Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Mar 1 Fév 2011 - 9:55

La tiquira est un alcool à base de manioc fermenté. Avec le rhum blanc agricole, ce sont les deux alcools les plus rependus dans le bassin amazonien, notamment pour lutter contre les candirus ... (Ce sont également d'excellents antigels. La preuve, là bas il ne gèle jamais !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Zepinfire le Mar 1 Fév 2011 - 10:30

Beufasupa a écrit:Ok je me lance avec:

- épanadiplose

figure de style consistant en la reprise, à la fin d'une proposition, du même mot que celui situé en début d'une proposition précédente.

ex: « L'homme est un loup pour l'homme. »

On parle également d'épanadiplose au niveau d'une histoire, d'un film ou d'un roman lorsqu'une scène initiale est reprise à la chute

Le film qui a utilisé ce mot était beaucoup moins intellectuel !!!!

Zepinfire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 43
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Zepinfire le Mar 1 Fév 2011 - 10:33

cindynique (rappel de Arnaud) :

Science du danger.

Tiens c'est mon métier !!!

Mais alors pourquoi ma future secrétaire s'appelle Cindy ????? (tiens encore un pourquoi)

Zepinfire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 43
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Zepinfire le Mar 1 Fév 2011 - 16:04

flooder /flu.de/ transitif 1er groupe (conjugaison)
(Internet) Envoyer, de façon généralement malveillante, une grande quantité de messages dans un système de discussion ou un réseau, de sorte que celui-ci devienne saturé ou inutilisable.

Donc un post égaré n'est pas flooder

The Exploited

Zepinfire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 43
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Zebra56 le Lun 7 Fév 2011 - 18:23

Bon, sans rentrer dans le jargon technique/scientifique (pcq c'est un peu tricher quand même Wink ), et plus facile à caser sans doute :

catabatique : adj, se dit d'un vent soufflant violemment de haut en bas, typiquement en glissant sur les flancs d'une montagne, voire sur un glacier ;

ancillaire : adj, (dérivé du latin ancilla, servante) domestique (tâches ancillaires) ;

orseu : n. m., récipient (très peu usité, j'en conviens, mais entendu plus d'une fois dans la bouche de mon père !) ;

caraco : n. m., corsage féminin (vieilli) ;

spadassin : n. m., tueur à gage ;

éburnéen : adj, d'un blanc immaculé.

Voilà qui ne devrait pas être trop difficile à placer dans une conversation de salon, n'est-il pas ? J'en ai d'autres en stock, bien sûr, mais je les distille avec parcimonie : faut faire durer le plaisir...Razz

Oh et puis zut : aller, un petit mot de jargon quand même pour finir (non, pas viser la tête, pas viser la tête ! Laughing) :

synallagmatique: adj, se dit d'un contrat qui contient une obligation réciproque.

Zebra56
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 334
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 42
Localisation : Surtout ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Fata Morgana le Mer 9 Fév 2011 - 11:21

Anaclampsie, anamartésie.
En situation:

"But

Au moment où libéré des sortilèges de l'apparence et de la boue pondéreuse de ce monde épuisé j'atteindrai ma totale réalisation, il ne se passera rien dans mon cerveau, qui ne sera plus. Echappant à la prison de mon être fossile, comme un aéronef de cristal dans l'azur et les rayons de miel, à la fin de toute suffocation morbide, je ne penserai pas. Je serai parvenu à l'impensable. Je serai traversé par deux cris jumeaux: pardon, et merci.

De mon âme anacamptique s'éloigneront avec un froissis plumeux de petits rires plus légers que des bulles.

J'aurai un allié blanc.

Mon affinité avec le cœur infiniment solaire avait présagé une transmutation philosophale de mon tout et à la fois d'une légèreté d'esprit d'alcool et rayonnant des teintes entre-muées du saphir, du rubis, de l'émeraude, du béryl, de la turquoise, de l'opale, du jaspe, de la tourmaline, du lapis-lazuli, de la cornaline, de l'agate, de l'onyx, de la sardoine, je serai porté à rejoindre mon être d'escarboucle. Toute l'étendue maternante d'une lumière éblouie par une sagesse éternelle modulera un chant auprès duquel Mozart et Bach sembleront n'avoir produit que des pétarades gazeuses. Je pue. Je le saurai en face. "Mais si je suis là Messire des astres et des éons, c'est précisément dans l'espoir qu'à votre jour je puisse enfin faire peau neuve". Je secouerai le joug du temps et de l'espace. Ils se dissoudront comme le rêve oublié au matin. J'ai tout fait pour éviter la déflexion de mon cours dans le tohu-bohu rageur du monde qui agonise là, en bas. Et la lumière détersive baignera les plaies de mon cœur contus. Entièrement délicoté je viendrai chantonner ma sotte rengaine aux portes de cet ouragan de gloire, avec à la main le pauvre bouquet d'une espérance transie.

Le glouglou du jardin et son parfum de propolis me parviendra. J'attendrai que se lève le matin où une immense amartésie désenvoutera le monde, j'attendrai, abîmé dans l'ignescence d'une splendeur bleue et bienveillante. J'attendrai jusqu'au jour où écartant les pampres, dans le rosoiement étoilin d'un pollen phosphorescent, j'entrerai chez moi, dans ce havre de fleurs d'oiseaux et de bassins pour offrir à tous les vents de l'amour l'oblation de ma nouvelle innocence.

Qu'ai-je à dire à tous ces gens, ces peuples entiers qui sottement s'installent dans la salle d'attente populeuse et malodorante de ce monde, au lieu d'entreprendre leur voyage vers leur cime ? Et bien que le train partira sans eux. Que leur monde rouillera, brûlera, se dessèchera et qu'ils seront là, décharnés et assoiffés par la poussière dans l'interminable entropie d'un monde délaissé par la Grâce, avec leurs hôtels à demi calcinés, leurs plages encombrées de poubelles et leurs âmes déchirées de remords."

Voilà... Embarassed

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Fata Morgana le Dim 13 Fév 2011 - 10:31

Pimpesouée et mistenflute (Bonne St Valentin !) Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par augenblick le Dim 13 Fév 2011 - 13:45

Je me permets de faire la demande de fusion des deux topics à la modération.

[Note de la modération : fusion effectuée]

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Penitenzia le Dim 13 Fév 2011 - 14:38

Clepsydre a écrit:"Nonobstant", synonyme approximatif de "malgré".
Plus très utilisé par contre... Razz

Nonobstant -> je dirai plutôt "qui ne tient pas compte de "
Alors que malgré tient plus d'une notion de dépassement - ex. : malgré son handicap, gnagnagna

Mais je crois que tout cela est peut être un peu subjectif...

Bon allez, je Arrow

Penitenzia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 37
Localisation : Lyon, enfin un peu à l'est...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par eny le Dim 13 Fév 2011 - 22:36

Du coup, j'ai envie de répondre "c'est pas faux".

eny
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 28
Localisation : Paris, Lyon, Perpignan, Toulouse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Dim 2 Oct 2011 - 19:23

Syndrome Gillesdelalexilogoulette, pardon mais ça me titille le neurone (<=mot complètement inventé par moi cé pas d'çui là qu'ça s'agit mais de ceux là=>)

Polymathie:
ou la "connaissance approfondie d'un grand nombre de sujets différents, en particulier dans le domaine des arts et des sciences1. Le substantif associé est polymathe2 parfois également nommé « homme d'esprit universel ». Le mot vient du grec polymathēs, πολυμαθής, qui signifie « connaissant, comprenant ou ayant appris en quantité », des racines πολυ- (« beaucoup ») et μαθ- (« apprentissage »)[...]"

Transdisciplinarité:
"posture scientifique et intellectuelle. Elle a pour objectif la compréhension de la complexité du monde moderne et du présent. Le mot transdisciplinarité a été inventé par Jean Piaget, en 1970. La transdisciplinarité est définie par Basarab Nicolescu par trois postulats méthodologiques: l'existence de niveaux de Réalité et de perception, la logique du tiers inclus et la complexité. La transdisciplinarité se distingue ainsi de la pluridisciplinarité et l’interdisciplinarité en ce sens qu’elle déborde les disciplines d’une part, mais surtout d’autre part que sa finalité ne reste pas inscrite dans la recherche disciplinaire proprement dite. [...]"

Interdisciplinarité:
"l'art de faire travailler ensemble des personnes issues de diverses disciplines scientifiques. L'intérêt est de parvenir à un but commun en confrontant des approches différentes d'un même problème.[...] "

Pluridisciplinarité ou multidisciplinarité :
"consiste à aborder un objet d'étude selon les différents points de vue de la juxtaposition de regards spécialisés. Il s'agit ainsi de faire coexister (que ce soit consciemment ou non) le travail de plusieurs disciplines à un même objet / sujet d'étude. L'objectif de la pluridisciplinarité est ainsi d'utiliser la complémentarité intrinsèque des disciplines pour la résolution d'un problème.[...]"


Dans les limites des définitions qu'en donne wikipédia, of course!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tous ensemble apprenons de nouveaux mots.

Message par Invité le Mar 11 Oct 2011 - 8:21

Des mots leviers de connaissance



"Communauté, société, culture et identité, ces concepts sont-ils encore utiles à la production de connaissances scientifiques ?

J’aimerais inviter à réfléchir sur le contenu de quatre concepts – communauté, société, culture et identité –, probablement les plus utilisés dans les sciences sociales, mais aussi bien au-delà puisqu’on les retrouve en abondance dans les discours des politiciens, les articles des journalistes, etc. Du fait de leurs multiples usages dans des contextes les plus divers, ces quatre concepts sont-ils encore utiles à la production de connaissances scientifiques ? Je le pense, mais c’est à certaines conditions que j’essaierai de définir.

Communauté et société

[…] Notre analyse nous permet de préciser la différence qui existe entre une « communauté » et une « société ». Il est essentiel de ne pas confondre ces deux concepts ni les réalités sociales et historiques distinctes auxquelles ils renvoient. Un exemple suffira pour montrer clairement cette différence. Les juifs de la diaspora qui vivent à Londres, à New York, à Paris ou à Amsterdam forment des communautés au sein de ces différentes sociétés et de ces États, la Grande-Bretagne, les États-Unis, la France, les Pays-Bas, etc. Elles coexistent avec d’autres communautés, turques, pakistanaises, etc. qui ont chacune leurs propres façons de vivre, leurs traditions. Par contre, les juifs de la diaspora qui ont quitté ces pays pour aller vivre en Israël vivent désormais dans une société qui est représentée et gouvernée par un État dont ils veulent voir les frontières reconnues définitivement par les populations et les États voisins. Et c’est ce que revendiquent également les Palestiniens, un territoire et un État. Là encore, le critère qui fait société, c’est celui de la souveraineté sur un territoire. Il est important de remarquer que toutes ces communautés mènent au sein de leur société d’accueil une existence sociale qui leur est particulière. Pour donner un autre exemple, dans la plupart des métropoles du monde existent des Chinatown où les Chinois continuent à parler leur langue, à suivre leur calendrier de fêtes et à ouvrir des restaurants. Ils forment des communautés mais ne constituent pas une société.

Au passage, je voudrais également faire une distinction qui semble aujourd’hui obsolète à beaucoup d’entre nous. J’ai appelé « tribu » la forme de société qui est celle des Baruya, comme j’ai appelé « clans et lignages patrilinéaires » leurs groupes de parenté. Et j’ai appelé aussi « ethnie » l’ensemble des groupes locaux qui dans cette région affirment avoir une origine commune et être issus de la dispersion de groupes vivant autrefois près de Menyamya. Les Baruya et leurs voisins utilisent, pour désigner cet ensemble de groupes auquel ils se savent appartenir, l’expression : « ceux qui portent les mêmes parures que nous ». Cependant, le fait d’être conscient d’appartenir à ce même ensemble ne procure à un Baruya ni un accès à la terre ni un accès aux femmes et par ailleurs ne l’empêche pas de faire la guerre aux tribus voisines appartenant au même ensemble. On voit par là que c’est seulement la « tribu » qui constitue pour un Baruya une « société », tandis que « l’ethnie » constitue pour lui une communauté de culture et de mémoire, mais non une « société ». Ceci éclaire le fait que pour devenir une société, une ethnie doit souvent de nos jours réussir à former un État qui lui assurera une souveraineté sur son territoire. C’est là une revendication des groupes kurdes répartis entre plusieurs États, et ce fut hier une revendication des Bosniaques ou des Kosovars. Et dans certains cas une ethnie, en revendiquant pour elle seule l’appropriation d’un État et d’un territoire, s’autorise à procéder à des épurations ethniques.

Les réponses des états

Dans les sociétés occidentales dont le régime politique est en principe démocratique, on peut constater deux réponses des États à l’existence en leur sein de communautés de natures diverses, religieuses ou ethniques. Soit le communautarisme à la façon britannique, soit l’intégration à la française de toutes les communautés au sein de la République. Les deux formules ne semblent pas avoir véritablement réussi à répondre aux problèmes posés par la diversité culturelle et religieuse au sein des sociétés modernes.[…]

Culture et identité

Qu’est-ce que j’entends par « identité » ? Pour moi, c’est la cristallisation à l’intérieur d’un individu des rapports sociaux et culturels au sein desquels il/elle est engagé(e) et qu’il/elle est amené(e) à reproduire ou à rejeter. On est le père ou le fils de quelqu’un par exemple et cette relation à l’Autre définit le rapport qui existe entre nous et en même temps en chacun de nous, mais sur un mode différent : le père n’est pas son fils. Cette définition est celle du Moi social que chacun d’entre nous offre aux autres. Mais il existe aussi un autre versant du Moi, le Moi intime, celui né des rencontres heureuses ou douloureuses de ce Moi social avec les autres. C’est pourquoi l’identité sociale de chaque individu est à la fois une et multiple de par le nombre des rapports que l’on entretient avec les autres."



Maurice Godelier* est anthropologue, directeur d’études honoraire à l’EHESS. Maurice Godelier, Communauté, société, culture.Trois clefs pour comprendre les identités
en conflits, Paris, CNRS Éditions, 2009.
Source internet: http://blogs.mediapart.fr/edition/la-revue-du-projet/article/230611/trois-clefs-pour-comprendre-les-identites-en-conflits




Dernière édition par -pseudo- le Mar 11 Oct 2011 - 9:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par fleur de nacre le Mar 11 Oct 2011 - 9:27

Immanence
L'immanence est le caractère d'avoir son principe en soi-même. Un principe métaphysique
immanent est donc un principe dont non seulement l'activité n'est pas
séparable de ce sur quoi il agit, mais il le constitue de manière
interne. Ce concept s'oppose à la transcendance1, qui est le fait d'avoir une cause extérieure et supérieure. Ce concept peut aussi s'opposer à la permanence
qui désigne le caractère de ce qui demeure soi-même mais à travers la
durée, c'est-à-dire en assignant un espace et un temps. L'utilisation de
ces concepts nécessite la définition préalable de l'intérieur, de
l'extérieur et de leur frontière.

Cette distinction recoupe partiellement celle faite par les Stoïciens entre ce qui dépend de nous et ce qui n'en dépend pas.

fleur de nacre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Mer 12 Oct 2011 - 9:03

Capitalisme, Libéralisme, Économie de marché


Certes, ces mots ne font pas tellement figure de "nouveaux" mots.
Mais parce qu'on découvre que ce qui devrait être su et compris par tous, ne l'est pas forcément...
http://www.pauljorion.com/blog/?p=29422

...A tout hasard, voici un retour sur une définition de ces trois termes, de la part du même auteur qui explique en outre comment selon lui ces trois termes sont souvent confondus...
http://www.pauljorion.com/blog/?p=6384

Article presslib'*.

"Capitalisme, économie de marché et libéralisme, voici trois termes qui sont devenus quasi synonymes aux yeux du public. Or il n’y a pas de rapport immédiat entre les trois.

Le capitalisme est un système de répartition du surplus économique (la « croissance ») entre les trois grands groupes que constituent les salariés, les industriels et les investisseurs ou « capitalistes » parce qu’ils procurent le capital dont les deux autres groupes ont besoin pour assurer la production de leur industrie ou la consommation de leur ménage.

L’économie de marché est elle le système qui assure la distribution des marchandises du producteur au consommateur, assurant au passage un profit au marchand.

Le libéralisme est quant à lui une politique visant à optimiser le rapport entre les libertés individuelles et l’intervention de l’État dans les affaires humaines en vue de protéger ces libertés ; dans la pratique, partant d’une intervention de l’État a priori postulée comme excessive, l’atteinte de cet optimum consiste à réduire cette intervention autant que faire se peut.

Qu’est-ce qui explique alors que ces trois termes se soient trouvés rassemblés dans l’esprit du public comme trois manières équivalentes, chacune aussi bonne que les deux autres, pour décrire notre régime économique ? Ce qui l’explique, c’est le fait que ces trois ingrédients se sont trouvés combinés pour engendrer, dans une certaine configuration, la crise profonde qui débuta en 2007.

Premièrement, le capitalisme est un système de partage du surplus a priori déséquilibré : livré à lui-même, il débouche inéluctablement à terme sur la surproduction parce qu’il fait que, de manière tendancielle, des sommes de plus en plus grandes se libèrent qui peuvent servir d’avances dans le processus de production tandis que se restreignent en parallèle les sommes qui peuvent être consacrées elles à la consommation. En temps ordinaire, l’État est à même d’intervenir par une politique fiscale pour contenir cette tendance ; en temps de crise, quand la surproduction devient trop massive, l’État intervient d’une autre manière en combattant par des mesures de relance la récession qui en a découlé.

Deuxièmement, l’économie de marché est elle aussi a priori déséquilibrée : quand elle est livrée à elle-même, les marchands les plus talentueux – certains diront : « les plus chanceux » – éliminent les autres et ceux qui surnagent augmentent leur marge de profit jusqu’à ce que le prix des marchandises dépasse la capacité des consommateurs à les acheter. En réponse à ceci, l’État se voit forcé d’imposer un degré de concurrence entre marchands tel que le profit se stabilise à un niveau où le prix des marchandises n’est pas hors d’atteinte pour les consommateurs.

Troisièmement, le libéralisme visant à réduire l’intervention de l’État au niveau qui produira un optimum entre exercice des libertés et protection collective de celles-ci, il vient toujours un moment où la dérégulation – dont les effets liés n’apparaissent pas immédiatement en raison d’une certaine inertie dans le fonctionnement des institutions économiques – dépasse son objectif, permettant aux tendances au déséquilibre du capitalisme d’une part et de l’économie de marché d’autre part, de se manifester pleinement."

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Et aussi, Capitalisme, Libéralisme et Économie de marché, pensés en tant que dysfonctions:
http://www.pauljorion.com/blog/?p=17412





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par bepo le Mer 12 Oct 2011 - 9:33

Merci fata
Très lié tout ça à des conception morales.
Doit-on se forcer pour penser à autrui et agir en sa faveur ?
Doit-on toujours se faire passer en premier et dans quels domaines ? (intellectuel, physique, psychique, initiative,...)
Quelle est la limite de "se faire passer en premier" ? Accepter de participer à hisser le premier rescapé hors du gouffre ou l'on se trouve, choisir son rang, accepter de reculer lorsque le gouffre est derrière, accepter de stagner, de ne pas fuir ensuite plus vite que tout le monde pour éloigner le risque....

Sinon le capitalisme c'est aussi très lié à la notion de propriété privée.
Les animaux, je pense aux écureuils, gèrent ça grâce à une tête de linotte et le vol en tant que régulateur.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Mar 15 Nov 2011 - 18:03

La prolétarisation: définition proposée par Bernard Stiegler pour Ars Industrialis.

"Tout d’abord rappelons que Marx ne dit pas que le prolétariat est la classe ouvrière, il dit que la classe ouvrière est la première classe à être touchée par la prolétarisation.

Est prolétarisé celui qui perd son savoir : le producteur prolétaire perd son savoir-faire, passé dans la machine, il devient pure force de travail ; le consommateur prolétaire perd son savoir-vivre, devenu mode d’emploi, il n’est plus qu’un pouvoir d’achat.

Le prolétaire, disait Simondon, est le travailleur qui perd son savoir faire parce que ce savoir-faire est passé dans la machine. L’ouvrier n’est plus l’individu technique parce que la machine a formalisé ses gestes et c’est ainsi qu’il devient prolétaire ; la prolétarisation est contemporaine du machinisme dans la mesure où l’individualité semble passer de l’ouvrier à la machine, accompagnant une perte d’individuation dans le travail.

Au XXe siècle, se déroule la deuxième phase de prolétarisation. Ce qui est prolétarisé n’est plus alors le savoir-faire du producteur mais le savoir-vivre du consommateur. C’est une privation de savoir qui rabat le prolétaire sur le besoin, c’est une perte de savoir-vivre. Le prolétaire ne produit pas des propres modes d’existence, ceux-ci lui sont imposés par le marketing. La prolétarisation est une désindividualisation."


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Alex le Mar 15 Nov 2011 - 18:28

boubouklet a écrit:pindariser : parler ou écrire d’une manière recherchée

J'adore! J'imagine trop la discussion....

...
- C'est un peu comme en quinze cent cinq le Médaillon d'Isis Lovenac
- arrête dont de pindariser
- toi même...


Enfin bref

Sinon j'aime bien aussi les mots que l'on croit féminin mais qui ne le sont pas, deux exemple :

- Un coco, une noix de coco

- Un cerne, des cernes

Toujours sympa pour des paris à la con en soirée Smile

Alex
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 47
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Mer 23 Nov 2011 - 13:02

Indivuation: Être un individu, c’est être un verbe plutôt qu’un substantif, un devenir plutôt qu’un état, un processus plutôt qu’un donné, une relation plutôt qu’un terme, ce pourquoi il convient de parler d’individuation.

Individuation et individualisation: L’individuation n’est pas l’individualisation, elle est la formation de l’individu, toujours inachevée, toujours liée à d’autres individus, toujours sociale (en même temps que psychique). L’individualisation est bien plutôt une désindividuation.

Individuation psychique, collective, et technique. L’individuation anthropologique est triple, c’est une individuation à trois brins : psychique, collective et technique. L’individuation humaine est toujours à la fois psychique (« je »), collective (« nous ») et technique (ce milieu qui relie le je au nous, milieu concret et effectif, supporté par des techniques de la mémoire). Cet à la fois constitue en grande partie sa définition, et l’enjeu de sa philosophie.

http://arsindustrialis.org/qui-sommes-nous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Wise le Mer 18 Avr 2012 - 13:05

Chrématistique

le mot le plus important (à propos de ce qui se passe).

c'est ce que nous faisons.
c'est ce que fait le monde occidental, le Capitalisme.

nous parlons de l'"Economie", c'est une erreur, notre fonctionnement n'est pas de l'économie mais de la Chrématistique qui est l'inverse.
nous gaspillons, nous consommons le plus possible, nous accumulons, nous faisons croître le Capital en faisant décroitre les richesses réelles (ressources, biens).
il faudrait arrêter d'induire les gens en erreur, et corriger ça vite.

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Mer 18 Avr 2012 - 14:43

NOMOPHOBIE (Reflet de la contraction de NO MOBILE PHOBIA en anglais) : peur irrationnelle d'être privé de son téléphone portable What a Face

Le même mot peut également renvoyer à une peur morbide des lois (dans ce cas on part de la racine grecque "nomos"= la loi)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par quarante deux le Ven 20 Avr 2012 - 11:32

zeugma (j'adore la réthorique) : figure de rhétorique qui juxtapose ou coordonne en un effet plaisant, des éléments syntaxiques ou sémantiques différents
exemple: j'ai pris mes clefs et mes jambes à mon cou.

quarante deux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Lena le Sam 30 Juin 2012 - 21:54

Zététique
La zététique est définie comme « l'art du doute » par Henri Broch1. La zététique est présentée comme « l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges ». La zététique est destinée aux théories scientifiquement réfutables, c'est-à-dire respectant le critère de discrimination de Popper. De fait, contrairement aux autres mouvements sceptiques, elle ne pose pas la question des religions et des croyances non réfutables. Son objectif est la mise à l'épreuve d'énoncés pourvus de sens et de nature scientifique (c'est-à-dire réfutables) dont les explications ne semblent pouvoir se rattacher à aucune théorie communément acceptée.

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Lena le Mar 3 Juil 2012 - 21:25

Ordalisme
conduite à risques

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Lun 23 Juil 2012 - 16:05

Ipséité : ce qui fait qu'une personne, par des caractères strictement individuels, est non réductible à une autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Ελπίδα le Lun 23 Juil 2012 - 17:24

Like a Star @ heaven


Dernière édition par Ελπίδα le Mer 5 Sep 2012 - 18:56, édité 1 fois

Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum