Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par Jk7 le Jeu 28 Mai 2015 - 16:45

Cedrina a écrit:je viens tout juste d'apprendre que je suis (probablement seulement) zèbre....
J'en parle à ma mère (77 ans) qui me donne comme toute réaction : "Ah ? Et... y a un traitement ???"


Moi ça me tue de voir ça...
avatar
Jk7
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par DualBrain le Jeu 28 Mai 2015 - 17:26

Cedrina a écrit:"Ah ? Et... y a un traitement ???"
Oh putain. Ça faisait longtemps que j'avais pas rigolé comme ça devant mon PC. Merci jocolor
avatar
DualBrain
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 109
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 40
Localisation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par ShineFlower le Jeu 28 Mai 2015 - 19:23

Cedrina a écrit:Vous voulez rire un coup ?
J'ai 50 ans et je viens tout juste d'apprendre que je suis (probablement seulement) zèbre....
J'en parle à ma mère (77 ans) qui me donne comme toute réaction : "Ah ? Et... y a un traitement ???"

Pété de rire Ta mere ne serait pas BQI? QI<80? 2nd degré
avatar
ShineFlower
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3545
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 59
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par Cedrina le Ven 29 Mai 2015 - 8:52

ShineFlower a écrit:
Pété de rire Ta mere ne serait pas BQI? QI<80? 2nd degré

lol! Tu parles ! ça aussi, c't'héréditaire, nan ?
avatar
Cedrina
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 88
Date d'inscription : 19/05/2015
Age : 53
Localisation : Helvétie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par ShineFlower le Ven 29 Mai 2015 - 15:31

Cedrina a écrit:
ShineFlower a écrit:
Pété de rire Ta mere ne serait pas BQI? QI<80? 2nd degré

lol! Tu parles ! ça aussi, c't'héréditaire, nan ?
Oui les rayures sont héréditaires c'est sur! Zèbre
avatar
ShineFlower
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3545
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 59
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par Sorfurnapar le Mar 1 Mai 2018 - 13:37

Bonjour,

Accepter les résultats, fut d'abord possible parce que testée à l'initiative de mes parents dans l'enfance.

Mais l'acceptation est devenue du militantisme à l'école primaire : la professeure de CE2 a jeté tout mon dossier (qui demandait 2 sauts de classe) au visage de ma mère à la sortie de l'école, les feuilles s'éparpillaient par terre, elles criaient.
Mon père avait sauté une classe, et pensait il faut du temps pour mûrir. Les professeur pensaient, on ne saute pas de classe dans le public...et ne me félicitaient pas pour tous les premiers prix, j'étais privée des récompenses qui étaient données au second de la classe, car il fallait partager les honneurs.

La psychologie de la différence, a été complètement utilisée, envenimée, compliquée, désabusée...impossible. Là, je ne pense pas que mes parents aient suivi.

Les parents élargis, se contentaient de commentaires polis sur la scolarité, ou se taisaient.

Mais l'acceptation dans l'enfance ne s'est pas accompagnée d'une éducation à la réussite.
Au lycée, mon père avait déjà manifesté pour moi une ambition d'éboueur (mais je n'ai pas eu de sentiment de réussite équivalent quand j'ai fait du bénévolat aux poubelles), et la possibilité d'études a saturé son égo.
Ma mère, elle, voulait que je soit conférencière, car j'aimais bien parler, expliquer.
Plusieurs fois, j'ai demandé un transfert dans une école spécialisée pour surdoués, en vain.

A 16 ans, j'avais le bac et réussi le concours d'un Sciences-Po de province. Ce fut l'évidence d'une non-acceptation : mon père m'a frappée à l'annonce des résultats, tiré les cheveux, poings, pieds...


Aujourd'hui, je me demande encore, comme un loisir perdu, si je peux comprendre autrement mes capacités et ma relation à la réussite.
avatar
Sorfurnapar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 147
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par Jk7 le Jeu 3 Mai 2018 - 2:36

@Susi
Tu m'excuseras si quelque chose m'échappe mais... Ton père t'a battu pour avoir réussi un concours??!
avatar
Jk7
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par Aube le Jeu 3 Mai 2018 - 9:25

"Comment avoir vos parents à accepter votre différence?"

En reformulant la question, peut-être ?
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 707
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par Sorfurnapar le Jeu 3 Mai 2018 - 9:29

@Jk7
oui
avatar
Sorfurnapar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 147
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir vos parents à accepter votre différence?

Message par izo le Jeu 3 Mai 2018 - 9:43

Susi a écrit:Bonjour,

Accepter les résultats, fut d'abord possible parce que testée à l'initiative de mes parents dans l'enfance.

Mais l'acceptation est devenue du militantisme à l'école primaire : la professeure de CE2 a jeté tout mon dossier (qui demandait 2 sauts de classe) au visage de ma mère à la sortie de l'école, les feuilles s'éparpillaient par terre, elles criaient.
Mon père avait sauté une classe, et pensait il faut du temps pour mûrir. Les professeur pensaient, on ne saute pas de classe dans le public...et ne me félicitaient pas pour tous les premiers prix, j'étais privée des récompenses qui étaient données au second de la classe, car il fallait partager les honneurs.

La psychologie de la différence, a été complètement utilisée, envenimée, compliquée, désabusée...impossible. Là, je ne pense pas que mes parents aient suivi.

Les parents élargis, se contentaient de commentaires polis sur la scolarité, ou se taisaient.

Mais l'acceptation dans l'enfance ne s'est pas accompagnée d'une éducation à la réussite.
Au lycée, mon père avait déjà manifesté pour moi une ambition d'éboueur (mais je n'ai pas eu de sentiment de réussite équivalent quand j'ai fait du bénévolat aux poubelles), et la possibilité d'études a saturé son égo.
Ma mère, elle, voulait que je soit conférencière, car j'aimais bien parler, expliquer.
Plusieurs fois, j'ai demandé un transfert dans une école spécialisée pour surdoués, en vain.

A 16 ans, j'avais le bac et réussi le concours d'un Sciences-Po de province. Ce fut l'évidence d'une non-acceptation : mon père m'a frappée à l'annonce des résultats, tiré les cheveux, poings, pieds...


Aujourd'hui, je me demande encore, comme un loisir perdu, si je peux comprendre autrement mes capacités et ma relation à la réussite.

Pour accepter il faut être détaché. Or les parents "utilisent" inconsciemment leurs enfants comme des miroirs devant faire comme eux ou alors comme des vecteurs de pouvoir à exercer. Il ne faut dans ces cas pas dépasser le père ou la mère. C'est ainsi. Assez rares sont ceux qui voient dans leurs enfants des individus et individualités propres susceptibles de concevoir à leur endroit un cheminement différent voire divergent. Les enjeux de pouvoir et d'attraction n'autorisent pas la reconnaissance, celle là qui permet de se construire. Il faut donc trouver d'autres voies et ne pas s'acharner sur des murs. Un moyen existe cependant, mais il est délicat à mettre en œuvre : il s'agit de rassurer son entourage pour éviter les mises en concurrence absurde comme dans ton cas Susi avec ton père qui manifestement, n'a pas su dépasser son propre cas.

Aussi ce n'est pas un loisir perdu, mais un passage obligé, car se comprendre permet de donner tout autour de soi des réponses avec lesquelles on se sent bien et qui ne sont pas dommageables pour quiconque.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2188
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum