Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Asaka le Dim 9 Jan 2011 - 20:48

Bonjour bonjour...

Pour la petite histoire, je suis une lycéenne de 17 ans tout pile, en terminale...une bonne élève, c'est à dire que je caracole en tête de classe et, ayant la chance d'être désormais dans un bon lycée, je m'y sens suffisamment...bien n'est pas le mot, mais suffisamment en sécurité pour ne pas avoir envie de régresser. Car ça m'est arrivé, au collège...je pense que je vais essayer de vous expliquer un peu mon parcours. C'est encore la présentation la plus efficace!

Comme pas mal d'enfants, j'ai commencé l'école tranquillement, en petite section, moyenne section...c'était long, en fait, ma grande hantise c'était la sieste de l'après-midi! Mais bon, dans ces classes là, on a toujours quelque chose à faire, et j'avais des amis, un "groupe" autour de moi. En fin de moyenne section, branle-bas de combat, me voilà diagnostiquée "zèbre"...bon, à cet âge là, ça ne voulait rien dire. Ensuite j'ai "sauté" la grande section. En CP, j'ai eu un très bon professeur et j'ai pris goût à ma position de tête de classe...je levais la main, questionnais presque tout le temps, mais elle avait réussi à me "canaliser", en sorte, en m'enjoignant de laisser parler les autres, ce que je faisais, avec plaisir. Si bien qu'au final, je n'étais pas trop casse-pieds...En CE1, pas d'histoires non plus, un professeur amusant et intéressant.
En CE2, ça a commencé à se gâter. A ce moment-là, la prof m'a littéralement pris en grippe. Reléguée au fond de la classe, je commençais de plus à découvrir qu'à l'école, on s'ennuie et on n'a rien à faire quand les autres ont fini et pas nous -il faut savoir que jusqu'au CE1 j'étais en "double niveau". Et quand je m'ennuyais, je tendais l'oreille et écoutais les cours des CE1 ou CE2! Donc, ce professeur ne m'a pas lâché d'une année...avec elle, je n'ai plus rien fait. Du tout...j'ai toujours marché à l'affectif et en plus, elle m'a mis dans la tête l'idée que j'étais une élève insolente et peu soigneuse. Cette même année, une de mes meilleures amies s'est littéralement retournée contre moi...vous savez bien, je pense, comme cela peut être douloureux, enfant. J'avais encore des amis, mais aussi une "bande" qui me tourmentait. En CM1, l'ennui et la même bande, encore. En CM2, j'ai changé d'école et suis passée dans le système du "privé". J'y ai retrouvé un intérêt et surtout, de quoi m'occuper! Cette année-là j'ai aussi commencé à monter à cheval et, passionnée que j'étais, je retrouvais le plaisir de découvrir autant dans mes cours que dans les livres de théorie équestre.

Au passage au collège, ça a vraiment dérapé, en revanche. Je n'avais littéralement rien à faire pour avoir de bonnes notes, j'intégrais tout, une "éponge", en somme. Mais, discrète, je ne levais pas la main en cours. Et puis, je n'avais absolument pas les mêmes goûts, les mêmes intérêts que ceux de mon âge, et lorsqu'ils voulaient parler mode, et que moi j'essayais de discuter chevaux ou sciences...je me retrouvais vite raillée, et solitaire. J'étais aussi séparée de mes amis car étant dans une classe "spéciale", appelée Anglais + mais qui regroupait des enfants avec des facilités, pas que des Zèbres, non, mais de bons élèves. Je ne sais pas si c'est ma discrétion et ma solitude -je préférais passer mes récréations à dessiner ou lire, plutôt qu'à parler de sujets inintéressants avec des filles qui, de toute manière et je le sentais, se moquaient de moi- ou si c'est autre chose qui a poussé la classe à faire de moi sa tête de Turc mais bon. Le fait était là, comme on dit!

En cinquième ça a été pire, car à ce moment là, la classe s'est réellement retournée contre moi d'un seul bloc, du moins le ressentais-je ainsi. Comme une meute de chiens autour d'une proie, et qui attend le premier faux pas...les rires discrets, chaque fois que je prenais la parole. Les regards railleurs. Et les autres petites mesquineries...le fait d'être mise à l'écart, systématiquement, en cours ou ailleurs; mes dessins, pris dans mes affaires et rendus déchirés ou couverts d'inscriptions injurieuses, de gribouillis; mes stylos volés, abîmés; mes livres cachés ici et là...c'est idiot, mais plus que les moqueries, disons, verbales, c'étaient ces petites choses qui me faisaient le plus mal. J'ai essayé de jouer les "caméléons" cette année là. Je n'ai plus rien fichu, j'ai fait en sorte d'avoir des notes très moyennes. Pour ne plus être la cible de la classe...inutile, bien sûr. Ma prof de français a remarqué cela et m'a convoqué plus d'une fois, mais j'avais beau dire "oui" d'un ton tranquille, je ne voyais pas comment j'aurais pu changer: je ne voulais plus être en butte à l'hostilité du groupe.
En 4e, ça s'est calmé. J'ai trouvé des amis, quelques amis. Hors de ma classe...en cours, c'était la même chose -ma classe a été composée des mêmes personnes 4 ans durant, tout au long du collège-, mais mes notes ont remonté, car j'avais des professeurs que j'aimais bien.

En 3e, les élèves avaient mûri, moi aussi je pense, et plus ou moins cessé de se moquer, j'ai donc pu nouer quelques amitiés, parmi les garçons de ma classe, car les filles étaient trop promptes à la moquerie et au rejet. Et j'ai eu aussi des amis, nombreux, de 4e et de 2nde. Cette année là, j'ai trouvé un but, être vétérinaire, et cela m'a remotivée, ceci, et le fait d'avoir des professeurs excellents en ce sens où ils étaient motivants, intéressants, visiblement intéressés aussi, et où, surtout, ils trouvaient toujours le moyen de me donner du grain à moudre! Je me rappelle particulièrement de ma prof de maths, ou de celle de français qui, inscrivant au tableau des exercices à faire, ajoutaient "ceux qui ont fini liront le cours page ... et feront les exercices de compréhension du cours". Si bien que, sans pour autant être débarrassée de l'ennui, j'avais de quoi m'occuper! Sans travailler encore puisque je n'en éprouvais pas le besoin, réellement pas, j'ai obtenu mon brevet des collèges mention Très Bien et suis arrivée au lycée la tête pleine de rêves.

Au lycée, ça s'est amélioré encore, car j'ai été "débarrassée" de ma classe. Je n'avais plus l'étiquette de "l'associale qui dessine tout le temps et qui est une intello avec des bonnes notes". Je me suis refait des amis, deux, trois, tout en restant extrêmement discrète et silencieuse. Mais là, ça s'est gâté d'un autre point de vue...au collège, je m'ennuyais mais le dessin m'avait permis de lutter contre cet ennui. J'avais aussi découvert l'écriture en quatrième. Mais en seconde, on ne tolère plus d'une élève qu'elle dessine en classe, ou qu'elle semble rêver...j'ai vite appris à me poser au fond de la classe. Ayant été dans une classe plus "rapide" que les autres au collège, je me désespérais de me trouver désormais dans une classe du type "un tiers de bons et rapides, un tiers de moyens, dans la norme, un tiers d'élèves moins rapides". Je m'ennuyais et je le supportais de plus en plus mal...dans la plupart des matières, je pouvais dessiner, bien que cela exaspérât certains...mais un professeur en particulier a "marqué" mon année de seconde dans le mauvais sens du terme; ne supportant pas mon activité, elle m'ordonnait de me tenir immobile, les yeux rivés sur elle ou le tableau. Impossible pour moi de me concentrer ainsi...je reprenais un crayon en main, elle me rabrouait. Alors, j'obéissais. Et je me mettais aussitôt à rêvasser, pas moyen de me concentrer tout en étant immobile. J'ai commencé la plongée sous-marine parce que...je n'avais rien à faire le soir!!
Cet été-là, je me suis aussi mise au japonais. Par plaisir...ce que n'ont jamais pu comprendre mes parents d'ailleurs, mais bon, j'aime apprendre^^

En première S, le contenu des cours était plus dense et j'ai enfin eu l'impression d'apprendre...j'avais d'excellents professeurs et motivée comme je l'étais, les notes ont crevé les plafonds...sans pour autant que je sois en butte à l'animosité de la classe qui avait d'autres chats à fouetter. Cependant, j'ai moins participé vers la fin de l'année, car je sentais...non pas un agacement, de la part du groupe-classe, comme on dit, mais l'impression qu'ils guettaient la faute, l'erreur. Qu'il attendaient qu'un prof me réponde "Non, c'est pas ça" pour ricaner...je l'entendais, le bruissement discret de la classe à chaque fois qu'un prof me rabrouait. J'étais bien consciente de ce que le fait que j'aie toujours le doigt en l'air, que je sois la première à avoir bouclé les exercices, que j'ai toujours une réponse à donner aux questions, pouvait les énerver...et j'ai restreint ma participation. Surtout que, passée l'exaltation de la nouveauté d'un trimestre et demi, j'ai retrouvé l'ennui. Et l'agacement, la frustration de devoir attendre que les autres comprennent quand j'avais saisi, celle de devoir me "freiner" quand je voulais avancer, le désir d'apprendre plus face à celui des autres d'en faire le moins possible...Cela n'avait rien à voir avec un manque d'intérêt. Je dirais même que c'était dû à un trop fort intérêt...je voulais savoir, avancer, découvrir, et on me demandait d'attendre les autres. C'était comme croire que je pouvais visiter le monde et tomber devant une barrière à la sortie de chez moi! J'ai continué le japonais, la plongée sous-marine dont la part "théorique" m'a passionné, j'ai appris le C++, du moins les rudiments, je me suis lancée dans le HTML, et dans l'écriture aussi. Pour faire quelque chose. C'est cette année là que j'ai commencé à lire des livres sur les Zèbres...des livres plutôt destinés à des parents d'enfants Zèbres, mais qui m'ont intéressée et donné envie d'en savoir plus sur cette différence qui commençait à me peser.

En Terminale, cette année, ça a été, mais je supporte de moins en moins le bruit. Très sensible, je n'aime pas du tout le vacarme ambiant des cours d'histoire et de latin, ce d'autant plus que les cours m'intéressent et que je sens bien le désarroi de la prof d'histoire, incapable de s'imposer. J'aimerais l'aider, mais je ne peux pas m'opposer à la classe alors j'écoute, et je note les leçons, et je râle quand ça parle trop.

J'ai fini par trouver des amis dans ma classe. Pas des "alliés"...et quelquefois aussi, ils m'ennuient. J'ai besoin de mes moments de solitude, de me poser des questions et de débattre aussi, mais eux, ils n'en veulent pas. Ils font comme les autres, ils vivent en groupe et discutent de ragots, "délirent"...pour moi ce n'est pas assez, et cela aussi me frustre. Je m'ennuie avec eux, je ne peux m'empêcher aussi de les juger, de deviner leurs travers, et je m'en sens pourtant coupable. Car ce sont mes amis. J'ai parfois l'impression d'être étrangère. Sur l'autre rive d'un fleuve, sans pouvoir le franchir ni les amener à moi...riant à des associations d'idées que je ne peux ensuite expliquer aux autres, faisant des remarques, suite à ces mêmes associations d'idées, qu'ils ne comprennent pas. Je m'entends bien mieux avec les adultes et si j'en avais le droit, si les "codes" du lycée me le permettaient, je me mêlerais à eux et discuterait. Pour moi, un prof n'a jamais été juste un être sans dimension qui nous distille un savoir ânonné depuis des générations...et j'aime mieux parler aux adultes. Mes meilleurs amis ont trois ans de plus que moi et le décalage se creuse. Quelquefois cela me mine, vraiment. J'ai l'impression d'être condamnée à la solitude! Je comprends mal les autres, ils me comprennent mal, nous sommes trop rarement sur la même longueur d'onde...l'injustice me révulse, ils s'en fichent, et toute justice lorsqu'elle est en leur défaveur leur paraît injustice. Leur façon d'être est pleine de paradoxes et cela me déroute...mais bon, peu à peu je trouve un équilibre, fait de solitude et de compagnie, de réflexions silencieuses et de conversations parfois vides. Ou intéressantes, mais c'est si rare! Et j'éprouve parfois un besoin, un réel besoin d'arrêter de penser...Il y a des circonstances où je me sens bien cependant, en compagnie des autres. Aux écuries, où je me trouve dans un monde où nous partageons une passion commune. Où l'intellectuel n'a rien à voir avec notre rapport au cheval...au Dojo aussi, partageant mon point de vue avec un maître. Au Dojo surtout, il y a là-bas une ouverture d'esprit qui me ravit.

Côté passions...je suis une folle de chevaux. Cavalière depuis des années, j'aime tout dans le cheval, je touche à tout...débourrage, dressage, obstacle, balade, et même les soins à l'écurie me plaisent! Manier la fourche ou distribuer la nourriture, panser un cheval, j'aime cela. C'est la relation à l'animal, et le sérénité qu'ils apportent, qui me séduisent, je pense. Je pratique également l'Aïkido. Un art martial à mains nues et aux armes, basé sur l'harmonie, l'énergie et le respect, de nous-mêmes, de l'autre...grâce à cela, je parviens à conserver ma confiance en moi. Je dessine aussi, énormément. Je lis, je suis une vraie pagivore, je lis vite, de tout, tout le temps! Et depuis la 4e, via les forums "RPG", j'ai découvert le plaisir d'écrire...et celui du clavier, car écrire au clavier me permet de ne pas devoir "attendre mes mains" quand j'imagine...c'est plus rapide. Moins frustrant. Encore la frustration! Et puis, je m'intéresse au rêve lucide...pour ceux qui ne le connaissent pas, cela peut paraître une absurdité, mais prendre conscience, au sein même de ses rêves, que l'on rêve, révèle un monde assez étonnant. Toujours nouveau!

Et voilà, je me suis encore une fois laissée emporter par ma plume, enfin, par mon clavier, j'en suis désolée...c'est toujours comme ça. Le plaisir des mots, tout ce que je veux dire et pouf, un paragraphe là où j'imaginais une phrase! Enfin, bravo à ceux qui auront le courage de tout lire^^'


Dernière édition par Asaka le Dim 9 Jan 2011 - 21:29, édité 1 fois

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 20:54

Bienvenue Smile En effet, beaucoup de lecture, tu es une bonne concurente pour notre chère Lena Very Happy euh... 2nd degré

PS : je crois que si je croise Lena sur Paris je vais me faire démonter moi ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 21:21

Bah écoute, comme je tape toujours dans l'originalité, et que je ne suis pas assez éveillé, juste un simple "Bienvenue!!", (en fait c'est l'équivalent de lu et approuvé.)...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 21:29

Bravo pour le rêve lucide. Wink
J'étais encore au collège ou lycée quand je suis tombée dedans. Te lire m'y refait penser: c'est marrant comme on peut oublier avec le temps, quelles étapes on a franchies. Allez, j'arrête de radoter. :p

Et bienvenue !


Dernière édition par Kara le Dim 9 Jan 2011 - 21:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Asaka le Dim 9 Jan 2011 - 21:31

Aïe aïe aie, je viens de survoler mon texte en lisant vos réponses...j'ai vraiment écrit encore plus que je ne l'imaginais (je ne me relis que rarement^^)...
Oui, le rêve lucide...je suis "tombée dedans", comme tu dis, au milieu de l'an dernier. Depuis, eh bien, j'ai trouvé un but et je le pratique avec assiduité.
Enfin bref, merci à vous trois x)

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Luc le Dim 9 Jan 2011 - 21:33

Quelle belle présentation ... très beau texte ... merci !

Luc
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3959
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 58
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Melsophos le Dim 9 Jan 2011 - 21:42

Bienvenue !
Tu ne parles que de tes intérêts littéraires, sportifs, etc., mais pas scientifiques, et pourtant tu es en S ?

Melsophos
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 22/02/2010

http://www.melsophia.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par augenblick le Dim 9 Jan 2011 - 21:50

Ici bas, certains comptent les pavés ; ici haut, tu nous en contes de beaux.

Bienvenue cheers

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Asaka le Dim 9 Jan 2011 - 21:58

Merci à toi, Luc

Ben, c'est à dire que je pourrais en parler, mais ça va durer longtemps, je m'intéresse à tout^^ Imagine quelqu'un qui se trouverait dans une pièce richement ornée, des décorations aux motifs complexes, pleine de recoins, et qui ferait la girouette avec sa tête sans savoir ce qui l'intéresse le plus, parce que tout l'attire, et tu auras une idée de ce que je ressens face aux sciences...
Cela dit, j'ai quand même une prédilection pour les SVT en tout particulièrement la biologie animale. La géologie m'intéresse et m'amuse, mais moins. En Physique, je n'ai aucune préférence. En Chimie, j'aime la chimie organique car c'est plutôt amusant, et je me plais dans les réactions acidobasiques ou les oxydoréductions. En Maths enfin, faire des exercices est quelque chose qui me plaît, un défi parfois, à condition que j'en saisisse le but. Ce qui me gêne en revanche dans cette matière, c'est la rigidité de la rédaction demandée...mettre mes réflexions dans des cases me déstabilise parfois. Comme quelqu'un qui courrait et à qui on demanderait sans cesse de revenir sur ses pas car il n'a pas posé ses pieds dans les empreintes qu'on lui a dessiné^^ Mais vraiment, les sciences, c'est un intérêt extrêmement global. Et fort, aussi...je ne l'ai pas mentionné là-haut parce que, étant donné que j'ai choisi la S par goût, cela me semblait...évident?
Enfin bref, encore un pavé...
Merci x)

Ha, joli, augenblick!! Et merci à toi aussi =)

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Fleur de peau le Dim 9 Jan 2011 - 22:05

Bienvenue à toi Asaka ! Very Happy
Effectivement tu as beaucoup écrit, quelle plume (euh clavier ) mais bravo pour la limpidité !

Fleur de peau
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 175
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 47
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 22:10

ce que j'ai pu dessiner en cours....j'ai jamais arrêté d'ailleurs, je le fais encore à ce jour pendant les réunions au boulot...c'est moi aussi de cette facon que je suis le plus attentif...mais bon, je te souhaite la bienvenue par chez nous...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Asaka le Dim 9 Jan 2011 - 22:18

Soit je dessine, soit je rêve, mais je n'aime pas trop écrire quand quelqu'un est à côté de moi...pareil pour les BD. Mes dessins ne sont que des croquis, en classe, le processus qui consiste à créer des personnages, des histoires me paraît trop "intime" pour l'exposer^^ Au point qu'être à côté de quelqu'un, surtout quelqu'un dont les yeux s'égarent sur ma feuille, m'empêche presque de créer^^
Enfin, la plupart des profs se sont faits au fait que je pouvais dessiner, prendre des notes complètes et précises et apprendre mon cours en même temps, et ils me laissent faire maintenant. Je me rappelle surtout la prof de Français de l'an dernier qui, constatant que je faisais à la fois un dessin, prenais mon cours et rédigeais des fiches de révisions pour le bac un mois plus tard, a fait une tête, oh, j'aurais dû la dessiner!!

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par .............. le Dim 9 Jan 2011 - 22:31

Bienvenue Asaka..

Ah les chevaux !! Je me rappelle surtout Saumur et l'école de cavalerie. Tu connais le cadre noir ?

..............
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 588
Date d'inscription : 17/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Melsophos le Dim 9 Jan 2011 - 22:34

Certains choisissent la S car ils ne savent pas quoi faire, ou parce qu'ils y sont poussés. Mais puisque tu ne faisais pas mention de cela,et vu ce qui transparaissait dans le reste du texte, je me doutais qu'il s'agissait de gout, et ainsi je me demandais si tu avais une matière de prédilection.
Je n'ai nul besoin d'imaginer pour savoir ce que tu ressens, étant placé dans la même situation : ces dernières années je me suis tourné vers l'étude de nombreux domaines (même si ces derniers temps j'ai dû me restreindre un peu).
Il est nécessaire de respecter une certaine rigueur en mathématiques, afin d'être certain que nous ne prenions de fausse route. Toutefois je t'accorde qu'il est aussi important de passer par une première phase de réflexion libre, sans entraves, en s'affranchissant ainsi de la rigueur : la formalisation vient seulement plus tard. D'ailleurs ceci est un avantage à la physique, qui permet de "voir" les mathématiques et de les utiliser librement (bien que cela a tendance à être "trop" libre quand enseignée). Tu n'as jamais tenté de lire des livres plus avancées, afin de t'affranchir du contexte scolaire ?

Melsophos
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 22/02/2010

http://www.melsophia.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Lena le Dim 9 Jan 2011 - 22:48

Bienvenue Asaka,
Ton récit me replonge dans ces années de collège et lycée, où il faut se camoufler pour avoir le droit d'exister (pourtant je ne savais pas à l'époque que j'étais zèbre, et me dit que ça aurait été plus facile si je l'avais su , mais en te lisant je me dis que non peut être pas).
Je lisais des livres en cours en les planquant sous la table, et si le prof me grondait je lui expliquais après le cours que c'est ma méthode pour me concentrer, et lui disais qu'il pouvait à n'importe quel moment me demander de répéter ce qu'il venait de dire pendant que je lisais ... certains l'ont fait et ont été bluffés et m'on ensuite laissé tranquille du moment que je ne discutais pas. Very Happy (d'ailleurs il y a une théorie selon laquelle pour les zèbres la seule manière efficace de se concentrer est justement de se disperser ... et toc !)
J'aimerais te dire que le bac est une libération, mais pas si sûre, tout dépend de ton orientation, les profs, etc ... Enfin c'est quand même moins pénible que le lycée, car tu es libre de faire à peu près ce que tu veux. Et la pression du groupe est moins forte.
Tu veux toujours faire vétérinaire ?

Shrito a écrit:Bienvenue Smile En effet, beaucoup de lecture, tu es une bonne concurente pour notre chère Lena Very Happy euh... 2nd degré
PS : je crois que si je croise Lena sur Paris je vais me faire démonter moi ^^

et un pavé un, dans la g* à Shrito (rhhooo vu comme ton avatar est mignon j'ai des scrupules à écrire ça, même avec un 2nd degré )


Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 22:56

Lena a écrit:

et un pavé un, dans la g* à Shrito (rhhooo vu comme ton avatar est mignon j'ai des scrupules à écrire ça, même avec un 2nd degré )



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Personne le Dim 9 Jan 2011 - 23:29

Bienvenue à toi Asaka ^^
Les science j'aime, les science dur notamment ^^ Et j'suis d'accord pour la rigueur des maths.. D'ailleurs mon prof me qualifie d'original.. Mais le problème pour moi c'est que même étant en prépa je préfère résoudre les problèmes que Je me pose plutôt que ceux posé en cours :s Même si je le fait quand même, mais bon.. En physique comme le dit Melsophos on voit et c'est moins rigoureux.. Sauf qu'en prépa on nous impose un moule encore plus restrictif même en physique, les cours sont trop carré, et trop dirigé sur une manière de faire, et disons que je trouve ça assez moche..
En chimie, bien jusqu'en terminal, après ça se complique, d'une le nombre d'heure par rapport à la quantité à apprendre n'est pas suffisant, du coup on met la vitesse plus que supérieur, même pas le droit de poser des question pdt le cour, ou presque.. Puis contrairement au maths et physique faut apprendre plus que comprendre au sens où on apprend comment se fait une sorte de réaction sans savoir exactement pourquoi ça se passe comme ça ( explications quantiques obligent, du coup c'est cf en juin voir même en 2ème année)..
Bon je déteins sur autre chose là
bounce
Bref, bienvenue, et au plaisir de te lire ^^

Personne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 257
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24
Localisation : 45.780587°N,4.851813°E

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 23:31

Boo² a écrit:Bienvenue à toi Asaka ^^
Les science j'aime, les science dur notamment ^^ Et j'suis d'accord pour la rigueur des maths.. D'ailleurs mon prof me qualifie d'original.. Mais le problème pour moi c'est que même étant en prépa je préfère résoudre les problèmes que Je me pose plutôt que ceux posé en cours :s Même si je le fait quand même, mais bon.. En physique comme le dit Melsophos on voit et c'est moins rigoureux.. Sauf qu'en prépa on nous impose un moule encore plus restrictif même en physique, les cours sont trop carré, et trop dirigé sur une manière de faire, et disons que je trouve ça assez moche..
En chimie, bien jusqu'en terminal, après ça se complique, d'une le nombre d'heure par rapport à la quantité à apprendre n'est pas suffisant, du coup on met la vitesse plus que supérieur, même pas le droit de poser des question pdt le cour, ou presque.. Puis contrairement au maths et physique faut apprendre plus que comprendre au sens où on apprend comment se fait une sorte de réaction sans savoir exactement pourquoi ça se passe comme ça ( explications quantiques obligent, du coup c'est cf en juin voir même en 2ème année)..
Bon je déteins sur autre chose là
bounce
Bref, bienvenue, et au plaisir de te lire ^^

pour la chimie... le caractère apprendre plus que comprendre... ca concerne surtout la chimie Orga Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Personne le Dim 9 Jan 2011 - 23:33

Oui c'est vrai, mais disons que je viens d'en bouffer un peu ces dernier temps c'est pour ça xD
Suis pas chimiste dans l'âme ce doit être ça ^^

Personne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 257
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24
Localisation : 45.780587°N,4.851813°E

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Toomuch more le Lun 10 Jan 2011 - 7:42

merci Asaka pour ce témoignage qui m'a également replongée dans mes années lycée. lire et dessiner en cours ... aujourd'hui j'ai toujours besoin de faire plusieurs choses à la fois ce qui peut être un peu déroutant pour les autres mais bon... bienvenue parmi nous ! Smile

Toomuch more
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 174
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Lun 10 Jan 2011 - 9:04

Bienvenue à toi! Merci pour cette présentation très étoffée!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par zheibr le Lun 10 Jan 2011 - 9:38

Bienvenue Asaka
à quelques détails près, ton expérience "scolaire" ressemble beaucoup à la mienne, et j'ai toujours autant de mal à me concentrer pour écouter sans crayon à la main lol!

surtout ne t'arrêtes pas de rêver, la plus belle "porte" que j'ai trouvée moi aussi pour échapper à ce monRde drunken

zheibr
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1507
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 48
Localisation : kornog don

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Bliss le Lun 10 Jan 2011 - 16:30

Bienvenue Asaka ! Very Happy

J'aime beaucoup ton texte de présentation, à la fois très détaillé, fluide, imagé et tout en sensibilité... et je me suis retrouvée dans ta passion pour le dessin, les animaux (notamment les chevaux) et l'univers onirique...

Au plaisir de te lire à nouveau !

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Lun 10 Jan 2011 - 18:09

Bonjour à toi et bienvenue !
Les obstacles, passe par dessus,
Ton parcours t'a menée ici,
Où galopins discutent et rient.

Viens trottiner dans la prairie,
Rue-toi partout, dans les écrits,
Tu scelleras des amitiés,
Ne crains pas les chevaux rayés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Invité le Lun 10 Jan 2011 - 20:45

Bienvenue Asaka

j'ai beaucoup aimé ta présentation, très explicite

Je me suis retrouvée dans ce que tu as pu vivre au long de ta scolarité
Pas dans tous les détails mais réellement dans le fond

Tu trouveras ici, j'en suis sûre un échos à ce que tu es
je gambade dans cette prairie depuis tres peu de temps et déjà, je commence à me sentir chez moi !!!

A trés vite Asaka Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un grand pavé de texte pour une petite nouvelle.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum