Salut les amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Salut les amis

Message par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 18:10

Je me présente : mathématicienne-plasticienne, militante active de la communauté du Logiciel Libre. Je suppose que pas mal d'entre vous connaissent. Mais aussi, après plusieurs tentative de carrière détruites par ma famille dans le mixage vidéo, je me suis improvisée artisan d'art, dans la joaillerie naturelle -  faite de cailloux de la plage, coquillages, bois flotté, et je fais de la dentelle de perles de verre de récup dites "de rocaille" de quelques dizaines de mm (et aussi légèrement assistée par ordinateur Wink.  

Je suis déconnectée de la toile depuis 2007 à cause d'un évènement familial qui m'a fait vivre en sous-marin depuis. Les raisons de ma réapparition, et surtout du lieu de cette réapparition, ne sont pas anodines. J'ai encore du mal à le dire, et je ne sais pas si j'y arriverai parce que cela n'a peut-être pas sa place ici. Vous me direz. Dans tous les cas, j'espère trouver auprès de vous l'énergie qui me permettra de survivre aux épreuves qui m'attendent. Dans un mois et 3 jours.

Il me reste un mois d'espoir. Après, la "Justice" décidera de mon sort, dans une province où je me suis paumée suite à des décisions ahurissantes. Vous seuls, mes pairs, pourrez comprendre. Car je sais que j'ai trouvé là, près de vous, la chaleur que j'attends. Habituée des désillusions, et si je n'ai pas trop le droit d'aborder les sujets politiques, je n'attends rien d'autre qu'un peu d'amour. Du vrai. Désinterressé, en dehors de l'organisation sociétale que nous subissons. Même si ceci est extrêmement subversif Wink

Ma première connection à l'internet a eu lieu dans les laboratoires de physique de la faculté d'Orsay en 1986. Depuis, j'y suis retrounée en 1991, puis en 1997. Puis la dernière, définitive, en 2000. Ensuite, j'ai assisté à tous les évènements susceptibles de détourner cet outil merveilleux de son intérêt premier et j'ai lutté jusqu'à épuisement de mes forces pour que les générations futures prennent le relais. Ce qui est fait aujourd'hui. Et je me repose sur leur brillant travail.

Pour reprendre une autre lutte, tout aussi épuisante, qui est de créer une jurisprudence à la CEDH (cour européenne des droits de l'homme) sur le harcèlement moral dans le cadre familial. Une loi qui tarde à venir, dans les cartons depuis plus de 10 ans et qui semble contrarier au plus haut point les décideurs qui ne lâchent pas les projets maintes fois proposés au vote des députés, mais jamais soumise.  

Je ne sais pas depuis combien de temps ce forum existe, je n'ai pas encore regardé - fait inhabituel me concernant. Mais j'ai compris avec ravissement qu'il est français et en France. Et non pas canadien, ou suisse ou belge.. Donc merci à ses créateurs. Je peux enfin jouir de cet outil au service des précurseurs en tout genre alien J'ai hâte d'y passer du temps, de vous lire, et si vous me le permettez d'y apporter ma pierre. Ou mes pierres, j'en ai tellement !!!!

Voilà. Et merci encore d'exister!!!

miluz
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 51
Localisation : Capbreton

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par cestfred le Dim 2 Nov 2014 - 18:33

bonjour et bienvenue,

Merci pour ta présentation (pleine de colère mais aussi d'espoir) qui me laisse au final curieux, sens toi à l'aise ici dans notre troupeau de zèbres et zèbrettes si c'est effectivement leur présence que tu recherchais.

puisses tu trouver ce que tu cherches ici cat

cestfred
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 386
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par Ardel le Dim 2 Nov 2014 - 18:47

Bienvenue, Miluz ! cheers

Je ne nierais pas la curiosité d'en savoir plus sur ton usage plus qu'épisodique d'internet et surtout sur la raison de ta réapparition précisément ici, mais bon ... ce ne sont pas mes oignons.

Sinon, les maths, c'est chouette ! Very Happy


_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3838
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 18:57

Salut Ardel,
Disons qu'en 91 les discussions étaient sous forme de forum en noir et blanc, sans interface graphique et ne parlaient que d'info et j'étais un peu déconnectée car je ne connaissais que le Pascal, le fortran (c'est à dire du langage machine) et pas grand-chose en Tcp-ip. Et en 97, j'avais un accès Yahoo avec une belle interface mais un Windows 95 et du langage Dos que j'avais très légèrement survolé en 90 avec les commandes dir sur l'ancêtre de Word. Ca ne m'intéressait toujours pas. Je suis un peu "nerde", c'est à dire plus attirée par l'électronique que réellement par le numérique. Disons par les protocoles de transfert à l'intérieur de la machine, entre les différents processeurs et autres bestioles plutôt qu'entre machines.

miluz
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 51
Localisation : Capbreton

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par cestfred le Dim 2 Nov 2014 - 18:58

@Ardel, je vois que ça a éveillé ta curiosité à toi aussi Wink

@miluz, et oui les zèbres sont curieux de nature que veux tu Wink

cestfred
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 386
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 19:07

Je t'ai répondu cestfred, mais apparemment cela n'a pas posté.
C'est ton chat? Very Happy

Oui, les maths c'est de la poésie pour ceux qui aiment.

miluz
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 51
Localisation : Capbreton

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par cestfred le Dim 2 Nov 2014 - 19:14

Nos messages se sont croisés Miluz

Les maths restent un grand mystère pour moi.J'ai eu la chance d'avoir des professeurs qui m'ont dégoutés des mathématiques à l'époque, je ne comprenais pas cette logique qu'il m'imposaient.Avec le temps et en les rapportant à des choses concrètes, j'ai fait le lien avec ce que l'on a essayé de m'enseigner j'ai compris qu'elles étaient partout.

Non ce n'est pas mon chat mais j'en ai trois quand même cat

cestfred
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 386
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 19:40

Ardel a écrit:
Je ne nierais pas la curiosité d'en savoir plus sur ton usage plus qu'épisodique d'internet et surtout sur la raison de ta réapparition précisément ici

Disons que j'ai toujours été un peu .. précoce. Surtout politiquement, vu que j'ai grandi en Afrique et que j'ai été sensiblisée très tôt à la pauvreté et à la violence d'Etat. Non seulement j'avais peur des armes à feu, mais aussi de leur usage. C'est à dire que je n'ai jamais accepté le sentiment de supériorité que les membres de ma famille et les autres "blancs" ressentaient sur les autochtones. J'ai très vité éprouvé une différence entre mes frères, ma soeur, ma mère et moi (pas mon père). J'ai très vite été rejetée par eux, et traitée en bouc-émissaire. J'ai vécu ces mauvais traitements pour les avoir défendus. Cela m'a poursuivie toute ma scolarité, une fois rentrée en France. Et toute ma vie d'adulte ensuite à cause des privilèges que ce sont occtroyés les membres de ma famille. Et je suis harcelée par eux, dans des procédures judiciaires à n'en plus finir. Je suis beaucoup trop honnête. Je dis ce qu'il ne faut pas dire, en gros. Je dénonce les rapports d'argent malhonnêtes de ma famille et de ma belle-famille depuis 23 ans.

C'est un sentiment de révolte profond que je ressens, oui. Ce qui m'a valu pas mal d'ennuis parce que je ne peux pas m'empêcher d'intervenir. Et aussi, vis à vis du contrat social. De ce qui nous lie en tant qu'être humains. Je ne supporte pas la corruption. C'est quelquechose qui m'insupporte. C'est une façon de se sentir supérieur aux autres que de faire jouer les rapports d'argent pour dépasser les affinités naturelles.

Et je ressens cela aussi envers les autres formes vivantes, qu'elles soient animales ou végétales. La terre, notamment. Ce qui contraste peut-être avec mon plaisir de jouer avec les mathématiques. Je préfère sans doute jouer avec ça, plutôt qu'avec les formes de vie que je respecte profondément. Ca a un lien sans doute.

La nature nous donne généreusement ce que nous nous octroyons de façon totalement arbitraire. Il ne s'agit pas seulement de mauvaise redistribution. La propriété privée, (encore plus intellectuelle) est une aberration pour moi. Et c'est en cela que je me sens profondément française. Après Marx, j'ai hâte d'éplucher le fameux "cadastre perpetuel" de Gracchus Babeuf. Un de nos plus grands révolutionnaires.

Pour l'instant, je suis encore plongée dans la lecture du chapitre 1 du "Capital". Le "fétichisme" de la marchandise... le mouvement de la Wertkritik quelqu'un connaît?


Dernière édition par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 20:18, édité 1 fois

miluz
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 51
Localisation : Capbreton

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 19:52

cestfred a écrit:J'ai eu la chance d'avoir des professeurs qui m'ont dégoutés des mathématiques à l'époque, je ne comprenais pas cette logique qu'il m'imposaient.Avec le temps et en les rapportant à des choses concrètes, j'ai fait le lien avec ce que l'on a essayé de m'enseigner j'ai compris qu'elles étaient partout.

Oui, je comprends que tu as du avoir du mal à accepter qu'on t'impose une logique si peu naturelle. Moi aussi, j'ai eu du mal au début. C'est seulement en fac que j'ai appris ce que c'était vraiment. C'est une façon de faire vibrer l'esprit sur des choses qui n'existent pas.

C'est très dur à admettre au début. Ce qui n'existe pas.

Et ce qui est encore plus dur à admettre, c'est de vouloir à tout prix imposer des raisonnements sur des rapports vivants. Parce que ce sont les mathématiques appliquées qui sont rebutantes. Appliquer des logiques à des relations qui devraient être simples, que j'appelle "naturelles". Des relations que l'on devrait vivre de façon plus... risquées. Plus spontanées. Prendre le risque de ne pas prévoir ce qu'il va se passer. Un peu comme dans les cultures bouddhistes, pour qui l"aléa" est ce qui fonde le sentiment même de la vie.

J'ai du mal à trouver les mots, mais je les trouverai. Nous sommes à ce carrefour des civilisations (qui a voulu par exemple que la poudre a été inventée depuis plusieurs millénaires par les chinois, qui ont refusé d'en faire un enjeu politique et social. Mais plutôt pour s'amuser, pour faire joli, par des feux d'artifice)... où notre système économique "à l'occidental" a voulu que nous soyons à même de tout prévoir..; et justement pour ça.. utiliser les mathématiques .. et se rendre compte au final que cela se casse la figure quand même... inexorablement.

miluz
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 51
Localisation : Capbreton

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par Invité le Dim 2 Nov 2014 - 21:51

Bienvenue miluz.

J'aime bien ce que tu dis des mathématiques, c'est ce qui me fascine bien que je sois plutôt imperméable à cette logique, est-ce que ça existe ou pas si des "lois" fonctionnent et d'autres non ? Quel est le rapport entre le réel et les jeux de l'esprit, voilà une question dans laquelle je plonge, de même que celle du prévisible/imprévisible mais je suis d'accord qu'il faut accepter de ne pas tout prévoir, et que vouloir jouer au démiurge est un risque plus grand que d'accepter les aléas, bien que la fin soit assez prévisible, de fait, et il y a surtout beaucoup d'aveuglement tragique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par miluz le Dim 2 Nov 2014 - 23:30

Salut oregon, merci pour ton message de bienvenue

oregon a écrit:J'aime bien ce que tu dis des mathématiques, c'est ce qui me fascine bien que je sois plutôt imperméable à cette logique, est-ce que ça existe ou pas si des "lois" fonctionnent et d'autres non ? Quel est le rapport entre le réel et les jeux de l'esprit, voilà une question dans laquelle je plonge

On ne peut pas vraiment parler de "lois" en mathématiques. En physique, oui, parce qu'on peut vérifier les théories par l'expérience. Ces théories répondent elle-mêmes à des questions qui proviennent de l'expérience. Et certains résultats sont obtenus en physique d'une manière que les mathématiciens ne peuvent pas comprendre, même en essayant. Ce n'est pas le même langage. Les deux disciplines avancent ensemble, elles se servent l'une de l'autre, mais n'ont ni les mêmes moyens, ni le même but, ni la même fin, ni le même sens.

Pour être plus précise, disons que les mathématiques sont des modélisations parfaites. La modélisation est le but en soi des mathématiques. Le modèle à construire est obtenu par des raisonnements, et non par des observations. Ces modèles sont basés sur des logiques irréfutables (théorèmes construits de manière logique), sinon à partir de postulats, ou d'axiomes qui, s'ils ne sont pas démontrés parce que non-démontrables, n'ont pour autant jamais encore été remis en question. Tout est là. Un vrai mathématicien (de même tout scientifique digne de ce nom) admet que ces raisonnnements peuvent être remis en question, et même adorerait ça. C'est sa raison d'être... de tester les modèles. Tenter de trouver ce qui peut les rendre obsolètes. Mais tant qu'ils n'ont pas connu d'objection valable, on estime qu'ils sont vrais. Et on construit d'autres raisonnements dessus. Irréfutables jusqu'à ce que.. Et tant que personne ne les a infirmés, les raisonnements se poursuivent. C'est très simple en fait. Car ils peuvent se poursuivre très loin, très longtemps et aller sur des territoires inconnus dont l'immensité, l'incommensurabilité est un véritable régal pour l'esprit. Une théorie nait dans le néant, elle se construit et repart dans le néant un jour. C'est une épreuve d'humilité, et de la créativité pure. Une aventure incroyable. Mais cela doit rester un jeu de l'esprit. Une simple contemplation émerveillée de l'intelligence humaine.

C'est la perfection de ces modèles qui en fait la poésie. Car elle n'existe pas dans la réalité. On peut tendre vers la perfection. Comme par exemple on tend vers l'infini, ou vers zéro. Deux notions que l'esprit ne peut pas se représenter. Il peut juste l'admettre. Concernant la notion du zéro, si je dis "il n'y a pas de voiture jaune garée là-bas", tu imagines quand même une voiture jaune. C'est ça les mathématiques. Une illusion créée par des mots.

Les mathématiques "appliquées", elles, sont un danger à maîtriser. L'informatique est un domaine où les modèles parfaits obtiennent des résultats dits "tangibles" parce qu'on peut les vérifier par l'expérience. Mais il ne s'agit que de construire des "machines", de faire fonctionner des "machines", à partir de raisonnements parfaits qui son des "oeuvres de l'esprit", donc non breuvetables. Mais rien, ni personne, ne peut dire que ces machines sont parfaites, qu'elles répondent à des besoins réels, et qu'il n'existe pas d'autre façon de faire ou de raisonner. C'est pourtant la tendance de la pseudo-scientificité d'aujourd'hui.  

On le voit au niveau de la physique elle-même. Dite "exacte". Alors que beaucoup de physiciens réfutent ce terme d'exactitude, puisque l"incertitude" est prise en compte dans les calculs, avec des "marges d'erreurs". En météorologie par exemple, des "équations" (différentielles) pourraient être résolues.. mais ne le seront jamais. On ne pourra jamais prédire le temps avec ces équations. On peut juste se servir d'observations obtenues par leur résolution partielle, à quelques heures près seulement.. et encore, sur une échelle extrêmement réduite, et pas sans observation depuis des statellites ou des capteurs géolocalisés. En matière nucléaire aussi. On peut prévoir que des circonstances obtenues en laboratoires peuvent déclencher une réaction atomique en chaîne, mais rien ni jamais ne pourra la contenir vraiment. La réaction 1-1 est une vue de l'esprit. On joue avec le feu, c'est le cas de le dire. Car même si la fission des atomes est contenue, et exploitée dans les centrales, "des" réactifs continuent d'agir, et "des" produits continuent de se créer. On ne peut pas dire (le saurons-nous jamais?) ce qu'il se produit à d'autres niveaux d'observation que celui des sens humains et des appareils de mesure construits pour l'occasion. Sachant que ces appareils de mesure eux-même interagissent avec l'expérimentation, sans que l'on sache vraiment comment.

Maintenant que le pire a été conçu, on "applique" ces modélisations à tout et n'importe quoi, à commencer par les "sciences humaines" (ce qui ne veut strictement rien dire). D'ailleurs, en haut de la classification des sciences dites "humaines" - ou pathétiquement désormais "molles" - il y a la philosophie. Ce n'est pas un hasard. L'économie est une sous-classe de ces pseudo-sciences "humaines". La politique aussi. Des domaines où les mathématiques n'ont strictement rien à faire. A part à vouloir transformer les êtres humains en robots. Sans volonté ni sentiments. Ce qui ne sera jamais possible non plus.

Le domaine que je n'ai jamais voulu apprendre des mathématiques sont les statistiques et les probabilités justement. Aucun intérêt pour moi. La topologie, l'analyse, oui.. les probabilités qu'un évènement survienne, je préfère les laisser à mon imagination fertile, à mes désirs et à mes intuitions druidiques, de sorcière mal aimée.

oregon a écrit: de même que celle du prévisible/imprévisible mais je suis d'accord qu'il faut accepter de ne pas tout prévoir, et que vouloir jouer au démiurge est un risque plus grand que d'accepter les aléas, bien que la fin soit assez prévisible, de fait, et il y a surtout beaucoup d'aveuglement tragique.

De l'aveuglement.. oui. C'est le mot. Tragique aussi.
C'est pourtant telllement beau, l'aléa.

Ce qu'il y a de tragique, c'est que l'être humain - depuis quelques siècles seulement, et de plus en plus - a peur de tout, peur d'avoir peur, et notamment de sa liberté. Mais il s'agit aussi de peurs de vieiilards après l'heure, toujours et encore au pouvoir, qui espèrent que le Moloch-Baal capitaliste auquel ils ont tout sacrifié, à commencer par nous, va les tirer de leur destin d'humains.

miluz
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 51
Localisation : Capbreton

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut les amis

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum