Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Ven 7 Nov 2014 - 22:49

Système qui fonctionne pour surpeupler une planète à l agonie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Ven 7 Nov 2014 - 22:52

Tu te poses, toi, en en commentateur du trivial.


Mais tes hommes qui se branlent sur la technique,
c'est pour plaire à leurs femmes qui veulent vivre plus confort,
parce que l'homme sinon, à poil et pistant le cochon sauvage, il est suffisamment jouasse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Ven 7 Nov 2014 - 23:06

Moaï, Uccen a écrit:Tu te poses, toi, en en commentateur du trivial.


Mais tes hommes qui se branlent sur la technique,
c'est pour plaire à leurs femmes qui veulent vivre plus confort,
parce que l'homme sinon, à poil et pistant le cochon sauvage, il est suffisamment jouasse.

Uccen, contrairement à ce que tu pourrais croire je suis le plus souvent d'accord avec toi. Pourquoi se faire chier à défendre les frontières si les femelles ne nous y poussaient pas ? Un de mes grands plaisirs reste l'odeur de mon cuir après une semaine de négligence hygiénique.

Il y a par contre une chose que je t'envie, c'est la constance de tes conclusions, c'est une chose qui m'échappe complètement, je ne sais écrire qu'en m'adressant à quelqu'un, en adaptant mon discours.

Sans Jordan, je n'aurais jamais écrit ce qui précède. Je n'aurais jamais eu l'idée de t'écrire ce que tu sais déjà.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Ven 7 Nov 2014 - 23:09

C'est bon Jordan, je n'ai pas été trop méchant ?

Dans notre décalage épistolaire constant, je considère que c'est toi qui a fait le bon choix de vie. Toi tu cherches à me gagner aux idées du moment que je méprise, et moi je tente de t'expliquer que ton choix de vie repose sur des bases bien plus solides que ce que tu sembles croire.

C'est un peu plus clair pour toi maintenant ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Ven 7 Nov 2014 - 23:12

odalisque a écrit:Système qui fonctionne pour surpeupler une planète à l agonie.

Voilà, c'est ça que j'appelle une idée du moment.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Ven 7 Nov 2014 - 23:15

Nan mais je savais déjà,
juste moi je suis plus pudique que toi (la preuve, je le dis).

Y a pas à m'envier,
je suis un sale vieux con réac depuis que je suis né, et j'ai pas même ton âge.
Ici donc je ne fais que sentir un peu les relents de mes flatulences et banals rots,
quand lorsque je m'adresse à quelqu’un (pas ici donc, ici on ne s'adresse à personne si ce n'est la cantonade et encore),
en mp par exemple, je m'adapte peu ou prou à la personne qui communique avec moi, me mettant à son niveau et essayant de dire ce qu'elle aimerait, à peu près, selon mon entendement.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Ven 7 Nov 2014 - 23:20

Nan mais je savais déjà,
juste moi je suis plus pudique que toi (la preuve, je le dis).

Y a pas à m'envier,
je suis un sale vieux con réac depuis que je suis né, et j'ai pas même ton âge.
Ici donc je ne fais que sentir un peu les relents de mes flatulences et banals rots,
quand lorsque je m'adresse à quelqu’un (pas ici donc, ici on ne s'adresse à personne si ce n'est la cantonade et encore),
en mp par exemple, je m'adapte peu ou prou à la personne qui communique avec moi, me mettant à son niveau et essayant de dire ce qu'elle aimerait, à peu près, selon mon entendement.

Darling ne dit pas tant de mal(e) de toi, c'est pour cela que l'on t'aime et qu'on déteste le sale gosse qu'est ton pseudo...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Ven 7 Nov 2014 - 23:26

Ah merde, Uccen, moi qui croyais que tu échappais à cette contrainte.
Je ne parviens pas à accepter comme raisonnable ma versatilité en fonction de mon interlocuteur. Je me console en me disant que je suis capable d'envisager sans problème des versions contradictoires parce qu'elles ne sont qu'une variation minime dans le champ des possibles.

C'est pour ça que je cultive mon coté bourrin, c'est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour pousser certaine logique à leur extrême et connaitre mes limites.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Ven 7 Nov 2014 - 23:39

C'est pas halal.
Je veux du miel de houblon.


------


Oui c'est chiant cette tendance,
mais bon je me dis que c'est de la politesse ou de la faux-culrie, au choix,
et effectivement ce n'est pas si compliqué que d'apparaître visiblement comme en des aspects différents voire contraires pour le spectateur,
tandis que l'on n'épouse en somme que des faciès de pensée à qui l'on colle plus ou moins selon le moment l'humeur le bon vouloir,
et quand on fait mine, même à soi, de se livrer enfin sincèrement, c'est pour sentir immédiatement après que l'on s'est fourvoyé, que l'on ne pense pas tout à fait ça ou que l'on n'y tient pas plus que ça,
mais ce qu'on ne dit pas c'est ce qui compte.

Et dans le monde visible, être bourrin est du savoir-vivre, le spectateur mérite de voir cela, c'est la base, et d'autant plus si ça le choque, ça le soigne et le bourrin l'instruit à peu de frais, tandis qu'il se prémunit de s'ouvrir devant qui ne peut l'apprécier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Sam 8 Nov 2014 - 9:48

Vous faites une bien belle brochette vous 3. 3 personnages sur zc si differents en IRL.




...c'est pour ce genre de dernières vidéos qu'on est ainsi...
On est pas comme ça, mais on l'est quand même.


Dernière édition par Mis En Pate Ugly Brat le Sam 8 Nov 2014 - 9:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Groustpitchal le Sam 8 Nov 2014 - 12:51

Salut,

je découvre ce fil un peu par hasard, j'en lis des bouts un peu n'importe comment, en commençant par la fin. J'aime bien. pour un coup que je lis autre chose que des conneries sans intérêt sur ZC !
Bref !

Cela dit, au fil de ma lecture, bing ! je tique sur ça :

[quote="Numero6"]
Quand je m'adresse à quelqu'un je dois faire comme si je pensais qu'il est libre de penser ce qu'il pense tout en sachant que c'est parfaitement faux. Ses "pensées" ne font que refléter le parcours de ces ancêtres, les bons, ceux qui ont choisi la bonne option, ceux qui ont survécu.[/quote]

Hum…

?


Très néo-darwiniste, non ?

L'autre jour, je discutais du darwinisme et du néo-darwinisme avec mon frère, bon, peu importe, et je n'ai pas bien su expliquer mon point de vue. Je pense que je vais ouvrir un fil sur la question pour développer ces questions et je t'inviterai. Mais bref, ce que tu affirmes là ne me semble pas aller de soi.
Je ne suis pas sûr, en d'autres termes, que certaines de mes pensées ne reflètent pas le parcours de certains de mes ancêtres qui n'ont pas choisi la bonne option. Et qui n'ont pas survécu.
Je ne sais pas.
Cela dit, je suis peut-être un looser.
Je n'ai peut-être pas bien compris ce que tu as voulu dire. pas bien compris moi-meê pourquoi j'ai tiqué en lisant cette phrase.
Bref ! Si tu voulais bien développer ce point de vue, j'en serais franchement ravi car il y a là pour moi un flou que je voudrais (un peu) dissiper.

Dans l'ensemble, j'avoue que je me méfie du discours que tu tiens. Pas pour t'attaquer personnellement évidemment.
mais parce que, quelque part, il prétend tout expliquer. Et ça… ça, ça me semble très suspect.
Oui, c'est cohérent. Oui, tu as des arguments. Je suis d'accord. Mais.
Voilà : mais.
Une théorie propose une explication.
Ok.
Mais n'a-t-elle pas d'autre valeur que celle du provisoire ? Je m'exprime mal, désolé. Bref, une théorie n'est là que tant qu'on n'a pas trouvé le moyen de démontrer qu'elle est fausse et si la tienne est séduisante (je t'ai lu avec plaisir), je crains qu'en voulant tout expliquer, elle ne se disqualifie d'emblée.
Bref.
un peu confus peut-être tout ça, désolé.

Au plaisir, j'espère de lire ta réponse, mon canard à trois bandes !

A +

Groustp.

Bonus :

[quote="Numero6"]
La nature a sélectionné les femmes aux ovulations foudroyantes et les hommes qui appréciaient les culottes de cheval et les culs généreux. C'est con, hein ?
[/quote]

Où l'on repose la question de la sélection naturelle.
Qu'entend-on vraiment par ça ?
Allah, Ben Hur, Marcel et Jéhovah ont pourtant bien expliqué qu'il n'y avait pas d'évolution bordel !

Oui, je le précise tout de suite pour éviter de lire n'importe quoi, je ne suis pas du tout un abruti créationniste (Merci à la modo de ne pas encore me censurer, j'en ai ras le q du politiquement correct de ZC; désolé, je ne suis ErikFromFrance, dont j'admire le calme et le sens de l'argumentation; moi, je ne peux pas discuter pas avec des abrutis, ça m'énerve trop !!!)

Simplement, j'ai lu des critiques très intéressantes contre le néo-darwinisme, critiques que je n'arrive pas à bien résumer en 5 minutes dans une conversation, mais critiques que je vais finir par relire et mieux m'approprier car c'est la troisième fois que je me retrouve incapable de préciser ma pensée sur ce point et ça commence à m'énerver (d'où l'idée, carrément, d'ouvrir un topic là-dessus) !!!

Ça m'énerve !!! (Oui, je suis un énervé !)(Voilà !)(Sarko, à côté de moi, c'est Gandhi !)(Et en plus, je m'énerve tout seul ! Je sais, je sais, la nature a sélectionné cette faculté à s'énerver, devenir agressif chez l'homme, et surtout l'individu de sexe masculin... système sympathique, etc. tralala lala…)(pouèt pouèt !)(d'ailleurs c'est la qualité que Jordan reconnait à un homme et elle n'a pas tort. Il faut savoir se battre !!! Et ça y est, je recommence à m'échauffer pour rien comme un gorille ! - un gorille nain toutefois !).

Par contre, question subsidiaire (merci d'avance Uccen pour ta réaction future) : aucun moyen d'empêcher les abrutis (je ne parle pour des provocateurs, n'est-ce pas U, mais des vrais abrutis convaincus et ce n'est pas ce qui manque sur ZC) de venir polluer le débat avec n'importe quoi ?
Faudra donc user du bouton ignorer.
J'ouvrirai bientôt ce fil.

Au plaisir de vous lire.
Putain !

Groustpitchal
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1688
Date d'inscription : 14/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Kass le Sam 8 Nov 2014 - 13:07

Si on revenait aux couples, le seul sujet qui m'intéresse. Je ne reviendrais pas sur le choix des femmes aux formes généreuses et des hommes en Ferrari, ceux qui ont fait ce choix ont mieux assuré leur descendance que les autres. C'est navrant, ce n'est pas romantique, mais c'est quand même ceux-là qui ont gagné.

je pige pas, gagné quoi ?
"gagné" comme "gagné à Civilization II" ?
version communication violente, j'ai envie de dire "putain c'est quoi la (vraie) question ?" (c'est purement rhéthorique, j'aurais pu mettre "change pas de main ça vient")

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4723
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Groustpitchal le Sam 8 Nov 2014 - 13:35

[quote]Si on revenait aux couples, le seul sujet qui m'intéresse. Je ne reviendrais pas sur le choix des femmes aux formes généreuses et des hommes en Ferrari, ceux qui ont fait ce choix ont mieux assuré leur descendance que les autres. C'est navrant, ce n'est pas romantique, mais c'est quand même ceux-là qui ont gagné.[/quote]

Je ne sais pas qui a écrit cela mais je ne suis absolument pas d'accord.

C'est doublement réducteur. Caricatural.

Pour reprendre la question de Kass : gagné quoi ?
1. Si l'on parle de disséminer ses gènes au maximum, les vrais gagnants sont très rares : quelques vieux rois ayant la chance (j'assume) d'avoir un harem (j'assume ma vision capitalistico-darwiniste)(celui qui a le plus de femmes a effectivement gagné)(j'assume donc mon galimatias cousu de contradictons !)(mais je m'en fous, c'est pour déconner !),un gynécologue accusé d'avoir fécondé 60 femmes ou plus je ne sais plus avec son propre sperme dans le cadre de procréation assistée etc. - bon, il y a aussi gagné d'être en tôle, mais bon !
Question : la vie se limite-t-elle à disséminer son patrimoine génétique ? Les darwinistes (j'avoue, en fait, je suis très fortement marqué par ce raisonnement et ma réponse à cette question, même si je soutiens le point de vue opposé, est "oui" - influence probable de l'idéologie darwiniste apprise à l'école et appliquée à la lettre. Je trouve cela aujourd'hui monstrueux et irrationnel, faux, mais cependant, l'influence reste forte - bordel, ce que je m'exprime mal !!! - mais je rejoins là les réflexions de N°6 sur la pensée, les influences etc.)(j'aime la pensée divergente, les digressions et les parenthèses, je suis foutraque de le langage verbal n'est pas celui qui me convient le mieux et je vous emm… car je n'ai pas confiance en moi et je suis agressif !)(f*** o** !!) répondront oui. Mais cette réponse est-elle tenable si on y regarde de plus près ? A chacun d'y réfléchir.

2. Notre bonhomme en Ferrari a donc une femme, plein d'amantes. Il nique à tout va. Combien d'enfants aura-t-il ? Peu importe, par rapport au roi ou au gynécologue en question, il sera de toute façon ridicule. et par rapport à n'importe quel type du tiers monde ou des populations défavorisées qui font encore beaucoup d'enfant aussi.

Donc : si je pose comme but ultime la dissémination maximale de ses gênes par un individu, non, désolé, le mec en Ferrari n'a pas gagné plus que le pauvre gars d'un pays sous-développé dont les trois femmes ont eu chacune 12 à 14 enfants dont 4 à 6 ont survécu.
Ensuite, si je conteste ce but ultime, là, la compétition n'existe même plus.

Mais tu as bien, à ton corps défendant, montré là le vrai visage politique du darwinisme.
car le vrai message est : celui qui a plein de fric a gagné.
Mais là, on est dans le domaine, même pas de l'économie, mais tout bonnement de l'amour du fric !
Oui, du point de vue de l'amour du fric, le mec en Ferrari a gagné.
Mais du point de vue génétique, il a ganté quoi ?
Les bimbos qu'il se tape ont-elles réellement un meilleur patrimoine génétique que telle ou telle femme que je croise dans la rue ?
A mon avis, non.
Prenons un exemple : Nabila.
Bimbo, pleine de fric.
Gros seins, pognon.
Elle est son mari représente le type idéal des gagnants si je suis le raisonnement caricatural des darwinistes.
Il me semble évident que les faits démontrent le contraire.
Les gens riches et beaux (selon les canons actuels) ne sont donc pas nécessairement les gagnants de la loterie génétique, si tant est qu'il y ait loterie et lots à gagner (ce que je ne crois pas) !

Ce sont les gagnants du système ultra-capitaliste actuel, ça oui. Mais c'est tout.

En fait, elle est là la critique du néo-darwinisme : c'est que cette idée même de gagnants, de loterie etc. n'est rien d'autre qu'un analogie calquée sur le capitalisme.
Mais c'est irrationnel et grossièrement faux.
La théorie néo-darwiniste est en réalité une théorie politique ultra-capitalise qui avance masquée. C'est une légitimation de l'ultra-capitalisme par un tour de passe-passe (grossier) !
C'est de l'auto-légitimation pure et simple ! (un peu comme le détournement de fond légal au Luxembourg !).
Je crée une théorie reposant sur une analogie avec le capitalisme et je m'en sers après coup pour légitimer le capitalisme en le présentant, via ladite théorie, comme quelque chose de naturel.
C'est une escroquerie intellectuelle, ni plue, ni moins.
Je ne mets évidemment pas en cause l'évolution, l'adaptation etc.
Mais la lutte de tous contre tous, le meilleur qui a le plus gros zizi et le plus de fric, qui tue et vole etc. etc. Non.
Là, je dis stop : escroquerie intellectuelle.

Groustpitchal
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1688
Date d'inscription : 14/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Sam 8 Nov 2014 - 13:59

Ce sont les gagnants du système ultra-capitaliste actuel, ça oui. Mais c'est tout.
Ce systéme existe de tous temps...
Même les communistes dans le feu U.R.S.S. avaient leurs harems.
Plus tu as de pouvoir, de fric, plus tu baises...

Après comme dans tous système, y'a des crises, y'a des exceptions... Mais elles sont toutes mal-vues.

Là, je dis stop : escroquerie intellectuelle.
Oui escroquerie intellectuelle, mais ce n'est pas parceque c'est une escroquerie que cela n'est pas.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Switch71 le Sam 8 Nov 2014 - 15:29

Jordan Sulli a écrit:
Pour caricaturer les propos de N6, il y a 3 genre de femmes

C'est juste trois aspects de la même femme, qui alternent en fonction des circonstances, du temps qui passe, du taux d'hormone et de l'évolution des critères de beauté dans nos sociétés.

Mais je m'en fout au fond de tous ces débats, j'ai perpétué mes gènes, j'ai gagné, je pourrais mourir maintenant .Mais je tiens quand même à donner à ma descendance les meilleures chance de perpétuer leurs gènes, qui sont les miens aussi et ceux de leur mère.

Merde, finalement j'ai merdé sur toute la ligne.

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2029
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 20:35

@Groutspi, je te suis parfaitement. J'ai réduit jusqu'à l'absurde l'idée de l'évolution. Dans l'état actuel, les femmes qui dépassent la date limite de fraicheur pour faire des enfants se recrutent surtout dans les brillantes carrières après de brillants diplômes.
On retrouve dans les faits la parodie du film Idiocratie.

Il est également faux que la Bimbo au gros cul est la plus attirante. Elle déclenche des fortes réactions instinctives, mais pas l'envie d'avoir des enfants avec.

L'image du cerf le plus puissant qui élimine ses concurrents pour niquer toute la harde est également fausse, les autres cerfs niquent tout autant (exemple : MEPUB). De là à imaginer que les plus gros cons chargés à la testostérone s'éliminent entre eux, je ne serais pas étonné si cette théorie s'avérait vérifiée.

Ce que j'explore en ce moment c'est la représentation du monde que nos prédispositions cérébrales nous incitent à privilégier quelles que soient les époques, et notre grande difficulté à nous priver de cette représentation, notre grande difficulté à voir les faits, juste les faits.

Si tu ne connais pas, voici une conférence TED où Sir Ken Harrisson va dans ton sens. L'Ultra-Capitalisme sélectionne un certain type d'esprit, mais a besoin de ceux qui échappe à ce schéma. On peut supposer que ceux qui vont le plus s'épanouir sont ceux qui auront su échapper à ce darwinisme d'entreprise. Paradoxalement. Ou pas.



Dernière édition par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 20:39, édité 1 fois

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Tennessee le Sam 8 Nov 2014 - 20:52

Numero6 a écrit:
L'image du cerf le plus puissant qui élimine ses concurrents pour niquer toute la harde est également fausse, les autres cerfs niquent tout autant (exemple : MEPUB).

Pété de rire

Tennessee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 19/05/2014
Localisation : île de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 20:59

La manif pour tous, les Femen, Caroline Fourest.

Les médias ont tenté de nous vendre le martyr de Caroline la coquine lors de cette manifestation. On nous a même montré les images.

Bon, moi j'ai vu une poignée d'hystériques topless cherchant dans la foule paisible le pauvre con à agresser pour obtenir une réponse à leurs enfantillages de putes ukrainiennes, sous les yeux des caméras. Comme les gens les laissaient s'agiter sans réagir, elles ont envoyé du lacrymo dans les yeux d'un paisible père de famille, indifférent jusque là.

Caroline la copine a défendu l'honneur de la liberté d'expression, de la lutte contre l'homophobie, les bébés phoques, en nous parlant d'un obscur groupuscule extrémiste dont personne n'avait jamais entendu parlé, mais catho assurément.

Moi, j'ai vu deux choses. Des provocatrices grotesques et manifestement peu motivées, et une conne qui croit encore qu'il reste des français pour gober son discours haineux.

Heureusement qu'il y a Internet et les commentaires sur Youtube.


Ce qu'on nous dit, et ce que je vois. Quand je dis ce que je vois, j'espère déranger, puisqu'on nous dit ce que l'on est supposé voir. Et chaque fois que l'on me répond par une idéologie à la con, j'aimerais toujours demander : toi, tu as vu quoi ? Sans interprétation, sans conclusion, juste dis-moi ce que tu vois.

Et j'ai parfois le sentiment que, pour certains, voir devient impossible. Parce que décrire ce qu'ils ont sous les yeux serait en contradiction avec leurs prétendues idées personnelles, c'est comme ça que je l'interprète.


Je vous conseille de vous renseigner sur ce lien au sujet de Rémi Fraisse (Thanks Jordan) : http://www.zebrolution.net/protegait-renoncule-feuille-ophioglosse-t342.html?sid=6c365aa10de812d795fd67b0806e2b6e

Il y la version des anti-barrages, celles des pro-barrages. J'ai lu ces textes après avoir écrit mon pensum. J'ai retenu deux choses.

- la renoncule à feuille d’ophioglosse

- Rémi est venu à Sivens le samedi 25 octobre presque par hasard. Ce n’était pas un militant, encore moins un activiste. Mais il s’intéressait à la protection de l’environnement, se sentait concerné par ce combat. Comme il connaissait d’autres personnes qui y allaient, il a voulu s’y rendre aussi pour afficher un soutien pacifique.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:03

On vient pas se mêler...

Un expert des tourmentés du bulbe m'a interrogé à brûle-pourpoint sur mon opinion concernant Rémi Fraisse. C'est le drame de l'époque moderne, tu es censé avoir un avis sur des tas de trucs dont tu n'as strictement rien à branler, et au prix du pourpoint, je déteste les brûleurs inopportuns. Mais depuis un an je tente de me soumettre à une nouvelle discipline, la socialisation, j'ai donc émis un avis.

Pour échapper à la piètre prestation du "pour ou contre", j'ai tenté de situer le Rémi dans l'espace-temps. Dans la base de données des propriétaires des kilomètres de bites que j'ai pompés avidement, aucune concordance. Il faut dire que si la pratique de la fellation reste mon passe-temps favori, certains spermes ont parfois le parfum du Gange à la sortie des égouts de Calcutta et, adapte des méthodes préventives, je combats mes renâclements gastriques à grand coup de 12 ans d'âge pure malt, ce qui explique la piètre qualité de mon recueil des données concernant les dits propriétaires. La double ivresse du pompage de gland et du scotch laisse dans un brouillard diffus les visages qui prolongèrent ce délicieux organe. Outre la survenue d'une régurgitation si discourtoise, mon éducation rigoureuse me fait réfuter l'hypothèse de l'opportunité de l'émission d'un rôt parfumé au sperme aux dîners de la baronne, une haleine alcoolique est nettement plus appropriée dans le cadre de ces soirées mondaines mais ludiques.

J'ai fini par situer le contexte du Rémi, le mec qui n'aurait pas du porter un sac à dos ce jour-là, et pour autant que mon Alzheimer m'y autorise, j'affirme qu'il ne fait pas partie de ma blow-list. Un diplômé en écologie je m'en souviendrais, ça doit sentir le castor aux huiles essentielles.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:04

...à un groupe d'activistes violents...

Je tiens à faire remarquer à mes lectrices ferventes que j'accorde très peu d'importance à mes avis qui ont la particularité de changer en permanence. Je donne mon avis comme d'autres vont au boulot, parce que je n'ai pas le choix, c'est une contrainte sociale comme une autre. Vous n'imaginez pas la somme colossale de faits ou de situations au sujet desquels émettre la moindre opinion est une véritable corvée pour moi. Vous noterez que les opinions obéissent à des règles intangibles soufflées par l'humeur du moment, c'est comme une corvée, elle se doit d'être véritable.

Comme je suis bienveillant et empathique, la veille de cette question j'aurais émis un avis autorisé par moi-même selon lequel il n'avait qu'à pas se trouver là, ce con. Et j'aurais un peu culpabilisé de me savoir aussi indifférent à la souffrance d'une famille en deuil.

Par chance, j'avais visionné des vidéos dénonçant les violences policières commises par les forces de l'ordre sur l'emplacement du futur barrage. Filmées par des portables et mixées, ces vidéos insoutenables montraient effectivement des barbares effrayants, heureusement contenues par des fonctionnaires de police soumis à une hiérarchie qui rampent devant les autorités qui se glissent sous la moquette à l'idée de se voir accusées de néonazisme par la bien-pensance journalistique érigée en tribunal de l'inquisition du bien et des bonnes moeurs de la République, une et indivisible.
La violence incontrôlable m'a toujours effrayé, depuis tout petit. Un jour, un connard, surtout si il est nombreux et aviné, se donnera le droit de m'infliger le rôle de victime expiatoire de son juste courroux.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:04

...qui profite d'une situation de tension locale...

Je ne sais pas ce qui m'avait le plus écoeuré. J'hésite entre l'arrogance de ces merdeux de rastas blancs, de ces diplômés d'économie-gestion-naturopathie-sauvegarde des marsouins ou leur bonheur manifeste à pouvoir enfin affirmer leur existence en balançant des cocktails Molotov sur des pères de famille déguisées en CRS. Je sais bien qu'il existe des zèbres qui ont la même tournure d'esprit, mais tout ce qu'ils balancent ce sont des avis tranchés et des gros mots, en terme de menace potentielle, on reste dans l'insignifiant et le tolérable. Non, ce qui m'a fait chauffer la haine comme une panne de ventilateur sur un Processeur Intel Core, c'est de voir la corrosion blanchâtre exercée par une bouteille d'acide sur l'armure d'un flic.

Balancer une bouteille d'acide sur un être humain ! Vision de cauchemar ! Les plus jeunes d'entre vous mesdames (si mon cheptel de fan se rajeunit à ce rythme, je vais finir pédophile, mais ne changez rien, l'adaptation est un signe d'intelligence, prévenez-moi quand même quand j'en serai à choisir une robe pour la Saint Valentin au rayon poupées Cadolle) n'ont pas connu la scène classique des films noirs où l'horrible mafieux tapi dans l'ombre jette sa fiole de vitriol au visage du vilain qui a refusé de cotiser à la caisse de solidarité des orphelins de la Camorra.
Quand je détartre mes chiottes à l'acide chlorhydrique (je n'ai jamais prétendu protéger Gaia, qu'elle se démerde), je mets des gants de chantier, des lunettes de protection, je ventile à mort. Une goutte sur le jean, et il est mort. J'ai une mentalité de pauvre, vous ne me ferez jamais porter un jean pré-usé, pré-déchiré aux genoux, j'ai les moyens d'en avoir un neuf en bon état, alors vos merdes marketing vous les gardez pour les gosses de riches qui ne savent plus quelle mode suivre pour se sentir différent. Rien que les vapeurs d'acide ont réussi à corroder un de mes plus beaux rasoirs en acier non inox, je n'ai jamais pu le rénover. Je vous l'accorde, ce genre de bijou n'a rien à faire dans des chiottes.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:06

...juste pour la caractère festif et convivial...

Se prendre ça dans la gueule, cette saloperie qui infiltre tes fringues comme le sang giclé par une estafilade d'Alien, le cauchemar. Il existe des gens capables de faire ça. Pour quoi ? Sauver des vies ? Echapper à la famine et au désespoir ? Non, pour le plaisir de se sentir exister en défendant une cause dont ils n'ont rien à branler. Empêcher la création d'un barrage qui mettrait en danger une zone humide. Du bon gros branleur au QI de mouette élevée à Minamata à la grande époque, qui ne sait qu'une chose : il a des droits. Dont le plus élémentaire est d'appeler sa mère, les flics, la justice immanente, Gandhi et la clémence divine quand il se fait charger par une escouade de CRS motivés.
En terme écologique, une des zones naturalistes les prix prisées par les ornithologues est le lac du Der, bassin de retenue destiné à étancher la soif des parisiens. La migration des grues cendrées en a fait un relais VIP pour bestioles à plumes qui retournent niquer au Maroc.

Ce déchet humain aurait pu avoir un minimum de lucidité et se barrer. Mais non, ce gros con avait des droits. Le droit de dire non, le droit de s'opposer à l'oppression capitaliste d'une société inhumaine. Quand la connerie atteint ce niveau on ne peut que rester admiratif, c'est beau comme de l'antique. Il y a lurette que la société a renoncé à tenter d'expliquer à ces résidus de fausse-couche qu'acidifier un flic est mauvais pour la santé et expose à des effets secondaires prévisibles. Ils ont des droits. Quand à leur rappeler que, flic ou pas flic, balancer un cocktail Molotov à la gueule de quelqu'un est rarement le prélude à des négociations fructueuses, il y a bien longtemps que le moindre bon sens humain s'est perdu dans les brumes du "parce que je le vaux bien, on vit en république, merde, quoi".

Ce qui plonge beaucoup de monde dans le désenchantement et l'errance, c'est que personne n'ose envisager cette question : il est mort pour quoi ?
Pour un projet de barrage. Merde, ça me troue le cul. J'ai bien cherché dans les vidéos rebelles des signes de dysfonctionnement des forces de l'ordre, une hystérie collective de barbares avinés, le goût du sang. Rien à faire, les seuls dingues qui me faisaient vraiment peur restaient les rastas blancs et les écolos-punks qui veulent faire crever cette société pourrie à condition de continuer à toucher leurs allocations. Je me suis mis à les détester et à j'ai recherché des bonnes grosses bavures. Ces vidéos ont été postées sur Youtube par les sous-merdes dénonceuses, j'aurais du me régaler de coups de tonfas dans la gueule, de grenades lacrymos tirées à bout portant, de tabassages en règle, rien, que dalle. En plus d'être un pauvre connard, le Remi Fraisse n'a vraiment pas eu de chance, c'est con il avait une tête sympa, je lui aurais bien tutoyer l'organe.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:07

...d'une bande de nazes dignes des Femen...

Le premier qui vient me faire chier avec la compassion est prié de m'indiquer le montant de sa donation aux familles des soldats français morts en Afghanistan pour assurer le remplissage de nos réservoirs d'essence. Le Rémi, personne ne l'a obligé à venir faire le con, les soldats français je ne suis pas certain qu'on leur ait demandé leur avis. Et le Taliban est connu pour être plus vindicatif que le CRS de base. Mais nos braves pioupious, ils peuvent crever, tout le monde s'en fout, c'est vrai quoi, je me trompe où ils sont payés pour ça ? Faudra un jour que je vous raconte le caractère joyeux de la femme enceinte qui attend pendant quatre mois le retour de son gagneur de Côte d'Ivoire, du Mali ou du Kosovo.

Frustré, je suis resté. Les CRS français sont devenus des gentils garçons. En plus, ils sont sexistes, pas une seule femme dans leur rang, mais que font les associations de testing à l'embauche et autres CV anonymes, les femmes aussi ont le droit de se faire massacrer la gueule par des hystériques.
Je suis allé chercher du coté de la Guardia Civil réputée pour sa chaleureuse cordialité ibérique. Mais là, pareil, un tout petit nombre de flics chargés de neutraliser des milliers de manifestants et qui se comportent sans haine ni violence. Les coups de tonfas sont portés réglementairement aux cuisses, les femmes sont épargnées, il suffit de lever les bras sans bouger pour échapper à la charge. Alors que les émeutes datent de février, et que, comme chacun sait, chaque année les ibères se font plus rudes.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:08

...persuadés qu'ils peuvent faire n'importe quoi...

Dans le cadre de ma campagne de défense de l'égalité homme-femme, je me suis régalé avec les trop rares coups portés sur des gonzesses. Ces connes veules doivent penser qu'il suffit de s'asseoir sur le bitume pour imposer au monde l'expression de leur véritable moi. C'est insupportable, quand donc accordera-t-on à ces minables pouffes la véritable égalité ? Depuis toute petite elles sont habituées à dire non. Elles ont fini par se convaincre que leurs désirs ont le pouvoir de façonner le réel.

Ce qui fonctionne à merveille avec le petit blanc bien éduqué, continue encore à s'exprimer dans les circonstances les plus incongrues. Le droit de s'asseoir devant le parlement, le droit d'imposer démocratiquement son rejet des décisions politiques en disant non, je ne veux pas, le monde doit ressembler à la merde que j'ai dans la tête. Alors que leurs cuisses de salopes hystériques se font fouetter par des coups insuffisamment égalitaires, le réel leur échappe encore.

Non, elle n'a pas le droit de s'asseoir sur la voie publique. Non, elle n'a pas le droit d'exiger la soumission d'un gouvernement démocratiquement urné au nom de sa légitimité de citoyenne insoumise. Non, quand un CRS prend la peine de te formuler la loi à grand renfort de tonfa, la bonne réponse n'est pas de se coucher en chien de fusil en attendant que sa volonté s'impose au monde en hurlant comme mes maîtresses soumises à mes coups de boutoir.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Sam 8 Nov 2014 - 21:09

...parce qu'en France on ne risque rien...

Deux générations déjà que ces connes ont été éduquées à exiger, à revendiquer. Des années qu'elles imposent aux hommes leur vision du monde. Cet aveuglement total prend tout son relief quand le réel est exprimé d'une manière aussi rudimentaire. Elles se font bastonner avec tact et mesure pour un rappel à la loi, mais non, ces connes continuent à refuser le réel : J'AI LE DROIT. Attend, tu n'as pas bien compris, je t'explique encore une fois, le CRS est patient et méticuleux, constant sur l'obstacle.

Ces pouffes hystériques refusent le réel, convaincues que le monde doit se plier, qu'il se pliera quoi qu'il advienne. La méthode a fonctionné avec leur conjoint, il n'y a pas de raison que des CRS s'y montre rebelles. Si des coups de matraque télescopique sont insuffisants pour lutter contre leur endoctrinement, comment imaginer que leurs propres déboires conjugaux les ramènent à une certaine lucidité.

Dans l'affolement de leurs convictions, elles réussissent à se mentir à elles-mêmes. Après avoir consciencieusement castré leur conjoint propre sur lui, leurs hormones les font rechercher le premier mâle qui ressemble encore un peu à l'espèce d'origine. Il ne reste plus que des modèles peu avenants, du rappeur lobotomisé au flic de base, en fait le premier mec disponible capable de neutraliser leur affolement de femelle déchaînée.

La capacité à nier le réel dépasse largement l'imagination du plus créatif des surdoués, au-dessus c'est le soleil. Cette génération est foutue. Si les couples gays californiens se tournent vers les asiatiques pour porter le fruit de leur amour, les néanderthaliens de la côte Ouest, je parle des derniers hétérosexuels, font de même pour trouver une femme qui se comporte encore comme une femme, qui connaissent encore les codes qui permettent la communication entre hommes et femmes, ce logiciel de compatibilité nécessaire pour faire fonctionner ensemble deux Operating System aussi incompatibles à la base.

La révolution informatique qui m'a le plus bluffé reste le premier émulateur qui permettait de faire tourner MacOS sur un PC. Adobe Reader aussi à sa manière, une passerelle entre les différents formats de documents.
Je regardais ces gentilles débilettes bac+5 comme de sympathiques gourdasses qui s'obstinaient à installer Windows 8 sur un MacBook Air, et qui redémarrent le système le nombre de fois nécessaires pour faire plier les processeurs.
Encore deux générations peut-être pour que leurs descendantes admettent que quand ça ne marche pas, et bien ça ne marche pas. Même si maman a certifié garantir le bon fonctionnement du conjoint parfait avec un logiciel féminin, leurs propres désillusions ne font que renforcer leurs convictions. Impressionnant. Beaucoup plus que les performances d'un QI au top de sa forme.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum