Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui a eu la suspicion de la douance de vos enfants

55% 55% 
[ 16 ]
10% 10% 
[ 3 ]
17% 17% 
[ 5 ]
17% 17% 
[ 5 ]
 
Total des votes : 29

Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 15:44

Question aux parents :
Qui a eu la suspicion de la douance chez vos enfants ?

Cette interrogation fait suite à ce fil
http://www.zebrascrossing.net/t14164p60-une-majorite-d-enfants-surdoues#817389

Ça m'interesse vraiment de savoir si c'est l'école qui aide à détecter cette atypisme (ça doit surtout être le cas j'imagine d'enfants très en avance en lecture par exemple), ou si c'est les parents eux-mêmes qui sentent la différence avec les petits camarades.

Dans le cas de mon fils aîné, c'est nous, les parents qui avons eu l'idee de le faire tester. Il n'était pas en avance dans les apprentissages scolaires. Et son comportement en classe et en récré laissait plutôt penser aux instit que nous l'eduquions mal (l'enfant roi). Sauf que ça ne collait avec l'image que nous avions de lui. Pour cause finalement, vu que nous fonctionnons comme lui.
(Et le fameux argument "un enfant est différent chez lui et à l'école", on nous l'a rabâché", sauf que le notre est identique dans les deux endroits, c'est notre attitude à nous qui est différente et surtout le contexte évidemment.

Pour notre deuxième, tout se passe très bien à l'école . Donc aucune urgence de la faire tester. Aucun commentaire dans ce sens des instits, mais ça serait biaisé de toute façon, vu que son frère est connu comme enfant précoce maintenant dans l'établissement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Trèfle le Dim 19 Oct 2014 - 18:30

Ma fille ayant été détectée par sa psychothérapeute actuelle, au début de l'adolescence, je ne me retrouve pas exactement dans ces propositions...alors je vais m'en expliquer (un peu longuement peut-être).

Au niveau scolaire, les termes "rêveuse" et "elle connait beaucoup de choses" lui ont collés à la peau pendant ses maternelles et primaires.
- En fin de maternelles, il m'a été conseillé, par le centre PMS, bilans attentionnel et neurologique, car elle était sujette au malaise vagal depuis ses 2,5 ans et ne désirait pas jouer dans la cours avec les autres, qu'elles disaient trop bruyants. (PMS=centre Psycho-médico-social, en Belgique, qui teste tous les enfants en fin de maternelles afin de savoir si ils sont prêts à entrer en primaires)
Ces tests n'ont rien révélé de particulier...hormis une sensibilité du nerf vague et une grande activité cérébrale.
Personne n'a rien vu!
- Nous avons consulté une psychothérapeute indépendante pour un bilan, vers 4,5 ans, qui a conclu que tout allait bien, hormis un "petit" manque de confiance en elle.
Personne n'a rien vu!
- En primaire, toujours les même remarques, ponctuées de "elle doit moins lire pendant les cours" et "elle ne doit pas rester toute seule avec son livre pendant les récréations".
Personne n'a rien vu!
- Après 6 mois de secondaires, angoisse et anxiété marquée, qu'elle a tenté de cacher et de gérer comme elle a pu (c à d accompagnées d’une forme particulière d’automutilation).
Personne n'a rien vu!
- Donc…consultation chez une thérapeute indépendante qui, au sortir de la 2è séance, nous à proposé de faire un bilan neuropsychologique chez un confrère.
Il a été mis en évidence un thqi et une hypersensibilité sensorielle.
OK!

Au niveau familial, petite fille atypique dans une famille atypique, son profil était pour nous la norme familiale. Le "haut potentiel intellectuel" ne faisant pas partie de nos préoccupations ; nous vivions à notre façon, avec nos valeurs et nos centres d'intérêts…
Nous n’avons jamais attribué nos particularités respectives à un fonctionnement cognitif particulier.
Nous l'encouragions et la soutenions de notre mieux, en restant à l'écoute de ses difficultés mais sans pouvoir toujours agir sur l'environnement scolaire et social.

Grâce à cette rencontre avec une psychologue perspicace et ouverte, elle est maintenant une adolescente qui sait qu'elle n'est pas « zinzin », et tente, avec notre soutien, de s’intégrer au mieux dans le monde tel qu’il est… Smile

Trèfle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 48
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 18:57

Trèfle, je ne sais pas modifier les items de sondage. Dès que possible, je modifierai pedopsy en psy tout court, comme ça tu pourras prendre cet item.

Il semblerait qu'il soit plus difficile de détecter la précocité chez les filles. Un témoignage en MP allait également dans ce sens. Les petites filles s'adapteraient au point d'inhiber leur potentiel, quand les petits garçons marquent plus leur différence dans leur comportement souvent plus agressif.

J'adore ta phrase
Nous l'encouragions et la soutenions de notre mieux, en restant à l'écoute de ses difficultés mais sans pouvoir toujours agir sur l'environnement scolaire et social.

C'est exactement ça !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Trèfle le Dim 19 Oct 2014 - 19:35

Cela ne sera peut-être pas nécessaire...Parents et enseignants semblent, très souvent, initiateurs de cette demande (depuis je me suis documentée sur les théories et fabulations concernant le haut potentiel intellectuel, précocité intellectuel, douance, zébritude...et autres dénominations...nominations Laughing ).
En dehors de toute pathologie médicale ou de trouble psychopathologique avéré, ma question serait plutôt...dans quel but?
En tant que parents, je ne veux m'avancer...
En tant qu'enseignant, la différenciation pédagogique est, je crois, une pratique grandement conseillée...
Je m'interroge... Smile

Trèfle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 48
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Mowa le Dim 19 Oct 2014 - 22:25

Ici, zéro détection par l'école: ni par la maîtresse ni par le psy scolaire. Zéro pointé.

Ma fille a pourtant changé du tout au tout avec l'entrée à l'école enfantine (se fait ici à 4 ans = équivalent MS maternelle). La maîtresse, très gentille au demeurant, n'a rien vu, la trouvant juste "un peu lente" et très solitaire. Pour elle, évidemment, comme ma fille ne posait pas de problème en classe (n'emmerdait pas le monde, quoi), c'est qu'il n'y avait de problème que dans ma tête... Sa réponse à mes interrogations, puis mon souci: "Mais arrêtez-donc de vous en faire, elle va finir par s'y faire!" Paie ton étiquette de mère hyper-anxieuse surprotectrice.

La réponse du psy scolaire: oui c'est une enfant très renfermée, qui refuse l'interaction. Lorsque j'explique que justement, c'est pour ça que je trouve qu'il y a souci parce qu'elle n'était pas du tout comme ça: "Ah oui, mais je ne parle pas des interactions que avec vous". Ah oui c'est vrai, j'ai élevé ma fille dans un placard jusqu'à l'entrée à l'école, je n'ai jamais eu l'occasion de l'observer en interaction avec d'autres que moi... Comment vous avez fait pour deviner? Et un peu plus tard: "Il va bien falloir qu'elle apprenne à respecter les règles!" Genre, moi je ne lui en ai jamais donné aucune jusque-là, c'est ça que vous voulez dire?

Autant dire que j'étais vraiment mal. J'en ai parlé autour de moi.

C'est une amie qui m'a mis entre les mains le bouquin de JSF avec le commentaire "Tiens, ça parle de ta fille. Et de toi, aussi." J'ai lu, j'ai douté, j'ai trouvé ça gonflé... Puis j'ai relu, j'ai trouvé que quand même, c'était troublant... Au final, je me suis dit "Et si... Et si quand même? Ce serait trop bête de passer à côté."

C'est ainsi qu'est venu le diagnostic, puis la décision de la sortir du public pour la mettre à Montessori. Depuis, elle revit. Même si tous les enseignants ne comprennent pas vraiment la thématique HP, le principe du système veut qu'ils observent attentivement le fonctionnement de chaque enfant pour s'y adapter. Ça marche pour elle, et pour son petit frère.

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Frimousse73 le Mar 18 Nov 2014 - 17:52

C'est l'enseignante de l'école privée (CP) de mon fils qui m'a proposé une séance avec la psy scolaire. Testé, mon fils est bien un EPI. Après un déménagement, retour dans le public et les ennuis ont commencé : les enseignantes ont fait bloc pour empêcher mon fils de sauter une classe alors que la psy scolaire du public l'avait fortement demandé... Au collège même souci. A chaque fois j'ai la nette impression d'être prise pour une idiote quand j'explique son "problème". Nous l'avons remis dans sa première école dans le privé (avec prise en charge des EIP) mais la distance est grande avec le domicile donc c'est internat toute la semaine. Mais il est épanoui, c'est spectaculaire. Je ne remercierais jamais cette structure pour leur soutien et leur compréhension. Il faut dire que la Principale du collège est maman d'EIP et à formé tous ses enseignants pour....

Frimousse73
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 50
Localisation : SAVOIE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui a eu la suspicion de douance chez votre enfant ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum