Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 11:14

Jordan Sulli a écrit:
Sinon y'a la sucotherapie, parait que c'est efficace Laughing
http://creative.arte.tv/fr/community/sucotherapie
Tu as des témoignages directs de gens qui ont essayé ? Tu penses essayer si un jour il y a des problèmes dans ton couple ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Mar 16 Déc 2014 - 11:20

C'est un truc à provoquer des problème juste pour tester le remède Very Happy

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2029
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ZeBrebis le Mar 16 Déc 2014 - 11:23

Han l'arnaque ! J'espère qu'il y a réciprocité hein.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Mar 16 Déc 2014 - 11:24

ou, il y a même un numéro officiel pour le décrire Embarassed

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2029
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ZeBrebis le Mar 16 Déc 2014 - 11:25

Switch71 a écrit:ou, il y a même un numéro officiel pour le décrire Embarassed
Je viens de comprendre ! Numero6 cherche du 9 ! Eurêka bounce

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Zebra-Finch le Mar 16 Déc 2014 - 11:29

@ ZeBrebis

Je rejoint l'avis de ceux qui conseillent une thérapie de couple.
Parfois on croit vraiment que la situation est désespérée, alors qu'en décortiquant ses pensées et celles de son/sa compagn(on)e, on arrive à trouver un terrain d'entente, à aller vers une évolution...et bien souvent on se rend compte qu'on ne se comprenait pas, qu'en réalité on s'aime, et que même à travers la différence, on peut y prendre plaisir.
Ça demande beaucoup de remise en question, et de vraiment écouter soi et l'autre à égal, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Ça améliorera de toute façon la situation, car de toute façon on se rend compte que quitter c'est fuir le problème, et que le bonheur on le trouve d'abord en soi, quelque-soit la personne avec laquelle on vit. Smile

Le ciment du couple c'est d'abord l'amour, avant le sexe. On retrouve l'intérêt, le désir pour l'autre à travers le dépassement des mauvaises habitudes et de la routine qui sont installées..

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Mar 16 Déc 2014 - 11:34

ZeBrebis a écrit:
Je viens de comprendre ! Numero6 cherche du 9 ! Eurêka bounce
Il a du oublier un chiffre quand il a créé son pseudo.

ps. bounce bounce (<------toujours par deux ils vont [Maître Yoda])

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2029
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ZeBrebis le Mar 16 Déc 2014 - 11:40

ZF, je crois vraiment que c'est râpé foutu. Il y a des choses que je ne pourrai pas digérer. Des choses qu'il ne fera plus parce que je ne l'y autorise plus, parce que je vais mieux. Mais qui ont été et que je ne pardonnerai pas.

Je peux admettre les incompréhensions,  le fait de faire la gueule, mais pas ce que j'estime violent. Et il l'a été en paroles, des actes ont été limite.
Je n'étais pas dans un état stable lorsque je me suis mise en couple, et j'ai mal choisi celui qui est le père de mes enfants. C'est tout.

Néanmoins,  il ne me mettra pas en danger, les enfants non plus. Il a une forme de stabilité et de sens du devoir, et aime tout de même ses enfants.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 11:42

ZeBrebis a écrit:Néanmoins,  il ne me mettra pas en danger, les enfants non plus. Il a une forme de stabilité et de sens du devoir, et aime tout de même ses enfants.
Sans vouloir m'avancer, mais à cause de comparaisons que je peux faire, je trouve que t'as plutôt bien choisis. En fait. Faut juste pas rester avec. Si t'as besoin d'autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Zebra-Finch le Mar 16 Déc 2014 - 11:46

ZB : Qu'est-ce qui fait qu'il en est arrivé là ?
Non pas le détail des actes, mais simplement les raisons de leur déclenchement ?

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Mar 16 Déc 2014 - 11:54

ZeBrebis a écrit:Z j'ai mal choisi celui qui est le père de mes enfants. C'est tout.

ça va sans doute pas changer grand choses, mais tu n'es pas la seule dans ce cas. On ne peut simplement pas le savoir à l'avance, c'est un peu comme une lotterie, on se lance un jour parce qu'il faut bien avancer dans la vie, parce qu'il faut agir et le reste on le maîtrise plus.

J'ai mis 18 ans à comprendre que je me suis trompé, au moins tu na's pas "perdu" autant de temps Wink

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2029
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ZeBrebis le Mar 16 Déc 2014 - 11:56

C'est varié.
Il s' est énervé une fois parce que je lui ai dit que j'avais faim à 14h (le gratin était cuit depuis longtemps dans le four) et j'étais censée rester allongée pour cause de menace d'accouchement prématuré. Comme il jouait ça l'a énervé.
C'est lui qui devrait avoir honte : il est revenu en me disant "Vas y bouffe" en me plaquant le plat à côté de moi.

Lors de trajets pour aller chez sa grand mère (8h30 de route) il était énervé que je veuille rester à l'arrière avec le bébé pour l'occuper un peu, il voulait que je sois devant pour lui passer les boissons ou lui masser les mains.
Donc il avait continué sa route lors du passage d'une station service alors que je demandais depuis un moment à m'arrêter pour aller aux toilettes. Il a fini par s' arrêter tout de même un peu plus tard sur une aire de repos aux chiottes si degueus que j'ai été dehors.

Bon, j'arrête, mais je ne veux pas partager sa vie même s' il ne le fait plus.
Avant je pleurais, en silence, maintenant ça ne se passerait plus comme ça.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 16 Déc 2014 - 11:59




Gros malin, va !

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 16 Déc 2014 - 12:05

Scorbut

L'histoire du scorbut m'a toujours paru exemplaire. Si en retrouve la description dans le Papyrus Ebers, l'histoire retient sa démonstration la plus évidente lors des premières grandes expéditions maritimes.

Un mal inconnu frappait les marins qui commençaient par perdre leurs dents avant de mourir. Je vous parie ma selle et mes bottes que les explications magiques fleurissaient à l'époque, mais je n'y étais pas. On avait surement du offenser Dieu en s'approchant des limites du disque terrestre, ou bien des Léviathans à l'haleine de phoque répandaient leurs exhalations putrides comme autant d’ypérite propulsée des abysses.

Lors d'une escale, Jacques Cartier remarqua que les canadiens traitaient ce problème par une décoction d'anneda (thuya blanc). Les canadiens avaient réussi depuis longtemps à survivre dans un environnement pauvre en citronniers. Depuis la race a dégénéré, mais ce n'est pas la question.

Il fallut attendre deux siècles pour que James Lint montrent que citrons et oranges guérissent le Scorbut. Ce n'est que cinquante ans plus tard que la Royal Navy fournira une ration journalière de jus de citron vert ou jaune à ses marins.

En 1913, McCollum commence à mettre en place la nomenclature des vitamines et qualifie de vitamine C (scurvy-preventing « water-soluble C ») la substance qui protège contre le scorbut.

La découverte fortuite de l'acide hexuronique, puis son lien avec la vitamine C, aboutiront à sa terminologie actuelle : « acide ascorbique » (abréviation de « antiscorbutique »).

Jacques Cartier : 1535.
Tadeusz Reichstein (synthèse de la vitamine C) : 1933.

Quatre siècles !!! Quatre siècles pour comprendre ce que les canadiens savaient traiter depuis un bon moment.
On aurait bêtement pompé les canadiens (c'est une expression), la Royal Navy se serait épargné des milliers de morts.


Cette histoire m'a toujours paru exemplaire, mourir par manque d'une essence inconnue lorsque l'on modifie son environnement.
Les espagnols avaient tout ce qu'il fallait dans les jardins de l’Al-ambra, les canadiens avaient dégotté le thuya blanc, c'est entre les deux que ça merdait.

J'ai toujours gardé cette allégorie en tête, mourir par manque, mais sans savoir de quoi.

Qu'a-t-on perdu sans le savoir en modifiant notre environnement ?


Comme je sais qu'a part vos petites existences misérables et Nietzsche, vous ne vous intéressez à rien, il est peu probable que je réussisse à attirer votre attention sans revenir à une problématique quotidienne.

C'est à l'occasion d'échange avec ZeBrebis et sa reprise de l'aphorisme "Il faut tout un village pour élever un enfant" que je suis parti en vrille.


Si l'on prolonge l'analogie des Léviathans et du scorbut avec la situation actuelle des enfants (TDAH, Dyslexie, Dyscalculie, Dyspraxie, HQI, poil au zizi), je vous propose de retourner la proposition.

Au lieu d'étudier ce qu'ont les enfants, imaginons qu'ils soient carencés.

Les mutations de notre société ces dernières décades auraient privé les gamins d'éléments essentiels à leur équilibre. Et notre approche moderne de ces difficultés se résument à chercher à l'intérieur des gamins la source de leurs problèmes, à base d'exorcistes rebaptisés psychologues.

Qu'est-ce qui existait et qui n'existe plus ?


Ou bien qu'est-ce qui existe mais ne parvient plus aux gamins ? De quel manque souffrent-ils ?


Ma réflexion est très limitée, je suis comme Jacques Cartier, je me contente de regarder les agissements des peuplades qui semblent épargnées.


Première peuplade totalement épargnée : les enfants de patrons de bistrot.

Leur calme est étonnant, ils font la bise à tout le monde, s'assied tranquillement, ne font pas chier le marin et n'ont pas du tout l'air de souffrir. Je ne sens pas en eux cette rage contenue si fréquente dans la jeune génération.

Deuxième peuplade offert à mon observation : les gens du voyage.

Ceux-là ne peuvent pas aller pisser sans être accompagnés par une douzaine de membres de la tribu. Un qui est malade, c'est tout le clan qui reste à proximité. Une qui accouche, il y a trois tantes, cinq cousines, deux sœurs plus âgées pour s'occuper du gamin. La jeune mère ne s'en occupe qu'à titre d'apprentie, elle grandit en même temps que son enfant.

Troisième peuplade source d'information : les familles marocaines.

Je leur accorde une particulière attention parce que ce sont les plus drôles. J'ai affaire à de fortes personnalités, mais je n'ai jamais une personne isolée en face de moi, j'ai la cousine de, la sœur de, la belle-sœur de, la tante de.

Quatrième peuplade pour sa partie protégée de la modernité : les sarthoises.

On ne met pas au monde le génie absolu, on porte le petit-fils de la grand-mère, la fille de son mari, et en retour tout le monde s'occupe de vous en remerciement de votre dévotion. La belle-mère vous chouchoute parce que vous prolongez sa lignée.

Cinquième peuplade réduite à un écrivain : un sarthois qui raconte la Sarthe au début du 20° siècle.


Et que raconte-t-il de son enfance l'ancien minot ?
Qu'il est tombé du ventre de sa mère direction le plancher parce que la sage-femme avait picolé sur le trajet de son domicile.
Parle-t-il de ses tourments, de ses manques, de ses frustrations ? Rien de tout cela. Il raconte la forge rougeoyante, la sueur et les mains brulées du forgeron, il décrit les flammes de la roue en bois que l'on cercle de son anneau métallique, les magasins, les manières des commères, la toussaint où, comme les Lannister, on paye ses dettes, le ruisseau en bas de chez lui et les caravelles imaginaires qui y flottaient.


Je ne saurais définir l'acide ascorbique de notre époque.

Il me reste l'interrogation suivante : et si nos gamins n'étaient pas problématiques mais carencés ?

Et que la société exige des parents et des enseignants qu'ils compensent les carences provoquées par nos modifications sociétales ?

Et si par hasard on se foutait un peu de la gueule du monde ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Kass le Mar 16 Déc 2014 - 12:07

Switch71 a écrit:(...) parce qu'il faut bien avancer dans la vie, parce qu'il faut agir (...)

"faut" dans le sens "obligation", ou dans le sens "devoir" ?
obligé par qui/par quoi ?
devoir envers qui/quoi ?

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4724
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 16 Déc 2014 - 12:14

Kass a écrit:"faut" dans le sens "obligation", ou dans le sens "devoir" ?
obligé par qui/par quoi ?
devoir envers qui/quoi ?

Je t'imagine bien à l'armée Pété de rire

Première pompe Kass, je vous l'ai déjà dit cent fois "réfléchir c'est déjà désobéir", rompez.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Kass le Mar 16 Déc 2014 - 12:14

@Numéro6 mon ancien toubib généraliste (un sacré Numéro aussi celui-là !) avait réduit ses consultations pour se pencher sur l'effet quasi miraculeux de la vitamine C sur les personnes souffrant de leucémie (je crois - il m'en avait parlé mais c'était y'a longtemps).
je sais pas si y'a un rapport mais tu m'y as fait penser.

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4724
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Kass le Mar 16 Déc 2014 - 12:17

Numero6 a écrit:Première pompe Kass, je vous l'ai déjà dit cent fois "réfléchir c'est déjà désobéir", rompez.

pardon m'sieur j'le referais plus m'sieur
*cough cough*

j'ai failli mettre un jeu de mots avec "faux" - et pas que dans le sens contraire de juste, mais rapport à l'outil saturnien (et par extension au Capricorne, qui parle souvent comme ça), mais pas grand monde aurait compris Surprised

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4724
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 16 Déc 2014 - 12:25

Kass a écrit:j'ai failli mettre un jeu de mots avec "faux" - et pas que dans le sens contraire de juste, mais rapport à l'outil saturnien (et par extension au Capricorne, qui parle souvent comme ça), mais pas grand monde aurait compris

Je confirme.

On le trouve chez Leroy-Merlin l'outil Saturnien. Passionné Crazy Au dodo !

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Zebra-Finch le Mar 16 Déc 2014 - 12:39

ZeBrebis:
C'est sûr que ce n'est pas une démonstration d'amour de sa part. Mais j'ai l'impression en tout cas que ce genre de situations lui font mal. Est-ce qu'il ne s'est pas senti aimé dans son passé et qu'il a besoin de preuves ou de limites ? Ou au contraire il se réfugie dans les jeux parce qu'il a mal quand il te voit souffrir, et qu'il n'arrive pas à te dire ?
Autant de questions qui peuvent déjà faire un peu de bien Wink
(à voir entre vous, je donne ces idées pour info..)

Et oui comme tu dis, n'hésite pas à exprimer tes émotions !
Pas seulement lui mettre des limites, également l'envie que les choses se passent comme tu souhaites, et que ça soit positif, ça lui donnera d'autant envie de le faire. Ne plus regarder ce qu'il ne fait pas, ou mal, mais surtout ce que tu aimerais qu'il fasse Smile

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ZeBrebis le Mar 16 Déc 2014 - 12:51

Non, tu vois j'ai bel et bien décidé de laisser cet homme dans son coin.
Il fera sa thérapie seul s' il en sent le besoin, mais je doute que ça arrive.

Et pour le jeu, non, c'est juste qu'il est accro à wow depuis des années.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 12:56

Numéro6 a écrit:et si nos gamins n'étaient pas problématiques mais carencés ?

Carencés en quoi ?
Je ne fais que poser la question que tu attends qu'on pose, je me dévoue comme d'hab pour faire la bébête de service.

Surtout que mon problème dans ton post c'est que je ne vois pas pourquoi tu sembles penser qu'il y a un problème avec nos enfants...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Mar 16 Déc 2014 - 12:58

Kass a écrit:
Switch71 a écrit:(...) parce qu'il faut bien avancer dans la vie, parce qu'il faut agir (...)

"faut" dans le sens "obligation", ou dans le sens "devoir" ?
obligé par qui/par quoi ?
devoir envers qui/quoi ?

parce que ton horloge fait tic-tac, parce que parfois tu en marre de te demander si c'est elle/lui, les années passent, tu as des opportunités, tu en a plus et un jour, tu te lances. Il y a pas de check-liste à remplir avant de te marier, sur le moment, ça te paraît juste être le truc à faire, comme ça, tu crois que c'est la prochaine grand étape de ta vie, que les enfants suivront, qu'un jours tu seras sur une terrasses au soleil, souriant, avec ta femme, tes deux mômes réglementaires et le facteur te saluera comme dans les pub pour les boissons chocolatés.

Sur le moment, tu penses que c'est à ça que va ressembler le bonheur. Donc tu avances, tu crois que tu avances, parce que t'en pas envie de passer ta vie seul, parce que si tu ne le faits pas, l'horloge te rattrapera. Choisir, c'est évaluer toutes les possibilités, c'est rationaliser, c'est prévoir. On ne se choisi pas, on n'est juste deux comètes dont les trajectoires se croisent, la plus massive captera l'autre dans son champ gravitationnelle, mais ça ne peut que former un système chaotique. Et un jour tu te retrouves propulsé hors du champs, tu poursuit ta route mais ta trajectoire a été radicalement modifiée.

et là je dois retourner à mon apéro faire semblant d'être content de trinquer avec mes collègues.

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2029
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 13:00

Tu sais ce qu'il n'y a plus eu depuis presque un siècle, solution radicale contre le scorbut? Une bonne petite guerre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 13:57

Et si tu donnais déjà la réponse en fait?



Numero6 a écrit:Première peuplade totalement épargnée : les enfants de patrons de bistrot.

Leur calme est étonnant, ils font la bise à tout le monde, s'assied tranquillement, ne font pas chier le marin et n'ont pas du tout l'air de souffrir. Je ne sens pas en eux cette rage contenue si fréquente dans la jeune génération.

Deuxième peuplade offert à mon observation : les gens du voyage.

Ceux-là ne peuvent pas aller pisser sans être accompagnés par une douzaine de membres de la tribu. Un qui est malade, c'est tout le clan qui reste à proximité. Une qui accouche, il y a trois tantes, cinq cousines, deux sœurs plus âgées pour s'occuper du gamin. La jeune mère ne s'en occupe qu'à titre d'apprentie, elle grandit en même temps que son enfant.

Troisième peuplade source d'information : les familles marocaines.

Je leur accorde une particulière attention parce que ce sont les plus drôles. J'ai affaire à de fortes personnalités, mais je n'ai jamais une personne isolée en face de moi, j'ai la cousine de, la sœur de, la belle-sœur de, la tante de.

Quatrième peuplade pour sa partie protégée de la modernité : les sarthoises.

On ne met pas au monde le génie absolu, on porte le petit-fils de la grand-mère, la fille de son mari, et en retour tout le monde s'occupe de vous en remerciement de votre dévotion. La belle-mère vous chouchoute parce que vous prolongez sa lignée.

Cinquième peuplade réduite à un écrivain : un sarthois qui raconte la Sarthe au début du 20° siècle.

Et que raconte-t-il de son enfance l'ancien minot ?
Qu'il est tombé du ventre de sa mère direction le plancher parce que la sage-femme avait picolé sur le trajet de son domicile.
Parle-t-il de ses tourments, de ses manques, de ses frustrations ? Rien de tout cela. Il raconte la forge rougeoyante, la sueur et les mains brulées du forgeron, il décrit les flammes de la roue en bois que l'on cercle de son anneau métallique, les magasins, les manières des commères, la toussaint où, comme les Lannister, on paye ses dettes, le ruisseau en bas de chez lui et les caravelles imaginaires qui y flottaient.


Je ne saurais définir l'acide ascorbique de notre époque.

Il me reste l'interrogation suivante : et si nos gamins n'étaient pas problématiques mais carencés ?

Et que la société exige des parents et des enseignants qu'ils compensent les carences provoquées par nos modifications sociétales ?

Et si par hasard on se foutait un peu de la gueule du monde ?


Dans toutes ces peuplades, les parents ne sont pas seuls. Ils sont entourés.

Maintenant, chez nous, les parents sont seuls.
Papa et Maman habitent une autre région, ou bien ils travaillent. Bref.

Tout ce qu'il te reste, c'est de courir acheter le bouquin de Marcel Ru-faux, qui va t'expliquer comment apprendre à ton bébé à enfin te laisser faire tes nuits complètes, parce que tu bosses et que t'as pas que ça à foutre de te lever 10 fois par nuit parce que ton bébé fait ses dents/cauchemarde/a faim/a soif/a peur du monstre caché sous le lit (rayez la mention inutile).

Sans ça, je te jure, t'es foutu. Parce que avant eux, personne ne savait comment élever les mômes. D'ailleurs personne n'en faisait.



A la maternité, on t'apprend très bien comment tenir ton bébé dans le bain sans le noyer (rigolez pas c'est utile), comment évaluer 10 fois par jour le poids, la tempé, la couleur , comment nettoyer le truc dégueu cordon ombilical selon un protocole hyperdétaillé (et qui change tous les deux ans, laissez pas trop d'écart entre deux gosses, on sait jamais), comme seuls les médecins savent le faire, etc...


Mais personne ne dit aux parents d'observer et d'écouter leur bébé, ni ne leur dit qu'ils sont pas plus couillons que d'autres et qu'ils vont y arriver.


Et si en fait, ce sont les parents qui étaient carencés? En bon sens, en confiance en eux?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum