Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 14:47

oh j'y suis pour rien Wink

-Luc- a écrit:Alors, je sais que tu partiras apaisé et détendu, entouré des personnes qui ont souhaité ton apport. Je te souhaite bon voyage.

ban

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par bluecat le Mer 5 Jan 2011 - 14:48

oui je sais j'ai lu mais gt pas sûre qu'il le faisait direct Wink

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 14:52

Disons qu'on aurait pu encore en discuter dix ans, mais il semblait que nous avions pour beaucoup le même sentiment... il en faut bien un qui finisse par appuyer sur le bouton Smile Merci Luc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 15:00

Shocked Shocked Shocked
banni ? ça veut dire quoi concrètement ? il est maintenant interdit de poster sur cette discussion ? ou carrément viré du forum ?? Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 15:03

banni = viré

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par augenblick le Mer 5 Jan 2011 - 15:05

Il y a des mineurs qu'il convient de protéger de personnes exerçant un accompagnement hors cadre et venant en faire ici la publicité. Les modérateurs agissent dans ce sens.


Dernière édition par augenblick le Mer 5 Jan 2011 - 15:05, édité 1 fois

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 15:05

merci Super Marre Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par augenblick le Mer 5 Jan 2011 - 15:07

(Remarque, les mineurs d'ici sont bien plus intelligents que les manipulateurs de pacotille, mais bon tongue)

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Black Swan le Mer 5 Jan 2011 - 16:30

Ce topic ma mise mal à l'aise.
Et si je manipuler en voulant aider ?
Dois-je renvoyer à un psy toutes personnes me faisant part de leurs mal être ?
Mes réponses peuvent-elles être dangereuses ?

Je vais rentré la tête dans les épaules et attendre que ça passe.

Black Swan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 16:36

A partir du moment où tu aides, en ne te mettant pas dans une situation d'omnipotence facilitant la dépendance affective ou intellectuelle de l'autre, je ne vois pas où est le souci. Le problème est que le complexe du sauveur de l'humanité induit éventuellement ce genre de dérive, l'"aidant" ôtant à l'autre tout libre arbitre et clarté d'esprit, l'autre remettant son "bien-être" entre les mains dudit sauveur....

Avoir conscience de ça, des raisons qui poussent à sauver l'autre plutôt que nous mêmes, des dérives possibles.... c'est le premier pas vers une réelle relation saine à autrui (enfin ce n'est que mon avis).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par augenblick le Mer 5 Jan 2011 - 16:44

Mais non swan, tu fais bien d'exprimer ton malaise.

Il y a une différence de taille entre aider en écoutant l'autre (avec ses forces et ses faiblesses, en tant qu'ami, que connaissance, que personne d'un forum) et se positionner comme un sachant tout en ne considérant pas ce que dit l'autre.

Quelqu'un qui répond : oui tu as raison, mais tu ferais mieux de te taire car moi je sais et les personnes que j'accompagne progressent dans leur chemin de vie est au pire dangereux au mieux indélicat de faire sa pub ici.

Il faudrait que tu lises les quatre topics en même temps pour mieux comprendre.

Edit : 5 topics principaux finalement (2009, puis 2011) ; le premier de cette année étant ce fil AAH. Les plus anciennes interventions sont facilement accessibles en demandant à voir tous les messages du profil (en page 2).
http://www.zebrascrossing.net/t69-zebres-apaises
http://www.zebrascrossing.net/t1936-rencontrer-des-personnes-avec-des-rayures-comme-moi#74876
http://www.zebrascrossing.net/t1119-se-savoir-sur-dote-donne-t-il-envie-de-sauver-le-monde-si-oui-comment-vous-y-prenez-vous-en-toute-humilite
http://www.zebrascrossing.net/t1894-types-de-personnalite


Dernière édition par augenblick le Jeu 6 Jan 2011 - 9:44, édité 1 fois (Raison : archéologie suite au message de vega :))

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par geass le Mer 5 Jan 2011 - 18:47

tu as parfaitement raison augenblick !

geass
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 30/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 19:01

peut-être serait-il intéressant de mettre un lien vers les 4 topics en question Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Invité le Lun 8 Déc 2014 - 0:18

augenblick a écrit:Mais non swan, tu fais bien d'exprimer ton malaise.

Il y a une différence de taille entre aider en écoutant l'autre (avec ses forces et ses faiblesses, en tant qu'ami, que connaissance, que personne d'un forum) et se positionner comme un sachant tout en ne considérant pas ce que dit l'autre.

Smile

Quelqu'un qui répond : oui tu as raison, mais tu ferais mieux de te taire car moi je sais et les personnes que j'accompagne progressent dans leur chemin de vie est au pire dangereux au mieux indélicat de faire sa pub ici.

Il faudrait que tu lises les quatre topics en même temps pour mieux comprendre.

Edit : 5 topics principaux finalement (2009, puis 2011) ; le premier de cette année étant ce fil AAH. Les plus anciennes interventions sont facilement accessibles en demandant à voir tous les messages du profil (en page 2).
http://www.zebrascrossing.net/t69-zebres-apaises
http://www.zebrascrossing.net/t1936-rencontrer-des-personnes-avec-des-rayures-comme-moi#74876
http://www.zebrascrossing.net/t1119-se-savoir-sur-dote-donne-t-il-envie-de-sauver-le-monde-si-oui-comment-vous-y-prenez-vous-en-toute-humilite
http://www.zebrascrossing.net/t1894-types-de-personnalite

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Blossac le Jeu 18 Déc 2014 - 22:58

Je suis moi même en situation de handicap:
J'ai subi des amputations aux mains et aux pieds.
Je suis par ailleurs HQI et cela m'a très certainement aidé à surmonter mon handicap .

Pour obtenir l'AAH , il faut 80% de handicap. ( Chaise roulante, grands brûlés, amputés sévères, handicapés mentaux...) 

Pour avoir fréquenté la mdph ( maison départementale des handicapés) et avoir été confronté au regard des autres presque toute ma vie, je peux affirmer que "souffrir" de zébritude  n'est rien quant au rejet engendré par le handicap.
Le regard des normaux sur le handicap est très discriminant . Bien plus que celui qu'ils pourraient porter sur les Hqi.

Demander l'AAH pour les zèbres m'apparait tout à fait inapproprié voire choquant. On ne peut pas tout mélanger et attendre sans cesse de la société.
Etre  zèbre n'empêche pas de marcher ni de faire quoi que ce soit. Le handicap , par contre , le peut.
Si certains zèbres souffrent de troubles mentaux , alors on est au delà de la douance.
 Ce sont alors des handicapés mentaux qui ne sont plus dans le même catégorie.

Je ne nie pas que l'on peut souffrir de sa différence quand on est hqi mais elle n'est rien comparée au handicap qui est très mal toléré par les normaux.
 
Cela dit, mon handicap me permet souvent de repérer les zèbres. Généralement , ce sont eux qui bloquent le moins sur mon apparence (Je suis quand même pas si mal!)et s'intéressent le plus rapidement à ce que j'ai à dire.
Je suis d'ailleurs en couple avec un zèbre qui a su dépasser mon "petit plus".
Je précise également que je n'ai pas demandé l'AAH et que je travaille.


Dernière édition par Blossac le Jeu 18 Déc 2014 - 23:13, édité 1 fois

Blossac
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 638
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 39
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par meï le Jeu 18 Déc 2014 - 23:13

Blossac a écrit:Je suis moi même en situation de handicap:
J'ai subi des amputations aux mains et aux pieds.
Je suis par ailleurs HQI et cela m'a aidé à surmonter mon handicap .

Pour obtenir l'AAH , il faut 80% de handicap. ( Chaise roulante, grands brûlés, amputés sévères, handicapés mentaux...) 
Pour avoir fréquenté la mdph ( maison départementale des handicapés) et avoir été confronté au regard des autres presque toute ma vie, je peux affirmer le "souffrir" de zébritude  n'est rien quant au rejet engendré par le handicap.
Le regard des "normaux" sur le handicap est très discriminant . Bien plus que celui qu'ils pourraient porter sur les Hqi. J'en ai beaucoup souffert, jusqu'à ce que je réussisse à dépasser les jugements.
.../.....
Je précise également que je n'ai pas demandé l'AAH et que je travaille.
bonsoir
en passant j'ai eu l'AAH durant 5 ans plus jeune,  vers 21 ans, sur motif de trouble anxieux et phobie sociale suite à une longue hospi(aujourd'hui heureusment diagnostiquée justement autiste asperger....)
il etait alors impossible puor moi de travailler, d'avoir une vie "normale".
j'ai arreté de moi même cette allocation que je vivais très mal, je ne voulais pas être "anormale".j'ai lutté dur, pour faire comme tout le monde.echecs, reussites, echecs...se sont succédés.

des années plus tard, je n'ai plus trop le même discours aprèsavoir tenté pdt 20 ans d'être "la plus normale possible", j'ai apris à 37 ans que j'etais finalement autiste( et à 34 que j'etais  thqi).
depuis je me pose, apprend a me réaproproer mon mode de fonctionnement sans me faire violence...
il m'arrive de me dire que ca a été tellement dur que je demanderai bien l'AAH plus tard...pourquoi pas.
mais en attendant, j'ai encore envie de travailler, (à tps partiel car je fatigue trop, mais j'ai une RQTH)), de donner ma part....) après ma petite fille (je susi en pause bébé.)

mais là encore, ces't pas le hqi qui m'a fait souffrir, ou a été un frein à mon epanouissement professionnel, mais bien le fonctionnement autistique, très difficile à ajuster dans cette société, et la fatigue permanente qu'il implique.
pourtant je marche, je cours parfois,  et j'ai toute ma tête (car non l'autisme n'est pas une "maladie mentale"(ce que nous nous battons nous autres autistes pour faire comprendre en France), mais un trouble neurobiologique... Wink mon psychisme va très bien, lui....)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Blossac le Jeu 18 Déc 2014 - 23:19

meï a écrit:
Blossac a écrit:Je suis moi même en situation de handicap:
J'ai subi des amputations aux mains et aux pieds.
Je suis par ailleurs HQI et cela m'a aidé à surmonter mon handicap .

Pour obtenir l'AAH , il faut 80% de handicap. ( Chaise roulante, grands brûlés, amputés sévères, handicapés mentaux...) 
Pour avoir fréquenté la mdph ( maison départementale des handicapés) et avoir été confronté au regard des autres presque toute ma vie, je peux affirmer le "souffrir" de zébritude  n'est rien quant au rejet engendré par le handicap.
Le regard des "normaux" sur le handicap est très discriminant . Bien plus que celui qu'ils pourraient porter sur les Hqi. J'en ai beaucoup souffert, jusqu'à ce que je réussisse à dépasser les jugements.
.../.....
Je précise également que je n'ai pas demandé l'AAH et que je travaille.
bonsoir
en passant j'ai eu l'AAH durant 5 ans plus jeune,  vers 21 ans, sur motif de trouble anxieux et phobie sociale suite à une longue hospi(aujourd'hui heureusment diagnostiquée justement autiste asperger....)
il etait alors impossible puor moi de travailler, d'avoir une vie "normale".
j'ai arreté de moi même cette allocation que je vivais très mal, je ne voulais pas être "anormale".j'ai lutté dur, pour faire comme tout le monde.echecs, reussites, echecs...se sont succédés.

des années plus tard, je n'ai plus trop le même discours aprèsavoir tenté pdt 20 ans d'être "la plus normale possible", j'ai apris à 37 ans que j'etais finalement autiste( et à 34 que j'etais  thqi).
depuis je me pose, apprend a me réaproproer mon mode de fonctionnement sans me faire violence...
il m'arrive de me dire que ca a été tellement dur que je demanderai bien l'AAH plus tard...pourquoi pas.
mais en attendant, j'ai encore envie de travailler, (à tps partiel car je fatigue trop, mais j'ai une RQTH)), de donner ma part....) après ma petite fille (je susi en pause bébé.)

mais là encore, ces't pas le hqi qui m'a fait souffrir, ou a été un frein à mon epanouissement professionnel, mais bien le fonctionnement autistique, très difficile à ajuster dans cette société, et la fatigue permanente qu'il implique.
pourtant je marche, je cours parfois,  et j'ai toute ma tête (car non l'autisme n'est pas une "maladie mentale"(ce que nous nous battons nous autres autistes pour faire comprendre en France), mais un trouble neurobiologique... Wink mon psychisme va très bien, lui....)

Bonsoir, comme tu le soulignes si bien , c'est d'autisme dont il s'agit pour toi. Tu as donc un handicap , je suis tout à fait d'accord. Ce que je voulais dire , c'est qu'un Hqi " normal"  n'est pas handicapé , il est juste différent et peut s'adapter en trouvant sa voie.


Blossac
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 638
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 39
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par meï le Jeu 18 Déc 2014 - 23:26

Blossac a écrit:
Bonsoir, comme tu le soulignes si bien , c'est d'autisme dont il s'agit pour toi. Tu as donc un handicap , je suis tout à fait d'accord. Ce que je voulais dire , c'est qu'un Hqi " normal"  n'est pas handicapé , il est juste différent et peut s'adapter en trouvant sa voie.
en effet c'est l'autisme asperger mon handicap, le hpi seul lui ne rentre pas en considération ici. sunny je m'estime chanceuse dans ma vie d'avoir pu traverser tout ça et fonder ma famille et mes projets même avec un autisme.
le hpi m'y a surement bcp aidé (il aide à compenser l'autisme en apprenant lus "rapidement" les codes et bonnes attitudes..)
mais le seul hpi lui est plutot une chance!


meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par https://www.google.fr le Jeu 18 Déc 2014 - 23:28

Ouh, j'avais raté ce sujet!
Contente de le découvrir avec les réponses de meï et de Blossac, sinon je me serais étouffée avec mon bretzel.

https://www.google.fr
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par ZeBrebis le Dim 21 Déc 2014 - 14:37

loli loul a écrit:Ouh, j'avais raté ce sujet!
Contente de le découvrir avec les réponses de meï et de Blossac, sinon je me serais étouffée avec mon bretzel.
Comme Georges W Bush tu veux dire ? L'angoisse... affraid

Je plussoie les dernières interventions, et demander une allocation parce qu'on est un peu en décalage me semble tout à fait disproportionné. Si handicap il y a il est ailleurs que dans une différence non pathologique.

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Caracol le Dim 21 Déc 2014 - 18:09

Attention au logique de groupe et d'étiquette.

Une aah doit se dispenser sur l'évaluation du handicap pas de l'étiquette. Des handicaps peuvent disparaître ou apparaître au cours de la vie.
Ainsi tout les aspies ne nécessitent pas d'AAH (ex Daniel Tammet)
Tout les psychotiques non plus.
Tout les deficients mentaux non plus (ex Pablo Pineda)
Des HQI peuvent nécessiter une AAH.

On peut questionner également l'échelle des aides. Ne pas voir en binaire. Tout ou rien. Et ce selon deux considérations.

Un de mes amis a bénéficié de nombreuses aides et ce parce qu'il est HQI et que son arborescence lui est tellement difficile à gérer qu'il a sombré dans l'alcool pour trouver une porte de sortie à l'impossibilité d'arrêter la machine pour dormir.
Bon... du coup il est en cure de désintox et ça coûte. Peut être aurait il meiux vallu envisager un système d'aide pour prévenir que pour guérir...
Je pense que les destins trash sont suffisament nombreux pour qu'on reconnaisse qu'HQI et handicap vont facilement de paire et que dans une moindre mesure, un certains nombres de ceux-ci sont ingérable sans aide.
Même idée, un certains nombres d'entre nous ont eu affaire à des médocs... C'est une aide de l'état en réponse à un handicap, non ?

HQI ce n'est pas être supérieur et forcément avoir les moyens de gérer, et une aide lié à la notion de handicap et tout à fait valable. Resterai à déterminer dans quelle mesure (au cas par cas donc) et avec quelle stratégie (des prises en charges pour les adultes, pas seulement pour les enfants).

On peut aussi se poser la question suivante.
Qu'est ce qui est plus pertinent pour la société ? Un HQI accompagné (si besoin) et donnant bénéfice de sa particularité, ou un HQI éteint et paralysé n'apportant rien ?
A ce jour on des entreprises misent sur les profils sensiblement différents pour enrichir leur activité (aspies, HQI, peut être d'autre profils ?).
On sait que des entreprises parmi les plus motivantes et efficaces ont une politique de gestion basé sur le soutien aux employés (respect des besoins physiologiques, crêches, espace détente, liberté d'initiative, etc).
C'est fou que cela soit si bien accepté alros que si c'était l'état ça serait mal perçu.

Enfin, il faut faire attention avec les handicaps. L'AAH, pour cette mesure d'aide, répond à un handicap tangible, en aucun cas l'AAH ne répond au regard discrimant que porte la société sur les gens différents.
Un handicap pour rappel s'inscrit dans une temporalité courte puisque présent seulement dans certaines situations.

Ne pas avoir de bras n'handicape pas celui qui regarde un film. Il est handicapé quand il veut manger des pop corn.
C'est l'esprit humain qui va donner un caractère constant au handicap et par là même discriminer le reste de la personne, la brimer, la contraindre au silence, la violenter.
Une personne déficiente intellectuelle est déficiente à chaque instant de sa vie, elle n'est pas handicapé pour autant à chaque instant de sa vie.
La difficulté dans ce cas là, c'est que c'est nous qui définissons le handicap et que la déficience est tangible à chaque instant où l'on va parler avec eux.
A cet endroit nous devenons malhonnêtes. Nous reportons sur la déficience le caractère handicapant dans la relation. Hors c'est une relation à deux, et ce sont bien deux personnes responsables de la situation, celle qui ne comprend pas suffisament et celle qui n'arrive pas à comprendre moins et s'adapter.
C'est d'ailleurs ce type de situation qui donne lieu à tant de malaise sur zebra. avec les normopensant il subsiste toujours une certaine tendresse, une retenue, envers eux. Jamais je n'ai croisé le discours aussi péremptoire à leur égard que nous tous à l'égard des déficients mentaux. Pourtant c'est le même processus et cela mérite tout autant l'appelation handicapé non ? Ou alors ce n'est pas le handicap dont on parle mais l'état de déficience ou non (donc positionnement par rapport à une norme).
La déficience intellectuelle ne représente un handicap que lorsque la pleine compréhension d'une notion est nécessaire, obligatoire. Le reste du temps c'est une difficulté (ou pas) variable selon les personnes.

Je trouvais important d'essayer de creuser les notions en ceci que se mêle toujours au débat premier la notion de regard des autres qui prend souvent le pas et efface les nuances pourtant plus que nécessaires
.
Je rejoins qu'un HQI en difficulté et reconnu est bien souvent mieux armé pour ne pas subir ce handicap.
Il m'est plus facile de m'affranchir de ce regard dérangeant de la société maintenant que je sais, qu'une personne déficience mentale

Et sur une note plus drôle...
Concernant les cyborgs ? Parce que ma tante vient de se voir greffer deux superbes bras mécaniques plus vrais que nature, elle a même des options que moi j'ai pas.
Est elle handicapée et a t elle droit à l'AAH ?
Je redoute que cela fasse plus écrire que le reste.

Caracol
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 14/01/2014
Age : 32
Localisation : francophonie wallone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par ISIS75 le Ven 26 Déc 2014 - 16:55

Invité a écrit:Bah je trouve que certains ont l'assistanat facile. Je comprends parfaitement qu'on puisse être en difficulté, je te rassure, ça m'est arrivé et ça m'arrive même si côté boulot, ça va. Mais la solution elle est vers l'avant, elle est dans la mouvement, pas en se croyant incapable ou handicapé.

Demander une allocation, c'est faire payer la société pour soi. Alors pourquoi pas, elle est aussi là pour ça, pour aider ceux qui vont mal.
Mais baser cette demande sur un constat de douance, bah non.
Dans ce que tu décris, moi, je ne vois rien qui justifie de donner de l'argent à quelqu'un. Il y a tant de personnes qui ont des difficultés encore plus grandes et qui n'ont droit à rien.

On a la chance d'avoir plusieurs cordes à notre arc en général, d'être capable de s'adapter, de se mobiliser. De trouver une secteur ou un métier qui nous correspond, comme le dit SM.
Chance que bon nombre de personnes n'a pas.

Alors oui, être surdoué, c'est pas forcément être mieux, ça je suis entièrement d'accord, mais de là à faire payer la société parce qu'on sait pas se dépatouiller avec bah..... je trouve pas ça honnête.
Faire payer les gens normaux qui travaillent et qui ont déjà du mal à joindre les 2 bouts ( parce que c'est ça, avoir une allocation, l'argent ne tombe pas du ciel) bah..... non.

La douance n'est ni un plus ni un moins, ce n'est ni un défaut ni une qualité, ni un passeport pour la réussite ni un handicap.
Je la vois plutôt comme une loupe qui grossit tout le reste.
Alors comme l'a dit SuperMarre, si difficulté il y a, elle vient souvent d'un problème autre, annexe à la douance.

j'ai rencontré plusieurs surdoués qui touchaient l'aah ou une pension d'invalidité. Une a été classé aspie (alors que je ne trouve pas qu'elle le soit) et l'autre, dépressif. Quand tu touches l'aah, tu es normalement tenu de te soigner. Après, me demandez pas les détails...

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1474
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par meï le Ven 26 Déc 2014 - 20:14

pour un hqi seul n'est normalemnt pas un motif de handicap, mais une difficulté qui en resulte (depression, trouble associé, etc) peut l'être....


ISIS75 a écrit:[
j'ai rencontré plusieurs surdoués qui touchaient l'aah ou une pension d'invalidité. Une a été classé aspie (alors que je ne trouve pas qu'elle le soit) et l'autre, dépressif. Quand tu touches l'aah, tu es normalement tenu de te soigner. Après, me demandez pas les détails...
.Isis, si ton amie etait aspie elle a eu un diagnostique officiel pour avoir droit a l'aah, car sinon ca ne se donne pas comme ça!! Shocked c'est dur de l'obtenir! ils verifient de stas de choses dan,s la legitimité de la demande... Rolling Eyes
et "pour moi elle ne l'est pas".......crios tu savoir vraiment qui l'est ou pas? car c'est parfois franchement très difficile à detecter comme ça... Wink  (moi je suis sure que bcp de gens n'en aurait aucune idée.pourtant je susi diag et selon l'equipe du CRA, une " vraie  asperger".)..et le syndrome 'd asperger ne se "soigne" pas.ça s'accompagne, ça s'adapte.....).

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par ISIS75 le Ven 26 Déc 2014 - 20:48

parce qu'on a échangé 1000 mails et que je l'ai aussi eue au téléphone... par contre, je la trouve très intelligente, oui. Elle a été examinée rapidement car elle habitait en province, ne pouvait pas trop se déplacer. Le psy l'a vu deux fois et avec sa mère.
Elle m'a expliqué beaucoup de choses sur la vie, elle a eu pas mal d'histoires sentimentales, des longues selon elle. Elle était intellectuellement ouverte, comprenait les choses rapidement, s'adaptait bien, disait être artiste peintre bien qu'elle ne voulait pas me montrer ses tableaux... Mais je ne l'ai pas vu en vrai, par contre, j'avoue (on devait se voir). Elle disait aussi que pour une autiste, elle trouvait qu'elle s'en sortait bien par rapport à d'autres. Elle a aussi fait plusieurs thérapies cognitivo-comportementales. J'en ai aussi connu un bizarre qu'un aspie a soupçonné d'être schizophrène. Moi, je ne le trouvais pas très honnête et étrange. Ce mec disait avoir reçu un diagnostic de schizophrène puis 20 ans plus tard, d'asperger (je n'ai pas vu son dossier mais il m'a montré une carte d'invalidité à 80% ce qui ne veut pas dire grand chose puisqu'ils ne précisent pas ce que tu as)... Peu de gens lui faisaient confiance, même parmi les autistes.
A la fin, je n'avais plus trop confiance en cette fille "aspie" bien que c'était inconscient de ma part : j'avais fait un "cauchemar" sur elle, lui ai dit. Elle ne voulait pas continuer à me parler si je ne l' "écoutais" pas. Elle aimait bien analyser mes rêves même si je trouvais qu'elle se trompait une fois sur deux, j'ai eu le sentiment après coup en repensant à ce qu'elle me disait sur son entourage que ce pouvait être qqn d'assez "contrôlant", qu'elle cherchait à fréquenter des gens influençables. De plus, qqfois, je la trouvais un peu sans gêne tout en restant très subtile, bref, je n'avais jamais connu ça avec un autre autiste et ne l'ai toujours pas connu avec un autre.


Dernière édition par ISIS75 le Dim 4 Jan 2015 - 14:12, édité 1 fois

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1474
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Blossac le Ven 2 Jan 2015 - 22:46

ISIS75 a écrit:parce qu'on a échangé 1000 mails et que je l'ai aussi eu au téléphone... par contre, je le trouve très intelligente, oui. Elle a été examinée rapidement car elle habitait en province, ne pouvait pas trop se déplacer. Le psy l'a vu deux fois et avec sa mère.
Elle m'a expliqué beaucoup de choses sur la vie, elle a eu pas mal d'histoires sentimentales, des longues selon elle. Elle était intellectuellement ouverte, comprenait les choses rapidement, s'adaptait bien malgré mes peurs, disait être artiste peintre bien qu'elle ne voulait pas me montrer ses tableaux... Mais je ne l'ai pas vu en vrai, par contre, j'avoue (on devait se voir). Elle disait aussi que pour une autiste, elle trouvait qu'elle s'en sortait bien par rapport à d'autres. Elle a aussi fait plusieurs thérapies cognitivo-comportementales. J'en ai aussi connu un bizarre qu'un aspie a soupçonné d'être schizophrène. Moi, je ne le trouvais pas très honnête et étrange. Ce mec disait avoir reçu un diagnostique de schizophrène puis 20 ans plus tard, d'asperger (je n'ai pas vu son dossier mais il m'a montré une carte d'invalidité à 80% ce qui ne veut pas dire grand chose puisqu'ils ne précisent pas ce que tu as)... Peu de gens lui faisaient confiance, même parmi les autistes.

Sauf que tu n'es pas médecin ni psychologue . En tout cas ,après t'avoir lu, je ne crois pas.
Les handicaps non visibles à l'œil nu sont très difficiles à porter car la société suspecte souvent une simulation pour toucher des aides.
Ce que je peux te dire , c'est que pour être reconnu à 80% , ce qui est obligatoire pour obtenir l'AAH, tu dois être examiné par un médecin ou un psy compétent et qu'ensuite une commission examine ton dossier. En cas de doute, tu es convoqué à la mdph afin d'être examiné par les services de l'état.
L'AAH est sans doute l'allocation la plus difficile à gruger. Je pense donc que ton ami doit réellement avoir un handicap.
Etre handicapé avec un taux de 80% ne signifie pas qu'on est handicapé à 80% et qu'il ne resterait que 20% de ressources mentales ou physiques. Le taux reflète la capacité ou l'incapacité à rejoindre le monde du travail .

Blossac
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 638
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 39
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocation Adulte Handicapé / Pension d'Invalidité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum