Un très long résumé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un très long résumé

Message par Villevert le Sam 8 Nov 2014 - 0:25

J'ai finalement préféré déplacer le texte dans la partie psychologie. Voici le lien: http://www.zebrascrossing.net/t19095-un-tres-long-resume-de-ma-depression#834653

Voilou


Dernière édition par Villevert le Lun 17 Nov 2014 - 17:50, édité 3 fois

Villevert
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par casskroot le Sam 8 Nov 2014 - 10:41

T'offres une medaille à ceux qui ont lu entierement ta presentation? Jt'ai octroyé au moins 5min de ma vie! OK?
Bon sinon, jai aucun conseils pourri à te donner si ce n'est: COURAGE MOUSSAILLON, LA VIE, CE N'EST PAS UNE PETITE PROMENADE AU PARC !

casskroot
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par Invité le Sam 8 Nov 2014 - 11:03

Bonjour Villevert

Tu m'excusera mais j'ai d'abord beaucoup rit en voyant (ou plutôt ne voyant pas) la longueur de ton MAGNIFIQUE post.... Smile

C'est super à lire. Quelle aventure...

Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par Bibo le Sam 8 Nov 2014 - 11:12

J'ai tout lu.
Je serais bien incapable de raconter de manière si détaillé ma vie passée.
Bienvenue.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par Ardel le Sam 8 Nov 2014 - 14:14

Bienvenue, Villevert ! cheers

Beaucoup, beaucoup de choses dans ce très agréable post. Et des remarques attendues.

Pour la spé : nous sommes plusieurs à y être passés. Si jamais tu veux en parler, il y a pas mal de fils ouverts, par exemple http://www.zebrascrossing.net/t2822-les-zebres-et-la-prepa-commentaires-et-explications?highlight=%2Apr%C3%A9pa%2A

Pour la dépression : le premier conseil qui vient est d'aller voir ton médecin traitant. Ou un médecin. Mais je suppose que tu es déjà suivi pour Hashimoto ... ne pas hésiter à en parler à un professionnel, quoi.

Pour tes relations amoureuses : pas à moi de dire quoi que ce soit.

Et sinon : maintenant que tu as fait le premier pas (de géant ^^), tu es le bienvenu à nous rejoindre aux sorties parisiennes régulièrement organisées ! Toujours plus facile de parler de choses un peu sérieuses face à face ...

Le meilleur pour la suite !

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3830
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par Gasta le Dim 9 Nov 2014 - 10:48

Bienvenue Villevert !
J'ai lu tout ce récit, chronologie détaillée de tes vingt premières années.
Un texte touchant de sincérité qui permet de déceler des qualités humaines.
"démarche expiatoire et en quelque sorte un appel à l’aide"
Des conseils ? Malgré une certaine expérience de la vie je me garderai bien de t'en donner.
Avoir des discussions personnelles sur un forum public n'est pas aisé, les rencontres ou les MP sont plutôt à favoriser.
Après ce récit première étape je ne peux que t'encourager à prolonger ces échanges de la manière que tu pourrais souhaiter.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3383
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par Penthes le Dim 9 Nov 2014 - 16:53


C’est la première fois que je poste réellement quelque chose sur ce forum

je ne serai ni concis ni pudique.

Spoiler:
J’ai probablement été le stéréotype de l’enfant surdoué.


Spoiler:

J’étais aimé de tous même si je n’étais au fond proche de personne.

Spoiler:

J’en culpabilise d’ailleurs beaucoup car si je ne peux que les remercier sincèrement et profondément de tout ce qu’ils ont pu faire, je pâtis encore maintenant des conséquences d’une mère surprotectrice et d’un père très angoissé

j’allais être polytechnicien, président d’entreprise, Homme d’état, je changerai le monde d’une façon ou d’une autre et de toute façon dans ce monde de brutes,

Spoiler:

J’étais un enfant-roi. Étonnamment je n'ai pas les caractéristiques de l'enfant gâté et je n’ai jamais été capricieux.

Spoiler:

j’ai découvert la musique classique et la chanson française avant d’entendre du rap ou de l’électro
j’ai eu le sentiment que pesait sur moi une responsabilité énorme.


Je devais faire quelque chose car j’avais le devoir de le faire.


"je m’adapte à toutes les personnalités et j’arrive à plaire facilement à quasiment n’importe quel type d’individu."

Spoiler:

Je garde encore cette tendance à parceller mes relations même si je ne suis plus du tout ce collégien socialement handicapé. Je me sentais profondément faible et manipulateur

Spoiler:

Un élément important qui me permettait de tenir était mon imagination très riche.

Spoiler:

Je pouvais rester des journées entières pendant les vacances, chez moi, à vivre uniquement dans ma tête
Spoiler:

Je suis passé d’abord par la phase de l’athée nihiliste.

Spoiler:

les concepts comme le beau, le bien, le mal n’ont pas de sens concret.

Spoiler:

si ces concepts sont humains ils ne sont pas forcément insensés.

Spoiler:

j’étais encore un physiciste un peu « naïf »


J’ai commencé à me distancier vraiment complètement de la réalité au fur et à mesure que je comprenais qu’il y avait une limitation indépassable qu’on ne peut pas voir en réfléchissant uniquement comme ça

J’ai beaucoup « mathématisé » ma façon de voir les choses,


on ne vit que dans nos propres concepts et nos modélisations

Spoiler:

Ils ne se sont jamais réellement rendus compte de mes changements, autant socialement que physiquement.


Je voulais casser cette bulle réconfortante illusoire, j’en avais assez


Spoiler:

Depuis cette époque, mes parents me voient comme un singe savant dépressif arrogant autoritaire et branleur
(ps: La manière dont tu te perçois reste la composante essentielle de tes rapports aux autres)

Spoiler:

si bien que la communication pouvait être non verbale et dépasser les problèmes de « sincérité » et de communication directe

Spoiler:

j’achète des plans de paris de toutes les époques. [..] Je me sors temporairement de mon spleen de lycéen

Spoiler:

J’ai honnêtement très peu de souvenirs de cette période et avec le recul je ne sais plus à quel point j’étais encore amoureux d’elle

Spoiler:

Ce qui explique ce revirement soudain est avant ma grande hypersensibilité

je suis entier dans ce que je ressens.


Je ne supporte plus la prépa, les écoles d'ingénieur ne m'intéressent plus.


J'ai un rapport très malsain avec le travail, j'ai une peur paralysante de ne pas réussir, l'idée de faire une effort intellectuel pour réussir quelque chose et de ne pas pouvoir trouver de solutions immédiates me terrifie.


" Je veux évidemment me changer en profondeur dans mon rapport avec la connaissance, je veux retrouver l'ébullition intellectuelle que j'avais petit, cette soif de connaissance et cet intérêt pour les choses que j'ai perdu. "


Sartre a écrit:« l'enfer c'est les autres » a été toujours mal compris. On a cru que je voulais dire par là que nos rapports avec les autres étaient toujours empoisonnés, que c'était toujours des rapports infernaux. Or, c'est tout autre chose que je veux dire. Je veux dire que si les rapports avec autrui sont tordus, viciés, alors l'autre ne peut être que l'enfer. Pourquoi ? Parce que les autres sont, au fond, ce qu'il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes. Quand nous pensons sur nous, quand nous essayons de nous connaître, au fond nous usons des connaissances que les autres ont déjà sur nous, nous nous jugeons avec les moyens que les autres ont, nous ont donné, de nous juger. Quoi que je dise sur moi, toujours le jugement d'autrui entre dedans. Quoi que je sente de moi, le jugement d'autrui entre dedans. Ce qui veut dire que, si mes rapports sont mauvais, je me mets dans la totale dépendance d'autrui et alors, en effet, je suis en enfer. Et il existe une quantité de gens dans le monde qui sont en enfer parce qu'ils dépendent trop du jugement d'autrui. Mais cela ne veut nullement dire qu'on ne puisse avoir d'autres rapports avec les autres, ça marque simplement l'importance capitale de tous les autres pour chacun de nous.

Sartre a écrit:De sorte que, en vérité, comme nous sommes vivants, j'ai voulu montrer, par l'absurde, l'importance, chez nous, de la liberté, c'est-à-dire l'importance de changer les actes par d'autres actes. Quel que soit le cercle d'enfer dans lequel nous vivons, je pense que nous sommes libres de le briser. Et si les gens ne le brisent pas, c'est encore librement qu'ils y restent. De sorte qu'ils se mettent librement en enfer.

Je me permet ce long message car, il me fait écho.

Spoiler:
Qu'est ce que tu veux réellement pour toi ? Quelle image veux tu réellement renvoyer ? Ou et qui veux tu être dans 5 ans, 10 ans ? Autorise toi à vraiment être, faire ou devenir ce que tu souhaite et ce qui te fait kiffer ; )

Penthes
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 10/07/2011
Localisation : 978-2-07-034957-9

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très long résumé

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum