Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 13:05

Rassure-toi l'ami, 2015 semble être une grosse année de merde pour un peu tout le monde lol Moi j'attends l'invasion extraterrestre pour qu'ils éradiquent les méchants, comme ça il restera que les gentils sur Terre ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 13:55

Espérons que les extraterrestres soient suffisamment objectifs (intelligents...sensibles, etc ?) pour comprendre que les gentils c'est NOUS cyclops

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par offset le Dim 29 Mar 2015 - 14:19

Et les faux gentils et les faux méchants on en fait quoi  ?

Je pense que les hommes verts devraient être équipés  d’une machine à vérité, ça peut être utile   Very Happy

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6763
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Rhaaaaa le Dim 29 Mar 2015 - 14:51

Des pros "totypes" fouilles merde Off ?
Ben on est riche de ça sur ZC , la technologie de merde dépasse la lumière du con heu du son....

Une question sur la femme qui t'épata 06 , portait-elle des suissardes ?

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4356
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 15:08

sous spoiler pour pas squizer la question de Ré:
quand on y pense, mourir degommés par des extraterrestres c'est quand même plus la classe que dans un avion qui s'écrase

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Dim 29 Mar 2015 - 15:32

super chevalier blanc a écrit:comme ça il restera que les gentils sur Terre ^^
ils vont bien se faire iech les pauvres

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2026
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 15:53

lol ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Dim 29 Mar 2015 - 19:54

Je passais hier devant la page Internet de l'Ecole Polytechnique de Lausanne (EPL).

http://www.epfl.ch/

Rien qu'en voyant cette page j'ai constaté à quel point la France n'est plus qu'un pays de merdeux qui se la pètent.

C'est plaisant, c'est attractif, ça parle du monde actuel. Derrière le rappel du point fort de l'université concernant l'étude des trous noirs (comme moi, mais avec plus de moyens), le diaporama se poursuit avec le rachat de Lemoptix par Intel Corporation.

Rien que ça et je comprends pourquoi la France éternelle commence à me fatiguer la prostate.

- D'abord l'interface est plaisante, elle a été conçue en pensant à celui qui la regarderait. N'importe quel portail d'une administration française, et son summum caricatural est atteint pour tout ce qui concerne l'enseignement, n'a jamais, ne sera jamais, jamais, pensé en fonction de celui qui va le regarder.

- Dans cette page, celui qui ne comprend pas que la recherche ne peut être qu'internationale, c'est qu'il le fait exprès. Les collaborations et les transferts de technologie sont présentés comme des arguments. Va trouver ça en France, toi.

- On cite des marques privées !!! En France on brise des carrières universitaires pour moins que ça. Le Rollex Learning Center.

C'est juste pour dire que de voyager loin de son pays, surtout dans une fédération aussi exotique que la Suisse, permet de retrouver un regard rafraichi sur ce qu'on a fini par considérer comme normal chez soi, et que, finalement non, ça n'a pas seulement un petit gout de merde, c'est bien de la merde.

Mais on s'en fout, c'était juste pour causer. Voilà ce qui m'intéresse. Sur cette page d'accueil, il y a un quizz et mon regard a fondu sur cette question essentielle : "Pourquoi certains oiseaux s’organisent-ils en forme de V pour migrer?" Une question de ce type c'est ce que j'appelle un chiffon rouge, je fonce dessus sans savoir pourquoi.


Alors que si j'étais moins primaire, je devrais m'intéresser à ça, putain ksébo !



D'un autre coté, elle n'a pas l'air commode la gamine, outch !

Je reste sur mes quiz, c'est moins risqué.

Comme il existe une archive des quiz, j'en ai regardé quelques uns. Et celui qui m'a interpellé, c'est celui-là :

"Pourquoi les cultivateurs aspergent-ils les oranges d’eau en hiver?"

J'ai trouvé la bonne réponse, et ce qui m'a intrigué était de comprendre comment j'avais trouvé la bonne réponse, comment j'avais cheminé. Le camembert des pourcentages des réponses fournies est assez bien corrélé avec la bonne réponse pour les autres quizz. Mais pas là. Il y a 46% pour une mauvaise réponse et 42% pour la bonne réponse.




Mesdames et messieurs, pour la première fois dans le canton de Fribourg et en exclusivité mondiale sur ZC, let me introduce to you la pensée de Numero6 filmée à 1000 images/secondes, la pensée fulgurante du génie, l'implacable connaissance de l'humain, la célérité qui masque la réflexion et donne l'illusion de la facilité.




Je vous conseille d'aller pisser, de boire une petite bière et de vous installez confortablement.


La bonne réponse est, bien sur, que les cultivateurs aspergent les oranges d’eau pour les empêcher de geler.



C'est ce "bien sur", que nous allons vous exposer, n'est-ce pas mon petit Jean-Mimi ?

Tout à fait Thierry, les fondamentaux tout d'abord, les automatismes acquis à l'entrainement, on ne peut plus parler de réflexion, c'est le point de départ basique. Magnéto, Serge.

Numero6, devant la page de l'EPL, formule sans réfléchir les évidences suivantes :

- La réponse fait obligatoirement référence à un domaine pointu, ou peu connu du grand public. La mention "très bien" du baccalauréat français nécessaire pour entrer directement dans cette école élimine d'emblée une réponse de type veau pas cuit.

- De même, dans cette population élitiste qu'espère charmer la page d'accueil, je suppose une volonté de flatter. A ce niveau universitaire, la population en question adore sentir qu'elle seule peut connaitre ou trouver la bonne réponse. Quelque soit la réponse, il ne s'agit pas de froisser le péquin.
Donc, quelque soit la réponse qu'il donnera, le futur candidat à l'inscription ne doit pas se sentir humilié si il donne une mauvaise réponse.

- Whaaa, le con, il s'est fait baiser !
- Cambridge, finalement ce sera Cambridge. J'aime pas la Suisse, ça pèle là-bas.


- Vu qu'ils sont plutôt branchés technologie et ingénierie, le quiz pour amuser la galerie doit obligatoirement faire référence à une analyse centrée sur un de ces domaines. La rotation terrestre visible dans l'écoulement de l'eau d'un évier. Hémisphère compris.



Merci, Jean-Mimi, mais maintenant tu te tais, Numero6 a fini son échauffement, il rentre sur le court. Taisons-nous pour admirez l'artiste en action.
Tout à f...
Ta gueule, Jean-Michel !

Numero6 voit le camembert avec les 46% et 42%. Le colosse se hâte avec lenteur.

Les types assez cons et désespérés pour venir sur le portail de l'EPL, ce n'est pas n'importe qui. Les miséreux qui font le quiz ont besoin de voir un signe qui leur donnerait l'espoir de faire partie de cette élite. L'élite sure d'elle-même n'en a rien à foutre des oranges et elle encule les quiz.

Il y a donc dans ceux qui répondent aux quiz un certain nombre de personnes qui se croient intelligentes.

Définition : Les personnes qui se croient intelligentes sont des personnes intelligentes, qui ont des facilités depuis l'enfance, et qui ont tendance à se précipiter sur la première réponse qui leur parait logique "compenser la sécheresse de l'air".
"Whaa, trop facile, putain que je suis intelligent, vraiment je plains ceux qui rament dans le sable, il est con ce quizz".

Il est assez facile de baiser une personne qui se croit intelligente, il suffit de ne pas éveiller son attention. Depuis toujours, elle doit supporter les petits camarades qui semblent faire exprès de ne pas donner les bonnes réponses. Depuis toujours, la réponse évidente lui claque la face. Et depuis toujours elle va vite, très vite, trop vite.

Numero6 est malin. Il n'est pas intelligent. Vous verriez mon résultat au WAIS, vous vous foutriez de ma gueule jusqu'à la Saint Coluche. Alors je me pose la question suivante : comment pense celui qui rédige les quiz ?
Son quiz doit titiller la curiosité et le gout du paradoxe des surdoués, il doit inclure une surprise. Il ne doit en aucun cas vexer le candidat. Celui qui a répondu au quiz doit pouvoir se dire "j'ai faux, mais ma réponse était logique, elle tenait la route". C'est pusillanime ces petites bêtes, elles ne sont pas habituées à se tromper.

La personne qui rédige le quiz doit surfer avec plusieurs contraintes : titiller, séduire et flatter, tout en valorisant la Connaissance, supposée être le produit vendu par l'EPL.

Quelle est la réponse qui suppose une surprise ? Éviter le gel.
Quelle est la réponse qui serait super vexante si elle s'avérait fausse ? Éviter le gel. (faut-y être con pour penser que l'arrosage évite le gel !)

Donc la réponse est très probablement : "éviter le gel". Bingo.

Je les nique tous, TOOUUSSSSSS.


- Ah, mais Thierry, Numero6 nous ressort son vieux classique : qui parle ? Comment pense celui qui pose la question ? Ce vieux truc donne encore des résultats, c'est surprenant.
- Jean-Mimi, c'est le secret des champions, ils balancent toujours le même coup de raquette, et on se demande toujours pourquoi l'autre se fait avoir quand même.


Jeunes gens aux privilèges de naissance, à l'intelligence saupoudrée généreusement par les fées sur vos berceaux, voici comment réfléchit quelqu'un qui n'a pas votre chance : Numero6 utilise l'intelligence des autres. Enculé. Nous ne sommes pas loin de la sexploitation. Voir de l'escroquerie pure et simple.

Ah si, je suis un escroc. Parce qu'une fois trouvée la bonne réponse, je peux vous bricoler vite fait sur le bec bunsen une théorie sur la chaleur de l'évaporation, l'isolation fournie par une coque de glace comme dans le cas d'un igloo, et que si, c'est bien ce que je te dis, merde, c'est le principe de la chaleur de transformation. Mais putain tu suis ou bien ?
Numero6 n'a pas le complexe de l'imposteur, il EST un imposteur. Il doit comprendre l'intelligence de l'autre pour la pirater, ce n'est plus un cheval de Troie c'est une dérivation à haut débit.


Bordel de putes borgnes, je crois qu'il s'agit là de l'introduction la plus longue parmi tous mes écrits sur ZC. Ah ouais, ça c'était l'introduction. Je vous avais bien dit d'aller pisser et de boire une bière.




Maintenant on commence. On attaque les choses sérieuses.

Feignasse d'entre les feignasses, je préfère regarder un film que de me faire chier à réfléchir. Je n'aime pas quand il faut réfléchir, je risque de me tromper, et ça, j'ai horreur.

Mais il y a des moments où je n'ai pas le choix, des situations où rien de ce que je connais ne permet une explication valable. Merde, faut que je descende à l'établi.

Les données de base de l'expérimentation :

Vous prenez une zébrette modèle haut de gamme qui présente dans sa conversation un truc bizarre, la méconnaissance d'un truc évident, une sorte de blocage qu'il est hors de question d'expliquer par un défaut d'intelligence. C'est forcément autre chose.
Le truc qui coinçait était le suivant : "les hommes ont tendance à vouloir protéger les femmes". On ne peut pas dire que ça tapait dans le révolutionnaire comme concept.

Sur Youtube existent de nombreux exemples de cette réaction. Dés qu'un mec frappe une femme, on a le droit d'aller lui casser la gueule. Pur bon. Tant qu'il frappe un mec, on laisse les mecs se débrouiller entre eux. S'agirait pas de désigner le plus faible en le protégeant. C'est un coup à ce qu'il vous envoie, à vous, sa main dans la gueule.


C'est flagrant, c'est commun, c'est banal. Alors quoi ?

Un blocage psychologique ? Naaannn, ce genre de truc c'est pour les neuneus. On voltige sur de l'esprit brillant, une carence affective n'est pas la solution au problème.

Un refus systématique par idéologie ? Non plus, je ne sentais aucune idéologie, ou alors normale, sans plus, pas suffisante pour comprendre le phénomène.

Et pendant ce temps-là, je reprends mes fondamentaux : qui parle ? Que révèle de la personne qui parle ce drôle de raptus susbite ? (je mets des "s" où je veux, c'est mon fil ici).

Je pédalais totalement dans la semoule. Merde, va falloir réfléchir. Chiotte de chiotte.

Le modèle expérimental :


Les professeurs sont des cons. La plupart. Ils n'ont aucune connaissance du fonctionnement des cerveaux qu'ils sont censés formés. Leurs cours suivent une logique qu'aucun cerveau ne suit spontanément.

Quand un cerveau ne sait pas, il tripote tous les boutons, il clique sur tout ce qui bouge jusqu'à trouver un indice.

Non, un cerveau ne part pas de la conclusion, non, il n'invente pas une expérience pour vérifier comment devrait réagir le réel si la conclusion était juste, jamais. Bullshit de bullshit.
Alors qu'un professeur, lui, part de la conclusion qui est désormais connue pour présenter une expérience qui la confirme. De l'ordre, de la méthode, de la rigueur. Et comme c'est impossible dans la nature, on se sent stupide, on se dit que jamais on ne sera capable de cette rigueur dans la réflexion.

Mais didiou d'didiou, dans la vie normale, au départ, la conclusion on n'en a pas la moindre idée. On tripote, on bricole, on retourne le truc dans tous les sens, jusqu'à trouver un début de piste. C'est la méthode Numero6, faire plein de trucs idiots jusqu'à tomber sur un indice. La méthode naturelle du cerveau en quelque sorte.

J'ai donc fait une connerie.
Pour voir. Ce n'était pas trop compliqué, je n'avais qu'à laisser parler un instinct primaire. Je me suis servi d'un membre du forum pour jouer au gorille qui protège la meute. Je me suis contenté de donner corps à l'idée simple que les hommes ont tendance à protéger les plus vulnérables.


Qui m'a encore piqué mes clopes, ça va chier !

L'intervention par MP de Yul n'a fait que confirmer cette tendance. Les modos protègent les zèbres, même quand on ne leur a rien demandé. C'est comme ça.
Déjà au départ, c'est bien, je ne m'étais pas trop trompé dans mon affirmation de base.
Je tiens au passage à signaler à la modération que ça a tendance à faire chier le monde, cette tendance naturelle. Ça fait chier le monde, mais au bout du compte, le monde il est bien content quand même que les modos fassent leur boulot.
Mais ça fait chier parce qu'on aurait dit que ce serait comme si les modos ils avaient un truc en plus.



Un modérateur réfléchit à la pertinence d'un bannissement.

Il fallait ensuite que j'attende les réactions de la zèbrette. Et alors là, m'sieurs-dames, du haut de gamme, du subtil, de la punchline dissimulée, elle a attendu une journée entière avant de me faire comprendre que je la faisais un peu chier avec ma protection de merde, que celle-ci provoquait l'inverse de l'effet apparemment souhaité, que les mecs font chier avec ce truc-là, et que ce qu'elle aime elle, c'est qu'on la laisse faire, qu'elle est assez grande pour ça, et que la prochaine fois c'est sa main dans ma gueule. Je crois même qu'elle m'a recommandé pour la prochaine fois de la regarder faire et d'admirer.

Bon là, c'est moi qui lui aurait bien mis ma main dans la gueule. Comme ça, pour le principe, sans animosité. On cause pas comme ça à Numero6. Ça n'a rien de scientifique ou de logique, c'est un principe de base, c'est tout.
Elle était contrariée et prenait la peine de m'expliquer pourquoi, je me suis abstenu. Classe, non ? Qui a dit dégonflé ? C'est toi le petit connard au fond ? Tu vas te faire poutrer sévère, je te préviens.

Penaud c'est pas le terme, couillon conviendrait mieux pour décrire mon état d'esprit. C'est bien de faire des expériences, mais blesser les gens c'est pas trop mon truc.
Je me suis consolé en me disant que c'était quand même géniale une zébrette avec des couilles, ça change. Bon, ben, je me suis planté, je connais ce petit gout de chiotte quand j'ai fait une connerie. Vas-y tape, c'est mérité.

Si ce n'était que de moi, je lui aurais explosé la tronche à la sulfateuse, mais évitons de faire parler la testostérone, ça manque souvent de subtilité. La testo, ce n'est pas vraiment l'hormone de la nuance et du consensus mou.


Non, mais dis le tout de suite si ça te fait chier que je te protège !

Je ne comprends pas cette réaction. C'est peut-être à cause de ce malentendu :


Non, mais dis le tout de suite si ça te fait chier que je te protège !



Ah oui mais non, ah mais ça ne va pas du tout ça, mais alors pas du tout, il y a un mega-bug, on reprend tout depuis le début.

Nous avons donc affaire à quelqu'un qui connait une réalité et me dit que cette réalité est une connerie. Bon. Base de départ.

Je me suis fais des sandouitchs, j'ai sorti le pack de bières, direction l'atelier. Do not disturb. J'attaque au burin et au goujon.

L'avantage de travailler sur du produit surchoix, c'est qu'on peut tout de suite éliminer les scories usuelles. Pas de gentille hystérie pour tout ramener à elle, pas d'animus mal digéré pour contrer le masculin systématiquement, pas d'asperger, rien, que dalle, nous avons affaire à la manifestation flagrante du fonctionnement du cerveau d'une surdouée.

Oui, mais laquelle ?

Merdmerdmerde.

Alors je vous livre le fruit de mon labeur. Si ça se trouve il ne vaut rien du tout. M'enfin, on ne sait jamais, rien qu'avec les copeaux certains feront peut-être quelque chose.

Dans le cerveau d'un surdoué cohabite deux réalités, la sienne et celle des autres.


Taaadaaamm.


Je sens bien que si je ne fais pas tout le boulot, vous ne ferez pas d'effort. Alors je détaille le concept comme je peux.


Atelier des pensées essentielles de ce siècle.


Vous prenez un surdoué, vous le trempez au milieu des pas-surdoués, vous le faites revenir à feux doux, et vous observez.
Le surdoué vit dans un monde qui ne respecte en rien sa logique à lui, si particulière, toujours bizarre.

Mais en réalité sa logique à lui est très logique, très simple. Je renvoie à ma morigénation sur les profs. Le surdoué coince, parce que son cerveau brillant serait incapable de fonctionner avec la logique qui est enseignée. Lui ne fonctionne pas comme ça.
Ce que ne voit pas le surdoué c'est que son cerveau fonctionne comme tous les autres cerveaux, peut-être un peu plus vite.

Le surdoué finit par croire que tous les autres partagent une logique qui lui échappe. Faux. Les autres se foutent éperdument de la logique du cours, ils engrangent les données pour réussir l'examen. Le reste, ils s'en torchent l'oigne. Elle est là la principale différence. Le surdoué qui a compris ça peut enfin cartonner : y a rien à comprendre.
Il suffit de faire comme si la logique du prof était logique. Il fait ce qu'il peut le pauvre, souvent il ne comprend rien à ce qu'il raconte, quand à l'élaborer lui-même, il en est incapable. La majorité des profs sont des singes savants. C'est comme à l'armée, penser c'est déjà désobéir.

Pour la majorité des gens, penser est fatiguant, pénible, c'est un effort.
Le surdoué lui ne peut pas s'en empêcher. C'est quand il ne peut pas penser qu'il fatigue. Quand il s'impose la logique des autres. Celle qu'il considère la logique des autres. Une logique fausse qu'il croit que les autres partagent.

Alors que sa logique est LA logique. La seule différence c'est que la majorité des gens n'en a strictement rien à foutre, souvent ils en ont peur, ils craignent de pas pouvoir suivre et de rester sur la touche. Ils ont d'autres priorités, s'intégrer au groupe, fonder une famille, ce qui compte c'est la direction que prend le plus grand nombre. La plus sécurisante.

Ce n'est qu'un exemple, mais cela se répète dans de nombreuses circonstances.


Alors le surdoué fait cohabiter deux logiques dans sa tête, la sienne et celle qu'il croit tirer du comportement des autres.

Si je suis cette théorie, pour comprendre un surdoué il faut avoir connaissance de la logique qu'il utilise, la sienne ou celle des autres. La logique qu'il suppose aux autres. Alors que les autres fonctionnent comme lui. Mais pas au même niveau.

Vous suivez dans le fond, vous fatiguez pas trop à tenter de suivre deux raisonnements en même temps ? Je fais comme dans Les Experts, je mêle deux intrigues pour échapper à la mornitude.

Je reviens à mon exemple de départ, c'est toujours plus parlant.


Si je pose la question à la surdouée "est-ce que dans le monde des autres les mâles ont tendance à apprécier protéger les plus vulnérables ?", la réponse est simple : oui.

Si je pose la question différemment "est-ce que dans ton monde à toi les mâles ont tendance à apprécier protéger les plus vulnérables ?" La réponse pourrait être formulée ainsi : "putain, ils n'ont pas intérêt ces cons, j'ai horreur de ça. Est-ce que j'ai l'air de quelqu'un de vulnérable ? Mais je les aplatis quand je veux les dos argentés, que de la gueule. En plus, ils ne peuvent pas s'empêcher de foutre la merde. Sont trop cons ces cons. Et ça prétend nous protéger, mais fuck, ils ne font que nous mettre en danger, les primates."

Donc, on est bien d'accord, quelle que soit la logique "les mâles ont tendance à apprécier protéger les plus vulnérables".
Ceux qu'ils croient vulnérables, ceux qui sont moins forts, moins futées par essence, les femmes, quoi. Oh putain, tant de réflexion pour aboutir à ce maigre résultat. Celui qu'on protège est automatiquement désigné comme le plus faible.
Je sais, je l'ai déjà dit à propos de la vidéo. C'est pour voir si vous suiviez.

Parce qu'en plus le surdoué passe d'une logique à l'autre sans vous prévenir, parfois à l'intérieur d'une même phrase. Enculé.

Cette magnifique théorie ne sert strictement à rien. Je me vois bien demander à un surdoué "ce que tu me dis là, ça correspond à la logique supposée du plus grand nombre ou à ta logique à toi ?"

Vous décelez l'attaque sous-jacente ? Ce que tu dis c'est seulement ton point de vue ou bien ça vaut quelque chose ?
Je n'oserais jamais.

Alors que ce serait très logique comme approche.


Whoaaa la gonzesse.
Non.
C'est tout.


Habituellement je n'explicite jamais le véritable contenu de mes posts, l'idée qui vous reste en tête à votre insu, concentrés que vous êtes à chercher l'erreur ou la coquille, à confronter vos pensées à ce que vous êtes en train de lire. J'attire votre attention sur la main droite pour vous piquer votre montre avec la main gauche.


Ou l'inverse

Mais là je sens bien que le niveau risque d'échapper à la majorité, alors je vous révèle les images subliminales de ce post. Il n'y en a que deux.

- Les surdoués se rendraient un service immense à accepter l'idée que leur logique est la bonne. La seule bonne. Toutes les femmes que je connais s'amusent de l'arrogance perçue quand s'exprime le besoin masculin de les protéger. Et toutes les femmes que je connais n'ont aucune doute sur cette question, elles sont nettement plus intelligentes que les hommes.
Le petit haussement de sourcil de la dame qui est train de se dire "tiens, il a l'air moins con que les autres", c'est l'hyper-hype-archi-mega compliment, au-dessus c'est le soleil.

C'est l'argument d'autorité qui permet aux hommes de s'accorder d'emblée une valeur supérieure. Bounga, bounga, moi fort, moi protéger toi. Mais bon, ça peut toujours servir. Faut pas contrarier les primates, on ne sait jamais.
Il n'y a pas trente-six logiques.
Les hommes ont besoin de jouer les dos argentés. Les femmes savent faire semblant d'être impressionnées. "Comme tu es fort mon chéri. Ça ne t'embête de descendre la poubelle, elle est super lourde." C'est presque trop facile.

- Faut pas faire chier Numero6. Il n'a pas que le dos d'argenté, les cheveux aussi, alors gaffe.


Numero6 est bien de retour. Sonnez au bois et sortez vos musettes, je vais tous vous éclater la gueule. C'est mon coté Lino Ventura, perce-neige et bourre-pifs.


Tu as bien réfléchi ? Tu veux vraiment me la faire à la sournoise.



Accrochez-vous les jeunes pour pondre un truc plus gouteux sur le faux-self.
J'attends. Les eaux toujours changeantes du Gange toujours semblable.

poupoupidou

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 21:00

.


Dernière édition par Parisette le Dim 29 Mar 2015 - 22:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Dim 29 Mar 2015 - 22:00

Vois-tu Parisette, si je devais définir la sensation qui me vient quand je suis au contact de certaines personnes, c'est que tout semble simple. Il n'est plus question d'intelligence ou de QI, c'est juste incroyablement simple.

J'ai l'impression de parler au premier degré. Je dis ce que je dis, c'est tout. Je n'en tire aucune fierté.

Un des points clés de cette sensation vient de ce que mes propos sont entendu comme je les dis. Vrai, faux, intéressant ou pas, je n'ai pas à revenir sur ce que j'ai dit. Ça rebondit après ou pas. Mais à aucun moment ce que je dis n'est à justifier.

Alors quand tu écris Et si ta surdouée avait elle-même voulu protéger ce fameux membre bouc émissaire ?, je n'ai même plus envie de te répondre.
Quel argument as-tu en dehors de projeter ton besoin personnel de te vouloir protectrice ?
Un peigne-cul qui joue à l'homme et révèle au plein jour sa cuistrerie ?

C'est tout ?

Pas d'autre élément de réflexion ? Rien pour rebondir ? C'est une sorte de grande fatigue qui me prend à trop gouter à la simplicité. Je n'ai plus envie d'expliquer.

Il n'y a rien à expliquer.

J'ai écrit ce que j'ai écrit. Ça intéresse, ça n'intéresse pas. Je laisse la complexité aux gens intelligents comme toi.

Je me laisse glisser dans la simplicité comme dans un bon bain chaud.

Plus du tout, mais alors plus du tout, envie d'expliquer ou de justifier quoi que ce soit.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Dim 29 Mar 2015 - 22:03

« La meilleure façon de commencer est de dire, Balthus est un peintre dont on ne sait rien. Et maintenant, regardons les peintures », telle est la réponse laconique que le peintre adresse à la Tate Gallery, qui, organisant une exposition de ses œuvres, souhaitait également agrémenter le catalogue de quelques éléments biographiques.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 22:14

.


Dernière édition par Parisette le Dim 29 Mar 2015 - 22:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Dim 29 Mar 2015 - 22:34

Ben, je me demande si je ne vais pas en faire autant.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par louise le Dim 29 Mar 2015 - 22:42

Non parlez, vous m'interessez!

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 22:51

Punaise, le ton dramatique qu'a pris ce fil Rolling Eyes

Alors que:
Numero6 a écrit:
Plus du tout, mais alors plus du tout, envie d'expliquer ou de justifier quoi que ce soit.

c'est plutôt une bonne nouvelle, nan?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Rhaaaaa le Dim 29 Mar 2015 - 23:33


Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4356
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 30 Mar 2015 - 5:40

J'avais réagi fortement (trop ?) à un post de Parisette. Le post en question a été effacé. Il n'y a plus aucune raison d'y revenir, le débat est clos.

Si des esprits curieux sont tentés de connaitre les raisons de ma réaction, je la mets sous spoiler, pour épargner du boulot à Yul. Cela n'a d'intérêt que pour ceux qui me connaisse personnellement, c'est pour me faire de la pub, pour montrer que je suis encore plus intelligent que certains le croient.

Vanité des vanités:
Bon allez, je suis trop bavard, je m'explique.

Imaginez un type super intelligent et malin comme une femme.

Ben c'est moi.

Un mec qui fait l'idiot pour laisser à l'autre le bonheur de se croire plus intelligent. Stratégie utilisée par les femmes pendant de nombreuses générations. Pourquoi vouloir réinventer la roue ?

Un mec qui voit arriver les femmes avec leurs gros sabots à des kilomètres à la ronde. Qui leur dit. Qui les prévient. Qui donne mille signes qu'il comprend et voit les choses. Mais qui malgré tout se voit cantonné en permanence au rôle du mec qui ne comprend rien. M'fatigue.

Quand Parisette écrit Et si ta surdouée avait elle-même voulu protéger ce fameux membre bouc émissaire ?, qu'est-ce qui lui permet de croire que je ne vois pas la grosse, l'énorme ficelle, le cable transatlantique ?

C'est la première question que tout mec se pose, toujours. Dans un esprit rustique, ça donne "mais pourquoi tu me parles de ce con ?".

Je viens de pondre un post qui aborde la sclérose dramatique de l'élite française qui est en train de figer mon pays, le cheminement d'un esprit en arborescence, j'ai creusé l'instinct masculin de protection qu'il ne faut déclencher qu'en cas de nécessité tellement il est puissant, j'ai cherché à comprendre pourquoi la protection pouvait être perçue comme une volonté d'introduire une hiérarchie dans les rapports, j'ai construit une image du faux-self qui ne me déplait pas. Et j'ai conclu en précisant que malgré mes pirouettes et mes facéties, je vois parfaitement quand on veut me niquer. Que la baffe est prête à partir.

On est bien d'accord, je l'ai écrit tout ça ?

Comme je suis un gars bien et respectueux j'ai même soumis le texte à la personne concernée pour savoir si elle acceptait que je le poste.
J'essaye de présenter mes post sous une forme agréable, et c'est du boulot. Je brode sur le personnage de Numero6 en tentant de lui garder une certaine cohérence, pour m'en servir comme d'un outil, d'un pinceau.

Le message de Parisette est tout simplement castrateur. Je balance mes dos argentés pour broder sur l'instinct masculin, elle me renvoie un petit branleur qui fait son kéké en agressant un serveur. Je fouaille un sujet, je le malaxe dans tous les sens pour m'entendre dire "as-tu pensé que tu tu pouvais t'être gourré dés le départ ?"
Tout ça en tenant son rôle de protectrice (donc supérieure ?) que tout le monde lui connait sur le forum, et en reprenant son éternel thème du "je ne pas aussi intelligente que toi, hihi" comme si cela allait faire passer la pilule.
Et comme si je n'étais pas capable de voir le message "si ça se trouve elle s'intéresse à quelqu'un d'autre, celui qu'elle protège".

Alors la seule phrase qui me vient à l'esprit c'est celle-là : mais elle me prend pour un con ou quoi ?

Il faut que j'écrive quoi pour que vous acceptiez l'idée que je suis un mec super intelligent équipé d'un instinct de femelle redoutable ? M'fatigue.

Commencez par essayer de faire mieux que moi. Après on en recause.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Kass le Lun 30 Mar 2015 - 10:46



Dernière édition par Kass le Lun 30 Mar 2015 - 12:24, édité 1 fois

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4682
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 11:23

Numero6 a écrit: M'fatigue.

Commencez par essayer de faire mieux que moi. Après on en recause.


Commence par sortir de tes théories concentriques surdoués/intelligence/hommes/femmes,
y a d'autres choses dans la vie,
binouse, choucroute, chakhchoukha,
tu t'fatigues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 11:31

Numero6 a écrit:.../...

Vanité des vanités:
Bon allez, je suis trop bavard, je m'explique.

Imaginez un type super intelligent et malin comme une femme.

Ben c'est moi.

Un mec qui fait l'idiot pour laisser à l'autre le bonheur de se croire plus intelligent. Stratégie utilisée par les femmes pendant de nombreuses générations. Pourquoi vouloir réinventer la roue ?

.../...

C'est exactement ce pourquoi je suis parti de ZC (J'ai juste recréer ce compte pour l'occasion, mais il ne durera pas)
Qu'importe les personnes en cause dans votre altercation.

Je te lis depuis un certain temps d'un œil plus attentif certains jours, d'autres moins.
J'apprécie assez souvent ta position de chroniqueur un peu dandy, le côté cabotin de salon.

J'apprécie moins quand tu fais mine de te hausser sur tes talonnettes pour porter d'un coup de menton des jugements à l'emporte pièce.
Ce que tu dis à propos de la Suisse que tu as parcouru au guidon d'une superbe BMW ne correspond pas à ce que j'en ai vécu personnellement ni aux témoignages de quelques ami(e)s qui travaillent dans la relation humaine et la psychologie. Au moins auras-tu pu publier une photo de ta Porsche et de ta Rolex (oh pardon de ta BM)
Mais chacun ses défauts et j'en porte un nombre certain.

Que quelqu'un, par contre, mette en cause ce que tu écris, même de façon peu agressive, cela t'insupporte. Y compris et surtout si cette personne fait partie de tes familiers du forum. Et comme si cela ne suffisait pas, tu reprends des propos supprimés pour t'en servir de faire valoir et tenter de briller encore un peu plus dans ton manteau d'excellence.

Le destin frappe au hasard et avant de critiquer l'autre, il faut songer aux combats qu'il assume en secret. Mais on ne gagne pas ses combats personnels en transférant son dépit et sa hargne du haut de son piédestal. Je l'ai appris à mes dépends.
Ce lieu qui m'a accueilli alors que j'étais en détresse n'en sort pas grandi par de tels échanges. ZC, j'y tiens, il m'a sauvé la vie au sens propre des mots ; cela aurait été me renier que de ne pas réagir.

Qu'importe ce que dira la modération de ce procédé que je juge indigne, au moins auras-tu pu perdre un peu de ta superbe par ces mots.

Allez, je suis bon prince. Je t'offre un dernière pirouette : tu pourras dire que grâce à tes mots au énième degré, tu auras pu ainsi démasquer un HQI qui se croyait intelligent et ainsi démontré ta supériorité inégalable.
Curieuse méthode prométhéenne, qu'il faille détruire l'autre pour le reconstruire conformément à l'image que l'on souhaite avoir de lui.

Bien à vous, je m'en fous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 11:44

http://www.cistes.net/choixciste.php?numero=120259

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 30 Mar 2015 - 12:15

UⵛⵛEN a écrit:Commence par sortir de tes théories concentriques surdoués/intelligence/hommes/femmes,
y a d'autres choses dans la vie,
binouse, choucroute, chakhchoukha,
tu t'fatigues.

Je sais, je sais, j'y travaille. Mais ce n'est pas vraiment mon domaine de prédilection.
On m'a promis 20 coups de fouets pour soulager ma conscience chaque fois que j'oserais me faire plaisir. Le plaisir c'est mal.
Il parait que tu donnes des cours. Tu fais le niveau débutant ?

Monsieur 1959, c'est pas une BM, c'est une Goldwing, c'est encore plus cher ! Et sans savoir pourquoi, je sens bien que ça vous emmerde, alors je vais vous faire une confidence : je l'ai achetée neuve  affraid . C'est bon, vous pouvez vous désinscrire. Vous écrivez bien. C'est déjà ça de pris. Bonne continuation.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 12:23

Je suis bien d'accord,
le plaisir c'est mal.
C'est pour ça que je mange et bois à vomir et défèquer abominablement depuis mes intestins meurtris.
Le plasir c'est mal, mais c'est encore pire/mieux mêlé de honte.
Je ne donne pas de cours.
On t'auras leurré.
C'est un don, c'est inné,
on l'a ou pas.

J'ai assez honte d'avoir écrit cela d'ailleurs,
je vais me maudire en marchant, avant de manger un croûton de pain,
pour me donner l'impérieux loisir de me baffrer salement ce soir,
c'est un rythme anticipé.
Pas de cours, truc de chef.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 30 Mar 2015 - 12:25


Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 30 Mar 2015 - 12:31

Uccen, tu fais chier.

J'avais préparé un truc sur les gens bizarres. Toujours sur le même thème, hélas.

Mais rien que pour accélérer ton transit je le poste avec spéciale dédicace.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum