Lettre ouverte aux surdoués.

Page 20 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Yul le Sam 22 Nov 2014 - 0:10

Gêné

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Sam 22 Nov 2014 - 0:19

tant mieux Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par IndianaJoan le Sam 22 Nov 2014 - 0:20

Colère rentrée

IndianaJoan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 32
Localisation : tête en l'air, pieds sur terre et nez dans un bouquin

http://www.zebrascrossing.net/t17945-puisqu-il-faut-bien-commenc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Sam 22 Nov 2014 - 0:27

C'est pour moi les deux émoticones ? j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? (je demande au cas où car ça suit... et ça me générait beaucoup Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par IndianaJoan le Sam 22 Nov 2014 - 1:31

"Private joke" Wink

Signé Yul

IndianaJoan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 32
Localisation : tête en l'air, pieds sur terre et nez dans un bouquin

http://www.zebrascrossing.net/t17945-puisqu-il-faut-bien-commenc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Sam 22 Nov 2014 - 1:33

ah pardon autant pour moi, nous n'avons pas le même humour donc je n'ai pas compris Smile bonne soirée à vous deux. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Sam 29 Nov 2014 - 9:44

Le miracle de ces lieux de rencontre entre gens de QI élevés, c'est à dire doté d'une forme officielle d'intelligence, c'est de donner conscience à quel point la version officielle peut être éloignée des préoccupations individuelles.

Ca fait drôlement du bien, de se sentir moins con d'être bête.

C'est amusant de constater comme beaucoup de nouveaux inscrits, vivent de façon dramatique la question de savoir s'ils sont ou non intelligent. Si oui ou non ils dépasseront le "seuil" tellement important de ci ou de ça. De savoir s'ils seront reconnus par le groupe, comme un membre à part entière.  Et au fur et à mesure qu'on fréquente ces lieux de rencontres, que des affinité et des inimités se créées, on découvre à quel point ce Dramatisme est farfelu.  Et drôle. Tellement drôle. On est tous si naïf face aux légendes de notre environnement culturel. Ca fait du bien d'être confronté à la réalité. De constater de visu que la montagne dangereuse et magique, est un petit tas de sable sans conséquence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Sam 29 Nov 2014 - 10:44

stauk a écrit:Le miracle de ces lieux de rencontre entre gens de QI élevés, c'est à dire dotés d'une forme officielle d'intelligence, c'est de donner conscience à quel point la version officielle peut être éloignée des préoccupations individuelles.

Ça fait drôlement du bien, de se sentir moins con d'être bête.

C'est amusant de constater comme beaucoup de nouveaux inscrits, vivent de façon dramatique la question de savoir s'ils sont ou non intelligents. Si oui ou non ils dépasseront le "seuil" tellement important de ci ou de ça. De savoir s'ils seront reconnus par le groupe, comme un membre à part entière.  Et au fur et à mesure qu'on fréquente ces lieux de rencontres, que des affinité et des inimitiés se créent, on découvre à quel point ce Dramatisme est farfelu.  Et drôle. Tellement drôle. On est tous si naïfs face aux légendes de notre environnement culturel. Ça fait du bien d'être confronté à la réalité. De constater de visu que la montagne dangereuse et magique, est un petit tas de sable sans conséquence.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par ZeBrebis le Sam 29 Nov 2014 - 13:49

stauk a écrit:C'est amusant de constater comme beaucoup de nouveaux inscrits, vivent de façon dramatique la question de savoir s'ils sont ou non intelligent. Si oui ou non ils dépasseront le "seuil" tellement important de ci ou de ça. De savoir s'ils seront reconnus par le groupe, comme un membre à part entière.  Et au fur et à mesure qu'on fréquente ces lieux de rencontres, que des affinité et des inimités se créées, on découvre à quel point ce Dramatisme est farfelu.  Et drôle. Tellement drôle. On est tous si naïf face aux légendes de notre environnement culturel. Ca fait du bien d'être confronté à la réalité. De constater de visu que la montagne dangereuse et magique, est un petit tas de sable sans conséquence.
Le drame c'est de savoir si oui ou non on s' est construit de manière tellement foireuse (et donc que notre moi actuel est foireux) qu'on n'arrive pas à être bien intégré au grand groupe sociétal ou si c'est le simple fait d'un décalage naturel.

La question est : suis-je normal et entièrement responsable de mon mal être,  ou non ? Suis-je isolé dans le monde ou simplement dans un groupe plus restreint que ceux que je connais irl ? Et ce groupe est-il légitime ?

Ok, ça fait plusieurs questions...Tu peux t'amuser à répondre à l'impact selon toi du HQI sur l'intégration, et de savoir si ces problèmes (si problèmes il y a) sont dépassables et le groupe un communautarisme en conséquence.
Je dois y aller mais je lirai avec attention si tu veux en parler, car je n'y ai toujours pas répondu pour ma part. What a Face

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Lun 1 Déc 2014 - 10:03


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Mer 3 Déc 2014 - 8:37

http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Souffrances_sociales-9782707154019.html a écrit:
La question de la souffrance est d'une actualité politique paradoxale. Si nos responsables politiques ne cessent de parler de la « souffrance des gens » ou de la « France qui souffre », on continue de toutes parts à contester que le terme de souffrance puisse désigner de véritables problèmes sociaux, et faire l'objet d'un usage politique pertinent. Certains dénoncent dans la problématique de la souffrance la vision d'individus réduits à des victimes impuissantes. D'autres dénoncent le paternalisme d'un Etat qui prétendrait s'occuper du bonheur des individus. D'autres encore y voient une nouvelle figure du biopouvoir et une psychologisation, voire une médicalisation du social. Enfin, nombreux sont ceux pour qui la problématique de la souffrance fait écran à la perception juste du poids des structures de la domination et de l'exploitation
À travers un examen critique des modèles théoriques par lesquels la sociologie et la psychologie, mais aussi l'économie politique, la médecine sociale et l'anthropologie médicale, ont tenté de décrire la souffrance, Emmanuel Renault montre que la souffrance sociale est un objet susceptible d'être défini rigoureusement. À l'époque du capitalisme néolibéral, une conception générale de la souffrance permet ainsi d'éclairer un certain nombre de débats théoriques brûlants (en psychologie et en sociologie du travail et de l'exclusion notamment) tout en contribuant à une relance de la critique adaptée à la forme actuelle de la question sociale.
Décrire la souffrance vécue, la constituer en objet de récit et de connaissance contribue à sortir des pans entiers de la société de l'invisibilisation, à rendre aux individus une capacité de revendiquer et d'agir collectivement pour transformer les conditions de leur existence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Mer 3 Déc 2014 - 9:29




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Invité le Mer 3 Déc 2014 - 10:47


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Le 5 septembre le Mer 3 Déc 2014 - 12:28


Le 5 septembre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 521
Date d'inscription : 04/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Manubaliste le Ven 22 Mai 2015 - 10:41

Invité a écrit:J’ai 143 de QI.

Ca te choque ? Ca t’enchante ? Ca te mets mal à l’aise ? Ca t’intrigue peut être ? Il faut pas. Car quand je dis ça, ce que j’attends, ce que j’espère ,c’est de tomber sur quelqu’un qui est capable de penser par soi même. C’est une des nombreuses choses que ces tests ne mesurent pas. Moi aussi j’ai espéré un instant trouver un moyen objectif de reconnaître le talent. Un moyen simple de savoir qui je dois admirer, et qui je peux jeter aux chiens.

Mais j’ai pas trouvé. Alors je me suis dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Que si tant de gens sont convaincus qu’il existe un test qui est capable de dire à qui on peut confier ses pensées pour nous aider à les construire, c’est forcément qu’il y a un peu de substance derrière tout ça. Comme il y a forcément un peu de substance dans n’importe quel autre religion. Tout le monde n’adhère pas littéralement aux textes, mais beaucoup de gens y trouvent du bon.

Et même souvent les religieux se reconnaissent entre eux. Y compris pour les plus sensibles, lorsqu’il sont de confessions différentes. En fin de compte, croire en dieu, c’est souvent simplement croire qu’il est possible de rencontrer d’autres personnes. Des personnes avec partager des choses. De même croire aux qualités de la mesure du quotient intellectuel nous fournis cette même impulsion. Aller vers les autres. Oser. Oser écouter, avec un apriori positif. Oser exprimer ce qu’on ne dit jamais, avec cette illusion naïve qu’on va rencontrer des réactions différentes de celles dont on a l’habitude.

Mais non. Avoir un score, qu’il nous plaise ou pas, ça ne nous rend pas différent. D’avant. Etre flatté ne rend pas le flatteur plus intelligent. Si tu te crois surdoué, alors tu as de la chance. Tu as la chance d’avoir cette capacité de gober à pleine bouche, les conneries les plus nauséabondes. Tu as la chance de savoir quelle est ta place dans la société. Et je t’envie ça.


Moi j’ai pas ma place dans cette société. Je crois en la démocratie. Je crois que tout groupe doit présider à sa propre destinée, en prenant en compte l’intégralité de ce qu’il est. Ses compétences. Ses talents. Et même qu’il est nécessaire d’être objectifs sur notre propre nature, dans la mesure de nos moyens et capacités. Alors j’ai espéré. J’ai espéré qu’à défaut d’être parfait, ce test là fournirait au moins un accès facilité à cette objectivité. Et pour l’instant je constate le contraire.

Je constate que parmi les gens qui sont intelligents, et qui le savent suffisamment pour venir ici trouver leur pairs, il y en a peu qui ont envie de savoir comment fonctionne le monde. Peu qui ont envie de se mettre une seconde à l’écart de leurs à priori, et d’envisager des hypothèses. Je ne suis pas intelligent. Et je ne souhaites pas (plus) l’être. J’ai des talents. J’ai des capacités. Beaucoup de colère aussi.

Je suis l’homme qui te tends la main devant le mono-prix, en attendant que tu y dépose une pièce. Je suis cette femme qui meurt de froid dans la rue en hivers, dans des vêtements qui sentent la crasse. Je suis ce mec boiteux qui empeste la chair gangrené de sa jambes malades. Et qui ne sent plus la douleur grâce à l’alcool. Mais putain, qu’il pue.


Je suis ces gens, je suis le marginal. C’est ça qui me caractérise. Je le suis de toute mes forces, c’est ma nature, mon identité. Les croyances sont des outils, des jouets d’enfants. Les certitudes aussi. Ce monde me fascine, et m’attriste. Car je n’ai pas moyen de le comprendre. Et je trouve peu d’individus qui souhaitent comme moi l’explorer de toute la force de leur intellect. Qu’ils soient au niveau de monsieur Van Neumann, de Forrest Gump, Nabilla ou Hollande.

On partage tous une caractéristique improbable : la capacité de parler et de comprendre. Des choses. Les gens. Les chiens. Faire une addition, et déchiffrer péniblement les grands titres de la presse à scandale. Et pourtant. Combien de personnes cherchent vraiment à exploiter ces compétences ? Très peu.

Merci.

Manubaliste
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 74
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Très précisément ici.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Diatribe le Ven 22 Mai 2015 - 12:52

Manubaliste a écrit:
Invité a écrit:J’ai 143 de QI.

Ca te choque ? Ca t’enchante ? Ca te mets mal à l’aise ? Ca t’intrigue peut être ? Il faut pas. Car quand je dis ça, ce que j’attends, ce que j’espère ,c’est de tomber sur quelqu’un qui est capable de penser par soi même. C’est une des nombreuses choses que ces tests ne mesurent pas. Moi aussi j’ai espéré un instant trouver un moyen objectif de reconnaître le talent. Un moyen simple de savoir qui je dois admirer, et qui je peux jeter aux chiens.

Mais j’ai pas trouvé. Alors je me suis dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Que si tant de gens sont convaincus qu’il existe un test qui est capable de dire à qui on peut confier ses pensées pour nous aider à les construire, c’est forcément qu’il y a un peu de substance derrière tout ça. Comme il y a forcément un peu de substance dans n’importe quel autre religion. Tout le monde n’adhère pas littéralement aux textes, mais beaucoup de gens y trouvent du bon.

Et même souvent les religieux se reconnaissent entre eux. Y compris pour les plus sensibles, lorsqu’il sont de confessions différentes. En fin de compte, croire en dieu, c’est souvent simplement croire qu’il est possible de rencontrer d’autres personnes. Des personnes avec partager des choses. De même croire aux qualités de la mesure du quotient intellectuel nous fournis cette même impulsion. Aller vers les autres. Oser. Oser écouter, avec un apriori positif. Oser exprimer ce qu’on ne dit jamais, avec cette illusion naïve qu’on va rencontrer des réactions différentes de celles dont on a l’habitude.

Mais non. Avoir un score, qu’il nous plaise ou pas, ça ne nous rend pas différent. D’avant. Etre flatté ne rend pas le flatteur plus intelligent. Si tu te crois surdoué, alors tu as de la chance. Tu as la chance d’avoir cette capacité de gober à pleine bouche, les conneries les plus nauséabondes. Tu as la chance de savoir quelle est ta place dans la société. Et je t’envie ça.


Moi j’ai pas ma place dans cette société. Je crois en la démocratie. Je crois que tout groupe doit présider à sa propre destinée, en prenant en compte l’intégralité de ce qu’il est. Ses compétences. Ses talents. Et même qu’il est nécessaire d’être objectifs sur notre propre nature, dans la mesure de nos moyens et capacités. Alors j’ai espéré. J’ai espéré qu’à défaut d’être parfait, ce test là fournirait au moins un accès facilité à cette objectivité. Et pour l’instant je constate le contraire.

Je constate que parmi les gens qui sont intelligents, et qui le savent suffisamment pour venir ici trouver leur pairs, il y en a peu qui ont envie de savoir comment fonctionne le monde. Peu qui ont envie de se mettre une seconde à l’écart de leurs à priori, et d’envisager des hypothèses. Je ne suis pas intelligent. Et je ne souhaites pas (plus) l’être. J’ai des talents. J’ai des capacités. Beaucoup de colère aussi.

Je suis l’homme qui te tends la main devant le mono-prix, en attendant que tu y dépose une pièce. Je suis cette femme qui meurt de froid dans la rue en hivers, dans des vêtements qui sentent la crasse. Je suis ce mec boiteux qui empeste la chair gangrené de sa jambes malades. Et qui ne sent plus la douleur grâce à l’alcool. Mais putain, qu’il pue.


Je suis ces gens, je suis le marginal. C’est ça qui me caractérise. Je le suis de toute mes forces, c’est ma nature, mon identité. Les croyances sont des outils, des jouets d’enfants. Les certitudes aussi. Ce monde me fascine, et m’attriste. Car je n’ai pas moyen de le comprendre. Et je trouve peu d’individus qui souhaitent comme moi l’explorer de toute la force de leur intellect. Qu’ils soient au niveau de monsieur Van Neumann, de Forrest Gump, Nabilla ou Hollande.

On partage tous une caractéristique improbable : la capacité de parler et de comprendre. Des choses. Les gens. Les chiens. Faire une addition, et déchiffrer péniblement les grands titres de la presse à scandale. Et pourtant. Combien de personnes cherchent vraiment à exploiter ces compétences ? Très peu.

Merci.

Invité a écrit:Le miracle de ces lieux de rencontre entre gens de QI élevés, c'est à dire doté d'une forme officielle d'intelligence, c'est de donner conscience à quel point la version officielle peut être éloignée des préoccupations individuelles.

Ca fait drôlement du bien, de se sentir moins con d'être bête.

C'est amusant de constater comme beaucoup de nouveaux inscrits, vivent de façon dramatique la question de savoir s'ils sont ou non intelligent. Si oui ou non ils dépasseront le "seuil" tellement important de ci ou de ça. De savoir s'ils seront reconnus par le groupe, comme un membre à part entière.  Et au fur et à mesure qu'on fréquente ces lieux de rencontres, que des affinité et des inimités se créées, on découvre à quel point ce Dramatisme est farfelu.  Et drôle. Tellement drôle. On est tous si naïf face aux légendes de notre environnement culturel. Ca fait du bien d'être confronté à la réalité. De constater de visu que la montagne dangereuse et magique, est un petit tas de sable sans conséquence.


Je n'en dirais pas mieux que Manubaliste. C'était très touchant de sincérité. Merci.

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte aux surdoués.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum