trop zèbre pour toi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty trop zèbre pour toi

Message par lilipop le Mer 16 Sep 2009 - 22:10

J'ai eu une grande tristesse il y a quelques jours lorsque j'ai compris que l'homme que j'avais aimé m'avait souvent dévalorisée pour mieux se valoriser lui même. Par des gestes anodins il a progressivement gommé les savoirs que j'avais.

J'avais beaucoup d'admiration pour lui. Mais je n'ai jamais pensé à lui dire. Je ne pouvais pas imaginer qu'il ait pu se sentir en état d'infériorité et ait ainsi inconsciemment fait un travail de sape à mon égard.

Quand on manque de confiance en soi, on ne pense pas forcément que l'autre peut en fait se sentir aussi fragile.
On demande aux hommes d'être forts, d'assurer pour leur famille. Mais le prix à payer est lourd s'ils doivent nous dominer pour se sentir forts.
lilipop
lilipop

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Morgane le Mer 16 Sep 2009 - 22:50

Ce que tu décris, Lilipop, me fait penser à un profil bien spécifique... Rolling Eyes Cependant, il serait osé d'avancer en "pseudo-analyse" sur la base de ces quelques lignes.

Ceci étant dit, il émane de tes mots un sorte de sentiment de culpabilité. Je me trompe peut-être... Mais c'est ce que je ressens quand tu évoques ton "incapacité" à détecter chez cet homme un éventuel complexe d'infériorité vis à vis de toi, et par là, tenter de justifier "l'élaboration-construction" de son "emprise-domination" sur toi. Ce que je voudrais te dire, c'est que, dans l'hypothèse où mon intuition serait proche de votre réalité de couple, le fait que tu n'aies pas "détecté" cet état, ne te rend en rien responsable de ce qui touche, peut être, sans doute, à sa propre construction psychique et que, si jamais tu l'avais "détecté", il est probable que tu te sois trouvée impuissante à l'aider, dans le cas où lui-même n'en était pas conscient... ou n'était pas "prêt" à l'être.

Ce dont je te parle à demi-mots, ici, s'avère être une pathologie et évidemment, j'insiste sur le fait que ça n'est qu'une pure hypothèse, bâtie sur une intuition... Wink
Je ne sais pas si tu vis encore avec cet homme, je ne sais pas à quelle borne kilométrique tu te trouves sur le chemin de la libération, je ne sais pas ce qu'indique la jauge de ton réservoir... mais sache que si tu as besoin de prendre un peu de hauteur, ce que tu fais là est sans doute une excellente façon de le faire... en parler...

Merci de nous accorder ta confiance Wink
Morgane
Morgane

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 44
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par éden le Mer 16 Sep 2009 - 23:13

lilipop92 a écrit:J'ai eu une grande tristesse il y a quelques jours lorsque j'ai compris que l'homme que j'avais aimé m'avait souvent dévalorisée pour mieux se valoriser lui même. Par des gestes anodins il a progressivement gommé les savoirs que j'avais.

J'avais beaucoup d'admiration pour lui. Mais je n'ai jamais pensé à lui dire. Je ne pouvais pas imaginer qu'il ait pu se sentir en état d'infériorité et ait ainsi inconsciemment fait un travail de sape à mon égard.

Quand on manque de confiance en soi, on ne pense pas forcément que l'autre peut en fait se sentir aussi fragile.
On demande aux hommes d'être forts, d'assurer pour leur famille. Mais le prix à payer est lourd s'ils doivent nous dominer pour se sentir forts.


Tu dois te poser la question si tu l'a laissé faire pour le valoriser (par amour). Est ce un changement d'attitude de ta part qui te fait changer d'avis (dans ce cas il n'est pas à blâmer). Tu dois te demander si il pense encore à ton bien. Lui parler de cela et vouloir l'équilibre dans votre couple. Et enfin savoir, à la suite de cela, si une continuité est possible...

La discution ensemble est ouverte.
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par soleil300 le Jeu 17 Sep 2009 - 3:43

Un exemple dans lequel entre en jeu un mécanisme vachement pervers auquel me fait penser ton propos : l'homme dit à sa femme qu'elle n'est pas grosse, alors qu'elle est manifestement déjà en surpoids, il l'encourage à manger, elle prend encore du poids, ouf, il est rassuré : elle est beaucoup moins désirable, pas de risque qu'on la lui pique maintenant, il la tient, du coup il peut se mettre à la dénigrer, à la tabasser, à la traiter comme une m***de, elle ne partira plus, trop certaine que personne d'autre ne voudra d'elle !!! (horrible, mais réel... et fréquent...).

Je précise que je ne sous-entend pas que j'imagine que tu as vécu ça.

Par contre, si j'en crois ton emploi du passé composé, j'ai cru comprendre que tu ne l'aimes plus... et je suppose - mal, sans doute - que c'est en analyse que tu as récemment réalisé la situation après-coup.

Que ce soit à de cette manière ou non que tu t'en sois rendu compte, je me pose une question : as-tu l'intention de le mettre face à ses contradictions, et si tu l'as fait, comment t'y es-tu prise, quelle a été sa réaction, qel effet cela t'a-t-il fait ?

(oui, je suis hyper curieux... je suis comme ça depuis que j'ai trois ans, d'habitude ça gonfle tout le monde, ici peut-être un peu moins ?...)
soleil300
soleil300

Messages : 305
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 52
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par lilipop le Jeu 17 Sep 2009 - 12:36

En fait je l'ai quitté il y a plus d'un an. Mais ce n'est que maintenant que je comprends pourquoi.
Si c'est un pb pathologique, je ne sais pas. En tous les cas je suis partie car j'avais le sentiment que c'était urgent. Comme une question de survie.


J'aurais pu en parler avec lui si j'avais compris avant. Quoique...il fermait rapidement la porte face à une discussion. Maintenant je réalise, me recompose. Je sens renaître une grande vitalité en moi.
Quand au régime, j'espère avoir le déclic pour me retrouver physiquement.

Et j'espère un jour rencontrer un homme qui saura apprécier que sa femme réussisse . Consciemment (c'est généralement le cas) et inconsciemment.
lilipop
lilipop

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Nicoco le Jeu 17 Sep 2009 - 12:49

lilipop92 a écrit:En fait je l'ai quitté il y a plus d'un an. Mais ce n'est que maintenant que je comprends pourquoi.
Si c'est un pb pathologique, je ne sais pas. En tous les cas je suis partie car j'avais le sentiment que c'était urgent. Comme une question de survie.


J'aurais pu en parler avec lui si j'avais compris avant. Quoique...il fermait rapidement la porte face à une discussion. Maintenant je réalise, me recompose. Je sens renaître une grande vitalité en moi.
Quand au régime, j'espère avoir le déclic pour me retrouver physiquement.

Et j'espère un jour rencontrer un homme qui saura apprécier que sa femme réussisse . Consciemment (c'est généralement le cas) et inconsciemment.


En somme, tu viens de faire le deuil de cette relation. Bravo, et courage pour ta reconstitution. cheers
Nicoco
Nicoco

Messages : 3691
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 55
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par éden le Jeu 17 Sep 2009 - 13:58

lilipop92 a écrit:En fait je l'ai quitté il y a plus d'un an. Mais ce n'est que maintenant que je comprends pourquoi.
Si c'est un pb pathologique, je ne sais pas. En tous les cas je suis partie car j'avais le sentiment que c'était urgent. Comme une question de survie.


J'aurais pu en parler avec lui si j'avais compris avant. Quoique...il fermait rapidement la porte face à une discussion. Maintenant je réalise, me recompose. Je sens renaître une grande vitalité en moi.
Quand au régime, j'espère avoir le déclic pour me retrouver physiquement.

Et j'espère un jour rencontrer un homme qui saura apprécier que sa femme réussisse . Consciemment (c'est généralement le cas) et inconsciemment.

tu as fait le bon choix, courage Rolling Eyes
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par lilipop le Ven 18 Sep 2009 - 10:55

Merci pour vos messages. Je suis contente d'être partie mais je m'en veux de n'avoir pas compris ça plus tôt. Mais, ce travail de sape était indirect. Un système de double contrainte en quelque sorte.

En effet, je crois que je fais le deuil. J'attends le printemps maintenant.
lilipop
lilipop

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par éden le Ven 18 Sep 2009 - 13:43

lilipop92 a écrit:Merci pour vos messages. Je suis contente d'être partie mais je m'en veux de n'avoir pas compris ça plus tôt. Mais, ce travail de sape était indirect. Un système de double contrainte en quelque sorte.

En effet, je crois que je fais le deuil. J'attends le printemps maintenant.

Il me semble que nos intuitions sont souvent les bonnes car elles partent d'un raisonnement plus profond dont on a pas conscience sur l'instant Rolling Eyes .
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Lilou le Sam 19 Sep 2009 - 8:25

éden a écrit:Il me semble que nos intuitions sont souvent les bonnes car elles partent d'un raisonnement plus profond dont on a pas conscience sur l'instant Rolling Eyes .
Ni même après bien souvent! Razz
Lilou
Lilou

Messages : 598
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 39
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par AS le Lun 13 Sep 2010 - 13:39

Alors peut on "sentir" intuitivement une personne et savoir si elle est "bonne" pour nous ou pas?
Parfois mes ondes sont brouillees....
Les compliments peuvent être trompeurs...l'un de mes ex m'avait un jour fait le compliment suivant "oh comme tu es fine"... cela aurait du me flatter sauf que j'ai eu la sensation que le fait d'etre mince le faisait sentir lui même muscle ou plus robuste, consistant, et que cela flattait plus son ego que le simple fait que je n'aie pas de surpoids par exemple. Ca peut sembler stupide de prime abord mais ca montre parfois si la personne cherche seulement un miroir flatteur de lui-même en l'autre.


AS
AS

Messages : 71
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par strad le Lun 13 Sep 2010 - 14:48

AnneSor a écrit:Alors peut on "sentir" intuitivement une personne et savoir si elle est "bonne" pour nous ou pas?
Parfois mes ondes sont brouillees....



Ah ça je connais, et c'est exactement ça. Ressentir le bon ou le mauvais chez une personne n'est pas "compliqué", et je me trompe rarement, c'est comme si je "flairais" une composante de la personne, mais desfois, il y a une "odeur" que je n'arrive pas à capter, les... ondes sont brouillées!
(AnneSor, je t'ai volé l'expression, elle allait trop bien avec ce que je voulais dire.)

lilipop: Tu n'as pas à t'en vouloir de ne pas l'avoir compris plus tôt, tu étais dans le "feu de l'action", les sentiments étaient présents, tu le voyais, lui parlais, très dur de réflechir "avec sa tête" dans ces moments-là.
Content que tu sois "libérée" aujourd'hui, et pas besoin d'avoir peur, tu rebondiras... à chacun son rythme!
strad
strad

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par AS le Lun 13 Sep 2010 - 21:13


[/quote]Ah ça je connais, et c'est exactement ça. Ressentir le bon ou le mauvais chez une personne n'est pas "compliqué", et je me trompe rarement, c'est comme si je "flairais" une composante de la personne, mais desfois, il y a une "odeur" que je n'arrive pas à capter, les... ondes sont brouillées! [/quote]

Alors as tu trouver une technique effectivement pour reequilibrer ton flair? Et pour être suspicieux aurpès des personnes "mauvaises" subjectivmeent pr toi, et être confiant auprès des "bonnes" personnes?
Car aussi le problème c'est que parfois la suspicion engendre la suspicion. Et par exemple, quelqu'un qui me soupconnera d'avoir de mauvaises intentions alors que je suis de tout bon coeur engendrera mon mepris de m'avoir consideree comme telle, et in the end, j'aurai certainement un mauvais comportement ce qui confirmera la eprsonne dans sa fausse perception (un peu dans le topo "et ben puisque tu penses ca et ben j'en rajoute une couche et je fais ce que tu me reproches!!!)
AS
AS

Messages : 71
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par strad le Lun 13 Sep 2010 - 23:11

Oui avoir été véxé, une fois de plus, d'avoir été mal compris...
Et non pas de techniques, juste que je reste assez distant (comme avec les autres d'ailleurs). Mais j'aimerais que ça change parce que des portes, ça en ferme!
strad
strad

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par AS le Lun 13 Sep 2010 - 23:35

Oui... Moi parfois j'ai ete trop proche trop spontanement et je me ss prise de belles claques en toute naivete...Maintenant je mets un peu plus de distance
AS
AS

Messages : 71
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par fleurblanche le Ven 17 Sep 2010 - 16:51

lilipop a écrit:J'ai eu une grande tristesse il y a quelques jours lorsque j'ai compris que l'homme que j'avais aimé m'avait souvent dévalorisée pour mieux se valoriser lui même. Par des gestes anodins il a progressivement gommé les savoirs que j'avais.

Ayant vécu ça aussi, j'en déduis que c'est une attitude masculine relativement fréquente de la part des hommes à l'ego fragilisé et qui sont en relation avec une femme zèbre.

Je ne pouvais pas imaginer qu'il ait pu se sentir en état d'infériorité et ait ainsi inconsciemment fait un travail de sape à mon égard.
Ouais, un vrai travail de sape, destiné à nous annihiler complètement, pour que lui se sente plus existant (=vivant), plus talentueux...

En tous les cas je suis partie car j'avais le sentiment que c'était urgent. Comme une question de survie.
Heureusement que les femmes zèbres, plus que les autres femmes, ont ce fameux sixième sens féminin ! Moi aussi j'ai eu un sentiment de danger imminent, de "mort psychologique" imminente si je ne mettais pas les voiles. Et dès que je l'ai fait, les gens, tout en condamnant cet "abandon de foyer" (je leur en foutrais moi, des abandons de foyer ! la loi est mal faite !) ont commencé à dire que j'avais meilleure mine, et que j'étais plus performante dans mon travail. Et en plus j'étais en meilleure santé physique, ce qui ne gatait rien Smile

Bonne route sur la voie de la guérison Lilipop flower !
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4409
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Sam 16 Mar 2013 - 21:14

Mais est-ce que des hommes zèbres aussi peuvent se comporter comme ça ? Car mon ex a tout de suite essayé de me contrôler (mange plus pour grossir, ne porte pas ces vêtements, ni tes lunettes, dis-moi que tu m'aimes en permanence, ne paye pas, etc...), de me dévaloriser (c'est ta faute, c'est toi), jaloux, possessif, égocentrique bref la description exacte du manipulateur narcissique (sous l'effet du stress uniquement car il est bipolaire) et pourtant je suis persuadée que c'est un zèbre lui aussi, extrêmement fragile et qui a construit un faux-self.

En tant que bipolaire, il fait ça sous l'effet du stress, sinon il a l'air normal, sauf que comme je ne me suis pas laissée faire il s'est laissé "rabaisser" par moi qui ne voulait que trouver désespérément un équilibre... car j'ai les mêmes tendances que lui mais, hum, je me soigne... du coup stress des deux côtés et catastrophe.

On dirait moi à 20 ans à quelques détails près, car j'avais cette obsession de contrôle mais il n'a pas l'air d'arriver à se battre contre ça. Alors manipulateur narcissique ou zèbre très abîmé par la vie qui peut changer (comme j'ai changé, pas complètement mais beaucoup j'espère), ou est-ce la même chose ?

Et vos hommes qui vous rabaissaient, c'était tout le temps ou à cause du stress comme mon ex ??

En plus le mien dès le début il disait être avec moi qui était intelligente pour "devenir plus intelligent", et qu'il voulait une belle femme à ses côtés pour le paraître, etc, il n'a jamais vraiment caché ses intentions... bizarre... il m'a l'air très intelligent... un séducteur hors pair aussi, une estime de soi égale à -1000 (sauf en phase up de bipolarité : il se prend pour le maître du monde, comme tous les bipolaires)... il n'a pas fait d'études.

Un être fascinant et dangereux, qui ne comprend pas comment je peux l'aimer et avoir peur de lui.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Aethos le Lun 18 Mar 2013 - 15:00

Heureusement que le 6ème sens n'est pas strictement féminin... Laughing
Heureusement qui y a des hommes prêts à rester à la baraque pour s'occuper du palais familial... Shocked
Heureusement qu'il y a des machos pour celles qui n'en veulent... Razz
Heureusement qu'il y a de la force brute pour celles et ceux qui aiment se prendre de claques... Assomme
Heureusement qu'il y a des doux pour prendre pour les autres, étant évidemment universellement reconnu que la résistance psychique est inversement proportionnelle à la force physique (mèche courte?) Twisted Evil

Bref heureusement qu'il y a de tout pour faire un monde mais demeure néanmoins une chose, qui, à mon sens s'entend, est universelle... Quand on choisi... bien après être "tombé" sur l'autre, "tombé amoureux"; " tombé en pamoison"...lorsque l'on choisi l'autre, et ce choix se fait tous les jours, il est neuf, tout le temps, car l'autre alors n'est plus le même qu'hier... alors l'humilité de base la plus élémentaire voudrait que l'on demeure curieux de lui/elle/eux...

Je suis un zèbre au faux self bien ancré, narcissiquement quasi inexistant; je n'exigerai jamais rien de l'autre sinon une chose ultime sur laquelle il m'arrive de devenir hautement intransigeant: le respect... or rien de ce qui dévalorise, rien de ce qui blesse, rien de ce qui génère le mal n'est respect... bien sur il arrive de blesser malgré toutes les précautions prises... et pourtant... il y a un noyau narcissique chez moi inoblitérable très conscient de ce que je fais ai fait ou ferai pour les autres par respect et le plaisir que je retire à me dépasser pour respecter même ceux qui ne me respectent pas est bien plus grand que de me laisser aller à quelque revendication de basse-court ayant pour objet l'obéissance ou la soumission de l'autre...

J'ai tellement tenu le coup dans le respect que j'ai réussi à dégouter des gens d'eux-mêmes et ce n'est pas ce que je voulais... à ce titre je m'en veux un peu... mais je n'ai jamais fuis la mort...même psychologique... leurre absolu d'ailleurs puisque je suis encore là pour en parler et pourtant j'aurais eu objectivement toutes les raisons de mettre les voiles ;-)

Mon 6ème sens m’avertit bien du danger ... et alors? une information à traiter comme une autre...mon choix est assumé et le restera! C'est alors que l'on peut faire valoir sa pleine puissance en prenant sur soi et en plongeant dans les abîmes de destruction mis en place par l'autre, souvent inconsciemment, et en ressortir...lavé...pour dire: je te comprends... ;-)

Mais après ce laïus...je dois bien admettre une chose: je ne sais pas, mais alors absolument pas pourquoi ils y en a qui cherchent à dévaloriser les gens...
primo: ils ne peuvent pas le faire car notre valeur ne dépend absolument pas de leur jugement
secundo: la fin étant la même pour toutes et tous ils se leurrent en croyant posséder quoi ? un ascendant? une prééminence? un avantage? foutaise et vacuité...seul le bois du cercueil différera, quelle que soi la colossale estime d'eux-même qu'ils auront acquise au dépend des autres... ils partiront tous...comme nous, cessons de leur en vouloir...ils s'aveuglent comme ils peuvent!
tertio: Je ne vois pas en quoi le fait d'avoir plus de valeur en enlève à d'autre? La valeur serait-elle une notion finie qui ferait que si X en est plus doté qu'Y alors par voie de conséquence et surtout par vase communiquant Y en aurait moins que X (en mesure absolue hein non relative?) Foutaise encore une fois, la valeur d'un individu ne peut que difficilement se mesurer à l'aune de ses actes...car tout individu est plus, beaucoup plus que la somme de ses actes... l'intention, l'idée, le doute, la mesure, la spontanéité, l'erreur, l'imperfection... autant de facteur non maitrisables dont toutes et tous sont pourvus et avec lesquels je compose pour me faire une idée de la valeur de l'autre...que celui-ci essaie de se prononcer sur la mienne... il ne fera par là qu'une tentative désespérée de cerner la complexité ineffable de l'individu en le réduisant à une somme d'éléments sensibles et insensés ;-)

Mais pour autant, doit-on tolérer l'intolérable? A quelle limite ce situe celui-ci? Définir des seuils précis alors que ceux-ci varient forcément d'un individu à l'autre? Je choisi sciemment ce que je tolère et ne tolère pas sciemment ce que je rejette...et non je ne tolère pas tout! Parc contre et par expérience je sais qu'il ne me viendrait pas à l'idée de faire aux autres ce qu’ils m'ont fait...car c'est exécrable! Et si j'avais du blesser autrui à la hauteur de ma souffrance...quelle horreur! J'ose même pas y penser... pourtant ce mal, je me le suis infligé seul souvent...en comprenant mal ce que l'autre voulait dire, en ne percevant pas la simplicité même de son propos.... et lui en vouloir pour cela? Ma douleur et ma souffrance légitimeraient-elles une quelconque violence, brutalité ou vengeance? Autant de notion que j'abhorre et que je tente tant bien que mal de fuir comme la peste!

Quand à la notion de bipolarité elle fait miroir à celle de personnalité borderline, ce que nous sommes a priori tous, puisque tous uniques ;-)

Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Mar 19 Mar 2013 - 21:18

Pour répondre à : "je ne sais pas, mais alors absolument pas pourquoi ils y en a qui cherchent à dévaloriser les gens..." eh bien je suis comme ça en phase up et je ne sais pas pourquoi je fais ça car je ne m'en rend même pas compte ou difficilement. Je m'en rend compte après seulement. C'est très difficile à contrôler. C'est un pétage de câble en règle. J'ai quitté mon conjoint et mon fils pour plein de raisons mais l'une des raisons c'était parce que j'étais toxique pour mon fils. C'est comme si je renvoyais mon propre mal-être sur l'autre car impossible de supporter une seconde de plus ma frustration, mon stress. C'est un mécanisme de défense du psychisme, complètement aberrant, relevant de la psychiatrie mais quasi-incontrôlable. Sous le coup d'une vive émotion. Des mécanismes physiologiques et psychologiques qui ont des ratés... par contre je ne le fais pas sciemment. Et grâce aux médicaments contre la bipolarité, beaucoup moins.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Mar 19 Mar 2013 - 21:34

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Mar 19 Mar 2013 - 21:45

Non tu ne me choques pas il est malade c'est sûr. Mais il m'a quitté car il n'arrivait pas à me dominer, donc je ne suis plus avec lui. Mais je ne suis plus sûre de ce que j'ai pu lui dire moi ? Je l'ai peut-être rabaissé aussi. Je ne crois pas, effectivement, tu dois avoir raison. Il me disais tellement que c'était moi, moi, moi que j'ai fini par me remettre beaucoup en question, mais ça m'a fait du bien !!! J'ai compris plein de choses sur moi Smile j'ai failli y laisser ma peau (vraiment) mais j'ai vraiment appris plein de trucs sur moi.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Mar 19 Mar 2013 - 22:31

Mais ca pourrait pas être un zèbre qui a mal tourné dès petit ??
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Mar 19 Mar 2013 - 23:48

[HS] en tout cas, le titre m'a bien faire rire. J'me suis immaginé quelqu'un dire à son conjoint "Bon on va stopper là, j'suis trop zèbre pour toi" xD. Désolé [/HS]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Mer 20 Mar 2013 - 11:49

Moi, ce qui m'ennuie dans toutes ces discussions sur internet sur les manipulateurs/pervers narcissiques c'est qu'ils sont décrits de l'extérieur comme des êtres atroces, des monstres, etc... mais étant borderline/bipolaire j'ai eu exactement les mêmes caractéristiques à 16-20 ans lorsque ma maladie bipolaire s'est déclenchée. Sauf l'envie de faire souffrir, ça me faisait plutôt peur d'avoir cette emprise et ce mépris profond pour mon fiancé, mais j'ai failli me marier avec lui car je n'arrivais pas a décider seule de le quitter ! Et j'aurai été une femme comme ça O_o heureusement je sentais que j'avais un problème, donc j'ai réussi à prendre la décision de partir, et je n'avais pas besoin de son argent, sinon je serais restée O_o. My god !! J'ai évolué depuis je vous rassure, mais j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lutté. Et j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup souffert (et je souffre toujours). Mais j'ai rencontré un homme stable merveilleux (que j'ai quitté, ben voyons) qui m'a nourrie, logée, et qui a remonté mon estime de moi-même grâce à 12 ans de patience bienveillante (et puis bon j'ai lutté, lutté, lutté contre mes propres angoisses, je reviens de très loin).

Donc j'ai du mal à condamner complètement ces gens-là. Je suis persuadée que cela reste des gens hypersensibles qui se sont pris la vie en pleine tête et qui n'ont pas résisté. Qu'ils ont voulu intégrer des modèles de virilité auxquels ils ne ressemblaient pas, et que cela les emmène dans des délires de puissance. Cela correspondrait au fait qu'il y a plus d'hommes que de femmes : la société ne demande qu'aux hommes d'être puissants et protecteurs, pas aux femmes. Pour mon ex, il était trop choyé par sa mère je crois et ignoré/frappé par son père. Très maltraité. Pas vraiment de quoi être un être équilibré, surtout quand on est hypersensible.

Pour avoir vécu cette souffrance dans ma tête et m'en être plus ou moins sortie (il n'y a que les médicaments qui marchent vraiment pour atténuer la souffrance, même si j'ai atténué les effets sur les autres en gardant tout en moi pendant des années) grâce à un homme super qui n'a cessé de m'encourager et de me pousser pendant 12 ans et ne pas avoir eu le poids de devoir "assurer" en temps que "mâââle", je pense qu'il faut faire très attention à ne pas se tromper entre un pervers narcissique, qui ne souffre pas, et les autres borderlines. Il n'en reste que ce sont des êtres très difficiles à supporter.

Le mien m'a dit lorsqu'on s'est rencontré : je suis insupportable. Mes parents ne m'ont jamais compris, je suis différent d'eux et de mes frères et soeurs. Il a toujours considéré qu'il n'était pas assez bien pour moi, aussi, et je pense que c'est sincère. Donc je pense qu'il souffre réellement, et quand c'est trop, il se coupe de son affect. Et là, c'est le drame. Plus rien ne l'arrête, il devient un gros s****.

C'est ma vision des choses...
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Aethos le Mer 20 Mar 2013 - 11:59

Encore une fois... le HP même sain, à une personnalité limite... dans le meilleur des cas ;-) donc ce qui est pathologique chez les uns ne l'est pas chez les autres... question de réserve de puissance...

Mais le propos sur la conformation aux exigences sociétales est intéressant... heureusement qu'il nous reste notre libre arbitre pour ne pas être ce que tous les autres auront voulu faire de nous...en premier lieu nos parents... car on ne leur appartient pas plus qu'ils ne nous appartiennent ;-)

J'ai moi-même, dans ma capacité à anticiper les émotions que les choses génèrent chez les gens une capacité de manipulation hors norme...mais je ne l'active pas... ce serait indécent et faux! Et je me suis souvent senti manipulateur car je pouvais concevoir une émotion pour l'autre avant qu'il ne la ressente... et de lui en parler après coup et de m'entendre dire...sors de ma tête ;-)
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Mer 20 Mar 2013 - 12:51

Oui, d'accord on a un libre arbitre mais quand on a été abîmé petit c'est dur de s'en sortir ! J'en ai c**** grave à me sortir de la terreur que m'inspirait mon père bipolaire alcoolique ! Et ça n'est pas fini. Je ressens toutes les émotions aussi, une vraie éponge, ça me stresse horriblement et les mécanismes de défenses mis en place me rendent très instable. Je pense que c'est super dur à comprendre pour quelqu'un de plutôt équilibré. Je pars en vrille très facilement, dès que ça touche l'amour et le fait d'être aimé, de plaire.

Donc souvent je me coupe de mes affects, comme les pervers, je ne ressens plus rien pour l'autre. Enormément d'empathie et raisonnement ultralogique en même temps, sans émotion. Trop d'émotions = je disjoncte. En fait la plupart du temps je n'ai aucun affect. Aucun.

Mais effectivement de mon côté je n'utilise ma capacité de manipulation que pour les entretiens pour avoir un job Smile
(et ça marche bien)

Parce que j'ai réussi à me construire un semblant d'identité, mais il faut que je m'accroche tous les jours... longtemps j'ai ressenti un sentiment de vide immense, un manque horrible, je ne savais pas pourquoi j'étais là (je ne sais toujours pas, mais je me construit des raisons).

Et je pense et comprends que certains ne puissent pas se battre contre ça et se coupent de leur affect de façon définitive. Parce que vraiment c'est dur, dur, dur !! Ca fait mal ! Ca se contrôle très difficilement (ou pas).

Peut-être alors que ceux qui arrivent le mieux à se battre contre ça sont justement les zèbres car ils ont plus de capacité de s'autoanalyser ? Je ne sais pas.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Aethos le Mer 20 Mar 2013 - 13:47

Oui je t'entends bien Setsuko... je ne cherche absolument pas à minimiser ta douleur... et elle est d'ailleurs la preuve que ton affect est encore fonctionnel.

Je ne suis pas équilibré ;-) je suis a rythmique et saisonnier... comme la nature d'ailleurs ;-) je ne vois aucun mal la dedans... l'équilibre est bon pour ceux qui en ont besoin lol... (second degré inside). J'essaie de m'équilibrer... par contre il demeure un fait indéniable: personne, jamais personne ne m'a infligé les douleurs que je me suis faite à moi-même... si l'autre est en effet parfois à l'origine de la douleur son intensité n'est aucunement à la mesure de ses actes. paroles ou propos... et si ils avaient su alors ce que je me broyais moi-même dedans à l’intérieur car je reconnaissais même alors de la légitimité dans leurs attitudes... car c'est cela la vrai humilité...reconnaitre l'autre tel qu'il est... même quand il nous fait mal... ne pas le souhaiter différent et se souvenir alors que rien ni personne ne peut nous nuire comme nous le ferions ;-)

L'affect est une forme que prend l'énergie à un moment donné... l'important ce n'est pas l'affect, c'est ce qu'on en fait... comme toute chose: douleur, joie, tristesse, rêverie... et à c'est à ce titre que les gens sont toujours plus, beaucoup plus que ce qu'il font ! En mal, comme en bien!

Une mère à la fois fusionnelle et ostraciste en même temps, alcoolique, chanteuse... mouais...est-ce de sa faute si je me suis détruit moi-même comme je l'ai fait? Autant d'incompréhension d'un côté comme de l'autre... pas su entendre ou voir vraiment jusqu'où allait sa propre douleur... Par contre il y a une chose que j'ai vue...c'est que d'une grande partie de sa douleur je ne voulais pas être coupable...car je n'avais jamais demandé à être là moi... du coup ça aide à aller un peu plus loin...

Le zèbre a effectivement une puissance colossale par son agencement neuro-atypique particulier... il a déjà été prouvé que son utilisation cérébrale était économe...car optimisée... donc il bénéficie d'un surcroit d'énergie à investir ailleurs... et cette énergie est proprement colossale puisque elle se base tout à la fois sur: la vitesse des influx nerveux, les quantités et intensités des décharges chimiques, la conscience sous-jacente des processus, leur agencement...

De fait je suis intimement persuadé que : même si l'intellect du surdoué est une conséquence de maltraitance (surinvestissement intellectuel par mécanisme psychicodéfensif) ou si c'est son développement cérébral inné qui est à l'origine de sa capacité... cette capacité est effective et oui nous avons une capacité à protéger et nous protéger que d'autres n'ont pas c'est clair.

PAr contre se protéger, c'est se mettre à l'abri du bien et du mal... car se couper des affects est le meilleur moyen de passer à côté des choses... et oui il y de la douleur...mais la somme des douleurs, même dans son intensité, ne contrebalance pas l'immersion identitaire total ressentie dans la joie ou les moments de bonheur... nous nous serions détruits sinon ;-)

Moi ce qui m'hallucine c'est que de puissants courants théoriques s'affrontent et nous disent en même temps:

- le hp à un QI élevé et dans de nombreux cas il est "capable de l'abaisser" par mutilation intellectuelle visant au conformisme social.

- le hp à un QI élevé car il l'a augmenté en vue de combler une faille narcissique (par déficit de capacité de sublimation relevant d'un Oedipe inachevé et une imago paternelle défaillante avec un surinvestissement jocastien de l'imago maternelle par mode opératoire de cette dernière ayant pour vocation de réparer sa propre faille narcissique ;-) )

Ce à quoi l'imagerie médicale vient ajouter:
- Oui il y a sur myélinisation des axones
- oui la vitesse de l'influx nerveux est en moyenne 1.5 fois plus rapide chez le hp qu'ailleurs
- oui il y a les cellules gliales et les dentrites qui jouent un rôle


ET non... pour finir...devenir ou être HP n'est pas encore expliqué...par contre ce qui est génial avec toutes ces théories c'est qu'elle relève de la puissance colossale du cerveau humain qui serait dans le même temps T capable de se sublimer (augmentation du QI) et de se mutiler (abaissement du QI par conformisme social)... imaginez un peu l'énergie titanesque que cela implique? Arriver à un QI hors norme tout en sachant qu'on l'a déjà amputé d'une bonne partie de ses capacités ;-) mdr...

Tout ça pour dire que je pense qu'effectivement y en a qui sont doté d'une grosse capacité de prendre sur eux... d'autres moins... mais qu'il ne sert pas tant à grand chose de savoir en quoi l'autre en serait responsable... mais plutôt de savoir ce que l'on veut en faire...

Moi je veux vivre....
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Mer 20 Mar 2013 - 15:46

T'inquiètes je ne parlais pas de mes souffrances pour me plaindre, je gère (comme je peux mais je gère) !! C'était juste pour dire comment je pensais que c'était "de l'intérieur" pour ces manipulateurs/pervers narcissiques. Et qu'on pouvait les condamner (ils détruisent les autres), mais en même temps les comprendre et les voir comme des êtres humains abîmés.

J'ai décidé récemment de me réapproprier mes affects avec la lecture du livre "trop intelligent pour être heureux", qui m'a fait comprendre à quel point je m'étais coupée de mes émotions... ça a foutu un gros bordel dans ma vie (de façon égoïste, malheureusement j'ai foutu le bordel dans la vie de mes proches aussi) mais c'est la vie Sad Et je crois que ça me fait avancer.

Mais c'est intéressant tout ça, j'aime bien la psycho, j'aime bien ta façon de voir les choses (même si je ne comprends pas tout, hi, hi).

Se couper de ses parents et les voir "de l'extérieur" c'est effectivement le premier pas pour se construire et se reconstruire.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Mer 20 Mar 2013 - 17:53

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Aethos le Mer 20 Mar 2013 - 19:05

Je ne connais pas bien le phénomène PN... mais il est une chose évidente à travers ces lectures... il faut décidément de tout pour faire un monde...

Cela ne va pas trop pour me rassurer...par contre si j'en croise un...rassurez-vous il prendra pour les autres Very Happy

Courage les ami(e)s... on va pas se laisser avoir :-) empathy rules... love domines....
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Jeu 21 Mar 2013 - 11:16

Le pire c'est que tu n'as même pas envie vraiment de faire du mal, même à un PN, parce que tu as autre chose à faire. J'ai eu envie de me venger (je le pouvais je crois, je pouvais lui faire du mal, le broyer, parce que quand on m'énerve je peux devenir très très méchante) mais ça a duré 2 minutes et puis franchement ça ne m'intéresse pas j'ai autre chose à faire. Et puis prévenir sa copine (qu'il avait gardé de côté, au cas où) à quoi bon (je parle à peine sa langue, elle habite à 100km et je connais juste son prénom et son immeuble) il s'en prendra à une autre ?! Il en a plusieurs de réserve parce qu'il est plutôt beau gosse.

C'est sûr qu'il n'y avait pas d'amour de sa part, je l'ai ressenti tout de suite. J'ai tout ressenti chez lui. Je savais dès les premiers jours que notre relation ne durerait pas et qu'il vivait dans le rêve éveillé que je lui apporte tout ce qu'il voulait (c'est mon côté bipolaire qui fait rêver les gens). En ce sens je l'ai fait souffrir, mais sans le faire exprès, moi, j'y croyais, à l'amour fou, mais pas au détriment de l'autre.

Pfff tu m'as presque convaincu Mary Poppins le mien était moins pire mais il m'a dit effectivement des trucs comme : "la prochaine je la choisirai moins intelligente que moi pour la faire souffrir comme tu me fais souffrir et voir ce que ça fait" ou, pendant l'amour : "j'aime quand je te fais mal" mais cependant il évitait de me faire mal... il avait vraiment l'air limite entre les deux, à osciller entre j'aime faire le mal et j'ai envie d'être "normal".

Donc finalement c'était un PN, tu as raison, mais pervers seulement dans les moments de up de son état bipolaire, j'en suis presque sûre ! dans les down il faisait tout son possible pour ne pas penser, donc pour ne pas se remettre en question, mais on voyait qu'il savait que quelque chose n'allait pas. Il regardait ailleurs en disant : "non, je n'ai pas de problème", mais tout en lui trahissait qu'il savait, mais qu'il déniait... je n'ai pas beaucoup d'espoir, mais j'espère pour les autres femmes qu'il ne restera pas dans le déni toute sa vie.

C'est triste qu'on ne puisse pas traiter ces gens-là et qu'ils fassent du mal aux autres.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Jeu 21 Mar 2013 - 11:29

D'ailleurs dans les down il ne faisait pas attention à son aspect physique, mais alors pas du tout, alors que les PN qui le sont en permanence font toujours très attention à leur image.

Donc attention borderlines et PN sont très proches. Je classerai le mien dans borderline, PN dans les moments de up et ne voulant pas se remettre en question dans les moments de down.

Ca en fait un beau salaud néanmoins. Mais j'ai passé des moments inoubliables avec lui Smile c'était trop cool ! J'aime la séduction, le danger dans les rencontres amoureuses et vivre à 300%. Avant on aurait dit un Don Juan ou un Casanova, maintenant un PN. J'ai eu une histoire d'amour intense avec un Casanova Wink et heureusement je ne me suis pas mariée :op (mais il a failli m'avoir, l'enfoiré).

J'ai peur pour les suivantes cependant... Sad
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Jeu 21 Mar 2013 - 19:14

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Deedee le Jeu 21 Mar 2013 - 19:25

Mary Poppins a écrit:Et du coup, l'après PN est extrêmement difficile à vivre. Car retrouvera-t-on jamais cette osmose ? Non. La rencontre avec un PN sonne le glas de LA rencontre magique de notre vie. On doit renoncer à nos rêves car ce ne sont que des rêves (et nous les zèbres on rêve peut être encore plus que d'autres à cette rencontre magique). Cela ne veut pas dire qu'on sera à jamais "malheureux" mais jamais, je pense, autant heureux que ces quelques semaines du début de relation où il nous a donné à vivre exactement ce qu'on voulait vivre. Sauf qu'il jouait la comédie pour nous attraper.

C'est tellement vrai ! Shocked Exactement ce que j'ai vécu.
C'est pour ça d'ailleurs que je ne crois plus au coup de foudre, à l'histoire qui commence à fond les ballons, aux papillons et toutes ces conneries. Je crois plus à la compatibilité, au fait d'être "de la même espèce" (vous voyez de quoi je parle hein), et c'est à ça que je suis sensible maintenant.
Le PN m'a tuer.
Deedee
Deedee

Messages : 1917
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Jeu 21 Mar 2013 - 20:03

Je ne crois plus au grand amour, mais tomber amoureux, c'est trop bien quand même... la société qui nous impose un seul et unique conjoint pour toute la vie, tu parles !!! C'est bien de rêver, de se découvrir... j'étais morte bien avant mon PN. Il m'a plutôt fait revivre ?!!! J'ai tout quitté pour lui, il m'a quitté et... je me sens bien.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Jeu 21 Mar 2013 - 20:48

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Ven 22 Mar 2013 - 12:59

Pour ma part je me suis inscrite sur un site de rencontre, EasyFlirt, et je suis tombée direct sur un gars adorable qui a les mêmes trips que moi du coup je pense à lui plutôt qu'à mon PN Wink comme il ne cherche pas de copine à long terme (sans être un gros lourd), on est sur la même longueur d'onde !

Une amie m'a confiée qu'elle aussi elle s'était inscrite sur un site de rencontre après son PN !!! C'est un bon plan. J'ai essayé Meetic mais c'est des gens qui veulent se caser je crois, alors que là EasyFlirt c'est sans prise de tête !! Un bon truc pour mettre un autre gars dans ta tête !!

D'accord des fois j'ai le nom de l'autre qui me vient dans la tête mais de moins en moins. Très bonne thérapie à mon avis.
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 18:45

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Harpo le Ven 22 Mar 2013 - 19:40

Mary Poppins a écrit:

setsuko a écrit:Mais ca pourrait pas être un zèbre qui a mal tourné dès petit ??
Hé ben... non ! J'ai posé cette question aussi à ma psy.. (décidément autant les PN sont tous pareils, autant les victimes.. se posent toutes les mêmes questions !). C'est oublier la composante d'amour qu'on porte à l'autre, de compréhension, d'empathie qu'on éprouve dans notre chair. Eux non. D'ailleurs, s'il était vraiment zèbre, il se remettrait au moins en question... or, pas du tout.
..
Le propre des zèbres (enfin, je ne veux pas parler pour tout le monde non plus..) c'est de se remettre en question, de culpabiliser facilement, d'essayer de changer les choses pensant qu'on est responsable, de se sentir responsable quelque part (car on est différent donc .. ça doit venir de nous), etc.. tu trouves que c'est le terrain de quelqu'un qui va choisir de faire du mal sciemment pour se venger ? non.. c'est le terrain de la personne qui va préférer se retirer en cas de conflit.

Hummm... Il s'agit là d'un contresens à mon avis. Il ne faut pas confondre structure psychologique, étape du développement d'une personne, et une caractéristique comme la "zébritude". Un PN est entre la psychose et la névrose, avec un côté pervers. Quelles que soient les origines de cette structure psychologique, cela n'a rien voir avec une supposée surdouance ou non. Il me semble donc qu'on peut être HQI (je mélange les termes intentionnellement Wink) et PN. Et que ça produit même un cocktail assez explosif.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 19:44

Pour ma psy non.. après, je ne suis pas psy moi-même donc, je ne peux que rapporter ma question "est-il possible qu'il soit surdoué et PN ?" , et sa réponse "Non".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Harpo le Ven 22 Mar 2013 - 20:03

Le débat est lancé Wink

Mais je suis très étonné par la réponse de ta psy.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 20:07

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Harpo le Ven 22 Mar 2013 - 20:16

Ben je trouve ton hypothèse du petit zèbre très plausible. Bien sur, ce n'était pas une option pour lui, pas de libre arbitre dans cette histoire - mais tu le sais vu que tu as mis des guillemets. Après tu n'as pas à avoir de remords sur ta décision de le quitter - et non pas de l'abandonner. C'est apparemment la seule solution possible pour sauver sa peau dans ce type de relation.

Par contre, je ne crois pas une seconde dans ce que dit Setsuko un peu plus haut : un zèbre qui se serait construit un faux-self de PN. Il ne s'agit pas là de faux self, mais de pathologie lourde.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 20:29

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Ise le Ven 22 Mar 2013 - 20:40

AS a écrit "Car aussi le problème c'est que parfois la suspicion engendre la suspicion. Et par exemple, quelqu'un qui me soupconnera d'avoir de mauvaises intentions alors que je suis de tout bon coeur engendrera mon mepris de m'avoir consideree comme telle, et in the end, j'aurai certainement un mauvais comportement ce qui confirmera la eprsonne dans sa fausse perception"

Et Setsuko a parlé des PN vus de l'intérieur, peut-être pas des monstres

Moi ça m'interroge tout ça... Very Happy
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 20:45

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Ise le Ven 22 Mar 2013 - 21:07

T'inquiète... Ma soeur et une amie sont en train de sortir des tentacules de ces monstres. Mais je me demandais ce que ça faisait d'en être un...

Sinon sur ce que dit AS je repense à des situations où j'ai senti des choses bizarres, et du coup je n'ai pu accorder ma confiance. J'ai fait semblant quand même mais je crois que ça se sent des deux côtés... Intéressant...
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Ven 22 Mar 2013 - 21:53

Honnêtement quand je suis très énervée et frustrée je passe en mode "maître du monde" (c'est l'effet bipolaire) et je suis franchement pas loin d'une PN, mais vraiment pas loin si on me cherche... des fois j'ai encore de très fortes envies de broyer mon PN comme une fourmi sous ma botte. Sans aucune pitié. Et j'y prendrai du plaisir (pas longtemps, certes, mais tant que durera l'hypomanie). Je peux passer en mode très très méchante surtout sans mes médicaments (que je prends soigneusement)...

Et ce sentiment de vide qu'on décrit chez les PN, je l'ai senti longtemps, très longtemps.

Les deux différences avec mon PN à moi c'est que :
- il n'a pas l'air d'avoir le contrôle sur lui-même, alors que perso quand je sens que ça part trop en vrille je le sais à peu près, mais j'ai étudié les tréfonds de mon âme pendant 20 ans parce que je sais depuis le début que j'ai "quelque chose qui ne va pas", et puis j'ai sûrement de la chance de ne pas trop être atteinte. Lui a 10 ans de moins, peut-être que dans 10 ans il aura réfléchit sur lui-même...
- j'ai autre chose à faire, parce que j'ai réussi à me sortir de mon "faux-self", grâce à mon ex-conjoint qui était un homme absolument admirable et qui m'a soutenu pendant 12 ans.

Donc je ne sais pas trop quoi penser. Mais effectivement si le propre du zèbre est de se remettre en question, difficile d'être PN quand on est zèbre. D'un autre côté un zèbre trop abîmé peut détruire ses propres capacités pour essayer d'entrer dans le moule, et ça, ça peut le rendre dingue... et sûrement PN !!

Et on confond quelquefois les borderlines/bipolaires/PN parce qu'ils ont énormément de caractéristiques en commun.

Je vous raconte ma vie parce que réellement j'ai l'impression d'avoir été ce genre de personne mais d'avoir réussi à m'en sortir, grâce à beaucoup de chance, et beaucoup d'amour de mon ex conjoint, un homme très intelligent et bienveillant, qui m'a toujours encouragée, soutenue, et jamais dit une seule méchanceté.

Mais pour en revenir au cocktail zèbre/PN ça ne produit pas forcément un cocktail trop explosif car, imaginons que mon PN est zèbre. S'il reste PN, c'est parce qu'il a bloqué ses capacités de zèbre et donc de remise en question, il arrête de penser pour oublier qu'il n'est pas bien. Du coup il est bien moins dangereux qu'un zèbre en pleine possession de ses moyens.

Hi, hi, je pense qu'on peut parler longtemps de tout ça. Intéressez-vous aux borderlines et bipolaires, vous verrez qu'ils sont bien barges aussi Laughing
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par setsuko le Ven 22 Mar 2013 - 21:58

J'avais loupé une partie de la conversation... Mary Poppins, il ne serait pas schizo plutôt ton PN ??
setsuko
setsuko

Messages : 121
Date d'inscription : 15/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

trop zèbre pour toi Empty Re: trop zèbre pour toi

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 22:17

.


Dernière édition par Mary Poppins le Ven 26 Avr 2013 - 22:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum