête pas grande attention. Mais comme il a fait la même chose avec mon fils je pense que cela devrait s'arranger d'ici un an ou deux.

On part sur l'idée d'une résidence alternée, pour que chacun puisse tisser des liens quotidiens avec les enfants. Pour l'instant ni lui ni moi ne dévalorisons l'autre devant les enfants, pourvu que ça dure !

Merci pour l'initiative de ce topic !

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 13:08

Missterieuze a écrit:
Bon courage à toi, quand on est dans le vrai on est toujours dans le juste ton, tes enfants le verrons un jour.

Je l'espère, mais en face de moi j'ai quelqu'un de très intelligent, une vraie manipulatrice ; dans un mariage, les deux parents sont responsables de son échec ; j'ai ma part et elle est bien réelle ; le souci c'est qu'elle en joue de telle sorte qu'elle se pose en victime... c'est vraiment allé très loin, elle a carrément fait un faux témoignage en m'accusant de l'avoir poussée dans l'escalier (classé sans suite heureusement) ; puis elle a essayé de me faire chanter : retrait de plainte contre beaucoup d'argent... et ce n'est qu'un exemple... un autre parmi une liste indécemment longue, horrible, elle cache le lecteur DVD des enfants, m'accuse de l'avoir pris (accusation rendue crédible parce que j'avais pris les papiers et documents électroniques pour les mettre à l'abri (sur conseil de mon avocat) et en réponse à son vol de l'ensemble de nos dossiers importants (bulletin de salaire, actes immobiliers, livret de famille, diplômes, etc.), bref elle m'accuse de ce vol devant les enfants en hurlant "pourquoi tu fais du mal aux enfants ?", bien sûr une fois la situation éclaircie elle se rétractera fugacement mais le mal est fait. J'ai subi un isolement social terrible, elle a essayé de monter ma mère contre moi ; je suis passé pour un mari violent manipulateur pervers narcissique ultra toxique... Depuis, je me renseigne de manière approfondie, j'ai effectué un énorme travail sur moi-même : "suis-je un manipulateur pervers narcissique" et après un an j'en ai conclu de manière certaine mon innocence. J'ai eu des stigmates de comportements vraiment limite, je maitrise très bien certaines techniques de manipulation et d'une manière générale ma psychologie de surdoué pouvait être confondue dans une certaine mesure avec cette lie de la société. Néanmoins, j'ai souffert d'un déficit de narcissisme, mes comportements limitent ont pu être expliqués avant tout par un manque de maturité, des réflexes défensifs face à des tentatives de manipulation (je n'en étais pas conscient), bref à 30 ans j'étais encore puéril, un gosse capricieux et futé, mais rien de plus. A l'inverse j'ai longtemps hésité sur son cas à elle, et surtout la question centrale, dans quelle mesure est-elle consciente de son comportement ? j'ai finalement acquis la certitude qu'elle est totalement lucide et ressent du plaisir à faire mal, qu'elle en a honte et qu'elle le cache au plus profond d'elle même, et enfin qu'elle est très narcissique. Mais ce n'est pas tout, je ne suis pas psy, cela étant mes recherches, détaillées, m'ont conduit à croire sincèrement qu'elle souffre en sus d'une psychose paranoïaque (cf ex du moment, elle refuse de me transmettre une copie de son permis de conduire parce qu'elle pense que je vais lui voler son identité... voyez le niveau de délire !) tant la liste des symptômes semble avoir été écrite pour son cas...
Voilà ma vie, paria dans deux tiers de mon réseau social, une ex femme très mondaine et politicienne qui gère son statut de victime à un niveau de détail incroyable, et trois enfants bombardés de conflits de loyauté... et encore je la fais courte. J'ai appris une profonde humilité, j'ai muri comme je n'aurais jamais cru cela possible en quelques mois, à vivre dans le présent, minute après minute et me défaire de ce satané déficit de l'inhibition latente... Je lutte sans merci contre les manipulateurs et je défends liberté de pensée, d'expression, et enfin last but not least, liberté de réception ; j'essaie d'être positif coûte que coûte et je me soucis de développer l'auto-estime de mon prochain... idéalement même celui de mon ex femme même si j'atteins certaines limites psychiques que j'ai un peu de mal à passer... et j'ai encore du taf, parce que même une fois qu'on est sorti du tunnel, qu'on sait quel chemin on veut parcourir, qu'il est bien éclairé et balisé, bah c'est tout bête mais il faut le parcourir...
J'espère sortir en 2015/début 2016 une sorte de manuel de la communication positive, comment identifier les impasses dans les communications (bien) avant d'être au fond de la voie sans issue ; j'espère arriver à produire un outil simple et utilisable pour tous, zèbre/non-zèbre, en fait j'ai constaté qu'il ne suffit pas d'être bien intentionné, bcp de gens n'ont pas appris à communiquer, il y a une réflexion sociologique à faire la dessus d'ailleurs^^

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 13:09

Missterieuze a écrit:
Labarum a écrit:Bonjour Missterieuze,
je pense bien à toi et te souhaite plein de courage, il ne faut pas baisser les bras, ta fille a besoin de toi

Merci, elle est grande maintenant ( elle va avoir 20 ans), tout cela est derrière moi maintenant mais Merci

oui j'ai bien lu qu'elle était grande, est-ce pour cette raison qu'elle n'a plus besoin de toi (les miens sont petits, la question est ouverte) ?

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 13:17

Labarum a écrit:
Missterieuze a écrit:
Bon courage à toi, quand on est dans le vrai on est toujours dans le juste ton, tes enfants le verrons un jour.

Je l'espère, mais en face de moi j'ai quelqu'un de très intelligent, une vraie manipulatrice

Ne se justifie qe celui qui a quelque chose à se reprocher !! Crois moi, le temps est ton véritable allié, un jour les enfants seront étonnés de n'avoir qu'une version et ils viendront chercher la tienne, dans le calme le plus complet et tu seras crédible.
De plus, quand ils posent les questions c'est qu'ils ont des doutes, qu'ils sont prets à entendre autre chose, à l'accepter et qu'ils sont arrivés à un age de raison leur permettant de comprendre et de se construire leur propre opinion.
Ne sous estimons pas les potentiel de nos enfants.

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 13:21

ZeBrebis a écrit:On part sur l'idée d'une résidence alternée, pour que chacun puisse tisser des liens quotidiens avec les enfants. Pour l'instant ni lui ni moi ne dévalorisons l'autre devant les enfants, pourvu que ça dure !
Ca va être chaud avec des enfants si jeunes. Il va vous falloir une nounou pas trop loin de chez vous deux. Et surtout habiter géographiquement à proximité pour avoir une crèche commune. C'est gérable mais requiert une excellente entente pour accepter les A/R ponctuels inévitables chez l'un ou l'autre quand on a oublié quelque chose dans les bagages des petits.
ZeBrebis a écrit:Merci pour l'initiative de ce topic !
You're welcome! Smile

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 13:27

Missterieuze a écrit:le temps est ton véritable allié
Je plussoie ! Cette expérience m'a vraiment appris le sens de la patience (et longueur de temps qui font plus que force ou que rage)

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Switch71 le Sam 3 Jan 2015 - 13:36

Merci pour l’initiative Silwithith Very Happy

Je reviendrai plus longuement sur ce fil, mais en gros 4 enfants (12-10-8-6 ans) adultère,séparation, en instance de divorce. Une vie en morceau depuis 6-8 mois. Presque pas de communication, on essaye d'épargner les enfants tout en menant une guerre larvée.

Maie le temps, oui, résout tout.

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2026
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze le Sam 3 Jan 2015 - 13:36

Labarum a écrit:

oui j'ai bien lu qu'elle était grande, est-ce pour cette raison qu'elle n'a plus besoin de toi (les miens sont petits, la question est ouverte) ?

Pas pour communiquer et voir son père. Je restais dans le topic. Cela ne passe plus par moi

Missterieuze
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 47
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 13:42

Missterieuze a écrit:
Ne se justifie qe celui qui a quelque chose à se reprocher !! Crois moi, le temps est ton véritable allié, un jour les enfants seront étonnés de n'avoir qu'une version et ils viendront chercher la tienne, dans le calme le plus complet et tu seras crédible.
De plus, quand ils posent les questions c'est qu'ils ont des doutes, qu'ils sont prets à entendre autre chose, à l'accepter et qu'ils sont arrivés à un age de raison leur permettant de comprendre et de se construire leur propre opinion.
Ne sous estimons pas les potentiel de nos enfants.

Je suis tout à fait d'accord. D'un point de vue personnel, la culpabilisation que j'ai subi nécessitait des réponses, je me suis fait vraiment démonter mon estime de moi, ça a été extrêmement dur ; ce travail d'introspection et de remise en question, comprendre mes responsabilités exactes, faire la part des choses, etc. me sert au quotidien à la fois pour être solide dans ma tête et à la fois parce que j'attache une grande importance à ne pas commettre les mêmes erreurs. Aujourd'hui j'ai rebondi, j'ai découvert et apprécie chaque jour de nouvelles relations saines et honnêtes, la facilité et le bonheur d'échanges simples, la beauté d'une relation ou chacun s'emploie à tirer l'autre vers le haut, à lui renvoyer une belle image de lui/elle-même ; ces sensations sont douces et agréables et pour trouver du positif dans un abîme sans fond : je n'aurais sans doute pas muri autant en ce sens sans ce désastre. L'éclaircie vient après la pluie et la fleur pousse sur du fumier^^
Pour les enfants, c'est certain, mon taf est de les entourer, de les soutenir dans leurs choix et de préserver coûte que coûte la meilleure image possible de leurs deux parents.
Et pour les justif et reproches, je suis terriblement d'accord ; j'apporte une nuance car dans le cadre de procédures judiciaires, c'est le contraire, pas de justification = condamnation...

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Labarum le Sam 3 Jan 2015 - 13:46

ça m'a fait du bien de témoigner de ça... merci pour vos réponses sunny

Labarum
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 37
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 14:10

Labarum a écrit:ça m'a fait du bien de témoigner de ça... merci pour vos réponses sunny
T'es tu fait aider par une psychologue ? Parce que tu as l'air d'en avoir gros sur la patate.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Invité le Sam 3 Jan 2015 - 14:16



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 1:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. le Sam 3 Jan 2015 - 14:16

Bonjour
Bon courage à vous!
Ca me fait frémir de vous lire.
Ici nous sommes séparées, mais heureusement sans trop de rancoeur, et avec un accord total sur la priorité que sont les enfants.
A tel point que nous avons décalé de 18 mois notre séparation physique le temps de pouvoir se marier et lancer l'adoption des enfants de la conjointe, pour que nos enfants aient un livret de famille avec leurs deux parents, avant de se séparer. Bon, faire chambre séparée, ne plus se supporter, et vivre quand même sous le même toit pour cet enjeu fondamental pendant si longtemps, ce fut rude, mais le jeu en valait la chandelle.

Juste pour témoigner d'une articulation qui est possible quand ça se passe bien, quand il n'y a pas d'enjeu sur l'argent (nous gagnons autant l'une que l'autre, et on ne se prend pas la tête là-dessus), et qui peut durer tant que personne ne souhaite "refaire sa vie".
Nous sommes en garde alternée, mais les enfants ne bougent pas, c'est nous qui changeons d'appart. Ca nous évite de financer deux appartements familiaux (l'autre est un studio situé juste à côté), et surtout, ça nous évite de trimballer nos zébrillons, dont un super étourdi. Je n'ose imaginer le bazar que ça serait, et l'incertitude pour eux... (je ne juge pas les autres familles, chacun fait comme il veut/peut, et chaque situation est différente.)

Les enfants ont bcp manifesté de tristesse et de colère, quand on leur a dit qu'on n'était plus amoureuses, et qu'on allait se séparer. Mais avec le temps, et la nouvelle organisation qui s'est bien mise en place, on les sent apaisés sur ce champ.
On sent bien qu'ils ont encore besoin de moments partagés à 4, et comme nous nous supportons bcp mieux maintenant que nous ne sommes plus "coincées ensembles", on dine parfois ensemble et on a fait Noël tous les 4, ce que j'ai vraiment apprécié et les enfants aussi (et mon ex aussi!)

Voilà, j'espère ne pas avoir trop pollué ce post, c'est une séparation, mais qui se passe plutot bien, mais ça peut arriver aussi quand il n'y a trop de ressentiment ou de sentiment de trahison.
Je vous souhaite que les choses s'apaisent pour vous

LaGamoucheZ.
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Invité le Sam 3 Jan 2015 - 14:24



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 1:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent le Sam 3 Jan 2015 - 14:32

PadMan a écrit:Cool ça fait plaisir et la prochaine fois que je donne des conseils à des couples amis qui se confieraient à moi, je la retiens cette possibilité futée de laisser les enfants in situ !
J'y avais pensé aussi mais dans ce cas les parents n'ont plus de "chez eux". Mon ex et moi avons des conceptions très différentes de comment tenir un logement. On s'arracherait les yeux si on devait partager le même lieu.

Le paradoxe c'est qu'au final quand ça se passe bien tu te demande pourquoi tu t'es séparé. Mais on ne se marie plus par raison au XXIe siècle.
(exception manifeste de LaGamouche apparemment, well done !) Very Happy


Dernière édition par Silwilhith le Sam 3 Jan 2015 - 14:35, édité 1 fois

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. le Sam 3 Jan 2015 - 14:33

Missterieuze a écrit:

Ne se justifie qe celui qui a quelque chose à se reprocher !!

J'ai toujours eu bcp de mal avec cette expression, surement parce que j'aime à expliquer, tenter de faire comprendre les tenants et aboutissants à mes interlocuteurs, et que souvent on me renvoie que je me "justifie".
Donc, bon, elle est un peu lapidaire, tout de même, parfois des gens expliquent sans être fautifs ;-)

LaGamoucheZ.
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séparations difficiles

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum