L'état de flux/flow

Aller en bas

L'état de flux/flow Empty L'état de flux/flow

Message par Philippe le Mer 5 Jan 2011 - 13:15

Dans une présentation, j'évoquais l'état de flux (flow en V.O.) qui se manifeste par:
1. Objectifs clairs : les attentes et les règles régissant l'activité sont perçues correctement et les objectifs fixés sont atteignables avec les compétences de l'acteur
2. Équilibre entre la difficulté de l'activité et les compétences de l'acteur (l'activité n'est ni trop facile ni trop difficile, elle constitue un défi motivant)
3. L'activité est en soi source de satisfaction (elle n'est donc pas perçue comme une corvée)
4. Haut degré de concentration sur un champ limité de conscience (hyperfocus)
5. Une perte du sentiment de conscience de soi, disparition de la distance entre le sujet et l'objet
6. Distorsion de la perception du temps
7. Rétroaction directe et immédiate. Les réussites et difficultés au cours du processus sont immédiatement repérés et le comportement ajusté en fonction.
8. Sensation de contrôle de soi et de l'environnement
http://fr.wikipedia.org/wiki/Flow_%28psychologie%29 (V.F. traduisant partiellement la V.O.)
http://en.wikipedia.org/wiki/Flow_%28psychology%29 (V.O. plus complète)
L'état de flow est un état optimal de motivation intrinsèque, où l'individu est entièrement immergé dans son activité. C'est un sentiment que chacun peut éprouver, caractérisé par une grande impression de liberté, de joie, d'accomplissement et de compétence, et durant laquelle le temps semble disparaître.`

Dans les versions françaises des textes de Csikszentmihalyi, on trouve indifféremment les termes de « flux », d’« expérience-flux », d’« expérience optimale » ou de « négentropie psychique » (version française de "Mieux vivre", traduite par Claude-Christine Farny, en 2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mihaly_Csikszentmihalyi

Ce à quoi Équinoxe répondait:
Equinoxe a écrit:J'ai connu souvent cet état nommé "flow" dans le document que tu mets en lien, Philippe (et oui, c'est carrément jouissif)... Et je l'ai perdu depuis quelques années, pour un fonctionnement plus proche de la dispersion d'énergie décrite par JSF. Liée elle-même à une anxiété chronique, liée elle-même à des circonstances difficiles du "réel"... Il y a vraiment eu un avant, et un après.
J'aurais presque tendance à penser que le zèbre décrit par JSF n'est pas le zèbre-en-soi, mais plutôt le zèbre qui se sent "en environnement hostile", soumis à un état émotionnel de stress qui perturbe ses facultés habituelles. D'où ma tendance... obsessionnelle (comme quoi, tout n'est pas perdu L'état de flux/flow 0014 ) à souligner ici et là l'importance d'étudier la bestiole dans son contexte, environnement.
Sans cette force de concentration jubilatoire sur un objectif, je me sens totalement squeezée de ma principale richesse Crying or Very sad
Si quelqu'un sait comment retrouver le truc...
Je trouve le thème fort intéressant à discuter!
Philippe
Philippe

Messages : 2021
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par CatsM le Mer 5 Jan 2011 - 13:54

Hmmm, cela ressemble à ce que j'appelle dans mon jargon perso les "orgies mentales"... une orgie, parce qu'il est presque impossible de s'arrêter (= frénésie), et que le ressenti est particulièrement intense (= exhaltation).
Et quand on est dans cet état, la moindre interruption peut être vécue comme une énorme contrariété (voire une agression).

On est tellement immergé en soi et concentré sur son objectif que le monde extérieur passe en quelque sorte en arrière-plan de son "écran de conscience", et n'est du coup quasiment plus perçu.

Je trouve que cela se rapproche un peu d'une trance.
CatsM
CatsM

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 17:15

Oui CatsM, c'est exactement ça !
Et quand on est dans cet état, la moindre interruption peut être vécue comme une énorme contrariété (voire une agression).
L'état de flux/flow Oui-content

Je n'avais pas encore lu le wiki anglais quand j'ai posté ce matin... La version en français est bien pauvre, à côté !

Voici un autre site qui en parle (en reprenant d'ailleurs les données de wikipedia). Voir le menu rose à droite, je n'ai pas fini d'explorer.

Ils mettent beaucoup en avant le cadre de l'enseignement... Tu en as fait l'expérience dans ton boulot, CatsM ?

Je n'ai ressenti cet état de "transe" que dans des activités impliquant une réalisation concrète, et à forte dominante créative... Pas dans des contextes d'acquisition intellectuelle pure, c'est peut-être d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je me suis détournée des maniements de concepts intellectuels n'aboutissant pas à des mises en pratique.

En tous cas, je suis contente de croiser des personnes ayant vécu cette expérience particulière.


Dernière édition par Equinoxe le Sam 16 Fév 2013 - 19:54, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par CatsM le Mer 5 Jan 2011 - 17:58

Non, Equinoxe, je n'en ai jamais fait l'expérience dans le cadre de mon travail, mais seulement de façon personnelle, et à la maison.

Tout comme toi, je n'ai hélas jamais pu amener les élèves à faire l'expérience de ce phénomène en classe. Sad Parfois, ils me disent qu'ils n'ont pas vu passer l'heure, mais on est loin de cet état de concentration intense. (gros soupir)

Je n'avais pas eu le temps non plus de lire les liens donnés par Philippe tout à l'heure (suis en train de le faire maintenant). Je lirai le tien, Equinoxe, dès que je pourrai. ("Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !Suspendez votre cours...!")

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce que tu dis concernant l'occurrence uniquement dans des contextes de réalisation concrète ou à forte dominance créative, car je parviens personnellement à me mettre dans cet état lorsque je fais par exemple des recherches sur internet sur un sujet particulier (qui me passione et/ou me touche profondément), et on est là dans l'intellectuel pur (pas de réalisation concrète).

Ce passage de Wikipedia semble confirmer ceci:
One cannot force oneself to enter flow or even predict when one is going to enter flow. It just happens. A flow state can be entered while performing any activity, although it is most likely to occur when one is wholeheartedly performing a task or activity for intrinsic purposes.[6][7]

Le fait que cela ne soit pas un acte contrôlé (it just happens) me semble important.
Je pense qu'il n'est pas vraiment possible pour un enseignant de le susciter en classe, car la salle de classe n'est pas un contexte facilitateur. J'ai le sentiment qu'il faut un contexte/ cadre particulier pour que l'individu puisse entrer dans cet état de conscience: du calme (pas de parasitage externe...ou interne, comme un souci préoccupant), un projet mental unique, une motivation forte (proche de la passion), du temps pour démarrer (si on se sent pressé par le temps, ça n'aidera pas à s'immerger).

En tous cas, je suis contente de croiser des personnes ayant vécu cette expérience particulière..
Tout comme toi, je suis contente de pouvoir en parler avec d'autres personnes. Smile C'est le genre de conversations que j'apprécie énormément, mais qui n'intéressent pas beaucoup - ou du moins pas aussi souvent que j'aimerais - les gens qui m'entourent. Je tente parfois le coup en salle des profs (lors des pauses déjeuner), car certains collègues ont du répondant et ça permet d'apprendre. Car c'est ce qui est intéressant: à travers le vécu et le ressenti des autres, des perspectives nouvelles s'ouvrent, des choses auxquelles on n'avait pas pensé. Smile
CatsM
CatsM

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par CatsM le Mer 5 Jan 2011 - 18:18

Une question m'est venue à l'esprit: est ce que les personnes capables de parvenir à cet état de conscience (flow) sont du genre à pouvoir réaliser plusieurs tâches à la fois en temps normal?
J'entends par là des tâches non automatiques, mais qui demandent une certaine attention (une attention plus soutenue, comme celle requise pour suivre une conversation).
CatsM
CatsM

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 20:40

Parfois, ils me disent qu'ils n'ont pas vu passer l'heure
C'est déjà énorme ! Wink

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce que tu dis concernant l'occurrence uniquement dans des contextes de réalisation concrète ou à forte dominance créative, car je parviens personnellement à me mettre dans cet état lorsque je fais par exemple des recherches sur internet sur un sujet particulier (qui me passione et/ou me touche profondément), et on est là dans l'intellectuel pur (pas de réalisation concrète).
C'est sans doute que l'objet de notre passion n'est pas le même... mais j'imagine que le fonctionnement est assez proche : il y a toujours eu de l'apprentissage dans mes activités "créatives" dans ces moments-là, et je suis prête à parier qu'il y a de la créativité dans tes recherches intellectuelles.
Le besoin de "voir" un résultat pour moi, pas pour toi, provient sans doute de différences de fonctionnement psychologique.
Non ?

Ce qui me fait penser à cette intervention de la créativité, c'est ce que tu soulignes à juste titre : l'absence totale de contrôle qu'on peut avoir sur la survenue de cet état.
Et ceci aussi Wink :
à travers le vécu et le ressenti des autres, des perspectives nouvelles s'ouvrent, des choses auxquelles on n'avait pas pensé.

Je ne sais pas trop répondre à ta dernière question (deuxième post)... Il m'est arrivé assez fréquemment de suivre deux ou trois conversations en même temps dans des rassemblements de groupe (y compris parfois quand une personne me parlait en particulier), mais je ne suis pas sûre que les discussions exigeaient un gros investissement (si ce n'est celui de la curiosité Very Happy ).
Par contre je ne peux pas lire ou écrire en écoutant quoi que ce soit (je tolère quand même le ronflement de mon ordinateur). Sauf dans des environnements bruyants où une musique au casque me permet de m'isoler phoniquement pour travailler (mais pas n'importe quelle musique ! Laughing ).
Je n'ai pas d'autres exemples d'ubiquité en tête, je vais y réfléchir.
Et toi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 21:10

J'ai connu l'état de flow à plusieurs reprises, toujours pendant la même activité : de la programmation informatique. Des trucs simples, des langages simples - et ce n'est pas du tout mon métier - mais entre le défi intellectuel et la dimension créative, et bien ça se produisait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par CatsM le Mer 5 Jan 2011 - 22:15

C'est sans doute que l'objet de notre passion n'est pas le même... mais j'imagine que le fonctionnement est assez proche : il y a toujours eu de l'apprentissage dans mes activités "créatives" dans ces moments-là, et je suis prête à parier qu'il y a de la créativité dans tes recherches intellectuelles.
Je pense que tu as raison: l’esprit en train d‘apprendre est en mouvement, et l’intégration des nouvelles données va générer une nouvelle représentation mentale. Il y a donc création.

Voici une citation de Wikipedia concernant la définition du mot « créativité ». J’ai mis en évidence les mots qui me semblaient pertinents en regard de nos remarques.
La créativité décrit — de façon générale — la capacité d'un individu ou d'un groupe à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème.
Elle peut être plus précisément définie — comme cela est fait dans le chapeau de la catégorie « créativité » — comme « un processus psychologique ou psycho-sociologique par lequel un individu ou un groupe d'individus témoigne d'originalité dans la manière d'associer des choses, des idées, des situations et, par la publication du résultat concret de ce processus, change, modifie ou transforme la perception, l'usage ou la matérialité auprès d'un public donné. ». Elle croise notamment la créativité individuelle avec la sérendipité ; l'aptitude à utiliser des éléments trouvés alors qu'on cherchait autre chose.

Le besoin de "voir" un résultat pour moi, pas pour toi, provient sans doute de différences de fonctionnement psychologique.
Non ?
Un fonctionnement psychologique peut-être effectivement différent ... En fait, je ne « vois » pas un résultat, mais je le « sens » mentalement (modification de la représentation mentale de soi et du monde, avec un aller-retour constant entre les deux).

Il m'est arrivé assez fréquemment de suivre deux ou trois conversations en même temps dans des rassemblements de groupe (y compris parfois quand une personne me parlait en particulier), mais je ne suis pas sûre que les discussions exigeaient un gros investissement (si ce n'est celui de la curiosité ).

OK. En ce qui me concerne, mon attention passe d’une conversation à une autre, mais perd de ce fait des informations, qu’il faut combler (inférence) lorsqu’on revient à la conversation initiale et reprendre le fil. Ce que tu parviens à faire, c’est de les écouter en même temps (pas de discrimination auditive) et de les traiter ensemble. C’est impressionnant je trouve.

Par contre je ne peux pas lire ou écrire en écoutant quoi que ce soit (je tolère quand même le ronflement de mon ordinateur). Sauf dans des environnements bruyants où une musique au casque me permet de m'isoler phoniquement pour travailler (mais pas n'importe quelle musique ! ).

Itou pour moi. Smile


Dernière édition par CatsM le Jeu 6 Jan 2011 - 13:21, édité 1 fois
CatsM
CatsM

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Invité le Jeu 6 Jan 2011 - 13:02

CatsM a écrit:Ce que tu parviens à faire, c’est de les écouter en même temps (pas de discrimination auditive) et de les traiter ensemble
Écouter en même temps, oui, traiter simultanément, je ne sais pas. peut-être que l'esprit navigue entre les deux conversations et les traite successivement en comblant éventuellement les manques d'infos... Mais à une vitesse qui n'est pas perceptible consciemment... No sé Smile
Ça n'est de toute façon pas "tenable" sur la longue durée, il me semble me souvenir (pas pour moi, je veux dire).



Dernière édition par Equinoxe le Sam 16 Fév 2013 - 19:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par isadora le Dim 6 Jan 2013 - 9:07

Dans le cadre d'une formation personnelle (DIF) je m'intéresse à la notion de bien être au travail et donc, au flow.

j'ai l'impression de ressentir cela dans mon travail quand je suis dans une production intellectuelle intense, sans limite dans le cheminement de ma pensée et sans objectif autre que cette production, en dehors de toute préoccupation de la façon dont elle sera perçue par les lecteurs/auditeurs.

je n'ai pas besoin de la rétroaction immédiate, mais d'une rétroaction potentielle, qui peut être dans un temps différé, sauf à considérer que la rétroaction, c'est le nombre de pages rédigées ou de graphiques terminés.

je me demande juste si cela est duplicable dans une expérience d'équipe ou si c'est uniquement individuel.

et aussi si c'est industrialisable et reproductible avec des critères facilitants ou déterminants et donc, si cela peut s'appliquer en entreprise...

intuitivement, je tendrais vers le non, mais mon idéal me pousserait quand même à chercher du côté du oui.
isadora
isadora

Messages : 1559
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Wise le Dim 6 Jan 2013 - 14:17

moi j'apelle ça l'etat de Fluidité.

ça m'arrive quand je suis en super bonne santé, dans de bonnes conditions (plus souvent en été) quand je me sens en sécurité, et quand ce que je fais me passionne... a un sens et une grande importance pour moi.
de plus si le but est utile à l'intérrêt commun.

une bonne et vaste pensée arborescente, qui va chercher beaucoup de possibilités, une vision qui s'élargit pour faire les meilleurs choix...
on ne pense plus à d'autres choses, on n'est pas perturbé par le reste, on considère que ce que l'on fait est la meilleure chose que l'on pourrait faire, on s'y met à fond dedans...

on va tres vite et on trouve ça facile et amusant.

ah, si seulement ça pouvait arriver plus souvent...
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Wise le Sam 19 Jan 2013 - 14:46

voila comment je vois la conscience ; le tableau de l'Etat d'esprit :

L'état de flux/flow 1173268910
http://data.imagup.com/11/1173268910.jpg
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par cramique le Sam 19 Jan 2013 - 15:55

isadora a écrit:Dans le cadre d'une formation personnelle (DIF) je m'intéresse à la notion de bien être au travail et donc, au flow.

j'ai l'impression de ressentir cela dans mon travail quand je suis dans une production intellectuelle intense, sans limite dans le cheminement de ma pensée et sans objectif autre que cette production, en dehors de toute préoccupation de la façon dont elle sera perçue par les lecteurs/auditeurs.

je n'ai pas besoin de la rétroaction immédiate, mais d'une rétroaction potentielle, qui peut être dans un temps différé, sauf à considérer que la rétroaction, c'est le nombre de pages rédigées ou de graphiques terminés.

je me demande juste si cela est duplicable dans une expérience d'équipe ou si c'est uniquement individuel.

et aussi si c'est industrialisable et reproductible avec des critères facilitants ou déterminants et donc, si cela peut s'appliquer en entreprise...

intuitivement, je tendrais vers le non, mais mon idéal me pousserait quand même à chercher du côté du oui.

Dans le wiki (lien plus haut) il y a un chapitre sur le flow en groupe.

Ma question : peut-on arrêter le flow quand on a conscience de tomber dedans ? Juste parce que ça me fatigue, j'en ai conscience mais je reste prise dans l'activité. Qui certes me passionne sur le moment mais m'éloigne aussi parfois d'autres projets (et du coup je me disperse et me fatigue, etc).

Super tableau Wise Smile

cramique

Messages : 308
Date d'inscription : 11/08/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

L'état de flux/flow Empty Re: L'état de flux/flow

Message par Iron D. Tramb le Jeu 30 Mai 2013 - 21:37

un autre site traitant de l'autotélisme et du flow:
http://jean.heutte.free.fr/spip.php?article54

L'état de flux/flow Figure13-Csikszentmihalyi1990
Iron D. Tramb
Iron D. Tramb

Messages : 744
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum