Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Ελπίδα le Lun 23 Juil 2012 - 19:52

Métalepse : La métalepse (du grec metalêpsis : « changement, échange »1) est une figure de style qui consiste à prendre la cause pour la conséquence. Par exemple, l'expression « Il a perdu sa langue » (le mot « langue » renvoyant en réalité à la « parole ») est une métalepse. Elle constitue donc une substitution d'un mot par un autre, en raison du rapport qui existe entre les deux choses qu'ils désignent, le cas échéant le rapport de cause à conséquence

Métalepse narrative La narratologie qualifie de métalepses les diverses façons dont le récit de fiction peut enjamber ses propres seuils, internes ou externes. Gérard Genette y voit une « figure par laquelle le narrateur feint d'entrer (avec ou sans son lecteur) dans l'univers diégétique. »

(définition incomplète à mon avis.. car ça peut être l'inverse, feindre de faire entrer le personnage dans l'univers du lecteur et/ou de l'auteur,
ou dans le cas d'histoires enchassées les unes dans les autres, toute intrusion d'un personnage de l'un à l'autre des niveaux de l'histoire)
(je ne sais pas si je suis claire Laughing )

exemple de métalepse au cinéma : la rose pourpre du caire
youtube.com/watch?v=iWsSh7wrv0w


paralipse : Figure de rhétorique consistant à feindre de ne pas vouloir dire ce que néanmoins on dit très clairement et parfois même avec force. Synon. prétérition


centon
: Un centon est une œuvre littéraire constituée d'éléments repris à une ou plusieurs autres, et réarrangés de manière à former un texte différent. Le terme est d'origine latine (cento) et désigne à l'origine une pièce d'étoffe faite de morceaux rapiécés.

renga : (« poème lié ») forme poétique japonaise , pratiquée par les lettrés qui consistait à compléter, dans une sorte de joute poétique, un verset initial (hokku) de cinq-sept-cinq syllabes, par un second verset.
Du XVIIe au XVIIIe siècle, le renga devint, par l'introduction de traits d'esprit et d'un vocabulaire trivial, un genre drolatique - haïkaï no renga « poème divertissant» -, dont la vogue s'étendit à l'ensemble des couches de la société.
Parallèlement à cette popularisation, il perdit aussi toute sa valeur poétique. Seul le premier verset (haïkaï no hokku), généralement de meilleure tenue, fut conservé. Haïku est l'abréviation de haïkaï no hokku.

Dans cet exercice, quatre écrivants ont chacun écrit une strophe de quatre vers, puis recopié cette strophe sur une seconde feuille.
Chaque exemplaire a ensuite été confié aux voisins de droite et de gauche, les écrivants ayant à nouveau deux pages en face d'eux, mais avec des textes différents. A nouveau chacun écrit une strophe sans lire le texte qui précède (un peu à la manière du cadavre exquis, puis la recopie sur la seconde feuille.
On tourne ainsi jusqu'à revenir au point de départ en ayant fait le tour des écrivants.
Nous obtenons donc quatre textes (deux par écrivant) comportant chacun une strophe de chaque écrivant.

Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Invité le Lun 23 Juil 2012 - 20:19

térébrant: qui perce, perfore (ex: une douleur térébrante)

agui (noeud d'): marine; constitué de deux noeuds de chaise, le noeud d'agui forme le symbole de l'infini
"(...)L'or iris en ton âme enlacera l'agui
Symbole du voyage et de l'infinitude"

Alme: adj. nourrissant, nourricier, auguste

Calame: roseau dont on se servait pour écrire sur les papis russes
rime avec "qu'à l'âme"

Aubier: partie tendre et blanchâtre de l'arbre, juste sous l'écorce


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Ln_3 le Ven 27 Juil 2012 - 11:20

Je me permets de citer une cyber-amie, mais j'aime tellement sa liste que je n'y résiste pas. Pardonnez moi si certains mots sont déjà dans ce topic, j'avoue, je n'ai pas eu le courage de tout lire Wink

Antipodiste (n.m) :acrobate qui jongle avec ses pieds. La planche rembourrée qui lui soutient le dos s’appelle la trinka.

Amimétobie (n.f.) : vie voluptueuse et dispendieuse

Amphibologie (n.f.): figure de linguistique permettant de donner à une phrase deux interprétations distinctes. Sous-classe des ambiguïtés. Rien à voir avec l’étude des batraciens.

Amphigouri (n.m): discours volontairement confus et inintelligible.

Apophtègme (n.m.): parole mémorable, pensée précise, maxime.

Arctophile (n.m.): amateur d’ours en peluche. Rien à voir avec l’arctique. Sauf en cas d’ours polaire.

Avunculat (n.m.) : désigne la relation familiale comme sociale entre un neveu et/ou une nièce avec le frère de sa mère. Pour le frère du père, c’est un autre terme, mais me demandez pas lequel. Quant aux soeurs, de la mère comme du père, y’en a pas, vu que ce sont des termes et des notions qui dérivent du latin et à cette époque les femmes n’avaient pas encore été inventées. Mot très pratique en société pour prouver que oui, y’a bien des noms pour tout.

Badigoince (n.f.): babine, lèvre

Bident (n.m.): comme un trident mais avec deux dents. Logique.

Bluter (v.tr.) : synonyme de tamiser. Mais en plus classe.

Calamistrer (v.tr) : friser, onduler, friser (des cheveux, en général)

Caténaire (adj) : qui se réfère à une chaîne de ganglions. Vu dans une traduction de Pratchett pour parler d’un matelas bosselé. Il est fort Patrick Couton.

Chancir : moisir, se pourrir

Conglutiner ( v.tr.) : rendre visqueux, ou cimenter avec une substance visqueuse.

Croustilleux (adj): graveleux, piquant, obscène, amusant. A ne pas confondre avec croustillant.

Cuilleron (n.m): creux de la cuiller

Diastème (n.m.): espace entre les dents.

Dessiccation (n.f.) : procédé d’élimination de l’eau d’un corps.

Embouquiner (s’) : remplir sa demeure de livre. Activité saine s’il en est.

Ephélide (n.f.): tache de rousseur. Mot chéri entre tous.

Étymologie signifie étymologiquement “la recherche du vrai.”

Farfelu (adj) a signifié jusqu’au XVème siècle dodu, rond, gonflé.

Grenu (adj): composé de grains, ou à l’aspect granuleux.

Hypogée (n.m.) : tombe souterraine.

Informatique est un mot-valise, formé des mots “information” et “automatique”.

Interrègne (n.m): équivalent de l’entracte au niveau d’un royaume. Les sujets sortent dans la rue en liesse pour acheter des esquimaux.

Irréfragable (adj): qui ne peut être contredit ou mis en doute.

Liliacée (n.f.): famille botanique de l’oignon.

Margouillis (n.m.) : lieu plein de boue.

Mithridatisation (n.f) ou mithridatisme (n.m) : immunité à l’égard de substance toxique par l’ingestion progressive de doses du poison.

Numismate (n.m.): collectionneur de monnaies.

Pouacre (adj) : qui est sale, vilain, malpropre, avare.

Pulvérulence (n.f.): état de ce qui est sous forme de poudre (ex: la soyeuse pulvérulence d’un rail de coke)

Ratiociner (v.intr) : raisonner interminablement, se perdre en considérations abstraites et inutiles. Mon activité principale.

Rodomontade (n.f.) : propos fanfarons.

Sourire florentin: sourire moqueur, ironique.

Théâtricule (n.m.) : très petit théâtre.

toî toî toî : dans le milieu de l’opéra, au lieu de dire “merde” comme tout le monde les théâtreux pour se porter chance, on simule par ces trois syllabes trois crachats, censés chasser le diable.

Le mot Travail viendrait du bas-latin “tripaliare” qui signifie “torturer”.

j'aime aussi beaucoup gyrovague (Wikipedia : Le gyrovague (du latin ancien gyrus, « cercle », et vagus, « vagabond ») était un moine vivant seul, dans l’errance et passant de monastère en monastère, sans être membre d’aucun. Le concile de Chalcédoine (451) interdit ce genre de vie monastique. Il n’existe plus aujourd'hui dans l’église catholique.)

Ln_3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 467
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 31
Localisation : Antibes

http://myspanique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Ethelred le Ven 27 Juil 2012 - 12:03

ln_3 a écrit:
j'aime aussi beaucoup gyrovague (Wikipedia : Le gyrovague (du latin ancien gyrus, « cercle », et vagus, « vagabond ») était un moine vivant seul, dans l’errance et passant de monastère en monastère, sans être membre d’aucun. Le concile de Chalcédoine (451) interdit ce genre de vie monastique. Il n’existe plus aujourd'hui dans l’église catholique.)

Mmmh, ça me fait penser à plusieurs choses ce mot...
Gyros : parce que j'ai faim
Vague: à la mer, qui me manque ou vague à l'âme
Gyrovague...mouvement des pensées errantes ^^
ou
Gyrovague...mouvement giratoire de l'eau pour former une vague ^^

Mais j'avoue que je n'aurais jamais pensé à associer ce mot à un moine! Very Happy

Ethelred
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 05/07/2012

http://www.norzgodz.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous ensemble, apprenons de nouveaux mots !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum